Voir les contributions

Cette section vous permet de consulter les contributions (messages, sujets et fichiers joints) d'un utilisateur. Vous ne pourrez voir que les contributions des zones auxquelles vous avez accès.


Messages - mike

2356
Les services de renseignement autrichiens révèlent que la CIA organise l’afflux de migrants musulmans en Europe



Un employé anonyme du Bureau de la Défense autrichien – qui opère sous la direction du ministère fédéral autrichien de la Défense – affirme que des organisations situées aux USA paient les trafiquants afin qu’ils acheminent davantage de migrants africains et d’orientaux en Europe.

“Les trafiquants demandent des sommes exorbitantes pour amener illégalement des “réfugiés” en Europe. Les conditions sont souvent très précaires, mais un transport coûte actuellement 7 000 à 14 000 euros” a déclaré un employé du Bureau de la Défense Autrichienne au site Info-Direkt.at.

“Il y a des éléments qui attestent que des organisations situées aux USA ont créé un modèle de co-financement et contribuent substantiellement aux paiements exigés par les trafiquants” a-t-il ajouté.

“Tous les “réfugiés” d’Afrique du Nord n’ont pas 11 000 euros en cash. Personne ne demande d’où vient l’argent” précise cet agent du renseignement autrichien.

 Ce dernier souligne enfin qu’une “strict censure médiatique” est imposée sur la façon dont les immigrés africains et orientaux paient les trafiquants.

 Source : Info-Direkt.at
 http://lafriqueadulte.com/?p=9959

http://www.alterinfo.net/notes/Les-services-de-renseignement-autrichiens-revelent-que-la-CIA-organise-l-afflux-de-migrants-musulmans-en-Europe_b8154812.html


 

2357
Des explosions partout ! Cinq, ce mois-ci et quatre en dix jours.



Nous sommes en plein feux d’artifice. Depuis quelques jours, ça n’arrête pas de péter de partout. Ce sont particulièrement les usines chimiques qui sont visées. Des accidents dans de telles usines, ça arrive, mais jamais avec une telle fréquence.

Peut-on incriminer des défaillances sécuritaires ? C’est possible, mais ce serait un hasard inouï, l’épidémie d’explosions de ce mois d’Août touchant des pays aussi différents en matière de normes et de procédures de sécurité que le sont l’Allemagne, la Russie, la Chine et les Etats-Unis.

C’est l’Allemagne qui ouvre le bal le 5 août 2015 avec une grosse explosion dans une usine chimique dans la ville de Krefeld. Une partie d’un bâtiment du complexe chimique s’était effondrée. Deux jours auparavant, un incendie avait fait rage dans un complexe chimique à Bitterfeld dans l’est de l’Allemagne faisant deux blessés et 10 millions d’euros de dégâts. Cela n’a peut-être rien à avoir, mais rappelons tout de même que quelques jours avant cela, l’Allemagne s’était opposée aux Etats-Unis pour le réarmement de l’Ukraine.



Ensuite ce fut Moscou, le 12 août. L’explosion eut lieu sur le territoire de l’oléoduc Ryazan-Moscou. Selon le département de la santé de Moscou cité par les médias, trois personnes dont un enfant ont été touchées par l’incendie et souffrent de brûlures, rapporte sputniknews.com





Puis ce fut le tour de la Chine, le même jour, avec la double explosion de Tianjin dont nous avons déjà parlée. La première surprise passée, les autorités chinoises ont réussi à maitriser l’information, ce qui est dommage pour nous mais coupe l’herbe sous les pieds à toute la machine de guerre médiatique qui s’était déjà mise en place.



Le 15 août, une explosion provoque un incendie gigantesque dans une usine chimique, mais cette fois aux Etats-Unis, dans la ville de Conroe au Texas. Tous les habitants se trouvant dans un rayon de 3 kilomètres sont évacués. Curieusement, la presse ne s’attarde pas trop sur cette explosion. Elle se contente de rapporter le peu de communiqués jetés du bout des lèvres par les officiels.



Dix jours après la catastrophe de Tianjin, la Chine allait à nouveau connaitre une explosion dans une usine chimique dans la province du Shandong, à l’est du pays. Tout porte à croire qu’elle a été très forte et qu’il y a eu des dégâts, et des morts, ou en tout cas des blessés, car elle a été ressentie dans un rayon de 5 kilomètres et la population alentour a été évacuée. Cette fois les autorités n’ont pas été prises au dépourvu, le blackout est presque total.






http://reseauinternational.net/des-explosions-partout-cinq-ce-mois-ci-et-quatre-en-dix-jours/

2358
"Non, les demandeurs d'asile ne reçoivent pas 40 euros par jour": Theo Francken met fin aux rumeurs sur les réseaux sociaux

Depuis plusieurs jours, un message circule sur Facebook affirmant que les demandeurs d’asile, en Belgique, recevraient jusqu’à 40 euros par jour.
Le secrétaire d’Etat à l’Asile et à la Migration Theo Francken (N-VA) a réagi sur son propre compte Facebook pour démentir ces informations, totalement fausses.



Tout est parti d’une publication sur une page venue de Flandre affirmant que les demandeurs d’asile reçoivent un logement gratuit, de la nourriture et des vêtements gratuits ainsi que près de 40 euros par jour (26 euros pour un enfant). « Donc, pour une famille de quatre personnes dont deux enfants, cela représente 3.168 euros par mois, sans compter les avantages gratuits », s’interroge un internaute qui a publié cette infographie partagée plus de 2.000 fois en quatre jours.

Pourtant, cette information est totalement fausse, comme le confirme le secrétaire d’Etat à l’Asile et à la Migration Theo Francken (N-VA).
« Les demandeurs d’asile ne reçoivent pas d’argent », confirme-t-il sur son propre compte Facebook, pour répondre directement aux internautes dubitatifs.
« Je l’ai déjà répété souvent, et je vais visiblement devoir encore le répéter. Les demandeurs d’asile ne reçoivent PAS d’argent.
Seulement un lit, des sanitaires, du pain, du matériel de première nécessité donc, pas de soutien financier.
Les centres qui concentrent ces lits et autres facilités reçoivent en effet de l’argent de Fedasil qui gère toutes les factures demandées (locations d’appartements ou de maisons, nourriture, coûts administratifs, eau, électricité…). Le montant total de ces facilités est d’environ 40 euros par adulte et 29 euros par mineurs.
Cet argent va donc aux centres et jamais dans les mains des demandeurs d’asile.
Ce montant est le même que sous Maggie De Block ou d’autres par le passé.
C’est le cas depuis des années. Ce serait donc bien que cette publication soit aussi partagée 2.000 fois ».

http://www.sudinfo.be/1359344/article/2015-08-23/non-les-demandeurs-d-asile-ne-recoivent-pas-40-euros-par-jour-theo-francken-met



2359
L’Etat Islamique menace de submerger l’Europe par une gigantesque vague migratoire à partir de la Libye



Selon les services de renseignements italiens, la menace est à prendre au sérieux. En cas d’intervention militaire de l’Italie (et d’autres pays européens à sa suite) en Libye, l’Etat Islamique promet de tout faire pour favoriser le départ d’un demi-million de migrants vers les côtes européennes.

Les bateaux-poubelles, pleins à craquer de migrants, qui se succèdent jour après jour, notamment vers Lampedusa, constituent déjà un défi majeur pour l’Italie. Si l’Etat Islamique devait renforcer cette vague migratoire en donnant les moyens à des centaines de milliers de personnes d’embarquer sur des bateaux et canots, l’Europe se trouverait face à une incroyable flotte d’immigrés rappelant avec effroi le scénario du Camp des Saints de Jean Raspail.

http://www.medias-presse.info/letat-islamique-menace-de-submerger-leurope-par-une-gigantesque-vague-migratoire-a-partir-de-la-libye/26034

2360
Europe / L’Australie ramène les bateaux de migrants… chez eux
« le: 23 août 2015 à 20:53:17 »
SARAH FERGUSON, PRESENTER: For six months, a shroud of secrecy has surrounded Operation Sovereign Borders, the strategy designed to stop asylum seeker boats reaching Australia.

There is little doubt it's working. Immigration Minister Scott Morrison told Parliament today it's been 88 days since the last successful people smuggling venture.

But exactly how the policy has been implemented remains a secret, with the Government refusing to provide details that it deems to be operational.

Now, a major investigation by the ABC has penetrated that veil of secrecy. Our journalists have gained rare access to passengers who describe the high drama as they were intercepted at sea, the scenes captured in confronting new footage taken onboard.

What you're about to see is one side of the story. We've been unable to verify some of the asylum seekers' claims about their treatment and we were refused permission to interview Australian personnel involved in the operation.

This is part one of a two-part special by Indonesia correspondent George Roberts and producer Mark Solomons. It contains strong language.

GEORGE ROBERTS, REPORTER: In the treacherous seas off Australia's north-west, an intensely secretive operation is underway. An Australian Customs patrol ship tows an enclosed orange lifeboat towards Indonesia. Inside, there are 34 asylum seekers from Iran, Pakistan, Bangladesh and Nepal and two Indonesian crew.

It's a pivotal moment in Australia's border protection campaign and the first filmed evidence of a tow-back.

Tonight, a unique insight into Operation Sovereign Borders, the Government's controversial strategy to stop the boats.

ARASH SEDIGH: I ask them, "If we will die in these orange boats? It's not suitable for passing the ocean." They told me, "That's not our problem. That's yours. If you die in the Indonesian water, Indonesian Government in trouble and responsible. That's not our problem."

GEORGE ROBERTS: This story begins a week earlier at Cisarua in the hills south of Jakarta in West Java. Thousands of asylum seekers come here hoping to board boats to Australia.

Iranian Arash Sedigh and his wife Azi were among them.

ARASH SEDIGH: I have problem in Iran. There is no human rights and freedom. The Iranian Government made problem for my family several times and I decided to change my religion. And in Iran it's so dangerous, as you know, as everybody knows.

GEORGE ROBERTS: After Arash Sedigh was refused entry to Australia through the skilled migration program, they came to Indonesia to apply for resettlement as refugees, but gave up waiting and turned to people smugglers.

ARASH SEDIGH: We decided to go there in illegal way, to make them accept us.

GEORGE ROBERTS: On 27th January they set off in a small wooden boat with 34 others. One of the passengers filmed the journey on a mobile phone. The waters were calm and their spirits high as they travelled south towards Christmas Island.

This was Arash Sedigh's second attempt to reach Australia by boat and he was determined to make it this time.

ARASH SEDIGH: I promised my wife, Azi, "I will take you to a safe country and safe place to stay." There is many job opportunities for me in Australia. I'm pretty sure that then I can work, I can earn money and I can make a wonderful life for my family.

GEORGE ROBERTS: It was smooth sailing for two days, but as they neared Christmas Island, the wooden fishing boat began to take on water. That's when this Iranian Nuradin (phonetic spelling) Mousavi spotted an Australian border patrol.

NURADIN MOUSAVI: They dropped two boats from the Navy ship, they sailed towards us. When they arrived, they started without saying anything. We asked for help. "Our boat has holes, we are sinking." They only kept saying to us, "Shut up, don't move and sit down!"

ARASH SEDIGH: When Customs come inside our wooden boat, I just ask them, "Please, please help us. Would you please take us in a safe place?" They just shouted on me, "Shut up, shut up, sit down!"

GEORGE ROBERTS: Arash Sedigh became angry after demanding a doctor to treat sick passengers and a pregnant woman.

ARASH SEDIGH: I stood up. I shouted on them, "You have to help us! I know you have to help us! You cannot deny you have got doctor in that Customs ship!" The Customs crew told me, "No, there is no doctor, we have no doctor." I told them, "I know that there is doctor in your ship." He told me, "No, no." I couldn't tolerate. I told them, "I will kill you if you don't take us to that ship. I have nothing to lose. I will kill you. Believe me. For Jesus Christ, please help us. Would you please help us?"

GEORGE ROBERTS: As their boat foundered, the asylum seekers were taken onboard the Australian Customs ship the Triton.

NURADIN MOUSAVI: From there, they shift us in front of the boat, have their basement totally locked. They put everybody inside.

MAHBOUBE MOUSAVI (subtitle translation): They put us in a very dark room. No matter how much we begged them to put a light bulb in the room, they would just shut the door on us, although there was a very small window. They covered it with cardboard from the back so that we wouldn't see any light.

GEORGE ROBERTS: Nouradin (phonetic spelling) Mousavi and Mahboube say they were kept onboard the Triton for almost a week.

MAHBOUBE MOUSAVI (subtitle translation): My heart troubled me there very much. I actually saw death in from of my eyes. I had difficulty breathing. I asked them to at least remove the cardboard and open the door so that we have fresh air. They said, "We are not allowed."

ARASH SEDIGH: They pushed us, they punched us, when we were just asking for our rights. They just told us, "Shut down, shut down - sit down, shut up. Sit down, shut up." And ...

GEORGE ROBERTS: Is that because asylum seekers were protesting or being violent?

ARASH SEDIGH: Yeah, sometimes protesting, sometimes asking for some rights, you know, some facilities. Like, as I told you before, for example, contacting their families.

GEORGE ROBERTS: Back in Canberra, the Government was firm in its resolve to maintain secrecy over Operation Sovereign Borders.

SCOTT MORRISON, IMM. & BORDER PROTECTION MINISTER (Jan. 31): This operation is working, Chair. The boats are stopping. The way we manage information is an important part of this operation.

GEORGE ROBERTS: Australian Customs had deployed a new weapon in the campaign: a fleet of high-tech orange lifeboats.

ANGUS CAMPBELL, COMM., OPERATION SOVEREIGN BORDERS (Jan. 15): I can confirm that the Australian Customs and Border Protection Service has purchased a number of large lifeboats. These lifeboats are an additional element in that wide range of measures I've spoken of, designed to achieve the aims of Operation Sovereign Borders. ... While confirming the acquisition, I'm not going to provide information regarding the potential or actual employment of these lifeboats, now or in the future.

GEORGE ROBERTS: But even though Angus Campbell wouldn't reveal any details, there were soon reports that orange lifeboats were being used to send back asylum seekers.

NEWSREADER (ABC News, Feb. 1): Pictures have emerged of a lifeboat used to transport asylum seekers back to Indonesia as part of the Government's Operation Sovereign Borders. The boats are used when ...

GEORGE ROBERTS: The first evidence was these pictures o a lifeboat that washed up on the Indonesian coast in mid-January.

Arash and Azi Sedigh had been sent back on that orange lifeboat after their first failed attempt to reach Australia.

ARASH SEDIGH: Everybody were vomiting, just baby and women crying, screaming, everybody vomiting, sick.

GEORGE ROBERTS: Now, several weeks later, onboard the Customs ship the Triton, Arash and Azi Sedigh dreaded being forced on an orange lifeboat again.

ARASH SEDIGH: Several times I asked them, "Please, please, would you please, could you please ask Australian Government, if you want to turn us back, to return us back to Indonesia? Please give us to Indonesian Navy or Indonesian police. No problem for us. Please don't send us by that orange boat. We have bad memories, believe us, we have very bad memories."

GEORGE ROBERTS: But those fears were soon realised.

MAHBOUBE MOUSAVI (subtitle translation): Very early in the morning while we were asleep, so were the kids, they woke us up very harshly. They constrained us with force, they did not even allow us to take out personal belongings, nothing.

AZI SEDIGH (voiceover translation): When I saw the orange boat, I understood that all of that will be repeated again. ... I was just screaming. I kept saying, "This boat of yours is not suitable for me to board again." With my hands, I was holding on to the side of the boat that they took us to. I was just screaming, but the only thing they did was to pull me forcefully towards the boat.

ARASH SEDIGH: They just told me, "Shut up, shut up," just always. And they fight with me, they punched me, and suddenly, pushed me in the ocean.

AZI SEDIGH (voiceover translation): I only saw that Arash was in the water. When he returned to the boat, it was there that he told me, "They pushed me into the water themselves."

ARASH SEDIGH: After that, they took me from the water, they pushed me into the orange boat. After that, I just asked my friends, "Does anybody have a camera? We have to take movie as evidence."

GEORGE ROBERTS: The asylum seekers filmed the next part of their voyage on a mobile phone.

On the morning of 5th February, the Triton towed the orange lifeboat towards Indonesia.

NURADIN MOUSAVI: Boat was very strange smelly and very small as people reaching there so we felt vomiting, vomiting, vomiting, vomiting.

GEORGE ROBERTS: As they got closer to Indonesia, the Australians cut them loose.

Some of the men climbed onto the roof as the Indonesian crew steered them towards Java.

Arash Sedigh provided a running commentary on the journey.

ARASH SEDIGH (on asylum seeker boat): They put us in this f**king orange boat and sent us back to Indonesia. And the Navy was escorting that ship until today. ... F**k Australia. ... I said to them, "You are criminals". If later on you said why they do that to America on September 11, you should know the cause of it is your very deeds. Remember 9-11 for United States. All the world should know why. Australian Government, Tony Abbott, Scott Morrison, Immigration - all of them are the smugglers.

MAN (on asylum seeker boat): F**k Australia!

GEORGE ROBERTS: Late on 5th February, nine days after they set off, their bid to reach Australia ended at this fishing village in West Java.

YATIN KAMAL: I saw the boat land here and then after - I saw, I mean, the immigrant people, they jump. We had two couple, the people, they came to the bar and talk with our friend and they came to our office, "Come out, help the UFO."

GEORGE ROBERTS: UFO?

YATIN KAMAL: Yeah, UFO. "Come to beach." "Where, where, where?"

GEORGE ROBERTS: Indonesian police secured and impounded the orange lifeboat. The asylum seekers were taken into custody and transported to a makeshift detention centre.

A few days later, 7.30 found the orange lifeboat at its mooring in Pangandaran.

After some negotiation, Indonesian police granted us permission to board.

Well there's not much room to move in here, and even on a day like today, where there's no swell, the boat is rocking around a little bit. It's also boiling hot in here. One of the Navy guys who spent five minutes inside described it like a sauna, so it's easy to see why the asylum seekers off this boat found the trip so uncomfortable, and in some words, traumatic, that they don't want to take a boat again.

Now in detention, four-year-old Ashkan plays with lifejacket beacons from the boat which brought him and his family back to Indonesia.

MAHBOUBE MOUSAVI (subtitle translation): I don't think I will ever forget this ordeal to the last day of my life.

GEORGE ROBERTS: Even after two failed attempts to reach Australia, Arash Sedigh says people smugglers are encouraging him and his wife to try again.

ARASH SEDIGH: They just told me, "You can go. We will send you several times. But you cannot get back your money."

GEORGE ROBERTS: So will you try to go again?

ARASH SEDIGH: Me? No. I have two times bad experience about this trip. I don't want to make my wife in trouble again. I want her for living together. I don't want to make her die.

SARAH FERGUSON: Indonesia correspondent George Roberts and producer Mark Solomons with that report, which was edited by Pru Kingsmill; post-production by Lesley Robinson.

7.30 submitted a list of 28 questions to the Government and Border Protection agencies. They declined to provide answers.

A spokesman for the Immigration Minister gave 7.30 a short statement. It says there are clear rules to cover the use of force to ensure operations are conducted safely and the Government rejects unsubstantiated allegations of inappropriate conduct.

We'll bring you part two of our investigation later this week.

http://www.abc.net.au/7.30/content/2014/s3965617.htm

2361
Europe / L’Australie ramène les bateaux de migrants… chez eux
« le: 23 août 2015 à 20:51:41 »
L’Australie ramène les bateaux de migrants… chez eux



Les Australiens emploient la manière forte pour refouler les clandestins qui s'aventurent dans leurs eaux territoriales. En Australie, pas d'états d'âme. On respecte les conventions des Nations Unies qui font obligation aux Etats membres d'accueillir des migrants, et les Australiens ont fait le choix de ne pas accepter n'importe qui. Chez eux, pas de Lampedusa. Depuis qu'ils ont adopté cette manière forte, plus un seul bateau de clandestins ne se risque dans les eaux territoriales.

Un reportage en anglais.

http://www.lesobservateurs.ch/2014/05/12/laustralie-ramene-les-bateaux-migrants-chez/

2362
À propos

Historique

Les idées que nous défendons ne sont pas nouvelles. Elles sont théorisées depuis longtemps (Castoriadis, Robespierre, on peut même remonter jusqu'à Aristote). Ce qui est nouveau, c'est leur vulgarisation, et ce qu'Internet facilite grandement : la redécouverte de documents perdus dans des archives (par exemple les conférences d'Henri Guillemin) et le croisement des informations.

Un des principaux acteurs de cette récente vulgarisation est Étienne Chouard (il a commencé en 2005 en étudiant le Traité Constitutionnel Européen), via les vidéos de ses conférences, son site et son blog. Le nom "Gentils Virus" est issu de l'une de ses conférences. Une communauté s'est formée autour de ses travaux, d'abord sur son forum puis aussi sur le groupe Facebook des Gentils Virus.

Le travail de recherche et de vulgarisation d'Étienne Chouard est extrêmement utile, mais une partie des membres de la communauté ont repéré des freins potentiels à la diffusion de ses idées auprès du grand public :
• La durée de ses conférences, la quantité d'information (citations, faits, analyses) qu'elles contiennent et les liens que ces informations possèdent les unes avec les autres, font qu'il peut être difficile de s'accrocher pour un nouveau venu.
• De la même manière, le site/blog d'Étienne Chouard s'est de plus en plus chargé avec le temps, sans réelle réorganisation. Il n'est pas forcément facile de s'orienter, d'y trouver une certaine information que l'on recherche ou de comprendre comment sa pensée a évolué au fil du temps.


Un citoyen a donc réalisé le site Le Message, pour synthétiser les idées vulgarisées par Étienne Chouard, en décrivant un cheminement de pensée menant à la principale solution qu'Étienne Chouard préconise pour se sortir de la fausse démocratie dans laquelle nous sommes : c'est-à-dire que le peuple doit écrire lui-même une nouvelle Constitution et être très vigilant à la qualité du processus constituant (et qu'une bonne méthode pour cela est d'exiger une assemblée constituante tirée au sort).

La communauté des Gentils Virus grandissait et toujours plus de citoyens s'attaquaient au travail de synthèse et d'amélioration de l'argumentaire (par exemple les réponses aux objections fréquentes faites à l'utilisation du tirage au sort), en particulier via le wiki des Gentils Virus et le site La vraie démocratie. L'idée faisait son chemin, les Gentils Virus se réunissaient en audioconférence et physiquement pour échanger et construire. Des pistes de solutions autres que seulement exiger une assemblée constituante s'étudiaient. De nombreuses autres initiatives issues plus ou moins directement de Gentils Virus naissaient ça et là, notamment le réseau social ggouv, et plus récemment le site Article 3 pour cibler l'obtention du Référendum d'Initiative Citoyenne (avec et à partir du travail déjà effectué par les participants à RIC France et OCCIR).

De nombreux Gentils Virus se plaignaient qu'avec la fréquence élevée de publications sur le groupe Facebook principal, et avec le nombre d'initiatives, d'outils et de groupes de travail qui se lançaient, il était facile de complètement passer à côté d'une information ou d'une iniative importante. Il n'y avait pas de moyen simple de connaître l'état actuel de la communauté en termes de projets lancés ou d'avancement dans la réflexion.

Objectifs du site

Le site vitrine des Gentils Virus a été conçu pour répondre à plusieurs manques :
• Avoir un point d'entrée pour les nouveaux venus qui ne connaissent pas encore la communauté des Gentils Virus et désirent en apprendre plus
• Présenter de manière claire et concise (aux nouveaux venus comme aux Gentils Virus qui ne peuvent pas tout suivre) l'état actuel de notre réflexion sur la démocratie, les solutions que nous envisageons pour y tendre et les initiatives, actions et projets principaux issus des membres de notre communauté.


Le site vitrine ne doit donc pas se focaliser sur le cheminement vers une unique solution (l'assemblée constituante tirée au sort) comme le site Le Message le fait très bien, mais doit refléter l'état actuel de la réflexion et de l'avancement dans l'ensemble des pistes que nous envisageons.

Il se doit aussi d'être différent du wiki des Gentils Virus, qui est destiné à recueillir de manière organisée la totalité de l'information que l'on possède à propos du système actuel et de la démocratie. Le site vitrine se doit au contraire de faire des choix de concision et de synthèse (et est donc destiné à faire des liens vers le wiki ou d'autres sites pour amener le visiteur vers plus de détails sur un sujet donné).

Améliorez ce site !

L'objectif de ce site est qu'il soit élaboré par sa communauté de manière la plus démocratique possible. Un protocole démocratique de contribution a pour cela été mis en place. N'importe qui peut proposer une modification à ce site internet, et la communauté des Gentils Virus vote pour que la proposition soit acceptée ou non. Votre participation est plus que bienvenue ! (que ce soit pour participer aux votes en cours comme pour rédiger des propositions)

2363
Le constat

Le peuple n’est pas protégé. Actuellement le pouvoir politique et ses représentants servent les intérêts d’une minorité contre l’intérêt général.

Le peuple est politiquement impuissant car on ne peut pas révoquer des élus qui nous trahissent, ils ne sont pas tenus par leur programme électoral, on ne peut leur imposer de se saisir d'un sujet...

Les citoyens ne peuvent qu'élire des maîtres qui décideront tout à leur place. Or limiter le pouvoir des citoyens à la seule élection crée notre impuissance politique et rend complètement inutile le débat entre citoyens et la recherche de décisions convenant au plus grand nombre. Le principe de « démocratie représentative » limite volontairement drastiquement le pouvoir du peuple et rend les décisions prises contre l'intérêt général difficiles à corriger.

Les citoyens sont dépossédés de tout rôle politique quotidien. Les constitutions écrites par des élus donnent mécaniquement des règles qui contraignent peu leur pouvoir. Il y a conflit d’intérêts : ce n'est pas celui qui est au pouvoir qui doit déterminer les limites de son propre pouvoir. La constitution de la Ve République, écrite par des élus et des hommes exerçant le pouvoir, transfère le pouvoir du peuple à des représentants tout en n’organisant aucun contre-pouvoir ou contrôle des élus.

Nous ne sommes pas en démocratie mais en oligarchie (ou ploutocratie).

Rendez-vous sur le site La vraie démocratie pour une explication détaillée des raisons pour lesquelles notre système politique actuel diffère de la démocratie.

Rendez-vous sur cette page du wiki pour des exemples de conséquences de la prise de pouvoir par les puissances financières (ploutocratie).

Vous pouvez aussi visiter cette page de réflexion qui constitue l'approche personnelle d'un Gentil Virus.

2364
Bienvenue sur le site vitrine des Gentils Virus !

Les quoi ? 

Les Gentils Virus sont tous ceux qui pensent que :
• nous ne sommes pas dans une vraie démocratie, parce que nous ne pouvons qu'élire des maîtres qui décideront tout à notre place
• de nombreux problèmes de notre société sont la conséquence de l'impuissance politique des citoyens, et seraient résolus depuis longtemps si le peuple pouvait vraiment y faire quelque chose
• il nous faut absolument une vraie démocratie pour pouvoir résoudre ces problèmes
• il faut en parler autour de soi pour réveiller les citoyens qui sommeillent en nous tous, de sorte à ce que l'on soit nombreux à exiger une vraie démocratie
Nous essayons donc de donner aux gens le virus de la démocratie, d'où le nom "Gentils Virus".

Si vous êtes nouveau sur le site, nous vous recommandons de commencer votre visite par la rubrique "Le constat", qui nous l'espérons arrivera à vous convaincre :).


Nous nous situons principalement en France, mais pas seulement :

https://www.google.com/maps/d/embed?mid=ziVp4Gb1Izy4.kJHlZSIIAnHw

http://gentilsvirus.org/

2365
L'immigration rapporte 3 500 euros par individu chaque année

D'après un rapport de l'OCDE dévoilé par La Libre Belgique, l'immigration "rapporterait" en moyenne près de 3.500 euros de rentrées fiscales par individu par an . Toutefois, l'insertion d'une partie d'entre eux ferait toujours l'objet de discrimination : un véritable gâchis pour les économistes et les observateurs.



"Avec la faible croissance du PIB belge ces dernières années, on voit que sans l'immigration, la Belgique serait en récession." Voici ce qu'assure le politologue et spécialiste des migrations, François Gemenne, mercredi, dans une enquête de La Libre Belgique, alors que les effets de l'immigration resteraient négativement perçus par 72 % des Belges, selon un sondage Ipsos de 2011.

 D'après une étude comparative de l'OCDE reprise par le quotidien, "l'effet fiscal et budgétaire des immigrés en Belgique" avoisinerait les 3.500 euros de moyenne, ce qui représenterait près de 1 % du PIB du pays, "pensions mises à part". De quoi faire dire que "l'immigration ne coûte pas, elle rapporte".



Comme la France, plus ou moins

En février dernier, Arnaud Montebourg, alors ministre français du redressement productif allait lui aussi dans ce sens, en déclarant sur le plateau du "Grand jury" RTL/ Le Figaro /LCI  que "l'immigration coûte 47,5 milliards et (...) rapporte 60 milliards" à son pays. De nombreux rapports renforcent ce bilan, à commencer par une étude de l'université de Lille de 2009, citée par La Libre, et un audit de l'Assemblée nationale française datant de 2011. "Même le conseil d'orientation des retraites parvient à la conclusion que les immigrés pèsent d'un poids positif dans la sauvegarde de notre système social", concluait l'actuel ministre de l'Économie française.

 En Belgique, si de telles études n'ont encore jamais vu le jour, nombre d'économistes tombent d'accord avec le constat français, à quelques nuances près. "L'immigration en Belgique a plus ou moins le même âge qu'en France, mais elle est plus qualifiée (...) plutôt intra-européenne", à 70 %, selon le rapport annuel Migration, du centre fédéral Migration, sorti le 24 juin dernier.


"Des effets positifs", mais un vrai paradoxe

Professeur à l'UCL, Frédéric Docquier confiait à la Libre les bienfaits de l'immigration, qui génère "généralement des effets légèrement positifs sur les salaires, tout en affectant très peu le taux de chômage". Une déclaration vérifiée par les données de l'OCDE, qui noterait un impact de + 0.27 % sur les salaires, via l'immigration.

 Si les chiffres sont plutôt bons, ils pourraient être bien meilleurs, car si la Belgique est un des pays européens où les immigrés rapportent le plus, il est également l'un de ceux où leur chômage est le plus conséquent.

 Parmi les immigrés nés hors Europe, il flirterait avec les 14 % pour les immigrés, d'après l'étude de la Banque Nationale de Belgique, parue en décembre 2012, voire 17 % pour l'OCDE. En revanche, seuls 6.7 % des immigrés actifs européens seraient sans emploi.

 "Il y a un énorme potentiel à exploiter, mais (il) se trouve bridé par les discriminations dans l'accès à l'emploi", poursuivait François Gemenne, en accord avec le rapport parallèle du Centre pour l'égalité des chances et la lutte contre le racisme (CERD), de janvier 2014.


Une diminution historique du nombre d'immigrés

Une véritable aubaine qui, outre les inégalités et les discriminations, pourrait ne pas être pleinement exploitée d'après La Libre. La faute à une baisse de 10 % de l'immigration internationale en 2012, la première depuis deux décennies.

 Entre 2011 et 2012, "la différence de 13.500 immigrés enregistrée priverait l'État belge, en théorie, de 47 millions d'euros de recettes fiscales", écrit la journaliste, avant de pointer les conséquences sur le marché du travail : "Sans pouvoir prédire l'avenir, on peut aisément imaginer qu'à la sortie de crise, on manque de capital humain dans certains secteurs, ce qui pourrait freiner la reprise et nous déforcer au niveau international", explique l'économiste Frédéric Docquier à La Libre.

 De son côté, le centre fédéral Migration tient à rester plus prudent dans son bilan, avançant qu'"à ce stade, il est difficile de tirer de grandes conclusions sur la diminution des immigrations".

http://www.levif.be/actualite/belgique/l-immigration-rapporte-3-500-euros-par-individu-chaque-annee/article-normal-17431.html

2366
Waremme: découvrez le chantier titanesque de la piscine

Lancé au mois d’avril, le chantier de la piscine de Waremme avance bien.
Nous avons pu nous en rendre compte lors d’une visite exclusive.
Les plages ont été rénovées et seront bientôt carrelées, les bassins ont été vidés pour refaire l’étanchéité, les tuyauteries sont changées et les murs extérieurs sont isolés.
Impressionnant !



Le grand bassin complètement vide et recouvert de poussière. Impressionnant !



Lorsqu’on entre sous la vieille bulle en plastique (trouée !) qui sert de toit à la piscine du centre sportif Edmond Leburton, il y a un énorme nuage de poussière qui se dégage. Pas facile de respirer. La demi-douzaine d’hommes qui travaille porte d’ailleurs des masques. Ils sont en effet en train de vider, à la disqueuse, les joints des bassins. C’est la toute première fois que nous les voyons dépourvus d’eau. C’est assez impressionnant ! La grande piscine, à elle seule, contient d’habitude 650m³ d’eau. «  Tous les joints vont être refaits en époxy pour une meilleure étanchéité  », explique Albert Gérard, l’échevin des sports et président du complexe sportif. «  C’est un très gros travail mais nécessaire. Certains carrelages cassent et il faut aussi les remplacer.  » Aux abords, les plages qui s’affaissaient viennent d’être réaménagées. «  Il ne reste plus qu’à poser le nouveau carrelage.  »



Lorsque l’on passe dans le pédiluve rempli de… poussière, on entre dans la salle de douche et des sanitaires. Hormis un évier, tout a disparu… «  Nous avons enlevé les WC au sol pour remettre des suspendus. Au niveau des douches, nous allons enlever la vieille tuyauterie en fer pour la remplacer par de l’alpex. Il n’y aura ainsi plus de risque de légionellose. Et ce travail va être effectué par le personnel du centre sportif. Actuellement, il change tous les tuyaux d’évacuation.  » Au niveau des vestiaires, plus rien non plus. «  Nous avons enlevé les cabines pour installer toutes les gaines techniques. Elles seront alors remises avec de nouveaux casiers à bracelets rouges.  »



À l’extérieur, des hommes s’affairent également. «  On isole tous les murs avec le placement d’un bardage métallique.  » Bref, le chantier qui coûte 1,3 million (subside d’1,1 million) avance bien mais est loin d’être bouclé. «  Il faudra attendre novembre pour cette phase 1. On espère pouvoir enchaîner avec la 2 pour la toiture…  »

http://www.lameuse.be/1358814/article/2015-08-22/waremme-decouvrez-le-chantier-titanesque-de-la-piscine-photos

2367
Attention si vous achetez ce produit chez Cora: des allergènes ne sont pas mentionnés

À la suite d’une erreur d’étiquetage, la Société A.LONHIENNE sprl a communiqué vendredi soir en accord avec l’AFSCA un rappel de produit. Des paquets de 200g de « Mini-Brochettes d’agneau marinées », de marque de distributeur Cora, sont concernés.



Le rappel concerne plus précisément les paquets vendus dans les magasins Cora de Chatelineau, Foetz, Hornu, La Louvière, Rocourt, Woluwe et Messancy, entre le 13/08 et le 20/08/15 – Lots 50590, 50643, 50688, 50736 avec DLC 19/08/15, 21/08/15, 24/0815, 26/08/15. Le produit contient des allergènes non mentionnés sur l’étiquette.

« Si vous présentez une intolérance ou une allergie au poisson, moutarde, œuf, soja, lait ou céleri, ne consommez pas ce produit et ramenez-le au point de vente où il vous sera remboursé », indique l’entreprise. « Si vous l’avez déjà consommé et si vous présentez des signes de réaction allergique, consultez votre médecin traitant en lui signalant cette consommation ».

« Pour les consommateurs non allergiques, le produit ne présente aucun danger et peut être consommé sans risque. Seules les barquettes de 200g sont concernées, et pas celles de 400g


http://www.sudinfo.be/1358835/article/2015-08-22/attention-si-vous-achetez-ce-produit-chez-cora-des-allergenes-ne-sont-pas-mentio

2368
Grez-Doiceau: la Chine s’intéresse à une dermatologue

Depuis peu, de nombreux Chinois se demandent où se situe Grez-Doiceau. Ce petit moment de célébrité, c’est au docteur Guiot que la commune le doit.



Le docteur Françoise Guiot a en effet mis en vente, il y a un peu plus d’une semaine maintenant, un livre sur le marché chinois.

Elle explique son aventure : «  C’est mon premier livre. J’en ai parlé avec mon éditeur. On s’est dit qu’il pourrait être intéressant de donner des conseils en matière de peau aux Chinois. Il est difficile d’en trouver là-bas, ils n’ont pas accès aux mêmes informations que nous et il leur est parfois difficile de comprendre leurs problèmes parce que le monde médical parle dans un langage fort académique. »

Pourtant, la peau est une préoccupation majeure pour les Chinois. «  On le voit notamment à ces Chinoises qui portent une voilette devant leur visage, ou qui s’enduisent d’énormément de crème solaire. Leur peau est fort différente de la nôtre. Elle est beaucoup plus grasse. Ils ont beaucoup d’acné aussi, surtout ceux qui s’occidentalisent. Ils ont facilement des cicatrices plus visibles dues à la pigmentation de leur peau. »

Des conseils de bon sens

Le livre de 56 pages que la Brabançonne wallonne a publié a pour objectif de les aider. «  Même si ce n’est pas non plus une encyclopédie ! Disons plutôt un petit manuel pratique rassemblant des conseils de bon sens. » Le but n’est pas de se substituer à la médecine traditionnelle chinoise. «  Je veux juste offrir la possibilité aux Asiatiques d’avoir une consultation à l’européenne  », poursuit le docteur Guiot

Le livre est sorti il y a dix jours. «  Il est donc encore un peu tôt pour avancer des chiffres de vente  », précise la dermatologue, qui explique avoir mis six mois à le rédiger.

Peu après sa sortie, c’est un beau coup de publicité que cet ouvrage a reçu en passant à la télévision chinoise. «  C’était vraiment inattendu. J’ai présenté mon livre à notre télévision locale, et une équipe de Chine Express était présente pour l’occasion. »

Reste à savoir comment Grez-Doiceau sera prononcé avec l’accent chinois !

http://www.lesoir.be/967087/article/actualite/regions/brabant-wallon/2015-08-20/grez-doiceau-chine-s-interesse-une-dermatologue?utm_source=outbrain&utm_medium=widget&utm_campaign=obclick&obref=obinsource

2369
Au Delhaize, choisir le paquet de salade du fond ne servira bientôt plus à rien

Après la mise en vente des «légumes moches», Delhaize continue sa croisade contre le gaspillage.



Le personnel de Delhaize serait prié de ne plus mettre directement en rayon les produits dont la date de péremption est plus éloignée. En clair, fini le temps où l’on plongeait directement vers le fond du rayon pour profiter de la salade à la date de péremption la plus éloignée.

C’est ce que le Nieuwsblad et le Standaard révélaient ce mercredi matin.

Selon les quotidiens néerlandophones, cette mesure contre le gaspillage permettrait également de diminuer les pertes financières de la marque. Pourquoi une telle mesure aujourd’hui ? Va-t-elle réellement diminuer le gaspillage ? Quels produits sont touchés ? Roel Dekelver, porte-parole de Delhaize a répondu à nos questions.

Cette mesure concerne-t-elle tous les magasins Delhaize de Belgique ?

«  Tout d’abord, je tiens à relativiser les propos de la presse néerlandophone. Cette mesure fait partie d’une liste de conseils contre le gaspillage que nous avons transmis à l’ensemble de nos magasins. Nous n’imposons pas nos collaborateurs à l’appliquer telle quelle.  »

Tous les produits sont-ils concernés ?

«  Non. Ces conseils touchent les produits à consommation rapide. Ceux dont la date de péremption n’excède pas quatre ou cinq jours. Par expérience, nous avons constaté que c’est un réflexe humain que de chercher les produits dont la date de péremption est la plus éloignée. C’est tout à fait normal mais c’est un phénomène que nous souhaitons limiter. Évidemment, les clients continueront à trouver les produits qu’ils souhaitent. Nous avons la volonté de responsabiliser nos clients quant au gaspillage.  »

À quoi correspond le gaspillage quotidien chez Delhaize ?

«  Le Standaard pointait le chiffre de 35 000 repas par jour mais je ne peux pas confirmer. C’est loin d’être si facile à quantifier car ce ne sont que des interprétations et de vagues estimations. Évidemment, ce phénomène est très présent et nous essayons de le limiter tant que possible. Nous limitons l’utilisation d’emballages et nous reversons les invendus à des banques alimentaires. Et depuis peu, nous vendons également des « légumes moches ». Comme nous avons beaucoup de produit frais, de telles politiques sont indispensables.  »

http://www.lesoir.be/966453/article/economie/2015-08-19/au-delhaize-choisir-paquet-salade-du-fond-ne-servira-bientot-plus-rien?utm_source=outbrain&utm_medium=widget&utm_campaign=obclick&obref=obinsource

2370
Le système de communication de Stephen Hawking désormais ouvert à tous les handicapés



Le logiciel créé par Intel à la fin des années 1990 qui a aidé le scientifique Stephen Hawking, atteint de la maladie de Charcot, à pouvoir continuer de communiquer avec le monde est désormais en open source.

Lourdement handicapé, Stephen Hawking, qui a perdu l’usage de la parole, utilise ce logiciel pour transcrire les mouvements de son visage en texte. Les contractions de sa joue sont détectées par un capteur infrarouge fixé sur ses lunettes et une tablette, installée sur son fauteuil roulant, lui permet de saisir du texte en contractant sa joue lorsque le curseur est sur la bonne lettre.

Désormais disponible pour tous, le logiciel ACAT (Assistive Context-Aware Toolkit) d’Intel pourrait améliorer le quotidien de millions de personnes handicapées.


http://fr.metrotime.be/2015/08/22/must-read/le-systeme-de-communication-de-stephen-hawking-desormais-ouvert-a-tous-les-handicapes/