Voir les contributions

Cette section vous permet de consulter les contributions (messages, sujets et fichiers joints) d'un utilisateur. Vous ne pourrez voir que les contributions des zones auxquelles vous avez accès.


Messages - mike

2236
La France tente d’entraver le déploiement militaire russe en Syrie




La France, toujours aux avant-postes dans toutes les tragédies guerrières, est prête à reprendre les armes pour une vraie guerre. Pas comme en Libye ou les OpEx africaines, non, une vraie guerre avec en face une armée aguerrie et soutenue par une grande puissance. La France oublie vite et n’apprend rien. L’Algérie n’a pas servi de leçon. Ni son intervention à Suez quelques années auparavant, où elle s’était précipitée, tête baissée, et d’où elle était repartie queue basse, sommée par les grandes puissances de vider les lieux. Les soldats français morts pour elle en Indochine ont été tués pour rien, et aucune leçon n’en est tirée aujourd’hui. Tel le chevalier Bayard sans peur et sans reproche, elle avait également voulu voler au secours de la Pologne, déclenchant la plus grosse tragédie de tous les temps, pour se faire défaire quelques mois après. Tout cela, elle ne s’en souvient plus. Parce qu’elle a quelques bombes, des Rafale et un porte-avions, elle croit être en mesure de dicter sa loi en Syrie. Elle en repartira la queue basse, là aussi, et tout le monde le sait. Sauf François Hollande et les 61% de Français qui sont pour l’intervention militaire.RI


***

La Russie poursuit la préparation de son déploiement militaire en Syrie [1]. Des équipes syriennes s’activent jour et nuit pour agrandir l’aéroport de Lattaquié et y construire une nouvelle piste et des hangars pour les avions russes. Répondant à des journalistes en marge du Forum de Vladivostok, le président Poutine a confirmé ses intentions tout en précisant qu’il était encore trop tôt pour évoquer ce déploiement [2].

Selon toute vraisemblance, la Russie devrait annoncer son entrée en guerre contre Daesh à la demande de la Syrie, avant la fin septembre. Il est peu probable que les forces aériennes russes puissent être coordonnées avec celles de la Coalition conduite par les États-Unis. On assistera alors à une répartition des rôles, Moscou bombardant l’ensemble des jihadistes en Syrie, sans intervenir dans le conflit entre le gouvernement et son opposition autochtone, tandis que Washington et ses alliés se concentreraient sur le seul Émirat islamique (« Daesh ») en Irak.

Depuis un an, la Coalition anti-Daesh s’est contentée d’empêcher les jihadistes de gagner du terrain, mais n’a pas cherché à les détruire. Bien au contraire, de très nombreux témoignages attestent du largage répété d’armes aux jihadistes. Toutefois, la Coalition semble avoir changé de stratégie en juillet. Elle a ainsi bombardé Daesh et a aidé l’Armée arabe syrienne à défendre Hassaké, tuant environ 3 000 jihadistes.

Le déploiement russe contre Daesh en Syrie mettrait fin aux ambitions de la France de renverser la République.

Le président François Hollande, qui déclarait le 25 août son intention de « neutraliser » son homologue syrien [3] cherche donc à s’y opposer. Il faut comprendre « neutraliser » au sens militaire du terme, c’est-à-dire éliminer du jeu au besoin en tuant.

C’est pourquoi la France devrait annoncer le 7 septembre son intention de bombarder Daesh en Syrie, sans l’accord de la République arabe syrienne. Les avions français voleraient ainsi au secours du Front al-Nosra (al-Qaïda) et entraveraient le déploiement militaire de la Russie.

Cependant, au sein des armées françaises, on relève que la France a déjà brièvement participé aux actions de la Coalition en Syrie, même si cette participation est restée secrète [4]. Lorsque le président Hollande ordonna de se retirer, Washington réagit en cessant tout partage de renseignement. Par conséquent, la France, qui a fermé l’ensemble de ses installations en Syrie depuis le début du « Printemps arabe », ne dispose aujourd’hui d’aucune information sur ce qui s’y passe et parle d’un sujet dont elle ignore tout. L’état-major français fait remarquer qu’il lui faudra des semaines d’observation avant de comprendre la situation au sol et de pouvoir débuter des bombardements efficaces ; un délai qui pourrait réduire à néant les ambitions de François Hollande.

http://reseauinternational.net/la-france-tente-dentraver-le-deploiement-militaire-russe-en-syrie/

2237
1000 ans de traite chrétienne - les esclaves blancs d'afrique du nord ( Histoire )



1 million de blancs chrétiens ont étés soumis à l'esclavage durant mille ans sous l'ère musulmane des arabes aux ottomans


2238
Myrtilles : Des vertus thérapeutiques pour soigner les gencives entre autres



Myrtilles : Des vertus thérapeutiques pour soigner les gencives entre autres.

 
 
 
 
   Tout le monde ou presque connait les effets désagréables, douloureux et persistants d'un mal de gencives ou de dents, qui si ce n'est pas soigné se dégrade et empire à grande vitesse. Les myrtilles sauvages pourraient remédier à plusieurs problèmes de bouches selon une étude publiée dans la revue Journal of Agricultural and Food Chemistry.

   Le fruit serait riche en polyphénols qui préviendraient contre la formation de la plaque dentaire, remplaceraient les bains de bouche et seraient efficaces contre l'inflammation des gencives. Les polyphénols sont présents dans plusieurs fruits et les vertus qui en découlent pourraient permettre le traitement de plusieurs maladies.
   
   Notamment en ce qui concerne la mauvaise alimentation, en effet le polyphénol est également prometteur au point d'être capable de neutraliser les effets un régime riche en graisses. C'est ce qu'avait démontré une étude datant de l'année dernière faite par une équipe de chercheur.

   L'étude portait sur des souris à qui on donnait le même régime riche en graisses, mais certains repas contenaient de la myrtille, résultat : Les souris dont le régime gras contenait aussi de la myrtille ont pris moins de poids que les autres.



 Selon une autre étude de la Florida State University publiée dans la revue Journal of the Academy of Nutrition and Dietetics, les myrtilles, antioxydantes et riches en chrome, soigneraient l'hypertension de manière drastique, en seulement quelques semaine.



La nature est précieuse, la vie nous le montre tous les jours, elle regorge de merveilles, de vertus et de bienfaits qu'il est important de préserver.

http://www.lapausesolid-r.fr/2015/09/myrtilles-des-vertus-therapeutiques.html

2239
Un jeune de 26 ans gagne plus de 120 € par jour grâce à cette astuce


Saviez-vous que 40 % de tous les millionnaires sont devenus riches sur internet ? Pour être sincère avec vous, je ne suis pas (encore) millionnaire, mais je gagne pas mal d’argent travaillant en ligne Avec mes revenus en ligne, je peux me permettre beaucoup de choses que mon ancien salaire ne rendait pas possible ; par exemple,mon voyage à New York l’année dernière et ma nouvelle Télé Ultra-HD.



Je m’appelle Lucas L., j’ai 26 ans et j’habite dans la belle ville de Anvers. Depuis 2010 j’ai gagné environ 4.432€ en moyenne par mois travaillant en ligne. Comment ? C’est ce que je vais vous expliquer sur mon site internet ici.

 

D’abord : vous ne deviendrez probablement pas millionnaire en utilisant ma méthode, mais personnellement je gagne beaucoup plus d’argent que lorsque je travaillais au bar du coin. De plus, je peux travailler n’importe où et autant que je veux.

 

Au cas où vous cherchez comment gagner des millions en ligne, ce n’est peut-être pas la bonne chose pour vous.. Si vous cherchez un revenu complémentaire sérieux et vous voulez réaliser certains de vos rêves, alors ceci s’adresse à vous précisément !

Je parie que vous vous demandez pourquoi je vous parle de cette méthode ? C’est simple : cela m’importe peu si d’autres personnes gagnent de l’argent grâce à ma méthode. Mon revenu n’en est pas affecté et je connais ce que c’est d’être constamment fauché. C’est simplement agréable de faire quelque chose de bien et d’aider les autres à réaliser leurs rêves comme moi j’ai pu le faire.


Comment je gagne de l’argent en ligne et pourquoi vous pouvez aussi le faire :


J’ai découvert une chose il y a quelques années, très facile à faire, entièrement sécurisée et très importante – cela ne demandait pas un gros budget pour commencer. Il n’y a pas beaucoup de débats sur internet concernant cette méthode et il y a une raison pour cela. Les gens utilisant cette méthode sont probablement trop occupés à gagner de l’argent en ligne et ne veulent pas partager leur source de revenu avec les autres. Vous n’avez besoin d’aucune compétence et tout le monde peut utiliser cette méthode pour gagner de l’argent. C’est incroyablement facile

Lorsque j’ai essayé cette méthode pour la première fois, J’ai gagné environ 40 € la première heure.En utilisant cette méthode seulement 1-2 heures par jour, j’ai pu gagner plus de 2 500 € au courant d’un mois. J’ai décidé de conserver cette méthode et depuis je gagne au moins 4.432 € par mois – sans aucun stress ou risque impliqué.


Ce que vous allez faire avec l’argent gagné vous concerne de toute évidence. Tout ce que je peux vous dire en ce qui me concerne, c’est que je me suis senti incroyablement bien en remboursant mes parents après les 2 premiers mois et réalisant le rêve de ma copine - un voyage à New York !



L’ « Outil » découvert est très facile. Cela pourrait sembler étrange au début, mais vous comprendrez bientôt que c’est vrai et que cela fonctionne. Cette méthode est utilisée pour un courtier d’options binaires spécifique appelé BancDeBinary. Semblable à Forex ou au trading d’actions, mais simplement plus facile parce que vous n’avez qu’à choisir entre 2 options.

IMPORTANT : Pour rendre cette méthode efficace, vous devez suivre rigoureusement mes indications. J’ai souvent montré cette méthode à des gens qui ont essayé d’améliorer mon système, mais ils sont devenus trop cupides et ils ont perdu.


1) Inscrivez-vous sur BancDeBinary.com. BancDeBinary.com est le courtier le plus important pour les options binaires à travers le monde. Sa plateforme est 100 % concrète (vous avez peut-être vu sa publicité à la télé) et c’est une source fiable (croyez-moi, j’ai essayé plus de 8 courtiers dans le passé et je n’ai jamais eu de soucis avec cette société pour me faire payer).

2) Après l’enregistrement de votre compte, faites un premier versement avec l’option de paiement de votre choix. Je vous recommanderais de verser 400 € (plus vous investissez, plus important sera votre bénéfice). Pour faire ainsi, vous devez simplement cliquer sur « Versement » en haut à droite.

3) Dès que vous avez fait votre versement, vous êtes prêt pour commencer à gagner de l’argent grâce à ma méthode.

 


Voici comment fonctionne mon système


 Après avoir cliqué sur « Options binaires » et « Commencer à échanger », utilisez simplement le système suivant. N’échangez jamais plus de 25 € !C’est décisif de suivre vraiment la règle des 25 € et de ne jamais commencer avec plus car sinon le système ne fonctionnera pas. Ne devenez pas cupide, beaucoup de petits gains peuvent s’y ajouter vraiment rapidement ! 

Maintenant nous commençons finalement à gagner de l’argent. La méthode est aussi simple que cela, puisque vous devez simplement choisir entre ACHETER (CALL) ou VENDRE (PUT). Pour avoir les meilleures chances mathématiquement, je vous recommande de toujours suivre la tendance du graphique… (Si vous remarquez que la tendance monte, cliquez sur « ACHETER » (CALL), si vous remarquez qu’elle descend, cliquez sur « VENDRE » (PUT)) 

1) Échangez 25 € selon la paire de devises :

Par exemple : choisissez USD/EUR et cliquez sur « Acheter » (Call) si la tendance du graphique monte.

2) Il y a deux résultats possibles à ce moment-là :

– Échange fructueux ! Vous venez de gagner et avez remporté jusqu’à 85 % de votre argent
– Vous perdez. Vous n’avez pas gagné. Maintenant vous devez doubler votre mise à 50 € et appuyer sur « VENDRE » (PUT) pour répéter le processus. C’est mathématiquement impossible de perdre maintenant.   
 

Sommaire : Échangez toujours 25 € ; si vous gagnez, gardez la mise de 25 €. Si vous perdez, doublez votre mise et corrigez votre échange. Vous avez maintenant récupéré votre déficit. C’est tellement facile, vous n’avez qu’à observer la tendance et la suivre.



Mathématiquement, c’est impossible de perdre !



Après plus de 10 000 échanges, je suis arrivé à ces conclusions :

Au premier échange, vous avez environ 50 % de chances de gagner

Au deuxième échange, une chance de 67,4 %

Au troisième échange, une chance de 81,78 %

Au quatrième échange, une chance de 98,22 %

Et enfin un dernier élément, mais non le moindre, au cinquième échange vous avez une chance de gagner de 99,79 %

Donc souvenez-vous de cela, même si vous perdez lors des deux premiers échanges, les troisième et quatrième échanges couvriront toujours vos déficits et vous pouvez recommencer à nouveau avec du bénéfice pur !

http://tesaler.net/bel/oni.php

2240
Ça dégénère à Bruxelles: voici l'incroyable vidéo d'un tracteur qui fonce sur un véhicule blindé des forces d'intervention

Environ 4.800 personnes à pied et 385 tracteurs ont participé au cortège de manifestation des agriculteurs, ce lundi à Bruxelles, a indiqué la porte-parole de la police de Bruxelles Ilse Van de Keere. Deux policiers ont été blessés durant la manifestation.



Les policiers n’ont pas eu connaissance de manifestant blessé. Ilse Van de Keere signale des incidents au rond-point Schuman, où des agriculteurs ont tenté de briser des barrages policiers avec des tracteurs, comme on peut le voir sur une vidéo tournée par nos confrères de la RTBF.

video : http://www.rtbf.be/video/detail_agriculteurs-confrontation-avec-la-police?id=2041203

video 2 : http://www.rtl.be/videos/video/547792.aspx

video 3 : http://www.rtl.be/videos/video/547793.aspx


http://www.sudinfo.be/1370525/article/2015-09-07/ca-degenere-a-bruxelles-voici-l-incroyable-video-d-un-tracteur-qui-fonce-sur-un

2241
Robert Badinter : "La France n’est pas en condition d’accueillir les migrants qui viendront"

Ce matin sur l'antenne d'Inter, Robert Badinter l'a dit sans détour : même si "l'humanité" est "un principe qui gouverne à [ses] yeux", la France, en raison de son fort taux de chômage, n'est pas "en condition d’accueillir [les migrants] qui viendront".



Invité à évoquer son dernier livre, Le travail et la loi, co-écrit avec le professeur de droit du travail, Antoine Lyon-Caen, Robert Badinter a peut-être surpris plus d’un électeur de gauche, ce matin sur la matinale de France Inter.
Et pas seulement par ses propos sur le code du travail qu'il juge bien trop touffu.

video : http://dai.ly/x2u9o0u

Lorsque Patrick Cohen lui demande si la France doit « ouvrir » la « porte » aux migrants qui affluent via Vintimille en Italie, il répond d'une voix posée : « Il y a un principe qui gouverne à mes yeux le reste : l’humanité d’abord. » Seulement, « une fois les mesures humanitaires prises », le « problème de l’entrée » devient rapidement une question « d’insertion » que Robert Badinter résume ainsi : « J’ai indiqué les chiffres actuels du chômage en France explique-t-il, Ce ne sont pas ceux de tous les pays de l’Europe, ce ne sont pas ceux de l’Allemagne, ce ne sont pas ceux non plus de certains pays du Nord de l’Europe. La seule possibilité, c’est une solution européenne. Qu’on répartisse, selon les possibilités de chaque pays. »

Et la France avec ses presque 6 millions de chômeurs, « c’est terrible à dire », poursuit Badinter, n'est pas « en condition d’accueillir ceux qui viendront ». « C’est aussi une conséquence du chômage, cette inhumanité là. »

Evidemment, cette fois, Cécile Duflot ne se fendra pas d’une tribune pour dénoncer le « Waterloo moral » de Badinter après avoir déjà dénoncé dans Le Monde celui du gouvernement et de sa « politique migratoire »…

http://www.marianne.net/robert-badinter-france-n-est-pas-condition-accueillir-les-migrants-qui-viendront-100234639.html


2242
Le libertin originaire de Charleroi a tué le mari nu de sa maîtresse avec une bûche

Ce mardi s’ouvre le procès de Patrice Deschuymere (49 ans) devant la cour d’assises de Douai (France). Cet habitant de Charleroi, adepte de l’échangisme, est accusé de l’homicide volontaire avec préméditation de Jean-François Herboux, roué de coups avec une bûche alors qu’il était nu.



Dans la nuit du 26 au 27 juillet 2012, la gendarmerie de Bavay est appelée à Hargnies, près de Maubeuge. Lorsque les agents arrivent, ils entendent les hurlements d’une femme provenant de l’intérieur. Mais un amstaff et le portail fermé à clé les empêchent d’entrer. Une dame apparaît à la porte en criant qu’un homme est en train de tuer son mari. Les policiers lui demandent de maîtriser son chien et escaladent le portail.

En pénétrant dans l’habitation, ils entendent le bruit de la chute d’un lourd objet en bois, puis un individu surgit. Ses vêtements sont tachés de sang. Dans la cuisine, ils découvrent Jean-François Herboux, nu et baignant dans son sang. La victime, encore vivante, perd connaissance. Les secours ne pourront pas la sauver.

« La rage en lui »

Entendu trois heures après les faits, Patrice Deschuymere reconnaît avoir frappé Jean-François car il avait «  la rage en lui  ». Cet intérimaire qui travaille dans le secteur de l’imprimerie et demeure à Charleroi, explique qu’il s’est mis à fréquenter avec son épouse, Danielle, les milieux libertins. En décembre 2008, ils deviennent membres du club échangiste « Only for you », à Fontaine-Valmont, près de la frontière. C’est là qu’ils rencontrent, en 2009, Sophie et Jean-François Herboux, un couple de Français.

Lors d’un interrogatoire, Patrice Deschuymere confie qu’il a éprouvé des sentiments pour Sophie dès leur deuxième ou troisième rencontre au club libertin. Sophie Herboux confirmera au juge d’instruction que son amant belge avait effectivement dévoilé son amour très vite. Mais elle avait envisagé leur relation plutôt sous l’angle de l’amitié même s’il lui apportait « la gentillesse et la tendresse » qu’elle ne trouvait pas auprès de son mari.

http://www.lanouvellegazette.be/1366187/article/2015-09-01/le-libertin-originaire-de-charleroi-a-tue-le-mari-nu-de-sa-maitresse-avec-une-bu

2243
STIB: Opération “tarif zéro” à partir de lundi



Pour faire respecter des accords conclus avec la direction, les chauffeurs de bus et de tram ne feront pas payer les usagers.

A la suite du piquet de grève mis en place vendredi matin au dépot de Haren, les syndicats avaient obtenu un accord avec la direction de la Stib pour que les agents ayant participé à ce piquet ne soient pas considérés comme grévistes. Mais la direction n’aurait finalement pas respecté cet accord et envisagerait même de sanctionner les agents n'ayant pas repris le travail vendredi soir.

Conséquence: les chauffeurs de bus et les conducteurs de tram de tous les dépôts ont décidé de mener une opération “tarif zéro” à partir de ce lundi. Cela signifie qu’ils ne demanderont pas aux voyageurs de montrer leur titre de transport. Les chauffeurs rouleront donc sans recette ni cassette.

Pour rappel, une action spontanée a eu lieu vendredi matin au dépôt bus de Haren à la suite d’une agression survenue jeudi. En incapacité de travail pendant une semaine, un chauffeur de bus dit avoir été agressé physiquement par un automobiliste.

http://www.dhnet.be/actu/belgique/stib-operation-tarif-zero-a-partir-de-lundi-55ec33003570976789864cb7

2244
Canada: Des autocollants «Le Québec est terre d’Allah. Convertis-toi sinon…» sur des voitures à Repentigny




Des autocollants ordonnant la conversion à l’islam ont été apposés sur des voitures à Repentigny, créant tout un émoi chez certains citoyens et déclenchant l’ouverture d’une enquête par la police.


«Il y avait des autocollants sur une centaine de voitures, a précisé Bruno Marier, de la police de Repentigny. La Gendarmerie royale du Canada (GRC) et la Sûreté du Québec (SQ) ont été mises au courant. On prend ça au sérieux.»


Une première vague de vandalisme a eu lieu hier soir sur la rue Valmont, près d’un Tim Hortons et d’un Jean Coutu, selon M. Marier.


Les méfaits se sont poursuivis ce matin, où plusieurs autocollants ont été posés sur des voitures stationnées près du centre commercial Rive Nord, toujours selon les autorités. Une plainte d’un citoyen a été déposée à 9 h 30 ce matin.


On y voit sur l’autocollant en question un soldat tenir d’une main un drapeau djihadiste rappelant celui du groupe État islamique et de l’autre un fusil.


Un message est aussi inscrit «Le Québec est terre d’Allah. Convertis-toi sinon…» L’autocollant est de petit format et ressemble aux étiquettes utilisées sur les cahiers d’enfants.


Mauvaise plaisanterie ?


La police de Repentigny n’a pu confirmer s’il s’agit d’un canular ou non.


«Pour l’instant, on ne sait pas si c’est une mauvaise plaisanterie, mais ces gens sont visiblement organisés. Ils ont pris le temps de les faire, de les imprimer et de les coller. On ne prend donc pas de risques», a expliqué M. Marier.


Des autocollants auraient également été apposés jeudi dernier, c’est du moins ce qu’affirme Daniel Michaud, un résident de Repentigny.


Sa belle-fille est venue l’aviser en fin de journée qu’une étiquette avec un «message d’intimidation» avait été collée sur sa portière, du côté conducteur.


«Après ses achats, elle a vu l’autocollant. Elle était énervée, elle ne comprenait pas. Nous avons alors rapporté la situation à la sécurité du centre d’achat Rive Nord», assure-t-il.


Groupe contre l’Islam


M. Michaud a porté plainte à la police pour méfait public. Il a ensuite publié la photo de l’autocollant sur son compte Face­book.


«Pour moi, c’est du vandalisme et je suis contre toutes formes d’intimidation, peu importe qui l’a mis là», a-t-il souligné.


Peu de temps après la publication de la photo, le groupe d’activistes PÉGIDA, qui s’annonce comme un «regroupement québécois contre l’islam politique, la radicalisation et l’intégrisme», a repris et partagé le cliché en question sur sa page Facebook, ce qui a généré plusieurs discussions houleuses.

http://www.europe-israel.org/2015/09/canada-des-autocollants-le-quebec-est-terre-dallah-convertis-toi-sinon-sur-des-voitures-a-repentigny/

2245
La Cour des comptes veut des économies sur les repas servis aux militaires



En 2013, environ 52 millions de repas ont été servis aux militaires, dont 40 millions sur le territoire national, 7 millions en opérations extérieures et 5 millions à bord des navires de la Marine nationale. Aussi, la Cour des comptes a voulu savoir s’il n’y avait pas là matière à faire des économies : 1 euros de gagné sur le rata, c’est 40 millions qui ne sont pas dépensés comme aurait dit M. de La Palice.

D’où son référé qu’elle vient de publier à ce sujet le 4 septembre. N’ayant pas été en mesure de déterminer par elle-même le coût des repas servis dans les mess, la Cour des comptes a pris les estimations données par le ministère de la Défense.

Ainsi, ce dernier a indiqué que le coût d’un repas servi sur le territoire national est de 15,60 euros. Et cela, avancent les magistrats de la rue Cambon, « sans que soit intégrée dans ce prix la rémunération des personnels employés dans les fonctions ‘support’, estimés à 570 personnes, qui devrait venir le majorer ». Et d’ajouter : « Ce prix de revient devrait d’autant plus être maîtrisé que de très nombreux militaires bénéficient de la gratuité des repas, sur des bases juridiques dont la Cour a déjà eu l’occasion de souligner la fragilité ».

Aussi, la Cour des comptes estime ce coût beaucoup trop élevé par rapport à celui des repas facturés à 9,70 euros « dans le cadre d’une externalisation auprès d’un prestataire privé ».

Pour les magistrats, cet écart s’explique par un nombre trop important de personnels employés par la restauration militaire par rapport au privé.
« Un restaurant relevant du secteur de la restauration collective privée compte en moyenne de 5 à 9,5 employés, tandis qu’ils sont en moyenne plus de 20 par restaurant dans les armées. Chaque agent des restaurants externalisés par le ministère de la défense prépare et sert 51,9 couverts par jour alors que les restaurants militaires en régie n’atteignent que 23, 1 repas par jour par agent », relève l’étude de la Cour des comptes, qui plaide donc pour davantage de productivité.

Le problème est qu’il s’agit d’une moyenne… Et que, pour des raisons de service (il faut bien nourrir les personnels de permanence) un mess (ou un ordinaire) est ouvert tous les jours alors que l’affluence pendant les week-ends y est beaucoup moindre qu’en semaine.
 En outre, la Cour des comptes estime que « la configuration des locaux et les usages locaux conduisent à pratiquer encore, dans certains restaurants militaires, un service à la place qu’il conviendrait de faire disparaître progressivement ».

Enfin, les magistrats ont également fait valoir que le « dimensionnement » du personnel de cuisine sous statut militaire doit être « bien paramétré », étant donné que 7,5% des effectifs de la fonction « restauration, hôtellerie et loisirs » ont été déployés en opérations extérieures en 2013. Et cela alors qu’ils ont relevé que, sur plusieurs théâtres, « les armées ont eu recours à des prestataires extérieurs pour assurer la restauration des militaires déployés, suivant en cela les pratiques de nombreuses armées étrangères, en particulier américaine et britannique ».

« Si ces contraintes peuvent expliquer, en partie, l’écart de près de 60 % relevé par le ministère de la défense entre le coût moyen d’un repas produit en régie et celui produit dans un restaurant externalisé, elles ne sauraient en justifier l’ampleur dans un domaine où chaque euro gagné par repas conduit à une économie récurrente d’au moins 40 M€ pour les seuls repas servis sur le territoire national », fait valoir la Cour des comptes, avant d’estimer que le ministère de la Défense devrait viser rapidement un prix de revient moyen du repas proche de 10 €, en fixant, en fonction des situations locales, à chaque gestionnaire de cercle et mess un objectif de prix à atteindre dans un calendrier déterminé, tout en respectant les normes alimentaires communes ».

Dans sa réponse à ce référé, le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, n’a pas contesté l’utilité d’une meilleure connaissance des coûts de la fonction restauration puisque des mesures allant dans ce sens sont d’ores et déjà en vigueur depuis le début de cette année.

En revanche, il a fermement contesté le constat de la Cour des comptes sur le prix des repas. Et pour cause : une étude sur l’externalisation de la fonction restauration a déjà été menée par le ministère de la Défense. Et si ces conclusions donnent effectivement un avantage économique à l’externalisation, l’écart n’est pas aussi important que ça puisqu’il serait « seulement de 21 % en régime stabilisé hors coûts de transition et de 13 % en coût total ».

En outre, M. Le Drian a souligné que le prix donné en référence par les magistrats correspond à des restaurants servant 200.000 repas par an alors que ceux des armées, en moyenne en préparent annuellement chacun 115.000. « Le coût du repas externalisé pris en compte par la Cour devrait donc être ajusté à la hausse pour prendre en compte les effets d’échelle », a tâclé le ministre, avant de souligner que la comparaison du référé « ne tient pas suffisamment compte des particularités de la défense ».

« La fonction restauration doit notamment lorsqu’elle s’exerce en milieu militaire, contribuer au contrat opérationnel, ce qui se traduit par : les contraintes de service du personnel militaire, qui doit effectuer d’autres activités militaires, à côté de son activité liée à la restauration; les plages horaires élargies des points de restauration, notamment le soir et les jours non ouvrés pour le personnel de service ou d’astreinte, auxquelles ne sont généralement pas soumis les restaurants collectifs privés; la nécessité de maintenir, pour permettre un soutien de proximité des unités, des restaurants de taille parfois inférieure à la taille critique », a détaillé M. Le Drian.

Aussi, pour toutes ces raisons, le ministre a répondu à la Cour des comptes que les économies possibles qu’elle a mises en avant lui paraissent « largement surévaluées ». Mais il a quand même tenu à rassurer les magistrats : son « ministère n’en reste pas moins mobilisé par la recherche de gains budgétaires et de réductions de coût sur la fonction restauration ».

http://www.opex360.com/2015/09/05/la-cour-des-comptes-veut-des-economies-sur-les-repas-servis-aux-militaires/

2246
France : une loi de surveillance implacable approuvée par le conseil constitutionnel





© Inconnu


Le 23 juillet, le Conseil constitutionnel a approuvé avec des modifications mineures une loi de surveillance électronique réactionnaire, qui légalise l'espionnage de masse et la rétention des données électroniques sans l'autorisation d'un juge. La loi, qui met en place l'infrastructure de surveillance d'un état policier en France, a été adoptée en dépit de nombreuses critiques de groupes de droits de l'homme.

 Après l'adoption de la loi par le parlement le 24 juin, pour tenter de répondre aux critiques que la loi piétine les droits démocratiques, le président François Hollande a pris l'initiative inhabituelle de soumettre la loi au conseil pour assurer qu'elle ne serait pas contestée comme étant illégale. C'était la première fois qu'un président français a envoyé une loi au Conseil constitutionnel pour approbation avant même qu'elle ait été officiellement promulguée.

 Le Conseil a publié un communiqué déclarant la loi conforme à la Constitution. Il a déclaré :
« Le Conseil constitutionnel a enfin jugé conformes à la Constitution l'ensemble des dispositions du code de justice administrative qui régissent le contentieux de la mise en œuvre des techniques de renseignement. »
Le 24 juillet, Gauri van Gulik, directeur adjoint d'Amnesty International pour l'Europe, a déclaré :
« La décision du 23 juillet lève le dernier obstacle à l'application de cette loi, qui portera gravement atteinte aux droits humains en France. Les mesures de surveillance qu'elle autorise sont totalement disproportionnées. De larges franges de la population française pourraient bientôt se retrouver sous surveillance pour des motifs obscurs, sans même qu'un juge ait donné son accord »
Le comité de l'ONU pour les droits de l'homme a déclaré que les pouvoirs de surveillance que la loi octroyait aux autorités des renseignements français étaient « excessivement larges ». Il a appelé la France à « garantir que toute ingérence dans la vie privée doit être conforme aux principes de légalité, de proportionnalité et de nécessité. »

En fait, le Conseil constitutionnel a approuvé une loi antidémocratique, lancée officiellement en profitant de l'émotion produite par l'attentat contre Charlie Hebdo. La décision du Conseil souligne comment l'élite dirigeante française s'est déplacée loin vers la droite, en réponse à la montée des tensions sociales en mettant en place l'infrastructure d'un État policier en France.
La loi autorise les services de renseignement à mettre sur écoute des téléphones, à lire des emails, et à pirater les ordinateurs, et transforme l'industrie des télécommunications en extension de l'appareil de surveillance de l'État. Les fournisseurs de services Internet et de téléphone doivent surveiller les métadonnées, y compris le temps et la fréquence d'utilisation des sites Web donnés. Ils doivent aussi installer des « boîtes noires, » des algorithmes complexes permettant de signaler aux autorités toute personne dont le comportement en ligne est réputé « suspect. » Grâce à ces algorithmes secrets, l'État peut dresser automatiquement des profils politiques détaillés de l'ensemble de la population, sélectionner les opinions et les sites web dont il veut suivre les adeptes, et, éventuellement, les cibler pour la répression et l'arrestation. La loi autorise les services des renseignements à écouter les communications mobiles et numériques de toute personne liée à une enquête de « terreur » et à installer des caméras et des micros secrets dans les maisons privées. Ils peuvent aussi installer des logiciels sur les ordinateurs pour suivre les frappes en temps réel. La loi autorise aussi l'utilisation de « IMSI Catchers », qui imitent les tours de téléphonie cellulaire et recueillent tous les données de localisation et de transmission de tous les téléphones portables dans une région.
La loi met également en place un groupe consultatif, la Commission nationale de contrôle des techniques de renseignement - composée de magistrats, députés et sénateurs - afin de permettre un espionnage plus intrusif hors de tout contrôle juridique.

 Comme la loi menace clairement les droits démocratiques fondamentaux, le Conseil a voulu fournir une couverture pseudo-démocratique pour l'espionnage de masse en annulant symboliquement certains articles de la loi.

 Le Conseil a invalidé un article traitant de la surveillance des communications internationales qui auraient permis l'interception de communications « émises ou reçues » à l'étranger. Il a rejeté une clause mettant les gens hors de France sous surveillance. Il a aussi rejeté un article permettant aux renseignements d'effectuer une surveillance sans autorisation dans des situations d'urgence.

 Le rejet de ces provisions ne nuit pas à la fonctionnalité de la loi. Même si les agences d'espionnage obéissaient à ces restrictions — ce dont il est permis de douter, vu le fait largement rapporté que l'espionnage de masse s'est déroulé sans entrave avant que la loi soit adoptée — les renseignements français peuvent intercepter des communications internationales grâce à ses alliés étrangers ou en ciblant directement les étrangers hors de France.

 Le cabinet de Hollande a salué l'approbation de « l'essentiel du contenu de la loi » et a déclaré que le rejet de certains articles ne poserait pas obstacle au travail des agences de renseignement.

 Le PS a salué la décision du Conseil et affirmé cyniquement que la loi de surveillance protégerait les citoyens français du terrorisme tout en respectant les libertés civiques. Selon un communiqué de l'Élysée, « cette loi donne aux services de renseignement des moyens modernes et adaptés à la menace à laquelle nous sommes confrontés, tout en respectant les droits individuels et la vie privée. »

Jean-Jacques Urvoas, le député PS qui a rédigé la loi, s'est vanté : « La quasi-totalité de la loi sur le renseignement est jugée conforme à la Constitution, aucun des griefs médiatiquement agités n'ayant été retenu. Contrairement à ce qui été martelé, ce texte n'organise en rien une surveillance de masse. C'est au contraire une loi qui garantit la protection des libertés par le renforcement de l'Etat de droit. »

En fait, l'espionnage de masse en France est largement comparé à la loi « Patriot » américaine, introduite au lendemain de l'attaque terroriste de 9/11. Cela a donné à la National Security Agency (NSA) américaine la capacité de stocker et de fouiller les données de la population des États-Unis et du monde entier, comme l'a révélé le lanceur d'alerte Edward Snowden. 

http://fr.sott.net/article/26120-France-une-loi-de-surveillance-implacable-approuvee-par-le-conseil-constitutionnel


2247
Michel Onfray réagit à la sortie de BHL sur les migrants: "Il ferait mieux de rester caché"

Toute l'actualité sur http://www.bfmtv.com/ "Il ferait mieux de rester caché.
" C'est en ces termes que le philosophe Michel Onfray a réagi aux propos de Bernard-Henri Lévy, qui a commenté, quelques heures plus tôt, la photo du jeune migrant syrien, retrouvé mort sur une plage de Turquie, et qui a fait le tour du monde.



2248
Science - surnaturel - bizarre / OVNIS La Présence Confirmée
« le: 06 septembre 2015 à 21:56:48 »
OVNIS La Présence Confirmée



Les professionnels de l' aviation et de l'espace commencent à en parler ouvertement !

... ils mettent ainsi fin à plus de 65 ans de déni de la part des autorités civiles et militaires...

2249
Syrie: «La France doit aider Assad à combattre Daech»



Pour le général Jean-Bernard Pinatel, la France ne doit pas intervenir au sol en Syrie mais devrait aider financièrement et logistiquement l'Iran, l'Irak et l'armée d'Assad pour combattre au mieux Daech.

Le Figaro. - Selon Le Monde, François Hollande réfléchirait à frapper Daech en Syrie, et selon un sondage Odoxa pour Le Parisien, 61% des Français sont favorable à une intervention de nos troupes au sol. La France doit-elle intervenir militairement en Syrie?

Jean-Bernard Pinatel* - La France ne doit pas intervenir au sol en Syrie. Nous devons en revanche fournir un appui logistique, technique et financier à ceux qui combattent déjà Daech sur le terrain, comme le font les Russes. Il faut aider les trois pays en première ligne: l'armée syrienne loyaliste, l'Iran et l'Irak. Oui, il s'agit de dictateurs ou de milices mais ils représentent un moindre mal par rapport au mal absolu qu'incarne Daech. D'ailleurs, en laissant entendre qu'il veut combattre Daech en Syrie, c'est le revirement politique auquel Hollande s'est résolu.

Jusqu'alors la France avait choisi de déstabiliser Assad tout en combattant Daech via des frappes aériennes en Irak. Or on ne peut pas jouer sur ces deux tableaux. Il est temps d'abandonner le rêve du Printemps arabe, le rêve d'imposer la démocratie par les armes en faisant tomber Assad. Il doit être notre ami provisoire car il est aussi l'ennemi de notre ennemi absolu. Sur le terrain, les militaires connaissent leur travail. La France doit aider les Etats syriens et irakiens en leur fournissant les systèmes d'armes, le renseignement, la logistique et la formation dont ils ont besoin. Il faut également améliorer l'efficacité des frappes aèriennes en envoyant en première ligne des forces spéciales pour guider les tirs et éviter autant que faire se peut de tuer les civils dont Daech se sert comme bouclier. Evidemment cette action doit être coordonnée avec tous les acteurs intervenant sur ce théatre d'opérations y compris l'Iran et la Russie. De plus, il faut empêcher Daech de renouveler ses ressources.

Comment affaiblir les ressources de Daech?

Le président turc Erdogan se livre à un double jeu qui doit cesser. Officiellement, la Turquie fait partie de la coalition opposée à l'Etat islamique. Dans les faits, le pays lui ouvre sa frontière et lui permet de réaliser toute sortes de trafics d'armes et de pétrole. Le trafic de pétrole de contrebande représente pour Daech 50 millions de dollars de recettes par mois. En empêchant la Turquie de jouer ce double jeu et en fermant réellement la frontière, Daech serait déjà fortement affaibli. L'Etat islamique ne pourrait plus non plus se réapprovisionner en armes. Il faut tordre le bras à Erdogan. Là, on créerait les conditions politiques nécessaires à la réussite de l'opération militaire.

Une intervention militaire aurait-elle un impact positif sur la crise des migrants? Aiderait-elle les populations en exil à pouvoir rentrer chez elles?

Évidemment! Il ne faut pas prendre les Syriens pour des attardés. Ils n'aspirent qu'à vivre chez eux. Et ce sont les bourreaux barbares de Daech qu'ils fuient en masse. Quand ils vivent dans des zones sous le contrôle d'Assad, ce sont surtout quelques opposants politiques qui cherchent à fuir le pays. C'est ce qui me fait penser qu'il vaut mieux un dictateur éclairé que des millions de morts et des millions d'exilés. Ce n'est peut-être pas d'une grande morale politique mais c'est pragmatique. Quand De Gaulle s'était allie à l'URSS pour combattre les nazis il n'était pas pour autant devenu un communiste convaincu, mais avait identifié les nazis comme l'ennemi à abattre absolument. Il est temps de faire pareil avec Daech.

*Jean-Bernard Pinatel est un général de II° section. Il tient un blog, Géopolitique et géostratégie. Il est aussi l'auteur de nombreux ouvrages, dont Carnets de guerres et de crises aux Editions Lavauzelle, 2014.

http://www.lefigaro.fr/vox/monde/2015/09/06/31002-20150906ARTFIG00076-syrie-la-france-doit-aider-assad-a-combattre-daech.php

2250
Ignoble : les mondialistes jouent avec les cadavres d’enfants pour arriver à leurs fins



Utilisant cyniquement la photo d’un enfant syrien mort noyé alors que sa famille tentait de se rendre en Europe, les médias et leurs compères politiciens lancent une offensive de grande ampleur, fondée sur la tyrannie de l’émotion.

Par le choc des photos, la tragédie que connaissent certains « migrants » est utilisée pour abolir la raison et – dans un émoi rendu plus puissant car collectif – pour culpabiliser les Européens afin de les amener à ouvrir totalement les frontières à des millions d’immigrés supplémentaires, pour le bonheur des mondialistes.



Ces derniers peuvent compter sur la complicité perverse ou idiote du clergé moderne qui, globalement, confond comme d’habitude morale individuelle et morale politique (c’est-à-dire relative à la Société) et exige avec une inconscience consommée des mesures politiques qui entraîneraient rapidement le chaos chez les peuples européens et accélérerait leur disparition par changement de population.

Il convient de rappeler les responsabilités dans la situation qui prévaut au Proche-Orient :



La photo de cet enfant de Gaza tué par l’armée israélienne a-t-elle fait réagir BHL ? Non, bien sûr.

– d’une part les États-Unis, l’État israélien et certains pays européens (au premier rang desquels le nôtre, hélas) se sont acharnés à déstabiliser l’Irak et la Syrie et à soutenir des groupes islamistes, le tout pour servir des intérêts qui n’étaient ni ceux des Français, ni ceux des populations locales. A ce titre, voir un Bernard-Henry Lévy invité dans les studios et sur les plateaux pour verser des larmes de crocodile et donner hypocritement des leçons (mauvaises) est insupportable.

– d’autre part, ces mêmes États européens appliquent une politique d’immigration délirante qui crée un appel d’air pour de très nombreux étrangers convoitant notre pays et ce qui leur est promis, quitte à prendre de grands risques au lieu de se réfugier – pour ceux qui en ont vraiment besoin – dans des zones plus proches.

La responsabilité du Système politico-médiatique est écrasante et les Français ne doivent se sentir coupables que de tolérer un tel régime.

Cette vague d’émotion savamment orchestrée est l’occasion de pointer du doigt les méthodes répugnantes et inhumaines de ces médias et des « bonnes consciences » qui s’y expriment (mais qui n’accueilleront jamais un immigré sous leur toit), et qui jouent avec les cadavres d’enfants.

Pourquoi ne diffusent-ils pas d’ailleurs avec la même indignation les photos des milliers de Français parfois très jeunes, tués, violés, estropiés du fait de l’immigration ?

Enfin, pourquoi ne pas rappeler le cas de l’Australie, qui est convoitée par de nombreux immigrés clandestins potentiels ?
 Ce pays immense ne connaît pas ces drames et ces polémiques : en effet tout le monde sait désormais dans cette région du monde que le gouvernement australien ne tolère – dans les discours et dans les faits – aucune entrée en force.
 Résultat : aucun mort en 2014 ni en 2015.

_______________________________________




http://www.contre-info.com/ignoble-les-mondialistes-jouent-avec-les-cadavres-denfants-pour-arriver-a-leurs-fins