Voir les contributions

Cette section vous permet de consulter les contributions (messages, sujets et fichiers joints) d'un utilisateur. Vous ne pourrez voir que les contributions des zones auxquelles vous avez accès.


Messages - mike

1726
Des garçons séquestrés dans un sous-sol par un pasteur




L'enfer sous terre, à coups de poing et de malnutrition : un pasteur baptiste a battu et maltraité pendant des années plusieurs jeunes garçons qu'il gardait prisonniers dans son sous-sol, dans un quartier résidentiel de Québec.
 

Le leader religieux, renié par les réseaux protestants officiels, fait maintenant l'objet d'une enquête criminelle du Service de police de la Ville de Québec, a appris La Presse.

Les jeunes victimes - au moins sept - lui étaient confiées par leurs parents, des fidèles de l'Église évangélique baptiste de Québec-Est. Les garçons subissaient ensuite des violences et des traitements inhumains, et ne quittaient le sous-sol du logement jumelé que pour des cérémonies religieuses, «n'établissant aucune forme de contact avec le monde extérieur», selon des décisions judiciaires.

Le pasteur distribuait généreusement «des coups de poing au visage et des coups portés à l'abdomen», selon des jugements en protection de la jeunesse.


Un jeune de 15 ou 16 ans a été forcé d'effectuer «8000 redressements "up-and-down" au cours d'une seule journée, sans boire ni manger». L'exercice, aussi surnommé «burpee», consiste en un push-up et un bond dans les airs. Le même garçon, qui a passé six ans dans le sous-sol du pasteur, «fut privé de nourriture pendant dix repas consécutifs».

Une autre victime a passé «plus de dix ans» auprès du pasteur. Il a expliqué avoir été puni en passant «près de 41 jours» debout face à un mur, ce qui l'a mis «dans un état d'épuisement tel qu'il présentait des vomissements». Sa consommation d'eau était rationnée à tel point que ses visites à la salle de bain devaient se faire «porte entrouverte afin qu'on s'assure qu'il ne boive pas à même les robinets».

«Esclavage» et «torture»

Ces deux jeunes ont été confiés à des familles d'accueil, leurs parents étant jugés incapables d'en assumer la responsabilité. Ils approuvaient - totalement ou partiellement - le sort réservé à leurs enfants.


Un jeune homme qui s'est enfui du sous-sol du pasteur en août 2014, à l'âge de 21 ans, a qualifié sa détention d'«esclavage» et de «torture».

La DPJ avait déjà ouvert une enquête sur l'un des jeunes en 2013, avant de la fermer. L'organisation jure avoir fait son travail et plaide qu'il ne faut pas interpréter son passé avec les informations dont les autorités disposent à présent.

Une voisine, qui se «doutait de quelque chose» mais qui n'avait jamais alerté les autorités, a craqué lorsque La Presse lui a révélé le sort réservé à ces jeunes qui ne sortaient virtuellement jamais de la maison.

«Je trouve ça épouvantable que je n'aie pas vu ça.»

La loi nous interdit de nommer les jeunes en cause, ainsi que le pasteur au centre du dossier. Celui-ci n'a pas rappelé La Presse. La femme qui a répondu à l'appel acheminé à son domicile a refusé de commenter la situation.

Antécédents de «pratiques abusives»

L'Église évangélique baptiste de Québec-Est comprend un groupe très restreint de fidèles.

Gilles Lapierre, directeur général de l'Association d'églises baptistes évangéliques du Québec (AEBEQ), a indiqué en entrevue que le pasteur du groupe n'est plus membre des réseaux religieux officiels depuis plusieurs années. M. Lapierre a dénoncé les «dérives sectaires» du groupe et a comparé son leader à un «gourou».

Ce dernier avait des antécédents en matière de maltraitance, selon un jugement de la Cour du Québec publié en avril dernier.

Il «a d'abord été associé à une église baptiste dans [une région inconnue du Québec] d'où il a été congédié en raison de ses pratiques abusives à l'égard de jeunes enfants et de son extrême rigidité», a écrit la juge Andrée Bergeron, le 21 avril dernier. Il s'est ensuite associé à un autre groupe, «mais il a dû, là encore, quitter le mouvement en raison de son extrême rigidité et de ses pratiques douteuses».

«Des milieux très isolés»

La DPJ avait ouvert un dossier sur la situation en août 2013, avant de le refermer.

Hier, un porte-parole de l'organisation a défendu l'intervention, plaidant que les informations disponibles avaient évolué entre l'été 2013 et la fin 2014.

Les dossiers liés à «des organisations religieuses qui peuvent s'apparenter à un type de secte» sont pris très au sérieux et font l'objet de «multiples interventions», a indiqué Patrick Corriveau. «Les difficultés qu'on rencontre, c'est ce que sont souvent des milieux très isolés. [...] Souvent, les enfants ont été préparés à l'avance à la venue du directeur de la protection de la jeunesse.»

Selon M. Corriveau, il est «certain» que le sous-sol du pasteur avait été visité par la DPJ en 2013. «Il y a un travail très bien fait de la part des intervenants», a-t-il dit.

http://www.lapresse.ca/actualites/justice-et-affaires-criminelles/affaires-criminelles/201509/30/01-4905183-des-garcons-sequestres-dans-un-sous-sol-par-un-pasteur.php

1727
La fin de l’Etat Islamique ? Poutine envoie « 150,000 troupes au sol en Syrie pour ÉRADIQUER l’état islamique maléfique »



Vladimir Poutine se prépare à envoyer 150,000 troupes au sol dans le but d’anéantir l’état islamique maléfique une fois pour toute.



Un soldat russe très enthousiaste s’apprête à embarquer pour la Syrie pour combattre et anéantir l’état islamique maléfique.

Le leader russe prépare une mission militaire de grande envergure afin de prendre le contrôle du bastion du groupe terroriste situé dans Raqqa.

video : http://bcove.me/ktjh6xf7

La ville est la capitale autoproclamée de l’Etat Islamique en Irak et en Syrie et plus de 5000 djihadistes y servent de patrouilleurs.

Poutine s’est résolu à mobiliser 150,000 réservistes qui se sont enrôlés dans l’armée tôt cette semaine.

Un initié a révélé ceci: « Il est très clair que la Russie veut nettoyer l’ouest du pays, reprendre Raqqa, et toutes les ressources gazières et pétrolières aux alentours de Palmyre. «

« Cela devient rapidement une course à Raqqa, pour sécuriser les champs de pétrole ils ont besoin de débarrasser la région de ses rebelles, et la capitale de l’EI est donc vitale de ce fait. »

L’annonce arrive un jour avant que les avions de combat russes ne détruisent une dizaine d’avant-postes en moins de 24 heures en employant des bombes ‘bunker buster’.



L’éradication de l’EI est imminente du fait du déploiement de centaines de milliers de troupes russes sur le sol Syrien.



Un avion de combat russe effectue des frappes aériennes en Syrie.



La Russie a déclaré qu’elle avait effectué 20 frappes aériennes en à peine 24 heures.

video 2 : http://bcove.me/a8wpi99j

Les avions de combat russes ont éradiqué des vingtaines de hauts-gradés de l’EI en à peine 24 heures. (…)

Un expert du terrorisme a révélé que l’Etat Islamique a très largement exagéré sur sa force militaire et a demandé à ce que les dirigeants occidentaux les attaquent, ce qui entraînerait la chute du groupe haineux.

Le Dr. Afzal Ashraf a dit que l’EI est devenu son propre ennemi avec sa campagne de terreur contre l’Occident.

Il a dit: « Cet état fantoche disparaîtrait en à peine quelques heures si toute la communauté internationale se décidait à agir. »

« Cela ne prendra pas bien longtemps pour tous les faire fuir, pour qu’ils quittent l’Irak ou la Syrie, donc la majorité de leurs territoires. »

« Ils se cacheront dans les villes, mais je dis qu’il ne faut pas les pourchasser car ils pourraient s’en prendre à des civils innocents et les utiliser comme boucliers humains. »

(…)

Poutine est apparemment le seul leader mondial à avoir entrepris cette démarche d’anéantir l’EI en envoyant des troupes au sol.

http://www.nouvelordremondial.cc/2015/10/04/la-fin-de-letat-islamique-poutine-envoie-150000-troupes-au-sol-en-syrie-pour-eradiquer-letat-islamique-malefique/

1728
Une clé Wi-Fi de l'Elysée filmée sur France 3


Il faut espérer que ça ne reflète pas le niveau de sécurité informatique qui existe à l'Elysée. Lundi soir, un documentaire sur les coulisses du palais présidentiel a montré que des identifiants Wi-Fi d'une fragilité déconcertante étaient affichés sur un mur.



Mardi soir, France 3 diffusait le documentaire "Un temps de président" réalisé par Yves Jeuland, sur les coulisses de l'Elysée. Le documentariste suit le chef de l'Etat François Hollande et l'activité de son entourage d'août 2014 à février 2015, dans les arcanes du pouvoir et dans les salles dans lesquelles le grand public n'est d'ordinaire jamais invité.

C'est là qu'un détail remarqué sur Twitter par Jérôme Godefroy s'est invité à l'écran. Un arrière-plan du film montrait une feuille scotchée au mur, sur laquelle on pouvait clairement lire "CONNEXION WI-FI", avec le nom du réseau Wi-Fi à utiliser à l'Elysée ("WiFi-Presidence"), et le mot de passe d'une simplicité déconcertante ("elysee75008"), composée avec le code postal du palais présidentiel.

Il peut bien sûr s'agir d'un réseau annexe créé temporairement à l'occasion d'un événement pour lequel des invités pourraient vouloir se connecter à un réseau Wi-Fi, mais tout de même. L'image fait tache en terme de sécurité informatique au sommet de l'Etat. Elle n'est pas sans rappeler les identifiants filmés par France 2 lors d'un reportage sur le piratage de TV5 Monde.



Mise à jour :

Selon nos constatations le code Wi-Fi apparaît plusieurs fois à l'écran. Le papier est affiché dans la salle de la cellule de relations presse de l'Elysée.



http://www.numerama.com/magazine/34330-une-cle-wi-fi-de-l-elysee-filmee-sur-france-3.html

1729
Discussions Générales / Pourquoi le mot "race" pose-t-il problème ?
« le: 04 octobre 2015 à 17:37:34 »
Pourquoi le mot "race" pose-t-il problème ?

Les propos de Nadine Morano sur la "race blanche" ont rappelé une promesse de François Hollande de 2012 au Front de gauche, celle de retirer le mot "race" de la Constitution. Pourquoi ? Est-il tabou ?

Entretien.



"La France est un pays de race blanche." En tenant ces propos, qu'elle attribue au général De Gaulle, Nadine Morano a de nouveau suscité la polémique cette semaine. Une énième controverse qui devrait lui coûter, cette fois-ci, sa candidature aux régionales sous les couleurs des Républicains, le parti de Nicolas Sarkozy. Même le Front national de Marine Le Pen a vivement réagi à ces déclarations et rappelé le multiculturalisme de la société française. Paradoxal.

Le Front de gauche, lui, a profité de l'occasion pour proposer de retirer une bonne fois pour toutes le mot "race" de la législation française, comme l'avait promis François Hollande en 2012 – reste au Sénat à approuver ou non ces mises à jour. Erroné, ce concept a-t-il sa place dans la Constitution ? Dans le discours politique ? Dans le langage, tout simplement ? Pour répondre à ces questions, francetv info a interrogé l'historien Jean-Frédéric Schaub, auteur de Pour une histoire politique de la race (éd. du Seuil). Entretien.

Nadine Morano a suscité un tollé cette semaine en utilisant l'expression "race blanche". Existe-t-il un tabou autour de ce mot ?

Jean-Frédéric Schaub : Oui, il est lié à deux facteurs : l'horreur liée au nazisme et la démonstration scientifique par les biologistes et les anthropologues que ce concept de race est totalement faux. Jusqu'en 1945, ce que l'on peut dire du mot "race", c'est qu'il est polysémique. Il a eu, dans la première moitié du XXe siècle, un usage banal et très ouvert jusqu'à la seconde guerre mondiale dans les langues européennes. Par exemple, "être de bonne famille", c'est "avoir de la race".

Et puis "race" peut vouloir dire, selon les contextes, simplement nation. Dans certains de ses grands discours, Winston Churchill pouvait dire que "la bataille qui est engagée est celle de la race britannique contre la barbarie allemande". Il ne pense évidemment pas au sens biologique du terme. Dans sa bouche, il n'y a aucune connotation raciste ni aucune idée de hiérarchie entre les races. En France, après la seconde guerre mondiale, le mot "race" a vu sa signification se restreindre considérablement pour ne plus désigner que les fondements biologiques de l'unité d'une population. A ce moment-là, il devient inacceptable parce qu'erroné, il n'a aucune validité scientifique.

Pour se défendre, Nadine Morano assure citer le général De Gaulle. En fait, ces propos sont rapportés par son biographe, Alain Peyrefitte, dans C'était de Gaulle, en 1994...

En tant qu'historien, je ne peux pas spéculer sur ce que De Gaulle a dit ou non en privé. Je m'en tiens à ce qu'est cette citation : des propos rapportés par un ancien ministre de l'Information gaulliste trente ans après qu'ils sont supposés avoir été tenus [en mars 1959, en plein guerre d'Algérie].

Concernant Nadine Morano, on ne peut accorder aucune valeur à cette référence à De Gaulle et il n'y a aucune raison de lui faire crédit de quelconques recherches historiques qui justifieraient qu'elle puisse s'abriter derrière De Gaulle. Elle se situe dans un combat politique qui s'appuie sur un message provocateur.

Même le Front national n'utilise plus ce terme de "race".

En effet, Nadine Morano brise un tabou que Marine Le Pen n'a pas brisé à ma connaissance. Si on s'en réfère uniquement à la sémantique comme seul indice des positions politiques, on peut dire très clairement que Nadine Morano, par la répétition de l'expression "race blanche", double le Front national sur sa droite. Elle prend au mot la consigne lancée par une partie de son mouvement en faveur de la "décomplexion" de la droite.

Dans "race blanche", qu'est-ce que "blanc" veut dire ? La députée socialiste Ericka Bareigts a rappelé à tout le monde une chose totalement évidente : ses ancêtres sont citoyens français émancipés de l'esclavage depuis 1848, elle incarne des personnes qui ont derrière elles plus de cent-cinquante ans de citoyenneté française alors que Manuel Valls, par exemple, n'a lui qu'une génération de citoyenneté française. Mais il est blanc et elle, noire.

Utiliser le mot "race" est-il raciste ?

Lorsque le mot "race" permet d'établir une corrélation entre la réalité de la transmission biologique d'un certain nombre de traits physionomiques et un quelconque phénomène social, alors oui le mot est raciste. S'il sert à désigner des réalités physionomiques, non. Mais il n'est pas employé dans ce sens. En France, le mot n'a pratiquement plus aucune utilité active.

En fait, le racisme est une idéologie politique qui présuppose deux choses : d'abord que les caractères moraux et sociaux de personnes se transmettent de façon intergénérationnelle par le biais du corps, c'est-à-dire que c'est parce que l'on naît juif que l'on va avoir les traits moraux que l'on attribue péjorativement aux juifs. Le racisme, c'est aussi une idéologie qui postule que les gens individuellement et collectivement sont incapables de changer. C'est-à-dire que l'arabe serait toujours voleur, etc.

En 2012, François Hollande promettait de supprimer le mot "race" de la législation française. Ce que l'Assemblée a validé, mais pas le Sénat. Là, le Front de gauche profite de la polémique pour relancer les sénateurs. Pourquoi ?

Le Front de gauche ou François Hollande veulent éliminer ce mot, parce que, selon eux, il désigne quelque chose qui n'existe pas. Est-ce que, en retirant le mot des textes de loi, on veut dire que, en France, il n'y a pas de racisme ? La réponse est évidemment non : il existe bien entendu des discriminations à l'embauche, à l'attribution de logements sociaux, etc. Je pense qu'au fond, plutôt que de se demander s'il faut supprimer le terme de la législation, les politiques français devraient surtout se poser la question de quels instruments ils peuvent se doter pour corriger les effets de la discrimination raciale qui existe en France. Pendant la campagne présidentielle, Nicolas Sarkozy avait répondu que, l'important, c'était de réduire les effets de discrimination. Là-dessus, il avait raison. Supprimer le mot de la loi est purement symbolique. C'est simplement une espèce de mise en conformité de la législation avec l'état de la science.

La France est-elle plus raciste aujourd'hui qu'à d'autres époques ? Quid du discours politique ?

J'ai le sentiment que la société française est beaucoup plus cosmopolite qu'il y a 40 ou 50 ans et qu'en réalité elle est plus ouverte. Pourtant, celui des partis politiques qui s'enracine le plus dans une pensée raciste, le Front national, est celui qui connaît le plus de succès électoral. Je ne pense pas qu'il faille imaginer un âge d'or selon lequel pendant les Trente Glorieuses, par exemple, quand les immigrants étaient là parce que l'on avait besoin d'eux, on avait une société française peu raciste. C'est faux. La France des années 1960, au moment des ratonnades, était une France extrêmement raciste. Ce n'est pas dans les années 2000 que des groupes de fascistes poursuivaient les Arabes dans les rues avec des gourdins et les battaient jusqu'à ce que mort s'ensuive.

Rendre tabou le mot "race" peut-il poser problème ?

A force d'évacuer le terme du langage, on se prive d'un outil pour étudier des phénomènes de racisme, ou de racialisation, dans la société française. On prend le risque de ne pas tenir compte de l'élément racial dans des phénomènes de discrimination. Ce que réclame le Cran par exemple. En l'absence de statistiques ethniques, puis en gommant le mot "race" du vocabulaire, on pourrait donner à croire qu'un idéal républicain français d'une égalité parfaite entre les citoyens est effectivement réalisé. Ce qui n'est pas le cas.

C'est ce qu'on appelle aux Etats-Unis la "colour blindness" : la cécité à l'égard de la couleur de peau. C'est se refuser à interpréter des phénomènes de discrimination sociale dans des termes qui renvoient à l'origine des personnes discriminées (non pas de classe, mais de race). Cela ne veut pas dire que les Américains croient aux théories de la race, mais ils considèrent que, être "chicano", cela vous catégorise dans la société américaine.

Aux Etats-Unis, par exemple, la présence du mot "race" dans la législation ne suscite pas de débat. Est-ce un problème français ?

Aux Etats-Unis, les seuls autochtones sont les descendants des Amérindiens. Même les WASP, les "blancs anglo-saxons protestants", descendants des propriétaires d'esclaves, viennent d'Europe. Ce sont des migrants comme les autres. Du coup, il n'est pas question de renvoyer les Afro-Américains en Afrique, où personne ne les attend. En Europe occidentale, le discours sur l'autochtonie est plus difficile à démonter.

Il y a aussi là-bas un héritage des lois d'apartheid. Certains Etats américains ont mis en place des législations de type racial, avec par exemple des interdictions de mariage mixte. En 1930, un juge ne pouvait pas marier un héritier japonais avec une Afro-Américaine à Los Angeles (Californie). Ce n'est pas le cas en France. En tout cas, pas en métropole : il a existé de telles dispositions dans les colonies.

Les histoires des deux pays sont très, très différentes et, aujourd'hui, outre-Atlantique, le terme "race" est utilisé par ceux qui s'estiment victimes de discrimination raciale comme la manière de dire la différence dont ils font l'objet. En France, on le voit bien dans tous les mouvements associatifs, les gens se plaignent du racisme des autres mais ils ne se revendiquent pas en tant que race. Parce qu'ici le mot "race" a perdu son contenu de "classe" et il n'en reste que le sens biologique.

http://www.francetvinfo.fr/politique/ump/nadine-morano/pourquoi-le-mot-race-pose-t-il-probleme_1108099.html

1730
Nigéria : arrestation de Diezani Alison-Madueke ancienne ministre du pétrole



Au Nigéria, le président Muhammadu Buhari a fait de la lutte contre la corruption son cheval de bataille. Après avoir limogé certains responsables dans la très prisée industrie du pétrole, la chaîne anglaise BBC révèle que Diezani Alison-Madueke, ancienne ministre du pétrole du président Goodluck Jonathan a été arrêtée à Londres dans le cadre d'une enquête sur la corruption au Nigéria.

Vraisemblablement initiée par le pouvoir du président Buhari, cette enquête a été diligentée par l'unité de la corruption internationale de l'Agence nationale britannique contre le crime. Au total trois hommes et deux femmes (dont la ministre) ont été arrêtées par les forces de l'ordre. Rappelons qu'il ya quelques mois, Muhammadu Buhari avait demandé l'aide des occidentaux pour récupérer des milliards détournés par le précédent régime. Au delà de tout, le président nigérian appelle ses concitoyens à la discipline : "Nous devons changer notre comportement indiscipliné dans les écoles, les hôpitaux, les places de marché, les parcs automobiles, sur les routes, dans les maisons et les bureaux (...)Pour apporter des changements, nous devons changer nous-mêmes en étant des citoyens respectueux de la loi"

Il faut dire que Muhammadu Buhari a décidé d'assainir plusieurs domaines d'activités dans son pays. Du secteur militaire avec le limogeage de tous les anciens responsables qui s'occupaient de la lutte contre Boko Haram, au milieu financier, aucun domaine ne semble inaccessible. Récemment le président s'est arrogé lui-même la gestion du ministère du pétrole, secteur clé du pays, pour mieux lutter contre la corruption. Une bonne nouvelle pour le Nigéria, mais également pour l'Afrique en général.


http://www.lanouvelletribune.info/international/afrique/25737-nigeria-arrestation-de-diezani-alison-madueke-ancienne-ministre-du-petrole

1731
Racisme: l'histoire du plus faux et plus mauvais coloriage de la haine!


1732
En mangeant sa lasagne, elle pensait être tombée sur un morceau de chou: la réalité était bien pire

Mauvaise surprise pour Rebecca, une Nord-irlandaise, au moment de manger la lasagne qu’elle venait d’aller chercher dans un restaurant.
Ce qu’elle pensait être du chou était en réalité quelque chose de bien différent



C’est une histoire plutôt étonnante que raconte ce vendredi le Belfastlive, un journal nord-irlandais. Le quotidien raconte en effet la mésaventure de Rebecca Kelly, qui, un samedi soir, voulait tout simplement passer une soirée tranquille avec ses deux enfants. Pour souper, elle a donc été dans un restaurant de Portadown chercher une lasagne et deux menus enfants. « Je me suis assise et j’ai commencé à manger ma lasagne », raconte-t-elle.

« Je n’étais pas fan, donc je me suis dit que j’allais manger ce qu’il y avait en accompagnement. Ça ressemblait à une salade de chou. J’ai alors commencé à tirer ». Et alors que la mère de famille pensait arracher un morceau de chou, et a continué à tirer. Elle s’est alors rendue compte qu’un gant en latex blanc se trouvait dans sa lasagne ! « Je ne pouvais pas y croire, j’étais choquée », a ajouté Rebecca.

Sous le choc, la jeune femme est ensuite retournée au restaurant pour expliquer la situation. L’établissement lui a alors proposé un repas gratuit, ce qu’elle a refusé. Selon le restaurant, il s’agirait d’un gant qui a été perdu par un cuisinier…



http://www.lanouvellegazette.be/1388377/article/2015-10-02/en-mangeant-sa-lasagne-elle-pensait-etre-tombee-sur-un-morceau-de-chou-la-realit?utm_source=lanouvellegazette&utm_medium=widget_outbrain&utm_campaign=crossmedia&obref=obinsource

1733
Sambreville: un python régius découvert dans un jardin à Tamines

Mauvaise surprise pour un habitant de la rue Saint-Martin à Tamines. Ce vendredi après-midi, il a trouvé un serpent sur sa terrasse. L’animal a été capturé par les pompiers de la zone Val de Sambre et conduit auprès des spécialistes NAC (Nouveaux Animaux de Compagnie) des pompiers de Florennes.



Vendredi, un habitant de la rue Saint-Martin à Tamines a eu la désagréable surprise de tomber nez à nez avec un serpent qui se trouvait dans son jardin.
Les pompiers de la zone Val de Sambre se sont rendus sur place et ont capturé l’animal.
Ils ont fait appel aux pompiers spécialistes « Nouveaux Animaux de Compagnie » de Florennes.
Après analyse, il s’avère que le serpent est un python régius.
Il a été placé pour recevoir de bons soins et couler des jours heureux.






http://www.lanouvellegazette.be/1388531/article/2015-10-02/sambreville-un-python-regius-decouvert-dans-un-jardin-a-tamines

1734
La grue qui s'est effondrée à la Mecque un 11 septembre appartenait à la famille Ben Laden



Ce 11 septembre 2015, La Mecque a connu une tragédie. Une grue présente sur le site de la grande mosquée, actuellement en travaux d'agrandissement, s'est effondrée sur les pèlerins causant la mort de 107 personnes et blessant plus de 280 personnes. La foudre en serait responsable. En effet, une minute avant sa chute, un éclair a frappé la grue, cet éclair a été filmé. Cependant, le 11 septembre n'est pas une journée comme une autre, cette date fait bien évidemment référence aux "attentats" des WTC et de la tour 7.

14 ans après ces attentats mis sur le dos de Ben Laden et qui ont servi de prétexte aux USA pour attaquer l'Irak en accusant faussement S.Hussein de détenir des armes d desttuction massive mais dont le réel but était de voler les matières premières, c'est donc l'Arabie Saoudite qui se trouve plonger dans l'horreur, ce, à moins de deux semaines de l'arrivée de pèlerins venant  accomplir le 5ème pilier de l'Islam: Se rendre une fois dans sa vie dans la Grande mosquée.

Pourquoi cette grue est-elle si importante dans notre histoire ? Bien, parce que la société  allemande derrière cette grue appartient à la famille Ben Laden.

C'est en effet, le père d'Oussama, Mohammed, qui créa Saudi BinLaden Group, une société de construction très impliquée dans le royaume sunnite.

Evidemment, puisque le consortium  gère un grand nombre de contrats en Arabie Saoudite, tout cela peut très bien résulter du hasard, A moins que l'éclair ne soit pas un éclair... Alors encore une fois, complot ou pas complot ? Si oui, attendez-vous à voir s'écrouler une autre grue...

http://www.wikistrike.com/2015/09/la-grue-qui-s-est-effondree-a-la-mecque-un-11-septembre-appartenait-a-la-famille-ben-laden.html

1735
Pakistan: le médecin qui a aidé à trouver Ben Laden toujours en prison




Au Pakistan, le médecin qui avait aidé la CIA à débusquer Ben Laden est toujours en prison. A l’époque, il n’avait pas été arrêté puis condamné pour l’aide qu’il avait apportée aux Américains mais pour des «liens présumés avec un groupe islamiste». Depuis, le docteur Shakeel Afridi a fait appel, mais selon son avocat les autorités pakistanaises bloquent délibérément le dossier.


C’est en menant une fausse campagne de vaccination que le docteur Shakeel Afridi avait, en 2011, localisé pour la CIA Oussama Ben Laden dans le nord du Pakistan. Le chef d’al-Qaïda avait ensuite été tué par un commando américain, à la grande fureur d’Islamabad, mortifiée que le reste du monde constate qu’elle avait, volontairement ou pas, hébergé Ben Laden sur son sol pendant des années.

C’est dans ces circonstances que le docteur Shakeel Afridi était peu après arrêté et condamné à 33 ans de prison pour « liens présumés avec un groupe islamiste ».

Plusieurs parlementaires américains avaient alors appelé Washington à réduire son aide civile et militaire au Pakistan s’il n’était pas libéré. L’an dernier, sa peine était réduite de dix ans et au mois de mars il faisait appel, réclamant une libération sous caution et un nouveau procès.

Mais ce jeudi 10 septembre, son avocat a révélé que pour le moment, malgré déjà 16 audiences, aucune procédure n’a été lancée, car l’administration régionale n’a toujours pas transmis le dossier au tribunal. Selon l’avocat, soit l’administration de Khyber a perdu le dossier, soit elle fait traîner les choses pour laisser croupir le Dr Afridi en prison.


De son côté, l’administration parle aujourd’hui de « complications juridiques » et promet de transmettre les documents dès que possible. En attendant, le juge a fixé la nouvelle audience au mois prochain. Ce sera la dix-septième.


http://www.rfi.fr/asie-pacifique/20150910-pakistan-medecin-aide-trouver-ben-laden-prison-cia

1736
La révélation du siècle de Snowden : Ben Laden serait toujours vivant



Edward Snowden ancien membre de la NSA, et ex-agent de la CIA ayant fuit tout d`abord à Hong Kong puis en Russie après avoir été poursuivie par la CIA, le FBI et d`autres agences de renseignement pour avoir révélé des secrets d`État notamment celle des écoutes généralisées. La fracture avec l`État est de plus en plus visible qui oublie que même un gouvernement représentatif doit être au service du peuple et du pays. Mais actuellement, il faudrait être aveugle pour ne pas voir que l`État n`est plus notre allié, qu`il n`est plus un gouvernement représentant le peuple, mais une structure qui obéit aux multinationales et nous savons malheureusement vers quelle dérive ce genre de pensée nous conduit. Edward Snowden avait été l`homme le plus recherché du monde pour nous avoir averti, nous, notre gouvernement et la commission européenne que nous subissions des écoutes depuis plusieurs années de la NSA. Étant aux États-Unis il risquait certainement la prison à vie. Nous sommes dans un monde des plus bizarre ou l`inversion des valeurs est chose curieuse. La NSA, nous met sur écoute, nous leurs alliés pendant les négociations les plus importantes qu`aie connu l`Europe : le TAFTA et c`est l`homme le plus courageux, héros moderne qui avertis qu`un crime d`État est en train de se commettre qui se trouve pourchassé comme l`ennemie publique numero1. Snowden nous annonce qu`il sortira un livre au mois de septembre ou il apportera les preuves que Ben Laden est en vit aux Bahamas et qu`il reçoit un paiement régulier de la CIA. Il serait toujours financé par la CIA et recevrait la somme régulière de 100,000 $ par mois en passant par différentes entreprise et organisation pour être versé directement sur son compte de Nasseau. Il dit ne pas savoir son lieu de vie actuel, mais ajoute qu`en 2013, il vivait une vie tranquille avec ses 5 femmes et ses dizaines d`enfants. Oussama Ben Laden vous l`avez déjà compris était un agent de la CIA et sa mort a été organisée avec l`aide des services secrets pakistanais. Edward Snowden affirme qu`il apportera toutes les preuves au grand public dans son livre au mois de septembre.

http://fr.awdnews.com/soci%C3%A9t%C3%A9/la-r%C3%A9v%C3%A9lation-du-si%C3%A8cle-de-snowden-ben-laden-serait-toujours-vivant

1737
La Russie part en campagne pour écraser les Forces d’Al-Qaïda de la CIA



Avec quelques 125 frappes en trois jours, la campagne de bombardements russe poursuit sa progression. Les médias américains sont maintenant obsédés par l’idée que la Russie utilise peut-être des bombes « muettes » au lieu des « bombes barils » syriennes. C’est leur nouveau thème de propagande. Mais les vidéos de la base aérienne russe montrent qu’au moins une partie des avions sont armés de bombes KAB-500S-E guidées par satellite (GLONAST) qui sont des bombes «intelligentes» très précises. (D’autres photos et vidéos de la base aérienne russe montrent que la base est très confortable avec ses quartiers climatisées, sa tente mess, ses Gulaschkanonen (cuisines roulantes, ndt), sa boulangerie, sa blanchisserie etc. Cette base n’est pas une installation temporaire improvisée.)

De plus, en quoi est-il plus humain de tuer les gens avec une bombe précise qu’avec une «bombe stupide» ou une «bombe baril » ? Gaza a été bombardée par les Israéliens avec des bombes intelligentes (made in USA). Cela n’a pas conduit à moins de destructions ou de tueries. La bombe saoudienne (made in USA) qui vient d’être larguée sur un mariage au Yémen en assassinant 130 personnes, était aussi une bombe «intelligente» et elle est tombée exactement là où on voulait qu’elle tombe.

La plupart du temps, les Russes ont bombardé, comme je l’ai décrit plus tôt, le couloir qui mène à la frontière turque et qui est aux mains d’al-Qaïda, d’Ahrar Al Shams et des mercenaires de la CIA. Ils ont également bombardé Raqqa, la capitale syrienne de l’État islamique, et tué une douzaine de combattants. En réponse, l’État islamique a annulé la prière du vendredi à Raqqa, craignant apparemment que toute l’assemblée des combattants ne soit bombardée.

Amusant. Les États-Unis ont affirmé pendant toute l’année dernière qu’ils bombardaient sérieusement l’État islamique. Mais les prières du vendredi n’avaient jamais été annulées auparavant. Peut-on en conclure que l’État islamique ne croyait pas ce que disaient les États-Unis, mais craint maintenant que les Russes ne fassent réellement ce qu’ils disent ?

L’armée de l’air syrienne s’était abstenue de larguer des bombes près de la frontière turque, craignant, à juste titre, que la Turquie n’abatte un avion syrien. Mais la Russie peut maintenant le faire. Le bombardement au sol est maintenant réalisé par des avions d’attaque au sol construits pour ça, les Su-24, Su-25 et Su-34 et qui sont couverts par des avions de chasse Su-30M armés de missiles R-27 air-air de moyenne à longue portée, extrêmement véloces qui volent au-dessus d’eux. Ils abattraient tout avion turc qui tenterait d’attaquer les bombardiers russes. C’est juste pour être sûr qu’il ne vienne pas une idée idiote à  M. Erdogan.

La campagne aérienne est également bien coordonnée avec les forces gouvernementales syriennes sur le terrain. Voilà un extrait d’un article payant du Wall Street Journal :

[D]es milliers de rebelles se sont regroupés dans plusieurs enclaves au nord de Homs, dans des villes comme al-Rastan et Talbiseh. Des avions de guerre russes ont frappé des cibles civiles et militaires dans ces deux villes et dans cinq villages environnants, a déclaré Rashid al-Hourani, un officier de l’armée syrienne de la région qui a fait défection aux rebelles en 2012.

Il a déclaré que les frappes aériennes avaient été suivies d’un barrage de tirs d’artillerie à partir de plusieurs positions proches où des milices chiites et alaouites pro-régime ainsi qu’un groupe soutenu par l’Iran connu sous le nom de Brigade Ridha, s’étaient massées au cours des derniers jours.

L’armée syrienne va bientôt attaquer en coordination avec l’armée de l’air russe et va essayer de reprendre le nord du territoire, le long de l’autoroute M4 et M5. Cela permettrait de lancer une attaque plus large jusqu’à la frontière turque. Des renforts de troupes au sol en provenance d’Iran, d’Irak et du Hezbollah sont en chemin ou déjà arrivés. Nous assistons à la préparation d’une bataille plus importante.

Le Guardian lance la rumeur que les Etats du Golfe vont contrecarrer le mouvement russe en fournissant davantage d’armes:

Le mouvement de la Russie risque clairement d’être contrecarré par les pays qui soutiennent les rebelles. Selon un analyste indépendant, cette tentative aurait peut-être déjà commencé, avec les Qataris qui envoient — avec l’accord de l’Arabie saoudite — des avions remplis d’armes à des bases aériennes turques. « Je m’attends à un énorme afflux d’armes dans le nord pour tenter d’enrayer toute attaque terrestre du régime », a déclaré l’analyste.

« Les enjeux sont très élevés. »

Et les avions russes volent très haut. La plupart volent habituellement au-dessus de 5000 mètres et aucun missile de défense aérienne portatif (MANPAD) ne peut les atteindre. Les gens qui sont bombardés ne voient, ni n’entendent même pas les avions qui arrivent. Cela va changer avec les attaques de l’armée syrienne, et un soutien au sol plus direct sera nécessaire, mais les avions qui seront alors utilisés sont des Su-25 et Su-34 construits à cet effet et qui ont des cockpits blindés.

La base aérienne russe est protégée par une défense aérienne moderne installée au sol et sur les navires russes qui se trouvent dans la mer toute proche. Elle est protégée sur le terrain par environ 1250 marines russes. Elle contiendrait des munitions et autres fournitures pour au moins trois mois. Personne ne risque de prendre cette base et la campagne de la Russie à la légère. Pour s’y attaquer, il faudrait des forces très importantes et cela entraînerait presque inévitablement une guerre plus large avec la Russie qui est une superpuissance nucléaire. La Syrie est la sœur de la Russie (vidéo) et elle sera défendue.

L’administration Obama a donc décidé qu’elle n’interférerait pas avec les attaques russes contre les mercenaires de la CIA et leurs frères d’armes d’al-Qaïda. On trouve bien quelques déclarations inquiètes et provocatrices mais c’est juste des rodomontades.

Mais les candidates pour les prochaines élections présidentielles ne sont pas aussi avisées. Toutes les deux, Hillary Clinton et Carly Fiorina, ont appelé à la création pas les Etats-Unis d’une zone d’exclusion aérienne au-dessus de la Syrie du Nord ce qui engendrerait évidemment une guerre avec la Russie et de ses alliés. Ces deux femmes veulent attaquer les forces russes pour défendre Al-Qaïda !

Note: Le pays qui doit décider qui vole ou non sur la Syrie est la Russie. Chers électeurs américains, s’il vous plaît ne laissez plus jamais ces maniaques s’approcher du pouvoir.

Les mercenaires de la CIA en Syrie – 10 000 hommes entraînés, armés et payés grâce à un  programme secret – coopèrent directement avec al-Qaïda et les terroristes du genre d’Ahrar Al Shams. Le NYT le reconnaît enfin dans ces deux articles aujourd’hui. Le premier dit:

Les combattants avançant sur ce front [nord] ne venaient pas de l’Etat islamique, mais de l’armée de conquête, un groupe qui comprend une filiale d’Al-Qaïda connue sous le nom de Front Nusra et d’autres groupes islamistes, ainsi que plusieurs groupes plus laïques qui ont été secrètement armés et entraînés par les États-Unis.

Le second article est consacré à l’armée de conquête:

L’alliance se compose d’un certain nombre de factions souvent islamistes, dont le Front Nusra, la filiale syrienne d’Al-Qaïda; Ahrar al-Sham, un autre grand groupe; et les factions rebelles plus modérées qui ont reçu en secret des armes des services de renseignement des États-Unis et de leurs alliés.

Les groupes qui se battent ensemble dans l’armée de conquête partagent évidemment leurs armes, leurs munitions et d’autres fournitures. Ils ont aussi très probablement des idéologies similaires. La CIA, sous Obama, le général Petraeus et Brennan,  arment sciemment Al-Qaïda en Syrie et depuis un bon moment. Le NYT avait souligné, l’année dernière, que les mercenaires de la CIA travaillaient avec les islamistes, mais cet article était lénifiant et présentait cette collaboration comme quelque chose de peu d’importance. Il est également tout à fait étonnant que, dans entre l’article de 2014 et le deux article d’aujourd’hui, aucun article du NYT sur la Syrie n’ait mentionné cette collaboration. Le NYT s’est au contraire concentré sur la clownerie du Pentagone des « cinq rebelles modérés » qui était une simple diversion.

Le Pentagone fait semblant de ne rien savoir des personnes touchées par les bombardements russes sur les positions d’Al-Qaïda:

Q: McCain dit qu’ils ont frappé les rebelles soutenus par la CIA. Vous, les gars, vous avez sans doute les mêmes infos. Savez-vous si c’est vrai ou pas ? Où tout cela en est-il?

COL. WARREN: Eh bien – encore une fois, Tom, je dirais que nous ne pensons pas qu’ils appartenaient à ISIL. Vous savez, qui soutient qui, vous savez, c’est… — Je ne vais pas entrer là-dedans. Non, je ne vais pas parler de ça, surtout qu’il s’agit de… — vous savez, ce n’est même pas d’une agence du Département de la Défense dont il s’agit là..

Je prends cela comme une confirmation.

Les Israéliens reconnaissent maintenant aussi qu’ils travaillent avec al-Qaïda:

Nusra et quelques milices locales sont en charge de la plus grande partie de la frontière de 100 km avec Israël du côté syrien du plateau du Golan. Au cours des dernières années, Nusra a légèrement édulcoré son idéologie militante sous l’influence du Qatar et de l’Arabie saoudite qui lui apportent un appui financier.



Nusra est en contrôle de la plus grande partie de la frontière, mais a respecté jusqu’à présent l’accord tacite de ne pas retourner ses armes contre l’Etat juif.

Nusra contrôle la frontière parce qu’Israël l’a aidé en tirant sur l’armée syrienne chaque fois que Nusra en avait besoin. L’article du Jerusalem Post, que je viens de citer, est également intéressant par rapport au fameux plan d’Odet Yinon car il confirme que le renseignement militaire israélien préside à la fragmentation des nations du Moyen-Orient en petites entités dirigées par des seigneurs de guerre :

Il y a quelques années, la communauté du renseignement a commencé à réévaluer la réalité chaotique qui émergeait au Moyen-Orient. Sur des plans élaborés par le Département de la recherche du MI, on peut voir que les états sont remplacés par des organisations…

C’est aussi ce qui est prévu pour la Syrie. Mais avec la coalition qui se forme maintenant pour reprendre les territoires syriens, ce plan pourrait bien échouer.

Moon of Alabama

Article original : http://www.moonofalabama.org/2015/10/russias-campaign-to-snuff-off-cias-al-qaeda-forces.html

Traduction : Dominique Muselet

Source: http://arretsurinfo.ch/la-russie-part-en-campagne-pour-ecraser-les-forces-dal-qaida-de-la-cia/

1738
Hors europe / Un OVNI provoque un accident de voiture
« le: 04 octobre 2015 à 14:21:10 »
Un OVNI provoque un accident de voiture



L'apparition d'un objet volant non identifié aurait provoqué un accident de voiture en Russie. La scène a été entièrement filmée par une caméra embarquée à bord d'un autre véhicule.

En Russie, la mode des caméras embarquées en voiture ne date pas d’hier. Les litiges entre automobilistes sont légion et les images enregistrées avec ces «dashcams» s’avèrent souvent utiles pour prouver la bonne foi d’un conducteur. En conséquence, on peut trouver sur YouTube des milliers de vidéos d’accidents de voiture plus spectaculaires les uns que les autres… Mais il arrive aussi que ces accessoires capturent des images plus étonnantes et moins sinistres que ces collisions en chaîne. En 2013, des dizaines de caméras embarquées ont filmé l’irruption et l'explosion d’un météore dans le ciel de Tcheliabinsk, dans l’Oural. Parfois, les dashcam offrent même des vidéos de phénomènes difficilement explicables comme ces lumières mystérieuses qui éclairent soudainement la nuit ici et ici.

Pour la première fois, une dashcam filme un accident et un OVNI

Mais c’est la première fois à notre connaissance qu’une caméra embarquée réussit la gageure de filmer à la fois un accident de voiture, hélas, tragique puisqu’il aurait fait un mort, et un OVNI. La scène s’est déroulée le 18 septembre dans la République d’Oudmourtie, à l’ouest de la Russie.



C’est l’apparition de l’OVNI qui aurait distrait le conducteur du camion, entraînant sa sortie de route. Pour l’éviter, la voiture blanche qui le suivait a fait une embardée et a percuté un autre véhicule venant d’en face. Le conducteur de l’une des voitures impliquées dans la collision, un homme de 60 ans, est décédé et son passager âgé de 22 ans a été assez grièvement blessé.

Quant à l’objet volant responsable de ce drame, il demeure non identifié même si l’on ne peut exclure qu’il s’agisse d’un drone.

http://www.parismatch.com/Actu/Insolite/Russie-Un-OVNI-provoque-un-accident-de-voiture-836581

1739
ADRESSE: TGI 55 BLD ARISTIDE BRIAND BP 833 85021 LA ROCHE-SUR-YON

COUPABLE DE:

1. Défendre le juge Frassati et ne pas vouloir le poursuivre malgré ses manquements.


7. CHAMBRE NATIONALE DES HUISSIERS DE JUSTICE

ADRESSE: 44, rue de Douai 75009 PARIS


COUPABLE DE:

A. Ne jamais répondre, malgré plusieurs courriers l'informant des agissements de l'huissier Pignon, et de laisser faire, par complicité silencieuse, propre de l'habituel esprit de corps.


8. AVOCAT BÂTONNIER DE L'ORDRE XAVIER BOREL



ADRESSE:

Maison de l'Avocat

54 rue de Verdun

85000 La Roche-sur-Yon




COUPABLE DE:

A. Couvrir l'avocate Gavalda dans ses agissements, disant n'y découvrir rien d'anormal, et au contraire complimentant son travail d'orientation du client d'AJ.



9. JUGE EDMÉE BONGRAND

ADRESSE:

TGI DE PARIS




COUPABLE DE:
A. Sous les excuses les plus ridicules (incertitude supposée de la généalogie du demandeur, prescription qui jouerait en faveur de l'organisme qui refuse de payer à ses mutualistes adhérents obligés depuis 1955), défend la Mutuelle Générale des Fonctionnaires contre ses cotisants, lorsque celle-ci refuse de leur verser leurs assurances, vole leurs bénéfices mutualistes, et les attaque en justice en mentant devant les juges (cause pénale, non vue par le juge Bongrand), pour ne pas avoir à faire jouer les clauses des contrats d'assurance-décès (ADI) et de capital-vie (mutualiste).

 B. Dans ce cadre, méconnaître, les preuves de fraude financière, faux témoignage, et réticence dolosive de l'organisme mafieux MGF, en devenant ainsi complice en pleine connaissance de cause légale, puisqu'aucun juge n'est censé ignorer la Loi.

 C. AUTRE RÉFÉRENCE DE PROBLÈME CONNU AVEC LA JUGE BONGRAND

http://juges-avocats-huissiers-corrompus.blogspot.fr/

1740

On se reportera aussi, dans le même sens, au site, intéressant car il présente les preuves physiques, sur les anomalies du système judiciaire (dans le dossier des 4 CONTRE les Aéroports De Paris ou les 4 contre ADP) et son acharnement sur ceux qui les dénonce: https://temoinsgenants.wordpress.com/author/temoinsgenants/
                Notamment en ce qui concerne le cas de Thierry Schaffuser (voir son témoignage), qui, refusant de retirer sa plainte, souffre qu'on "lui a... retiré sa fille, (et) on veut lui saisir sa maison".

            Pour toutes les raisons antérieures, il est, comme conclut l'article de l'observatoire de la justice, impératif de réviser, limiter, et même simplement détruire cette idée, légalement incorrecte et que la loi ne peut (et elle ne le fait en réalité pas, comme le montre le passage de la Cour de Cassation sur le thème de la motivation cité) considérer: cette idée de la "libre appréciation des juges" est absurde, c'est comme considérer qu'un véhicule se déplacerait seul. L'accident est inévitable.

            La loi, c'est-à-dire le texte, que le juge, en droit français, n'a pas le pouvoir de réécrire, il ne peut faire jurisprudence par ses décisions (contrairement à ce qui se passe dans le droit anglais), est la barrière obligée. S'il la franchit, il doit être mis en examen, comme le fait actuellement l'État français, donc, pour cela, dénoncer, comme nous nous proposons ici de le faire, pour favoriser cette épuration d'un système malade.

            Sans chauffeur, un véhicule en marche tuera n'importe quel piéton. Sans norme, et sans obligation de se justifier, parce que sans punition, un juge sera un fardeau, un danger, pour la société, un malfaiteur avec le pouvoir de son côté.

"Quant au jugement de fond, la délégation a informé que le juge d’instruction ne peut fonder sa décision que sur des preuves qui sont apportées au cours des débats, contradictoirement discutés devant lui. Bien plus, même l’aveu fait devant un juge ne constitue pas une preuve irréfragable, puisqu’il est laissé à la libre appréciation du juge selon l’article 213 du Code de Procédure pénale." (http://www.refworld.org/cgi-bin/texis/vtx/rwmain/opendocpdf.pdf?reldoc=y&docid=4a018e122)



5. LES JUGES ET LES AUXILIAIRES DE JUSTICE CORROMPUS DE VENDÉE ET D'AILLEURS









"Ne demande jamais que ce que la justice

Ou bien l'honnêteté peuvent autoriser:

Le sage ne doit point demander par caprice

Tout ce que la raison a droit de refuser."

Caton, Distiques, Livre premier, XXXI)




"Plaisante justice qu'une rivière borne! Vérité au deçà des Pyrénées, erreur au delà."


(Blaise Pascal, Pensées, 1re partie, chap. "De la justice. Coutumes et préjugés")





1. L'HUISSIER DE JUSTICE FRANÇOIS PIGNON




ADRESSE: SCP PIGNON-SELOSSE-ETIENNE

SCP Pignon-Selosse-Etienne
 119 Boulevard Aristide BRIAND
 BP 341
 85009 LA ROCHE-SUR-YON Cedex




SCP Pignon-Selosse-Etienne
 3 place du Grand Moulin
 85400 LUCON




COUPABLE DE:

A. Usage frauduleux de ses fonctions d'huissier, dans le cadre légal d'auxiliaire de justice, pour faire des recouvrements, civils, non judiciaires, abusant de son statut d'huissier, qu'il ne remplissait pas lorsqu'il faisait des recouvrements en tant que représentant de la société privée Franfinance, non mandaté par un juge, et en inconformité à la loi. Il a ainsi abusé des symboles de son pouvoir (statut, sceau, émission de faux actes pseudo-officiels, menaces illégales de saisie), hors de sa charge, profitant de son statut devant les tribunaux pour opérer dans le cadre privé.

En effet, outre avoir bénéficié de sa situation pour faire des bénéfices sur les recouvrements imputés aux personnes endettées (contravention à l'article 21 du décret n° 56-222 du 29 février 1956 portant règlement d'administration publique de l'ordonnance n° 45-2592 du 2 novembre 1945), il a abusé de l'ambivalence de son statut (contravention à l'article 22 du même décret) pour imposer ladite charge de remboursement en menaçant régulièrement de saisie les clients en retard de paiement, lors même que, de toute évidence, il faisait ce recouvrement en tant que personne civile, non au titre d'huissier de justice, puisque ce remboursement représentait pour lui un bénéfice mensuel net et au détriment des personnes ainsi abusées.

Il a ainsi émis le 15/2/2002 une lettre menaçant les clients de Franfinance de: "vente des objets saisis"; en outre, ainsi qu'un courrier du 11/2/2002 faisant état d'une PV saisie-vente, également paraphée de sa main, et portant en outre son sceau; et plusieurs exemplaires d'un itératif de commandement aux fins de saisie vente en date du 8/9/2000.




B. Dans ce cadre de recouvreur particulier, il a depuis assumé la charge du recouvrement mensuel des paiements de dettes envers la société Franfinance: or, dans ce cadre, il émettait le 14/06/2001 talon d'échelonnement de la dette dans lequel, selon ses calculs, les débiteurs, qui devaient initialement 24898,15 Euros, après avoir remboursé 5346,68 Euros de la dette entre 2000 et jusqu'au 15/12/2003 auprès de lui, soit donc après plus de deux ans de paiements sans interrumption, se seraient retrouvés débiteurs de 25554,31 Euros; soit de 700 Euros de plus qu'avant d'avoir commencé à rembourser.

Agissant en nom et place de la société Franfinance, ce qui semble contraire à l'esprit de l'article L. 321-1 du Code de la Consommation ("Est nulle de plein droit toute convention par laquelle un intermédiaire se charge ou se propose moyennant rémunération: 1° Soit d'examiner la situation d'un débiteur en vue de l'établissement d'un plan de remboursement; 2° Soit de rechercher pour le compte d'un débiteur l'obtention de délais de paiement ou d'une remise de dette. 3° Soit d'intervenir, pour le compte du débiteur, sous quelque forme que ce soit, pour les besoins de la procédure de surendettement."), provoquant ainsi la nullité des conventions; de même, et avec le même effet, le montant d'intérêts échus s'élevant à 70208,58 Frs selon ses actes, soit un peu moins du total de la dette initiale (de 87841,46 Frs, toujours selon ses actes), ceci pose le problème de leur caractère usuraire (L. 313-4 et L. 313-5 du Code de la Consommation; ainsi que L. 331-4, L. 331-5, R. 331-12 dudit Code; et Cass., Civ. 1re, 16 déc. 1992, D 1993, IR 26; et 14 nov. 1995, Bull. civ. 1, n° 412; mais surtout et avant tout les points b, e et l de l'article L. 132-1 du Code de la Consommation, notamment le point e: "Dans les contrats conclus entre professionnels et non professionnels, sont abusives les clauses qui ont pour objet ou pour effet: e) D'imposer au consommateur qui n'exécute pas ses obligations une indemnité d'un montant disproportionnellement élevé").




C. Absence d'historique de ses actes.

Ainsi, dans le cas cité en 1., et suite aux demandes de référence d'objets par lui saisis, en réponse non datée (parvenue le 26/8/2003) en réponse à la demande du 11/8/2003 d'obtenir de sa part la liste des objets par lui saisis, ainsi que leurs photos, il affirmait n'avoir jamais procédé à aucune saisie, malgré les preuves identifiées en 1. ci-dessus.

Pose ainsi problème dans la pratique de recouvrement des créances l'absence de tout historique de remboursement de sa part ou de celle de la société Franfinance, envers leurs débiteurs (d'où infraction par rapport aux articles L. 132-1 point i et L. 311-9-1 du Code de la Consommation).




2. LA JUGE DES TUTELLES ANNE-MARIE LAPRAZ

ADRESSE: TI DE FONTENAY-LE-COMTE




COUPABLE DE:

A. Maintien d'une curatelle maltraitante contre Mme H., malgré la connaissance des preuves photographiques, testimonielles, du problème, et les lettres de l'ensemble du conseil familial demandant le changement d'organisme de curatelle et la prise de mesures contre l'UDAF.




B. Émission d'une ordonnance illégale, puisque la déclaration de surendettement auprès de la BDF est un acte volontaire et supposant la prémisse d'être surendetté ("La situation de surendettement des personnes physiques est caractérisée par l'impossibilité manifeste pour le débiteur de bonne foi de faire face à l'ensemble de ses dettes non professionnelles exigibles et à échoir", article L330-1 du Code de la Consommation), imposant le surendettement à Mme H., malgré le fait qu'en lettre antérieure de deux mois la même juge affirmait la résolution presque totale des dettes de Mme H., et que Mme H. lui avait fait savoir par voie écrite plusieurs fois qu'elle refusait d'être mise en surendettement.




C. Maltraitances à Mme H., laissée sans réfrigérateur, sans voiture, sans nourriture, sans argent, sans téléviseur, sans téléphone, pour l'obliger, du propre aveu de la juge et de l'organisme maltraitant UDAF, à abandonner, contre sa volonté, sa demeure.




4. Provocation de délabrements à la demeure de Mme H., propriété de ses enfants par donation, par négligence (portail principal, boîte aux lettres,...), par inaction volontaire malgré la connaissance des dégâts (toitures, comme le prouve sa lettre et le concept de "gros travaux" que la juge applique à l'état des toitures pour pouvoir les réparer), et par action (violation du domicile, effraction et bris de vitre par l'organisme maltraitant UDAF).




3. JUGE DES TUTELLES YVES-ARMAND FRASSATI



ADRESSE: TI FONTENAY-LE-COMTE




COUPABLE DE:

A. Malgré la volonté de Mme H., l'avoir obligée à aller en hospice, ce qui a eu pour résultat une à ce jour inexpliquée perte de la mobilité de la jambe droite durant le trajet, de plus de mille kilomètres pour l'envoyer hors de sa région d'origine, et à peine au bout de deux mois l'apparition d'escarres pour absence de soins et d'attentions minimaux, qui provoquèrent l'irrémédiable entrée de Mme H. en état végétatif.




B. La détention, contre la volonté de Mme H. en hôpital, et la tenue d'une audition sans la présence des enfants de Mme H., car le juge s'est arrangé pour que leur convocation leur arrive plusieurs semaines après la date de l'audition, et la prise unilatérale, en présence du seul organisme maltraitant UDAF (qui dans les actes d'audition se dit surpris de la réaction violente contre lui de Mme H. qui dit ne rien vouloir avoir à faire avec lui), de la décision, sur le conseil de l'organisme maltraitant UDAF, et sans soutien légal ni familial de Mme H. de son départ en hospice.




C. Le rapt par deux fois, râté d'abord et sans décision légale de l'hôpital vers l'hospice, puis d'un hospice à l'autre, sans avertir la famille, de Mme H.




D. Le refus de donner les clés de la demeure abandonnée par Mme H. aux enfants, donataires du bien, le laissant tomber en ruine, jusqu'à la chute d'un mur en 2013.




E. Émission d'une ordonnance pour renforcer l'ordonnance en cours d'appel par les enfants de Mme H., propriétaires du bien, donc la réalisation des travaux sur le bien, de caractère patrimonial historique, puisque s'agissant d'une propriété du XVIIème siècle, par un organisme non habilité AREAMS (ni spécialisé dans les questions de construction ni de restauration), imposée par un organisme inadéquat, sans attendre les résultats d'appel, dans lequel les propriétaires demandant la désignation d'un organisme compétent dans les restaurations de bien patrimonial.

De la même manière, le juge opéra le transfert en hospice de Mme H., qui provoqua son état végétatif en moins de trois mois, alors même qu'était en cours un appel, qui n'a plus eu de sens, dont la décision fut rendue plus de deux ans plus tard. Ce qui ajoute à la corruption du juge particulier la lenteur du système sur des thèmes qui devraient être rapidement traités.




F. L'application dans les débats revendiqués par ses enfants pour protéger Mme H. et faire entendre sa volonté, du concept élu par le juge de considérer que les processus légaux des enfants étaient contre l'UDAF (évidemment, organisme maltraitant) et contre Mme H., alors même que les procès engagés visaient à faire respecter son désir de ne pas aller en hospice, comme cela lui avait été imposé par le juge et l'organisme maltraitant UDAF. Cette argutie juridique apparemment sans conséquence a eu pour effet constant d'identifier la volonté de Mme H. avec celle de l'UDAF, qui lui était contraire, et de faire considérer par les autres juges les démarches des enfants de Mme H. comme contraire à sa volonté, alors qu'elles visaient à la faire respecter.




4 ET 5. AVOCATES CLAIRE MESLIN ET MARION GAVALDA

ADRESSES:

CLAIRE MESLIN



4 rue Manuel – BP 761 – 85020 LA ROCHE SUR YON

MARION GAVALDA



Résidence Roche Océan 73 rue de Castelnau B.P. 653 – 85016 LA ROCHE SUR YON CEDEX





COUPABLES DE:

A. Demander à des personnes bénéficiant de l'aide juridictionnelle à 100% et qui leur avaient été assignées de payer leurs frais d'avocates.

Il est amusant, à ce propos, de citer le mot de Meslin sur son site:

"Le mot de Claire MESLIN

«A mon sens, le métier d’Avocat est un métier de service. Savoir se mettre au service de son client.

Cela ne signifie certainement pas lui dire ce qu’il a envie d’entendre ou accepter tout ce qu’il demande.

Cela implique de faire preuve à son égard et au quotidien de sincérité, de loyauté, de disponibilité, d’écoute et conseils.

Je crois très honnêtement mettre au profit de mes clients mon sens du travail et ma conscience professionnelle, mes qualités de compréhension et d’empathie ainsi que mon implication dans chaque affaire, et ce pour œuvrer au mieux de leurs intérêts»." (http://www.dgcd-avocats.fr/avocats/claire-meslin/)


B. Refuser systématiquement de travailler dans le cadre des AJ qui leur sont assignées, pensant, ce qui est certain, que l'aide juridictionnelle est trop mal payée.


6. PROCUREUR DE LA RÉPUBLIQUE HERVE LOLLIC