Voir les contributions

Cette section vous permet de consulter les contributions (messages, sujets et fichiers joints) d'un utilisateur. Vous ne pourrez voir que les contributions des zones auxquelles vous avez accès.


Messages - mike

271
info - média france / Un vrai procès pour Christine Lagarde
« le: 20 décembre 2016 à 22:19:17 »
Un vrai procès pour Christine Lagarde



Le 13 mai 2016 dernier une personne sans domicile fixe de 18 ans, qui s'était introduite dans une maison de Figeac pour y voler du riz et des pâtes "par nécessité", a été condamnée à 2 mois de prison ferme par le tribunal correctionnel de Cahors*.

Ce 19 décembre 2016, Madame Christine Lagarde vient d'être jugée coupable par la Cour de Justice de la République tout en étant dispensée de peine.

Quelle honte pour notre "démocratie" ! Qu'est-ce donc sinon un tribunal d'exception qui vient d'appliquer une décision incompréhensible et injuste au vu de la gravité des faits reprochés !

Faut-il rappeler ici les propos de la présidente de la CJR** : "La décision de la ministre de ne pas exercer un recours en annulation dont les chances de succès n'étaient pas négligeables a rendu, in fine, inéluctable l'appropriation frauduleuse par les époux Tapie de la somme de 45 millions d’euros, ce qui constituait l'aboutissement d'un processus délictuel engagé de longue date."

Ainsi donc, Madame Lagarde est coupable, mais dispensée de peine. Est-ce à dire qu'être ministre dispense de toute responsabilité devant la loi ?

Voilà maintenant que les puissant-es seraient dispensé-es de la justice ordinaire, et surtout de ses sanctions ! Ce jugement est insupportable et génère colère et ressentiment. Il est dangereux pour la paix sociale dans notre pays.

Or, Benjamin Berell Ferencz, qui fut procureur au Tribunal de Nuremberg, considérait qu'"il ne peut y avoir de paix sans justice, ni de justice sans loi, ni de loi digne de ce nom sans un tribunal chargé de décider ce qui est juste et légal dans des circonstances données".

Il ne peut y avoir de paix sans justice.

La décision prise par la CJR** révèle à quel point notre système démocratique, sous sa forme actuelle, est malade. Elle met également en lumière la fracture qui existe entre le monde politique et les citoyen-nes ordinaires qui ne supportent plus de telles entorses aux principes fondateurs que sont : "Liberté, égalité, fraternité."

En effet, n'est-ce pas une terrible illustration de ce qu'écrivait Jean de la Fontaine dans "Les animaux malades de la peste" :
" Selon que vous serez puissant ou misérable, les jugements de cour vous rendront blanc ou noir " ?

C'est pourquoi, monsieur le Président de la République, Monsieur le Président de l'Assemblée Nationale et Monsieur le Président du Sénat, par cette pétition, nous exigeons que le droit s'applique à Madame Christine Lagarde comme il s'applique à n'importe lequel des citoyens ordinaires de ce pays. L'ancienne Ministre de l'Économie doit répondre de ses actes devant un tribunal correctionnel ordinaire et en assumer les conséquences.

Sans quoi, l'avertissement du procureur Ferencz pourrait bien se traduire dans notre société par de funestes conséquences électorales dans les mois qui viennent…


* Jugement d’une sévérité peu commune et incompréhensible !

** Cour de Justice de la République

https://www.change.org/p/un-vrai-proc%C3%A8s-pour-christine-lagarde?recruiter=365249188&utm_source=share_petition&utm_medium=copylink

272
La gare de Cologne évacuée ce mardi soir pendant une heure après une menace téléphonique



La gare de Cologne dans l’ouest de l’Allemagne a été évacuée mardi soir après un coup de téléphone faisant état de la présence d’une bombe, a indiqué un porte-parole de la police de la ville.

«La gare centrale de Cologne a été évacuée à la suite de la menace de la présence d’une bombe. Les trains ont été arrêtés», a indiqué ce porte-parole, indiquant que la police avait reçu «un appel» de menace vers 18H00.

La police a procédé à une fouille des lieux. L’alerte a été levée à 19 heures et la gare rendue à nouveau accessible au public.

Berlin a été visé lundi soir par un attentat au camion-bélier sur un marché de Noël au centre de la capitale allemande qui a fait 12 morts.

Le drame a été qualifié d’"acte terroriste» par la chancelière Angela Merkel.

http://www.sudinfo.be/1746195/article/2016-12-20/la-gare-de-cologne-evacuee-apres-une-menace-telephonique

273
Financement du terrorisme: l'UE veut plus contrôler les transferts d'argent



La Commission européenne va proposer mercredi un renforcement des contrôles des mouvements d'argent vers et depuis l'UE, pour mieux lutter contre le financement du terrorisme, a indiqué mardi Pierre Moscovici, commissaire européen aux Affaires économiques.

"Aujourd'hui, on contrôle les espèces au-delà de 10 000 euros", a-t-il rappelé sur les médias RMC-BFM TV. Pour mieux contrôler les flux financiers illicites, "je proposerai (dans un texte mercredi) qu'on puisse contrôler les espèces mais aussi l'or, les titres, les cartes prépayées", a-t-il déclaré.

Le commissaire souhaite par ailleurs "qu'on puisse contrôler également les sommes inférieures à 10 000 euros s'il y a une suspicion de financement du terrorisme". Cette tâche reviendrait aux autorités douanières, a-t-il précisé.

"Repérer plus facilement les activités suspectes"

Concernant la coopération entre Etats membres, Pierre Moscovici propose de "passer de l'échange entre administrations douanières, de la simple mise à disposition d'informations, à une sorte d'obligation de signalement car il faut absolument tarir les sources de financement du terrorisme".

"L'échange automatique d'informations entre les douanes et les cellules de renseignement financier des différents États membres permettra de repérer plus facilement les activités suspectes et de remonter les filières terroristes", avait expliqué le commissaire dans un entretien au journal français Le Figaro, qui a dévoilé lundi soir le projet de texte.

La Commission a précisé mardi qu'elle présenterait ses propositions pour renforcer la lutte contre le financement du terrorisme lors d'une conférence de presse mercredi à Bruxelles. Elle doit aussi présenter à cette occasion son rapport mensuel sur la mise en oeuvre des mesures anti-terroristes lancées ces derniers mois.

http://www.rtbf.be/info/economie/detail_financement-du-terrorisme-l-ue-veut-plus-controler-les-transferts-d-argent?id=9486019

274
Valise suspecte à Charleroi: l'alerte levée, le bagage ne contenait pas d'explosif

Belga

L’alerte au bagage suspect a été levée lundi matin peu après 09h30, après que le Service d’Enlèvement et de Destruction des Engins Explosifs (SEDEE) eut inspecté la valise sur laquelle se trouvait un Coran, dans la rue du Moulin, à Charleroi.




Une valise sur laquelle reposait un Coran avait été découverte par un passant, peu avant 08h00.

Un périmètre de sécurité a ensuite été mis en place en attendant le service de déminage.

Le trafic automobile a été interrompu entre 08h00 et 09h30 sur le boulevard Tirou. Les piétons pouvaient eux continuer à circuler.

L’alerte et le périmètre de sécurité ont finalement été levés après inspection de la valise par le SEDEE. Celle-ci ne contenait aucun explosif.

http://www.lanouvellegazette.be/1744621/article/2016-12-19/un-perimetre-mis-en-place-a-charleroi-apres-la-decouverte-d-une-valise-avec-un-c

275
Discussions Générales / Décès de la comédienne Michèle Morgan
« le: 20 décembre 2016 à 22:09:09 »
Décès de la comédienne Michèle Morgan



Paris (AFP) - La comédienne Michèle Morgan, l'une des plus grandes actrices françaises du XXe siècle, dont les "beaux yeux" ont fait rêver des générations, est décédée mardi à 96 ans, suscitant une vague d'émotion dans le monde du 7e Art.

"Dans sa 97e année, les plus beaux yeux du cinéma se sont fermés définitivement ce matin, le mardi 20 décembre", a annoncé sa famille dans un communiqué.

Devenue célèbre en 1938 à seulement 18 ans avec son rôle de jeune femme mélancolique dans "Le Quai des brumes" de Marcel Carné, celle à qui Jean Gabin murmurait "T'as de beaux yeux, tu sais..." a tourné dans quelque 70 films.

Star du cinéma hexagonal entre 1940 et 1960, cette actrice au regard clair et magnétique, qui voulait être "Garbo ou rien", a été la première à remporter le prix d'interprétation féminine au Festival de Cannes en 1946 pour "La symphonie pastorale" de Jean Delannoy, adaptation du roman du même nom d'André Gide.

Parmi ses films marquants figurent également "Remorques" (1941) de Jean Grémillon et "La Minute de vérité" (1952) de Jean Delannoy, tous deux également avec Gabin, ou encore "Les Orgueilleux" d'Yves Allégret et "Les Grandes manoeuvres" (1955) de René Clair, deux films avec Gérard Philippe.

Michèle Morgan, qui incarnait le glamour et l'élégance à la française et a été un modèle pour un large public féminin dans les années 40 et 50, a été élue dix fois par le public "actrice française la plus populaire".

"Elle était celle qu'on avait tous envie d'avoir dans nos bras", a réagi auprès de l'AFP le cinéaste Claude Lelouch, qui l'avait dirigée en 1975 dans "Le Chat et la souris" avec Serge Reggiani.

"Pendant plus de cinquante ans, Michèle Morgan a été l'actrice française la plus importante. Elle restera la star de l'avant-guerre, de la guerre et de l'après-guerre. Dans le monde entier, Michèle Morgan a été l'image de la France", a-t-il ajouté. "Ce qui la distinguait, c'est son élégance de jeu, sa spontanéité devant la caméra. On croyait à tout ce qu'elle faisait".

- "Légendaire" -

"Pour toujours, Michèle Morgan incarnera la fille aux yeux bleus, avec ce regard extraordinaire et sa blondeur magnifique", a relevé de son côté le cinéaste Jean-Pierre Mocky.

"Elle était unique avec un visage à part, comme une statue. Danielle Darrieux, Micheline Presle et Michèle Morgan ont été les trois glorieuses du 7e art", a-t-il ajouté. "Elle restera une actrice légendaire avec "Quai des brumes"".

L'actrice Brigitte Bardot a estimé que Michèle Morgan "emportait avec elle la splendeur d'une époque dont elle fut la reine". "Ses beaux yeux se sont fermés à jamais, après avoir illuminé et ébloui, presque un siècle, le cinéma dont elle fut l'icône élégante et magnifique", a-t-elle écrit à l'AFP.

"C'était la plus grande des vedettes", a réagi la ministre de la Culture, Audrey Azoulay. "Immense actrice, qui a profondément marqué l?histoire de son art, Michèle Morgan était une femme libre, qui a mené sa vie professionnelle avec passion et exigence, au service d?un cinéma populaire et engagé", a-t-elle ajouté.

L'ancien président du Festival de Cannes Gilles Jacob a rendu hommage à "une princesse légendaire d'une discrétion sans pareille" et "une légende du cinéma français".

"Michèle Morgan... les mots de Gabin, bien sûr...mais je garde une émotion éternelle pour sa beauté grave dans "Les Grandes Manoeuvres"", a réagi de son côté Pierre Lescure, l'actuel président du festival.

La présidente du Centre national du cinéma (CNC) Frédérique Bredin a, elle, salué "la mémoire d'une actrice qui a fait briller le cinéma français à travers le monde".

Michèle Morgan, dont la carrière avait connu une éclipse avec la Nouvelle Vague, s'était éloignée lentement des plateaux de tournage à partir de la fin des années 60 et s'était consacrée à la fin de sa vie à la peinture.

Un service religieux sera célébré vendredi à 10H30 à l'église Saint-Pierre de Neuilly-sur-Seine, a précisé sa famille. L'inhumation aura lieu au cimetière du Montparnasse à 12H30, dans le caveau familial.

https://fr.news.yahoo.com/d%C3%A9c%C3%A8s-com%C3%A9dienne-mich%C3%A8le-morgan-170750546.html

276
action population / Comment se mobiliser pour la Syrie depuis la Belgique
« le: 20 décembre 2016 à 22:03:38 »
Comment se mobiliser pour la Syrie depuis la Belgique

Une pétition adressée au gouvernement, des manifestations symboliques : voilà ce que propose la société civile belge.

Hell/Help Syria veut faire bouger les lignes.


Que peuvent faire concrètement les citoyens belges indignés par la situation à Alep ? Une trentaine d’ONG et de syndicats (dont Amnesty International, Greenpeace, la Ligue des familles, l’Union des Progressistes Juifs de Belgique…) demandent à chacun d’agir sur plusieurs plans. Il y a d’abord une pétition (www.helpsyria.be) adressée au gouvernement belge, lancée sur le site de change.org, qui a déjà récolté en deux jours près de 23.000 signatures.

Cette pétition demande au gouvernement de mettre tout en œuvre pour protéger les populations syriennes, permettre leur évacuation et favoriser leur accueil en Belgique, à l’opposé du refus actuel du gouvernement d’octroyer un visa humanitaire à une famille syrienne bloquée à Alep.

«  Outre l’évacuation des civils, l’accès humanitaire et le déploiement d’observateurs des Nations Unies, les organisations demandent au gouvernement de s’assurer que les auteurs soient traduits en justice et de contribuer à la mise en place de voies sûres et légales, notamment la réinstallation, le visa humanitaire et le regroupement familial, afin que ces personnes qui fuient le conflit puissent trouver une protection sans avoir à risquer leur vie  », expliquent les organisations participant à l’initiative Hell/Help Syria.

«  Avec le hashtag #jesuishumain, nous proposons au public de montrer qu’il n’est pas indifférent au sort tragique que connaît la population civile syrienne, à Alep et ailleurs en Syrie, et qu’il est choqué devant l’incapacité de la communauté internationale d’empêcher ces massacres  », poursuivent les organisateurs de cette campagne.

D’autre part, des actes de solidarité seront organisés la semaine du 19 décembre en Belgique, et particulièrement le mardi 20 à 18h : des «  cimetières sous la lune  » seront installés sur les places principales d’un grand nombre de villes et communes de Belgique. Le public sera invité à se coucher sous des draps blancs, évoquant les corps des victimes d’Alep et d’autres villes syriennes, et la carte de Syrie sera illuminée de bougies tandis que les illuminations de Noël seront éteintes.

Une page Facebook a été créée pour plus d’informations : www.facebook.com/HelPSyriaBE/.


http://www.lesoir.be/1395839/article/actualite/monde/2016-12-19/comment-se-mobiliser-pour-syrie-depuis-belgique

277
Camion fou à Berlin : l'Etat islamique revendique l'attentat



L’organisation Etat islamique a revendiqué mardi l’attaque au camion-bélier de Berlin. L’auteur de l’attentat, vraisemblablement armé, est toujours en liberté. 

Ce n’est une surprise pour personne. Le groupe djihadiste Etat islamique a revendiqué mardi, par le canal de son agence Amaq, l’attaque au camion-bélier qui a fait 12 morts et une quarantaine de blessés lundi soir sur un marché de Noël du centre de Berlin.

L’auteur de l’attentat toujours en fuite

La confusion est de mise en ce début d’enquête. Le suspect qui avait été interpellé lundi soir après l’attaque a été remis en liberté, faute d’éléments à charge contre lui, a annoncé mardi soir le parquet fédéral allemand. Le véritable auteur de l’attentat, armé, serait par conséquent toujours dans la nature.

“Nous avons probablement un dangereux criminel dans la nature et bien sûr cela inquiète la population”, a déclaré Klaus Kandt lors d’une conférence de presse.

Sur Twitter, la police berlinoise a exhorté la population à la prudence. “Le suspect interpellé nie les faits”, a-t-elle écrit . “Nous sommes par conséquent particulièrement vigilants. Soyez vous aussi vigilants.”

“Nous n’avons pas la bonne personne”, a déclaré un haut responsable de la police au quotidien Die Welt. “Et nous avons, de ce fait, une nouvelle situation. Le véritable auteur est toujours armé, en fuite et il peut à nouveau faire des dégâts.”

Un ressortissant pakistanais un temps suspecté

“En l’état de nos informations, il n’est pas sûr en fait qu’il conduisait le véhicule”, a déclaré le chef de la police de Berlin, Klaus Kandt.

Le suspect remis en liberté mardi soir est un jeune homme de 23 ans originaire du Pakistan connu des services de police pour des délits mineurs. Il possédait une autorisation de séjour temporaire depuis juin dernier, rapporte le quotidien Die Welt qui s’appuie sur un rapport de police, et séjournait dans un centre pour réfugiés qui se trouve sur le site de l’ancien aéroport de Tempelhof.

Les médias racontent que le jeune homme a sauté de la cabine du poids lourd et rejoint en courant le parc Tiergarten, où plusieurs témoins ont téléphoné à la police pour aider à son interpellation.

“Nous devons nous faire à l’idée que (le suspect arrêté) n’est peut-être pas l’auteur ou qu’il n’appartient pas au groupe qui a perpétré l’attaque”, a déclaré le procureur général d’Allemagne Peter Frank lors d’une conférence de presse.

Sur son compte Twitter, la police berlinoise a demandé à la population de rester vigilante.

Douze morts et 48 blessés

Scène de cauchemar lundi soir à Berlin au marché de Noël installé au pied de la Gedächtniskirche, l’église du Souvenir située au cœur de l’ex-Berlin Ouest, près du Kurfürstendamm. Vers 20h, un camion a soudain foncé sur la foule. Douze personnes sont mortes, 48 autres sont blessées, dont plusieurs sont dans un état grave.

Dans le véhicule, la police a découvert le corps d’un autre homme, tué par balles, en cours d’identification. Il pourrait s’agir du chauffeur polonais du camion. D’après les éléments réunis dès lundi soir par la police, le véhicule, immatriculé en Pologne, a vraisemblablement été volé sur un chantier.

Selon les premiers témoignages recueillis sur place, le camion a roulé sur le trottoir du marché où se trouvaient des badauds dans ce quartier très touristique de Berlin.

L’attaque rappelle l’attentat de Nice, qui a fait 86 morts en France le 14 juillet dernier lorsqu’un poids lourd conduit par Mohamed Lahouaiej Bouhlel avait foncé dans la foule réunie pour assister au feu d’artifice de la fête nationale. L’organisation Etat islamique s’était attribuée la responsabilité du carnage.

https://m6info.yahoo.com/camion-fou-a-berlin-12-morts-et-48-blesses-dans-une-attaque-terroriste-probable-065136939.html

278
Un camion a foncé sur la foule lundi soir dans un marché de Noël dans le centre de Berlin, faisant au moins neuf morts et 50 blessés, a indiqué la police. Un important dispositif de médecins et de secouristes est actuellement mobilisé. (AFP)

280
Le dernier message de Daech: "Attaquez-les dans leurs marchés"



Monde 
L’attentat commis lundi soir à Berlin, tout comme l’assassinat de l’ambassadeur russe à Ankara, sont les contrecoups de ce qui se passe en Syrie et en Irak.

La chute du quartier rebelle d’Alep-Est, les images de ses civils éperdus et de ses enfants retrouvés morts dans les décombres des immeubles électrisent une partie de la communauté musulmane comme l’ont fait dans le passé les images des interventions de Tsahal dans la bande de Gaza. Le policier qui a abattu le diplomate russe a clairement invoqué les morts d’Alep pour expliquer son geste.

Dans le cas de Berlin, il est trop tôt pour tirer des conclusions, mais il faut rappeler que le nouveau porte-parole de l’Etat islamique a, le 5 décembre, comme son prédécesseur, appelé ses lointains sympathisants à continuer à frapper dans le monde occidental.

"Que dans vos opérations bénies, il y ait un basculement des échelles… attaquez-les dans leurs maisons, leurs marchés, leurs routes, leurs clubs. Mettez le feu sous leurs pieds", haranguait un certain Aboulhassan al-Mouhajer dans un message audio diffusé par al-Furqan, l’organe de propagande de l’organisation terroriste.

Mortelle fuite en avant

Acculé militairement dans tous ses bastions, à Mossoul, Al-Bab, Raqqa et Tal Afar, Daech tente de rallier les sunnites et de les opposer au reste du monde, principalement "l’Amérique et l’Europe des croisés, la Russie communiste et l’Iran perse" mais aussi le président Erdogan et les Kurdes. L’organisation brûle ses dernières cartouches, mais elle le fait dans le sang.



281
Des rats géants mangent un bébé de trois mois vivant pendant que sa mère était partie en soirée

Dans le sud de l’Afrique, un bébé a été mangé vivant par des rats géants.
Sa mère avait laissé sa fille de trois mois seule à la maison pour pouvoir sortir toute la nuit.
Elle a été arrêtée pour mauvais traitement sur des enfants.



Un bébé de trois mois a été mangé vivant par des rats géants après que la mère de l’enfant l’a laissé seul pour sortir en soirée.

Une fois rentrée, elle a découvert la scène avec horreur. D’après le Dailymail, l’enfant a dû avoir une mort douloureuse. La langue, les yeux et les doigts du bébé étaient totalement dévorés. Le reste du corps était couvert de morsures de rats.

Heureusement le frère jumeau du bébé a été épargné. Il a été emmené avec sa mère à la soirée.

La mère a été condamné pour mauvais traitement sur enfant.


http://www.sudinfo.be/1746059/article/2016-12-20/des-rats-geants-mangent-un-bebe-de-trois-mois-vivant-pendant-que-sa-mere-etait-p

282
Piratage des e-mails de l'équipe Clinton: Poutine accusé d'avoir supervisé l'opération



Les accusations ne sont pour l’instant pas encore officielles. Mais l’affaire du piratage des emails du parti démocrate et de l’équipe de campagne d’Hillary Clinton est loin, très loin, d’être terminée. Vladimir Poutine en personne a supervisé l’opération, qui a démarré comme une « vendetta » contre Clinton et s’est terminée par la volonté de faire élire Donald Trump, affirment des responsables du renseignement américain, cités anonymement par NBC News.

Alors qu’une enquête a été ouverte au Congrès sur les interférences de la Russie avec l'élection américaine, ces révélations pourraient pousser davantage de grands électeurs à demander un briefing complet sur la situation avant d’élire formellement Donald Trump lundi prochain.

Espions et diplomates

Vladimir Poutine a « personnellement dirigé la façon dont les contenus piratés ont été utilisés et publiés », écrit la chaîne. Des dizaines de milliers d’emails du directeur de campagne d’Hillary Clinton, John Podesta, ont été publiés au compte-gouttes par WikiLeaks à partir du 7 octobre, un mois avant l’élection. Le but de Vladimir Poutine était de torpiller la candidature d’Hillary Clinton, qui avait remis en cause la légitimité des élections russes, en 2011. Il voulait aussi « exposer la corruption » du système américain et « diviser le pays » afin de réduire son influence dans le monde. Au final, le gouvernement russe a également voulu faire élire Donald Trump, estime la CIA.

Ces révélations sont basées sur de nouvelles informations fournies par des espions travaillant pour les alliés des Etats-Unis et des sources diplomatiques, précise NBC. Les services de renseignement ont « un niveau élevé de certitude » de leur véracité.

« Hillary Clinton est finie »

Le camp de Trump a-t-il été mis au courant ? Pour l’instant, les services de renseignement restent muets sur la question. Mais quelques jours avant la publication des premiers emails par WikiLeaks, un ancien conseiller du candidat, Roger Stone, avait tweeté : « Mercredi, Hillary Clinton est finie #WikiLeaks ». Stone a reconnu qu’il avait un accès « en coulisses » au patron de WikiLeaks, Julian Assange, via « un ami en commun ». Il jure toutefois que son tweet ne concernait pas les emails de Podesta et qu’il n’y a pas eu accès en avance.

Quel impact ont eu les fuites sur l’élection ? Dur à dire. Elles ne contenaient pas de révélations fracassantes mais elles ont empoisonné la fin de campagne de Clinton, renforçant l’image d’une candidate nébuleuse. Elles ont également largement été utilisées dans des campagnes de désinformation qui ont fait fureur sur les réseaux sociaux.

Le statisticien Nate Silver estime que l’intervention controversée du directeur du FBI, qui a rouvert l’enquête contre Clinton à quelques jours du scrutin, a eu un impact plus important. Et alors que l’élection s’est jouée à moins de 100.000 voix cumulées dans les trois Etats décisifs (Pennsylvanie, Michigan et Wisconsin), Silver estime que Clinton aurait « à coup sûr gagné » sans ces deux feuilletons.


http://www.20minutes.fr/monde/1980967-20161215-piratage-e-mails-equipe-clinton-poutine-accuse-avoir-supervise-operation

283
Europe / L’Eurogroupe punit Alexis Tsipras pour ses mesures sociales
« le: 15 décembre 2016 à 20:12:40 »
L’Eurogroupe punit Alexis Tsipras pour ses mesures sociales




Quelques jours après la décision du gouvernement grec de distribuer un bonus aux retraités les plus modestes, ses créanciers suspendent l’allègement de la dette.

La sanction n'a pas traîné. Quelques jours à peine après la décision du premier ministre grec , Alexis Tsipras d'accroître le niveau des retraites pour 2016, le président de l'Eurogroupe, qui réunit les ministres des Finances de la zone euro, a décidé de suspendre les premières mesures d'allègement de la dette grecque, décidé lors de leur dernière réunion lundi 5 décembre.

 Les actions du gouvernement grec » -- rétablissement d'un 13e versement annuel pour les petites retraites et ajournement de la hausse de la TVA dans les îles frappées par la crise des migrants -- « ne sont pas en ligne avec nos accords », selon « quelques Etats membres », écrit mercredi dans un communiqué l'Eurogroupe, ce qui empêche la mise en place des mesures d'allègement de la dette. L'Allemagne avait clairement fait savoir que ces « mesures unilatérales » prises par Athènes n'étaient pas acceptables.
Geste social exceptionnel

Depuis que la Grèce est sous perfusion financière de ses partenaires européens et du FMI, toutes les décisions économiques et budgétaires sont passées au crible de la « troika » des créanciers. Il y a quelques jours, Alexis Tsipras s'était cru autorisé à consacrer 600 millions d'euros pour soutenir les pensions des petits retraités. Limitée à 2016, cette bonification des retraites devait représenter entre 300 et 830 euros par an et par retraités qui reçoivent moins de 850 euros de pension mensuelle, ce qui concerne 1,6 million de retraités.
Un coût de 617 millions d'euros, ou 0,35% de PIB

Au total, ce bonus de Noël, destiné aussi à faire remonter la cote de popularité du Premier ministre qui est tombée très bas, devait coûter 617 millions d'euros ou 0,35% de PIB. Il se peut aussi qu'Alexis Tsipras, las de se soumettre à toutes les exigences de ses créanciers ait en tête de provoquer dans les semaines à venir de nouvelles élections et qu'il cherche à se refaire d'ici là une image de gauche plus proche de ses promesses initiales.
Un surplus chèrement acquis

Cette dépense imprévue est largement financée, puisque le gouvernement a réussi à dégager en 2016 un excédent primaire -une fois remboursée la charge de la dette- d'environ 1,1% du PIB soit très au dessus de l'objectif de 0,75% fixé avec les créanciers européens. Alexis Tsipras a cru benoîtement qu'il pourrait utiliser à sa guise ce surplus, chèrement acquis par une réduction des dépenses publiques.
Une échappée d'Alexis Tsipras pas tolérable

Mais les dirigeants européens, certains d'entre eux en tout cas, ont jugé que cette échappée d'Alexis Tsipras n'était pas tolérable. Et en décidant de bloquer les première mesures - modestes - d'allègement de la dette, ils mettent une pression maximum sur lui pour qu'il renonce à cet exceptionnel geste social. Le Premier ministre devrait rechercher jeudi, à l'occasion du sommet européen, le soutien de la chancelière allemande, Angela Merkel, et du président français, François Hollande. Il n'est pas sûr qu'il trouve une épaule plus réconfortante.
Paris conteste la suspension des mesures d'allègement de la dette grecque

Michel Sapin, ministre français de l'Economie et des Finances, a contesté jeudi la décision de la présidence de l'Eurogroupe de suspendre les mesures d'allègement de la dette grecque, rappelant que ces mesures avaient été adoptées « sans aucune condition ».

« Les expressions individuelles ne sont pas des expressions collectives de l'Eurogroupe », a affirmé Michel Sapin lors d'une conférence de presse, dans une allusion implicite à l'Allemagne, pays qui a demandé la suspension de ces mesures.

« Les dispositions d'allègement de la dette seront mises en oeuvre », a insisté le ministre, rappelant que cette décision était « le premier pas fait par les pays de l'Eurogroupe pour tenir leurs engagements vis-à-vis de la Grèce ».

Le Parlement grec s'apprêtait jeudi à voter dans la soirée les mesures en faveur des petites retraites décidées par Alexis Tsipras, passant précisément outre aux réticences de la zone euro.
@chatignou

En savoir plus sur http://www.lesechos.fr/monde/europe/0211595029442-leurogroupe-punit-alexis-tsipras-pour-ses-mesures-sociale-2050510.php#heFLBwbLhxru43Ql.99


284
Anis meurt d'une méningite, son jumeau hospitalisé: voici un mois, dans une école courcelloise, il y avait déjà eu un cas

Rédaction en ligne

Une méningite a terrassé le petit Anis. Le garçonnet de 3 ans a succombé à cette foudroyante infection. Amir, son frère jumeau, est toujours hospitalisé, aux cliniques universitaires Saint Luc à Bruxelles. Après un épisode fébrile, son état semblait, hier, en voie d’amélioration. Il y a un mois à peine, un cas de méningite avait déjà été diagnostiqué dans la même école communale courcelloise.



Cet effroyable drame, qui dévaste cette famille, a aussi fait résonance auprès des parents d’élèves de l’école du Petit Courcelles. Et pour cause… Voici un mois à peine, la méningite avait déjà frappé, dans la même école, un élève de primaire.

Heureusement, le jeune garçon en a réchappé. Ses condisciples avaient aussitôt été traités par antibiothérapie et les locaux avaient été soigneusement désinfectés. «  Il semble à ce stade que les deux épisodes méningés ne soient pas liés  », précise la bourgmestre Caroline Taquin. Le sort s’est acharné…

video : http://www.rtl.be/info/video/608338.aspx

Dès lundi, sitôt la méningite du petit Anis avérée, des mesures prophylactiques ont été administrées aux bouts d’choux et aux enseignants de l’école communale du Petit Courcelles.

http://www.lanouvellegazette.be/1741155/article/2016-12-14/anis-meurt-d-une-meningite-son-jumeau-hospitalise-voici-un-mois-dans-une-ecole-c

285
Fosses-la-Ville: le traitement brut des échevins à la hausse!

Lundi soir, la salle de l’Orbey a accueilli le conseil communal ainsi que le conseil de l’action sociale de Fosses-la-Vile.
Après la présentation du budget du CPAS, le collège a présenté son budget 2017.
On savait déjà que les taxes allaient augmenter.
On se doutait moins qu’il en serait de même pour les revenus des élus…



Lors de la séance du conseil communal ce lundi, les mandataires fossois ont été invités à se prononcer sur le budget 2017.

On savait déjà que l’IPP passait de 8 à 8,5 % et les centimes additionnels de 2600 à 2800. Sans surprise, le PS, en désaccord avec les mesures annoncées lors du conseil de novembre, a demandé à voter par groupe fonctionnel. Quant aux Ecolos, ils se sont abstenus. Mais un élément, inattendu lui, n’a pas échappé au regard attentif de l’opposition : la hausse des revenus des élus. 192.157 € contre 180.651 € en 2015, soit 6,6 % en plus pour les échevins. Le traitement brut du bourgmestre augmente de 2 % par rapport à 2015. En revanche, on note une diminution de 3 % pour les conseillers communaux. Un point soulevé par Romuald Denis (PS).

http://www.lanouvellegazette.be/1740998/article/2016-12-13/fosses-la-ville-le-traitement-brut-des-echevins-a-la-hausse