Voir les contributions

Cette section vous permet de consulter les contributions (messages, sujets et fichiers joints) d'un utilisateur. Vous ne pourrez voir que les contributions des zones auxquelles vous avez accès.


Messages - mike

1201
ANONYMOUS - ATTENTATS PARIS 13 NOVEMBRE 2015 [FR-EN]



Ajoutée le 13 nov. 2015

Partie française :

Ce message est partagé par Mr18Hocker, membre Anonymous depuis 2011.

1202
francetv info


#ATTENTATS #FUSILLADES Piqûre de rappel sur les mesures de sécurité annoncées après ces attaques. Retrouvez les toutes, en détail, dans notre article :

• L'état d'urgence a été instauré dans toute la France, et l'état d'urgence renforcé en Île-de-France : assignation à résidence de toute personne "dont l'activité est dangereuse", fermeture provisoire des salles de spectacles et des lieux de réunion, et "remise des armes" par leurs propriétaires.

• Les écoles et université d'Île-de-France seront fermées demain. De même pour tous les équipements de la ville de Paris.

• Les hôpitaux de Paris ont déclenché le plan blanc, dispositif d'urgence qui permet notamment de déprogrammer les actes médicaux non indispensables.

1203
• Le bilan total des attentats est d'au moins 120 morts. Selon une source proche de l'enquête, il y a plus de 200 blessés, dont 80 graves.

• Des dizaines de personnes sont mortes au cours d'une prise d'otages au Bataclan, célèbre salle de concerts parisienne. Cinq assaillants sont morts : un sur le boulevard où est situé la salle, les quatre autres lors de l'assaut des forces de l'ordre. Quatre de ces cinq terroristes ont fait exploser des ceintures d'explosifs.

• Trois explosions ont retenti près du Stade de France au moment où se jouait le match de foot France-Allemagne. On compte quatre morts, dont trois kamikazes.

• Au total, on dénombre donc huit terroristes tués, dont sept kamikazes. On ignore s'il s'agit de la totalité des auteurs des attaques.

• Quatre autre lieux ont été attaqués dans le Xe et le XIe arrondissements de Paris. Selon le procureur de Paris, 18 personnes sont mortes rue de Charonne, 14 à l'angle des rues Bichat et Alibert, cinq rue de la Fontaine-au-Roi et une boulevard Voltaire.

1204
TEMOIGNAGES. Attentats à Paris : "J'ai vu des corps se faire transpercer par des balles"

Plusieurs personnes qui se trouvaient sur les lieux des différentes attaques ont livré leurs témoignages. Francetv info les a compilés.



Les témoignages sont glaçants. Des attaques terroristes sans précédent, menées simultanément sur plusieurs lieux, du Stade de France au cœur de Paris, ont fait vendredi 13 novembre au moins 128 morts et 180 blessés, selon un bilan provisoire, donné samedi à 10 heures. Voici les premiers témoignages des personnes qui se trouvaient sur place.

>> Suivez la situation minute par minute dans notre direct

Au Bataclan : "Ils tiraient au hasard sur la foule"

Le Bataclan, célèbre salle de concert parisienne du 11e arrondissement, a été le théâtre de l'attaque la plus sanglante, avec un bilan provisoire de 82 morts. Sur France 2, Célia a expliqué dès vendredi soir comment elle a compris que ce qu'elle prenait au départ pour des pétards étaient en réalité des balles tirées par les terroristes.

Elle a pu voir les assaillants "environ quatre, à visage découvert". Ils ont notamment fait référence à la Syrie avant d'ouvrir le feu. "L'un d'eux a dit : 'Vous avez tué nos frères en Syrie et nous, on est là.' Ils ont alors tiré sur toute la foule. Ils ont tiré non-stop durant dix bonnes minutes", raconte-t-elle.


video JT : http://www.francetvinfo.fr/faits-divers/terrorisme/attaques-du-13-novembre-a-paris/video-attaque-au-bataclan-ils-ont-tire-non-stop-durant-dix-bonnes-minutes_1174465.html

Ils tiraient au hasard sur la foule. Ils étaient très jeunes, une vingtaine d'années. Ils étaient tout en noir. (...) J'ai vu des corps se faire transpercer par des balles." Julien Pearce, journaliste à Europe 1, était aussi dans la salle au moment de l'attaque. Il décrit un carnage, une scène apocalyptique et raconte comment il a pu s'enfuir alors que les assaillants tiraient encore sur la foule.


Tout le monde se marchait dessus pour essayer de passer derrière la scène.

Julien Pearce, journaliste présent au Bataclan au moment de l'attaque
sur France 2

video JT 2 : http://www.francetvinfo.fr/faits-divers/terrorisme/attaques-du-13-novembre-a-paris/temoignages-attentats-a-paris-j-ai-vu-des-corps-se-faire-transpercer-par-des-balles_1174559.html

Clarisse était elle aussi au Bataclan. Elle s'en est sortie saine et sauve car elle est restée cachée pendant trois heures dans les combles de la salle de spectacle. "J'ai couru, couru, on s'est tous mis à plat ventre, on a essayé de trouver une sortie, on a essayé de taper contre les portes des loges, quelqu'un nous a ouvert...", raconte-t-elle.

Au restaurant Le Petit Cambodge : "C'était surréaliste"

"J'ai entendu du bruit. (...) Il y avait plein de cadavres par terre, plein de cadavres..." Un homme travaillant à proximité du restaurant Le Petit Cambodge, dans le 10e arrondissement de Paris, raconte à BFMTV l'horreur vécue quelques minutes après l'attaque. "Je ne savais pas si c'était la réalité, une fiction", poursuit-il.

"C'était surréaliste, tout le monde était à terre, personne ne bougeait", relate une femme à l'AFP. "Une fille était portée par un jeune homme dans ses bras. Elle avait l'air morte." Au moins 12 personnes sont mortes, selon le dernier bilan.

Dans la rue de Charonne : "Recule, ça tire"

A cet endroit, le bilan provisoire de l'attaque fait état de 19 morts. Un chauffeur de VTC, appelé pour une course, a filmé son arrivée rue de Charonne. Alors qu'il s'approche, on entend alors des bruits sourds, répétés. "Recule, ça tire !", s'exclame le passager. Le chauffeur s'exécute, les balles continuent de retentir. "C'est un attentat, tu crois ?", s'interroge l'un des occupants. Il arrive ensuite sur les lieux pour aider les blessés.

Video JT 3 : http://www.francetvinfo.fr/faits-divers/terrorisme/attaques-du-13-novembre-a-paris/video-recule-ca-tire-un-vtc-filme-la-fusillade-rue-de-charonne_1174483.html

Evelyne a entendu depuis sa fenêtre au moins 20 déflagrations dans la rue et vu les blessés sortir d'un restaurant. Elle témoigne sur France Info : "J'ai vu un fiancé qui criait après sa fiancée pour pas qu'elle s’endorme. Elle était sur le brancard, ils l’ont emmenée, c'était atroce…"

Rue de la Fontaine au roi : "On s'est mis à quatre pattes dans le restaurant"

Un journaliste du Monde était dans un restaurant à proximité du lieu lorsqu'il a entendu des coups de feu. "Ça dure une vingtaine de secondes. C’est long, très long. Des gens croient à un feu d’artifice", raconte-t-il. Il poursuit son récit avec l'arrivée de deux femmes dans le restaurant.

L'une d'elle, après avoir bu un verre d'eau, se livre : "Je suis experte-comptable, notre cabinet est en bas de la rue de la Fontaine au roi. On avait des dossiers à finir tard. Nous sommes allées au traiteur chinois, à côté du Palais des glaces, pour acheter des nems avant de retourner au bureau. Le restaurant était bondé. On a choisi nos nems et puis on a entendu 'Tatatata'… Ça tirait de partout. On s'est mis à quatre pattes dans le restaurant. Certains se sont réfugiés dans la cuisine. Nous, on est monté à l’étage."

Au Stade de France : "Ça s'est passé en une fraction de seconde"

Alors que l'équipe de France affrontait l'Allemagne en match amical (2-0), deux très fortes explosions se sont fait entendre sur l'antenne de TF1. Pour beaucoup d'observateurs, au moment du match, ce sont de bombes agricoles. En réalité, il s'agissait de bombes portées par trois autres kamikazes et qui visaient le public du Stade de France.

Video JT 4 : http://www.francetvinfo.fr/faits-divers/terrorisme/attaques-du-13-novembre-a-paris/video-stade-de-france-quand-les-explosions-retentissent-en-plein-match-de-l-equipe-de-france_1174525.html

On sortait du stade, on a vu un mouvement de foule. Ma mère a pris un chemin et moi un autre, et je me suis retrouvé à quelques mètres du tireur qui était en fuite car il n'avait plus rien dans son chargeur, rapporte Victor, 16 ans, au micro de RTL, qui assistait au match. Je n'ai rien vu, j'ai couru très vite car j'avais très, très peur. Je n'ai pas pu voir à quoi il ressemblait. Ça s'est passé en une fraction de seconde." Il a pu retrouver sa mère sur la pelouse du Stade de France.

http://www.francetvinfo.fr/faits-divers/terrorisme/attaques-du-13-novembre-a-paris/temoignages-attentats-a-paris-j-ai-vu-des-corps-se-faire-transpercer-par-des-balles_1174559.html

1205

Chers frères et sœurs Anonymous.
 Suite aux attentats du vendredi 13 novembre 2015 à paris. J’ai le regret de vous informer que deux de nos frères ont décédé hier soir au niveau du bataclan.
 Sirius : 27 ans, papa de 2 enfants. Anonymous depuis plus de 10 ans.
 Batilla : 31 ans, maman d’une petite fille. Anonymous depuis 6 ans
 Sirius et Batilla étais des portes étendards de notre mouvement et des modèle pour nous tous.
 Je suis fier de les avoir connues. Et d’avoir participé à certaine op à leur côté.
 Je présente mes condoléance à leur famille et à tous ceux qui ont étai touche hier soir.

We are Anonymous.
 We are Legion.
 We do not forgive.
 We do not forget.
 Expect us

Raziel.

1206
Shy'm dans un film de Marc Dorcel ? C'était une blague...



Interviewée sur la station belge Radio Contact, l'ancienne gagnante de Danse avec les stars a fait d'étonnantes révélations. 


Invitée du 16/20, une émission people de Radio Contact en Belgique, Shy'm a répondu aux questions de l'animateur David Antoine. Un entretien qui a été intégralement diffusé vendredi et dont un extrait avait été dévoilé dès jeudi soir sur Internet. À la question de travailler avec un réalisateur comme Marc Dorcel, la chanteuse de 30 ans a répondu que ça lui plairait.

«Ça me ferait kiffer, a-t-elle lancé à son interlocuteur médusé. Ce qui pourrait me créer un coup de coeur, ce serait qu'un réalisateur arrive, même pas connu, et qui me voit dans un rôle complètement destructuré parce que ce n'est pas l'image qu'on se fait de moi.»



«Mais Marc Dorcel, tu vois qui c'est? Et ça te plairait?» a insisté David Antoine au sujet du producteur de films pornographiques. «Oui ça me plairait. Tout ce qui est inattendu me plait» a justifié Shy'm.

Comme nous le pressentions, ce teasing de l'émission 16/20 était à prendre au second degré. «Pas d'enflammage sur la question facétieuse Marc Dorcel à laquelle j'ai rétorqué avec humour à mon tour, a écrit Shy'm sur son compte Twitter vendredi soir. Détendez-vous et cessez donc de tout prendre au premier degré. On s'amuse beaucoup plus au second étage, je vous y invite.»

video : https://www.facebook.com/sharer/sharer.php?u=https%3A%2F%2Fwww.facebook.com%2Fradiocontact%2Fvideos%2F10153355854593843%2F&display=popup&ref=plugin&src=video

http://tvmag.lefigaro.fr/programme-tv/article/people/89682/shy-m-adorerait-travailler-avec-marc-dorcel.html

1207
Et si la police exploitait le matériel des criminels?



Le ministre de la Justice Koen Geens estime que la police devrait pouvoir utiliser du matériel saisi ou confisqué - véhicules, ordinateurs, etc - afin de mieux combattre la criminalité, relève vendredi De Tijd sur base de la note politique du ministre CD&V.


Les moyens destinés à commettre des faits criminels doivent aussi permettre de mieux combattre la criminalité, affirme cette note d'une soixantaine de pages. Pour ce faire, la coopération entre la police et l'Organe central pour la Saisie et la Confiscation (OCSC) devra être approfondie.

La note évoque aussi la création d'une juridiction spécifique à Bruxelles pour les dossiers visant les régulateurs de marché tels que la FSMA (marché financier) ou l'IBPT (marché des télécoms). Les chambres de cette juridiction seraient composées de juges spécialisés. Certaines questions relatives aux marchés et actuellement traitées par le Conseil d'État pourraient aussi y aboutir.

http://www.7sur7.be/7s7/fr/1502/Belgique/article/detail/2522641/2015/11/13/Et-si-la-police-exploitait-le-materiel-des-criminels.dhtml

1208
Panne à Orly : l’aéroport utilise toujours du Windows 3.1… Vive la préhistoire !

Samedi dernier, un bug informatique avait semé la pagaille à l’aéroport d’Orly bloquant des milliers de passagers au sol. Le coupable de cette panne a été identifié et n’est autre que Windows 3.1.



La panne informatique du samedi 7 novembre qui a semé la pagaille à Orly est survenue dans le système de gestion des données météo qui tourne sous Windows 3.1, un OS lancé par Microsoft il y a tout de même plus de 20 ans.

▶ Retrouvez toutes les chaines thématiques Presse-citron

Une panne informatique sème la pagaille à Orly

Samedi 7 novembre, 22 vols ont été retardés à Orly, 11 ont été déroutés sur Roissy et un autre sur Lyon. Entre 9h30 et 10h, des milliers de passagers ont été cloués au sol dont Alain Juppé, qui devait rejoindre le Conseil national des Républicains à Paris et qui n’a pas pu décoller de Bordeaux ou encore Eric Ciotti qui n’a pas pu atterrir à Paris et dont le vol a été dérouté sur Lyon. Ce n’est qu’en fin de matinée que le trafic a pu reprendre progressivement.

Cette pagaille a été causée par une panne informatique comme l’a expliqué une source aéroportuaire : «un problème informatique entre 09H30 et 10H00 environ a affecté le système d’information météo» de la tour de contrôle, ce qui a «généré une interruption générale du trafic aérien ».

Windows 3.1, le grand coupable

Cette panne informatique est survenue au niveau du système météo Decor (Diffusion des données d’Environnement Contrôle d’Orly et de Roissy), un système qui est installé sur Windows 3.1, l’OS de Windows édité en 1992 et qui a donc plus de 20 ans. Cette information vient d’être révélée par un ingénieur fortement choqué par cette affaire : « Samedi matin, le trafic n’était pas vraiment dense. Mais imaginez, pendant la COP21, le ballet des chefs d’Etat perturbé à cause d’un logiciel informatique qui date de la préhistoire. De quoi aura-t-on l’air ? », s’indigne-t-il.

Un problème grave donc qui pose la question, au-delà des pannes logistiques, de la sécurité des passagers. Certaines compagnies aériennes comme United Airlines ont décidé de prendre ce problème à bras le corps en lançant des programmes de bug bounty visant à détecter et à résoudre les failles de sécurité de leurs systèmes d’informations. Cette même compagnie a d’ailleurs offert un million de « miles » à chacun des deux hackers qui ont réussi en juillet dernier à détecter une faille et à la combler.

Source

http://www.presse-citron.net/panne-a-orly-laeroport-utilise-toujours-du-windows-3-1-vive-la-prehistoire/

1209
La police prévoit un contrôle de vitesse extraordinaire la semaine prochaine



La police fédérale et certaines zones de police locale organisent leur quatrième opération de contrôles de vitesse à grande échelle ces lundi 16 et mardi 17 novembre.

L'objectif de cette action n'est pas seulement d'attraper et verbaliser les chauffards mais surtout de faire réfléchir tous les conducteurs à leur attitude sur la route. "La vitesse est encore le tueur numéro un sur la route", explique le porte-parole de la police fédérale de la route.

"Dans un accident mortel sur trois, la vitesse joue un rôle. Selon une enquête, 56% des conducteurs estiment que les limitations de vitesse ne sont pas suffisamment appliquées et 65% trouvent qu'il faut davantage de contrôles. Lors des derniers états-généraux de la circulation, un but a été fixé: contrôler chaque année la vitesse de 40 millions de véhicules", confie le porte-parole.


Des équipes d'interception sont prévues

L'opération de contrôle de vitesse durera 24 heures et débutera dès lundi 16 novembre à 06h00 du matin. Cent vingt-huit des 192 zones de police locale y participent ainsi que 178 agents de la police fédérale de la route. "Le message que nous voulons transmettre est que toute personne qui prendra le volant ce jour-là sera contrôlée", explique encore le porte-parole. "Nous voulons faire réfléchir les gens sur leur attitude et leur vitesse. Nous voulons leur faire comprendre qu'ils ne gagnent que peu de temps en roulant trop vite", ajoute-t-il.

"La police fédérale de la route travaillera également avec des équipes d'interception afin de retenir les conducteurs en excès de vitesse et de les confronter directement à leur infraction. Les conducteurs étrangers devront payer immédiatement leur amende", explique le porte-parole. Lors de la précédente opération de ce type, du 23 au 24 avril, la police a contrôlé la vitesse de 298.883 véhicules, dont 19.705 roulaient trop vite.

http://www.rtl.be/info/belgique/societe/la-police-prevoit-un-controle-de-vitesse-extraordinaire-la-semaine-prochaine-770183.aspx

1210
Procès Anonymous - Déclaration de Loïc Schneider



Tribunal de Nancy : déclaration de Loïc Schneider alias « Boby » devant les juges.

La procureur adjointe, Virginie Giard a demandé « une peine de principe, symbolique » à l’encontre des prévenus : de 4 à 6 mois de prison avec sursis pour Loïc Schneider, David Druart (alias ErcUn) , et de 8 à 10 mois avec sursis pour Cédric Sibille (Seamymsg). Les avocats de la défense Me Pereira, Vallée et Ambroselli, ont fait feu de tout bois pour obtenir la relaxe. La décision a été mise en délibéré au 23 novembre.

Madame la présidente,

Je reconnais et comprends que certaines attaques informatiques peuvent causer des graves dommages et soient réprimées sévèrement. Mais internet doit rester un lieu de liberté d’expression et de contestation. Il faut replacer le DDOS dans son contexte, il n’y a eu aucun dommage, c’est ici la volonté de faire passer un message. J’ai l’impression que les moyens classiques pour protester ne sont pas considérés et sont négligés.


En 2006, une pétition signée à la main par plus de 50 000 habitants de Meuse et de Haute-Marne qui demandait un référendum sur l’enfouissement des déchets nucléaires à Bure a été ignorée et rejetée par le conseil général de la Meuse.

Cet été, ce déni-démocratique fut confirmé avec un amendement sur le projet d’enfouissement à Bure (Cigéo) qui a été glissé dans la loi macron par le 49-3 pour éviter un débat parlementaire. Amendement, heureusement rejeté par le conseil constitutionnel qui a estimé avec raison que cela n’avait rien à voir avec ce projet de loi relatif à la croissance.

Ce n’est pas avec cet esprit sournois de magouille que nous devons gérer ces déchets radioactifs et offrir chaque année un total de 60 millions d’euros au conseil général de la Meuse et de la Haute-Marne. Cela confirme cet esprit de bassesse qu’incarne le lobby nucléaire. J’y vois là plutôt un danger, cet argent achète les consciences, ce dédommagement financier laisse sous entendre un dommage dû à
 l’enfouissement.

Henry David Thoreau disait, dans son écrit « comparaison entre les politiques morales des châtiments sévères et cléments » :


« Dans la mesure où seul l’intérêt public est concerné, le châtiment est justifiable, si nous franchissons cette frontière, notre propre conduite devient criminelle. »

Ai-je agi contre l’intérêt public ? Est-ce dans l’intérêt public de laisser faire ces mêmes personnes qui balançaient autrefois les déchets nucléaires dans l’océan ou sur les côtes somaliennes ? Et qui veulent les mettre maintenant sous notre terre pour plus d’1 million d’années en achetant à coup de dizaines de millions d’euros notre silence ? Il est dans l’intérêt public d’organiser un débat public sur la manière de gérer les déchets nucléaires. Ne pas laisser cette opportunité à des personnes irresponsables.


Nous devons demander l’organisation d’un référendum sur la question de la gestion des déchets nucléaires à Bure. Ce projet est d’envergure national voir international, avoisinant le coût de 40 milliards d’€.

J’ai été physiquement présent le jour de la mort d’un militant à Sivens où les grenades explosives de la gendarmerie ont aléatoirement été lancées en grand nombre. J’ai été profondément choqué de voir la violence complètement démesurée et d’apprendre le lendemain, qu’un des opposants, Rémi Fraisse, y a laissé sa vie.





« Boby » termine par un poème :

Mon combat s’est éteint, mais l’idée reste en moi,
 C’est la voix d’un refrain, dont mon âme est émoi.
 Je ne peux regretter, mon ardeur pour ses actes,
 C’est un choix médité, d’un cœur autodidacte.

Pire que d’être en prison, entre ces quatre murs,
 Il y a l’horizon, de ces déchets à Bure.
 Voir nos terres irradiées, par la folie de l’homme,
 Il n’y a de procès, qu’envers ceux qui s’étonnent.

Car l’ANDRA a le don, d’être partie civile,
 Malgré ses décisions, illégales et hostiles.
 Masquant le potentiel d’un sol géothermique,
 Magouille confidentielle, jugement atomique.

Pétition ignorée, déni-démocratique,
 Voix du peuple bâillonné, d’un silence médiatique.
 Cinquante milles signatures, de Meusiens Haut-Marnais,
 Qu’ils ont enfoui à Bure, près des futurs déchets.

Partout ils ont échoués, mais ici ils avancent,
 Ils ont osés payer, pour l’achat des consciences.
 Ces dizaines de millions, déversés chaque année,
 Pour mater rébellion, des régions concernées.
• Loïc Schneider

http://www.anonymousvideo.eu/proces-anonymous-declaration-de-loic-schneider.html

1211
Les Frères musulmans tissent leur toile pour islamiser l’Europe sous un discours pacifique



« Il est inacceptable que la Foire musulmane offre de nouveau un podium à des extrémistes musulmans dangereux qui sont connus pour leur appel à la haine envers les non-musulmans », a déclaré sur son site internet le parti d’extrême droite Vlaams Belang, une rengaine que le parti flamand a l’habitude de siffloter à chaque veille de la Foire musulmane.

Pour sa 4e édition, la Foire musulmane de Bruxelles semble avoir rassemblé moins de pèlerins qu’à l’accoutumée. L’an passé, environ 20.000 visiteurs avaient foulé des pieds les stands et conférences du grand rassemblement annuel, organisé par la Ligue musulmane de Belgique – figure des Frères musulmans dans le « plat pays ».

Vlaams Belang a renchéri à l’annonce d’une longue liste d’invités islamistes en menaçant de manifester devant la Foire, qui a eu lieu du 6 au 9 à Tour&Taxis à Bruxelles, et s’est déroulée sans trouble majeur.

Sans trouble majeur – ou presque – si l’on met entre parenthèse les diverses tentatives d’annulation de la Foire poussées par des citoyens qui se sont dits « affolés », selon les témoignages recueillis.

Des sources ont rapporté que de nombreux appels, emails et messages ont été envoyés à la police de Bruxelles, ainsi qu’au bourgmestre, afin d’exiger l’annulation des festivités. Des tracts à l’encontre de la Ligue des musulmans de Belgique, les associant aux islamistes des Frères musulmans, ont même été distribués face au nez de ces derniers.

La Foire accueille chaque année des dizaines de stands d’associations islamiques, de mets orientaux, de mode musulmane, de librairies éphémères, de jeux pour enfants, mais aussi des conférenciers du monde entier. Le thème de l’année, « Islam et Réforme » était représenté par quelques personnalités considérées comme « libérales » dans le champ islamique, comme l’imam français Mohamed Bajrafil, qui prêche à Ivry-sur-Seine.


Parmi les invités : le cheikh Omar Abdelkafi qui suggère de tuer les femmes non-voilées

Dans le viseur des « plaignants », quelques personnalités controversées, comme le cheikh Omar Abdelkafi, prédicateur égyptien qui suggère de tuer les femmes non-voilées, et appartient aux Frères musulmans égyptiens, et Abdellah al Moslih, qui avait affirmé en 2004 sur la chaîne saoudienne Iqraa TV, qu’il fallait condamner les attentats-suicides dans les pays musulmans car « le sang d’un musulman est plus sacré aux yeux d’Allah que le sang d’un mécréant ».

Parmi les organisateurs, on affirme clairement la ligne éditoriale adoptée par la Ligue musulmane de Belgique et ses « frères » invités à la Foire. On prône ouvertement la voie d’un islam affirmé et fier. Si bien que d’aucuns regrettent la «société belge trop aseptisée » et « qui espère trop souvent étouffer la religiosité dans la sphère privée », comme on peut le lire sur le site belge la Libre. (lalibre.be)

Des résultats probants ?

Si les opposants à la Foire ont peiné à se faire entendre, quelques points sont à relever :
•Omar Abdelkafy a annoncé qu’il annulait sa venue, quelques heures avant de devoir embarquer du Qatar pour Bruxelles.
•Des visiteurs auraient également confié que la 4e édition a été beaucoup moins fréquentée et populaire que les précédentes en raison, peut-être, de l’affluence impressionnante de policiers autour de la zone.
•Selon un autre site internet, appelé « Ikhwan », un journaliste aurait été agressé par un islamiste, « responsable à la fondation Al Aqsa » (ikhwan). Une petite victoire pour les opposants à la Foire.

Cet article vous a intéressé ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Certains ont regretté le manque de réactivité des forces de sécurité devant la venue d’imam très contestés, comme Hassan Iquioussen, ou encore Tariq Ramadan.

La Belgique est, selon des analystes, un terrain propice au développement du terrorisme, notamment en raison d’une réactivité plutôt faible des autorités fédérales.

Cette année 2015 a pourtant quelque peu réveillé les esprits belges, entre l’attentat au Musée juif de Bruxelles, la tentative du Thalys, et le procès des membres de Sharia4Belgium, une organisation appelant à transformer la Belgique en un Etat islamique sous le régime de la sharia.

Le site de l’organisation menait une propagande djihadiste depuis plusieurs années, sans être inquiété. De plus, la Belgique est un des plus importants exportateur de djihadistes vers la Syrie et l’Irak depuis l’Europe. Des dizaines de mosquées illégales, salafistes, islamistes et djihadistes sont autorisées et tolérées par les autorités, qui leur envoient même des fonds lorsque les financements du Qatar, d’Arabie saoudite et de Turquie ne sont plus suffisants.

© Ariane Savestre, responsable de contenu / rédactrice en chef de l’Observatoire des Frères musulmans, FM monitor pour Dreuz.info

http://www.dreuz.info/2015/11/12/les-freres-musulmans-tissent-leur-toile-pour-islamiser-leurope-sous-un-discours-pacifique/

1212
L'État s'intéresse de plus en plus à votre profil Facebook

SURVEILLANCE - La France est le quatrième pays au monde qui demande le plus d'informations sur les utilisateurs du réseau social. Preuve, une nouvelle fois, du recul grandissant des libertés sur la Toile.



En route vers la censure de l'Internet en France ? Facebook a publié mercredi son dernier rapport des requêtes gouvernementales, qui dévoile le nombre de demandes officielles d'informations concernant des utilisateurs du réseau social, ainsi que les contenus dont les États ont demandé le blocage depuis le début de l'année.

Il y a peu, l'ONG américaine Freedom House fustigeait déjà le recul de la liberté d'expression sur Internet dans le monde, et notamment en France.

EN SAVOIR + >> Facebook préviendra ses utilisateurs si leur compte est espionné par un État




► La France, quatrième pays le plus curieux
 Et pour cause, si l'on en croit les chiffres de Facebook. La France serait le quatrième pays qui demande le plus d'informations sur les utilisateurs, avec 2520 requêtes officiellement reçues de la part des autorités judiciaires ou administratives, concernant 2847 comptes (contre 2885 utilisateurs lors du semestre précédent). Elles peuvent être de nature diverses : identité de l'internaute, adresse e-mail, adresse IP, messages privés, liste des amis, géolocalisation, etc.

► Facebook s'oppose à plus de la moitié des demandes
 Dans son rapport, le réseau social de Mark Zuckerberg précise que seulement 45,50% des demandes françaises aboutissent à la divulgation totale ou partielle d'informations. Autrement dit, plus de la moitié des demandes provenant des autorités françaises ne sont pas conformes aux règles imposées par Facebook pour les justifier. "Chacune des demandes que nous recevons fait l'objet d'une vérification de sa validité juridique et nous rejetons ou demandons plus de précisions sur les requêtes qui sont trop larges ou trop vagues", souligne le réseau social.

► Les attentats contre Charlie Hebdo en cause ?
 En outre, la France occupe la troisième place du classement des pays qui demandent le plus de retrait de contenus, derrière l'Inde et la Turquie, avec 295 censures au cours du premier semestre 2015. Un chiffre en nette progression par rapport à l'an dernier, où seulement 22 contenus avaient été supprimés suite à une demande des autorités françaises. Les attentats commis à l'encontre de Charlie Hebdo expliquent en grande partie la hausse de ces demandes qui concernent principalement le négationnisme et l'apologie du terrorisme.

http://www.metronews.fr/high-tech/facebook-l-etat-s-interesse-de-plus-en-plus-a-votre-profil/mokl!rOzhLLtrF03yM/

1213
info - média france / La France vend au Qatar un de ses palais viennois
« le: 13 novembre 2015 à 20:49:11 »
La France vend au Qatar un de ses palais viennois



Un prix de vente de 30 millions d'euros avait été évoqué par le passé par la presse.

La France a vendu au Qatar l'un de ses plus emblématiques bâtiments à Vienne, le palais Clam-Gallas, a-t-on appris mercredi auprès de l'ambassade de France en Autriche, qui avait par le passé évoqué les "coûts d'entretien" importants de l'édifice.

Niché dans un parc de 4,5 hectares au cœur de la capitale autrichienne, ce palais néoclassique construit en 1834 avait été acquis par la France en 1951 et abritait depuis 1981 l'Institut français d'Autriche.
Un prix de vente de 30 millions d'euros avait été évoqué par le passé par la presse. Contactée par l'AFP, l'ambassade de France n'a pas souhaité commenter immédiatement la transaction.

Le projet de vente, envisagé depuis une dizaine d'années et acté en 2014, avait suscité une levée de boucliers dans la communauté française et francophile d'Autriche, qui avait dénoncé une "atteinte" à un symbole de la présence française dans le pays.
L'an passé, une pétition soutenue notamment l'association de Français de l'étranger ADFE avait rassemblé plus de 5.000 signatures, et le réalisateur autrichien Michael Haneke, double Palme d'or à Cannes, s'était engagé contre une vente.
Un sénateur des Français de l'étranger, le socialiste Richard Yung, avait de son côté interpellé le ministre des Affaites étrangères, Laurent Fabius, estimant que le palais jouait un rôle de "vitrine" de la France en Autriche.

Dans une mise au point publiée fin août, l'ambassadeur de France en Autriche, Pascal Teixeira da Silva, avait toutefois souligné que "le coût d'entretien et de fonctionnement de ce vaste palais constitue désormais une charge fixe trop lourde" pour la France, et que la "raison d'être" de l'Institut français "n'est pas liée à un bâtiment".
La France a acquis mardi de nouveaux locaux à Vienne pour y transférer les activités de l'Institut, a annoncé l'ambassade dans un communiqué mercredi.

Quant au palais Clam-Gallas, "l'ambassade du Qatar, nouveau propriétaire de l'édifice, s'est engagée à lui rendre son ancienne splendeur en le faisant restaurer entièrement", précise ce texte, ajoutant que la transaction est effective depuis "quelques jours".
La vente du palais s'inscrit dans le cadre d'une "gestion dynamique de son parc immobilier" par le ministère français des Affaires étrangères, dans un contexte de budgets contraints, selon l'ambassade.

L'an passé, Paris avait mis en vente pour 48 millions de dollars (alors 35 millions d'euros) l'appartement de l'ambassadeur de France auprès de l'Onu à New York.
Le patrimoine immobilier public de la France à l'étranger est estimé à environ 5 milliards d'euros. A Vienne, le pays dispose notamment de trois ambassades (bilatérale, Onu, OSCE).

http://www.lorientlejour.com/article/954196/la-france-vend-au-qatar-un-de-ses-palais-viennois.html

1214
Suspension du directeur de l’IUT de Saint-Denis, accusé de manipulation islamophobe




Le directeur de l’IUT de Saint-Denis, accusé de manipulation islamophobe, a été suspendu de ses fonctions, jeudi 12 novembre, par le président de l’université Paris-13.

Lauréat du prix de la Laïcité 2015, Samuel Mayol, dont l’action en faveur de la laïcité a été saluée récemment par Manuel Valls, est suspendu « à titre conservatoire », dans l’attente de la décision de la section disciplinaire de l’université, pour une durée de quatre mois renouvelable.

L’accès aux locaux de l’université lui sera également interdit pour une durée de trente jours, également renouvelable. La décision de suspendre M. Mayol a été prise en vertu d’un arrêté signé par Jean-Loup Salzmann, le président de Paris-13, qui a demandé au ministère de nommer un administrateur provisoire.

« J’ai pris cette décision pour répondre à la situation préoccupante des personnels de l’IUT », plongé depuis deux ans « dans un climat conflictuel et de suspicion généralisée », a déclaré M. Salzmann.

Pour comprendre le contexte : La guerre s’intensifie à l’IUT de Saint-Denis

« Un climat conflictuel et de suspicion généralisée »

Selon le texte de l’arrêté, dont l’AFP a eu copie, il est notamment reproché à Samuel Mayol d’avoir introduit à la mi-octobre « un nombre significatif d’objets cultuels », en l’occurrence des tapis de prière, dans le local d’une association étudiante musulmane pour faire croire à une dérive communautariste au sein de l’institut universitaire technologique (IUT) de Saint-Denis.

Autre grief, « certains agents de l’IUT auraient », avec son accord, « bénéficié de congés indus, comptabilisés de manière parallèle, en dehors du logiciel de gestion habituel ». Enfin, M. Mayol est accusé de conflit d’intérêts pour avoir signé une convention de partenariat entre l’IUT et un organisme de formation, le CFA Codis, qui se trouve être l’employeur de sa femme.

Le directeur de l’IUT a reçu un prix le 26 octobre du Comité Laïcité République, une association de défense de la laïcité, « pour son action en faveur de la neutralité dans l’enseignement supérieur face à la montée d’incidents communautaristes ».

Lors de la cérémonie de remise du prix à M. Mayol, à l’hôtel de ville de Paris, le premier ministre, Manuel Valls, avait déclaré que la mobilisation menée par le gouvernement pour la laïcité devait « aussi concerner l’université » et avait fait part de son « soutien » au récipiendaire.

En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/campus/article/2015/11/12/suspension-du-directeur-de-l-iut-de-saint-denis-accuse-de-manipulation-islamophobe_4808193_4401467.html#TwYAI2tWMYCW0qHU.99

1215
Etre Noir c’est être un voleur ? Un magasin Apple chasse des jeunes de peur «qu’ils ne volent»



La vidéo d’un groupe d’étudiants africains qui se sont fait sortir d’une boutique Apple à Melbourne, où ils faisaient du shopping, au motif qu’«ils peuvent voler quelque chose», a secoué les internautes, qui dénoncent une discrimination raciale.

Dans la scène, postée sur Facebook, six adolescents d’origine africaine sont apostrophés par un employé du magasin. «Ces gens [les gardes de la sécurité] sont simplement un peu inquiets de votre présence dans notre boutique. Ils sont juste inquiets que vous puissiez voler quelque chose», déclare le vendeur. «Pourquoi volerions-nous quelque chose ?», répond l’un des jeunes, avant que l’employé ne coupe court : «Les gars, fin de la discussion».

Le groupe d’étudiants s’est montré choqué, à l’image de Mabior Ater, l’un d’eux, qui a déclaré à la société médiatique australienne Fairfax Media : «Bien sûr que j’ai été offensé». «Le profilage racial doit cesser, il arrive trop souvent aux Etats-Unis, nous n’en avons pas besoin ici en Australie» a estimé un autre, dans une publication sur Facebook. De nombreux internautes ont également fait part de leur indignation, notamment via Twitter.

Non sans ironie, le directeur-général d’Apple, Tim Cook, affirme pourtant sur son site internet officiel que la marque informatique «croit en l’égalité pour chacun, sans considération de race, d’âge, de genre, d’identité de genre, d’appartenance ethnique, de religion, ou d’orientation sexuelle. Cela s’applique dans notre compagnie, partout dans le monde et sans exceptions».

Un porte-parole d’Apple a déclaré que la société était en train d’étudier l’incident. Quant au directeur de la boutique décriée, il s’est excusé auprès des jeunes après que ceux-ci soient retournés sur les lieux en compagnie de leur proviseur.

(Francais.rt.com)

http://afriquequotidien.com/2015/11/13/etre-noir-cest-etre-un-voleur-un-magasin-apple-chasse-des-jeunes-de-peur-quils-ne-volent/