Voir les contributions

Cette section vous permet de consulter les contributions (messages, sujets et fichiers joints) d'un utilisateur. Vous ne pourrez voir que les contributions des zones auxquelles vous avez accès.


Messages - mike

2821
Terrorisme islamiste : Les plages italiennes et les rivages de la Corse prochaines cibles de l’Etat islamique



L’organisation État islamique ne s’arrêtera pas à la Tunisie. Les plages du sud de l’Europe et les eaux de la Corse pourraient être de prochaines cibles. Face à l’État islamique, « les côtes italiennes, les rivages européens les plus proches de la Libye, vont devenir des endroits à haut risque », selon l’amiral américain Jim Stavridis

Même si le sujet a été l’un des dossiers sensibles du sommet franco-italien qui s’est tenu ce samedi à Caen, Laurent Fabius et Jean-Yves Le Drian répugnent à l’évoquer publiquement.

C’est pourtant un sujet de préoccupation majeur pour l’été à venir : la menace des djihadistes qui opèrent en Libye et s’attaquent désormais aux pays voisins, comme on l’a vu à Tunis, au musée du Bardo, pèse sur les eaux et les côtes de la Méditerranée. D’autant que les terroristes pourraient profiter du drame humain que constitue l‘afflux de milliers de réfugiés, de Syrie, du Yémen, d’Érythrée, qui, depuis des mois, se déversent sur les côtes sud de l’Europe, sans que les gouvernements concernés, italiens ou grecs, ni non plus les responsables européens de l’Union européenne aient trouvé une parade suffisante à cette marée de misère et de peur.

Ce sont des amiraux, ayant eu de hautes fonctions dans l’Otan, qui ont pointé du doigt la menace. « Si j’avais un yacht de plaisance et l’intention de naviguer cet été en Méditerranée, je serais inquiet pour ma sécurité », a ainsi déclaré l’amiral britannique Chris Parry. « Les côtes italiennes, les rivages européens les plus proches de la Libye, vont devenir des endroits à haut risque », a renchéri l’amiral américain Jim Stavridis. Pour lui, il n’y a aucune raison pour que la Méditerranée ne devienne pas, après l’océan Indien, le golfe de Guinée ou le détroit de Malacca, un nouveau terrain d’action pour la piraterie.

Méthodes barbares

Sauf que les pirates ne seront pas des bandits de haute mer, comme au large de la Somalie, mais se réclameront de l’organisation État islamique et brandiront l’étendard noir du djihad. Avec les méthodes barbares que l’on voit appliquées en Syrie ou en Irak.

Il suffit pour cela de quelques « speedboats », comme ceux utilisés dans l’océan Indien. Avec deux avantages pour les assaillants par rapport aux pirates qui sévissent ailleurs : ils ont un armement bien plus sophistiqué, avec notamment des lance-roquettes, voire des missiles mer-mer. Et des réserves presque sans limites puisqu’ils peuvent s’approvisionner dans les arsenaux laissés par Kadhafi. Et surtout, ils peuvent s’abriter derrière les bateaux de migrants qui tentent de rejoindre les côtes italiennes ou grecques et éviter ainsi de se faire repérer trop tôt par les garde-côtes.

L’autre danger est que les djihadistes se servent précisément de ces bateaux-poubelles de réfugiés pour introduire dans leur cargaison humaine des hommes en armes susceptibles d’aller faire des opérations terroristes sur les côtes ou les plages du sud de l’Europe. Et même, envisage Stavridis, l’ancien commandant en chef de l’Otan, pour s’emparer d’une île grecque ou italienne.

L’Europe désemparée

Le pire est que, devant cette menace, l’Europe paraît aussi indécise que désemparée. Après avoir laissé pendant des mois les Italiens se débrouiller quasiment seuls face à l’afflux de réfugiés à Lampedusa, huit pays de l’UE, dont la France, ont monté depuis l’automne dernier une opération baptisée Triton, censée prendre le relais du Mare Nostrum des Italiens. Mais les moyens, faute d’intérêt et de soutien des pays européens du Nord qui ne se sentent pas concernés, restent extrêmement faibles : vingt et un navires, dont certains ne sont même pas de haute mer, quatre avions d’observation et un hélicoptère. Pire, les unités de l’exercice Triton sont censées mettre en place une sorte de bouclier marin le long des côtes européennes, et en aucune façon d’aller de l’autre côté de la mer repérer les bateaux de migrants au moment où ils viennent d’appareiller.

Au sommet de Caen, Français et Italiens devaient discuter de la possibilité de renforcer Triton en faisant appel aux marines égyptienne et tunisienne pour surveiller les cargos-poubelles, et les éventuels bateaux de type « speedboats » au départ des côtes africaines. Encore faut-il que nos partenaires européens comprennent enfin que le cancer du fanatisme islamique, qui ravage le Proche-Orient depuis deux ans, est en train de développer des métastases en Afrique du Nord, c’est-à-dire à nos portes.

http://www.europe-israel.org/2015/03/terrorisme-islamiste-les-plages-italiennes-et-les-rivages-de-la-corse-prochaines-cibles-de-letat-islamique/

2822
Une étude prévoit la fin de la civilisation humaine pour 2040



Une étude publiée par une université britannique prédit un effondrement de nos sociétés aux alentours de 2040. Les annonces alarmistes en tout genre sont désormais monnaie courante mais prouvent une chose: si rien n'est fait, l'avenir est sombre.
 


Dans la littérature comme au cinéma, le futur de l'Homme est rarement optimiste. Des guerres pour se nourrir et s'hydrater, les inégalités qui explosent, et finalement l'effondrement des sociétés... Une étude dirigée par l'université Anglia Ruskin dépeint ce tableau pour l'humanité. Et la fin du monde surviendrait même à l'horizon 2040, comme l'explique la revue Insurge Intelligence. Une perspective alarmante mais évitable. A condition de changer nos habitudes.

Changement climatique et réaction en chaîne

Ces nouveaux modèles scientifiques, développés par l'université et soutenus par des composantes du gouvernement britannique, dont le ministère de l'Agriculture, tablent sur un phénomène de réaction en chaîne causée par l'Homme et son environnement en mutation.

L'entreprise anglaise Lloyd's, spécialisée en conseil pour les assureurs et partenaire du fond de soutien au travail de l'établissement, est même allée plus loin en proposant un rapport à ses clients sur les risques de l'effondrement des sociétés -et donc de leurs revenus- après un choc accusé par le système alimentaire mondial.

Selon ces projections, il suffirait de trois catastrophes climatiques pour conduire à la réduction de la production et l'augmentation des prix, ce qui cristalliseraient des tensions à travers le monde et déstabiliseraient les gouvernements. "Des émeutes de la faim éclatent dans des zones urbaines au Moyen-Orient, en Afrique du Nord et en Amérique Latine. L'euro faiblit et les bourses européennes et américaine chutent respectivement de 10% et 5%", écrit la société.

Les gouvernements étudient les possibilités

Les rapports pessimistes fleurissent, à l'image de ces recherches de l'université de Melbourne sur les limites à la croissance, sujet déjà évoqué il y a près de quarante ans dans un célèbre livre publié par un groupe d'étudiants du MIT. Ou encore cette étude des universités américaines Stanford, Princetons et Berkeley qui annonce que la sixième extinction animale de masse est en cours. Les gouvernements se préparent au pire au niveau économique et géopolitique, en commandant des projections en tout genre sur d'éventuelles crises pouvant survenir autour du globe.

Une attitude préventive presque logique, dans un monde où l'on verrait une population à nourrir de 10 milliards d'individus d'ici à 2050, ou encore plus récemment et pour cette même décennie un climat totalement revisité rien qu'en Europe, où le vin de Bordeaux serait produit en Bretagne.

Tous ces rapports n'ont pourtant pas valeur de prophétie. Comme le précise Insurge Intelligence, ces modèles se basent sur les comportements actuels de nos sociétés, sans tenir compte d'éventuelles réactions des gouvernements et des populations pour éviter cette fin.

http://www.bfmtv.com/planete/une-etude-prevoit-la-fin-de-la-civilisation-humaine-pour-2040-899060.html

2823
Quand votre voiture fait "tic tac", ce n'est pas forcement une bombe!



Samedi, des passants ont alerté la police: un bruit curieux de tic tac provenait d'une voiture parquée dans la rue Elie Lambotte à Schaerbeek.

Et c'est ce que l'on sait depuis cette nuit, a Schaerbeek, dans le quartier de la rue Elie Lambotte!

A 23 h16, samedi, des passants ont alerté la police: un bruit curieux de tic tac provenait d'une voiture parquée dans cette rue, et le tic tac insistant ne cessant de se repéter, pareil au bruit d'une minuterie, la police a décidé de prévenir le propriétaire du véhicule et faire immédiatement évacuer les riverains.

Le proprietaire ne trouvait pas d'explication. Il ne se connait pas d'ennemi et la voiture, parquée depuis tout un temps, n'avait apparemment pas roulé dans la journée.

Et pendant ce temps, le tic tac... Les autorités administratives de Schaerbeek ont été informées.

La police a demande l'intervention du Sedee, le service de déminage de l'armée. Celui-ci est basé a Heverlee, près de Louvain.

Et le tic tac...

En fait, la voiture n'était pas piégée. Il n'y avait pas de minuterie.

Le bruit provenait du dysfonctionnement d'un relais sur le système de freinage.

A 1 h du matin, chacun pouvait rentrer chez soi, rue Lambotte.

http://www.dhnet.be/actu/faits/quand-votre-voiture-fait-tic-tac-ce-n-est-pas-forcement-une-bombe-559904cb3570e4598cc1d839

2824
info - média belgique / La fille de Laurette Onkelinx interpellée
« le: 05 juillet 2015 à 19:43:52 »
La fille de Laurette Onkelinx interpellée

Faits divers 
Elle aurait été arrêtée à bord du véhicule de son compagnon, connu de la police pour des faits de drogue

BRUXELLES La fille aînée de la vice-Première ministre, Laurette Onkelinx, a été interpellée dans la nuit de jeudi à vendredi, selon le site internet de l'hebdomadaire 'Knack' qui précise qu'elle se trouvait à ce moment dans le véhicule de son compagnon, connu des services de police pour faits de drogue. Les faits se sont déroulés à Schaerbeek où est domiciliée la famille.

Laurette Onkelinx a indiqué avoir "pris connaissance de l'écho donné par le site internet de l'hebdomadaire Knack" à l'interpellation dont sa fille de 17 ans a fait l'objet. Réagissant "en tant que mère de famille", Mme Onkelinx a estimé que "ces faits relèvent de la vie privée et familiale et concernent une mineure qui connaît de graves difficultés et qui, à bien des égards, doit être considérée comme en danger".

Visiblement émue, Laurette Onkelinx a parlé d'une "épreuve familiale particulièrement douloureuse que d¹autres parents ont pu connaître".

Elle n'a pas souhaité commenter plus amplement l'information. "En dialogue étroit avec les autorités compétentes, je prends toutes les initiatives qui s¹imposent pour aider ma fille, et lui permettre de traverser sans trop de dommage cette très mauvaise passe", a-t-elle indiqué.

Mme Onkelinx a dit espérer que les médias, "dans un souci de dignité et de respect de la vie privée, ne provoqueront pas à cet égard un débat public qui ne pourrait avoir d'autre effet que de mettre plus encore en péril" l'équilibre de sa fille.

© La Dernière Heure 2009

http://www.dhnet.be/actu/faits/la-fille-de-laurette-onkelinx-interpellee-51b7a7b6e4b0de6db9860f9c

2825
Les nouveaux centres commerciaux américains ressemblent à des prisons

Il se prépare des événements de graves aux États-Unis, et il est parfaitement compréhensible que nombre de personnes puissent douter, sans relier les points les uns aux autres, difficile d’avoir une vue d’ensemble du tableau. Et ces points sont de plus en plus nombreux: centres commerciaux pris d’assaut sans explications par la police ou l’armée, camps « Fema » qui ressemblent plus à des camps concentrationnaires, mesures sécuritaires, surveillance généralisée, disparition de la monnaie réelle, popularisation du puçage RFID, nombreux exercices d’entrainements à travers le pays dont contre « des attaques de zombies » (prétexte pouvant passer pour étrange..), etc…




Ce nouveau centre commercial est prévu pour ouvrir en Octobre 2015. Il ressemble à s’y méprendre à une prison, avec des tours de gardes massives et des murs élevés mais visiblement, les américains interviewés trouvent cela super et sont ravis de voir l’ouverture de ces centres avant Noël. Espérons pour eux que cela ne servira qu’à faire des courses car on n’aura jamais vu ni aux Etats-Unis ni ailleurs des constructions de centres commerciaux de ce genre là (ou alors ce sont des constructions très récentes).


Voici cette fois un autre centre commercial. Il s’agit du Marana Spectrum dans l’Arizona, qui dispose aussi de tours de gardes et se trouve idéalement situé en face d’une ligne de chemin de fer.
 A quoi peuvent bien servir des tours de gardes, qui plus est aussi massives dans un centre commercial?

La nature des objets en transit que les habitants ont pu observer ces derniers temps a de quoi surprendre.

Alors que certaines informations suggèrent que certains centres commerciaux Walmart seraient en passe d’être converti en centres de transit de la FEMA, voilà que l’on voit sortir de terre des structures déjà équipés de tours de gardes.

Lorsque l’on voit que la filiale d’Halliburton KBR affirme pouvoir convertir des bâtiments en camps de la FEMA en moins de 72H, on constate bien qu’une telle infrastructure ne peut être que propice à ce type d’installation.


En 2006, Halliburton a d’ailleurs confirmé qu’un contrat leur avait été confié par le DHS pour construire des camps de détention temporaires à la fois pour gérer les afflux d’immigrants…mais aussi pour permettre le déploiement rapide de nouveaux programmes. (Page 1, Page 2)

http://lesmoutonsenrages.fr/2015/07/01/les-nouveaux-centres-commerciaux-americains-ressemblent-a-des-prisons/

2826
vive les mcdo et quick

2827
Cameroun : prix spécial de 20 millions FCFA à Marc Arthur Zang, inventeur d’une tablette tactile médicale



La ministre camerounaise de la Recherche scientifique et de l’Innovation, Madeleine Tchuinté, a remis jeudi à Yaoundé un prix spécial de l’innovation du chef de l’ Etat d’une valeur de 20 millions de francs CFA (40.000 dollars) à Marc Arthur Zang Adzaba, un jeune chercheur et inventeur d’une tablette tactile médicale dénommée Cardiopad, conçue pour les malades cardiaques.

Cet appareil mis au point en 2011 sous le label Himore Medical S.A., entreprise créée par son concepteur, est le premier du genre fabriqué en Afrique. « Il permet de faire les examens cardiaques et le diagnostic à distance en utilisant les technologies de l’ information et de la communication », a souligné la ministre de la Recherche scientifique et de l’Innovation.

Selon Marc Arthur Zang lui-même, 28 ans en novembre, « le Cardiopad fonctionne de manière très simple. Lorsqu’un patient arrive dans un hôpital de district (hors des grandes villes, NDLR) où il n’y a pas de cardiologue, parce qu’il faut savoir que nous avons environ 50 cardiologues pour plus de 20 millions d’habitants, grâce à cet appareil on réalise les examens au patient. »

Les données obtenues du patient sont transmises du village vers la ville grâce à une connexion via le réseau de téléphonie mobile, a-t-il ajouté à la presse. « Donc, le cardiologue qui est en ville reçoit les données du patient, il les interprète à partir de son Cardiopad et il transmet ces interprétations de son Cardiopad vers celui de l’infirmier du village qui a réalisé les examens au patient. »

En somme, la tablette tactile médicale donne la possibilité aux malades cardiaques de faire se faire consulter sans avoir à se déplacer vers un grand centre urbain. Une subvention de 10 millions de francs CFA (20.000 dollars) octroyée par le ministère de la Santé publique a permis la production d’une centaine d’ exemplaires de l’appareil en Chine.

L’hôpital du district de santé de Mbankomo, une banlieue de Yaoundé,et le Centre hospitalier et universitaire de Yaoundé (CHUY) sont les seules formations à en faire usage pour l’instant. « Grâce à ça, on a déjà pu permettre d’examiner beaucoup de personnes qui souffrent de maladies cardiovasculaires et nous espérons que nous allons poursuivre sur cette lancée », détaille en outre le jeune inventeur.

Ingénieur de conception en informatique et chercheur en ingénierie biomédicale diplômé de l’Ecole nationale supérieure polytechnique (ENSP) de Yaoundé, Marc Arthur Zang Adzaba, par ailleurs auteur de nombreux logiciels, est le premier lauréat du prix spécial de l’innovation du chef de l’Etat. En marge de cette cérémonie, il a aussi reçu la distinction de chevalier de l’Ordre de la valeur.

D’après la ministre de la Recherche scientifique et de l’ Innovation,cette récompense a été instituée à l’intention des jeunes chercheurs « en vue de faire de la maîtrise de la science, de la technologie et de l’innovation un instrument économique au service de la création des richesses et des emplois ainsi que de la promotion du développement durable au Cameroun ».

« Grâce à ce prix, nous pouvons importer tous les composants et faire l’assemblage ici à Yaoundé. Bien sûr, nous visons le marché international. Mais pour le moment, le marché camerounais est d’abord notre marché de base », a assuré le jeune inventeur à Xinhua.

Il est connu sur la scène internationale, où il a présenté son appareil lors de grandes conférences à l’Université de Lund en Suède,au siège du journal The Guardian à Londres ou encore au Centre européen de recherche nucléaire (CERN).

Lauréat du prix Rolex 2014, Marc Arthur Zang Adzaba a aussi été nominé parmi les 10 meilleurs innovateurs les plus talentueux d’ Afrique la même année. Il poursuit ses recherches en systèmes électroniques à l’Ecole nationale supérieure polytechnique et un programme d’enseignement à distance dispensé par le gouvernement indien.


http://afriquequotidien.com/2015/07/03/cameroun-prix-special-de-20-millions-fcfa-a-marc-arthur-zang-inventeur-dune-tablette-tactile-medicale/

2828
Science - surnaturel - bizarre / Air & Espace > ROSWELL FS-II
« le: 05 juillet 2015 à 19:14:38 »
Air & Espace > ROSWELL FS-II











Le Concept

Le Roswell FS-II est une soucoupe volante capable de décoller verticalement et d’atteindre la vitesse de Mach 2. Le design est inspiré du prototype VZ-9 construit par Avro Canada en 1959. Le Roswell FS-II serait propulsé par deux turboréacteurs F-135 et il se servirait de la poussée vectorielle en combinaison avec un turborotor électromagnétique afin de décoller des porte-avions et de voler sur des missions secrètes n’importe où à travers le monde.

 

L’historique

La plupart d’entre nous ont entendu parler de l’incident de Roswell en 1947. À l’époque les forces armées militaires américaines ont reporté initialement, avoir trouvé un disque volant qui s’était écrasé. Vous connaissez probablement la célèbre ‘Area 51’ au Nevada, d’où la plupart des histoires d’OVNI proviennent.

À la fin des années 50, un prototype d’avion militaire secret fut construit par Avro Canada. Il avait la forme d’une soucoupe volante et il se servait de l’effet coanda  pour décoller de terre et la propulsion provenait d’une seule et unique turbine centrale nommée ‘turborotor. »

De nos jours, les matériaux sont plus légers et les turbines sont plus puissantes. Il y a eu des améliorations dans les contrôles de vol. Donc, serait-il possible de construire une soucoupe volante efficace et complètement fonctionnelle? Voilà l’idée derrière le Roswell FS-II. Son but est de servir d’inspiration pour notre imagination et d’initier des discussions autour de nouvelles formes et configurations d’aéronefs.

 

Fonctionnement

La forme du Roswell FS-II est un disque de 35 pieds (10.6 m) de diamètre et 6.6 pieds (2 m) d’épaisseur. Les éléments principaux de la structure sont un châssis en aluminium et une coquille externe en matériaux composites.

Le turborotor est situé au centre de l’avion et mesure 13 pieds de diamètre (4 m). Il crée une propulsion vers le bas et une partie de l’air est purgée le long de la bordure extérieure du disque ce qui permet de contrôler l’assiette et les déplacements de l’aéronef. La puissance provient de deux turboréacteurs Pratt & Whitney F135 situés de part et d’autre de l’appareil.

L’entrée d’air pour chaque turboréacteur est située à l’avant du disque et la décharge est poussée par l’arrière au moyen de sorties de jet qui peuvent être orientées pour fournir une propulsion vectorielle semblable à celle du F‑22 Raptor.

Le Roswell FS-II utiliserait un logiciel de contrôle de vol avancé pour altérer la circulation d’air à haute pression autour de l’engin et contrôler l’orientation des sorties de jet. Des sorties additionnelles pourraient également être situées à l’avant. Les deux moteurs serviraient à fournir l’énergie au turborotor central pendant l’envolée et pour pousser l’avion vers l’avant comme un disque volant pour atteindre des vitesses plus élevées.

 

À quoi ça sert

Est-ce que ce serait mieux de créer une transmission électromagnétique pour faire tourner le turborotor, ou pourrions-nous tout simplement nous servir de conduite de l’air forcé provenant des turboréacteurs ? Avons-nous besoin d’un turborotor, ou pouvons-nous simplement nous servir des sorties d’air dirigées en périphérie du disque ? Les moteurs proposés sont probablement ‘overkill’ car ils ont une puissance de poussée de 86,000lb…

L’idée en arrière du concept du Roswell FS-II est de créer une nouvelle sorte d’aéronef capable de faire la transition entre le vol stationnaire et horizontal capable d’atteindre des vitesses supérieures au V-22 Osprey de Boeing. S’il est possible d’éliminer le rotor principal et d’utiliser l’espace libre pour un monte-charge central, le Roswell FS-II pourrait servir aux opérations de sauvetage. Les deux turboréacteurs pourraient être plus petits afin de sauver des couts (par exemple, voir le moteur PW500.)

 

Le dessinateur

J’aimerais remercier Adolfo Esquivel pour les rendus incroyables du Roswell FS-II. Adolfo a gradué en Colombie en Dessin industriel et a complété ses études supérieures en Design d’évènements à l’UQAM à Montréal. Il travaille présentement en tant que Dessinateur sénior industriel pour Geyco Design. Adolfo a aussi créé le design du parc d’amusement Pinball et le concept du bateau de wake surf Sea-Bull.

- See more at: http://www.charlesbombardier.com/2015/06/roswell-fs-ii-2/?lang=fr#sthash.MfO7AVy4.FKpt4TjA.dpuf

2829
Daesh diffuse une vidéo d'une exécution de masse à Palmyre



25 soldats du régime ont été exécutés par des adolescents dans les ruines antiques de Palmyre. A Alep, le régime a perdu un centre militaire stratégique.

Insoutenable. Dans une nouvelle vidéo l'EI a montré 25 soldats du régime syrien exécutés par des adolescents dans l'amphithéâtre de la cité antique de Palmyre qu'il a prise le 21 mai. Depuis qu'il s'est emparé de vastes territoires en Syrie et en Irak, ces vidéos sont devenues sa principale arme de propagande. Dans la vidéo d'une dizaine de minutes, on y voit 25 soldats en uniforme vert et brun être tués à bout portant dans le théâtre devant un immense drapeau noir et blanc du groupe suspendus aux ruines. Les auteurs de l'exécution, habillés en tenue de camouflage, semblent être des adolescents, dont certains très jeunes.

Une coalition de rebelles a réussi à prendre dans le même au régime syrien un centre militaire stratégique à Alep, un des plus importants changements intervenus sur le terrain en deux ans dans l'ancienne capitale économique de la Syrie.Alep, deuxième ville de Syrie, n'avait pas connu de fortes évolutions depuis sa division en juillet 2012 entre secteurs aux mains des rebelles à l'est et quartiers contrôlés par le régime à l'ouest.Mais une nouvelle coalition de rebelles islamistes a lancé jeudi une offensive majeure sur le quartier de Zahra, aux mains du régime, et dès le lendemain une autre alliance, Fatah Halab (Conquête d'Alep), a fait de même dans un autre secteur loyaliste.

Les combats qui ont suivi ont été parmi les plus féroces à Alep depuis 2012, avec des centaines d'obus et roquettes tombés sur les quartiers des deux côtés. Signant une victoire significative, Fatah Halab a pris dans la nuit de vendredi à samedi le contrôle d'un centre de recherches scientifiques, transformé en une caserne par le régime, selon le directeur de l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH), Rami Abdel Rahmane. Cette alliance «menace ainsi le quartier Halab al-Jadida et les autres quartiers de l'ouest d'Alep aux mains du régime».

Une ligne de défense importante perdue

«Le régime perd avec ce centre de recherches une ligne de défense importante, ce qui rend son contrôle d'Alep-ouest plus vulnérable», souligne le chercheur Thomas Pierret, maître de conférence à l'université d'Edimbourg. Il est toutefois «difficile de dire si les choses vont évoluer rapidement. Cela dépend des effectifs du régime sur place et de leur motivation, choses sur lesquelles on a peu d'informations», précise le chercheur.

Selon l'OSDH, l'armée de l'air a bombardé samedi avec intensité le centre de recherches, poussant les combattants à se rassembler dans la partie ouest du bâtiment.L'armée a mené des opérations dans plusieurs quartiers d'Alep «infligeant de lourdes pertes» aux rebelles, a affirmé l'agence officielle Sana. Pour le militant Karim Obeid, du centre des médias d'Alep, la nouvelle coalition Ansar al-Charia (Partisans de la Charia) cherche à «contrôler Zahra car l'armée bombarde régulièrement de cette position les quartiers tenus par l'opposition et les localités du nord et l'est de la province».

Sa prise permettrait aussi de «sécuriser la route internationale reliant Alep à la localité turque de Gaziantep», qui lui permet de faire transiter armes et ravitaillement, a-t-il expliqué. Rassemblant 13 organisations, dont le Front Al-Nosra, la branche syrienne d'Al-Qaïda, et le groupe islamiste Ahrar al-Cham, Ansar al-Charia avait réussi à prendre quelques positions, mais selon l'Observatoire, les forces du régime les ont récupérées dans la nuit.
 L'aviation syrienne a «mené 40 raids contre les rebelles», et Ansar al-Charia a perdu 29 combattants vendredi, d'après la même source.

Ailleurs dans le pays, les forces du régime, aidées par le Hezbollah libanais, ont lancé une opération militaire d'envergure contre Zabadani, à 20 km au nord de la capitale Damas, une des dernières villes encore contrôlées par les rebelles dans ce secteur.
L'OSDH a fait état de «combats violents entre les forces du régime et les miliciens qui les soutiennent d'une part, et les groupes rebelles, dont des islamistes», de l'autre.Dans la seule journée de samedi, 22 barils d'explosifs ont été lancés sur la ville et ses environs, a indiqué l'OSDH, sans être en mesure de fournir un bilan des victimes dans l'immédiat.
Selon l'agence officielle Sana, les rebelles ont lancé des roquettes en direction de la capitale Damas, faisant au moins un mort et neuf blessés.

http://www.lefigaro.fr/international/2015/07/04/01003-20150704ARTFIG00148-daesh-diffuse-une-video-d-une-execution-de-masse-a-palmyre.php


2830
Leclerc condamné à payer 61,3 millions à ses fournisseurs



INFO LE FIGARO -
La cour d'appel de Paris estime que le groupement d'indépendants a perçu cette somme abusivement auprès de 48 de ses fournisseurs.
Parmi les plus lésés, Ferrero, Lactalis-Nestlé, Fleury Michon ou encore Bonduelle.

Alors qu'Intermarché et Système U sont sous le coup d'une assignation de Bercy pour pratiques commerciales abusives lors des négociations 2014, c'est au tour de Leclerc d'être sous le feu des projecteurs. Selon nos informations, le groupement d'indépendants a ainsi été condamné mercredi par la cour d'appel de Paris à rembourser 61,3 millions d'euros abusivement perçus à 48 de ses fournisseurs (dont AB Inbev, Bonduelle, Ferrero, Jacquet ou United Biscuits).
Ces sommes correspondent à des remises de fin d'année (RFA) négociées par le Galec (centrale d'achat du groupement Leclerc) avec ses fournisseurs en 2009 et 2010, en échange de contreparties (réalisation d'un certain niveau de chiffre d'affaires…).

À l'inverse des assignations Intermarché et Système U, la procédure date de 2011.
À l'époque, Bercy avait attaqué le Galec suite au contrôle par la répression des fraudes (DGCCRF) de 300 de ses contrats, dont certains faisaient ressortir des demandes de ristournes abusives au vu des contreparties proposées.
Débouté en première instance, Bercy a cette fois obtenu gain de cause, la cour d'appel de Paris estimant que ces demandes créaient un «déséquilibre significatif» entre les industriels et l'enseigne, au profit de cette dernière.

L'enseigne va se pourvoir en cassation

Le juge a donc condamné Leclerc à verser au Trésor public les sommes indûment perçues, soit plus de 61 millions d'euros.
Selon le jugement que Le Figaros'est procuré, 48 grands industriels sont concernés, les plus lésés étant Ferrero (9,3 millions d'euros), Lactalis-Nestlé (5,4 millions), Fleury Michon (4,9 millions) ou encore Bonduelle (2,5 millions).
Le remboursement s'assortit d'une amende de 2 millions d'euros, comme le prévoit le Code du commerce en cas de pratiques commerciales illégales.
«Cette décision donne au juge la capacité de remettre en cause le prix négocié entre les distributeurs et les industriels.
C'est une remise en cause du principe de la négociabilité du prix inscrit dans la loi de modernisation de l'économie de 2008», a réagi Leclerc.
 L'enseigne va se pourvoir en cassation.

http://www.lefigaro.fr/societes/2015/07/03/20005-20150703ARTFIG00343-leclerc-condamne-a-payer-613millions-a-ses-fournisseurs.php

2831
En Islande, le Parti pirate fait voter la légalisation du blasphème

Les lois anti-blasphème étaient en vigueur depuis 1940 dans le pays. Le Parti pirate a proposé leur abrogation après l'attentat ayant visé Charlie Hebdo en France, au mois de janvier.

Moquer une religion et ses pratiques n'est plus condamné par la loi en Islande: le Parlement de l'île de la mer du Nord a voté la légalisation du blasphème, jeudi, rapporte le quotidien américain New York Times. Initiée en février, la proposition de loi était portée par des représentants membres du Parti pirate. Ce dernier est entré à l'Althing, le parlement du pays, lors des dernières élections législatives d'avril 2013.

La proposition du Parti pirate visait à mettre fin à la législation anti-blasphème, en vigueur depuis 1940. Suivant celle-ci, le fait de «ridiculiser ou insulter les dogmes ou la pratique d'une communauté religieuse existante» était puni d'amendes ou d'un peine d'emprisonnement pouvant aller jusqu'à trois mois. L'idée de mettre fin à ces règles anti-blasphème a émergé dans la foulée de l'attaque à la rédaction de Charlie Hebdo, en janvier, dans laquelle huit journalistes de la rédaction du journal satirique ansi que quatre autres personnes ont trouvé la mort.

Helgi Hrafn Gunnarsson, Birgitta Jonsdottir et Jon Por Olafsson, trois élus du Parti pirate, ont ainsi porté une proposition de loi mettant fin à ces peines pour blasphème. «La liberté d'expression est l'un des piliers de la démocratie. Il est fondamental, dans une société libre, que chacun puisse s'exprimer sans crainte d'une punition, qu'elle vienne des autorités ou d'autres personnes», affirme le texte, traduit de l'islandais par le site Island Monitor.

La proposition, aussi polémique qu'elle paraisse, a rassemblé un large consensus au sein de la classe politique et des représentants religieux. Le Bureau de l'évêque de l'Église d'Islande, qui représente l'église luthérienne nationale du pays et représente 80% de la population, a affirmé dès le départ que «n'importe quel pouvoir législatif limitant la liberté d'expression», comme cela était le cas avec la loi en vigueur depuis 1940, «est en décalage avec les conceptions modernes à l'égard des droits de l'homme». «La liberté d'expression est l'un desplus importants piliers de la démocratie», avait ajouté l'Église nationale, reprenant ainsi le texte de la proposition législative.

Des voix d'opposition se sont néanmoins élevées au sein de l'Église catholique, arguant que «la religion et l'image de dieu sont des aspects importants» pour les personnes croyantes et que «cela devrait être protégé par la loi».





«Je suis Charlie Hebdo»

Jeudi, le Parlement a finalement procédé au vote du texte. Pendant le scrutin, les trois parlementaires du Parti pirate se sont présentés à tour de rôle à la tribune pour prononcer la phrase: «Je suis Charlie Hebdo», précise l'Iceland Monitor. «Le parlement islandais a délivré un message important: la liberté ne cédera pas face aux attaques sanglantes», s'est félicité le Parti pirate à l'issue du vote.

Cette modification législative constitue une victoire pour le Parti pirate, qui entretient des relations tumultueuses avec les autres formations politiques islandaises. Une semaine avant ce vote, le premier ministre de l'Islande avait d'ailleurs mis en garde, dans une interview, contre un score important du Parti pirate au prochain scrutin national. Il serait alors difficile, selon lui, de conserver les valeurs défendues par les Islandais depuis des décennies. Une attaque qui traduit l'inquiétude des partis traditionnels face à la progression de la petite formation politique dans la société islandaise: s'il est actuellement le parti le moins représenté au sein du Parlement, le Parti pirate a le vent en poupe et se place en tête des sondages en étant le seul à atteindre plus de 30% des intentions de vote.

D'après les données du Pew Research Center datant de 2012, une loi anti-blasphème est en vigueur dans près de la moitié (47%) des pays et territoires du monde. En Europe, une demi-douzaine de pays sont concernés: l'Irlande, le Danemark, l'Allemagne, la Pologne, l'Italie et la Grèce. Une campagne de l'Union international humaniste et éthique a été lancée à la suite des attentats de janvier pour mettre fin à ces lois. Depuis, comme l'Islande, l'Irlande a vu naître un débat sur le bien-fondé de ses lois anti-blasphème.



http://www.lefigaro.fr/international/2015/07/03/01003-20150703ARTFIG00365-en-islande-le-parti-pirate-fait-voter-la-legalisation-du-blaspheme.php

2832
Video divers / L'Etat Islamique achévera le Nouvel Ordre Mondial
« le: 04 juillet 2015 à 21:10:17 »
L'Etat Islamique achévera le Nouvel Ordre Mondial


2833
Anonymous ▶ In the Matrix / #SaveCongo / All Saturday| IRC : #OpSaveCongo


2834
Europe / Ce qui nous attend après la faillite de la Grèce.
« le: 04 juillet 2015 à 20:52:06 »
Ce qui nous attend après la faillite de la Grèce.

Jean-Michel Vernochet reçoit cette semaine Valérie Bugault, docteur en droit, spécialiste des questions européennes, pour un entretien sur la situation de la Grèce, à trois jours du référendum organisé par Tsipras.
Que faut-il penser de la situation économique de ce pays, de sa dette publique, et des dettes de tous les pays occidentaux. Bien des idées fausses vont tomber à l’écoute de ce dialogue passionnant.


2835
Henri Guillemin sur les causes de la guerre de 14-18 : « Morts pour la (Banque de) France »




Voici une série de 13 vidéos de l’ami Guillemin à déguster en douceur, en prenant son temps. Le métier d’historien, c’est faire du complotisme, au sens où l’entendent nos bien-pensants d’aujourd’hui, et Henri Guillemin est un vrai historien qui démonte tout ce qui a été ingurgité de l’Histoire officielle. Dans cette série, vous apprendrez par exemple, dès la première vidéo, ce que signifie réellement la République dont sont si fiers les Français, et quels étaient ses véritables objectifs. Il ne faut pas que ces vidéos restent confidentielles. Faites-les connaître et faites découvrir Henri Guillemin à ceux qui ne le connaissent pas encore. Les mensonges actuels prennent leurs racines dans l’Histoire telle qu’il nous la présente. RI

***

 

La République des banquiers : conférences d’Henri Guillemin sur l’avant-1914

« Croire à l’histoire officielle, c’est croire des criminels sur parole. »
Simone Weil (Philosophe)

« Faites attention à l’histoire que l’imposture se charge d’écrire. »
Chateaubriand

« En réalité, pour dire les choses telles qu’elles sont, et sous une apparence peut-être véhémente mais pourtant exactement fidèle à la vérité, la IIIe République était, sous une apparence de démocratie, pratiquement une oligarchie financière. Et je sais bien qu’il n’y a pas très longtemps encore, un journal sérieux disait : ‘C’est une rengaine de parler de la toute-puissance de l’argent.’ Il est facile d’appeler rengaine la constatation obstinée d’une évidence. »
Henri Guillemin, La République bourgeoise

« En dépit des apparences démocratiques en France, le peuple ne contrôle pas ses gouvernements. Un groupe étroit s’est emparé des conseils d’administration des grandes sociétés financières. Ces quelques hommes tiennent entre leurs mains les banques, les mines, les chemins de fer, les compagnies de navigation, bref, tout l’outillage économique de la France. Sans oublier la sidérurgie et les fabriques d’armes d’où ils tirent de croissants profits. Ils dominent le parlement et ont à leur solde la grande presse. La guerre ne leur fait pas peur, ils la considèrent même avec intérêt. (…) Nos banques ont gardé le souvenir des bénéfices énormes réalisés par elles en 1871. »
Francis Delaisi, La guerre qui vient, 1911

Conférences indispensables de Henri Guillemin :


– Vidéos : https://www.youtube.com/user/xXxEdithPiafxXx/videos


– MP3 à télécharger : http://www.ecosynchro.org/henri-guillemin-mp3.php


Livres non moins indispensables : http://www.priceminister.com/s/henri+guillemin, http://www.utovie.com/catalog/henriguilleminhistoire-c-24_35.html, etc.


(1) L’autre avant guerre – 1871-1914 – L’ordre moral – Henri Guillemin



(2) L’autre avant guerre – 1871-1914 – La république des républicains – Henri Guillemin



(3) L’autre avant guerre – 1871-1914 – Début du colonialisme – Henri Guillemin



(4) L’autre avant guerre – 1871-1914 – Le général Boulanger – Henri Guillemin



(5) L’autre avant guerre – 1871-1914 – De Boulanger à Dreyfus – Henri Guillemin



(6) L’autre avant guerre – 1871-1914 – L’affaire Dreyfus – Henri Guillemin



(7) L’autre avant guerre – 1871-1914 – La défense républicaine – Henri Guillemin



(8) L’autre avant guerre – 1871-1914 – L’occident dévore le monde – Henri Guillemin



(9) L’autre avant guerre – 1871-1914 – La république bourgeoise – Henri Guillemin



 (10) L’autre avant guerre – 1871-1914 – Le Maroc – Henri Guillemin



(11) L’autre avant guerre – 1871-1914 – La guerre qui vient – Henri Guillemin



(12) L’autre avant guerre – 1871-1914 – Le socialisme, Jaurès – Henri Guillemin



(13) L’autre avant guerre – 1871-1914 – L’explosion de 1914 – Henri Guillemin



 

http://sayed7asan.blogspot.fr/2015/04/la-guerre-qui-vient-conferences-dhenri.html