Voir les contributions

Cette section vous permet de consulter les contributions (messages, sujets et fichiers joints) d'un utilisateur. Vous ne pourrez voir que les contributions des zones auxquelles vous avez accès.


Messages - mike

1816
Rappel de champignons noirs séchés qui risquent de contenir une bactérie provoquant des vomissements et/ou de la diarrhée

La société Sotrexco international rappelle des champignons noirs séchés en sachet de 50 gr du lot 088-1, à consommer de préférence avant le 21 octobre 2015, car ils peuvent présenter une teneur élevée en germe Bacillus cereus.




Il ne faut pas consommer le lot portant le numéro 088-1


Une intoxication au Bacillus cereus peut provoquer des vomissements et/ou des diarrhées dans un délai de 1 à 16 heures après consommation, avertit Sotrexco.

Il est demandé aux personnes de ne pas consommer le lot portant le numéro 088-1 (code-barre 3760092450479) et de le rapporter au point de vente où les champignons ont été achetés.

Des informations peuvent être obtenues via le numéro 02/353.10.49.

http://www.sudinfo.be/1385801/article/2015-09-29/rappel-de-champignons-noirs-seches-qui-risque-de-contenir-une-bacterie-provoquan

1817
Europe / Michel Collon : L’OTAN est une association de criminels
« le: 30 septembre 2015 à 17:49:17 »
Michel Collon : L’OTAN est une association de criminels



Article Précédent

La stratégie du chaos des néocons touche l’Europe (Consortium News)

http://news360x.fr/michel-collon-lotan-est-une-association-de-criminels/

1818
Attention: cette nouvelle fonctionnalité de l'iPhone peut vous coûter très cher



"Assistance Wi-Fi" permet au téléphone de passer en 3 ou 4G dès que le signal Wi-Fi est jugé trop faible. Votre forfait peut en prendre un sacré coup...

Avec la sortie des nouveaux iPhone 6S et 6S Plus, début septembre, Apple a, comme c'est la tradition, sorti une mise-à-jour de son système d'exploitation, iOS.

La version 9 apporte son lot de nouveautés à tous les possesseurs d'iPhone (à partir du 4S), mais parmi ces nouveautés, il y en a une qui peut vous jouer un drôle de tour.

Elle s'appelle "Assistance Wi-Fi". Si vous l'activez, elle permet à votre iPhone d'utiliser les données cellulaires (3 ou 4G) au lieu du Wi-Fi, lorsque le signal de celui-ci est faible ou de mauvaise qualité.



Pour ne pas couper une chanson...

Cela permet par exemple de ne pas couper une chanson de Spotify, mais de laisser iOS passer du Wi-Fi à la 4G quand c'est nécessaire, afin d'avoir une expérience d'accès au réseau constante.

Mais le revers de la médaille, vous l'avez compris, c'est la consommation excessive de données, et à votre insu (si vous ne faites pas attention aux icônes, et si vous n'avez pas remarqué que l'option était activée).

Si vous souhaitez utiliser cette option, vérifiez la quantité de données (data) prévue dans votre forfait (souvent entre  500 Mo et 2 Go). Il existe également une application de votre opérateur, à télécharger sur l'App Store, et qui vous permet de connaitre l'état de votre quota en direct.


http://www.rtl.be/info/magazine/hi-tech/attention-cette-nouvelle-fonctionnalite-de-l-iphone-peut-vous-couter-tres-cher-758281.aspx

1819
Une Française arrêtée pour avoir joué le rôle d'agence matrimoniale pour l'Etat islamique



Une Française âgée de 21 ans a été arrêtée, cet été en France, alors qu'elle descendait de l'avion qui la ramenait de Syrie. Selon RTL, qui révèle l'information lundi 28 septembre, Maeva est soupçonnée d'avoir servi d'agence matrimoniale à des jihadistes du groupe Etat islamique (EI). Elle aurait ainsi attiré des jeunes filles françaises en Syrie et en Irak, pour les marier à des membres de l'organisation terroriste.

Elle proposait des futurs époux aux potentielles recrues

Celle qui se fait également appeler Oum Zahra a quitté la France au printemps 2014, pour vivre sous la charia et faire de l'humanitaire. Rapidement mariée à un jihadiste, elle a commencé à conseiller de jeunes Françaises qui souhaitent l'imiter : sur les réseaux sociaux, elle décrivait sa vie sur place, démarchait les candidates et organisait leurs voyages. Elle a fini par aller plus loin en trouvant même des époux à celles qui voulaient embrasser la cause.

Aux policiers français qui l'ont arrêtée à son retour de Syrie, la jeune femme s'est présentée comme une repentie. Mais son parcours risque de lui coûter cher puisque, selon RTL, elle aurait notamment conseillé aux jeunes Françaises qui ne pouvaient rejoindre la Syrie de mener des attaques terroristes en France


http://www.francetvinfo.fr/monde/proche-orient/offensive-jihadiste-en-irak/une-francaise-arretee-pour-avoir-joue-le-role-d-agence-matrimoniale-pour-les-jihadistes-de-l-etat-islamique_1103167.html

1820
Premier bombardement russe en Syrie



L'aviation russe a mené mercredi ses premiers bombardements en Syrie à la demande du président Bachar al-Assad, Vladimir Poutine estimant qu'il fallait prendre les "terroristes" de vitesse et les frapper avant qu'ils ne viennent "chez nous".

Ces frappes interviennent avant le début à 14H00 GMT d'une réunion au Conseil de sécurité des Nations unies, présidée par le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov, sur la "menace terroriste", en premier lieu celle du groupe Etat islamique (EI) en Irak et en Syrie.

Le ministère russe de la Défense a confirmé que l'aviation russe avait procédé à des "frappes de précision" en Syrie, détruisant notamment des "équipements militaires", des moyens de communication et des "stocks d'armes et de munitions" de l'EI.

Selon une source de sécurité syrienne, l'aviation russe, en coopération avec l'armée syrienne, a frappé "des positions terroristes" situées dans trois provinces de Syrie, à Hama, Homs et Lattaquié, dans le nord-ouest et le centre du pays.

"Le seul moyen de lutter efficacement contre le terrorisme international -- en Syrie comme sur les territoires voisins -- (...) est de prendre de vitesse, de lutter et de détruire les combattants et les terroristes sur les territoires qu'ils contrôlent et ne pas attendre qu'il arrivent chez nous", a justifié Vladimir Poutine lors d'un conseil des ministres, selon des propos retransmis à la télévision russe.

Il a en outre affirmé que les bombardements russes étaient conformes au droit international puisqu'ils répondaient à une demande d'aide militaire formulée par la présidence syrienne, qui a confirmé qu'une lettre en ce sens avait été envoyée par Bachar al-Assad, à défaut d'une résolution à l'ONU.

Le président russe a également confirmé que le dispositif ne concernait que des frappes aériennes, excluant ainsi - tout du moins pour l'heure - l'engagement de troupes au sol.

Les Etats-Unis, qui ont les premiers annoncé ces frappes russes, ont été nouvelle fois pris de vitesse. Le secrétaire d'Etat américain John Kerry a d'ailleurs appelé son homologue russe Sergueï Lavrov pour se plaindre.

Ces frappes ne changeront rien aux missions anti-EI de la coalition, a par ailleurs indiqué Washington.

Dans la matinée, les sénateurs russes avaient approuvé à l'unanimité la demande du Kremlin d'autoriser le recours à un "contingent militaire" à l'étranger, dans un vote similaire à celui qui avait précédé l'envoi de forces spéciales russes dans la péninsule ukrainienne de Crimée peu avant son annexion en mars 2014.

Selon le général russe Iouri Iakoubov, les informations sur les frappes aériennes seront transmises aux États-Unis via le centre de coordination antiterroriste mis sur pied à Bagdad par la Syrie, l'Iran, l'Irak et la Russie.

"Il ne s'agit pas de réaliser un quelconque objectif géopolitique ou d'assouvir une quelconque ambition, comme nous en accusent régulièrement nos partenaires occidentaux. Il s'agit des intérêts de la Russie", a poursuivi Sergueï Ivanov.

Cette accélération de l'engagement de Moscou dans le dossier syrien s'inscrit sur fond de bras de fer entre le président américain Barack Obama et son homologue russe sur le sort à réserver à Bachar al-Assad, "tyran" qui doit partir pour l'un et rempart contre les jihadistes de l'Etat islamique pour l'autre.

A la manoeuvre dans le dossier syrien, Vladimir Poutine s'est imposé en quelques semaines comme un acteur incontournable face à Barack Obama.

Washington a été pris de court par le coup de poker de Moscou qui a solidement renforcé en septembre sa présence militaire dans le nord-ouest de la Syrie, bastion du régime, en déployant de l'équipement militaire et en construisant une base dans l'aéroport de Lattaquié. La Russie a également intensifié ses livraisons d'armes à l'armée régulière syrienne.

Lundi à l'ONU, l'homme fort du Kremlin avait appelé à la formation d'une "large coalition antiterroriste" contre l'EI, incluant Damas et Téhéran.

Barack Obama, qui mène sans grand succès depuis un an une vaste campagne contre le groupe jihadiste, ainsi que le président français François Hollande rejettent toutefois cette idée et insistent sur la nécessité d'un "nouveau dirigeant" à Damas.

Malgré les différends, Vladimir Poutine a néanmoins reconnu un dialogue "constructif et étonnamment ouvert" avec Barack Obama lors de la première rencontre officielle lundi entre les deux hommes depuis deux ans.


A la tribune de l'ONU, le président américain avait déjà ouvert la porte à une coopération "avec tous les pays, y compris la Russie et l'Iran" pour tenter de trouver une issue à la guerre qui a détruit la Syrie et fait plus de 240.000 morts en quatre ans et demi.


http://www.dhnet.be/actu/monde/premier-bombardement-russe-en-syrie-560bd6a33570b0f19f03ed2e

1821
Hors europe / Bachar al-Assad réélu avec 88,7% des voix
« le: 30 septembre 2015 à 17:32:18 »
Bachar al-Assad réélu avec 88,7% des voix




Les Etats-Unis et l'Union européenne ont déjà exprimé leur inquiétude quant aux résultats attendus de cette élection présidentielle, à laquelle ont participé plus de 73% des Syriens inscrits, selon la Cour constitutionnelle.

   
 Bachar al-Assad réélu avec 88,7% des voix 


 Le président syrien Bachar al-Assad a largement remporté l’élection présidentielle avec plus de 88,7% des suffrages dans un scrutin décrié par les Occidentaux, ce qui devrait l’encourager à intensifier son combat contre la rébellion. Quelques heures avant l’annonce des résultats, le secrétaire d’Etat américain John Kerry, en visite chez le voisin libanais, avait qualifié le scrutin de mardi de «non élection», et appelé les alliés du régime à oeuvrer pour mettre fin à la guerre. Dans un pays ravagé depuis trois ans par la guerre, 11,6 millions de personnes ont participé au scrutin, sur les 15,8 millions appelés à voter, selon le président du Parlement.

La révolte pacifique qui avait éclaté en mars 2011 s’est transformée en insurrection armée après avoir été brutalement réprimée. Elle a depuis basculé en une guerre totale qui a ruiné le pays et jeté hors de chez elles neuf millions de personnes. Selon les résultats définitifs lus mercredi par le président du Parlement Mohammad al-Laham, Bachar al-Assad a obtenu 88,7% des suffrages exprimés. Ses deux concurrents, qui faisaient figure de faire valoir, ont obtenu respectivement 4,3% pour Hassan al-Nouri et 3,2% pour Maher al-Hajjar. L’élection s’est déroulée dans les zones contrôlées par le régime, soit 40% du territoire où vivent 60% de la population. «Je félicite la Syrie pour le choix de son chef qui va porter son peuple sur la rive de la sécurité et de la stabilité», a-t-il dit.

L’annonce de la réélection attendue de Assad, a été accompagnée par des tirs de joie qui ont fait trois morts à Damas, selon l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH). Une source de sécurité a ajouté que des dizaines d’autres personnes avaient été blessées dans plusieurs quartiers de la capitale en raison des tirs intenses d’arme automatique pour célébrer la réélection pour sept ans de Bachar al-Assad. Dans un communiqué diffusé par la télévision publique le président avait demandé en vain de s’abstenir de ce type de manifestation. «Notre expression de joie et d’enthousiasme découlant de notre sentiment national ne justifie pas les tirs en l’air qui menacent la vie des citoyens», avait-il dit.

La télévision officielle Al-Ikhbariya a diffusé en direct des scènes de liesse de partisans de Assad, tandis qu’au même moment les militants anti-régime et des opposants en exil répétaient sur les réseaux sociaux le leitmotiv du Printemps arabe: le peuple veut la chute du régime.

«Bureaux de vote pris d’assaut»

Malgré la guerre qui a fait plus de 162 000 morts, déraciné quelque neuf millions de personnes et laissé le pays en ruines, une partie de la population soutient Assad. «Des millions de Syriens sont sortis voter bravant le terrorisme et les voitures piégées pour affirmer la légalité d’un nouveau mandat de Bachar al-Assad qui durera jusqu’à 2021», écrivait ainsi le quotidien al-Watan.

Mardi, les journalistes de l’AFP ont constaté une affluence importante, et le vote a été prolongé de cinq heures «en raison de l’afflux des électeurs» selon les autorités. Pourtant «plus de 130 obus de mortier ont été tirés sur Damas et ses environs», tuant trois personnes, et 19 personnes ont été tuées à Alep, a indiqué l’OSDH.

L’Occident qui soutient l’opposition syrienne modérée a dénoncé la tenue du scrutin dans un pays à feu et à sang, et l’OSDH a affirmé que le régime avait «forcé» des citoyens à voter sous peine d’arrestation. La chef de la diplomatie européenne Catherine Ashton a qualifié l’élection d'«illégitime» et estimé qu’elle minait «les efforts politiques pour trouver une solution à cet horrible conflit». Elle a également appelé le régime syrien à engager de «véritables négociations politiques».

Dans une déclaration à CNN, l’ancien ambassadeur américain à Damas, Robert Ford, a estimé que les Etats-Unis n’avaient «pas été capables de gérer les causes du conflit, en terme de combats sur le terrain et de l’équilibre des forces». «Maintenant, il y a une menace extrémiste grandissante», a-t-il ajouté, allusion à la présence d’extrémistes dans les zones rebelles. Washington invoque cette présence pour ne pas fournir d’armes à l’opposition modérée. «Les rebelles modérés ont besoin de moyens pour modifier l’équilibre des forces sur le terrain, au moins dans certaines régions», a encore dit Ford, affirmant que les rebelles combattaient maintenant à la fois le régime et les jihadistes.

Pour le chef de l’opposition en exil, Ahmad al-Jarba, «les dictateurs ne sont pas élus, ils gardent le pouvoir par la force et la peur, ce sont les deux raisons qui poussent les Syriens à participer à cette mascarade».


http://www.liberation.fr/monde/2014/06/04/bachar-al-assad-reelu-avec-887-des-voix_1033840

1822
L’Inde permet la technologie de l’énergie libre malgré les menaces du Royaume-Uni, des États Unis, et de l’Arabie Saoudite

L’INDE ne supprimera pas la GÉNÉRATRICE d’énergie libre TEWARI

L’Inde considère que son propre programme d’énergie libre, est une question de fierté nationale, et est tout à fait disposé à risquer de se mettre à dos les pays du pétrodollar, en apportant son support au générateur AC sans réaction synchrone (RLG) inventé par son propre citoyen, Paramahamsa Tewari, un ingénieur électricien, et ancien directeur exécutif du Nuclear Power Corporation of India.


Il y a des années, Tewari a également démontré les théories à l’intérieur du moteur homopolaire de Bruce de Palma, qui le premier a exposé cet écrivain dans le monde des technologies de l’énergie libre.

De toute évidence, un pays ne peut pas mettre en œuvre son propre programme d’énergie libre, sans tenir compte de toutes les conséquences possibles, y compris une intervention militaire des pays du pétrodollar, par exemple l’Arabie Saoudite, le Royaume-Uni, les États-Unis. Voilà pourquoi l’Inde a aligné son propre programme militaire avec celui de la Russie qui actuellement se tient debout, avec les pays du BRICS, contre la cabale Nazioniste qui impose toutes sortes de sanctions pour le détruire.

L’alliance BRICS dans le passé, a promis de libérer toutes les technologies supprimées, par exemple, l’énergie libre, pour notre utilisation responsable. On dirait qu’ils respectent leur parole.

DERNIÈRE NOUVELLE : UN GÉNÉRATEUR «OVER-UNITÉ» SANS RÉACTION INVENTÉ EN INDE



 Une ère de nombreuses générations passe; nos machines seront alimentées par une puissance disponible à tous les points de l’univers « . – Nikola Tesla

( Évolution Collective) Un générateur synchrone AC sans réaction (RLG), a été inventé par Paramahamsa Tewari, ingénieur électricien et ancien directeur exécutif de Nuclear Power Corporation of India. Son expérience comprend la gestion de projets d’ingéniérie, pour la construction de centrales nucléaires.

L’efficacité des modèles qu’il a construits, et qui ont également été construits et testés de façon indépendante, est aussi élevée que 250%.

En novembre 2014, j’ai fait une des nombreuses visites au laboratoire de Paramahamsa Tewari. Je l’avais vu à la base de la conception RLG en septembre 2010. M. Tewari m’a montré un conducteur rigide d’environ un pied de long, qui pouvait tourner au centre et était relié à chaque extrémité avec un fil de petit calibre.

Un circuit magnétique a été placé sous le conducteur. Quand on a laissé circuler un courant à travers du conducteur, il a tourné, en raison d’une pression induit sur le conducteur, en fonction de la Règle et la théorie standard de Flamands, vérifiée par des expériences à l’aube de l’ère électrique.

Avec un simple réarrangement du circuit magnétique, le même courant ne produit pas de rotation – la pression (torque) a été annulée. Plus tard, j’ai dupliqué la configuration et l’expérience sur mon établi. C’est ingénieux et cela a conduit à cette percée, l’invention d’un générateur sans réaction, avec une efficacité beaucoup plus grande.



Cette expérience a conduit à la conception et aux essais de générateurs qui ont des rendements bien supérieurs à toutes conceptions précédentes. La conception utilise les mêmes types de matériaux utilisés dans les générateurs de courant, mais le circuit magnétique dans la machine, est configuré pour annuler le retour de pression (torque), tout en induisant du courant et de la production d’énergie.

Cela pourrait être comparé à la réorganisation des matériaux par les frères Wright, pour construire une surface de vol, qui a abouti au vol humain à une époque, où beaucoup avaient dit que c’était impossible, y compris les scientifiques. En effet, les physiciens qui se cramponnent à un modèle désuet des propriétés et de la structure de l’espace, ont déclaré que, ce que Tewari a fait était impossible.

Lors de l’essai en novembre, j’ai été témoin deux essais d’efficacité sur le nouveau modèle dans le laboratoire de Tewari. Le deuxième essai était meilleur que le premier, de plusieurs pourcentages, et a produit 6,6 KVA avec une efficacité de 238%. Un deuxième ensemble de bobines de démarrage n’était pas encore connecté, mais il est prévu que cela augmenterait la production à 300%.

Ceci est un générateur AC synchrone triphasé, 248 volts Hz, fonctionnant à 50 Hz. De vrais «meters» de grande précision, RMS sur l’entrée et la sortie, mesuraient les KW, KVA, et facteur de puissance, ont confirmé les lectures des «meters» que nous avions fournis pour les essais que j’avais observés en avril 2014.

Nous avons pu visiter un site de l’usine de 130 acres, de l’une des meilleures entreprises de fabrication de machines électriques de l’Inde. Dans ce site, l’entreprise fabrique des machines électriques rotatives, y compris les générateurs. Lorsque l’ingénieur électricien en chef a d’abord vu les dessins et la conception du RLG, il a su immédiatement ce que cela signifiait pour l’efficacité!

En raison de leur confiance dans la conception et les résultats des tests sur le plus petit modèle, la société a assemblé une machine auto-excitée conçue pour produire 20 KVA.

Quand nous sommes arrivés à l’usine, un vice-président de la société, le directeur général de l’usine, et l’ingénieur en chef nous ont accueillis.

Nous avons ensuite inspecté la nouvelle machine, et rencontré l’équipe de conception d’ingénierie affectée à ce projet. Ce sont des ingénieurs électriques et mécaniques, qui conçoivent et construisent des générateurs conventionnels avec une sortie aussi élevée que 500 KVA.

Ils sont très enthousiastes et comprennent que c’est une percée. Une seconde machine évaluée à 25 KVA, est actuellement en construction dans cette société en Inde.

Je crois, comme le font les ingénieurs en Inde, que ceci est la plus grande percée, dans la conception de machines électriques rotatives, depuis l’invention du moteur électrique de Faraday en 1832.

L’élimination du renversement de pression (back torque) permet à toute l’énergie générée de passer à travers la machine. La puissance de sortie est déterminée par la force des aimants d’excitation, et la réactance synchrone (résistance à 50/60 Hz) des enroulements de démarrage. Les modèles actuels peuvent être montés en parallèle pour une production plus élevée.

Chaque machine peut produire au moins 2,38 fois l’entrée et peut être configurée dans un mode de fonctionnement autonome. Étant donné que la concentration a été sur l’amélioration de l’efficacité et la conception, la machine n’a pas encore été configurée de cette manière.

Lors d’une visite, en décembre de l’année 2012, pour assister à des essais, nous étions invités par le directeur de l’ingénierie d’une grande entreprise de service public, et nous avons visité une installation de production, qui selon le directeur, était prête pour les systèmes de RLG, dès qu’ils seront mis à l’échelle de la taille requise.

En mars 2015, nous sommes retournés en Inde pour des discussions de licence. Les plans actuels pour les modèles d’introduction, de 10 KVA et 25 KVA, qui seront commercialisés.

Une deuxième société est impliquée dans les discussions sur la fabrication, et la Power Corporation Karnataka, qui fournit Bangalore, étudie l’utilisation de 200 KVA dans une application de ferme éolienne, tel que décrit dans la 7e édition d’avril de l’Asia Times.

Le numéro de novembre 2013 du magazine Atlantic, contient un article sur les 50 Plus Grandes Percées Depuis La Roue. Le RLG est plus, que juste un produit ou une innovation technique. C’est un changement fondamental dans la façon dont l’énergie peut être générée.

Il surmonte les inefficacités inhérentes des génératrices à courant alternatif. Des brevets ont été déposés, et le RLG est prêt à être licencé pour des entreprises, qui fabriquent des machines électriques rotatives. En fait, des discussions avec des entreprises sont en cours sur trois continents.

Nous croyons que le RLG est une découverte fondamentale, et non une innovation. La première découverte fondamentale de l’humanité a été la maîtrise et le contrôle du feu. La deuxième était la roue. La troisième a été la maîtrise et le contrôle de l’électricité. La quatrième a été la maîtrise et le contrôle de l’atome.

Le RLG peut faire tourner les roues sans l’utilisation du feu (combustibles fossiles) ou de l’atome (des centrales nucléaires). Il est une innovation du 21e siècle. Les quatre premières de ces innovations, impliquaient une compréhension des éléments matériels. Le RLG est basé sur une compréhension des propriétés non-matérielles de l’espace.

La recherche de Paramahamsa Tewari sur la nature de la réalité, l’a conduit de l’étude des anciens Védas de l’Inde, à la formulation de la théorie Vortex de l’Espace. C’est une nouvelle théorie unifiant la relation entre l’espace, la masse, l’inertie, la lumière, et la gravité.

À partir des principes décrits dans les textes védiques, Tewari a pu délimiter un modèle mathématique qui explique les mots de Tesla quand il a dit:

“Toute matière perceptible provient d’une substance primaire, ou ténuité au delà de la conception, et remplissant tout l’espace, l’Akasha ou éther luminescent, lequel est sollicité par le Prana donnant toutes vies, ou force créatrice, qui crée l’existence, de toutes choses et phénomènes, dans des cycles ne se terminant jamais..” – Nikola Tesla,“Man’s Greatest Achievement,” 1907 (La Plus Grande Réussite De L’Homme)

« – Nikola Tesla, »

Dans les mots de Tewari:

“La matière universelle est créée à partir du prana, puisque le prana est de l’aakaash en mouvement, et l’aakaash est le substrat superfluide primordial de l’univers.”

Le concept, que l’efficacité ne peut être supérieure à 100%, est dû à une compréhension incomplète des propriétés de l’espace. La deuxième loi de la thermodynamique doit être modifiée, pour tenir compte du fait que l’espace n’est pas vide, comme cela a été enseigné depuis les 150 dernières années.

Le RLG fonctionne sur ce qui a été appelé « over-unité. » Beaucoup d’ingénieurs électriques expérimentés, engagés dans la fabrication de génératrices à courant alternatif, ont testé indépendamment le RLG, et ils ont confirmé les cotes d’efficacité que j’ai observées. Il est temps pour les physiciens de s’enlever du chemin, et d’aller modifier leurs théories, tandis que les ingénieurs s’engagent dans la conception et la production.

Les modèles théoriques et mathématiques peuvent être trouvés à:

TEWARI.ORG

Couverture Médiatique Récente:

Article du Asia Times

4

Paramahamsa Tewari, Historique

Paramahamsa Tewari est né le 1er juin 1937, et a obtenu son diplôme en génie électrique en 1958 de Banaras Engineering College, en Inde, et a occupé des postes de responsabilité dans les grandes organisations d’ingénierie de construction, principalement dans les projets nucléaires du Département de l’Énergie Atomique, de l’Inde.

Il a également été délégué à l’étranger, pendant un an, au projet nucléaire de Douglas Point, Canada. Il est actuellement le Directeur Exécutif Nucléaire à la retraite, de la Corporation d’Énergie Nucléaire, Ministère de l’Énergie Atomique, de l’Inde et il est l’ancien directeur de projets, de Kaiga Atomic Power Project.

Les notions de base de la physique ont attiré l’imagination de Tewari dès ses premiers jours d’école et de collège. Au cours des quatre dernières décennies, ses nouvelles idées sur la nature fondamentale de l’espace, de l’énergie et de la matière, se sont solidifiées, en une forme définie, à partir de laquelle une nouvelle théorie (Théorie Vortex de l’Espace) a émergé.

La théorie révèle que la question la plus fondamentale de la relation entre l’espace et la matière, pointe précisément, que l’espace est une entité plus fondamentale que la matière.

La signification physique de masse, inertie, gravitation, charge et lumière, est révélée par l’extension de l’analyse dans la théorie, au-delà des propriétés des matériaux, et dans le substrat de l’espace, qui est à nouveau décomposé en des vides de champ, montrant ainsi la limite à laquelle, une théorie physique peut éventuellement arriver.

L’univers réel se révèle être contraire aux concepts actuels de béton-matière et espace vide. Les livres qu’il a publiés sur la théorie Vortex espace sont:
•The Substantial Space and Void Nature of Elementary Material Particles (1977)
•Space Vortices of Energy and Matter (1978)
•The Origin of Electron’s Mass, Charge Gravitational and Electromagnetic Fields from “Empty Space” (1982)
•Beyond Matter (1984)

5

Il a donné des présentations à titre de conférencier invité à des conférences internationales en Allemagne, aux États-Unis, et en Italie, sur le phénomène nouvellement découvert du Pouvoir de la Génération de l’Espace.

Pour la démonstration pratique de la génération d’énergie électrique à partir de l’espace, les générateurs sans réaction que Tewari a construits, et qui fonctionnent à efficacité over-unité, démontrent ainsi que les physiciens ont eu tort depuis110 ans, au sujet de la nature de l’espace, et il a démontré que l’espace est la source d’énergie dans la génération des formes d’énergie de base.

POURQUOI IL N’Y AURA PAS DE SUPPRESSION DES NOUVELLES TECHNOLOGIES DE L’ÉNERGIE

Il n’a pas fallu longtemps avant que des fabricants de voitures conduisent des voitures sans chevaux. Il n’a pas fallu longtemps, avant que les gens qui traversaient le continent sur les chemins de fer, les abandonnent pour les avions de ligne.

Le gaz naturel remplace le charbon et il n’y a rien que les chemins de fer, les mineurs de charbon, ou les entreprises de charbon, puissent faire à ce sujet. L’énergie la moins chère et la plus efficace gagne toujours sur l’énergie dispendieuse. Le charbon a remplacé le bois, et l’huile a remplacé le charbon comme source d’énergie primaire.

Tout ce qui est plus efficace stimule les chiffres sur la ligne du bas, du grand livre. Les dollars courent après l’efficacité. L’inefficacité est supprimée par les forces du marché. C’est l’efficacité qui gagne sur la place du marché.

Le directeur de l’ingénierie (génie électrique) de la Power Corporation du Karnataka (KPC), laquelle alimente 6 millions de personnes, à Bangalore et tout l’État de Karnataka (10.000 mégawatts de charge), m’a dit que la machine de Tewari  ne serait jamais supprimée (voir la machine ici).

Le travail de Tewari est connu depuis les plus hauts niveaux de gouvernement jusqu’en bas. Quand il a construit la centrale nucléaire de Kaiga, son nom était sur la liste de composition rapide du téléphone du premier ministre.

La Nuclear Power Corporation de l’Inde lui ont permis d’avoir deux techniciens pour travailler sur sa machine, alors qu’il construisait l’usine. Ils lui ont acheté des pièces, et lui ont même donné un petit atelier portatif, qui est maintenant à côté de son laboratoire principal.

Cropmton Greaves Ltd (GE de l’Inde) a financé son travail, et les administrateurs des sociétés CGL, ainsi que de Reliance (pétrole et énergie), connaissent son travail.

De nombreux Indiens m’ont également dit, que le travail de Tewari ne sera jamais supprimé. C’est une question de fierté nationale. L’Inde est prête à faire sa place dans le monde.

Vous pouvez le sentir partout où vous allez. J’ai réalisé, lors de ma première nuit ici, tandis que je méditais à 3h00 du matin, pour passer à travers des cas sérieux de décalage horaire, que, il y a un peu plus de 100 ans, depuis que Vivekananda est venu aux États-Unis et a introduit dans l’ouest, les enseignements védiques, que dans tous les pays du monde, au cours de chaque minute et chaque seconde de la journée ou de la nuit, des gens pratiquent des techniques de méditation yogiques.

En fin de compte; l’efficacité gagne toujours. Il n’y aura pas de suppression de ces machines, qui ont des rendements plus élevés, que celles qui sont actuellement sur le marché.

7Toby et Tewari

La Meilleure Façon Pour Éliminer Les Émissions De Carbone
1.Éliminer les combustibles au carbone.
2.Les États-Unis ont dépensé des milliards de dollars sur les combustibles fossiles. Les Systèmes d’Énergie Renouvelable n’ont pas de coûts de carburant. Un utilitaire, qui n’a pas de combustibles coûts, peut fournir de l’électricité moins chère et le faire sans émission de CO2
3.Rien ne dure éternellement. La production de charbon a déjà atteint un sommet en termes de BTU par livre. La production volumétrique maximale n’est pas loin, probablement d’ici à 2025
4.Si nous n’utilisons pas l’énergie, que nous avons maintenant, pour construire un système énergétique indépendant de l’énergie non renouvelable, quand les combustibles fossiles seront épuisés, nous vivrons dans un monde préindustriel.
5.Si on se base sur le taux d’épuisement des combustibles fossiles dans le monde entier, nous avons une fenêtre de 50 ans pour construire un nouveau système énergétique. Nous devons commencer dès maintenant, tout en protégeant la santé et la sécurité des mineurs de charbon, qui fourniront l’énergie nécessaire pour effectuer ce travail

Éliminer les émissions de carbone est un impératif, ne nécessite pas de meilleure façon; en fait c’est le seul moyen.

Écrit par Toby Grotz. (Vous pouvez voir une photo de lui avec Tewari ici)

Il est un ingénieur électricien et depuis 1973, chercheur de nouvelles technologies énergétiques. Il a organisé de nombreuses conférences et a parcouru le monde à interviewer et aider les inventeurs, depuis 1992.

Il a été impliqué sur les deux côtés de l’équation de l’énergie: l’exploration des ressources pétrolières et gazières et géothermiques, et dans l’industrie des services publics travaillant dans le charbon, le gaz naturel et les centrales nucléaires.

Alors qu’il travaillait dans l’industrie aérospatiale, il a travaillé sur une navette spatiale, et les tests du télescope Hubble, dans une installation d’essai de simulation solaire, et d’environnement de l’espace. Il a également été impliqué dans la recherche de sources d’énergie nouvelles, et de nouvelles formes de production d’hydrogène.

http://myeclinik.com/india-wont-suppress-tewaris-free-energy-generator/




1823
Santé / La sclé­rose en plaques: à la veille du mi­racle
« le: 29 septembre 2015 à 22:15:49 »
La sclé­rose en plaques: à la veille du mi­racle
 

L’essai clinique est sur le point de débuter. En juin. Un seul patient. L’enjeu est énorme. Une maladie réputée incurable pourrait être soignée. Et un vaccin serait possible. Le professeur Jean-Marie Saint-Remy, fondateur de la spin-off ImCyse, est à la veille d’une consécration. Il aura bientôt vaincu la sclérose en plaques

http://www.lecho.be/dossier/maladies_du_siecle/La_sclerose_en_plaques_a_la_veille_du_miracle.9631003-8069.art

1824
Joëlle Milquet veut "améliorer le statut d'artiste"

La ministre de la Culture de la Fédération Wallonie-Bruxelles veut établir un cadastre de l'emploi artistique, avec pour intention d'améliorer le statut d'artiste, a-t-elle répété samedi au Théâtre de Namur devant près de 400 acteurs culturels.



Durant toute la matinée, le secteur culturel était invité à présenter ses premières conclusions dans le cadre du processus consultatif "Bouger les lignes" lancé par la ministre le 19 janvier dernier.

A cette occasion, Joëlle Milquet a annoncé plusieurs réformes ou projets en cours, indique-t-elle dans un communiqué. D'abord, elle veut "améliorer le statut d'artiste: pour sortir les artistes de l'anxiété et de l'insécurité dans lesquelles la législation actuelle les plonge, une concertation sera mise en place avec le niveau fédéral, sur base d'un rapport qui sera présenté en automne pour adapter le statut, comme prévu dans l'accord de gouvernement fédéral."

La ministre cdH souhaite également "établir un cadastre de l'emploi artistique et redéployer des aides à l'emploi spécifiques en collaboration avec les Régions". Elle envisage d'augmenter "la part emploi des artistes" en mentionnant des objectifs obligatoires en la matière dans les contrats-programmes, ajoute-t-elle.

Un plan de promotion du cinéma belge sera présenté à l'occasion du Fiff la semaine prochaine, fait savoir Joëlle Milquet. Une plateforme numérique destinée à mettre en valeur le travail des artistes de la fédération Wallonie-Bruxelles est par ailleurs en cours de création.

http://www.levif.be/actualite/belgique/joelle-milquet-veut-ameliorer-le-statut-d-artiste/article-normal-420859.html

1825
Hors europe / Un policier danois poignardé par un réfugié palestinien
« le: 29 septembre 2015 à 22:13:08 »
Un policier danois poignardé par un réfugié palestinien



Un policier a été grièvement blessé à l'arme blanche mardi dans le plus grand centre d'accueil des demandeurs d'asile du Danemark, provoquant l'interpellation d'un homme d'origine palestinienne.


La victime, poignardée à plusieurs reprises dans le ventre, était dans un état critique mais stable après une opération, a indiqué la police. Une enquête a été ouverte pour "tentative d'homicide", a-t-elle ajouté dans un communiqué. L'homme interpellé est un apatride d'origine palestinienne né en 1990, et qui était sur le point d'être expulsé vers un pays qui n'a pas été précisé.

L'agression a eu lieu dans la nuit dans une ancienne caserne appelée Sandholm, à Birkerød (est), reconvertie en centre d'accueil pour les demandeurs d'asile, et entourée d'un cordon de sécurité mardi. Quelque 600 personnes y logent actuellement, dont des demandeurs d'asile qui viennent d'arriver dans le pays, et d'autres dont la demande a été rejetée.

Au moins 17.700 migrants sont entrés sur le territoire danois depuis le 6 septembre, dont la plupart ont l'objectif de continuer leur chemin vers la Suède voisine, plus généreuse avec les demandeurs d'asile.

Une centaine de personnes demandent chaque jour l'asile au Danemark depuis trois semaines, selon les services de l'immigration.

http://www.7sur7.be/7s7/fr/1505/Monde/article/detail/2472344/2015/09/29/Un-policier-danois-poignarde-par-un-refugie-palestinien.dhtml

1826
Lyon: Un trentenaire crée un vélo transformable en triporteur



Il ne lui aura fallu que deux ans pour mettre sur pied, ou plutôt sur roue, un engin pratique et design, totalement dans l’air du temps. Après des années, dans le privé, comme chef de projets R&D (Recherche et développement), Renaud Colin, Lyonnais de 35 ans, a créé AddBike, un vélo transformable, en dix minutes, en triporteur modulable.

Un concept breveté depuis peu, dont il a eu l’idée après avoir été confronté à la difficulté de transporter ses enfants en centre-ville.

Plusieurs modules pour se déplacer avec ses enfants, faire ses courses...

« Au début, j’utilisais une remorque, mais ce n’était pas adapté au transport en ville, je ne pouvais pas la garer au bureau. Puis j’ai adapté un tandem, mais c’était dangereux. Et lorsque je me suis intéressé au triporteur, je me suis rendu compte que ça coûtait cher (1.500 euros). Alors je me suis dit qu’il y avait sans doute quelque chose à inventer entre la remorque et les triporteurs existants», confie le jeune homme.

Pour créer son engin, l’entrepreneur, soucieux de révolutionner « la culture du vélo en milieu urbain », s’entoure d’ingénieurs en mécanique de l’Insa. Son projet séduit et lui ouvre les portes des deux incubateurs Ronalpia et Pulsalys, où, accompagné par son épouse partie prenante du projet, il bénéficie de l’accompagnement et des formations nécessaires pour donner vie à son vélo transformable.

La roue avant se remplace par un châssis

«Pour le transformer en triporteur stable et facile à manier, il suffit d’ôter la roue avant du vélo et de le remplacer par un châssis sur deux roues sur lequel viennent se fixer en fonction des besoins différents modules», explique le fondateur de la start-up.

L’un des modules permet de transporter des enfants ou différentes charges. Le second est un chariot que l’on peut enlever ou fixer à sa guise pour aller faire ses courses.



Entre 600 et 900 euros

Une fois les premiers prototypes réalisés et testés, le père de famille a lancé une campagne de financement participatif sur Kickstarter, début septembre, pour récolter 15.000 euros et gagner en crédibilité.

« Nous avons dépassé l’objectif en une semaine et nous avons eu une trentaine de commandes. Mais il faut aller plus loin, car c’est en montrant que le public est intéressé que nous trouverons des industriels pour fabriquer AddBike », ajoute Renaud Colin. Les premiers engins, commandés lors de la campagne de crowdfunding, devraient être livrés en juillet 2016.

AddBike, qui espère d’ici à là s’être entouré d’investisseurs et d’industriels séduits par le concept, souhaite ensuite lancer la commercialisation à plus grande échelle en octobre 2016. Le vélo triporteur devrait être vendu entre 600 euros et 900 euros en fonction des modules choisis.


http://www.20minutes.fr/lyon/1696215-20150927-lyon-trentenaire-cree-velo-transformable-triporteur-poignee-minutes

1827
«Contre la loi islamique» : un diplomate saoudien refuse de discuter des droits des gays à l’ONU



Le ministre saoudien des Affaires étrangères a déclaré lors de la 70ème session de l'Assemblée générale des Nations Unies que l’Arabie saoudite avait le droit de ne pas suivre l’agenda s’il va «…contre la loi islamique».

Adel Al-Jubeir a dit à l’Assemblée générale de l’ONU que «…la mention du sexe dans le texte pour nous signifie exactement un homme et une femme. La mention de la famille signifie “constituée d’un homme et d’une femme mariée“».


En savoir plus : L’Arabie saoudite prend la direction du panel du Conseil des droits de l’homme de l’ONU


L’homosexualité est illégale en Arabie saoudite, comme dans la plupart des pays du Moyen-Orient. Si quelqu’un est reconnu coupable d’avoir eu des relations sexuelles avec une personne du même sexe, elle encourt des peines qui peuvent être extrêmement sévères.

Selon la charia qui est appliquée dans le pays, un homme marié qui a pris part à la sodomie ou un non-musulman qui a pratiqué la sodomie avec un musulman peut être lapidé à mort. L’exécution, la castration chimique et l’emprisonnement figurent parmi les peines prévues pour les cas d’homosexualité




http://francais.rt.com/international/7464-arabie-saoudite-droits-gays-onu

1828
Discussions Générales / L'extrème droite
« le: 28 septembre 2015 à 22:02:29 »



1829
Saturation serveur

attaque bande passante

1830
Facebook de nouveau en panne pendant plus de 30 minutes: il était impossible de se connecter ce lundi soir

Déjà victime d’une panne générale dans le monde le 24 septembre dernier durant plus d’une heure, le réseau social Facebook a de nouveau été victime de problèmes sur ses serveurs durant plus de trente minutes ce lundi soir.




Facebook est de nouveau en panne.


Dès 21h00, ce lundi soir, le site était indisponible en Belgique, dans plusieurs pays européens dont la Suisse et l’Italie, ainsi qu’aux Etats-Unis. Le réseau social a ainsi connu une nouvelle panne de grande ampleur, quatre jours après une première mise hors-service durant près d’une heure.

Les responsables du site n’ont pas encore précisé les origines de cette panne.