Voir les contributions

Cette section vous permet de consulter les contributions (messages, sujets et fichiers joints) d'un utilisateur. Vous ne pourrez voir que les contributions des zones auxquelles vous avez accès.


Messages - mike

136
Inquiétudes sur la santé de Johnny Hallyday, sorti de la clinique samedi: à son domicile, le rockeur vivrait dans une chambre «transformée en mini-hôpital»

Alors qu’il est sorti samedi de la clinique dans laquelle il était entré en urgence six jours plus tôt, Johnny Hallyday inquiète.
Souffrant d’un cancer du poumon, son état de santé pourrait être plus que préoccupant selon un pneumologue interrogé par le JDD.



Le chanteur de 74 ans, qui lutte contre un cancer du poumon depuis près d’un an, est rentré à son domicile samedi après-midi, après presque une semaine d’hospitalisation pour détresse respiratoire, à bord d’un camion ambulance. Preuve que son état nécessite une assistance médicale importante.

Selon un proche, qui se dit « très inquiet » à nos confrères français du JDD, une pièce de son domicile a été « transformée en mini-hôpital », avec l’appareillage respiratoire nécessaire afin qu’il puisse être soigné, mais chez lui, près des siens.


« ...soit il rentre chez lui pour sa fin de vie »

Car une détresse respiratoire, qui se ressent comme une sensation d’essoufflement extrême voire d’étouffement, est « un phénomène fréquent de complication du cancer du poumon » et « nécessite une hospitalisation rapide », comme l’explique un pneumologue au JDD.

Toujours selon ce spécialiste, une hospitalisation de six jours pour ce type de complication serait «  plutôt courte  ». Pour lui, cela suggérerait deux possibilités : « Soit le problème n’était pas gravissime, type infectieux, et le patient a bien répondu au traitement ; soit il rentre chez lui pour sa fin de vie ».

En tout cas, ses proches se relaient à son chevet, afin de lui donner de la force dans cette épreuve.


source:
http://www.sudinfo.be/1993201/article/2017-11-20/inquietudes-sur-la-sante-de-johnny-hallyday-sorti-de-la-clinique-samedi-a-son-do

137
Exclusif: le Coliseum va revivre en 2018 à Charleroi.

Quelle bonne nouvelle pour les nostalgiques des soirées Bar Rond et Palladium !
Le Coliseum est de retour dès le début de l’année prochaine avec ces événements mythiques mais accueillera surtout les apéros des quais.
En 2018, pour la dernière fois, les Carolos pourront profiter de ce lieu emblématique pour faire la fête.



Les soirées Palladium, Bar Rond et autres ont longtemps enflammé le milieu de la nuit carolo.
Mieux, au Coliseum, l’ambiance Palladium avec show laser et musique électro tout droit sortie des années 80-90 était parvenue à renaître de ses cendres.
Rien que le fait d’évoquer un tel événement suffit à faire resurgir des centaines de souvenirs à des milliers de Carolos.
Et avec la reprise annoncée de ce temple de la musique par le groupe immobilier Saint-Lambert Promotion, responsable de Rive Gauche, tout le monde s’était résigné à revivre pour une dernière fois ce genre de soirées.

> Concerts, soirées et bien d’autres festivités sont au programme pour l’année à venir.

> Sur une note moins festive, 2018 devrait également marquer la fin de cette salle mythique .

> Après sa reprise, quel avenir  pour ce lieu emblématique ?

source:
http://www.sudinfo.be/1993152/article/2017-11-20/exclusif-le-coliseum-va-revivre-en-2018-a-charleroi-photos

138
CSC et FGTB appellent à manifester avec une projection sur la cité administrative de Liège: d'importantes perturbations au sein des services publics

Le front commun syndical FGTB-CSC a projeté un message sur la cité administrative à Liège, lundi en fin d’après-midi, afin d’inciter un maximum de personnes à se joindre au rassemblement organisé mardi dans la Cité ardente contre la politique du gouvernement Michel.



Cette projection, qui mettait en scène un hold-up commis par Charles Michel et son gouvernement, est un prélude au rassemblement organisé mardi matin dans le centre-ville de Liège. Plusieurs cortèges prendront leur départ en divers endroits pour se rejoindre au kiosque du parc d’Avroy vers 10h30. Suivront plusieurs prises de parole. Pas moins de 10.000 personnes y sont attendues, selon les organisations syndicales.

Il faut donc s’attendre à d’importantes perturbations au sein des services publics, comme les bus du TEC Liège-Verviers qui seront à l’arrêt, mais aussi au sein de diverses institutions, comme les mutualités, les écoles...

Le front commun syndical réclame «des pensions décentes, des moyens supplémentaires pour les soins de santé, l’enseignement, le non-marchand, des services publics de qualité et accessibles ainsi qu’une fiscalité juste, proportionnelle aux moyens de chacun».

source:
http://www.sudinfo.be/1993101/article/2017-11-20/csc-et-fgtb-appellent-a-manifester-avec-une-projection-sur-la-cite-administrativ

139
Un mort et deux blessés graves dans une explosion à ArcelorMittal à Gand: l'incident est sous contrôle

Une personne est décédée et deux autres grièvement blessées à la suite d’une explosion survenue lundi après-midi dans l’aciérie d’ArcelorMittal dans le port de Gand, indiquent les services de secours.
« Leur état de santé est stable », précise Jan Cornelis, le porte-parole de l’entreprise sidérurgique.
L’incident est sous contrôle et aucune concentration de fumées toxiques n’a été enregistrée près du site.



L’explosion est survenue à 15h10 dans la zone des sous-produits de la cokerie, ajoute ArcelorMittal dans un communiqué.
« Nos services de secours internes et les services de secours externes sont arrivés sur place.
Un mort est à déplorer ainsi que deux blessés.
Leur état est stable.
Nos pensées vont aux familles, amis et collègues des victimes.
» Les pompiers ont procédé à l’évacuation des autres personnes présentes.

L’incident est à présent sous contrôle.
Les dégâts sont importants et le plan d’intervention médical a été déclenché.
Aucun incendie ne s’est déclaré à la suite de l’explosion, ajoutent les pompiers.

Des fumées de coke ont été libérées dans l’explosion, mais aucune concentration de fumées toxiques n’a été constatée aux alentours du site.

Selon ArceloMittal, il n’existe aucun danger pour le voisinage.
« L’installation a été mise en sécurité et le gaz de coke a été brûlé selon la procédure ad hoc.
Les panaches de fumée aperçus au-dessus de la cokerie ne représentent aucun danger.
ArcelorMittal Gand mène à présent l’enquête afin de déterminer les circonstances exactes de l’accident », conclut le communiqué.

Un court-circuit d’un filtre est probablement à l’origine de l’explosion.


Aucun disparu

Aucune personne n’est portée disparue à la suite de l’explosion, indiquent les autorités locales et la police, contrairement à ce que les premières informations laissaient entendre.

La Ville de Gand a mis en place une cellule de crise.


source:
http://www.sudinfo.be/1992962/article/2017-11-20/un-mort-deux-blesses-graves-et-plusieurs-disparus-dans-une-explosion-a-arcelormi


140
Lettre ouverte : un policier bruxellois interpelle le MRAX après les émeutes






Monsieur Crespo,

Je suis attristé par la demande qui a été faite par votre mouvement de fournir des preuves de mauvais comportement des services de police. Je suis devenu policier à 35 ans après quelques années dans le privé et une réorientation. Je me sens très loin du cliché que vous tentez de faire passer, je ne suis pas armé d'une matraque, je ne suis pas chaussé de combat-shoes, mes cheveux ne sont pas rasés, et je ne prends pas mon pied en maltraitant et en opprimant les "autres"...

Au contraire, je suis ouvert sur le monde et les autres cultures, j'emmène mes enfants au bout du monde, je leur montre qu'autre chose existe, qu'il n'y a pas qu'une seule façon de vivre.

Dans mon travail, je traite de la même façon les citoyens de toutes les nationalités. Et oui c'est vrai, je dois parfois expliquer à certains collègues que juger une personne par rapport à sa couleur de peau et son origine est inadéquat et beaucoup trop facile, que les voyous, ceux qui à Bruxelles arrachent la chaine d'une petite dame, ou attaquent un libraire, n'ont pas de couleur, ce sont des voyous... Certains collègues sont comme moi ouverts vers les autres, d'autres le sont moins, mais n’est-ce pas le reflet de la société ? Y aurait-il plus de racistes à la police que chez les dentistes, les comptables, les jardiniers ?

Dans la petite épicerie à côté de chez moi, le monsieur qui habite la rue d'à côté, tient à la caisse des propos simplificateurs et racistes, et il n'est pas policier...

Mon quotidien est d'aider les gens, chaque jour je suis confronté à tout ce qui existe dans notre société, du beau, du moins beau, souvent de la tristesse, du désarroi, avec mes collègues, on trouve des solutions, lorsque quelqu'un se fait agresser, qu'une épouse crie au secours car son homme la frappe, on intervient et la justice prend le relais.

Quand 300 ou 400 personnes mettent un boulevard de Bruxelles à sac, brûlent des voitures, pillent des magasins, attaquent une banque, on intervient, avec nos moyens, on intervient en allant vers le danger, sans reculer et parfois on est blessé.

On intervient car des voyous ont décidé de tout casser et peu importe leur origine, ce sont ces voyous. Quand on avance en ligne, sous nos casques on ne prend pas notre pied, on n’a pas la matraque qui nous démange.

Monsieur Crespo, j’aimerais croire que celui qui a lancé cet appel émanant du MRAX à dénoncer les « méchants policiers » a fait une erreur de manipulation, en agissant de la sorte vous allez à l’encontre de votre rôle, vous jouez le jeu des vrais racistes.

En tant que directeur du Mrax cessez donc de vous obstiner à regarder la société sous ce prisme réducteur et simplistes du méchant flic qui oppresse le gentil voyou innocent.

Mettez plutôt votre énergie dans d'autres combats, et posez-vous cette question : Qui appellerez- vous quand des voyous voleront votre vélo, votre smartphone dans la rue, cambrioleront votre maison, racketteront vos enfants devant l'école ? Aux méchants policiers racistes et xénophobes ?

« Suite aux troubles à l’ordre public de la police hier soir à la Bourse il est important que toutes les personnes présentes qui ont filmé les provocations de la police (sic) partagent leurs vidéos auprès d’associations luttant contre l’oppression policière. Vous pouvez contacter le MRAX… ».

XXX, un policier bruxellois parmi tant d'autres.


source:

http://www.lalibre.be/debats/opinions/lettre-ouverte-un-policier-bruxellois-interpelle-le-mrax-apres-les-emeutes-5a0d5c6ecd707514e8c6186d#.Wg3vfTmFMgo.facebook

141
Il est grand, beau, majestueux… le sapin de Noël trône sur la Grand-Place de Bruxelles: revivez son installation



Un magnifique sapin trône désormais sur la Grand-Place de Bruxelles. Tout droit venu d'Eupen, l'arbre est arrivé ce vendredi matin. Notre journaliste Olivia François était sur les lieux pour suivre l'installation.

Un convoi exceptionnel sous bonne escorte

Tout commence à Eupen. C'est là que le sapin a été attaché à une grue et délicatement posé sur la remorque d'un camion, puis attaché avec des sangles. Une opération réalisée en pleine nuit. "On a quitté Eupen vers 2h du matin et nous sommes arrivés à l'Atomium à 4h. Nous avons attendu que la police arrive à 5h du matin. Tout s'est bien passé", confie Serge, qui a accompagné le convoi.

Pour le chauffeur du camion, c'est une mission périlleuse: la taille du sapin n'arrange rien. "Il fait 22 mètres de long, 60 cm de diamètre au niveau du tronc, et il pèse 3 tonnes", explique Cédric, le conducteur.


Un trou creusé au beau milieu de la Grand-Place

À 6h pile, le voyage prend fin lorsque le convoi, escorté par des motards de la police, atteint finalement le cœur de Bruxelles. Ne reste plus qu'à placer le sapin. "Un trou a été creusé au milieu de la Grand-Place, c'est assez impressionnant. Des pavés ont été enlevés pour pouvoir l'installer", décrit notre journaliste.



L'une des dernières opérations est très délicate: il faut dresser l'arbre à la verticale. "On va le soulever de la remorque avec deux grues, et puis la grue télescopique, la plus grande, va prendre le relais seule pour l'installer sur la Grand-Place", confie un technicien juste avant l'installation.

Une fois suspendu dans les airs, à la verticale, un bucheron s'est chargé de tailler la base du sapin. Ensuite, l'arbre a été placé dans le trou et enfin calé et fixé soigneusement.

"Ça sent Noël!", s'est réjouit Cataline via notre bouton orange Alertez-nous. Visiblement, le sapin de Noël de Bruxelles fait déjà des heureux!

Il ne manque plus que les décorations

Le sapin sera décoré ce dimanche avec une guirlande mesurant 1,3 km de long, munie de lampes interactives qui s'allumeront de concert avec les illuminations de la Grand-Place. "Le sapin de Noël fera pour la première fois partie intégrante du spectacle son et lumière des Plaisirs d'hiver", a expliqué l'échevine du Tourisme et des Grands événements Karine Lalieux (PS). "Ses illuminations seront en effet synchronisées avec celles des 1.600 bandes led qui se trouvent en permanence sur les bâtiments de la Grand-Place".

L'inauguration officielle de ce spectacle de lumières est prévue le 24 novembre à 17h45, qui marque également l'ouverture des Plaisirs d'hiver. 


Venu d'une forêt gérée durablement en Wallonie

Le sapin a été abattu ce jeudi matin dans la forêt domaniale de l'Hertogenwald. L'épicéa offert par la Wallonie provient d'une forêt certifiée PEFC, c'est-à-dire qu'elle est gérée de façon durable. Le roi des forêts a été choisi sur base de critères strictes comme le fait qu'il devait avoir une hauteur de minimum 20 mètres, devait être isolé pour être beau à 360 degrés et devait se trouver à proximité d'un chemin pour pouvoir être abattu et transporté dans de bonnes conditions.

source:
https://www.rtl.be/info/regions/bruxelles/il-est-grand-beau-majestueux-le-sapin-de-noel-trone-sur-la-grand-place-de-bruxelles-revivez-son-installation-971448.aspx

142
Un train immobilisé à Hal suite à une bagarre: "C'était la cohue"



Les navetteurs qui ont emprunté la ligne 96, qui fait la liaison entre Turnhout et Binche, ont connu un petit contretemps ce vendredi après-midi.

Arrivé à hauteur de Hal, le train a en effet dû être immobilisé vers 17h suite à une bagarre entre deux navetteurs. 

"Les portes étaient verrouillées car un navetteur était agressif. C'était la cohue car tout le monde essayait de sortir pour prendre un autre train mais impossible. Nous avons attendons 20 minutes", a raconté un navetteur qui nous a contactés via le bouton orange Alertez-nous.

Contactée par nos soins, Elisa Roux, la porte-parole de la SNCB, confirme que la police a dû intervenir. "Deux voyageurs se battaient et Securail a appelé la police quand on a vu que les deux personnes étaient vraiment violentes", précise-t-elle. "Ces navetteurs ont dû être retirés du train, qui a été à l'arrêt durant plus de vingt minutes. Un autre train faisant la liaison Liège-Quiévrain a dû "patienter" derrière et a également perdu 20 à 30 minutes."

Elisa Roux ajoute que la situation est à présent revenue à la normale.


source:
http://www.rtl.be/info/belgique/faits-divers/un-train-immobilise-a-hauteur-de-hal-suite-a-une-bagarre-c-etait-la-cohue--971619.aspx

143
Deux gendarmes fauchés lors d'un contrôle à Thiers : le conducteur présumé interpellé



Deux gendarmes du Peloton motorisé (PMO) de Thiers, dans le Puy-de-Dôme, ont été fauchés en début de soirée ce vendredi, avenue Léo-Lagrange, à Thiers. Le conducteur présumé a été interpellé, sa voiture retrouvée dans le quartier des Bérangers, à Thiers.

Une file ininterrompue de voitures et des gyrophares. Ce vendredi en début de soirée, l’avenue Léo-Lagrange à Thiers (Puy-de-Dôme) était partiellement bloquée suite à un accident impliquant deux gendarmes.

Vers 17 h 30, les deux militaires du PMO de Thiers (Peloton motorisé) effectuaient une opération de sécurité routière à pied. Tandis qu’ils contrôlaient un automobiliste, ils ont été violemment percutés par un autre véhicule, qui a ensuite pris la fuite. Selon les premiers éléments, le véhicule aurait été vu en train de zigzaguer à proximité des lieux, quelques minutes avant. La voiture a été retrouvée dans le quartier des Bérangers, à Thiers. Le conducteur présumé a été interpellé, peu après.

Les deux gendarmes grièvement blessés

Dès lors, un large dispositif de secours était déployé afin de venir en aide aux deux gendarmes, grièvement blessés : un homme de 45 ans se plaignant de douleurs lombaires et des omoplates et une femme de 20 ans, souffrant d’un traumatisme crânien avec perte de conscience initiale.

Trois ambulances des sapeurs-pompiers de Thiers et une quatrième, de Puy-Guillaume, devaient être mobilisées ainsi qu’un véhicule de secours routier, le tout sous le commandement du chef de groupe Philippe. Côté gendarmerie, une vingtaine de personnels étaient sur place pour les opérations de déviation et de sécurité. D’autres équipes étaient aussi affectées à la recherche de l’automobiliste en fuite, sous la coordination du chef d’escadron Séverine Lucano, commandant la compagnie de Thiers.

Tant les gendarmes que l’automobiliste contrôlé lors des faits - un homme de 51 ans en état de choc - devaient être conduits vers le centre hospitalier de Thiers. Le maire de Thiers, Claude Nowotny, des adjoints, le sous-préfet David Roche ainsi que la conseillère départementale Annie Chevaldonné étaient aussi présents sur les lieux.

source:
http://www.lamontagne.fr/thiers/faits-divers/puy-de-dome/2017/11/17/deux-gendarmes-fauches-lors-d-un-controle-a-thiers-le-conducteur-presume-interpelle_12633697.html

144
Vatican : un groupe djihadiste proche de l’État islamique promet « du sang pour Noël »



Cet image de l’Avent n’est pas des plus rassurantes.
Elle montre un terroriste islamiste conduisant une auto sur la Via della Conciliazione, en direction de la Basilique Saint Pierre, avec une arme automatique et un sac à dos posés sur le siège avant, à côté du conducteur.

Le rétroviseur central reflète un homme coiffé d’une cagoule noire. En haut de l’image diffusée par Wafa Media Foundation, une organisation réputée proche de l’EI, apparaît une grande inscription: « Christmas Blood, Noël de sang ». Et plus bas, écrit en plus petit, une seconde inscription: « en attente ». Au Vatican, personne ne veut accorder de crédit, ni commenter ce qui a première vue semble constituer une menace inquiétante.

(…) De fait les fêtes de Noël semblent constituer des circonstances à ce point chargées de symboles qu’elles semblent à même d’attirer et mobiliser déséquilibrés, loups solitaires et organisations terroristes. Plusieurs media américains rapportant l’affaire de cet image de Saint Pierre ont rappelé que ces dernières années l’EI a diffusé à plusieurs reprises des déclarations sur la conquête de Rome.

source:
http://lafrance.co/vatican-un-groupe-djihadiste-proche-de-letat-islamique-promet-du-sang-pour-noel


145
« Convertissez-vous ou vous irez en enfer » : Deux musulmans menacent 10 bonnes soeurs dans un couvent de Verdun



BREIZATAO – NEVEZINTIOU (17/11/2017) Les faits datent de vendredi dernier à l’heure des vêpres. Deux hommes ont été accueillis pour l’office et ont exhorté les sœurs à se convertir à l’Islam. Aucune violence physique n’a été perpétrée.


« Ils sont rentrés, une sœur les a accueillis et elle a discuté avec eux ». Mgr  Gusching, évêque de Verdun est allé voir, lundi encore, la communauté religieuse de Verdun forte de dix sœurs. Des carmélites encore sous le choc de ce qui leur est arrivé vendredi 10 novembre, vers 17 h.

Au moment de l’office de Vêpres, deux individus d’une trentaine d’années, barbus et vêtus normalement, pénètrent dans le Carmel de Verdun.

Après avoir discuté avec la sœur présente à l’accueil, cette dernière leur a dit que l’office allait commencer. « Ils lui ont demandé s’ils pouvaient aller dans la chapelle », poursuit l’évêque. « Elle a dit oui ».

Une fois dans la chapelle, « ils ont prié en arabe pendant les vêpres », souligne Mgr  Gusching. « Ils se sont présentés comme des annonciateurs et leur ont dit : si vous ne vous convertissez pas, vous irez en enfer ».

Dans un communiqué, Guillaume Dupont, procureur de la République de Verdun expliquait qu’à l’issue de l’office, l’un des deux hommes « aurait rédigé les mots « Allah Akbar » sur le livre d’or de l’église ».

source:
http://breizatao.com/2017/11/17/convertissez-vous-ou-vous-irez-en-enfer-deux-musulmans-menacent-10-bonnes-soeurs-dans-un-couvent-de-verdun/

146
Sciences: Le secret de longévité des Amish pourrait profiter au monde entier






SANTE - Certains membres de cette communauté vivent plus longtemps grâce à une mutation génétique très rare...
Plus
SANTE - Certains membres de cette communauté vivent plus longtemps grâce à une mutation génétique très rare...

Prolonger la vie en bonne santé et l’espérance de vie en observant les Amish. Une mutation génétique très rare découverte chez certains membres de cette communauté religieuse aux Etats-Unis explique leur longévité supérieure, ce qui ouvre la voie à la conception de traitements contre la dégénérescence liée à l’âge, selon des chercheurs.

« C’est la première mutation génétique humaine qui se révèle avoir un impact multiple sur les changements biologiques résultant du vieillissement », explique à l’AFP le professeur Douglas Vaughan, président de la faculté de médecine Feinberg de l’université Northwestern à Chicago.

http://www.dailymotion.com/video/x69gmt3

Ils vivent dix ans de plus en moyenne

L’étude, dont les conclusions sont parues mercredi dans la revue Science Advances, a été menée auprès de 177 Amish âgés de 18 à plus de 85 ans appartenant à la communauté de Berne, dans l’Indiana (nord des Etats-Unis).

Elle a montré que les 43 hommes et femmes porteurs de la mutation du gène Serpine1, responsable d’une forte réduction de la production de la protéine PAI-1, étaient en meilleure santé et vivaient en moyenne dix ans de plus (85 ans) que leurs congénères privés de cette variation génétique. L’espérance de vie aux Etats-Unis est de 78,8 ans. Leur profil métabolique était aussi plus sain et ils souffraient nettement moins de diabète et de maladies cardiovasculaires, a relevé l’équipe scientifique internationale.

Mutation génétique chez des populations isolées

Les chercheurs ont également constaté que les télomères de leurs cellules immunitaires étaient en moyenne 10 % plus longs. Le télomère est un morceau d’ADN situé à l’extrémité de chaque chromosome pour le protéger et qui se réduit à chaque division cellulaire, contribuant au vieillissement.

sources:
https://fr.news.yahoo.com/video-sciences-secret-long%C3%A9vit%C3%A9-amish-075740773.html

147
Ne dites plus "nègre littéraire" mais "prête-plume"






Le ministère vous demande de ne plus dire "nègre littéraire" mais "prête-plume"
Plus
CULTURE - Pour désigner un auteur sous-traitant anonymement un texte signé par une autre personne, il ne faudra désormais plus parler de "nègre littéraire", mais de "prête-plume".

Le Conseil représentatif des associations noires de France (Cran) vient en effet d'obtenir gain de cause auprès du ministère de la Culture.

Dans sa requête, le Cran expliquait notamment que la formule "nègre littéraire" "s'(était) imposée dans le monde littéraire, justement parce que le 'nègre' est celui qui fait tout le travail, sans en retirer le véritable bénéfice".

"Considérant que le terme 'nègre (littéraire)' est inapproprié pour désigner la fonction ou le métier d'écrivain de substitution, il est proposé, après consultation des membres de la Commission d'enrichissement de la langue française, d'employer le terme 'prête-plume', notamment utilisé en Amérique du Nord, ou encore, en fonction des contextes, les termes 'auteur ou écrivain ou plume cachée', voire 'auteur ou écrivain ou plume de l'ombre'", a répondu le ministère de la Culture dans un communiqué.

En 2014, le Cran avait déjà fait débaptiser des pâtisseries nommées "Négro" et "Bamboula" et a récemment fait changer le nom du "bal nègre" et celui du bar lyonnais "La Première Plantation".

source:
https://fr.news.yahoo.com/ne-dites-n%C3%A8gre-litt%C3%A9raire-pr%C3%AAte-220100891.html

148
Siemens prépare ses employés à des milliers de suppressions de postes



Objectif rentabilité: l'industriel allemand Siemens, déjà largement bénéficiaire, doit détailler jeudi à ses employés un vaste plan de restructuration qui menace des milliers d'emplois dans le secteur énergétique, en pleine transition.

La branche énergie du conglomérat, qui produit aussi bien des turbines à gaz, des éoliennes que des locomotives, avait déjà été réduite lors d'un vaste plan de restructuration du groupe en 2013.

Mais Joe Kaeser, à la tête d'un groupe qu'il a transformé à marche forcée depuis quatre ans pour redresser ses marges, a annoncé jeudi dernier de nouvelles "coupes douloureuses".

"Nous devons nous attaquer aux difficultés structurelles de certaines activités", a-t-il glissé sans précisions, préférant détailler l'année "record" de Siemens: un bénéfice net de 6,2 milliards pour son exercice décalé 2016-17, en hausse de 11% sur un an, et 83 milliards d'euros de chiffre d'affaires.

Après des semaines de rumeurs au sein du groupe munichois, Joe Kaeser tient jeudi un comité d'entreprise pour exposer à ses salariés les détails de son plan, assurant faire tout son possible pour "atténuer ce coup" avec, par exemple, des requalifications et réaffectations de salariés plutôt que des licenciements secs.

Extrême-droite

Le géant allemand a déjà annoncé début novembre la suppression de 6.000 emplois au sein de sa coentreprise leader mondial de l'énergie éolienne, Siemens-Gamesa, en raison d'une baisse des ventes. Selon le journal Manager Magazin, Siemens envisage désormais la fermeture de 11 de ses 23 sites mondiaux de production électrique qui emploient au total 30.000 personnes dont 12.000 en Allemagne.

La direction du personnel de Siemens envisage une coupe "à quatre chiffres", principalement en Allemagne, a estimé le plus grand syndicat allemand de l'industrie, IG Metall.

Sur la liste des sites menacés se trouverait la principale usine du groupe, la célèbre "Dynamowerk" de Berlin, d'où est partie l'aventure Siemens au début XXe siècle, une immense bâtisse de briques rouges où travaillent aujourd'hui 11.000 salariés.

D'autres usines sont sur la sellette, principalement dans l'est du pays, une zone déjà sinistrée économiquement et un terreau électoral de choix pour l'extrême droite allemande.

La ministre allemande de l'économie, la sociale-démocrate sur le départ Brigitte Zypries, a écrit au patron de Siemens pour le mettre en garde, relate le journal Bild.

"Cela peut nourrir le mécontentement et les doutes qui favorisent les développements politiques auxquels on a assisté aux dernières législatives ", dit-elle en référence au score historique du parti d'extrême droite AfD (Alternative pour l'Allemagne), qui a fait son entrée au parlement allemand en octobre.

'Résistance créative'

IG Metall a jugé plus généralement "irresponsable" de mettre à la porte des milliers d'employés alors que le groupe affiche des résultats positifs et s'était engagé au nom de la célèbre "Mitbestimmung" allemande - le principe de cogestion direction/salariés - à consulter les employés pour tout futur plan de licenciement.

"Siemens doit se préparer à un combat difficile", a averti le syndicat, qui annonce la tenue de manifestations d'ampleur devant les sites menacés et des "moyens de résistance créatifs", citant par exemple "le refus (d'effectuer) des heures supplémentaires".

Pour accompagner la transition énergétique allemande du nucléaire vers les énergies renouvelables, le groupe aux 351.000 salariés avait déjà sacrifié 15.000 postes en 2013, dont un tiers en Allemagne.

Siemens avait entrepris de recentrer ses activités, cédant l'électroménager et les réseaux télécoms, puis abandonnant le nucléaire et l'énergie solaire. L'allemand avait misé sur l'éolien, qui a connu des débuts bafouillants.

"Siemens est quand même censé pouvoir supporter certaines difficultés temporaires en attendant des solutions plus durables ?", s'interroge IG Metall.

Une capacité d'amortissement que n'a pas son principal concurrent en difficulté, l'américain General Electric, qui a annoncé lundi un vaste plan de restructuration visant à se recentrer sur trois activités (aéronautique, santé et énergie) et s'accompagnant de milliers de suppressions d'emplois à travers le monde.

source:

http://www.lalibre.be/economie/libre-entreprise/siemens-prepare-ses-employes-a-des-milliers-de-suppressions-de-postes-5a0d1f10cd70fa5a06423b9e#.Wg3s9mt_Kvg.facebook

149
Europe / Mort de Toto Riina, puissant parrain de la mafia sicilienne
« le: 17 novembre 2017 à 14:51:36 »
Mort de Toto Riina, puissant parrain de la mafia sicilienne




Salvatore “Toto” Riina, chef du clan des Corleone, est mort à l’âge de 87 ans. Il purgeait une peine de prison pour plusieurs dizaines de meurtres commis entre 1969 et 1992.

Il était surnommé “la bête” ou “le fauve”. Toto Riina, l’ancien “parrain des parrains” de la mafia sicilienne, le plus violent et le plus redouté, est mort dans sa prison dans la nuit de jeudi à vendredi.

Un cancer

Plongé dans le coma depuis plusieurs jours, il a succombé à un cancer. Le chef de clan avait été transféré de sa prison à une unité de détenus dans un hôpital de Parme.

Alors que “Toto” Riina était sous un régime de détention anti-mafia très strict, lui interdisant toute visite, le gouvernement italien a finalement permis à sa femme et à l’une de ses filles de lui dire un dernier adieu.

Plus de 150 meurtres lui sont attribués

Toto Riina est accusé d’avoir commandité plus de 150 meurtres, dont ceux des juges anti mafieux Giovanni Falcone and Paolo Borsellino en 1992.

Ce fils de paysan qui mesurait 1,58 mètres avait réussi à asseoir son pouvoir sur la Cosa Nostra, la mafia sicilienne, devant même le chef de la Coupole, l’exécutif de l’organisation, en 1982. Mais sa cruauté et ses excès ont poussé certains membres de son entourage à le dénoncer.

Arrêté en 1993, il avait été condamné à 26 peines de prison à vie.

source:
https://m6info.yahoo.com/mort-de-toto-riina-puissant-parrain-de-la-mafia-sicilienne-081025630.html

150
Japon : un train part avec 20 secondes d'avance, la compagnie se confond en excuses

[/img]


Au pays des sushis, des mangas et des cerisiers, on ne plaisante pas avec la ponctualité. Cette semaine, les excuses d’une compagnie ferroviaire pour avoir fait partir un train avec 20 secondes d’avance ont fait les délices d’internet.

Mardi, un train de la ligne Tsukuba Express, reliant Tokyo à sa grande banlieue nord, est parti de la gare de Minami Nagareyama à 09H44 du matin et 20 secondes, au lieu de son horaire prévu à 09H44 et 40 secondes. Un non-événement ? Pas pour la compagnie ferroviaire exploitant la ligne, qui a diffusé un communiqué s’excusant de l’incident, en des termes un peu exagérés. “Nous sommes profondément désolés pour l’énorme gêne occasionnée auprès de nos usagers”, avant d’ajouter : “Les usagers ne se sont pas plaints de cet incident”, et aucun d’entre eux n’a raté le train, précise encore la compagnie.

Des excuses plus longues que le retard du train lui-même

Cette pratique est courante au Japon. Au moindre retard d’un train, selon l’AFP, les excuses du chef de bord sont systématiques et souvent plus longues que le retard lui-même. Évidemment, cette anecdote fait le bonheur des détracteurs de la SNCF, qui se plaignent souvent du silence de la compagnie ferroviaire française dans de tels cas :

[/img]

“Tout le monde devrait être plus relax”

Au Japon également, l’affaire a fait rire les internautes, certains se demandant : “S’excuser d’être parti à 9H44 au lieu de 9H44 ? On pousse le bouchon trop loin” ou “Tout le monde devrait être plus relax”.

“Étrange pays où une différence de 20 secondes déclenche de sincères excuses, alors que falsifier la qualité de produits en aluminium et en acier, ou avoir de mauvaises pratiques de certifications de voitures est monnaie courante”, critiquait un autre internaute du pays.


source:
https://m6info.yahoo.com/japon-un-train-part-avec-20-secondes-davance-la-compagnie-se-confond-en-excuses-095434447.html