Voir les contributions

Cette section vous permet de consulter les contributions (messages, sujets et fichiers joints) d'un utilisateur. Vous ne pourrez voir que les contributions des zones auxquelles vous avez accès.


Messages - mike

226
Europe / Trump affiche son attachement à l'Otan
« le: 06 juillet 2017 à 16:24:07 »
Trump affiche son attachement à l'Otan

Le président américain Donald Trump a affiché son attachement au pacte de défense mutuelle de l'Otan jeudi à Varsovie, tout en appelant à défendre "notre civilisation" occidentale, confrontée, selon lui, à des défis existentiels.



Prenant la parole dans la capitale polonaise, première étape d'une tournée européenne de quatre jours entamée mercredi soir, M. Trump a aussi livré un inhabituel réquisitoire contre la Russie, qui voit d'un très mauvais oeil l'expansion de l'Alliance atlantique à ses frontières.

Les Etats-Unis, a-t-il dit, travaillent avec leurs alliés pour s'opposer "aux actions de la Russie et à son comportement déstabilisateur".

Il a également estimé que la Russie avait pu s'immiscer dans l'élection présidentielle de 2016. "Je l'ai dit très simplement. Je pense que cela a pu fort bien être la Russie. Je pense que cela a bien pu être d'autres pays. Je ne vais pas être précis. Mais je pense que beaucoup de gens interfèrent".

Ces rares critiques contre la Russie interviennent à la veille de sa toute première rencontre avec Vladimir Poutine au sommet du G20 en Allemagne. Cette rencontre sera observée attentivement par leurs pairs, mais aussi aux Etats-Unis, sur fond d'enquête sur l'influence russe dans l'entourage de M. Trump.

Ce dernier s'est contenté jusqu'à présent de dénoncer des "fake news", sans parvenir à mettre fin aux spéculations sur l'intervention de la Russie dans la dernière élection présidentielle américaine.

Washington dit certes vouloir une relation plus "constructive" avec Moscou, mais les relations sont au plus bas depuis le renforcement des sanctions contre la Russie pour son rôle dans la crise ukrainienne et son soutien au régime syrien.

'Soif de Dieu'

Outre ce réquisitoire contre Moscou, M. Trump s'est employé à rassurer ses alliés européens et de l'Otan.

"Les Etats-Unis ont prouvé, non seulement avec des mots, mais avec des actes, que nous appuyons fermement l'article 5" du traité de l'Otan, a-t-il dit, un mois et demi après une intervention à Bruxelles où il avait délibérément choisi de ne pas réaffirmer l'engagement américain à respecter l'article 5 qui porte sur la défense mutuelle.

"Le lien transatlantique entre les Etats-Unis et l'Europe est toujours fort, et peut-être, à certains égards, même plus fort que jamais", a-t-il ajouté face à une quinzaine de milliers de Polonais venus l'écouter sur une place de Varsovie. Parmi eux, Jan Stopowski, 80 ans, venu "car il faut resserrer les relations polono-americaines, surtout sur le plan militaire, car l'Est est expansif".

Et les mots du président américain étaient justement destinés à rassurer la Pologne, entrée dans l'Otan en 2004.

"L'expérience de la Pologne nous le rappelle - la défense de l'Occident repose en dernier ressort non seulement sur les moyens, mais aussi sur la volonté de ses habitants de l'emporter", a-t-il déclaré.


Dans son discours, Trump a brossé l'image d'un Occident confronté à des défis existentiels, ceux de "défendre notre civilisation" contre le terrorisme, la bureaucratie et l'érosion des traditions.

"La question fondamentale de notre époque est celle de savoir si l'Occident a la volonté de survivre", a-t-il poursuivi.

Dans un même souffle, il a assuré que "le peuple polonais, le peuple américain et les peuples d'Europe s'exclament: +nous avons soif de Dieu+".

'Menace globale'

M. Trump a démarré sa tournée européenne par la Pologne, et pour Thomas Wright, analyste à la Brookings Institution, "ça n'est pas un hasard, car c'est un pays au gouvernement ultra-conservateur et eurosceptique".

Une première étape facile avant de s'envoler jeudi soir pour Hambourg où ses homologues des vingt grands pays industrialisés et émergents l'attendent.

Le climat de cette tournée est encore alourdi par l'essai mardi d'un missile intercontinental nord-coréen, capable selon des experts américains d'atteindre l'Alaska, et les tensions américano-chinoises qui en découlent.

"J'appelle toutes les nations à affronter cette menace globale et à montrer publiquement à la Corée du Nord qu'il y a des conséquences de son très, très mauvais comportement", a déclaré M. Trump à Varsovie.

Washington pense à des mesures "fort sévères", a ajouté le président américain, mais en précisant aussitôt que "cela ne veut pas dire que nous le ferons".

Il s'agit du deuxième séjour en Europe du président Trump, qui est accompagné lors de cette tournée par sa femme Melania, sa fille Ivanka et son gendre Jared Kushner. Le premier voyage, en mai, avait révélé la profondeur de la méfiance entre les deux rives de l'Atlantique.

Quelques organisations de gauche ont annoncé des manifestations pour protester contre la politique de Trump, et même contre son attitude envers les femmes, mais elles devraient se dérouler loin des lieux visités par le président américain.

source

http://www.levif.be/actualite/international/trump-affiche-son-attachement-a-l-otan/article-normal-689395.html#cxrecs_s

227
Paul Magnette cède la présidence du conseil communal de Charleroi

Le ministre-président wallon Paul Magnette, bourgmestre empêché de Charleroi, a cédé lundi comme il l'avait annoncé la présidence du conseil communal de la cité sambrienne.



Le 27 avril dernier, dans la foulée des mesures de bonne gouvernance visant à répondre au scandale Publifin, le gouvernement wallon a annoncé qu'il renforcerait aussi les règles visant les bourgmestres empêchés par une charge ministérielle, interdisant notamment au mandataire empêché (bourgmestre, échevin, président de CPAS) de présider le conseil communal.

"J'ai voulu anticiper la décision avant même qu'elle ne soit adoptée, même si elle risque de ne pas être adoptée", a commenté M. Magnette.

Les chefs de groupe de la majorité PS-MR-cdH de la ville se sont accordés sur le nom du conseiller Gaétan Bangisa (PS) pour présider désormais les réunions du conseil. Paul Magnette, lui, devient chef du groupe PS de ce conseil.

La décision a été votée par la majorité avec abstention des élus Ecolo, tandis que Paul Magnette remettait symboliquement à Gaétan Bangisa le marteau destiné à limiter les temps de parole des intervenants.


Le conseiller Ecolo Luc Parmentier a ironisé sur la "future ancienne majorité" du parlement de Wallonie (PS-cdH). Sa consoeur Malika El Bourezgui (Ecolo) a demandé si, au sein de la majorité communale tripartite, le PS était "encore considéré comme fréquentable".

Paul Magnette lui a répondu qu'il y avait eu un débat au sein du groupe socialiste à ce propos. "Mais nous avons considéré que les membres du collège n'avaient pas à pâtir de décisions prises ailleurs", a-t-il dit.

La conseillère Véronique Salvi (cdH) a souligné le travail accompli en tripartite depuis 2006 et le conseiller Xavier Desgain (Ecolo) a dit espérer que les problèmes rencontrés par le gouvernement wallon ne freinent pas les desseins de Charleroi, tels que la gare de l'aéroport (BSCA).

source

http://www.levif.be/actualite/belgique/paul-magnette-cede-la-presidence-du-conseil-communal-de-charleroi/article-normal-684095.html#cxrecs_s

228
La suppression de la télé-redevance cristallise le divorce en cours au gouvernement wallon

La suppression de la redevance télévision est inscrite à l'ordre du jour du gouvernement wallon de ce jeudi, ainsi que plusieurs autres avant-projets de décret, parmi près d'une centaine de points.
Cet agenda tranche par son abondance avec les maigres ordres du jour des deux semaines précédentes, marquées par le divorce le 19 juin dernier du cdH d'avec le PS. Mais le cdH ne voit dans cette mise à l'ordre du jour d'une mesure défendue par un ministre PS qu'un "coup de communication de dernière minute".



C'est un monstre du Loch Ness qui émerge ce jeudi à l'Elysette, avec la mise à l'ordre du jour de l'avant-projet de décret portant suppression de la télé-redevance, une taxe forfaitaire de 100 euros due chaque année par tout ménage wallon détenteur d'un ou plusieurs appareils de télévision.

Les partis sont d'accord pour juger cette taxe obsolète, voire injuste. Mais PS et cdH n'avaient toujours pas trouvé comment compenser la grosse centaine de millions d'euros qu'elle rapporte chaque année.

Le ministre wallon du Budget Christophe Lacroix (PS) affirme depuis plusieurs jours qu'un accord existait avec le cdH avant que ce dernier ne débranche la prise. L'idée serait une suppression en deux étapes (une première tranche en 2018, l'extinction en 2019), le tout compensé par les recettes de la régularisation fiscale votée il y a quelques semaines au parlement, selon L'Echo.

De son côté, le vice-président cdH du gouvernement wallon Maxime Prévot avait fait part la semaine dernière de son intention de faire passer au gouvernement avant le 20 juillet un important paquet de décrets sur la réforme des allocations familiales, quelle que soit la coalition en place. Des voix socialistes s'étaient élevées pour faire comprendre que, si le PS était d'accord de continuer à faire avancer certains dossiers comme les allocations familiales, le cdH devait aussi se montrer disposé à avancer sur certains dossiers, fiscaux notamment.

Mais un accord du cdH sur la suppression de la télé-redevance risquerait de crisper le MR, qui réclame cette suppression depuis des années et préférerait la mettre en oeuvre lui-même, selon des modalités qu'il aura pu négocier. Le président du MR, Olivier Chastel, s'était inquiété lundi de la conclusion d'accords de dernière minute au gouvernement wallon, qui contraindraient le MR une fois au pouvoir.


Un autre dossier fiscal du ministre Lacroix figure à l'agenda de jeudi de l'exécutif wallon: l'avant-projet de décret sur l'exemption des droits de donation et de succession pour travaux de rénovation énergétique. On relèvera aussi deux dossiers en première lecture du ministre Carlo Di Antonio (cdH): le passeport eau-habitation (une attestation de qualité de l'eau pour les nouvelles habitations et celles changeant de propriétaire) et le code wallon du Bien-Être des animaux. Y figurent également une expérience-pilote de réduction du temps de travail pour certains agents de la Fonction publique locale, bien peu du goût des libéraux, ou encore la troisième et dernière lecture sur la réforme du bail d'habitation, deux dossiers du ministre Pierre-Yves Dermagne (PS).

Au total, ce ne sont pas moins de 98 points qui figuraient mardi à l'ordre du jour du gouvernement de jeudi, la plupart toutefois d'importance modeste.

Dans la journée, les échos en provenance du cdH montraient que le parti centriste ne comptait pas du tout valider la suppression de la télé-redevance ce jeudi. Le PS a eu trois ans pour présenter une réforme fiscale aboutie, mais il n'arrive que ce jeudi avec sa proposition sur la suppression de cette taxe, dont la compensation nécessite en outre une réforme fiscale plus large et plus globale, commentait-on chez les centristes. "C'est un coup de comm' de dernière minute". Le cdH n'est plus disposé à faire avancer de nouvelles réformes à impact budgétaire. Ce qui n'est pas le cas de celle sur les allocations familiales, pour laquelle il y a déjà eu un accord au gouvernement, ajoutait-on.

La réponse du ministre-président wallon Paul Magnette a fusé sur Twitter: la mise à l'ordre du jour de la redevance télé a été décidée jeudi dernier au gouvernement wallon, et sa suppression avait fait l'objet d'un accord politique, a-t-il affirmé.


source

http://www.levif.be/actualite/belgique/la-suppression-de-la-tele-redevance-cristallise-le-divorce-en-cours-au-gouvernement-wallon/article-normal-688041.html#cxrecs_s

229
Maxime Prévot assure que la réforme des allocations familiales peut entrer en vigueur au 1er janvier 2019



L'ensemble des textes législatifs seront déposés la semaine prochaine sur la table du gouvernement wallon, soit une semaine plus tôt qu'annoncé", affirme M. Prévot, qui avait bloqué en matinée un autre projet emblématique porté par un ministre PS, sur la suppression de la redevance TV.

La validation de ces textes sur les allocations familiales la semaine prochaine rendra possible l'entrée en vigueur du nouveau modèle au 1er janvier 2019, comme cela avait été défini lors de l'accord du gouvernement wallon sur la note-cadre le 9 février dernier, présentée avec l'appui de Paul Magnette, ajoute le ministre cdH.

Il assure que l'ensemble des textes ont été communiqués à tous les membres du gouvernement et affirme qu'une réunion inter-cabinets a été organisé ce lundi 3 juillet. "De plus, nous avons déjà reçu l'avis favorable de l'Inspecteur des Finances ce mercredi et ses remarques ont été intégrées."

Maxime Prévot dit se demander si les propos tenus par Paul Magnette sont le signe que le PS compte bloquer le dossier des allocations familiales. "Auquel cas, le PS porterait une lourde responsabilité et causerait expressément le retard craint dans ce dossier pourtant primordial".

source

http://www.levif.be/actualite/belgique/maxime-prevot-assure-que-la-reforme-des-allocations-familiales-peut-entrer-en-vigueur-au-1er-janvier-2019/article-normal-689271.html

230
La police à la recherche de plusieurs suspects suite aux perquisitions à Anderlecht: "Nous craignons une réaction comme celle du 22 mars"

Plusieurs suspects sont toujours recherchés dans le cadre dossier de terrorisme qui amené mercredi à une série de perquisitions à Anderlecht.
«On ne peut jamais exclure un scénario similaire à celui du 22 mars 2016, mais pour le moment, nous ne disposons d’aucun élément allant dans le sens de cette hypothèse», a indiqué jeudi le parquet fédéral à l’agence de presse Belga.



Pour rappel, après l’arrestation de Salah Abdeslam du 18 mars 2016 à Forest, le commando des attentats de Bruxelles s’était senti acculé et était passé à l’action cinq jours plus tard.

La police à la recherche de plusieurs suspects suite aux perquisitions à Anderlecht: "Nous craignons une réaction comme celle du 22 mars"
Rédaction en ligne

Plusieurs suspects sont toujours recherchés dans le cadre dossier de terrorisme qui amené mercredi à une série de perquisitions à Anderlecht. «On ne peut jamais exclure un scénario similaire à celui du 22 mars 2016, mais pour le moment, nous ne disposons d’aucun élément allant dans le sens de cette hypothèse», a indiqué jeudi le parquet fédéral à l’agence de presse Belga.

Pour rappel, après l’arrestation de Salah Abdeslam du 18 mars 2016 à Forest, le commando des attentats de Bruxelles s’était senti acculé et était passé à l’action cinq jours plus tard.


Dans le cadre d’un dossier de terrorisme du parquet fédéral, six perquisitions ont été menées mercredi à Anderlecht dans des habitations et des boxes de garages. Dans un de ces derniers, des armes ont notamment été retrouvées. Il s’agit de trois kalachnikovs, une quinzaine de chargeurs de kalachnikovs, ainsi qu’un riot gun (fusil à pompe), trois armes de poing et munitions. Mais aussi des radios, deux gilets pare-balles, un gyrophare, un uniforme d’une agence de sécurité, deux uniformes de police, un uniforme de la protection civile et quatre détonateurs.

Accueil
Régions
B.-Meuse
B. Wallon
Bruxelles »
Centre
Charleroi
Huy-Waremme
Liège
Luxembourg
Mons
Mouscron
Namur
S.-Meuse
Tournai
Verviers
Actualité
Mon Actu
Foot
Sports
Culture
Fun
Pratique
Abonnés
BruxellesAccueilActualitéSportsNécrologiesAgendaImmobilierEmploi
Publié le Jeudi 6 Juillet 2017 à 13h21
Régions > Bruxelles > Actualité

La police à la recherche de plusieurs suspects suite aux perquisitions à Anderlecht: "Nous craignons une réaction comme celle du 22 mars"
Rédaction en ligne

Plusieurs suspects sont toujours recherchés dans le cadre dossier de terrorisme qui amené mercredi à une série de perquisitions à Anderlecht. «On ne peut jamais exclure un scénario similaire à celui du 22 mars 2016, mais pour le moment, nous ne disposons d’aucun élément allant dans le sens de cette hypothèse», a indiqué jeudi le parquet fédéral à l’agence de presse Belga.

88 réactions



Envoyer à
Imprimer
A lire aussi
Menace terroriste: les policiers «indéniablement inquiets» par la découverte d'uniformes à Anderlecht
«Sept projets d'attentat» déjoués en France depuis le début de l'année 2017!

Illustration Photonews
Pour rappel, après l’arrestation de Salah Abdeslam du 18 mars 2016 à Forest, le commando des attentats de Bruxelles s’était senti acculé et était passé à l’action cinq jours plus tard.



PUBLICITÉ

Dans le cadre d’un dossier de terrorisme du parquet fédéral, six perquisitions ont été menées mercredi à Anderlecht dans des habitations et des boxes de garages. Dans un de ces derniers, des armes ont notamment été retrouvées. Il s’agit de trois kalachnikovs, une quinzaine de chargeurs de kalachnikovs, ainsi qu’un riot gun (fusil à pompe), trois armes de poing et munitions. Mais aussi des radios, deux gilets pare-balles, un gyrophare, un uniforme d’une agence de sécurité, deux uniformes de police, un uniforme de la protection civile et quatre détonateurs.


Deux hommes ont été placés sous mandat d’arrêt à l’issue de ces actions. Il s’agit des frères Akim Saouti (40 ans) et Khalid Saouti (37). Tous deux de nationalité belge. Ils ont été inculpés de participation aux activités d’un groupe terroriste.

Les deux frères avaient été récemment repérés par la cellule anti-terrorisme de la police judiciaire fédérale (PJF) de Bruxelles. Les deux hommes semblaient radicalisés et l’enquête aurait pu déterminer qu’ils planifiaient un attentat avec d’autres suspects. On ignore pour l’heure où et quand devait se produire cet attentat. Il est possible qu’une cible concrète n’avait pas encore été déterminée.

Akim et Khalid Saouti sont des frères de Saïd Saouti, le fondateur des Kamikaze Riders, un club de motards dont plusieurs membres ont eu des liens avec le groupuscule islamiste Sharia4Belgium via une famille de combattants en Syrie originaire de Vilvorde. Le 27 décembre 2015, Saïd Saouti et Mohamed Karay, un autre membre des Kamikaze Riders, avaient été interpellés à leur domicile d’Anderlecht. Le parquet fédéral avait en effet estimé à l’époque qu’il existait des indices sérieux que Saouti et Karay planifiaient des attentats «à l’instar de ceux de Paris». Au fil de l’enquête, le parquet fédéral n’avait toutefois pas pu étayer ses soupçons concernant la planification d’attentats dont ils étaient suspectés.

En octobre 2016, Saïd Saouti et Mohamed Karay ont été poursuivis devant le tribunal correctionnel pour appartenance à un groupe terroriste uniquement. Saïd Saouti a été reconnu coupable appartenance à un groupe terroriste et, Mohamed Karay, de tentative d’appartenance à un groupe terroriste. Ils sont respectivement condamnés à 6 ans et 3 ans de prison avec sursis partiel.

D’après une source proche de l’enquête, l’un des suspects recherché dans le cadre du dossier de terrorisme qui a conduit à des perquisitions mercredi à Anderlecht est Mohamed Saouti, un frère d’Akim, Khalid et Saïd Saouti

source

http://www.sudinfo.be/1879424/article/2017-07-06/la-police-a-la-recherche-de-plusieurs-suspects-suite-aux-perquisitions-a-anderle

231
RETRAITÉS ET ÉPARGNANTS, GRANDS PERDANTS DES RECULS FISCAUX DU GOUVERNEMENT



Plusieurs allégements fiscaux promis par Emmanuel Macron ont de fortes chances de ne pas voir le jour dès 2018. Combiné à la hausse de la CSG, cela risque d’alourdir la note de certains contribuables l’an prochain.

Il va y avoir des déçus. Dans son discours de politique générale hier, le Premier ministre Edouard Philippe a ouvert la porte à un étalement dans le temps de plusieurs allègements fiscaux promis par Emmanuel Macron, en particulier sur la taxe d’habitation, les revenus du capital et l’imposition du patrimoine. Les retraités et les épargnants s’annoncent comme les grands perdants de ces reculs.


Concrètement, le chef du gouvernement a indiqué que la réforme de l’impôt sur la fortune, qui doit être limité aux seuls biens immobiliers, sera votée cette année mais ne sera mise en oeuvre qu’en 2019. La taxe à 30% sur les revenus du capital mobilier (intérêts, plus-values, dividendes...), risque fort de subir le même sort. Le Premier ministre n’a pas donné de date précise mais indiqué que “l’ensemble de ces mesures fiscales sera voté dès cette année et engagé dans les deux années qui viennent”.

Le calendrier est aussi plus flou sur l’exonération de taxe d’habitation, censée profiter à 80% des ménages (ceux dont le revenu fiscal de référence ne dépasse pas 20.000 euros par part). Alors que le programme d’Emmanuel Macron évoquait une montée en charge de la mesure sur 3 ans, entre 2018 et 2020, Edouard Philippe a annoncé une mise en place “d’ici la fin du quinquennat”. Ce qui sous-entend soit un démarrage plus tardif (2019, 2020 ?), soit un étalement sur toute la durée de la mandature (2018-2022), avec par exemple moins de ménages concernés dès l’an prochain.

Problème : dans le même temps, la hausse de 1,7 point de la CSG, qui doit financer la suppression des cotisations salariales chômage et maladie, interviendra bien dès 2018. Or cette mesure, qui est favorable aux salariés, va toucher de plein fouet environ 60% des retraités, ceux dont les revenus sont trop élevés pour bénéficier d’un taux de CSG réduit (les 40% restants seront épargnés). Les retraités ne paient en effet pas de cotisations chômage ou maladie, du moins sur leur pension de base. Et ce tour de vis ne pourra pas être compensé par l’exonération de taxe d’habitation (qui doit toucher 80% des ménages, donc une partie des retraités visés par la hausse de la CSG), si celle-ci est effectivement reportée.

Le même effet pervers sera à déplorer pour les épargnants, si la taxe à 30% sur les revenus du capital est décalée à 2019. Celle-ci était en effet censée amortir la hausse de la CSG… Du coup, comme nous l’avions expliqué précédemment la taxation de l’épargne risque d’atteindre (temporairement) un nouveau record en 2018, avec un taux maximum proche de 60%. Sans oublier que les épargnants soumis à l’ISF feront les frais du report de la réforme de cet impôt, dont l’assiette comprendra encore les produits financiers (livrets, assurance vie, actions…) l’an prochain.

Par ailleurs, deux autres mesures fiscales prévues dans le programme du fondateur d’En Marche! ont totalement disparu des radars. Il s’agit de l’exonération de cotisations sociales sur les heures supplémentaires et de la possibilité pour les couples d’individualiser leur impôt sur le revenu, dont le Premier ministre n’a pas du tout parlé mardi. Des mesures qui devaient redistribuer l’équivalent de 4,5 milliard d’euros de pouvoir d’achat aux ménages et qui risquent de partir en fumée...

>> Nouveau ! Ne ratez aucun article important de Capital.fr en vous abonnant à nos alertes. Cliquez sur la cloche rouge en bas à droite de cet écran (uniquement sur ordinateur et smartphones Android).

http://www.capital.fr/votre-argent/retraites-et-epargnants-grands-perdants-des-reculs-fiscaux-du-gouvernement-1235786


232
Menace terroriste: les policiers "indéniablement inquiets" par la découverte d'uniformes à Anderlecht



Lors des perquisitions menées dans la nuit de mardi à mercredi à Anderlecht, des uniformes de police, notamment, ont été trouvés. Une découverte "indéniablement inquiétante", réagit jeudi Vincent Gilles, président du SLFP Police. Pour la CSC Police, que des personnes suspectées de participer aux activités d'un groupe terroriste soient en possession d'uniformes "conforte l'idée que nous (les policiers, ndlr) sommes et continuerons d'être des cibles particulières".

La découverte des uniformes peut signifier deux choses, selon Vincent Gilles: les suspects s'apprêtaient à organiser soit une attaque visant la population, sous le couvert d'une action policière; soit un assaut d'un commissariat. "Nous sommes en droit de nous inquiéter", souligne le syndicaliste.

Soit d'un vol, soit une complicité interne
Pour Stéphane Deldicque, délégué permanent de la CSC Police, l'origine de ces uniformes est primordiale. "S'agit-il de copies ou de véritables uniformes? Dans ce dernier cas, c'est extrêmement inquiétant car ils proviendraient soit d'un vol, soit d'une complicité interne, ce qui serait très délicat", réagit-il. "Ce n'est pas rassurant pour les policiers si les criminels arrivent à se procurer des biens d'équipements authentiques".

Lorsqu'un policier constate la perte de son uniforme (pantalon, veste...), "il doit le signaler", relève Vincent Gilles. "Les agents sont bien conscients, surtout ces deux dernières années, que ce n'est pas anodin". Toutefois, si les armes sont numérotées, l'uniforme, lui, ne contient aucune pièce permettant de l'identifier. Son origine peut ainsi être difficile à tracer.

Une réunion se tiendra mercredi prochain entre les représentants des polices fédérale et locale et du ministre de l'Intérieur, Jan Jambon. "Nous allons notamment discuter de ce qui vient de se passer et voir si des mesures peuvent être mises en place pour l'éviter", précise Stéphane Deldicque.

source

https://www.rtbf.be/info/societe/detail_menace-terroriste-les-policiers-indeniablement-inquiets-par-la-decouverte-d-uniformes-a-anderlecht?id=9653005

233
6 millions d'euros : la facture de la sauterie de la SNCF a du mal à passer



Même les ministres invités n'ont pas goûté aux fastes de l'inauguration de deux nouvelles lignes TGV samedi 1er juillet.
C'est dire.


C'était jour de fête, samedi 1er juillet pour la SNCF. L'entreprise publique inaugurait deux nouvelle lignes à grande vitesse : Le Mans-Rennes et Tours-Bordeaux. Et elle n'a pas lésiné sur les moyens pour accueillir les VIP - dont Emmanuel Macron - à l'intérieur du train et à la gare Montparnasse, point de départ du trajet inaugural Paris-Bordeaux.

Coût de la sauterie : 6 millions d'euros, selon la lettre professionnelle mobilettre. Seulement 3,6 millions rétorque la SNCF qui qualifie le budget de "raisonnable", note Franceinfo.

Grimaces des invités

Un faste qui aurait agacé jusqu'aux ministres invités, notent "Le Canard enchaîné" et "Capital". Le barnum a coûté l'équivalent de 60.000 trajets Paris-Bordeaux en TGV.

Le caviar et les grands vins bordelais ont eu également du mal à passer. "Je ne voudrais pas contribuer à creuser la dette de la SNCF", aurait lâché Nicolas Hulot. La ministre chargée des Transports, Elisabeth Borne, aurait cherché à obtenir des explications sur le coût des festivités. Même lassitude du côté d'Alain Juppé face aux buffets somptuaires mis sur pied par Guillaume Pepy et les huiles de la SNCF :


"Et pourtant, il n'y a plus d'argent"...

Mais les petits fours de ce week-end sont peut-être les derniers. Lors de son discours, Emmanuel Macron a fait allusion à un changement de régime à venir évoquant "le plaisir coupable des inaugurations, qui est le pire des pièges", indique le "Canard". Et d'ajouter, note "Capital" :

"En venant inaugurer ce grand projet ce soir, et ceux de la journée, je suis en train de vous dire : le rêve des cinq prochaines années ne doit pas être un nouveau grand projet comme celui-là, ou plus exactement, si c’est cela que je vous promettais ce soir, quelque part je vous mentirais. Et nous avons vécu dans le secteur sur beaucoup de mensonges. Ces dettes accumulées, un jour quelqu’un les paiera."

L.B.

source

http://tempsreel.nouvelobs.com/societe/20170705.OBS1693/6-millions-d-euros-la-facture-de-la-sauterie-de-la-sncf-a-du-mal-a-passer.html

234
L’Allemagne dit « oui » au mariage homosexuel !



L’Allemagne est sur le point de devenir le vingt-troisième pays du monde et le quatorzième d’Europe à autoriser le mariage homosexuel.


Le trente juin dernier, les députés allemands ont voté pour autoriser le mariage pour les personnes du même sexe. Notons que depuis 2001, ils pouvaient d’ores et déjà signer un partenariat enregistré, et adopter l’enfant de leur partenaire. Ainsi, après seulement trente-huit minutes de débat



Martin Schulz, l’ancien président du parlement européen a été le premier à s’exprimer suite aux résultats du vote des députés :
« Le mariage pour tous est décidé. Il y a maintenant l’unité, la justice et la liberté en Allemagne pour tous ceux qui s’aiment. »



Angela Merkel était jusqu’à ce jour opposée au mariage homosexuel, et la loi ne pouvait donc pas être présentée au parlement. Mais un jour, elle a rencontré un couple de lesbiennes, à qui l’assistance publique avait confié huit enfants. Angela Merkel a ainsi changé d’avis. Elle avait déclaré :
« Quand les services sociaux font confiance à un couple lesbien pour la garde de huit enfants, on ne peut plus argumenter contre l’adoption au nom du bien de l’enfant »
Ce changement d’avis avait fait beaucoup parler dans le paysage médiatique allemand, et Martin Schultz avait annoncé vouloir procéder rapidement au vote de la loi.

« Nous faisons notre possible pour faire passer la loi sur le mariage pour tous. Cette semaine. »
Klaus Jetzt, le porte-parole de la LSVD (fédération gay et lesbienne allemande), avait déclaré :
« On ne s’attendait pas du tout à ça, la réponse d’Angela Merkel a été une vraie surprise. Puis tout s’est fait si vite : en quatre jours, la question du mariage pour tous a été réglée, alors que cela faisait 27 ans que nous revendiquions ce droit. »
Ce changement d’avis provient sans doute de cette rencontre avec le couple de lesbiennes, mais pas que. En effet, le mariage pour tous était devenu une revendication des partis politique, avec lesquels Angela Merkel pourrait s’associer après les élections de septembre. Notons également que 73% des Allemands étaient favorables à cette loi.
Alors, qu’en pensez-vous ?

source
http://lepetitbuzz.fr/lallemagne-dit-oui-au-mariage-homosexuel

235
Le petit ring de Charleroi et les rues aux alentours complètement bouchés : "Il y a un vrai concert de klaxons"

video : http://www.rtl.be/info/video/634268.aspx

Que s'est-il passé à Charleroi? La circulation y a été très difficile ce lundi après-midi. "Charleroi à l'arrêt total !, se plaignait un premier automobiliste via notre page Alertez-nous. En cause rive gauche ! Cela fait 35min que je suis coincé rue du grand central !". "Attention, petit ring de Charleroi complètement bouché et alentour de rive gauche", prévenaitun autre.  Et les problèmes étaient également d'actualité au niveau du parking. "Parking de Rive Gauche bloqué depuis 30 min. Les voitures n'avancent pas d'un pouce car la circulation en surface est "trop dense". Et l'accès au R9 bloqué. Concert de Klaxon et collection de tickets de Parking expirés", se désolait un autre conducteur.


La nouvelle configuration du ring et les soldes

Renseignements pris, les problèmes de circulation étaient dus à la nouvelle configuration du ring de Charleroi. "Les automobilistes ont besoin d'un minimum de temps pour s'habituer à ces changements. L'affluence des soldes peut effectivement aussi jouer", a reconnu David Quinaux, porte-parole de la police de Charleroi, joint par téléphone par notre rédaction.


La police poste un commentaire sur Facebook pour aider les conducteurs

A la suite de ces embarras de circulation, la police de Charleroi a même publié un mot sur sa page Facebook: "La rue des Rivages est fermée à la circulation depuis le 1er juillet. Il vous est conseillé de regagner le R9 via la Ville-Haute ou via la rue de l’Acier, rouverte tout récemment à la circulation. N’oubliez pas que les alternatives City Bus, Bus, Métro et parking de dissuasion (P+R Soleilmont, Madeleine et Faubourg de Bruxelles) sont à votre disposition !".

En début de soirée, les choses sont rentrées dans l'ordre. Mais certains automobilistes sont restés coincés plusieurs heures dans les embouteillages.

source

http://www.rtl.be/info/regions/hainaut/le-petit-ring-de-charleroi-et-les-rues-alentours-completement-bouches-il-y-a-un-vrai-concert-de-klaxons-photo--932399.aspx?dt=17%3A50

236
SI VOUS RECEVEZ UN APPEL DE CE NUMÉRO ET QUE ÇA RACCROCHE, NE RAPPELEZ SURTOUT PAS!



ela fait plusieurs années que les fraudes téléphoniques existent, mais récemment, une nouvelle version prend de l’ampleur.

«Ces arnaques consistent à contacter votre numéro de cellulaire, laisser sonner un seul coup ou deux et attendre que vous rappeliez - curiosité humaine oblige - au numéro appelant, qui vous charge alors des frais exorbitants,» explique Crypto Québec sur sa page Facebook.

La plus récente tentative de fraude est un appel semblant provenir de Vanuatu en Océanie, affichant le numéro 678-559-4636. Les arnaqueurs espèrent qu’on les rappelle afin qu’on paie le prix fort.

source

https://www.ayoye.com/nouvelles/si-vous-recevez-un-appel-de-ce-numero-et-que-ca-raccroche-ne-rappelez-surtout-pas?ref=connerie

237
À 200 km/h en direct sur Facebook: deux amis entre la vie et la mort après un terrible crash près d'Hasselt

Deux jeunes âgés d’une vingtaine d’années sont entre la vie et la mort suite à un terrible accident de la route ce mercredi soir, à Diepenbeek, près d’Hasselt.

Le véhicule dans lequel ils étaient a violemment percuté un arbre à la sortie d’un virage.



Nos confrères du Nieuwsblad expliquent que le conducteur a perdu le contrôle de son véhicule à la sortie d’un virage et que la voiture a été percuter un arbre de manière très violente.
Les deux jeunes qui étaient à bord ont été emmenés d’urgence à l’hôpital.
Leur état de santé est très préoccupant et les chances de les voir survivre sont minces.

Les circonstances de ce drame doivent encore être déterminées, mais selon le Laatste Nieuws, les deux jeunes étaient en « Facebook Live » juste avant le drame.
Un proche explique qu’« à un moment donné, la vitesse de leur voiture frôlait les 200 km/h ». 
La police n’a toutefois pas encore voulu confirmer ces affirmations.

L’endroit peut être considéré comme dangereux puisqu’un accident similaire s’était déroulé en octobre dernier. 
Deux jeunes avaient perdu la vie.

source

http://www.sudinfo.be/1879430/article/2017-07-06/a-200-km/h-en-direct-sur-facebook-deux-amis-entre-la-vie-et-la-mort-apres-un-ter

238
De Mossoul à Raqqa, le calvaire d'une esclave chrétienne de Daech



Pendant deux ans, Marie*, une chaldéenne de 38 ans originaire de Mossoul, a été l'esclave sexuelle et la bonne à tout faire d'émirs de l'Etat islamique.
Vendue plus de seize fois, d'Irak en Syrie, elle témoigne aujourd’hui de la barbarie des fous de Dieu.

Sara Daniel, avec Benoît Kanabus Sara Daniel, avec Benoît Kanabus Publié le 02 juillet 2017 à 16h53
Leurs visages sont indélébiles, et dansent, macabres, devant ses yeux. Il y a eu les obèses, les vieux, les tortionnaires, les indulgents, les pervers et les vénaux, comme Abou Osama, qui l’a rendue à sa famille contre une rançon pour pouvoir quitter le front syrien et regagner la France. Tous ces "maîtres" avaient pourtant la même phrase à la bouche :

"Je t’ai payée avec mon argent et c’est mon droit de faire ce que je veux de toi."

De Mossoul à Raqqa, Marie, chrétienne, esclave des djihadistes, a changé plus de seize fois de propriétaire.

"C’étaient des monstres, des animaux. Je n’ai connu pendant ces années que la souffrance et le dégoût. Ils venaient se servir comme si j’étais une chose inanimée et repartaient sans se préoccuper de moi. Ils me disaient : 'Nous t’avons achetée pour t’humilier. Vous, les esclaves, vous êtes comme nos chaussures.'"

Et dans ce djihad de l’humiliation, le viol est une arme de destruction massive.

Une odyssée de l’enfer

Marie est arrêtée par les soldats de l’Etat islamique en août 2014 à un checkpoint près de Qaraqosh, la plus grande ville chrétienne d’Irak, où elle a trouvé refuge avec sa famille après que Daech eut conquis la ville de Mossoul. La jeun

source et suite

http://tempsreel.nouvelobs.com/monde/20170630.OBS1467/de-mossoul-a-raqqa-le-calvaire-d-une-esclave-chretienne-de-daech.html?xtref=http%3A%2F%2Fl.facebook.com%2Fl.php%3Fu%3Dhttp%253A%252F%252Fm.nouvelobs.com%252Fmonde%252F20170630.OBS1467%252Fde-mossoul-a-raqqa-le-calvaire-d-une-esclave-chretienne-de-daech.html%253Fxtref%253Dhttp%25253A%25252F%25252Fm.facebook.com%25252F%2523http%253A%252F%252Fm.facebook.com%252F%26h%3DATMHHqjdBhjkcXxIK7KmXbsfQEzGJuG8HxWYst0y0eQ5ffCtHyhZy0ZBe9Mnsd1FREaj0I9o5A-K6X-w7s52tAfJL7TbsHJ4H8pZnGwNKITKPpXwdyxb0SYK67Ock_fwnWSJ22NsKbFHq2UMXCXdVHiyzZsL#http://l.facebook.com/l.php?u=http%3A%2F%2Fm.nouvelobs.com%2Fmonde%2F20170630.OBS1467%2Fde-mossoul-a-raqqa-le-calvaire-d-une-esclave-chretienne-de-daech.html%3Fxtref%3Dhttp%253A%252F%252Fm.facebook.com%252F%23http%3A%2F%2Fm.facebook.com%2F&h=ATMHHqjdBhjkcXxIK7KmXbsfQEzGJuG8HxWYst0y0eQ5ffCtHyhZy0ZBe9Mnsd1FREaj0I9o5A-K6X-w7s52tAfJL7TbsHJ4H8pZnGwNKITKPpXwdyxb0SYK67Ock_fwnWSJ22NsKbFHq2UMXCXdVHiyzZsL

239
Il photographie un radar caché dans une poubelle: 116€ d’amende



Le 29 juin dernier, nous vous parlions d’une technique originale utilisée par la zone de police des Ardennes brabançonnes pour punir les conducteurs ayant le pied lourd. Caché, au fond d’une… poubelle, le radar avait tout de même fait parler de lui grâce au coup d’œil d’un automobiliste qui avait partagé une photo sur Facebook. Un partage qui lui aura coûté cher…
   
Pour contrôler la vitesse des gens sur les axes les plus dangereux et sensibles, les zones de police du pays utilisent les techniques les plus efficaces possibles.

Certaines astuces se veulent les plus discrètes possibles… mais ne le sont pas toujours complètement.

Dans un article paru le 29 juin dernier, nous vous expliquions qu’un conducteur avait découvert le pot aux roses en circulant dans la rue Bas Bonlez, à Chaumont-Gistoux : un radar caché dans une poubelle. Pour informer les autres automobilistes, il avait pris la fameuse poubelle en photo, une photo ensuite publiée sur les réseaux sociaux.
 

Et le mot s’était vite propagé sur Facebook avec plus de 1.450 partages de la publication. Un beau succès pour Éric Bourcier, mais surtout une mauvaise surprise à l’arrivée avec un courrier qu’il n’aurait pas voulu recevoir de la part de la police.

L’homme a en effet reçu une amende de 116 euros pour avoir… utilisé son GSM au volant ! «  Je ne vais pas contester car je suis toujours pour la vérité, c’est toujours le plus simple. J’ai effectivement fait usage de mon GSM pour faire la photo dans le but de prévenir mes amis sur les réseaux sociaux. C’est très efficace puisqu’il y a désormais plus de 1.400 partages  », explique le conducteur sanctionné à nos confrères du site Internet Vivre Ici.

 Un radar surveillé

Mais comment Éric Bourcier a-t-il été pris sur le fait ? Par le radar lui-même ? Le chef de corps de la zone de police des Ardennes brabançonnes, Laurent Broucker explique : «  Il ne faut pas croire que nous laissons nos radars sans surveillances, même quand ils sont dans une poubelle (sourire). Il faut savoir qu’il s’agit d’un matériel coûteux et surtout pas très populaire au sein de la population !  »

Une voiture banalisée a donc pris Éric Bourcier sur le fait. Si aucun P.-V. pour excès de vitesse n’a été délivré, les policiers auront fait leur travail d’une autre manière. «  Il y a toujours des hommes présents pour sécuriser le matériel ou agir en urgence s’il se passe quelque chose de grave, précise Laurent Broucker. Ce n’est donc pas le radar qui a pu repérer le GSM utilisé par ce monsieur, c’est un peu difficile à voir même en cas d’excès de vitesse. »

Un conducteur averti en vaut deux, les poubelles chaumontoises ne sont pas photogéniques.

 Thibaut Van Hoof
   
http://charleroi.lanouvellegazette.be/100479/article/2017-07-05/il-photographie-un-radar-cache-dans-une-poubelle-116eu-damende

240
Santé / Les tiques attaquent partout en Wallonie!
« le: 05 juillet 2017 à 20:28:37 »
Les tiques attaquent partout en Wallonie!

En cette période d’été, les tiques sont de retour. Les températures clémentes et l’humidité facilitent leur apparition. Grâce au site TiquesNet, nous pouvons identifier les endroits les plus touchés par les tiques. Un outil judicieux pour les vacanciers et les camps scouts… car il y a sûrement des tiques près de chez vous.
   
Qui dit camps dit nécessairement danger face aux morsures de tiques. En effet, le nombre de morsures demeure le plus important durant la période allant de mai à août. Selon le rapport 2016 de l’Institut Scientifique de Santé Publique, un peu moins de 3.500 morsures avaient été signalées pour le mois de juin et plus de 2.000 pour le mois de juillet



Un outil précieux

TiquesNet est un projet de l’Institut Scientifique de Santé Publique qui a débuté en juin 2015. Le but est de déterminer le nombre de personnes victimes des tiques, d’identifier les régions où les morsures sont les plus fréquentes mais également de chiffrer le nombre de consultations après une morsure. En recueillant ces données, une cartographie précise est ainsi fournie sur la période et les zones d’activité des tiques en Belgique. Cela permet aux personnes exposées aux morsures de tiques de prendre les mesures de prévention adaptées.

L’ensemble de la Wallonie est concerné. De Tournai à Arlon, les morsures de tiques sont répertoriées un peu partout. Dans certaines communes, le nombre de morsures a de quoi interpeller. À Wavre, 21 cas ont été recensés en un mois seulement. Toujours dans le Brabant wallon à Chaumont-Gistoux : 21 également. La carte ci-contre indique les endroits où les cas de morsures signalés ont été les plus importants. Selon une étude approfondie d’une chercheuse de l’UCL, Valérie Obsomer, la menace des tiques est clairement sous-estimée. Ce parasite serait, selon les chiffres officiels, responsable d’un millier de cas de maladie de Lyme , et ce chaque année en Belgique. La chercheuse estime, pour sa part, le nombre à 15.000 par an ! La maladie de Lyme est une maladie infectieuse répandue transmise à l’homme par les tiques. Elle peut entraîner des troubles articulaires et neurologiques.

 Le climat en cause

Avec le réchauffement de la planète, les conditions d’apparition des tiques deviennent préoccupantes, ces petits insectes aimant les températures plus douces. Les risques de transmission de la maladie de Lyme augmentent donc. En Belgique, la maladie est suivie grâce à un réseau de laboratoires et de médecins généralistes. Toutefois, cette surveillance ne permet pas d’estimer le nombre de personnes qui sont mordues par une tique.

 Édouard Francq
   
http://liege.lameuse.be/99885/article/2017-07-03/les-tiques-attaquent-partout-en-wallonie