Voir les contributions

Cette section vous permet de consulter les contributions (messages, sujets et fichiers joints) d'un utilisateur. Vous ne pourrez voir que les contributions des zones auxquelles vous avez accès.


Messages - mike

2776
Europe / Toujours plus de radars cet été : comment les repérer
« le: 07 juillet 2015 à 21:39:34 »
Toujours plus de radars cet été : comment les repérer

PV - Fixes, embarqués, tronçons et maintenant autonomes, les radars sont toujours plus nombreux.

Levez le pied et sachez les repérer sur la route des vacances.



Les grands départs en vacances ne font que commencer. Si vous partez en voiture cet été , garder un oeil sur le compteur. Les radars sont en effet encore plus présents sur les routes que les années précédentes.

L'arrivée des nouvelles cabines, capables de flasher dans les deux sens, implique la présence de 150 points de contrôle supplémentaires d'ici à la fin de l'année, rapporte France Info, qui rappelle que plus de 2500 radars fixes et presque 750 radars "volants" se chargeront de sanctionner les usagers de la route qui roulent à trop vive allure.

► Radars autonomes
 Ce nouveau dispositif est entré en service le 3 juillet 2015. Voici ses caractéristiques :
⇒ Contrôle dans les deux sens : il s'agit d'une cabine montée sur une remorque (et donc facilement déplaçable). "Grâce au système par balayage, il va permettre de contrôler la vitesse file par file dans les deux sens de circulation à la fois, jusqu'à 7500 véhicules par heure", explique Autoplus sur son site.
⇒ Implantation : un premier a été installé sur l'autoroute A6, à hauteur de Fleury-en-Bière (Seine-et-Marne) au kilomètre 40 au sud de Paris, dans une zone de chantier. Un deuxième devait être mis en place ce mardi 6 juillet près de Redon, en Ile-et-Vilaine, et des dizaines d'autres devraient rapidement suivre.
⇒ Signalisation : des bandes de couleur jaune et noire encadrent l'appareil et celui-ci est est signalé en amont par le panneau habituel. Celui-ci mentionnera en outre sur quelle portion de route votre vitesse est contrôlée : "sur toute la longueur du chantier", "...du pont" ou du "...tunnel". Un véhicule à trop vive allure déclenche le flash habituel.




http://www.metronews.fr/conso/pv-radars-autonomes-embarques-troncons-comment-les-reperer/mogg!0sFE0ZD0NRBKM/

2777
Energie solaire : mais pourquoi EDF et l’Etat laissent-ils tomber une invention prometteuse ?




C’est une innovation prometteuse : équiper les fenêtres des bâtiments d’un filtre photovoltaïque aux allures de vitres fumées, qui permet de produire de l’électricité. De quoi rendre les bâtiments plus autonomes et favoriser l’essor des énergies renouvelables. Problème : EDF a décidé de cesser l’activité de sa filiale, Nexcis, qui a mis au point le procédé. Abasourdis par la décision, les salariés, menacés par un plan social, proposent de reprendre l’entreprise, avec le soutien de syndicats. Mais dans l’indifférence, pour l’instant, du gouvernement.


L’été s’annonce long et angoissant pour les 77 salariés de Nexcis, une filiale d’EDF spécialisée dans la recherche en énergie photovoltaïque, implantée près d’Aix-en-Provence. Ils sont menacés de licenciements après qu’EDF a annoncé la liquidation de la société. Une annonce d’autant plus surprenante que les ingénieurs et techniciens de Nexcis ont mis au point un procédé digne d’intérêt : de minces panneaux photovoltaïques intégrés dans le double vitrage des bâtiments, maisons comme immeubles. Ces fenêtres appelées BIPV (pour « Building integrated photovoltaïc ») permettent à la fois de moduler la luminosité et de produire l’électricité.

« Des ouvrages avec des vitres orientées à l’est, à l’ouest et au sud pourraient être autosuffisants en énergie le jour », assure Bertrand Bertrand, responsable design et fiabilité de la filiale. « Nexcis a développé une technologie très prometteuse avec des rendements très satisfaisants », confirme un observateur extérieur, Jean-Louis Bal, président du Syndicat des énergies renouvelables (ENR). La technologie BIPV a été finalisée en novembre 2014. Pour ses recherches, Nexcis, lancée conjointement en 2009 par EDF et l’Institut de recherche et développement pour l’énergie photovoltaïque (Irdep) [1] a bénéficié d’un investissement de 75 millions d’euros, dont un tiers d’aides publiques. 17 brevets ont été déposés. L’invention n’attend plus qu’à être commercialisée, avec la perspective d’améliorer la sobriété et l’autonomie énergétique des bâtiments qui en seront équipés.

« Quand EDF nous a annoncé la fin, nous n’avions rien vu venir »

La direction d’EDF en a décidé autrement, en annonçant en février dernier la cessation d’activités de la filiale et un « plan de sauvegarde de l’emploi ». Les salariés en ont été les premiers surpris. « Nous étions tranquillement en train de travailler à ces recherches. Pas d’ouvriers, pas de culture syndicale, et quand EDF nous a annoncé la fin, nous n’avions rien vu venir », confie Stephan Dainotti, représentant du personnel qui s’est depuis syndiqué à la CGT quand il s’est aperçu que « la CFDT signait tout, tout de suite ».

Pourquoi risquer de ruiner ainsi six années de fructueuses innovations ? Le mystère demeure. « Jean-Bernard Lévy [le nouveau PDG d’EDF] est arrivé en octobre dernier. Il est là pour rendre EDF le plus rentable possible. Nexcis étant un centre de recherche avec un coût, il coupe la branche », avance le représentant syndical. D’autant que l’invention, si elle est mise en œuvre à grande échelle, pourrait contribuer à réduire la consommation d’électricité produite par EDF et, à terme, entraver ses bénéfices. On sait le peu de cas que l’électricien réserve, pour l’instant, au développement des énergies renouvelables : elles ne pèsent que 0,1% de sa production d’électricité en France (hors barrages qui pèsent 9,8%, le nucléaire représentant 88%, voir notre document sur le sujet). Ce qui n’a pas empêché l’entreprise publique a être choisie par le gouvernement comme sponsor de la conférence sur le climat, fin 2015 à Paris.

« Pépite technologique »

Pour Stephan Dainotti, les actionnaires de Nexcis, au premier rang desquels EDF, « se sont dit qu’il y avait quelque chose à tirer de ces recherches, qu’il fallait juste mettre les brevets au chaud pour les récupérer plus tard » [2]. Et les revendre à bon prix, sans s’embarrasser de 77 salariés. Cette hypothèse s’appuie sur le sort réservé par EDF au rapport demandé à la banque Rothschild. Entre mai et novembre 2014, la banque est mandatée par EDF pour trouver de nouveaux investisseurs potentiels à Nexcis. Selon, Stephan Dainotti, si la banque n’a pas identifié de nouveaux partenaires, elle a conseillé à EDF de préserver sa filiale. « Au regard des premiers résultats sur le BIPV tombés mi-novembre, la banque a malgré tout défendu le scénario d’une poursuite de l’activité de Nexcis sur deux ou trois ans pour tenter d’exploiter au mieux cette pépite technologique », commente le syndicaliste.

EDF en a décidé autrement, peut-être aussi à cause de la rude concurrence sur le marché du photovoltaïque, déstabilisé par l’arrivée d’entreprises chinoises. Egalement à cause des aléas du soutien public à la filière. « Je n’ai pas suffisamment d’éléments pour analyser les raisons du lâchage de Nexcis par EDF, prévient le président du Syndicat des énergies renouvelables, Jean-Louis Bal. Mais je peux dire que l’état actuel du développement de la filière photovoltaïque en France, très dépendante d’appels d’offres toujours repoussés, ne favorise pas l’investissement industriel. L’extrême irrégularité du marché crée une situation difficile, y compris pour des entreprises françaises telles que Photowatt [reprise en 2012 par EDF], Voltec Solar ou Fonroche. »

Projet de reprise par des salariés

En avril, treize chercheurs du CNRS, spécialisés dans le photovoltaïque, appelaient à « sortir Nexcis de la vallée de la mort » et à « explorer, avant qu’il ne soit trop tard, toutes les solutions susceptibles de préserver les acquis uniques portés par Nexcis dans le domaine du photovoltaïque en France ». (à lire sur Mediapart). Contactée, la direction d’EDF n’a pas souhaité commenter sa décision. Le nouveau directeur général de Nexcis, Michel Rubino, nommé en avril à la place de son prédécesseur, en congé maladie depuis le mois de mars, attend, lui, que des repreneurs se manifestent.

Car l’histoire de Nexcis et de son procédé n’est pas terminée. Trois dossiers de reprise devraient être déposés d’ici le 15 juillet, dont un porté par des salariés. Une quarantaine d’entre eux se sont associés à une start-up de sept personnes, créée en 2011 et installée à Gardanne, Crosslux. La TPE a développé une technique qui ajoute de la valeur esthétique au vitrage en lui conférant un aspect vitre fumée. Utilisant la technologie CIGS (pour « cuivre indium gallium et sélénium ») d’élaboration de cellules photovoltaïques en couche mince, ce procédé est considéré comme performant d’un point de vue économique et énergétique par la plupart des acteurs du secteur. « Nexcis a un produit mais pas de marché. Crosslux a un marché mais pas encore de produit », résume Pierre Yves Thoulon, directeur technique de la petite entreprise, pour expliquer leur projet de « mariage ». Deux entreprises du bâtiment, Bouygues Construction et TCE Solar, une entreprise de BTP spécialisée dans les bâtiments à « énergie positive », seraient intéressées. A terme, la nouvelle activité pourrait créer 150 à 200 emplois.

Le gouvernement aux abonnés absents

Des soutiens politiques commencent à se manifester. Des élus locaux du Front de gauche, l’eurodéputée écologiste Michèle Rivasi, ou la maire d’Aix-en-Provence, Maryse Joissains (UMP), sont intervenues (une pétition de soutien a été lancée mi avril). Mais le soutien de l’Etat, propriétaire à 84% d’EDF, se fait attendre. « Dans cette affaire, il ne joue pas son rôle et cet abandon nous désole, commente Laurent Langlard, porte-parole de la Fédération mines et énergies de la CGT, qui défend la mise en place de vraies filières industrielles sur les énergies renouvelables. »

Les salariés de Nexcis ont été reçus fin mars par Elisabeth Borne, alors directrice de cabinet de Ségolène Royal [3] : « Ils nous ont écoutés, nous ont dit qu’ils nous comprenaient, mais on attend toujours leur retour », relate, dépité, un salarié de Nexcis. « On soutient leur projet de reprise à 200%, d’autant que potentiellement il devrait créer de l’emploi. Alors que l’Etat parle beaucoup de transition énergétique, ce choix de lâcher Nexcis le renvoie à ses propres contradictions ! », s’agace Gilbert Benhamou, de la CGT des Bouches-du- Rhône. Le silence va-t-il se rompre ? « On attend la loi sur la transition énergétique censée donner plus de visibilité aux énergies renouvelables et notamment au photovoltaïque, souligne Jean-Louis Bal. Le gouvernement sera contraint d’y allouer des moyens, filière par filière. On verra alors quelle est la réelle volonté de l’Etat. En attendant, la fermeture de Nexcis par EDF est bien révélatrice d’une contradiction majeure de l’Etat. » Une de plus en matière de créations d’emplois associée à l’enjeu de la transition énergétique.

Emmanuel Riondé

Photo : CC Sandia Labs

http://www.bastamag.net/Energie-solaire-mais-pourquoi-EDF-et-l-Etat-laissent-ils-tomber-une-invention

2778
Problème en vue pour la fête du sacrifice: les abattoirs temporaires de Bruxelles sont illégaux



Un avis du Conseil d'État sur un projet d'arrêté de la secrétaire d'État bruxelloise au Bien-être animal Bianca Debaets juge illégal l'abattage d'animaux sans étourdissement préalable dans les structures temporaires à Bruxelles, a affirmé mardi la députée bruxelloise Liesbet Dhaene (N-VA).

En Flandre, le ministre en charge du Bien-être animal, Ben Weyts (N-VA), a interdit l'abattage sans étourdissement dans les abattoirs temporaires qui étaient mis en place à l'occasion de la fête musulmane du sacrifice. Il justifiait cette décision non seulement par des raisons de bien-être des animaux, mais aussi par des motifs légaux: la réglementation européenne n'autorise l'abattage sans étourdissement que dans un abattoir régulier, selon lui.


Résultat: toute personne qui combattra ces abattoirs en justice gagnera

En Région bruxelloise, Bianca Debaets (CD&V) n'a pas opté pour une interdiction mais pour une formation obligatoire des abatteurs confessionnels. Son projet d'arrêté a été soumis au Conseil d'État qui l'a jugé illégal au regard de la réglementation européenne, selon la N-VA. "Toute personne qui combattra devant un tribunal les abattoirs temporaires à Bruxelles obtiendra gain de cause. Pour éviter le chaos, il faut suivre l'exemple flamand", plaide Mme Dhaene.

Les détracteurs de la décision flamande estiment pour leur part qu'elle encourage l'abattage clandestin, opéré dans des conditions incontrôlables. Contacté par Belga en matinée, le cabinet Debaets n'avait pas encore réagi.

http://www.rtl.be/info/regions/bruxelles/probleme-a-10-jours-de-la-fin-du-ramadan-les-abattoirs-temporaires-de-bruxelles-sont-illegaux-737287.aspx

2779
Vols de munitions militaires à Miramas : plusieurs enquêtes ouvertes



Une enquête a été ouverte par le parquet de Marseille pour "vol avec effraction commis en bande organisée" après la disparition de près de 180 détonateurs et des explosifs dans un site militaire de Miramas (Bouche-du-Rhône). De son côté le ministère de la Défense demande une enquête interne sur "la protection interne de l'ensemble des sites militaires de stockage de munitions".

Le parquet de Marseille et le ministère de la Défense ont annoncé mardi l'ouverture d'enquêtes après le vol d'un important stock de munitions sur un site militaire de Miramas (Bouches-du-Rhône) le week-end dernier. Selon les premières informations, la disparition de près de 180 détonateurs et des pains de plastic a été constaté lundi en fin de matinée, dans cette annexe du 4ème Régiment du matériel (RMAT).


Une enquête judiciaire pour "vol avec effraction commis en bande organisée"



Le procureur de Marseille, Brice Robin, a ouvert une enquête pour "vol avec effraction commis en bande organisée" et "introduction frauduleuse dans une enceinte militaire". Il a confié les investigations à la section de "recherches de la gendarmerie nationale de Marseille" et à "l'Institut de recherche criminelle de la gendarmerie nationale (IRCGN)". Pour autant, il n'a pas donné plus de détails sur le vol en lui-même.


Le ministère de la Défense lance une procédure interne

De son côté, le ministère de la Défense a demandé une évaluation interne "sous quinzaine" sur "la protection de l'ensemble des sites militaires de stockage de munitions". Dans un communiqué, il estime que cela permettre de "proposer les mesures correctrices qui s'imposeraient". Par ailleurs, une enquête de commandement a été ouverte pour "analyser les faits (...) et les éventuelles responsabilités" de ce vol.

http://www.franceinfo.fr/actu/justice/article/vols-de-munitions-militaires-miramas-plusieurs-enquetes-ouvertes-701999

2780
Ce mardi soir, un gigantesque astéroïde va frôler la Terre !






Un énorme rocher fonce actuellement à 30 456 km/h dans le système solaire. Dans la soirée, il devrait même frôler notre planète.




Long de 82 mètres et se déplaçant à 30 456 km/h, l’astéroïde 2015 HM10 s’approche de la Terre. Selon les experts, il devrait même frôler notre planète dans la soirée. "Il mesure environ 110 mètres de diamètre, c'est la taille d'un terrain de football", a précisé le journaliste Nicolas Chateauneuf sur France Info, ajoutant qu’il avait été détecté en avril dernier.

A lire aussi – La Terre menacée par 500 astéroïdes ?


Publicité
 
"Il va vraiment nous frôler"
Ce gigantesque rocher devrait ainsi s’approcher à quelques 400 000 kilomètres. Une distance qui peut sembler énorme à notre échelle mais qui, à celle de l’espace, "est bien très peu",  a souligné le journaliste. Et alors que cette distance correspond à celle séparant la Terre de la Lune, il a poursuivi en insistant sur le fait que l’astéroïde "va vraiment nous frôler". Toutefois, 2015 HM10 ne présenterait aucun danger et ne devrait pas faire plus que s’approcher de la Terre. "Statiquement, il en tombe un tous les 3 000 ans, ce ne sera pas le cas de celui de demain soir", a assuré Nicolas Châteauneuf.

Malgré ces statistiques plutôt rassurantes, les Nasa et l’agence spatiale européenne ont décidé de lancer un programme pour essayer de détourner les astéroïdes de leur trajectoire et éviter ainsi qu’ils menacent notre planète. Ce programme devrait voir le jour en 2020.

Vidéo sur le même thème : Planète Terre : les dangers viennent-ils du ciel ?

http://m.planet.fr/societe-ce-mardi-soir-un-gigantesque-asteroide-va-froler-la-terre.889809.29336.html

2781
Le document secret qui prouve que le « printemps arabe » a été provoqué par les Etats-Unis



Un document rendu public par un think tank américain révèle que le « printemps arabe » est loin d’être un mouvement spontané de populations avides de changements politiques, mais bel et bien une reconfiguration mûrement réfléchie et orchestrée par l’administration américaine.

L’organisation Middle East Briefing (MEB), qui se base sur un rapport officiel du département d’Etat américain, confirme l’implication de la Maison-Blanche dans les « révolutions » ayant secoué de nombreux pays dans la région du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord. Le document en question, qui date du 22 octobre 2010 et intitulé « Middle East Partnership Initiative : Overview », est confidentiel et le MEB n’a réussi à le consulter que grâce à la loi Freedom of information Act. Le pays de l’Oncle Sam a concocté dans ses officines de nombreuses stratégies pour défaire les régimes dans les pays ciblés en s’appuyant sur « la société civile » qu’il arrive à contrôler après avoir effectué un travail de fond sur les organisations non gouvernementales (ONG).

L’approche américaine consiste à manipuler ces ONG pour qu’elles s’inscrivent en droite ligne de sa politique étrangère et de ses objectifs en matière de sécurité interne, note MEB. « The Middle East Partnership Initiative (MEPI) est un programme régional qui renforce les citoyens du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord afin de développer des sociétés plurielles, participatives et prospères. Comme le démontrent les chiffres fournis dans cette évaluation, le MEPI a évolué depuis son lancement en 2002 pour devenir un outil flexible dans la région pour un appui direct aux sociétés civiles autochtones, appui qui est intégré dans la diplomatie du gouvernement américain dans la région », peut-on lire dans le rapport du département d’Etat qui use et abuse du langage diplomatique pour masquer la nature hégémonique de cette initiative.

Dans la section intitulée « comment le MEPI fonctionne », il y est clairement expliqué que les principaux objectifs du MEPI sont de « constituer des réseaux de réformateurs qui échangeront leurs connaissances et s’entraideront, et de catalyser le changement dans la région ».

La subversion financée par les ambassades américaines

L’administration Obama ne lésine pas sur les moyens pour réussir son ingérence dans les affaires internes des pays en point de mire. Les subventions locales « apportent un soutien direct à des groupes de citoyens autochtones, et représentent désormais plus de la moitié des projets de MEPI », note le rapport. « Des agents désignés dans les ambassades américaines gèrent le financement et sont en liaison directe avec les différentes ONG et les groupes composant la société civile » qui bénéficient de ces subventions. « Les projets spécifiques aux pays visent à répondre aux besoins locaux en matière de développement tels qu’identifiés par les ambassades, les réformateurs locaux et notre propre analyse du terrain.

Les développements politiques dans un pays peuvent induire de nouvelles opportunités et de nouveaux défis pour la réalisation des objectifs de la politique du gouvernement américain, et le MEPI va transférer les fonds nécessaires pour répondre à ces besoins », souligne-t-on encore. Il va sans dire que les initiateurs de ce programme zappent les institutions locales et les gouvernements. Il y est en effet indiqué que le MEPI a pour seuls interlocuteurs les acteurs de la société civile à travers les ONG parties prenantes basées aux Etats-Unis et dans la région concernée. « Le MEPI ne fournit pas des fonds aux gouvernements étrangers et ne négocie pas des accords d’assistance bilatéraux », relève le rapport.

Selon MEB, le document énumère une liste de pays ciblés en priorité par les desseins inavoués de l’establishment américain. Il s’agit du Yémen, l’Arabie Saoudite, la Tunisie, l’Egypte et le Bahreïn. La Libye et la Syrie ont été ajoutées une année après l’élaboration de ce rapport du département d’Etat. Pour ce qui est de l’Egypte, on y apprend que l’administration américaine misait sur le mouvement des Frères musulmans, jugé compatible avec la politique étrangère du gouvernement américain.

L’administration d’Obama assure même « le service après-vente » de « ces révolutions » qui participent à remodeler le « Grand Moyen-Orient » selon la vision américaine. Un bureau de coordonnateur spécial des transitions dans le Moyen-Orient a été créé en septembre 2011. William B. Taylor a été nommé à sa tête. Ce diplomate s’y connaît en révolution, puisqu’il était l’ambassadeur des Etats-Unis en Ukraine durant « la révolution orange », de 2006 à 2009. Selon le rapport du département d’Etat, le bureau du coordonnateur spécial des transitions dans le Moyen-Orient coordonne l’assistance du gouvernement américain « aux démocraties naissantes » dans la région du Moyen-Orient et en Afrique du Nord, dont l’Egypte, la Tunisie et la Libye.

Sonia Baker
Source : AlgeriePatriotique.com

http://reseauinternational.net/document-secret-prouve-printemps-arabe-ete-provoque-les-etats-unis/

2782
Lettre belge à l’attention des médias français, une (bonne) fois pour toutes !



A l’occasion du Tour de France qui débute cette année en Belgique, mes oreilles ont mal quand j’entends Bruquesselle ou Anvère pour désigner deux des villes les plus importantes du Royaume. Heureusement que le tour ne passe pas cette année par Schaerbeek ou Neder-Over-Heembeek !



Cher ami journaliste de l’hexagone qui as de l’humour,

Tu peux si tu le souhaites lire cette lettre en imitant l’accent belge que tu crois si bien connaître et qui te fait bien rire.

Tu es mon ami, et je t’aime. Ton pays est le plus beau du monde, le plus accueillant ( j’en sais quelque chose ), peut être même le plus sympathique. Ta langue est sans doute l’une des plus belles du monde, et je m’emploie chaque jour à l’utiliser au mieux à l’antenne de ma radio malgré des subtilités parfois peu évidentes.  Et pourtant, cela fait des années et des années qu’on te le répète ( mais tu t’obstines, potferdeke )  : LES VILLES BELGES SE PRONONCENT EN « BELGE ».

Attends, peï, je t’essplique.

Quand tu commentes la troisième étape du Tour de France depuis la capitale , dans ton bureau à Bruqque… Brussxxx … Brusselle ( oui, on prononce comme ca, fieu, comme AuXerre se prononce en S, sais tu ) , tu ne dois jamais dire ANVERRE – HUY pour désigner l’étape. Car cette ville, chef lieu de la province du même nom, se prononce ANVERSSSSS , avec le S bien soutenu envers et contre tout ( enfin, nous autres les belges on est surtout contre Anvèrre  tu l’auras compris ). Tu sais, c’est souvent dans le port de cette ville qu’arrivent les colis ( là on ne prononce pas le S ) que tu as commandés chez Amazon ou E-BAY ( dont le E se prononce I, mais c’est parce que c’est du rosbif de l’autre-côté-de-la-manche-là ).

Tu comprends, dans mes oreilles, ça fait bizarre comme ça ferait fort bizarre dans les tiennes si moi je venais dans la capitale pour visiter Parisse, ou comme si j’allais acheter des bocaux en verrs remplis de foie gras dans une ferme du Jerre. ( La région, pas Jean Michel, hein. )

Par contre, attention, hein, manneke : ça ne vaut que pour Anvers et pas pour le Tournaisis par exemple. Dans le Tournaisis, on ne prononce pas le S final parce que on ne veut pas être confondus avec un tournevis. Habiter le tournevis, ca n’aurait pas d’sens. Tu comprends, c’est une subtilité.

En ce qui concerne Bruque… Brusxxx… enfin, Bruxelles, tu m’as compris, on ne prononce pas le X. on le prononce S. Mais je sais bien pourquoi tu fais ça, hein : c’est à cause des scribes du moyen âge qui remplaçaient les doubles « s » par une croix. . Cette croix assimilée au « x » du grec ancien, n’a été prononcée « ks » en français qu’à partir du 18ème siècle, sans que cette modification ne change l’usage bruxellois. Et puis encore une fois, si tu veux vraiment prononcer « Brukselle » , alors pourquoi ne fais tu pas la même chose avec AuKserre, que diable ? Alleïïï , dis, fieu, fais un effort !

Je pourrais aussi t’expliquer , au risque de provoquer en toi un Assident Vassulaire Xérébral, que le vrai Bruxellois utilise 50% de mots français et 50% de mots « flamands » ou flamandisés pour s’exprimer, souvent. Que si un jour le Tour de France passe par Brukselle, tu pourrais un jour entendre un cycliste demander à son chef d’équipe : Ah, fieu waar heb je de velo gelaisseerd? Ah, ja, in de camionnette . Ne t’inquiète pas si ça arrive, il cherche juste son vélo.

La prochaine fois, j’essayerai de t’expliquer pourquoi en Belgique on va au OUécé, pourquoi les trains ont des Ouagons et pourquoi ma grand mère est morte avant d’avoir nonante ans.

Allez, j’arrête de te raconter des carabistouilles, parce que je dois encore prester quelques heures au boulot avant de rentrer déguster une bonne pils en attendant que ma wasse prépare le souper. aujourd’hui, on va manger des chicons au gratin, mais on mangera tard parce que elle attend famille et, tu sais, elle n’est pas bien rapide à la marinette.

Ah encore un truc, puisque t’aime le sport : je t’envoie les noms des joueurs de foot belges au plus vite. Mais sache déjà que « Van Buyten » ne se prononce pas « vent buitenne ». M ‘ enfin tu t’en fous, hein, il ne joue plus.

A tantôt.

Tu peux trouver de l’info là : http://sammybabyjunior.unblog.fr/2008/02/26/bruxelles-prononce-bruksel-ou-bruxelles-prononce-brusselles/

Tout un tutoriel de belgicismes ici : http://rhubarbe.net/blog/2010/11/04/petit-guide-belge-pour-voisins-francais/

Ou encore là : http://www.ambafrance-be.org/Le-francais-de-Belgique-et-les

Ici, aussi : http://www.languefrancaise.net/forum/viewtopic.php?id=507

Là aussi, même si c’est un peu long : http://www.jchr.be/langage/belgicismes.htm

Sinon, on peut même te faire un dessin :



 EDIT 070715 – alors, Auxerre, on le prononce comment finalement ???

Sur Wikipedia :
•Le « x » se prononce et non [ks] : France (Île-de-France) : écouter « Auxerre [o.sɛʁ] »


Voyons ce qu’en pense le CSA français : http://www.csa.fr/Etudes-et-publications/Les-dossiers-d-actualite/Langue-francaise-Prononciation-de-certains-noms-de-villes/Plusieurs-cas-frequemment-evoques

Enfin, l’avis d’un Bourguignon sur « le monde » : http://www.lemonde.fr/idees/chronique/2009/02/11/halte-au-x-prononcez-double-s-gutturales-versus-sifflantes_1153643_3232.html


2783
IMMONDE: les cuisines de ce restaurant très bien coté vont vous remuer l'estomac



De nombreux clients adorent ce restaurant chinois... mais ils n'ont jamais passé les portes des cuisines.

Bienvenue à l’Asian Garden, un restaurant situé à Littletown aux Etats-Unis. Si vous comptez vous y rendre, ne tenez pas seulement compte des commentaires élogieux du site de voyageurs TripAdvisor…


"Vraiment très propre"

Pour les nombreuses personnes qui ont goûté à la nourriture proposée par le restaurant, celle-ci est "incroyable", "savoureuse", "délicieuse". Un internaute précise même que l’endroit est "chaque fois très propre". Mais le restaurant semble bien entretenu seulement pour la vision des clients. Car en passant la porte de la cuisine, tous seraient très étonnés.



Pas un centimètre de propreté

Du sol au plafond en passant par les murs, tout est couvert de giclures, graisse et reste de nourriture. Dans les frigos, tous les aliments sont à l’air libre. Idem pour la viande, qui elle, est déposée dans d’immenses bacs sur le sol.

Tous les restaurants chinois ne cachent pas, on l’espère, de cuisines dans un tel état… Mais comment savoir? Les nombreux commentaires élogieux des clients qui n’y voient que du feu ne sont pas rassurants !



2784
Santé / Le pronostic vital de Léa est engagé
« le: 07 juillet 2015 à 19:31:40 »
Le pronostic vital de Léa est engagé

Quinze jours après son opération du cœur, la petite Léa n'est toujours pas sortie d'affaire. Si l'opération s'est très bien déroulée, comme l'a confirmé le Professeur Raisky à ses parents, les suites sont plus difficiles à surmonter.

Contactés par téléphone ce lundi, pour la première fois depuis son arrivée à Necker, Jessica et Roland sont épuisés. Et éprouvés. "C'est tellement dur". Léa est victime d'un nouveau germe, virulent, lié à une infection nosocomiale, contracté à l'hôpital.

>> PORTRAIT. Les combats de Léa, 3 ans, pour vivre

"Elle est très affaiblie, a de la fièvre. Aujourd'hui, les médecins ont été clairs: son pronostic vital est à nouveau engagé. Des qu'elle se réveille, elle ne peut ni parler ni pleurer puisqu'elle est intubée, pour respirer. Mais de toute façon, ils la rendorment très vite pour éviter qu'elle souffre". Les jours passent mais les signes d'amélioration tardent. Les jours, les nuits sont longs. Le sommeil est rare pour ses parents, à son chevet, dès qu'ils en ont l'autorisation.

"Léa entend et comprend tout"

Pour aider Léa dans son combat, il lui font écouter la voix de Calysta, sa sœur jumelle, qui lui parle au téléphone, mais aussi d'Emma et Valentin, ses aînés. " Léa les entend. Pour preuve, au son de Calysta, par exemple, elle s'agite, son cœur s'emballe. Nous n'avons donc pas pu le refaire. Mais nous lui passons des vidéos de la famille. Elle entend et comprend".

Léa sait donc que ses proches la soutiennent. Et croient en sa force de guérison. "Mais mon enfant ne peut rien faire. Elle est comme enfermée dans son corps. C'est terrible."

"Un appel aux dons de RTT"

Toute sa famille est affectée. Fort heureusement, la maman de Jessica veille, au Muy, sur Emma, qui réclame ses parents, Calysta, qui cherche sa jumelle et Valentin, le grand frère. Leur donner de la joie de vivre tout en ayant le cœur serré pour sa petite Léa. Difficile... Pour Roland, le papa, la situation se complique puisque son solde de congés au sein de la société Securitas, dans les Alpes-Maritimes, est bientôt épuisé.

>> RELIRE. Vos plus touchants messages de soutien à Léa

D'où l'idée de Yohan, de l'association "Jade enfants malades", d'adresser un courrier au siège national de Securitas pour lancer un appel à la solidarité. Afin que les salariés qui le souhaitent puissent faire don de RTT, comme la loi les y autorise. Ce qui permettrait ainsi à Roland de rester un peu plus longtemps au chevet de son bébé. La mobilisation se poursuit donc autour de Léa, qui lutte désormais, à forte dose d'antibiotiques, contre cette infection nosocomiale.


http://m.varmatin.com/var/le-pronostic-vital-de-lea-est-engage.2210328.html

2785
Info php -web .... / Les meilleurs VPN en Chine
« le: 07 juillet 2015 à 19:30:14 »
Les meilleurs VPN en Chine

Afin débloquer et d'avoir accès à Facebook, Twitter, Instagram, Youtube ou d'autres services Google (comme Gmail ou Google Play) à partir de la Chine, il est indispensable d'utiliser un VPN et incontestablement les VPN gratuits sont à proscrire à cause de leur manque de stabilité. Ces derniers sont en effet la cible d'attaques permanentes de la part du gouvernement chinois et de sa censure.

Si vous vous demandez quel VPN choisir pour la Chine, sur cette page nous vous proposons une liste des 7 meilleurs VPN pour ce pays. Cette sélection est basée sur 6 principaux critères que sont : la rapidité du service, la qualité du logiciel, la qualité du service client, le prix, la disponibilité d'IP françaises (pour regarder la TV par exemple) et surtout si ça fonctionne en Chine.


http://www.chine-informations.com/vpn/


Critique générale




Astrill est l'un de nos VPN préférés. Nous apprécions sa rapidité et surtout son logiciel et son application pour smartphones, simples d'utilisation. Attention, si vous devez vous connecter à plus d'un appareil en même temps, il vous faudra souscrire à une option supplémentaire (5$/mois).Un autre atout non négligeable que nous avons adopté chez Chine Informations est le router VPN Astrill qui crée un réseau WIFI "décensuré".

MonVPN a l'avantage d'être 100% français, ce qui est idéal pour le S.A.V. MonVPN dispose de 4 serveurs en France, ce qui est un avantage non négligeable pour regarder la télévision française. Chaque abonnement chez ce fournisseur permet de se connecter -sans frais supplémentaire- en simultané sur 5 appareils différents ; Un atout incontestable face à tous les autres concurrents.Pour ceux qui désirent tester le service, il est possible de souscrire à un abonnement hebdomadaire (7 jours).

ExpressVPN est l'un des plus chers du marché mais c'est également le plus stable. Les applications fournies pour chaque plateforme (Windows, Android, iOS,...) sont très instinctives et efficaces. On apprécie notamment les propositions de localité/IP les plus rapides en fonction de son emplacement, avec en prime un test de rapidité.

VyprVPN est un spécialiste du blocage en Chine. Le fournisseur a développé une technologie nommée "Chameleon™" qui s'adapte à la censure et au blocage des VPN.

PureVPN offre un très bon service mais il est nécessaire de commander son abonnement avant se se rendre en Chine, le site étant parfois bloqué (contrairement aux services qui restent toujours accessibles). Ses services sont particulièrement rapides sur les smartphones.

2786
Comment Sarkozy et Hollande ont autorisé une vaste surveillance d’Internet



La France, par l’entremise de la Direction générale de la sécurité extérieure (DGSE), n’a rien à envier aux Etats-Unis lorsqu’il s’agit d’espionner la planète. Selon L’Obs, qui cite « des témoignages anonymes de plusieurs responsables actuels et passés », les deux derniers présidents de la République ont donné leur accord à de vastes opérations de surveillance d’Internet menées par la DGSE. L’hebdomadaire corrobore ainsi dans son enquête de nombreux éléments rapportés depuis 2013 par Le Monde.

Mise sur écoute des câbles sous-marins

Selon l’hebdomadaire, Nicolas Sarkozy aurait approuvé au début de l’année 2008, lors d’une réunion secrète à l’Elysée, la mise sur écoute des nombreux câbles sous-marins qui accostent en France.

Ce plan quinquennal qui a couru jusqu’en 2013, comportait un investissement de 700 millions d’euros et l’embauche de 600 personnes, écrit L’Obs. Grâce à un décret secret pris en Conseil d’Etat – dont l’existence était fortement soupçonnée – des stations d’écoute de la DGSE ont été installées à proximité des câbles sous-marins par lesquels transitent aujourd’hui l’écrasante majorité des communications mondiales.

A Marseille (Bouches-du-Rhône) ou à Saint-Valéry-en-Caux (Seine-Maritime), les agents français ont ainsi pu espionner le trafic en provenance des Etats-Unis, de l’Afrique ou du Moyen-Orient pour en extraire des informations sur le terrorisme mais aussi, on peut le supposer, sur des entreprises ou des diplomates du monde entier. Que la DGSE se soit dotée d’outils pour récupérer des données transitant via les câbles sous-marins n’est pas nouveau ; jamais, en revanche, le détail de la supervision politique de ces opérations n’avait été apporté.
 

Lire : La France, précieux partenaire de l'espionnage de la NSA

Un second « plan câble » a été approuvé par François Hollande en 2013, selon les mêmes modalités, et comporterait l’installation de plusieurs nouvelles stations d’écoute. L’Obs détaille aussi la collaboration entre Orange et la DGSE. Le Monde révélait, dès le mois de mars 2014, les liens entre l’opérateur téléphonique et la DGSE :

« La direction des réseaux [d’Orange] gère notamment les stations dites « d’atterrissement », où accostent les câbles sous-marins France Télécom-Orange touchant la France et par lesquels transitent les flux massifs de données collectées. Un tri préalable peut aisément être réalisé en fonction des pays et des régions d’origine, puis tout est stocké dans des locaux de la DGSE. »

Les données interceptées par la DGSE sont ensuite acheminées vers le sous-sol de l’agence, boulevard Mortier à Paris, pour être analysées par des supercalculateurs au sein d’un centre de données parmi les plus importants d’Europe, comme nous l’avons déjà écrit à plusieurs reprises. L’Obs cite une source expliquant qu’un stockage sur « des années et des années » est effectué : « Quand on s’intéresse à une adresse IP ou à un numéro de téléphone, on va chercher dans nos bases ces données et on retrouve la liste de ses correspondants, pendant des années. »
 

Lire : Espionnage : comment Orange et les services secrets coopèrent

Hors du régime d’autorisations individuelles

L’Obs explique aussi, comme l’écrivait déjà Le Monde en avril dernier, que la DGSE a dû prendre quelques arrangements avec la Commission nationale de contrôle des interceptions de sécurité (CNCIS), qui encadre la surveillance en France. La loi existante ne portait alors que sur les écoutes téléphoniques. Rien n’était prévu pour les interceptions massives de données depuis les câbles. Hors de question pour la DGSE de soumettre le flot d’informations interceptées à un régime d’autorisations individuelles : il a donc été décidé que la CNCIS aménage son régime d’autorisation en délivrant des « fiches pays », permettant d’espionner le trafic en provenance de certains Etats, ainsi que des « fiches thématiques », portant sur certains sujets comme le terrorisme.

Lire aussi : Ce « Big Brother » dissimulé au cœur du renseignement

Selon L’Obs, un accord avait également été trouvé lorsque des données françaises étaient prises dans les filets de la DGSE : dans ce cas, l’agence ne procédait pas à l’exploitation de ces informations et la procédure basculait dans le cadre plus classique de l’interception administrative. Mais, comme le note l’hebdomadaire, il n’y a aucun moyen de s’assurer du suivi effectif de cette précaution, pas plus qu’il n’est possible de distinguer systématiquement et avec certitude les données « françaises » des données étrangères, à l’heure où de nombreux internautes utilisent des services dans le cloud, hébergés à l’étranger.

La loi sur le renseignement, tout juste adoptée, prévoit justement le cas des communications émises vers ou reçues depuis l’étranger, soit précisément celui des câbles sous-marins et que toute donnée française interceptée par la DGSE soit soumise au contrôle de la commission idoine.

Enfin, L’Obs évoque le traité de Londres de 2010, signé entre la France et la Grande-Bretagne sur les questions de défense. Un volet secret de ce traité porterait, écrit l’hebdomadaire, sur l’échange de données entre le GCHQ britannique et la DGSE. Un échange de données que nous avons évoqué en novembre 2013 et en mars 2014. Cette coopération entre les deux services est même devenue une « quasi-mutualisation des savoirs ».
 

http://www.lemonde.fr/pixels/article/2015/07/01/comment-sarkozy-et-hollande-ont-autorise-une-vaste-surveillance-d-internet_4666310_4408996.html?xtor=SEC-32280809

2787
Voici comment savoir facilement quels (ex)-amis vous ont supprimé de leur liste d'amis sur Facebook

« Qui m’a supprimé de sa liste d’amis ? », voilà une question que de nombreux utilisateurs de Facebook se sont déjà posée.
Dorénavant, il est possible d’avoir une réponse, très facilement.



En effet, savoir quels amis vous ont supprimé est très facile grâce à l’application Who Deleted Me, disponible ici .

http://www.deleted.io/

Cette appli est disponible sur Android et iOS, mais également sous forme d’extension pour différents navigateurs internet.

En d’autres termes, il vous suffit de l’installer et Who Deleted Me va scanner votre liste d’amis une première fois.

Elle se chargera ensuite d'en refaire de même de temps en temps et vous avertira si vous avez perdu des amis.

 Comme le souligne The Next Web , l’application connaît un certain succès puisqu’elle s’avère très efficace.

http://thenextweb.com/apps/2015/07/05/heres-how-you-can-see-who-deleted-you-on-facebook/



http://www.sudinfo.be/1326955/article/2015-07-07/voici-comment-savoir-facilement-quels-ex-amis-vous-ont-supprime-de-leur-liste-d


2788
Les Anonymous video , info press , action / Anonymous c'est quoi?
« le: 07 juillet 2015 à 18:48:48 »
Anonymous c est tolérance..
 athée et apolitique...
 C est une volonté de changement
 Contre le contrôle d un faux gouvernement...
 Pas de dictateurs dans faux groupes
 Pas d injures et d irrespects...
 Ce sont des humains unis pour un monde plus juste..
 Avec tous une qualité dont la volonté..
 Pas de chef ..pas de haine...pas de desunion..
 On ne peut tout changer sans comprendre ce qu est l union...
 On ne peut combattre si on se tire dans les pattes..
 Pire laisser la porte ouverte à ses ennemis et fermer la porte à son propre clan..
 Comment se dire ânon et pas suivre les bases...les valeurs..l humanité..
 Pourquoi ne pas être ce peuple sain et juste et sage ..
 Est ce si difficile d etre uni et avec objectif
 sans etre dans le doute...s entendre....et apres qui n est pas formaté..
 Reveillez vous esclaves afin de cesser l etre..
 Unissez vous afin de ne point vous soustraire à vos principes de liberté..
 Comment oublier et ne plus savoir la différence entre le bien et le mal..
 Donner des lecons quand vous vous perdez vous meme..
 Refflechissez serieux à ce que vous voulez vraiment ...
 Aux changements ..à l avenir de vos enfants...à bouger au lieu de crier dans le vent..
 Pk tant de mal entres humains censes unis et voir finalement la guerre entre bros et sistas..
 Vous arrive quoi ..troo chaud ..ou de betises...c est le cataclysme...
 Revenez a la réalité tant de gens attendent..des enfants crevent de faim..du poison y a partt..des animaux sont torturés..
 A tous j ai confiance en vous cessez vos chamilleries ...utilisez votre energie dans de bonnes causes........

2789
Produits Monsanto: les 12 pires produits à éviter absolument

Monsanto voici les 12 pires produits à éviter absolument

Cette liste de 12 produits de Monsanto a été initialement mise en place par la sensibilisation OGM :

Lorsque vous prenez un instant pour penser à l’histoire du développement des produits de Monsanto, que trouvez-vous? Voici douze produits que Monsanto a mis sur le marché. Voyez si vous pouvez en reconnaître certains …


 

# 1 – La saccharine

Saviez-vous que Monsanto a été créé à cause d’un édulcorant artificiel ? John Francisco Queeny a créé Monsanto Chemical Works, à St. Louis, Missouri, dans le but de produire de la saccharine [1] pour Coca-Cola. Contrairement à ses bons débuts, des  études réalisées au début des années 1970 [2], * dont une étude menée par le National Cancer Institute en 1980[3], ont démontré que la saccharine a provoqué le cancer chez les rats et les souris de laboratoire. [4]

Après la pression croissante des consommateurs, le Calorie Control Counci[5], les fabricants d’édulcorants artificiels et de boissons gazeuses light, ainsi que d’autres études [6] (plusieurs menées par l’industrie des édulcorants) ayant déclaré des failles dans les années 1970, la saccharine a été retirée de la liste des produits cancérogènes du NIH (Instituts Américains de la Santé). Plusieurs lettres de scientifiques ont déconseillé sa radiation [7], le document officiel comprend les termes suivants [8] à ce jour: «bien qu’il soit impossible de conclure avec certitude qu’elle ne représente aucune menace pour la santé humaine, on peut s’attendre de manière raisonnable à ce que la saccharine sodique soit cancérogène pour l’homme dans des conditions d’usage général comme édulcorant artificiel . « (* Lire l’histoire de la Chemical Heritage Foundation de la saccharine [9] ici.)



 

# 2 – Les PCB (polychlorobiphényles)

Au début des années 1920, Monsanto a commencé à élargir sa gamme de produits chimiques avec les PCB pour produire des fluides de refroidissement pour les transformateurs électriques , les condensateurs et les moteurs électriques. Cinquante ans plus tard, les tests de toxicité [10] ont commencé à révéler des effets graves sur la santé [11] chez les rats de laboratoire exposés à ces produits chimiques (PCB).

Après dix ans d’études , la vérité ne peut plus être contenue: la U.S. Environmental Protection Agency (EPA) a publié un rapport [12] citant les PCB comme étant la cause principale des cancers chez les animaux, avec des preuves supplémentaires que ces produits peuvent provoquer le cancer chez les humains. Des études complémentaires indépendantes évaluées par des pairs ont démontré un lien de causalité entre l’exposition aux BPC et le lymphome non hodgkinien, une forme de cancer souvent mortelle.

En 1979, le Congrès des États-Unis a reconnu les PCB comme toxine significative et polluant organique persistant sur l’environnement, et a interdit sa production aux États-Unis. A ce moment là Monsanto avait déjà des usines de fabrication à l’étranger, donc ils n’ont pas entièrement arrêté jusqu’à ce que la Convention de Stockholm sur les polluants organiques persistants interdise les PCB au niveau mondial en 2001.

Et c’est là que la duplicité de Monsanto a été découverte: les notes internes de l’entreprise [13] de 1956 ont refait surface, prouvant ainsi que Monsanto connaissait les dangers des PCB dès le début.

En 2003, Monsanto a versé plus de 600 millions de dollars aux habitants de Anniston, Alabama, qui ont eu de graves problèmes de santé comme des maladies du foie, des troubles neurologiques et le cancer [14] après avoir été exposés aux PCB.

Et pourtant, les dégâts persistent à cause de ces produits : près de 30 ans après l’interdiction des PCB aux États-Unis, ils sont toujours présents dans le sang des femmes enceintes, selon une étude de 2011 [15] réalisée par l’Université de Californie à San Francisco tandis que d’autres études indiquent un lien entre les PCB et l’autisme.



# 3 – Le polystyrène

En 1941, Monsanto a commencé à se concentrer sur les matières plastiques et le polystyrène synthétique, qui est encore largement utilisé dans les emballages alimentaires et qui a été classé 5ème en 1980 sur la liste des produits chimiques de l’EPA  [16] dont la production génère d’énormes déchets.

# 4 – La bombe atomique et les armes nucléaires  Peu de temps après l’acquisition des laboratoires Thomas et Hochwalt, Monsanto a fait de cette division son département central de recherche [17]. Entre 1943 à 1945, ce département a coordonné les efforts de production clés du projet Manhattan [18], y compris la purification du plutonium et l’élaboration dans le cadre du projet de Dayton du Manhattan Project [19], des techniques pour affiner les produits chimiques utilisés comme déclencheurs pour les armes atomiques (une période de l’histoire américaine qui a malheureusement inclus l’accident du travail le plus meurtrier [20]).



# 5 – Le DDT  En 1944, Monsanto est devenu l’un des premiers fabricants de l’insecticide DDT pour lutter contre les moustiques vecteurs du paludisme. Malgré des décennies de propagande Monsanto insistant sur le fait que le DDT était sûr, les véritables effets de la toxicité du DDT ont fini par être confirmés par des recherches à l’extérieur et en 1972, le DDT a été interdit dans tous les États-Unis.



Ce graphique illustre combien de dioxine un Américain consomme en moyenne par jour

 


# 6 – La dioxine

En 1945, Monsanto a commencé à promouvoir l’utilisation de pesticides chimiques dans l’agriculture avec la fabrication de l’herbicide 2,4,5-T (l’un des précurseurs de l’agent Orange), contenant de la dioxine. Les dioxines sont un groupe de composés structurellement et chimiquement apparentés, que l’on connaît comme l’un des » Douze produits les plus dangereux[21]», ces polluants environnementaux persistants s’accumulent dans la chaîne alimentaire, principalement dans les tissus adipeux des animaux. Au cours des décennies qui ont suivi, Monsanto a été accusé de dissimuler ou d’omettre de déclarer la contamination à la dioxine dans une large gamme de ses produits.

Produits Monsanto :

# 7 – L’Agent Orange

Au début des années 1960, Monsanto a été l’un des deux principaux fabricants de l’Agent Orange, un herbicide / défoliant largement utilisé pendant la guerre du Vietnam. Excepté que la formule de Monsanto avait des niveaux de dioxine bien supérieurs à l’Agent Orange produit par Dow Chemicals, l’autre fabricant.



(Photo , Anh Nhan et Trang, avec leur père, à leur arrivée à l’orphelinat de Hoi An, ci-dessous ce sont les mêmes frères peu de temps avant la mort de Trang. Source: Newsletter de la Fondation Kianh, décembre 2011 [22])

À la suite de l’utilisation de l’Agent Orange, le Vietnam estime que plus de 400 000 personnes ont été tuées ou mutilées, 500 000 enfants sont nés avec des malformations congénitales, et jusqu’à 1 million de personnes ont souffert de problèmes de santé, sans parler du profond impact qu’il a eu sur la santé de plus de 3 millions de soldats américains et leurs progénitures.

Les notes internes de Monsanto montrent que Monsanto connaissait les problèmes de contamination à la dioxine de l’Agent Orange quand il l’a vendu au gouvernement américain pour une utilisation au Vietnam. En dépit de l’impact sanitaire généralisé, Monsanto et Dow ont tout de même reçu la protection financière du gouvernement américain contre les anciens combattants qui cherchent une compensation pour leur exposition à l’Agent Orange.



En 2012, 50 longues années après le déploiement de l’Agent Orange, la tentative de nettoyage a enfin commencé [23].Pourtant, l’héritage de l’Agent Orange, et les générations successives de difformités du corps [24], resteront dans les orphelinats [25] dans tout le Vietnam pour les prochaines décennies.



(Vous pensez que ça ne peut pas se produire ici? Deux cultures ont été récemment génétiquement modifiées [26] pour résister à un herbicide à base de l’un des principaux composants de l’Agent Orange, le 2,4-D [27], pour combattre les « super mauvaises herbes » qui ont évolué à cause de l’utilisation excessive du Roundup.)



8 – L’engrais à base de pétrole

En 1955, Monsanto a commencé à fabriquer des engrais à base de pétrole après l’achat d’une grande raffinerie de pétrole. Les engrais à base de pétrole peuvent tuer les micro-organismes bénéfiques au sol [28], en stérilisant le sol et en créant une dépendance, comme une drogue, pour les substituts synthétiques. Ce n’est pas la meilleure dépendance à avoir, étant donné la hausse des coûts et la diminution de l’offre pétrolière …



# 9 – Le RoundUp

Au début des années 1970, Monsanto a fondé sa division agricole des produits chimiques en mettant l’accent sur ​​les herbicides, et un herbicide en particulier : le RoundUp (glyphosate). Grâce à sa capacité à éradiquer les mauvaises herbes du jour au lendemain, le Roundup a été rapidement adopté par les agriculteurs. Son utilisation a augmenté encore plus lorsque Monsanto a introduit le «Roundup Ready» (résistant au glyphosate) pour les cultures, permettant aux agriculteurs de saturer tout le champ en désherbant sans tuer les cultures.

Bien que le glyphosate ait été approuvé par les organismes de réglementation du monde entier et qu’il soit largement utilisé, les préoccupations concernant ses effets sur les humains et l’environnement persistent. On a retrouvé du RoundUp dans des échantillons d’eaux souterraines [29], ainsi que dans le sol [30], et même dans les cours d’eau et de l’air [31] à travers le Midwest américain, et de plus en plus dans les aliments. Il a été lié à la mort des papillons [32] et à la prolifération des super mauvaises herbes [33]. Des études chez le rat ont montré les impacts sur la santé constamment négatifs comme des tumeurs, une altération de la fonction des organes, de l’infertilité, des cancers et des décès prématurés. Cliquez ici  pour trouver d’innombrables références sur l’étude qui appuie ces déclarations.

 


# 10 – L’aspartame

Une découverte accidentelle au cours de recherches sur les hormones gastro-intestinales a donné lieu à un produit chimique unique sucré: l’aspartame. Au cours des essais cliniques menés sur 7 bébés singes dans le cadre de l’application de l’aspartame pour l’approbation par la FDA, 1 singe est mort et 5 autres singes ont eu des crises épileptiques. Pourtant, l’aspartame a quand même été approuvé par la FDA en 1974. En 1985, Monsanto a acquis la société responsable de la fabrication de l’aspartame (GD Searle) et a commencé à commercialiser le produit sous le nom de NutraSweet. Vingt ans plus tard, le ministère de la Santé et des Services sociaux a publié un rapport listant 94 problèmes de santé [35] provoqués par l’aspartame. (Regardez la  video ICI.)


Produits Monsanto : # 11 – L’hormone bovine de croissance (rBGH)

Cette hormone génétiquement modifiée a été développée par Monsanto pour être injectée dans les vaches laitières pour produire plus de lait. Les vaches soumises à la rBGH souffrent de douleurs atroces à cause des pis gonflés et de la mammite [36], et le pus de l’infection résultant pénètre dans la production de lait [38] nécessitant l’utilisation d’antibiotiques supplémentaires. Le lait contenant de la rBGH a été associé au cancer du sein [39], au cancer du côlon [40], et au cancer de la prostate [41] chez l’homme.



# 12 – Les cultures / OGM génétiquement modifiés

Au début des années 1990, Monsanto a commencé à modifier génétiquement le maïs, le coton, le soja et le canola avec de l’ADN provenant de virus et de bactéries pour obtenir l’une de ces deux caractéristiques: un pesticide généré en interne (le maïs ou le soja provoque une déchirure de l’estomac de l’insecte dès qu’il l’ingère), ou une résistance interne à l’herbicide Roundup de Monsanto (ce qui empêche les fermiers de répandre du RoundUp dans leurs champs pour tuer les super mauvaises herbes).

Malgré des décennies de promesses que les cultures génétiquement modifiées pourraient nourrir le monde entier avec plus de nutriments, une résistance à la sécheresse ou un meilleur rendement, la majorité des bénéfices de Monsanto [42] proviennent des graines qui sont conçues pour résister au RoundUp de Monsanto, et leurs revenus augmentent sans cesse comme les mauvaises herbes résistent de plus en plus au RoundUp. [43]

Cependant, ce qui donne le plus à réfléchir, c’est que le monde à achète une fois de plus en croyant les revendications «sûres» de Monsanto.

Tout comme avec les débuts des BPC, du DDT, de l’Agent Orange, Monsanto a trompé avec succès les organismes de réglementation en leur faisant croire que le Roundup, et les cultures génétiquement modifiées qui aident à vendre RoundUp, sont «sûrs».

Cependant, Monsanto a appris une chose ou deux au cours des 100 ans sur la défense de ses sales produits: aujourd’hui, quand une nouvelle étude prouve les impacts négatifs sur la santé ou l’impact négatif des OGM sur l’environnement, Monsanto attaque l’étude et ses scientifiques en inondant les médias avec des demandes reconventionnelles d’organismes «indépendants», des scientifiques, des associations industrielles, des blogs, des médias sociaux parrainés, et des articles d’entreprises de relations publiques « privées » toutes créées, financé et dirigées par Monsanto.

Duper la FDA [44] a exigé une approche légèrement différente: cliquez sur le graphique ci-dessous établi par Millions Against Monsanto [45] pour voir combien d’anciens vice-présidents et de conseillers juridiques de Monsanto occupent actuellement des postes à la FDA. Et n’oubliez pas Clarence Thomas, ancien avocat de Monsanto, qui est maintenant juge à la Cour suprême, statuant en faveur de Monsanto dans chaque affaire portée devant lui.



Le Treize à la douzaine: # 13 – Les semences Terminator

À la fin des années 1990, Monsanto a développé la technologie pour produire des graines stériles incapables de germer. Ces “semences Terminator”[46] » obligeraient les agriculteurs à acheter de nouvelles semences à Monsanto, année après année, plutôt que de conserver et de réutiliser les semences provenant de leurs récoltes comme ils le font depuis des siècles. Heureusement, cette technologie n’est jamais venue sur le marché. Au lieu de cela, Monsanto a choisi de demander aux agriculteurs de signer un contrat pour ne pas conserver ou vendre les semences d’une année à l’autre, ce qui les oblige à acheter de nouvelles semences et préempte la nécessité d’un «gène Terminator». Heureusement pour nous …



Quel est le résultat de notre héritage Monsanto? Entre 75% et 80% des produits transformés [47] que vous consommez chaque jour contiennent des OGM, et des résidus de l’herbicide Roundup de Monsanto. Mais cela ne concerne pas seulement les produits transformés. Parmi les fruits et les légumes frais on retrouve le maïs sucré génétiquement modifié [48] qui est déjà en vente chez votre épicier local, avec des pommes et de nombreux autres produits soit disant «naturels» font actuellement l’objet de tests dans les champs.

Pourquoi autorise-t-on Monsanto à manipuler nos produits avec de tels antécédents?Pourquoi l’autorise-t-on à provoquer un tel effet néfaste sur notre environnement et notre santé?

Selon Organic Consumers Association [49]: «Il y a une corrélation directe entre notre approvisionnement en produits génétiquement modifiés et les 2 milliards de dollars que les États-Unis dépensent chaque année pour les soins médicaux, à savoir une épidémie de maladies chroniques liées à l’alimentation.

A la place des fruits, légumes, graines et animaux nourris à l’herbe bons pour la santé, les élevages industriels américains et les transformateurs alimentaires produisent une surabondance de malbouffe génétiquement modifiée qui provoque des maladies cardiaques, des accidents vasculaires cérébraux, le diabète et le cancer, qui sont soutenuespar les subventions agricoles  [50], tandis que les agriculteurs biologiques ne reçoivent pas de telles subventions.

L’histoire de Monsanto reflète un ensemble systématique de produits chimiques toxiques, de poursuites judiciaires et de science manipulée. Est-ce que nous voulons que ce soit ce genre de société qui contrôle l’approvisionnement alimentaire de notre monde?

PS: Monsanto n’est pas seul. D’autres entreprises du « Big Six » comprennent Pioneer Hi-Bred International (filiale de DuPont), Syngenta AG, Dow Agrosciences(une filiale de Dow Chemical, BASF (qui est essentiellement une entreprise de produits chimiques en pleine expansion dans sa division de biotechnologie), et Bayer Cropscience (une filiale de Bayer). Le site Biofortified.org tient une liste complète des entreprises qui font de la manipulation génétique.

SOURCES:

(1) http://gmo-awareness.com/2011/05/12/monsanto-dirty-dozen/
(2)http://www.theglobeandmail.com/life/health-and-fitness/health/reality-check-the-raw-truth-about-saccharin/article18871937/
(3) http://www.epa.gov/wastes/hazard/tsd/pcbs/about.htm
(4) http://greenliving.lovetoknow.com/How_Styrofoam_is_Bad_for_the_Environment
(5) http://www.britannica.com/EBchecked/topic/362098/Manhattan-Project
(6) http://www.epa.gov/pbt/pubs/ddt.htm
(7) http://www.ejnet.org/dioxin/
(8) http://www.publichealth.va.gov/exposures/agentorange/
(9) http://www.scientificamerican.com/article/how-fertilizers-harm-earth/
(10)http://www.collective-evolution.com/2014/03/04/roundup-herbicide-found-in-75-percent-of-air-rainfall-test-samples/
(11) http://articles.mercola.com/sites/articles/archive/2014/04/16/aspartame-diet-soda.aspx
(12) http://www.naturalnews.com/035141_aspartame_worst_sources_products.html#
(13) http://www.ejnet.org/bgh/nogood.html
- See more at: http://www.espritsciencemetaphysiques.com/12-pires-produits-monsanto.html#sthash.R9j1YR0O.apq5LUfB.dpuf

2790
acte extrêmement grave de christianophobie encore jamais perpétré dans ces villages de tradition catholique.




La guerre semble vraiment déclaré à l'Eglise et au christianisme en France : on se croirait revenu aux heures les plus sombres de la funeste révolution française...