Voir les contributions

Cette section vous permet de consulter les contributions (messages, sujets et fichiers joints) d'un utilisateur. Vous ne pourrez voir que les contributions des zones auxquelles vous avez accès.


Messages - mike

1561
Video divers / Matrix - La scène culte
« le: 17 octobre 2015 à 12:06:37 »
Matrix - La scène culte



"Ce qu'il faut que tu comprenne, c'est que pour la plupart [des gens] ils ne sont pas prêt à se laisser débrancher, bon nombre d'entre eux sont tellement inconscient et désespérement dépendant du système, qu'ils vont jusqu'à se battre pour le protéger !"

1562
Video divers / La Canaille - Ni Dieu Ni Maitre
« le: 17 octobre 2015 à 11:57:40 »
La Canaille - Ni Dieu Ni Maitre


1563
/!\ APPEL DE LA ZAD D’AGEN A L’OCCUPATION ET A LA CONSTRUCTION /!\


Nadzieja Immortalis·lundi 12 octobre 2015

.
Nous sommes dans un contexte où le chantier-Zad vient d’être expulsé et où un important dispositif policier a été mis en place au niveau de la Biergerie;
Nous nous attendons prochainement à recevoir de nouvelles visites.
Voici une liste de nos besoins urgents :
=> Médic :
- sérum physiologique
- argile verte
- citrons
- compresses
- désinfectant (biseptine de préférence)
- maalox
- masques
- alcool pour désinfection des mains
- bicarbonate de soude
- bandages
- sparadrap
- kits de suture
- sutures adhésives stéristrip                                                                                                                                                                 - foulards/écharpes                                                                                                                                                                                - protections intégrales
=> Matériel de construction :
- Du matos de construction en tout genre, par exemple ; palettes, vis/clous, poutres, etc.
=> Piles (rechargeables si possible) pour talkies : AAA en priorité et des AA
=> Besoin de monde pour occuper
=> Besoin de soutien ; que vous passiez 1h, 1 journée ou 1 semaine à la Zad, votre aide est précieuse !


Si vous souhaitez nous contacter :  09 84 12 58 92

https://www.facebook.com/notes/nadzieja-immortalis/-appel-de-la-zad-dagen-a-loccupation-et-a-la-construction-/1512072605779456

1564

LETTRE D'INFORMATION POUR NOUVEAUX ANONYMOUS

Nous avons remarqué ces derniers temps un fort engouement pour notre idée, et nous vous en somme extrêmement reconnaissant. Cependant, nous pensons utile de mettre au point certaines choses concernant le discours de certains nouveaux Anons.

Nous sommes un collectif d'individus rassemblés par des idées. Le Peuple a sans doute entendu parler d'Anonymous, sans savoir exactement qui nous sommes.
 Nous sommes leurs frères et leurs sœurs, leurs parents et leurs enfants, leurs chefs et leurs employés. Nous sommes les citoyens impliqués qui se tiennent à leurs côtés. Anonymous est partout, et en même temps nulle part. Notre force tient à notre nombre. Notre volonté collective est la volonté combinée des individus. Notre principal avantage tient à la connaissance des fondements que nous partageons en tant qu'êtres humains. Cette connaissance est le fruit de notre anonymat.

Anonymous a déjà laissé sa trace dans la société plus d'une fois. Des actions antérieures ont conduit à la fermeture de l'émission radiophonique prônant la suprématie de la race blanche produite par Hal Turner, et à la poursuite judiciaire du pédophile canadien Chris Forcand. Anonymous a été appelé « groupe de cyber-surveillance » par le Toronto Sun et Global News, même si en réalité nous sommes beaucoup plus que cela.
 Nous avons épaulé les révolutionnaires du « Printemps Arabe », nous nous sommes attaqués à l'Eglise de Scientologie, et nous continuons à le faire. Nous crions au scandale à chaque fois que les libertés ont été bafouées.

C'est pourquoi, lorsque l'on vous pose des questions sur l'idée d'Anonymous, nous vous demandons de ne pas répondre par un simple « A cause de Megaupload ». Anonymous défend simplement la démocratie et les libertés. Megaupload a été le symbole qui nous a montré ouvertement que les actions de lobbying des entreprises envers l'état a atteint un nouveau stade, et que nous nous approchons dangereusement de l'oligarchie. Avec des dirigeants et des majors agissant comme bon leur semble.
 Vous êtes des ambassadeurs d'Anonymous, agissez en tant que tel, et renseignez vous.

Nous sommes Anonymous
 Nous sommes légion
 Nous ne pardonnons pas
 Nous n'oublions pas
 Redoutez nous

1565
Windows 10 : le panneau de configuration devrait tirer sa révérence



Le vénérable panneau de configuration de Windows est en fin de vie. Mais Microsoft ne communique pas le calendrier de sa disparition.

Windows 10 devrait perdre son panneau de configuration lors d’une mise à jour prochaine. Selon un haut responsable de Microsoft interrogé sur Twitter, sa disparition est tout à fait logique car son maintien à côté du menu ‘Paramètres’ ajoute « de la complexité dans le code et (un supplément, NDR) d’usage de la mémoire et de l’espace disque ». Ce remplacement paraît aussi logique du point de vue de l’utilisateur : outre certains doubles-emplois, son aspect très différent jure avec le flat design de Windows 10. Il reste à Microsoft à développer certains outils critiques à l’utilsation de Windows – comme la « Gestion de l’ordinateur » du groupe « Outils d’administration » ; Plus facile à dire qu’à faire.

http://www.01net.com/actualites/windows-10-le-panneau-de-configuration-devrait-tirer-sa-reverence-921371.html

1566
Attention, votre Windows 10 Insider pourrait ne plus fonctionner demain



Les licences des versions test de Windows 10 ont une durée de validité limitée. Au-delà d’une certaine date, le système ne démarre plus.
 
Vous êtes un passionné Windows et vous participez au programme Windows Insider, qui permet de bénéficier des dernières innovations avant les autres Mais saviez-vous que votre licence Windows 10 Insider a une durée de vie limitée ? C’est d’autant plus gênant que, si la date de péremption est dépassée, votre PC ne démarrera plus. Or, le prochain grand ménage dans les licences sera fait demain, 15 octobre. Il concerne les versions publiées entre le 23 janvier et le 9 juillet, ce qui correspond aux numéros de Build compris entre 9926 et 10166. Leurs licences ont expiré le 1er octobre dernier. Les systèmes arrêteront de fonctionner demain.



En d’autres termes, si vous êtes parti vous retirer dans un ashram indien début juillet et que vous ne revenez qu’aujourd’hui, vous avez tout intérêt à mettre à jour votre PC illico. Si vous ne rentrez que dans quelques jours, il faudra complètement réinstaller le système au moyen d’une clé USB ou d’un DVD de démarrage. Le fichier ISO pour créer un tel support est disponible sur le site de Microsoft. Au moment du démarrage, il faudra rentrer la clé de produit par défaut de l’édition que vous souhaitez installer (Home Edition ou Pro Edition). Ces clés peuvent également être trouvées sur le site de Microsoft. Elles n’activeront pas la version classique de Windows 10 ( ce serait trop beau), mais vous permettront de vous glisser à nouveau dans le programme Insider.

http://www.01net.com/actualites/attention-votre-windows-10-insider-pourrait-ne-plus-fonctionner-demain-922378.html

1567
Microsoft planche sur Redstone, la première grosse mise à jour de Windows 10



Redstone, la première mise à jour majeure de Windows 10 devrait remanier en profondeur l’OS de Microsoft. Mais il faudra patienter encore plusieurs mois avant son lancement, les travaux ne font que débuter.

Alors qu’une première évolution (mineure) de Windows 10, Threshold 2, est annoncée à court terme, dans les toutes prochaines semaines, Microsoft viendrait de donner le coup d’envoi des préparatifs de RedStone, une mise à jour cette fois-ci majeure du système : ses ingénieurs ont commencé à poser les premières briques de son code.  Sauf retard – rappelons que les correctifs amenés par Threshold 2 étaient prévus à l’origine pour octobre- Redstone pourrait être disponible à l’été 2016, soit près d’un an après le lancement de Windows 10.

Nouvelles fonctions, nouveau design, prise en charge de nouveaux appareils… Les améliorations devraient être significatives, un peu comme le fut Windows 8.1 vis-à-vis de Windows 8. Car il s’agit plutôt d’ajouter à Windows 10 toutes les fonctions que Microsoft n’a pas eu le temps d’intégrer l’été dernier au lancement de l’OS.

On n’en sait malheureusement guère plus concernant les nouveautés que va nous concocter Microsoft... La firme de Redmond sort toute juste de sa phase de planification. On en saura sans doute davantage dans les semaines qui viennent

http://www.01net.com/actualites/microsoft-planche-sur-redstone-la-premiere-grosse-mise-a-jour-de-windows-10-921860.html

1568
Windows 10 - Microsoft veut vraiment, mais vraiment, que vous l'installiez

Technologie : Microsoft fait encore un peu plus le forcing pour accroître le nombre d'utilisateurs passant à Windows 10, jusqu'à rendre la mise à jour obligatoire, sauf à en passer par une manipulation contraignante.

Microsoft en ferait-il trop pour tirer l'adoption de Windows 10 ? Les utilisateurs de PC sous Windows 7 et 8 ont déjà vu, il y a plusieurs mois, apparaître un petit icône en bas de l'écran pour leur signaler la possibilité de migrer vers la dernière version.

Début septembre, l'éditeur est passé à la vitesse supérieure. Ainsi, même si les utilisateurs (avec Windows Update activé) ne se sont pas inscrits pour recevoir Windows 10, Microsoft télécharge sur leurs ordinateurs les fichiers d'installation, soit plusieurs Go de données. Et ce sans parler des invitations à migrer à chaque redémarrage.

Windows 10 poussé de force

Mais visiblement Microsoft pouvait se montrer plus insistant encore. Utilisateurs et blogueurs américains s'indignent de la dernière astuce mise au point par l'éditeur pour leur forcer la main. Apparaît ainsi pour certains une boîte de dialogue ne donnant à l'utilisateur que deux possibilités : planifier la mise à jour Windows à une date ultérieure ou la démarrer immédiatement.



Autre scénario constaté et forcing évident de Microsoft : Windows Update. Dans la fenêtre du service de mise à jour de l'OS apparaît le message suivant "Votre mise à jour Windows est prête". L'utilisateur se voit offrir une unique possibilité : redémarrer maintenant. En clair, impossible d'y échapper sauf à tirer un trait sur les mises à jour.


Selon InfoWorld, il existe une variante de ce second scénario avec cette fois la possibilité d'accéder à l'ensemble des mises à jour Windows disponibles et ainsi de décocher celle relative à Windows 10. Ainsi l'utilisateur ne se trouve pas privé des mises à jour et donc des correctifs de sécurité



Un point de restauration antérieur au 15 septembre


Pour nos confrères, indéniablement, la pratique de Microsoft est discutable et même condamnable, quand bien même l'utilisateur a auparavant (a priori) validé le processus de réservation de Windows 10. Sans doute, cet utilisateur n'imaginait pas que cette décision serait irrévocable.


Autre problème : fermer l'accès à Windows 10 et à ces dernières intrusions n'a rien de simple - ce qui devrait garantir à Microsoft un taux de transformation satisfaisant. L'éditeur de GWX Control Panel, un logiciel conçu spécialement pour bloquer ces excès de Windows 10, reconnaît ne pas avoir de solution infaillible à ce stade.


Pour les utilisateurs concernés, le remède serait ainsi d'avoir recours à la fonction de restauration de Windows pour revenir à une version du système antérieure au 15 septembre - et ensuite à installer et paramétrer GWX Control Panel pour prévenir le retour de Windows 10 (crédit images : Josh Mayfield/Ultimate Outsider).

http://www.zdnet.fr/actualites/windows-10-microsoft-veut-vraiment-mais-vraiment-que-vous-l-installiez-39826580.htm

1569
Binche : un centre d'accueil pour les demandeurs d'asile ouvre ce vendredi

Le bourgmestre Laurent Devin a annoncé ce mercredi lors du conseil communal qu’un centre pour accueillir des demandeurs d’asile ouvrirait ce vendredi à Binche, dans les locaux du home des Récollets. 150 personnes devraient y être hébergées.



http://www.lanouvellegazette.be/1397303/article/2015-10-15/binche-un-centre-d-accueil-pour-les-demandeurs-d-asile-ouvre-ce-vendredi

1570
info - média belgique / TEC: Un tarif spécial pour les réfugiés?
« le: 15 octobre 2015 à 19:52:15 »
TEC: Un tarif spécial pour les réfugiés?



Belgique 
La Croix-Rouge liégeoise demande que le TEC applique un tarif spécial pour le transport des réfugiés en Wallonie, comme c'est le cas chez De Lijn en Flandre ou à la Stib à Bruxelles. Les réfugiés doivent pouvoir se déplacer pour effectuer les démarches officielles nécessaires à la reconnaissance de leur statut. Le coût des transports en commun en Wallonie est élevé, juge la Croix-Rouge, qui doit prendre ces frais à sa charge: quatre euros par jour et par réfugié.

De son côté, De Lijn prévoit, depuis plusieurs années, une garantie de transport pour les demandeurs d'asile. En Flandre, la requête doit venir de Fedasil, la Croix-Rouge ou Vluchtelingenwerk, qui financent ces abonnements exceptionnels, distribués au prix de 40 euros pour 12 mois, soit 3,33 euros par mois pour chaque réfugié.

La Stib a, pour sa part, mis en place des tarifs sociaux pour certaines catégories de personnes, en association avec les CPAS.

En Wallonie par contre, les TEC ne se sont jusqu'à présent pas alignés sur ces tarifs préférentiels. Malgré plusieurs réclamations d'ASBL liégeoises, l'entreprise publique n'a pas changé sa politique tarifaire.

Les tarifs du TEC sont établis par la Société régionale wallonne du Transport (SRWT), elle-même tributaire du gouvernement wallon.

Actuellement, la situation est à ce point précaire que les réfugiés du centre d'accueil d'Ans se déplacent avec De Lijn jusqu'à Tongres pour pouvoir effectuer les formalités utiles... en Flandre. Pour le centre de la Croix-Rouge de Bierset, qui accueille 700 réfugiés depuis plusieurs semaines, il est urgent que les transports publics wallons mettent en place une solution concrète.

http://www.dhnet.be/actu/belgique/tec-un-tarif-special-pour-les-refugies-561fdd403570b0f19f66d353

1571
Violences policières à Calais: le rapport qui accable le gouvernement

Les violences contre les migrants ne cessent d’être dénoncées par les associations et institutions. Voici comment le gouvernement esquive toutes les accusations.

Passage à tabac par des forces de l’ordre, attaques au gaz lacrymogène, destruction de matériel associatif, le rapport du Défenseur des droits sur la situation des exilés de Calais accable le gouvernement.

Dans ces 85 pages publiées mardi dernier et intitulées «Exilés et droits fondamentaux : la situation sur le territoire de Calais», Jacques Toubon dénonce les conditions parfois déplorables des migrants et accorde une large place aux violences policières (à partir de la page 63…).



Des migrants percutés par des voitures de police

Grâce à de nombreux témoignages de membres d’associations et de médecins, des rencontres avec la préfecture et avec les forces de l’ordre, le Défenseur des droits a listé les violences policières auxquelles sont confrontés les exilés de Calais. Voici quelques exemples cités dans ce rapport:


- Utilisation disproportionnée d’armes de force intermédiaires et de gaz lacrymogène
- Harcèlement policier, violences verbales et abus de la force contre des migrants
- Des migrants «percutés sur l’autoroute par des véhicules de police, leur occasionnant de graves blessures»
- Des bénévoles victimes «d’actes de destruction par les forces de l’ordre d’appareils numériques ayant servi aux bénévoles à filmer les interventions de police, ou d’effacement des données enregistrées».

Une vidéo mise en ligne en mai dernier par l’association Calais Migrant Solidarity illustre parfaitement le constat du Défenseur des droits. Elle montre des CRS brutaliser des migrants qui tentent de monter dans des camions.



Le Défenseur reprend également les constatations de l’association Human Rights Watch qui relate dans un rapport publié en janvier, les abus décrits par les migrants. Izza Leghtas, chercheuse au sein de l’organisation, expliquait:


«En novembre et décembre 2014, j’ai réalisé des entretiens longs avec quarante-quatre migrants dont trois mineurs. Dix-neuf m’ont déclaré avoir été maltraités au moins une fois par la police. Une maltraitance pouvant notamment signifier un passage à tabac. Huit avaient eu un membre cassé et vingt et un, dont deux enfants, avaient été aspergés de gaz».

Aujourd’hui, un seul constat s’impose pour Jacques Toubon:


«Le renforcement sans précédent du dispositif sécuritaire, s’il n’a aucun impact dissuasif sur la détermination des exilés à poursuivre leur parcours migratoire, emporte en revanche des violations multiples de leurs droits les plus essentiels, notamment du droit à la vie et à ne pas subir de traitement inhumain ou dégradant».



Les obstacles aux poursuites judiciaires de policiers

Dans son rapport, Jacques Toubon ne peut que constater l’impunité des policiers coupables de violences. Parmi tous les membres d’associations que nous avons interrogés, aucun ne se souvient qu’un fonctionnaire de police mis en cause ait été condamné. Le Défenseur dresse la liste des obstacles aux poursuites judiciaires:

- La grande mobilité des forces de l’ordre qui rend «souvent difficile, voire impossible», l’identification des fonctionnaires mis en cause;
- la possibilité limitée pour les victimes de faire constater leurs blessures par un
 certificat médical à cause de difficultés d’accès à un médecin;
 - la méconnaissance de leurs droits par les migrants;
 - la banalisation des faits qu’ils subissent;

Joint par BuzzFeed France, un membre de la plate-forme de service aux migrants (PSM) explique également que «rares sont les victimes qui osent porter plainte»:


«Les personnes ont peur, elle ne veulent pas prendre le risque d’éventuelles représailles. Elles ont aussi connu de nombreuses violences lors de leur périple, pour elles, l’essentiel est de passer en Grande Bretagne».

Et les représailles policières ne semblent pas rester au stade d’une simple frayeur. Clémence Gautier-Pongelard, juriste pour la PSM racontait au Monde cet épisode:


«Il y a quelque temps, après des violences contre des migrants, une main courante a par miracle été acceptée, ce qui n’est pas souvent le cas. Mais, en représailles, les forces de l’ordre ont bloqué le parking proche de cette jungle et les passages pour la Grande-Bretagne ont été impossibles durant quelque temps».



Une absence de collaboration judiciaire «exceptionnelle»

En plus de ces freins, le Défenseur des droits dénonce l’absence de collaboration du parquet (soumis hiérarchiquement à la ministre de la Justice Christiane Taubira). Dans les rares cas où la justice ouvre une enquête, le Défenseur évoques les multiples relances nécessaires pour qu’on lui transmette les procédures. Le parquet refuse parfois de communiquer ou reste injoignable par téléphone. Joint par BuzzFeed France, ce dernier n’a pas donné suite à nos appels.

Pour une affaire de violences policières datant de juillet 2014 par exemple, le cabinet de Jacques Toubon a dû relancer deux fois le parquet avant d’obtenir une réponse, presque un an plus tard –à savoir dans le cas-précis, un classement sans suite.

Contacté, le cabinet du Défenseur des droits précise à BuzzFeed:


«Cette situation d’absence de transmission du parquet est exceptionnelle. Car sur d’autres sujets traités par le Défenseur des droits, la communication avec la justice est parfaitement fluide. Là, il y a beaucoup d’obstacles».



Le gouvernement discrédite les ONG pour se défendre

En plus des obstacles judiciaires, le gouvernement reste tout aussi muet sur la question. Interrogé à plusieurs reprises par BuzzFeed France sur les violences policières et plus précisément sur ce rapport, le cabinet du ministre de l’Intérieur Barnard Cazeneuve n’a pas souhaité nous répondre. Le responsable presse de Christiane Taubira a lui, justifié ainsi son silence:


«Le ministère de la Justice ne s’exprime pas sur les affaires en cours. Je vous rappelle également que la ministre a fait inscrire dans la loi l’interdiction pour un garde des Sceaux d’intervenir dans les affaires individuelles en donnant des instructions.»




Lorsqu’il s’est exprimé par le passé, le ministère de l’Intérieur a systématiquement balayé les accusations en défendant le travail des forces de l’ordre. En janvier dernier par exemple, après les graves accusations de Human Rights Watch, Bernard Cazeneuve avait publié un communiqué pour remettre en cause le sérieux des ONG:


«Bernard Cazeneuve regrette que l’association Human Rights Watch n’ait pas pris la peine de vérifier les allégations de violences policières dont elle fait état dans un document diffusé aujourd’hui. La gravité des accusations publiques contre les forces de l’ordre formulées dans ce document aurait dû conduire l’association à entendre les responsables de la police sur des faits précis ou à saisir les services compétents».

De son côté, le préfet du département du Pas-de-Calais avait «nié tout usage injustifié de la force par la police à l’encontre des migrants à Calais».

Interrogée par BuzzFeed, Violaine Carrère, chargée d’études pour le Groupe d’information et de soutien des immigrés (Gisti) s’agace de ces réactions:


«Je veux bien qu’on laisse entendre que les associations humanitaires mentent, mais là, cet argument n’est plus crédible. Ce sont des associations reconnues, et le travail des journalistes, du Défenseur des droits et l’existence de nombreuses vidéos attestent nos dires. Les violences policières sont extrêmement nombreuses et rien n’a changé depuis 2012».

Également épinglé en 2012 par l’ancien Défenseur des droits Dominique Baudis, le ministère de l’Intérieur de Manuel Valls utilisait les mêmes méthodes:


Extrait de la réponse de Manuel Valls au Défenseur des droits (mars 2013) / Via gisti.org

Face à ces arguments, le Défenseur des droits défend les méthodes de son institution en rappelant que son travail résulte «de nombreuses investigations, notamment l’audition de nombreux fonctionnaires de police, ainsi que l’exploitation de nombreux supports vidéo». Et cite un rapport du Commissaire aux Droits de l’Homme du Conseil de l’Europe qui déplore également l’inaction du gouvernement Valls.



«Le moment n’est pas venu d’utiliser l’arme nucléaire»

Malgré le silence ou les accusations du gouvernement, Jacques Toubon prévient qu’il se réserve «la possibilité de transmettre toute recommandation individuelle au ministère de l’Intérieur: une demande de rappel de ses obligations déontologiques à l’agent de sécurité concerné» et «une demande de sanctions disciplinaires à son encontre».

En attendant, Jacques Toubon a demandé au ministre de l’Intérieur que les règles d’utilisation du gaz lacrymogène soient rappelées aux force de l’ordre et que l’ensemble des effectifs soient équipés de «caméras-piétons» pour «prévenir tout comportement déviant».

Contacté, un proche du Défenseur précise à BuzzFeed France:


«Le cabinet de Jacques Toubon n’a toujours pas eu de retours des différents ministères depuis la publicité du rapport, mais cela devrait arriver. Le Défenseur pourra en effet livrer des injonctions (courriers plus secs aux ministères), mais il n’en est pas encore là. Le moment n’est pas encore venu d’utiliser l’arme nucléaire».

http://www.buzzfeed.com/davidperrotin/face-aux-violences-policieres-a-calais-le-silence-assourdiss

1572
Nucléaire : la cuve d'une centrale proche de la France serait percée d'un millier de trous

C'est une vision qui fait froid dans le dos.
La centrale nucléaire de Beznau, en Suisse, serait vétuste au point de compter un millier de trous sur son réacteur.
Actuellement fermée pour rénovation, cette vieille centrale est dans le collimateur des associations militant pour la sortie du nucléaire.



On la savait vétuste, mais pas à ce point. En Suisse, la centrale nucléaire de Beznau qui se trouve à Döttingen, à une centaine de kilomètres à peine de Mulhouse, aurait la cuve percée de mille trous d'un diamètre moyen de 0,5 cm. C'est le Tages-Anzeiger, relayé par Le Matin qui révèle cette information, un journal qui a plusieurs fois révélé des anomalies dans cette centrale.

Des trous qui en rappellent d’autres

Ces petits trous rappellent la spectaculaire découverte, il y a trois ans, de milliers de fissures sur la cuve des réacteurs belges de Doel 3 et Tihange 2. Des trous qui pourraient avoir été causés par le traitement thermique subi lors de la fabrication de la cuve.

L’exploitant minimise

Du coup, cet été, l'association des régulateurs nucléaires d'Europe de l'ouest (WENRA) a recommandé à tous les exploitants européens de centrales nucléaires de vérifier leurs réacteurs. Axpo, l'exploitant de la centrale de Beznau, avait alors minimisé le problème : "Il ne s'agit pas de fissures, mais éventuellement de salissures ou de variations dans l'épaisseur du matériau par endroits", expliquait alors un porte-parole.

Une centrale dans le collimateur des associations

Faux, répond donc le Tages-Anzeiger aujourd’hui. Cet été, Greenpeace a également dénoncé son manque de résistance si un séisme se produisait tandis qu’un expert allemand en énergie atomique prônait dans la presse sa fermeture immédiate. Le débat sur l’avenir de Beznau est loin d’être clos et sa réouverture paraît toujours plus compromise à mesure que les révélations sur sa dangerosité supposée s’enchaînent.


Une centrale très ancienne

La centrale de Beznau est la plus ancienne en activité du monde avec un réacteur datant de 1969. Dans le collimateur des associations militant pour la sortie du nucléaire, elle a été classée début octobre en 4e position dans un classement des centrales les plus dangereuses du monde, juste derrière Jihshan (Taïwan), Kuosheng (Taïwan) et Metsamor (Arménie).

https://fr.news.yahoo.com/nucleaire-la-cuve-d-une-centrale-proche-de-la-france-serait-percee-d-un-millier-de-trous-091152768.html?cmp=frfbac

1573
Les images inédites d'une base souterraine de missiles diffusées par la télévision iranienne



Ces images sont une première dans le pays: on y aperçoit une base creusée à 500 mètres sous le territoire iranien et remplie de missiles de types différents.

Selon le général Amir Ali Hajizadeh, membres l'unité d'élite de l'armée iranienne des Gardiens de la révolution, la base qu'il dirige a été construite de telle façon qu'elle soit hors d'atteinte d'attaques ennemies éventuelles. Il a également affirmé que cette base souterraine est loin d'être la seule en Iran, d'autres seraient situés «dans toutes les provinces et villes du pays».

Ces images ont été diffusées trois jours après l'annonce par le ministère iranien de la Défense de l'essai réussi d'un missile longue portée guidé à distance. Ce missile, baptisé Emad, a une portée de 1700 kms et devrait équiper l'armée iranienne dès 2016.

Ce n'est pas un hasard si la diffusion s'est faite un jour après que le Parlement iranien ait approuvé l'accord sur le nucléaire signé le 14 juillet dernier. Car si certaines forces en Iran voient cette ratification comme une faiblesse, les images de l'arsenal iranien viennent rappeler que le pays ne compte pas faire une croix sur ses capacités militaires conventionnelle. De plus, Téhéran a toujours précisé que cet accord n'affecterait en rien son programme de missiles balistiques.

En savoir plus: Le Conseil de sécurité de l'ONU a approuvé à l'unanimité l'accord sur le nucléaire iranien

La Maison Blanche a cependant estimé que cet essai du missile longue portée par l'Iran l'avait probablement été en violation d'une résolution du Conseil de sécurité de l'Onu. Cependant Washington a également insisté sur le fait que ce lancement n'aurait aucun impact sur cet accord nucléaire qui doit être officiellement mis en œuvre d'ici la fin de cette année, ces dossiers étant «complètement distincts».

La levée des sanctions du Conseil de sécurité de l'ONU impose que l'Iran ne développe aucun missile balistique pouvant transporter une tête nucléaire. Mais l'Iran a affirmé que ses missiles ne sont pas conçus pour en transporter.



https://francais.rt.com/international/8461-images-base-souterraine-missiles-iran

1574
Syrie: Al-Nosra appelle les jihadistes du Caucase à frapper la Russie




Image extraite d'une vidéo publiée sur le site internet officiel du ministère russe de la défense le 7 octobre 2015 censée montrer un navire de guerre russe lançant un missile de croisière dans la mer caspienne pendant une frappe contre les positions du groupe EI en Syrie - RUSSIAN DEFENCE MINISTRY/AFP/Archives -

Le chef du Front Al-Nosra, branche syrienne d'Al-Qaïda, a appelé les jihadistes du Caucase à venir en aide à ceux de Syrie en frappant la Russie, dont l'armée mène depuis deux semaines des opérations contre les rebelles.


"J'appelle les moujahidine (combattants islamistes) du Caucase à soutenir autant qu'ils peuvent le peuple de Syrie. Si l'armée russe tue notre population, tuez sa population, si elle tue nos soldats, tuez les siens. Oeil pour oeil", affirme Abou Mohammad al-Jolani dans un enregistrement audio rendu public lundi soir.

© 2015 AFP

http://www.lanouvellerepublique.fr/France-Monde/Actualite/24-Heures/n/Contenus/Articles/2015/10/13/Syrie-Al-Nosra-appelle-les-jihadistes-du-Caucase-a-frapper-la-Russie-2498858

1575
Un «frigo ouvert» installé en rue à Schaerbeek pour aider les démunis

L’asbl Corvia a mis en place mardi matin un «frigo ouvert» sur le trottoir à hauteur du 444 du boulevard Lambermont, à Schaerbeek. Il est installé de façon permanente et vise les sans-abri et toute personne connaissant des difficultés.



Les personnes sont invitées à déposer de la nourriture. Les boissons alcoolisées, les bouteilles ouvertes et la nourriture périmée sont proscrites. Les plats préparés doivent être munis d’une étiquette détaillant leur contenu, la date de fabrication et le nombre de convives. Un responsable de l’asbl vérifiera quotidiennement la bonne gestion du frigo.

L’initiative a été suggérée par le coiffeur professionnel flamand et photographe amateur Mario Abeel, impliqué dans l’association. Une photographie publiée dans la presse le mois passé a montré le Gantois Stef Mintjen avec un frigo rempli de soupes et de cakes installé devant sa maison. Plus tôt dans l’année, en Arabie Saoudite, un anonyme a mis un frigo dans la rue en demandant à ses voisins de le remplir de nourriture pour les plus démunis.

«Nous voulons inciter les voisins à remplir le frigo, mais aussi les professionnels comme les boulangers, les bouchers ou les restaurateurs», explique Mario Abeel. «Le partage est un message important au moment de Noël. C’est un bon moment pour inciter les gens à faire quelque chose pour les autres. C’est aussi une petite solution au grand problème du gaspillage de nourriture. J’espère que cette initiative en emmènera d’autres».

L’asbl Corvia située à Evere existe depuis 5 ans. Elle distribue nourriture et vêtements aux sans-abri, notamment à la gare centrale. Elle est connue pour des actions choc, comme son concours de miss et mister SDF.

http://www.lacapitale.be/1176484/article/2014-12-23/un-frigo-ouvert-installe-en-rue-a-schaerbeek-pour-aider-les-demunis