Voir les contributions

Cette section vous permet de consulter les contributions (messages, sujets et fichiers joints) d'un utilisateur. Vous ne pourrez voir que les contributions des zones auxquelles vous avez accès.


Messages - mike

2371
Un des criminels les plus recherchés d’Italie avait refait sa vie en Belgique



Une équipe d’élite de la police fédérale a interpellé l’un des hommes les plus recherchés d’Italie à Geluwe, un village de Flandre occidentale.
L’homme, condamné pour meurtre, vivait depuis des années sous un faux nom et était même marié avec une Flamande qui ne connaissait pas son passé, rapportent mercredi les journaux de Mediahuis et Het Laatste Nieuws.

video : http://www.rtl.be/videos/video/545904.aspx

Le 20 février 2000, le corps sans vie de Betty Ponce Ramirez Yadira avait été découvert sur les rives du Pô, à proximité de la ville italienne de Piacenza. Deux mois plus tard, la police identifiait les auteurs présumés. Il s’agissait de trois Albanais, en fuite. Les suspects avaient été condamnés par défaut le 23 avril 2003 à 23 ans de prison.

Les enquêteurs italiens ont retrouvé la trace d’un meurtrier de la jeune femme après 15 ans. Celui-ci vivait en Belgique. Selon la presse italienne, il est marié et a trois enfants. Une équipe FAST de la police fédérale a interpellé, lundi, l’homme âgé de 37 ans, à Geluwe.

Le suspect avait pris la fuite vers la Belgique après le meurtre. Il avait demandé l’asile sous un faux nom et avait été naturalisé en 2000.

http://www.lesoir.be/966099/article/actualite/belgique/2015-08-19/un-des-criminels-plus-recherches-d-italie-avait-refait-sa-vie-en-belgique-video?utm_source=outbrain&utm_medium=widget&utm_campaign=obclick&obref=obinsource

2372
Une décision controversée de Galant pourrait augmenter les vols de nuit à Bruxelles

DHL tente de ravir des vols intercontinentaux à TNT. Carlo Di Antonio interpelle la ministre Galant.



La compagnie de fret DHL est-elle en train d’essayer d’affaiblir ses concurrents TNT et Fedex à l’heure où la Commission européenne s’apprête à statuer sur leur projet de fusion ? Par la même occasion, assiste-t-on à une nouvelle bataille entre Zaventem et Liege Airport pour attirer en Flandres une compagnie opérant au départ de Liège (Ethiopian Airlines) et, par là même, grappiller des droits de trafic entre la Belgique et la Chine attribués à TNT Airways, compagnie établie à Liège ?

Le dossier est technique et suscite des tensions politiques. Comme l’a révélé notre confrère de « L’Écho », la compagnie TNT Airways et la direction de Liège Airport se sont plaintes auprès de la ministre fédérale Jacqueline Galant (MR) de l’octroi de droits de trafic entre Zaventem et les trois villes Dubaï, Shangaï et Hong Kong. Attribués à Ethiopian Airlines, compagnie opérant pour le compte de DHL, ces nouveaux droits de trafic «  sont illégaux  » selon le président de Liège Airport José Happart (PS) «  car ils bafouent en partie les accords bilatéraux noués entre la Belgique et la Chine qui consacrent des droits de trafic exclusifs à TNT Airways. En matière de droits aériens, on ne fait pas ce qu’on veut ! La décision de la ministre est d’autant plus étonnante que, d’une part, elle s’oppose au refus de ces droits de trafic par l’administration fédérale et d’autre part, elle favorise une compagnie (DHL) qui a déplacé son hub de Bruxelles à Leipzig et défavorise TNT dont le hub est implanté à Liège. »

De son côté, la présidente du Sénat, Christine Defraigne (MR) est intervenue auprès de la ministre pour lui faire part de ses inquiétudes au niveau juridique, social et économique. «  Cette décision est porteuse de danger en matière de respect de la concurrence mais également pour les Bruxellois qui auraient, du coup, plus de vols de nuit ».

Carlo Di Antonio, ministre en charge des aéroports wallons (CDH) monte le curseur et demande que «  Jacqueline Galant révise sa décision ».

Plus de vols à Bruxelles, moins à Liège

«  Selon notre analyse juridique, la décision est parfaitement légale  », déclare le porte-parole de la ministre Galant, Jasper Pillen qui indique cependant que «  la ministre prenait en compte les différentes oppositions et examinait plus en profondeur ce dossier des droits de trafic avant de faire part de sa réaction dans les prochains jours  ».

À bonne source, il nous revient que la ministre libérale ne fait pas l’unanimité auprès de ses coreligionnaires du gouvernement. Autant Charles Michel que Didier Reynders réexaminent un dossier qui pourrait générer deux perturbations : augmenter les vols de nuit à Bruxelles et assécher l’emploi à Liège. D’où l’amorce d’un revirement opéré par la ministre lorsque son entourage parle de «  révision mensuelle de ces droits de trafic ». Il n’est pas exclu qu’un « nouvel » élément mis à la connaissance de la ministre pousse cette dernière à ne pas renouveler ces droits de trafic dès septembre. À moins que la pression de DHL ne soit la plus forte.

http://www.lesoir.be/968630/article/economie/2015-08-21/une-decision-controversee-galant-pourrait-augmenter-vols-nuit-bruxelles

2373
Wikipedia affronte la Russie dans un bras de fer contre la censure

La fondation Wikimedia qui édite l'encyclopédie libre refuse de céder aux demandes de censure de contenus interdits en Russie, et prend le risque de devenir inaccessible pour les internautes russes, si les menaces de blocage sont mises à exécution.




Le Roskomnadzor fait encore parler de lui, mais il pourrait cette fois-ci être tombé sur plus obstiné que lui. Russia Today rapporte que le régulateur russe des télécoms a écrit à la fondation Wikimedia pour la prévenir que l'encyclopédie libre Wikipedia serait bloquée en Russie si elle ne censurait pas des articles qui expliquent comment préparer certaines drogues comme le haschish ou le "charas", une spécialité indienne ancestrale.

Comme c'est désormais son habitude, le Roskomnadzor a prévenu Wikimedia que s'il n'obtempérait pas, il donnerait l'ordre aux FAI de bloquer l'accès aux pages concernées depuis la Russie. Mais parce que Wikipedia n'est accessible qu'à travers le protocole HTTPS qui chiffre les communications, il ne serait pas possible de filtrer les accès selon l'URL demandée, et c'est donc l'ensemble du site qui deviendrait inaccessible aux quelques 60 millions d'internautes russes.

Le régulateur dit faire application d'une décision de justice de juin dernier, un tribunal de première instance d'Astrakhan ayant jugé qu'il était illicite de publier des informations sur des méthodes de préparations du cannabis, qui fait partie des drogues interdites en Russie. C'est déjà en application de cette décision qu'après quelques difficultés, le Roskomnadzor avait réussi à faire plier Reddit pour qu'il bloque l'accès depuis la Russie à des pages de discussions contenant des informations sur la manière de cultiver des drogues.

Depuis plusieurs mois, l'autorité administrative multiplie les demandes de censure aux plateformes qui hébergent des contenus, pour des raisons diverses et variées. Le premier "chantage" de cette nature avait eu lieu contre le site d'hébergement de projets open-source GitHub, qui avait dû bloquer une page listant des méthodes de suicide. La Russie semble également avoir réussi à faire pression sur Facebook, Google et Twitter, pour qu'ils censurent les contenus illégaux sous le ciel de Vladimir Poutine.







Mais Wikimedia ne semble pas décidé à céder et prend le risque d'un bras de fer. "Wikimedia est une encyclopédie universelle et toutes les informations publiées dessus ont des références vers différentes sources", a rappelé Stanislav Kozlovskiy, le directeur de Wikimedia Russie, à l'agence de presse russe RBC News. "Dans cet article toutes les informations ont été prises du site des Nations Unies et de sources universitaires". Le représentant local de l'encyclopédie a assuré que Wikipedia était "préparé à un blocage", sans en dire davantage.

A notre connaissance et contrairement à tous les grands sites à vocation internationale, Wikimedia ne met pas en place de filtrage géographique pour respecter les lois nationales lorsque des contenus sont interdits dans certains pays mais pas dans d'autres. L'encyclopédie se contente d'avoir des éditions linguistiques, comme une version russe, mais sans nécessairement y appliquer les lois des pays auxquels elles s'adressent, la censure étant largement laissée à l'appréciation des modérateurs, auto-gérés. Rien n'empêche pas ailleurs les utilisateurs d'une version de Wikipedia d'accéder à une autre version. Et il semble que Wikimedia n'ait aucune envie de revoir cette philosophie. Au risque de paraître privilégier le droit américain sous couvert d'universalité.

En savoir plus sur http://www.numerama.com/magazine/33981-wikipedia-affronte-la-russie-dans-un-bras-de-fer-contre-la-censure.html#c9m8mLWmSumRErSO.99

2374
Les agriculteurs manifesteront à Paris à la rentrée



Les syndicats FNSEA et JA appellent les agriculteurs de toute la France à manifester le 3 septembre à Paris.


La FNSEA et les JA lancent une grande mobilisation nationale à Paris le 3 septembre avec la convergence de tracteurs, venus de toute la France, vers la capitale.
 L’enjeu est d’interpeller la France et l’Europe sur une crise agricole qui empêche, tous les jours un peu plus, les exploitants, toutes productions confondues, d’exercer librement  leur métier. Ras le bol des contraintes, de cette volatilité des prix, des contrôles, des charges qui explosent, des excès de paperasserie et d’une sur administration qui brident toute volonté d’entreprendre.
« Si les éleveurs s’expriment aujourd’hui, nous avons nous aussi déjà maintes fois rappelé dans nos actions précédentes les incohérences de cette politique agricole. Cette fois, si  tous les paysans français sont prêts à véritablement enfoncer le clou, nous devons être présents. Comme en 2010 (panorama photo ci-dessous), il faut mettre sous pression les élites parisiennes en montrant que nous refusons d’être les sacrifiés d’orientations politiques qui vont faire mourir l’agriculture française. L’objectif est  d’exprimer notre colère et notre détermination à nos décideurs, députés, sénateurs, ministres et président de la République, afin que chacun prenne conscience du malaise agricole. Depuis  maintenant 25 ans, notre métier est secoué tous les deux ou trois ans par une nouvelle réforme. Il nous faut une politique agricole ambitieuse sur le long terme et non pas de nouvelles mesures prises dans l’urgence tous les matins. Il est temps que nous puissions avancer sans tous ces « boulets » aux pieds, qui nous freinent, mais surtout nous découragent », expliquent dans un texte commun, publié ce matin dans Horizons Centre Ile de France, les présidents des quatre FDSEA d'Ile-de-France, Damien Greffin, de Seine-et-Marne, Arnaud Rousseau, d'Eure-et-Loir, Jean-Michel Gouache, et de Loir-et-Cher, Florent Leprêtre.
 La FNSEA demande « un vrai cap pour l’agriculture française ». Elle fixe une liste de revendications politiques : « 1. Sortir de la crise maintenant ! Chaque acteur doit prendre ses responsabilités pour donner vite de l’oxygène aux trésoreries des éleveurs. Les paysans veulent des actes, des prix, des justes prix. 2. Fixer un cap stratégique pour une agriculture riche de ses diversités. Il est temps d’établir une véritable stratégie de long terme. Nous organiserons en ce sens une convergence de tracteurs le 3 septembre à Paris. Nous porterons une plateforme de revendications et attendrons, ce même jour, des réponses de la part des ministres et parlementaires, que nous inviterons en pré-rentrée. 3. Que l’Europe joue enfin son rôle ! Depuis très longtemps nous demandons plus, mais surtout mieux de l’Europe. La Commission doit jouer son rôle de régulateur en proposant des mesures des dégagements de marché. »
Par ailleurs, une délégation manifestera aussi le 7 septembre, à Bruxelles cette fois, durant le conseil des ministres de l'agriculture.



http://www.horizons-journal.fr/article/les-agriculteurs-manifesteront-a-paris-a-la-rentree,752.php

2375
Opacité du TAFTA : la Commission coupe l’accès aux États membres



TAFTA, Commission européenne, Transparence des négociations, Gouvernement français

Fin juillet, après le 10e cycle de négociation, les mesures prises pour protéger le secret qui entoure le TAFTA ont été considérablement renforcées. D’après un mémo obtenu par le site d’investigation allemand Correct !v, la Commission Européenne a décidé de se dispenser d’envoyer aux États membres les résumés de ses discussions avec les États-Unis.

Matthias Fekl, ses collaborateurs et les autres membres des gouvernements devront se plier aux nouvelles règles et se déplacer jusqu’à Bruxelles s’il leur prend l’envie de garder un œil sur la négociation du plus grand accord bilatéral de libre échange de l’histoire. Ils ne pourront alors qu’y consulter les documents dans une salle de lecture coupée du monde, et ce jusqu’à ce que des salles similaires soient installées dans les capitales. Quand aux quelques parlementaires nationaux qui avaient accès aux rapports, comme en Allemagne, ils se retrouvent dans la même situation que le reste de leurs concitoyens : dans le noir.

Le site d’investigation allemand Correct !v a été à l’origine de la publication mi-juillet de nombreux documents confidentiels, dont des informations sur les positions américaines, qui aurait précipité le renforcement du secret.

Une chose est sûre, pour les accords de libre échange, la transparence n’est pas pour tout de suite.


https://www.libre-echange.info/veille/article/opacite-du-tafta-la-commission-coupe-l-acces-aux-etats-membres

2376
Explosion du nombre de dossiers liés au terrorisme en Belgique

Sept mois après la découverte d'une cellule terroriste à Verviers, le procureur fédéral Frédéric Van Leeuw souligne que la lutte est loin d'être terminée.
"Nous avons ouvert cette année davantage de dossiers liés au terrorisme que pour l'année 2014 dans son intégralité et il s'agissait d'une année record avec 195 dossiers.
 C'est une lutte qui va encore durer des années", indique-t-il samedi dans De Tijd et l'Echo.



Le magistrat ajoute que plusieurs attaques ont été déjouées chez nous, mais ne peut pas en dire davantage.
Ce n'est pas souhaitable, dit-il, de communiquer à chaque fois sur le sujet, car ce serait faire le jeu des terroristes.
"Nous avons des dossiers où nous sommes sûrs que des attaques ont été déjouées, mais nous n'avons pas de preuves solides.
Parfois, nous sommes dans l'obligation d'intervenir rapidement afin de ne pas prendre de risques.
Ces gens parviennent alors à échapper à des poursuites ou à des condamnations, mais nous préférons un mauvais dossier judiciaire à un bel attentat", affirme-t-il. La plus grande partie des dossiers est liée au groupe État islamique et à la Syrie.

http://www.levif.be/actualite/belgique/explosion-du-nombre-de-dossiers-lies-au-terrorisme-en-belgique/article-normal-411911.html?utm_source=facebook&utm_medium=social&utm_campaign=vif

2377
Démission de Tsipras : la gauche radicale invite Hollande à s'en inspirer



LE SCAN POLITIQUE - L'extrême-gauche et l'extrême-droite, qui s'étaient toutes deux réjouies de l'élection du premier ministre grec, ont accueilli la nouvelle de sa démission en ordre dispersé
 

«Un démocrate dans une démocratie». La démission du premier ministre grec, Alexis Tsipras, a beau n'avoir pas été une surprise, elle a tout de même fait réagir partout en Europe. Y compris en France, où l'extrême-droite et l'extrême-gauche, qui s'étaient réjouies de l'arrivée au pouvoir de cet eurosceptique, ont cette fois offert des accueils très différents à la nouvelle. «Il faut avoir une réaction qui soit réfléchie face à cette situation volatile et ce coup de théâtre», a très vite souhaité Jean-Luc Mélenchon.

Le co-fondateur du Parti de Gauche (PG) a avant toute chose «tenu à saluer la méthode» du désormais ex-chef du gouvernement grec. «Faisant face à des difficultés et voyant qu'il ne dispose plus de majorité, Alexis Tsipras retourne devant le peuple. François Hollande ferait bien de s'en inspirer!», a encore appelé l'ancien candidat à la présidentielle, joint ce jeudi soir par le Scan. «J'espère que le courant du ‘non' à l'accord au sein de Syriza va ressortir renforcé de cette décision», a-t-il enfin plaidé.

«Tsipras doit être balayé en septembre!», espère Philippot

De même, le coordinateur politique du PG, Éric Coquerel, s'est félicité de cette «leçon d'honnêteté et d'intégrité». «Monsieur Tsipras, qui était en train de conduire une politique inverse à celle pour laquelle il avait été élu, s'en remet au peuple: c'est tout à son honneur. Et il n'échappera à personne que je pense à François Hollande en disant cela», a-t-il glissé ce jeudi soir au Scan. «Est-ce que les Grecs vont se saisir de l'occasion pour faire émerger la gauche d'Alexis Tsipras, ça, je n'en sais rien...», a-t-il toutefois concédé.

Côté Front national, on a au contraire semblé se réjouir de l'annonce de la démission du premier ministre grec. «Après l'affreuse trahison du référendum qu'il avait organisé, et parce qu'il reste aveugle sur l'euro, Tsipras doit être balayé en septembre!», s'est emporté le vice-président du parti, Florian Philippot, jeudi soir sur Twitter. En cause notamment: l'accord de rigueur passé par la Grèce avec l'Europe en dépit du «non» apporté au scrutin organisé en juillet dernier sur le plan d'aide.

http://www.lefigaro.fr/politique/le-scan/citations/2015/08/20/25002-20150820ARTFIG00313-demission-de-tsipras-la-gauche-radicale-invite-hollande-a-s-en-inspirer.php#xtor=AL-155-[Facebook]

2378
Charles Michel: "De plus en plus, on va devoir être dans une société" où il faudra accepter moins de libertés pour mieux lutter contre les terroristes

video : http://www.rtl.be/videos/video/546210.aspx

Selon Charles Michel, invité du RTLINFO 19H, l’Espagne avait aussi envoyé son signalement de radicalisation à la Belgique. Mais il a été impossible de le localiser pour nos forces de l’ordre.

Le Premier ministre l’a avoué: "Oui, la menace s’est intensifiée" en Belgique. En effet, les plus de 200 dossiers ouverts pour terrorisme depuis le début de cette année constituent d’ores et déjà un record.

Mais le Premier ministre l’assure, la Belgique s’organise. "On a voté des évolutions de la loi pour faciliter les écoutes téléphoniques et les contrôles des communications internet dans le cadre de la lutte contre le terrorisme", a-t-il rappelé. "Mais on va devoir toujours faire plus". Cette surveillance accrue des individus est selon lui inéluctable: "On va devoir de plus en plus trouver un nouvel équilibre entre la liberté de circuler, les droits à la vie privée, mais en même temps il sera nécessaire d'accepter quelques contraintes" comme les contrôles d'identité et de bagages. "Je pense que, de plus en plus, on va devoir être dans une société de cette nature-là."

http://www.rtl.be/info/belgique/politique/charles-michel-de-plus-en-plus-on-va-devoir-etre-dans-une-societe-ou-il-faudra-accepter-moins-de-libertes-pour-mieux-lutter-contre-les-terroristes-748206.aspx

2379
info - média france / Quand la France détruit ses églises
« le: 23 août 2015 à 10:56:39 »
Quand la France détruit ses églises



10.000 édifices catholiques seraient menacés de destruction en France…
Depuis 2000, une trentaine d’églises auraient déjà été détruites.
Récemment, les églises de Gesté dans le Maine et Loire, celle, monumentale d’Abbeville en Picardie ont été démolies à la pelleteuse.
Les maires concernés ont justifié ces destructions par le soi-disant mauvais état de ces édifices.
Sur place, des habitants révoltés contestent cet argument. Destructions, abandons volontaires, beaucoup de politiques affichent clairement, désormais, un mépris pour le patrimoine religieux, pour l’histoire de leur pays. Résultat, il est à peu près certains que d’autres églises seront détruites en France.
Dans ce reportage, un des représentants de l’Observatoire du Patrimoine religieux explique de quelle manière, certains maires s’y prennent pour justifier une démolition auprès de leurs administrés…




http://www.lesobservateurs.ch/2015/07/05/quand-la-france-detruit-ses-eglises-video/?utm_source=dlvr.it&utm_medium=facebook

Posté par MF le 6 août 2015 à 11h20   
 

Des édifices superbes, élevés pour affronter les millénaires! Et pour faire quoi à la place? Autrefois des lieux de recueillement, des refuges, ouvert à tous pour y trouver la paix…aujourd’hui plus possible a cause d’une gauche franc-maçonne, qui comme les musulmans ( honte à cette saleté d’islam jusqu’à la fin des temps! ) a la haine de tout ce qui les accuse dans leur folie et démasque leur sectes.
 Je vois bien ce qu’il faudrait faire…mais je n’ai pas le droit de le dire sur un forum.
 
 


Posté par gilles13009 le 6 août 2015 à 10h01   
 

Quand je vois ces distractions je ne peux que faire référence aux textes que j’avais lu lors de la révolution française. Connaissant bien cette engeance, je vois l' »oeuvre » de la Franc-Maçonnerie. On peut ne pas pouvoir financièrement remettre en état des église dans de petits villages, mais cette magnifique église d’Abbeville a été démolie idéologiquement. Pour preuve, ces innombrables vitraux, magnifiques et qui font partie de notre patrimoine artistique auraient dû être entreposés quelque part, voire dans un musée consacré à cet art incroyable. Non, certains élus, qui construisent partout des aéroports inutiles, des piscines en doublons, des ronds points, des bretelles d’autoroutes, des gares au milieu des champs, de part leur féodalité aux loges détruisent l’oeuvre commune de nos ancêtres. Il n’y aura pas de pitié pour ces cafards.
 
 


Posté par danet christine le 12 juillet 2015 à 18h03   
 

ok ok ! Mais l’église dans tout ça qu’est ce qu’elle fait ? Il suffirait de revendre quelques bibelots du vatican, et toutes les églises de france seraient sauvées. Et encore bien d’autres choses pourraient être faite dans le monde si l Eglise mettait en pratique la doctrine : faire voeux de pauvreté et d’aide aux autres…….. C’est quand même eux qui s’en servent !
 
 


Posté par Antonio le 11 juillet 2015 à 12h27   
 

Je trouve cela incroyable pour un pays si culturel que la France. Est-ce que cela est bien arrivé en France? C’est bien semblable à ce que les terroristes de l’EI (ISIS) ont fait en Irak, à Nimrud, Mossoul, Palmyra. Ici, au Portugal, malgré les énormes difficultés économiques auxquelles nous sommes confrontés, nous faisons, tout de même, tous nos efforts pour maintenir notre patrimoine. Vous, les Français, qui avez un patrimoine si riche, vous faites ce que les Allemands de Hitler n’ont pas même osé de faire à Paris. Quelle est la prochaine église à être démolie? Notre Dame de Paris?
 
 


Posté par Sentinelle le 10 juillet 2015 à 23h30   
 

@ Coralie et Elodie

Je suis toujours étonné d’entendre les jeunes femmes occidentales minimiser et sous-estimer l’islam ! Si vous n’arrivez pas à lire le Coran – ce qu’on peut comprendre -, au moins devriez-vous être attentives à ce que disent les femmes musulmanes qui ont vécu cela de près ! Leurs témoignages émouvants – pas difficiles à trouver sur Internet – devraient vous ouvrir les yeux ! Une femme qui met le foulard islamique – je ne parle même pas de la burqa – signale ainsi qu’elle est soumise à Allah, soumise à son mari, soumise aux hommes de sa famille (de son clan), soumise aux hommes en général parce qu’elle a moins de valeur… Celle qui ne le fait pas est insoumise, donc en rébellion… Est-ce que j’ai besoin de vous dire ce que le musulman croyant pense d’une étrangère, non voilée… ? La sourate 4 est intitulée « Les femmes », la 8 « Le butin « … Mohammed, très porté sur la gent féminine quand il était au pouvoir, a bien mis en pratique toutes ses prescriptions ! Ses imitateurs « modernes » attendent avec impatience d’appliquer la charia…
 
 


Posté par C. Donal le 10 juillet 2015 à 16h06   
 

Coralie… Elodie…
Islamophile par ignorance, dissimulation ou déni ?
 Les viols sont très nombreux à Dubai mais peu de plaintes sont déposées. Et pour cause. La victime doit présenter 4 témoins musulmans…. pour pouvoir en sortir sans être accablée par la justice.
http://www.causeur.fr/viol-dubai-charia-23529.html#
 Concernant l’insécurité en France et puisque vous offrez des conseils quant aux supposées lacunes d’internautes ayant commenté, à mon tour de vous faire une proposition : lisez le dernier de Laurent Obertone.
 Quant au sujet principal, la disparition des lieux de cultes chrétiens et parallèlement l’apparition champignonesque de mosquées sont très étroitement liées et il est tout à fait opportun de le souligner ici.


2380
Références

(1) Tim Anderson (2015) ‘ Daraa 2011 : Insurrection islamiste de la Syrie dans le déguisement ‘, Global Research, 5 juin, en ligne :
http://www.globalresearch.ca/daraa-2011-syrias-islamist-insurrection-in-disguise/5460547

(2) the Angry Arab (2015) « c’est ce que le candidat pour le gouvernement provisoire (opposition) de la Syrie a écrit sur Facebook : un Holocauste », le 4 août, en ligne :
http://angryarab.blogspot.fr/2015/08/this-is-what-candidate-for-syrias.html

(3) Tim Anderson (2015) ‘ Fabrications chimiques : Ghouta oriental et de la Syrie les enfants disparus », Global Research, 12 avril, en ligne :
http://www.globalresearch.ca/chemical-fabrications-east-ghouta-and-syrias-missing-children/5442334

(4) Nir Rosen (2012) « Q & A : Nir Rosen sur opposition armée de la Syrie », Al Jazeera, 13 février, en ligne :
http://www.aljazeera.com/indepth/features/2012/02/201221315020166516.html

(5) Appuyez sur TV (2015) « Syrie »ne devrait pas interférer »dans ops militants de groupes soutenus par les États-Unis’, 3 août, en ligne :
http://www.presstv.com/Detail/2015/08/03/423141/us-syria-isis-isil-assad-josh-earnest

(6) Adam Taylor (2014) « derrière gaffe mensonge réels soucis de Biden concernant le rôle des alliés dans la montée de l’État islamique », Washington Post, 6 octobre, en ligne :
https://www.washingtonpost.com/news/worldviews/wp/2014/10/06/behind-bidens-gaffe-some-legitimate-concerns-about-americas-middle-east-allies/

(7) Bloomberg (2015) » Émirats Arabes Unis à poursuivre 41 accusés de tenter de califat établir’, 2 août, en ligne :
http://www.bloomberg.com/news/articles/2015-08-02/u-a-e-to-prosecute-41-accused-of-trying-to-establish-caliphate

(8) Reuters (2015) Egypte défend l’unité territoriale de la Syrie, après que la Turquie se déplace contre IS’, 2 juillet, en ligne :
http://uk.reuters.com/article/2015/07/29/uk-mideast-crisis-syria-egypt-idUKKCN0Q31AY20150729

(9) Zeina Karam et Adam Schreck (2015) « Iran nuclear deal ouvre voie diplomatique pour la Syrie », AP, 6 août, en ligne :
http://news.yahoo.com/iran-nuclear-deal-opens-diplomatic-channels-syria-161740195.html

Prof. Tim Anderson – http://www.informationclearinghouse.info/article42596.htm
 Traduction Avic – Réseau International

http://www.informationclearinghouse.info/article42596.htm

Source: http://reseauinternational.net/pourquoi-la-syrie-est-elle-en-train-de-gagner/

2381
La Syrie se dirige vers une victoire stratégique qui va transformer le Moyen-Orient



 Nous diffusons cet article de l’estimé Tim Anderson même si nous avons un doute quant à son optimisme au sujet sur la réalité du terrain. Silvia Cattori


La Syrie est en train de gagner. Malgré l’effusion de sang en cours et les graves pressions économiques, la Syrie progresse inexorablement vers une victoire militaire et stratégique qui va transformer le Moyen-Orient. Il est clairement évident que les plans de Washington – que ce soit pour « le changement de régime », pour détruire le fonctionnement de l’État ou pour démembrer le pays sur des lignes sectaires – ont échoué.

Cet échec affectera mortellement le rêve américain, annoncé il y a une dizaine d’années par Bush junior, pour un « nouveau Moyen-Orient » servile. La victoire de la Syrie est une combinaison de soutien populaire sans faille à l’armée nationale, face à de perfides islamistes sectaires (takfiris), un ferme soutien de ses principaux alliés et la fragmentation des forces internationales coalisées contre elle.

Les difficultés économiques, y compris les coupures de courant régulières, sont encore pires maintenant, mais n’ont pas brisé la volonté de résistance du peuple syrien. Le gouvernement veille à ce que les aliments de base soient abordables et soutient l’éducation, la santé, le sport, les services culturels et autres. Un certain nombre d’États autrefois hostiles et les agences de l’ONU reprennent leurs relations avec la Syrie. Une situation sécuritaire améliorée, le récent accord des grandes puissances avec l’Iran et d’autres initiatives diplomatiques favorables sont autant de signes du renforcement de l’axe de la résistance.

Vous n’avez aucune chance d’être informé sur cette réalité par les médias occidentaux, qui ont constamment menti sur la nature du caractère du conflit et les développements de la crise. La raison principale de cette tromperie est de masquer le soutien de l’OTAN pour les groupes takfiris, claironnant leur avance et ignorant le renforcement de l’armée syrienne. En fait, ces terroristes soutenus par l’Occident n’ont fait aucune avancée stratégique véritable depuis qu’une flopée de combattants étrangers les avaient aidés à prendre certaines parties au Nord d’Alep, au milieu de l’année 2012.

Lors de ma deuxième visite en Syrie au cours de la crise, en juillet 2015, j’ai pu voir comment la sécurité s’est améliorée dans les grandes villes. Lors de ma première visite en décembre 2013, bien que les coupeurs de gorge de l’OTAN aient été chassés, pour la plupart, de Homs et de Qusayr, ils étaient dans l’ancien village de Maloula et le long des montagnes de Qalamoun, et attaquaient également la route du sud vers Sweida. Cette année nous avons pu voyager librement par la route de Sweida à Damas, à Homs, à Lattaquié, avec juste un léger détour aux alentours de Harasta. Fin 2013, il y avait des tirs de mortier quotidiens à l’Est de Damas ; cette année c’est beaucoup moins fréquent. L’armée semble contrôler 90 % des zones densément peuplées.

Premier point : il n’y a jamais eu de « rebelles modérés ». Un mouvement de réforme politique véritable a été déplacé par une insurrection islamiste soutenue par l’Arabie Saoudite, en mars-avril 2011. Dans les premiers mois de la crise, de Daraa à Homs, les principaux groupes armés comme la brigade Farouq étaient des extrémistes soutenus par l’Arabie Saoudite et le Qatar, qui ont pratiqué les atrocités publiques et fait sauter des hôpitaux, utilisant des slogans génocidaires et pratiquant le nettoyage ethnique sectaire (1). Les Syriens les appelaient déjà les ‘Daesh’ (ISIL) ou juste « mercenaires », ne se souciant pas trop des différents noms de marque. La récente déclaration du chef des ‘rebelles modérés’ Lamia Nahas où il affirmait que les « minorités de la Syrie sont mauvaises et doivent être éliminées », tout comme Hitler et les Ottomans ont éliminé des minorités (2), ne fait que souligner ce fait. Le caractère du conflit armé a toujours été une confrontation entre, d’un côté, un état autoritaire mais pluraliste et socialement inclusif, et de l’autre, des islamistes sectaires du style saoudien, agissant en qualité d’armées de proxy pour les grandes puissances.

Deuxième point : presque toutes les atrocités imputées à l’armée syrienne ont été commises par les gangs soutenus par l’Occident, dans le cadre de leur stratégie visant à attirer une intervention occidentale plus profonde. Cela inclut les accusations, discréditées, des armes chimiques (3) et les dommages collatéraux du soi-disant » bombardement aveugle’. Le journaliste américain Nir Rosen a écrit en 2012, « tous les jours l’opposition donne un nombre de morts, généralement sans aucune explication… Bon nombre de ceux déclarés tués sont en fait des combattants de l’opposition morts mais… décrits dans les rapports comme des civils innocents tués par les forces de sécurité (4). Ces rapports d’opposition sont encore invoqués par des groupes de partisans tels que Amnesty International (États-Unis) et Human Rights Watch, pour soutenir la propagande de guerre. L’armée syrienne a en effet exécuté des terroristes et la police secrète continue à détenir et à maltraiter des personnes soupçonnées de collaboration avec ces terroristes. Mais il s’agit d’une armée qui bénéficie d’un soutien public. Les bandes d’islamistes, en revanche, se vantant ouvertement de leurs atrocités ont peu de soutien public.

Troisième point : bien qu’il y ait une « présence » terroriste dans de grandes parties de la Syrie, ni Daesh/ISIL, ni aucun autre groupe armé ne « contrôle » une grande partie de zone peuplée en Syrie. Les agences occidentales (telles que Janes and ISW) confondent régulièrement ‘présence’ avec ‘contrôle’. Malgré les offensives de Daesh/ISIL à Daraa, Idlib et à l’Est de Homs, les zones fortement peuplées de la Syrie sont sous contrôle de l’armée sensiblement plus forte qu’en 2013. Seules quelques zones ont été tenues par les djihadistes pendant plusieurs mois ou années. Dans n’importe quelle confrontation de quelque importance, c’est généralement l’armée qui gagne ; mais elle est sous pression et il n’est pas rare qu’elle fasse une retraite tactique, car elle se bat sur plusieurs dizaines de fronts.

L’armée syrienne a renforcé son bouclage autour du Nord Alep, Douma et Harasta et a eu de récentes victoires à Wafa, Idlib et Daraa. Avec les forces du Hezbollah, l’armée a pratiquement éliminé Daesh/ISIL et ses partenaires, qui ne s’entendent pas entre eux, des montagnes de Qalamoun, le long de la frontière avec le Liban.

Malgré des années de terrorisme de masse et les sanctions occidentales, l’État syrien fonctionne étonnamment bien. En juillet 2015, notre groupe a visité de grands centres sportifs, des écoles et des hôpitaux. Des millions d’enfants syriens fréquentent l’école et des centaines de milliers étudient encore dans les universités pour la plupart gratuitement. Le chômage, les pénuries et les pannes d’électricité gangrènent le pays. Les groupes takfiris ont ciblé les hôpitaux pour les démolir depuis 2011. Ils attaquent aussi régulièrement des centrales, amenant le gouvernement à pratiquer le rationnement de l’électricité, jusqu’à ce que le système soit remis en état. Il y a des pénuries graves et une pauvreté généralisée, mais, malgré la guerre, la vie quotidienne continue.

Par exemple, il y a eu controverse en 2014, au cours de la construction d’un complexe immobilier au centre de la Nouvelle Sham, une grande ville satellite en dehors de Damas. Le complexe comporte des restaurants, des boutiques, des installations sportives et, au centre, des manèges pour enfants et autres divertissements. « Comment l’État peut-il dépenser autant d’argent sur ce projet, alors que tant de gens souffrent de la guerre ? » disaient certains. D’un autre côté, il est dit que la vie continue et les familles doivent vivre leur vie. Après le Ramadan, pendant l’Aïd, nous avons vu des milliers de familles faisant usage de ce complexe très apprécié des enfants.

Les procédures de sécurité sont devenues « normales ». Les fréquents points de contrôle de l’armée sont abordés avec une patience remarquable. Les Syriens savent qu’ils sont pour leur sécurité, en particulier contre les bombes dans les voitures et les camions utilisées par les islamistes. Les soldats sont efficaces mais humains, échangent souvent des conversations amicales avec les gens. La plupart des familles ont un ou plusieurs de leurs membres dans l’armée et beaucoup ont perdu des êtres chers. Les Syriens ne subissent pas de couvre-feu et ne ressentent aucune crainte des soldats, comme cela s’est vu tant de fois, dans le passé, sous les dictatures fascistes soutenus par les États-Unis du Chili et du Salvador.

Dans le Nord, le maire de Lattaquié nous a dit que cette province de 1,3 millions d’habitants, en compte maintenant plus de 3 millions, ayant absorbé les personnes déplacées d’Alep, de Idlib et d’autres régions du Nord, touchées par les incursions des terroristes sectaires. La plupart sont dans des logements de l’État gratuits ou subventionnés, avec famille et amis, en location ou dans les petites entreprises. Nous avons vu un groupe d’environ 5 000 personnes, dont plusieurs viennent de Hama, dans le grand complexe sportif de Lattaquié. Dans le sud, Sweida a accueilli 130 000 familles déplacées de la région de Deraa, doublant la population de cette province. C’est pourtant, Damas qui absorbe la plus grande partie des 6 millions de personnes déplacées de l’intérieur et, avec un peu d’aide de l’UNHCR, le gouvernement et l’armée sont les principales organisations qui s’occupent d’eux. Les médias occidentaux ne vous parlent que des camps de réfugiés de Turquie et de Jordanie, installations principalement contrôlées par les groupes armés.

Le « régime attaquant les civils » ou bombardant « aveuglément » des zones civiles n’a de réalité que dans la propagande islamiste sur laquelle une grande partie des médias occidentaux se fonde. Le fait que, après trois ans, l’artillerie et l’aviation syriennes n’aient pas rasé des zones comme Jobar, Douma et la partie Nord d’Alep, prouve le mensonge des accusations contre l’armée. La prochaine fois que les médias occidentaux diront des « civils » sont tués par des bombardements aveugles du gouvernement syrien, vous pouvez être presque certain que cela provient de sources islamistes se trouvant être elles-mêmes la cible de l’attaque.

Cette guerre est menée sur le terrain, bâtiment par bâtiment, avec de nombreuses victimes militaires. De nombreux Syriens, à qui nous avons parlé, disent qu’ils souhaiteraient en effet que le gouvernement rase ces villes fantômes, disant que les seuls civils qui y restent sont les familles et les collaborateurs des groupes extrémistes. Le gouvernement syrien procède avec une plus grande prudence.

Les États de la région voient ce qui va se passer, et ont commencé à reconstruire des liens avec la Syrie.. Pourtant, Washington pousse ses mensonges des armes chimiques (malgré des preuves indépendantes), mais n’a plus assez de tripes pour une escalade majeure, en souvenir de fin 2013, après la confrontation avec la Russie. Il y a encore beaucoup de bellicisme (5), mais il est à noter que l’Égypte et les Émirats Arabes Unis (EAU), ennemis de la Syrie il y a peu de temps encore, sont désormais en train de normaliser leurs relations diplomatiques avec Damas.

Les Émirats Arabes Unis, peut-être la plus « souple » des monarchies du Golfe, mais dont les liens avec le vice-président Joe Biden l’amènent à soutenir Daesh/ISIL (6), ont leurs propres soucis. Ils ont récemment arrêté des dizaines d’islamistes pour complot visant à transformer la monarchie absolutiste en un califat absolutiste (7). L’Egypte, dans des mains militaires après un éphémère gouvernement de Frères musulmans qui voulaient se joindre aux attaques contre la Syrie, est maintenant aux prises avec son propre terrorisme sectaire, de ces mêmes Frères Musulmans. Le plus important des pays arabes aujourd’hui défend l’intégrité territoriale de la Syrie et soutient (au moins verbalement) les campagnes syriennes contre le terrorisme. L’analyste égyptien Hassan Abou Taleb appelle ce message » condamnation et rejet des mesures unilatérales de la Turquie contre la Syrie » (8).

Le gouvernement Erdogan a tenté de placer la Turquie à la tête d’une région de Frères musulmans, mais a perdu des alliés. Il est souvent en désaccord avec ses partenaires anti-syriens et fait face à une dissidence intérieure. Washington a essayé d’utiliser les séparatistes kurdes contre Bagdad et Damas, alors que la Turquie les considère comme ses principaux ennemis, et les islamistes soutenus par l’Arabie les abattent comme « apostats » musulmans. Pour leur part, les communautés kurdes jouissent d’une plus grande autonomie avec l’acceptation de l’Iran et de la Syrie.

L’accord récent de Washington avec l’Iran est une évolution importante, parce que la République islamique reste le plus important allié régional de la Syrie laïque, et un ferme opposant aux islamistes style saoudiens. L’affirmation du rôle de l’Iran dans la région irrite les Saoudiens et Israël, mais est de bon augure pour la Syrie. Tous les commentateurs voient une manœuvre diplomatique pour un positionnement après l’accord avec l’Iran et – malgré la récente exclusion de l’Iran d’une réunion entre les ministres des affaires étrangères russe, américain et saoudien – il y a peu de doute que la main de l’Iran a été renforcée dans les affaires régionales. Une rencontre insolite entre le chef du renseignement de la Syrie, le brigadier-général Ali Mamlouk et le ministre de la défense saoudien, Prince Mohammed Bin Salman (9), montre également que le gouvernement syrien a repris des discussions directes avec le principal commanditaire du terrorisme dans la région.

La Syrie est en train de gagner car le peuple syrien a soutenu son armée contre les provocations sectaires, menant principalement leurs propres batailles contre le terrorisme multinational sponsorisé par l’OTAN et les monarchies du Golfe. Les Syriens, y compris les plus pieux musulmans sunnites, n’accepteront jamais l’Islam pervers, sectaire, de têtes coupées, promu par les monarchies du Golfe.

La victoire de la Syrie aura des implications plus larges. Elle sonne la fin des « changements de régime » de Washington qui, jusqu’ici, ont toujours marché comme sur des roulettes dans toute la région, de l’Afghanistan, l’Irak à la Libye. Outre les morts et la misère causés par cette sale guerre, nous assistons à l’émergence d’un « axe de la résistance » plus fort. La victoire de la Syrie sera également celle de l’Iran et de la résistance libanaise, menée par le Hezbollah. En outre, le conflit a aidé à construire d’importantes mesures de coopération avec l’Irak. L’incorporation progressive de Bagdad dans cet axe scellera l’humiliante défaite des plans pour un « nouveau Moyen-Orient » dominé par USA – Israël – Arabie Saoudite. Cette unité régionale arrive avec un coût terrible, mais elle arrive, néanmoins.

http://arretsurinfo.ch/la-syrie-se-dirige-vers-une-victoire-strategique-qui-va-transformer-le-moyen-orient/#.VdBe7hx5HsQ.facebook

2382
Grosse frayeur à Écaussinnes: plusieurs voitures et habitations visées par des tirs cette nuit



La police a été amenée à constater de nombreux dégâts dus à des tirs, vraisemblablement de carabine à plombs.

Un internaute a contacté la rédaction de RTL info ce matin pour nous signaler une série de "tirs cette nuit avec des plombs dans les vitres des maisons et des voitures à Mignault et Écaussinnes".

Le commissaire Jean-Claude Paul, de la zone de police Haute-Senne a confirmé plusieurs appels à ce sujet.

La police a d'abord été alertée par un automobiliste, vers une heure et demie la nuit de mercredi à jeudi, pour signaler qu'un véhicule, en passant rue du chemin de fer à Écaussinnes, avait tiré un coup de carabine à plomb dans la vitre de la voiture.

Peu après, les mêmes faits de vitres endommagées ont été constatés sur une grue située sur le parking de la gare du village, actuellement en travaux.

Des vitres de voiture ont également été brisées suite à des tirs rue de la Justice à Écaussinnes, mais aussi rue des Combattants aux Roeulx où huit véhicules ont été visés.

Deux maisons ont également été prises pour cible : une habitation de la rue Émile Vandervelde à Écaussinnes, ainsi que le salon de coiffure de la rue de Nivelles où deux impacts de plombs ont été constatés dans la vitrine.

La police espère retrouver les responsables dans les prochaines heures, après avoir visionné les images dont elle dispose grâce aux caméras de surveillance situées dans les quartiers touchés

http://www.rtl.be/info/regions/hainaut/plusieurs-voitures-et-habitations-visees-par-des-tirs-cette-nuit-a-ecaussinnes-747528.aspx

2384
Jonathan affirme avoir vu un ovni à plusieurs reprises dans le ciel de Laeken (+vidéo)

C’est à l’avenue Stiénon, à Laeken, que Jonathan Dabeye nous accueille dans son petit appartement dans lequel il vit depuis trois ans. Il nous explique que cela fait un an qu’il aperçoit un objet volant non-identifié ou ovni. Après nous avoir montré une vidéo du phénomène, le jeune homme de 29 ans nous dirige vers son jardin, depuis lequel il observe cet objet.



Il nous raconte que la dernière fois qu’il a pu le voir, c’était le mercredi 7 août vers minuit. «  J’ai eu l’occasion de le voir à quatre reprises en un an. Alors je prends mon appareil pour le filmer. Par contre, un soir, je n’ai pas pu le filmer. La vitesse à laquelle il volait était extrêmement élevée et il a rapidement pris un virage à gauche  », rapporte le jeune papa d’une petite fille de 14 mois.


Sur place pendant 20 minutes

A chaque apparition, le même scénario : l’objet fait du sur place pendant une vingtaine de minutes au-dessus d’une habitation voisine. «  Vous voyez la maison au toit orange avec les deux Velux ? Et bien, c’est à cet endroit qu’il se positionne à chaque fois. » Il décrit l’ovni comme étant une grosse boule de lumière, d’une couleur extrêmement blanche. Jonathan a tout de suite pensé à un objet volant non-identifié. «  Ça ne pouvait pas être un avion car la boule est trop grosse, ni une étoile filante car elle aurait laissé une traînée de gaz derrière elle. Ça ne peut être qu’un ovni  », assure le jardinier. Il précise qu’un humain ne peut pas supporter une vitesse aussi élevée.

Jonathan a toujours été fasciné par les ovnis, et s’y intéresse depuis tout petit. Plus jeune, il avait déjà eu l’occasion de voir un objet volant non-identifié. Selon lui, il est évident qu’une autre civilisation, plus avancée que la nôtre, existe ailleurs. «  Il y a des choses qui ont été dévoilées. L’humain existe que depuis 2.013 années. Il ne faut pas se voiler la face.  »

Le jeune homme a discuté de cette apparition avec certains de ses voisins mais aucun d’entre eux n’a aperçu l’objet. Pourtant en contact avec un réseau d’ufologues, il n’a pas voulu les contacter pour les prévenir de ces phénomènes. Sa compagne, quant à elle, n’était pas avec lui au moment des faits. «  Elle ne croit pas à tout ça. Elle n’a pas la tête dans les étoiles comme moi  », explique Jonathan.

A. Do.

http://www.lacapitale.be/784153/article/regions/bruxelles/actualite/2013-08-11/jonathan-affirme-avoir-vu-un-ovni-a-plusieurs-reprises-dans-le-ciel-de-lae


2385
Un Ovni repéré dans le ciel d'Ham-sur-Heure/Nalinnes: les témoins lancent un appel

Un triangle formé de trois boules orange, se déplaçant silencieusement dans le ciel. Kathy et son mari, d’Ham-sur-Heure/Nalinnes ont assisté à cette scène vendredi dernier, devant leur domicile. « Sommes-nous les seuls à avoir vu ce que nous pensons être un Objet Volant Non Identifié ? », se demandent-ils. Ils lancent un appel aux éventuels témoins.



La photo ci-contre a été prise par le couple, vendredi dernier aux alentours de 23 heures. On y distingue clairement trois formes lumineuses en triangle. C’était quoi, exactement ? «  Impossible à dire  », explique Kathy. «  Une présence extraterrestre ? Si rien ne m’indique qu’il s’agit bien de cela, rien ne me prouve le contraire non plus. C’est pourquoi je suis ouverte à toutes les éventualités. Je suis quelqu’un de rationnel, je me demande simplement de quoi il s’agissait. »

C’est en allant se coucher que cette Nalinoise remarque l’Ovni depuis la fenêtre du premier étage de son habitation. La forme triangulaire se déplaçait du Nord vers l’Est, de façon rectiligne et sans à-coups.

«  Ce n’était ni des planètes, ni des étoiles  », poursuit Kathy. «  Un avion ? Impossible, j’en aurais reconnu la forme. C’était assez gros, je dirais que cela se situait à environs deux kilomètres de Nalinnes centre, là où nous habitons rue Praile. Alors que je regardais attentivement l’étrange phénomène, l’une des trois boules lumineuses a soudainement disparu. Ce qui rendit la chose encore plus étrange. Je suis alors descendue en vitesse pour demander à mon mari de sortir avec l’appareil photo. Mais, une fois dehors, nous ne sommes plus parvenus à apercevoir le triangle. Ce n’est qu’en remontant à la fenêtre qu’il est réapparu. La troisième boule lumineuse était revenue, et mon mari a pris plusieurs photos.  »


Appel à témoins

Kathy l’affirme : elle n’est pas une chasseuse d’Ovni. D’ailleurs, elle ne s’y intéresse pas spécialement. Si elle lance un appel à d’éventuels témoins, c’est par curiosité intellectuelle. «  En général, d’autres personnes sont susceptibles d’avoir également assisté à ces apparitions. Je ne cherche pas absolument à prouver quelque chose, juste à faire un peu de lumière. Il ne s’agit pas systématiquement de canulars. Je pense que c’est un peu comme la religion : on peut tout à fait croire en Dieu sans l’avoir vu. Donc pourquoi pas ? J’ai personnellement eu la chance de pouvoir prendre la forme triangulaire en photo, cela n’a pas duré très longtemps. Peut-être d’autres personnes la reconnaîtront  ? »

Vous êtes habitant d’Ham-sur-Heure/Nalinnes et vous pensez avoir aperçu quelque chose également ? N’hésitez pas à contacter Kathy (voir ci-dessous).


Pour contacter Kathy par email : mamy1915@yahoo.fr.

http://www.sudinfo.be/1089773/article/2014-08-28/un-ovni-repere-dans-le-ciel-d-ham-sur-heure/nalinnes-les-temoins-lancent-un-appe