Voir les contributions

Cette section vous permet de consulter les contributions (messages, sujets et fichiers joints) d'un utilisateur. Vous ne pourrez voir que les contributions des zones auxquelles vous avez accès.


Messages - mike

286
La "DivorceBox", une box pour divorcer plus simplement qui ne fait pas l'unanimité




La "DivorceBox", une box pour divorcer plus simplement qui ne fait pas l'unanimité

 


DIVORCE - Box voyage, box beauté, box gastronomique, box vin... Pour faire un cadeau sans se tromper, on trouve à peu près de tout. Cette année, à cette liste va s'ajouter la "Divorce box".
 


C'est l'idée des créateurs de "Divorce Privé", un service proposant 3 formules de divorce adaptées à différentes situations, mais dans tous les cas pour les divorces à l'amiable.
 


Le principe est simple: vous souhaitez mettre fin à votre mariage ou connaissez un couple dans cette situation, vous pouvez acheter l'une de ces box:
Formule 1: sans enfant ni bien immobilier, pour 295€ par époux (ou 590€ pour les deux)
Formule 2: avec enfant(s) ou avec bien(s) immobilier(s), pour 395€ par époux (ou 790€ pour les deux)
Formule 3: avec enfant(s) et avec bien(s) immobilier(s), pour 495€ par époux (ou 990€ pour les deux)

Pour les époux qui sont d'accord
 


Dans les 3 cas, un avocat est chargé de rédiger le projet de convention de divorce. Les époux peuvent refuser deux fois sa proposition avant que Divorce Privé ne se désiste de leur dossier. Cette convention doit ensuite être validée par les deux avocats respectifs des époux, qui doivent ensuite attendre 15 jours pour le signer eux-mêmes.
 


Ce concept de box existe déjà, au Royaume-Uni par exemple. En France, des sites proposent également de divorcer en ligne et à moindre coût, c'est le cas par exemple de Divorce pour tous. Mais ce concept de box cadeau est une nouveauté.

"Nous n'avons pas inventé le divorce en ligne, mais nous avons fondé cette idée de box pour être drôle. Elles s'adressent aux époux qui sont d'accord", explique au HuffPost Ingrid Tordjman, avocate au Barreau de Paris qui a eu l'idée de ce projet avec une créatrice.

"Ubérisation de la profession d'avocat"

Sur Twitter, le concept a rapidement suscité l'incompréhension, voire le rejet:

"C'est de l'ubérisation de la profession d'avocat", estime Emilie Duret, avocate au Barreau de Paris, contactée par Le HuffPost. "Un divorce demande un certain accompagnement, parfois de la solennité", ajoute-t-elle.

L'idée derrière Divorce Privé est de dédramatiser la séparation. "On n'est pas obligé de pleurer quand on divorce", indique Ingrid Tordjman. "Ce n'est pas non plus dans l'intérêt des enfants que la procédure se passe mal", ajoute-t-elle.

Dans la lignée du divorce sans juge

Leurs "box" sont un clin d'œil à la nouvelle loi qui sera appliquée en janvier 2017, selon laquelle, en cas de divorce par consentement mutuel, les époux pourront divorcer sans avoir besoin de passer devant un juge. L'amendement voté à l'assemblée en mai 2016 dans le cadre de la réforme de la justice du XXIe siècle, a pour ambition de simplifier les procédures de divorce. En cas d'accord, les époux divorcent sous la supervision de leurs avocats respectifs, et l'acte est déposé devant un notaire et non plus devant un juge. "Cette réforme retire le juge du jeu, elle rend le divorce privé", souligne Ingrid Tordjman.

Mais pour Emilie Duret, "même quand les époux sont d'accords sur le principe même du divorce, ils ne le sont pas forcément sur l'ensemble des conséquences de celui-ci". Elle se demande ainsi quel sera le suivi réel des personnes qui achètent ces box. "Un divorce n'est pas un forfait, ce ne sont pas que des cases à cocher", poursuit-elle. Ce n'est pas sur le plan légal qu'une telle initiative la questionne mais plutôt sur les plans "symbolique et professionnel".

Quant à la question d'offrir une tel box à quelqu'un d'autre que soi, évidemment, à Divorce Privé, "le scénario a été envisagé". Mais, plus probablement, seuls les époux concernés se paieront un tel service. "C'est vraiment de l'humour", affirme Ingrid Tordjman.


Lire aussi :

• 6 raisons pour lesquelles les femmes divorcent, selon des thérapeutes de couple

• 7 problèmes de couple qui poussent les hommes à divorcer

• J'ai divorcé à 37 ans et ne m'attendais pas à ce qui allait m'arriver

• Pour suivre les dernières actualités sur Le HuffPost C'est La Vie, cliquez ici

• Deux fois par semaine, recevez la newsletter du HuffPost C'est La Vie

• Retrouvez-nous sur notre page Facebook




http://www.huffingtonpost.fr/2016/12/12/la-divorcebox-une-box-pour-divorcer-plus-simplement-qui-ne-fa/

287
Poutine accusé d'avoir supervisé en personne le piratage de l'élection américaine



ETATS-UNIS - Les services de renseignement américains en sont désormais persuadés...

Les accusations ne sont pour l’instant pas encore officielles. Mais l’affaire du piratage des emails du parti démocrate et de l’équipe de campagne d’Hillary Clinton est loin, très loin, d’être terminée. Vladimir Poutine en personne a supervisé l’opération, qui a démarré comme une « vendetta » contre Clinton et s’est terminée par la volonté de faire élire Donald Trump, affirment des responsables du renseignement américain, cités anonymement par NBC News.

Alors qu’une enquête a été ouverte au Congrès sur les interférences de la Russie avec l'élection américaine, ces révélations pourraient pousser davantage de grands électeurs à demander un briefing complet sur la situation avant d’élire formellement Donald Trump lundi prochain.

Espions et diplomates

Vladimir Poutine a « personnellement dirigé la façon dont les contenus piratés ont été utilisés et publiés », écrit la chaîne. Des dizaines de milliers d’emails du directeur de campagne d’Hillary Clinton, John Podesta, ont été publiés au compte-gouttes par WikiLeaks à partir du 7 octobre, un mois avant l’élection. Le but de Vladimir Poutine était de torpiller la candidature d’Hillary Clinton, qui avait remis en cause la légitimité des élections russes, en 2011. Il voulait aussi « exposer la corruption » du système américain et « diviser le pays » afin de réduire son influence dans le monde. Au final, le gouvernement russe a également voulu faire élire Donald Trump, estime la CIA.

Ces révélations sont basées sur de nouvelles informations fournies par des espions travaillant pour les alliés des Etats-Unis et des sources diplomatiques, précise NBC. Les services de renseignement ont « un niveau élevé de certitude » de leur véracité.

« Hillary Clinton est finie »

Le camp de Trump a-t-il été mis au courant ? Pour l’instant, les services de renseignement restent muets sur la question. Mais quelques jours avant (...)

https://fr.news.yahoo.com/poutine-accus%C3%A9-davoir-supervis%C3%A9-personne-040945127.html?cmpfrbac

288
François Hollande : sa cote de popularité monte, monte, monte !



La popularité de François Hollande a fait un bond de 14 points après sa décision de ne pas se représenter en 2017, selon un sondage Ifop-Fiducial pour Paris Match et Sud Radio.

Il stagnait durant des mois au bas du classement des personnalités politiques. Puis sa décision de renoncer à briguer un nouveau mandat à renverser la tendance. Avec 35 % de bonnes opinions, François Hollande retrouve le milieu du tableau, selon un sondage Ifop-Fiducial diffusé ce mardi 13 décembre.

Cette hausse de 14 points se rapproche de l’augmentation record enregistrée en janvier 2015, après les attentats de Charlie Hebdo et de l’Hyper Cacher. Ceux de novembre 2015 n’avaient entraîné une remontée “que” de 8 points.

Cazeneuve détrône Juppé

8, c’est le nombre de bons points gagnés par Bernard Cazeneuve, le nouveau Premier ministre. Avec 56 % de bonnes opinions, il se hisse d’ailleurs en tête du classement des personnalités et détrône le vaincu de la primaire de la droite, Alain Juppé, désormais 2ème avec 54%.

Quant au vainqueur de la primaire François Fillon, il perd de son côté 6 points et recueille 48 % de bonnes opinions.

Dans le jeu des chaises musicales, le seul à ne pas profiter des changements, en l’occurrence de l’annonce de sa candidature à la primaire socialiste, c’est Manuel Valls qui perd 5 points et descend à 45%.

Montebourg à égalité avec Macron

Parmi les plus belles progressions, Arnaud Montebourg gagne 5 points en un mois et se hisse en 3e position à 51%, à égalité avec Emmanuel Macron (51%, +2), devant Jean-Luc Mélenchon (49%, +2).

Martine Aubry, elle, perd 2 points à 47%, François Bayrou 5 à 46% et Nicolas Sarkozy perd 3 points à 32%. Marine Le Pen est stable à 30%.

Enquête réalisée par téléphone du 9 au 10 décembre auprès de 1 004 personnes de 18 ans et plus, selon la méthode des quotas. Marge d’erreur de 1,4% à 3,1%.

https://m6info.yahoo.com/francois-hollande-sa-cote-de-popularite-monte-monte-monte-150734222.html

289
Les langues qu’il faut parler pour trouver un job




Mieux vaut parler allemand qu’espagnol pour avoir un emploi (AFP)

Espagnol ou allemand ? Le choix, fait dès le collège, a pourtant une incidence sur la recherche d’emploi…

Le site de recherche d’emploi Jobflit publie une étude pour savoir quelle langue, entre l’allemand et l’espagnol est privilégiée par les employeurs lorsqu’ils cherchent à pourvoir un poste. Conclusion : l’allemand est deux fois plus demandé que l’espagnol.

Un résultat en contradiction avec les choix des collégiens. Ils sont 34% à choisir l’espagnol, contre  15% pour l’allemand, en deuxième langue vivante. Explication : le poids du commerce franco -allemand, qui pesait 170 milliards d’euros en 2015 contre 63 milliards pour les échanges entre Espagne et France.

L’anglais, langue privilégiée

Évidemment, l’anglais reste la langue étrangère la plus importante aux yeux des recruteurs, qui est 10 fois plus demandée que l’allemand, et 20 fois plus que l’espagnol.Pour autant, l’anglais ne semble pas si important que cela.

En effet, selon cette même étude, la maîtrise de la langue de Shakespeare ne concerne que 14% des offres présentes sur Jobflit. Ce sont surtout les secteurs du marketing, de la communication et des ressources humaines qui recherchent le plus de candidats maitrisant l’anglais. Quant au chinois, seul 0,1% des offres demandent sa maîtrise. Les entreprises préférant recruter des Chinois maîtrisant le français.

https://fr.finance.yahoo.com/actualites/les-langues-quil-faut-parler-pour-trouver-un-job-160538929.html

290
Tunisie : la justice autorise le mariage d’une mineure de 13 ans enceinte d’un proche



Une adolescente de 13 ans a épousé début décembre un proche de sa famille qui l’a mise enceinte. La justice tunisienne a autorisé cette union, mais la protection de l’enfance dénonce un viol et réclame l’annulation du contrat de mariage.

Peut-on être consentante à une relation sexuelle à 13 ans ? C’est la question qui remue la Tunisie, suite à cette affaire de la région du Kef, dans le nord-ouest du pays.

Une enfant de 13 ans est tombée enceinte après un rapport sexuel avec le frère de ses deux beaux-frères. “Les deux familles ont demandé le mariage pour ne pas faire scandale”, a déclaré Chokri Mejri, le porte-parole du tribunal de première instance du Kef.

Car si l’article 227 bis du Code pénal tunisien prévoit une peine de prison de six ans pour toute personne ayant “fait subir sans violence l’acte sexuel à un enfant de sexe féminin âgé de moins de 15 ans accomplis”, “le mariage du coupable avec la victime […] arrête les poursuites”.

“Apte au mariage. La preuve, elle est enceinte”

Comme la jeune fille avait moins de 15 ans, la justice s’est donc penchée sur son cas pour vérifier si la relation sexuelle avait été consentie et autoriser ou non le mariage.

Après avoir “entendu la fille” et vérifier “tous les détails”, le tribunal a considéré que l’enfant “n’a pas été violé”, a déclaré le porte-parole du tribunal. “Nous avons considéré qu’elle était apte au mariage. La preuve, elle est enceinte”, a-t-il ajouté, évoquant une grossesse de “deux ou trois mois”.

Le tribunal du Kef a donné son feu vert le 1er décembre et la signature du contrat de mariage a eu lieu le 5 décembre, a précisé M. Mejri.

“Il s’agit d’un viol”

Une fête prévue dimanche a été annulée après l’intervention de la protection de l’enfance du Kef qui a réclamé l’annulation du contrat de mariage, a indiqué la responsable de cet organisme, Houda Abboudi.

“Quand il s’agit d’une enfant de 13 ans, on ne peut parler d’un rapport sexuel avec consentement. Il s’agit d’un viol”, a-t-elle affirmé. “La décision de justice n’a pas tenu compte de l’intérêt de cette enfant (…) qui va en plus se marier avec son violeur”, ce qui constitue selon elle “une violation de son intégrité physique et mentale.”

La Tunisie pionnière des droits des femmes

Pour la présidente de l’Association tunisienne des femmes démocrates (ATFD), Monia Ben Jemia, cette affaire est “scandaleuse”. “Des juges considèrent qu’à l’âge de 13 ans, comme elle est pubère, elle est consentante (…). Or à 13 ans, on ne peut donner un consentement libre et éclairé, d’autant plus qu’il n’y a pas d’éducation sexuelle à l’école”, a-t-elle dénoncé, en exigeant l’abrogation de l’article 227 bis.

La Tunisie est considérée comme pionnière des droits des femmes dans le monde arabe, mais ces dernières restent discriminées dans plusieurs cas. Un projet de loi contre les violences faites aux femmes, élaboré en 2014, attend toujours d’être examiné au Parlement.

https://m6info.yahoo.com/tunisie-la-justice-autorise-le-mariage-dune-mineure-de-13-ans-enceinte-dun-proche-102337771.html

291
info - média france / Manuel Valls propose de supprimer le 49.3
« le: 15 décembre 2016 à 19:49:12 »
Manuel Valls propose de supprimer le 49.3

Manuel Valls sur France Inter ce jeudi 15/12/16

En pleine campagne pour la primaire de la gauche, Manuel Valls a proposé ce jeudi matin la suppression de l’article 49.3 qui permet de forcer l’adoption d’un projet de loi au Parlement.

C’est une proposition surprenante de la part d’un Premier ministre qui n’a pas hésité à le dégainer sur deux textes pendant son mandat. Invité sur France Inter ce jeudi matin, Manuel Valls a proposé de supprimer l’article 49.3 de la Constitution, “hors texte budgétaire” : “Je connais parfaitement les effets pervers du 49-3. Dans la société de la participation dans laquelle nous vivons, son utilisation est devenue dépassée et apparaît comme brutale. Je proposerai, hors texte budgétaire (…) de supprimer purement et simplement le 49-3”, a déclaré le candidat à la primaire de la gauche qui envisage le référendum pour cette modification constitutionnelle : “Il faudra engager très vite cette réforme. A la rentrée 2017, avec le Parlement, soit à travers le Congrès, soit en consultant directement le peuple, et c’est sans doute la bonne solution”, a-t-il déclaré.

Manuel Valls a utilisé cet outil pour faire passer la loi Macron sur la croissance en 2015 et bien sûr le projet de loi El Khomri sur la réforme du Code du Travail en 2016.

>>> Loi Travail : Manuel Valls va dégainer le 49.3>>>

En quoi consiste le 49.3 ?

Cet article de la Constitution permet au Premier ministre d’engager sa responsabilité devant l’Assemblée nationale sur un texte de loi. Concrètement, si le gouvernement pense ne pas pouvoir faire adopter un texte par sa majorité, il donne la possibilité de voter une motion de censure et donc d’ouvrir la voie à une chute du gouvernement, pas que les députés de la majorité ont en général du mal à franchir.

Une fois l’article 49.3 dégainé, le projet de loi est considéré comme adopté sauf si une motion de censure, déposée dans les 24 heures, est votée par l’Assemblée. La motion de censure est débattue au plus tôt 48 heures après son dépôt, et si elle est approuvée par la majorité absolue des députés, le gouvernement doit démissionner.

https://m6info.yahoo.com/manuel-valls-propose-de-supprimer-le-49-3-085807331.html


292
Hollande accuse les Russes des drames humains à Alep et menace de faire la guerre à la Russie !

François Hollande, président français, pantin de Berlin, fait valoir le mythe des droits de l’Homme de la France (l’aide humanitaire) pour taper sur la Russie alors que c’est la France avec Hollande qui a soutenu les djihadistes de l’EI avec l’administration Clinton. Hollande continue, tel un fou, de dénoncer la Russie alors que c’est la Russie qui a libéré Alep de la menace djihadiste par de nombreux sacrifices de ses soldats avec l’aide de l’Iran et de soldats irakiens avec l’armée d’Assad. La France de Hollande continue d’insulter la Russie et le peuple russe en disant que la Russie bombarde des hôpitaux et soutient le régime du dictateur Assad. Assad, lui, reste un président élu et aimé par son peuple contrairement à Hollande qui ne vaut même plus 5 % dans les sondages. Hollande, qui a annoncé sa volonté de ne pas se représenter comme président français, continue, cependant, de représenter l’OTAN et ses objectifs contre la Russie à Berlin en se faisant le porte-parole de Merkel .

A LIRE:

Révélation de 120 documents secrets

https://payhip.com/b/z8CU

L’aide humanitaire, annoncée par Hollande, est le soutien aux agents pro-OTAN contre la Russie.

ONG au service de l’OTAN. Depuis longtemps déjà nous savons que les ONGs dites humanitaires sont au service de l’OTAN pour infiltrer les pays convoités. Sous le drapeau de l’aide humanitaire se trouvent des systèmes de contrôle et de financement des locaux pour mener des opérations de diversion contre des gouvernements pas aimés par l’OTAN.

On se souvient de Kouchner, fondateur de l’ONG Médecins sans frontières et de Médecins du Monde qui, le 28 juin 1992, alors ministre de la santé et de l’action humanitaire s’est rendu à Sajarevo en prenant les slogans de l’humanitaire et le statut de ministre des Affaires étrangères pour mener ouvertement déjà à cette époque une guerre médiatique ouverte contre la Russie via contre la Serbie. Kouchner a participé à manipuler le grand public sur la vérité de la guerre en Ex-Yougoslavie. Sur le site de Médecins du Monde on peut lire que cette ONG est fière d’avoir entretenu la désinformation contre la Russie et sur les faits de la guerre en Serbie, « elle organise le premier convoi international qui ouvre, le 10 juin 1992, la route de Sarajevo, deux mois après le début du siège de la ville. Face à la brutalité systématique de la purification ethnique, une campagne est organisée en décembre de la même année pour dénoncer les camps de détention serbes et les crimes contre l’humanité », accusant la Serbie d’avoir organisé des camps de la mort avec une « purification ethnique » alors que cela fut un montage médiatique orchestré via l’ONG Médecins du Monde et Kouchner pour massacrer la Serbie en gagnant l’aval du grand public désinformé. Au même moment Kouchner allié des forces Croates a participé au vol des organes de Serbes, de turques trimbalés via Berlin de la Turquie, dans la « Maison Jaune ».

Au même moment où Hollande, le faux président de la France, tape sur la Russie, la Lügenpresse comme Bild écrit que “le dictateur Assad menace les civils à Alep” alors que l’armée d’Assad avec l’Armée russe a libéré Alep de la menace djihadiste. En fait, par son intervention la Russie a permis de libérer Alep des hordes terroristes. Un président français normal aurait salué la victoire de la Russie et d’Assad sur Alep. La Russie n’est pas la menace mais la France de Hollande !

Si nous ne parvenons pas à trouver, non pas un compromis mais un accord durable de paix, eh bien nous connaissons parfaitement le scénario : il a un nom, il s’appelle la guerre », a déclaré François Hollande aux journalistes à Berlin.

Sur le site de l’Elysée on peut lire, «le président s’est entretenu avec les Présidents de Médecins sans frontières France (MSF), de Médecins du monde France (MDM) et de l’Union des Organisations de Secours et Soins Médicaux France (UOSSM), ONG médicales françaises et internationales actives en Syrie ».

Il est sidérant de voir Hollande voir les Russes en djihadistes et les djihadistes en sauveur !

Il est clair que l’annonce du président fantoche Hollande annonce une volonté de mener une guerre frontale contre la Russie !  La Russie, elle, par son jeu politique a déjà sauvé le monde d’une Troisème Guerre mondiale. Le pantin Hollande, lui, menace la Russie et pousse le monde occidental à une guerre générale ! Preuve encore une fois que la France actuelle soutient les djihadistes contre la paix !



http://fr.awdnews.com/politique/hollande-accuse-les-russes-des-drames-humains-à-alep-et-menace-de-faire-la-guerre-à-la-russie

293
Marchienne-au-Pont: trois cocktails molotov lancés sur une ASBL turque, la tension monte

Photo F.V.H.

Dans la nuit de mercredi à jeudi, trois cocktails molotov ont été lancés contre un bâtiment situé sur la place des Combattants à Marchienne-au-Pont. Il s’agit en fait d’une ASBl turque. Une réponse à l’attaque contre le centre culturel kurde de la nuit dernière à Gilly ? La tension semble monter très fort.



Il était 4h30 du matin ce jeudi 15 décembre lorsque trois cocktails molotov ont été lancés contre la façade d’un bâtiment situé sur la place des Combattants à Marchienne-au-Pont.
L’endroit abrite justement une ASBL turque…
On ne peut s’empêcher de penser à des représailles en rapport avec l’attaque survenue dans la nuit de mardi à mercredi contre le centre culturel kurde de Gilly.

Heureusement, il n’y a pas eu de blessé non plus de ce côté. Les cocktails ont déclenché un début d’incendie rapidement éteint car le feu s’est étouffé de lui-même.

Les auteurs des faits sont pour l’instant encore inconnus.

La police de Charleroi prévient qu’elle renforce dès maintenant ses contrôles et patrouilles autour de tous les centres kurdes et turcs connus de la région.

http://www.lanouvellegazette.be/1741966/article/2016-12-15/marchienne-au-pont-trois-cocktails-molotov-lances-sur-une-asbl-turque-la-tension




294
La police ne peut pas infliger d'amende sans interpeller le conducteur



MISE À JOUR Les amendes administrées par la police sur la seule base du numéro de plaque, sans avoir effectivement interpellé le conducteur, sont illégales, ressort-il de quatre arrêts émis par la Cour de cassation que VTM Nieuws a pu consulter.


"Nous allons étudier aujourd'hui les arrêts de la Cour de cassation", a réagi jeudi un porte-parole de la police fédérale, Peter De Waele. La police décidera ensuite si elle envoie de nouvelles directives à ses agents ou pas.

Amendes concernées
Les amendes concernées sont celles pour lesquelles la police ne dispose que du numéro de plaque et tente d'identifier le conducteur à partir de celui-ci via la Direction pour l'immatriculation des véhicules (DIV) sans l'interpeller directement. Selon la Cour, la police viole ainsi la vie privée.

"Ce n'est donc pas légal"
L'amende n'est dès lors légale que si l'agent demande l'identité du contrevenant. "La police n'a pas le pouvoir de demander des informations aux bases de données. Si elle le fait, ce n'est donc pas légal. Une autorisation de la commission vie privée est dès lors nécessaire", ont déclaré les avocats Kurt Stas et Henri Berkmoes à VTM.

La Cour de cassation a prononcé quatre arrêts similaires. Ces affaires devront maintenant être présentées à un nouveau tribunal.

Tout le monde "peut la contester"
"Chaque personne qui fait l'objet d'une amende impayée ou qui reçoit une amende dans les prochaines semaines peut la contester. Mais cela ne veut pas dire que cela mènera effectivement à un acquittement. Ce n'est pas parce qu'une erreur de procédure a été faite que chaque contravention tombe avec certitude dans ce cadre", explique Kurt Stas. "Chaque juge doit décider en âme et conscience."

http://www.7sur7.be/7s7/fr/1502/Belgique/article/detail/3031659/2016/12/15/La-police-ne-peut-pas-infliger-d-amende-sans-interpeller-le-conducteur.dhtml

295
Une jeune femme a été arrêtée par la police saoudienne pour avoir publié sur Twitter une photographie d’elle posant dans la rue sans son hijab, le voile traditionnel.



Malak Al-Shehri, une saoudienne d’une vingtaine d’année est emprisonnée pour avoir posté sur Twitter une photo d’elle tête nue dans les rues de Riyad (Arabie saoudite). 
Lundi, la police a annoncé l’arrestation de cette jeune femme pour “violations des mœurs”, après que celle-ci ait déclenché les foudres des réseaux sociaux.
Certains appelant même à son exécution.



L’Arabie saoudite impose en effet aux femmes d’être totalement voilées publiquement. Dans un communiqué la police précise ainsi que cette femme a violé “les lois en vigueur dans le pays”, en publiant “un tweet la montrant debout sans voile près d’un café très connu à Ryad”. Le communiqué l’accuse également de “parler ouvertement de relations prohibées avec des hommes” avec lesquels elle n’a aucun lien de parenté. Ce qui est également interdit aux femmes dans ce pays musulman ultraconservateur.

Malak Al-Shehri est emprisonnée dans une prison pour femmes. Son cas devrait faire l’objet d’investigations supplémentaires.

https://m6info.yahoo.com/arabie-saoudite-une-femme-arretee-pour-une-photo-sans-son-voile-180554885.html?cmpfrfbac


296
nature-ecologie / Pourquoi il n'y a presque pas de burnouts en Suède
« le: 14 décembre 2016 à 20:29:34 »
Pourquoi il n'y a presque pas de burnouts en Suède

Qu'est-ce que les Suédois peuvent nous apprendre sur l'équilibre entre le bonheur et le travail?
Découvrez la philosophie de vie suédoise baptisée "lagom".



Les Scandinaves connaissent l'art de vivre. Au Danemark, on l'appelle "hygge", alors qu'en Suède, c'est le "lagom" qui règne. "Lagom" signifie "ni trop, ni trop peu, juste assez" ou "optimal, adéquat". On peut par exemple avoir un nombre lagom de boulettes de viande dans son assiette ou vivre dans une maison lagom.

À tort ou à raison, la mentalité lagom a pris des proportions presque mythiques en Suède. Elle résonnent dans l'expression souvent utilisée 'Lagom är bäst', ("Le mieux c'est juste assez). C'est comparable au "less is more", que les critiques qualifient parfois de médiocrité et de conformisme, mais que les fans de lagom (surtout les non-Suédois à la recherche de bonheur) considèrent comme "une alternative durable à la culture de la cupidité et au consumérisme, qui correspond à une société moins compétitive et plus compatissante où le consensus et l'égalité jouent un rôle important".

Cependant, quel est le rapport entre le lagom et la prévention de burn-outs ? Bien qu'ils soient motivés et travaillent dur, les Suédois ne trouvent pas qu'ils doivent se fondre dans leur job. Ils préfèrent la modération, l'équilibre et la collectivité à l'individualisme, la hiérarchie et les heures supplémentaires. En d'autres termes, ils ne travaillent ni trop peu, ni trop. Après 17 heures, la plupart des entreprises suédoises sont désertes. Les employeurs suédois souscrivent à l'importance d'un bon équilibre entre le travail et la vie privée en donnant un horaire flexible à leurs employés. Ils font confiance à leur personnel en les laissant partir plus tôt de temps en temps, de sorte qu'en cas de nécessité ils soient prêts à faire quelque chose de plus pour l'entreprise.

Les racines protestantes de la Suède, qui impliquent une éthique de travail sévère et beaucoup de discipline, jouent un rôle dans la séparation stricte entre le travail et les loisirs. En séparant clairement le travail de la vie privée, les Suédois ont plus de repos et les risques de burnout s'amenuisent.

Les Suédois ont également 25 jours de congé légaux et les grandes entreprises sont nombreuses à en accorder davantage. Et depuis quelque temps, le pays teste la journée de six heures. Beaucoup d'entreprises et d'organisations qui ont instauré le changement notent que le personnel est plus heureux, productif et créatif. Cela prouve quand le personnel se sent mieux, il travaille mieux. C'est donc une situation gagnant-gagnant.

Pause-café

Et la Suède est évidemment synonyme de fika, la célèbre pause-café au travail. La fika est sacro-sainte en Suède et se tient deux à trois fois par jour à heures fixes. Elle est obligatoire dans de nombreuses entreprises, car les meilleures idées germent parfois pendant la pause-café. En outre, la Scandinavie connaît une culture de discussion avec une hiérarchie assez plate où chacun ose dire ce qu'il a à dire au patron, ce qui est important pour l'atmosphère au travail et la motivation.

Or, la fika n'est pas qu'un bavardage avec un café et un gâteau à la main. En Suède, c'est un moment pour ralentir et apprécier les bonnes choses de la vie. Et nul besoin de café. Vous pouvez le faire seul(e), avec vos collègues ou amis, à la maison, au travail ou au parc. Le principal, c'est de le faire, et d'y réfléchir. Freiner et s'arrêter. C'est un luxe dans ce monde agité.


http://www.levif.be/actualite/sante/pourquoi-il-n-y-a-presque-pas-de-burnouts-en-suede/article-normal-586311.html

297
info - média belgique / Coups de feu face à la commune de Manage
« le: 14 décembre 2016 à 20:26:43 »
Coups de feu face à la commune de Manage

Un individu a tiré trois coups de feu en l’air entre la commune et le CPAS de Manage.



Il s’agissait d’un pistolet d’alarme.

L’individu a été rapidement interpellé par la police et présenté au parquet.

Retrouvez toutes nos informations sur notre édition numérique pour abonnés.

http://www.lanouvellegazette.be/1741549/article/2016-12-14/coups-de-feu-face-a-la-commune-de-manage

298
Viol à distance: "Des pédophiles paient pour des agressions d'enfants en direct"



Un Français de 71 ans est soupçonné d'avoir commandé sur Internet puis acheté et visionné en direct des vidéos de viols d'enfants philippins. En tout, la France serait concernée à ce stade par 6 à 7 cas. Un phénomène émergent jugé inquiétant.

Derrière son ordinateur, à Grenoble, Alain M., 71 ans, est soupçonné d'avoir commandé contre rémunération le viol de jeunes enfants à des milliers de kilomètres de chez lui, aux Philippines. Le septuagénaire a été mis en examen en octobre pour "complicité de viols sur mineurs avec actes de torture et de barbarie, association de malfaiteurs et détention d'images pédopornographiques". L'homme nie les faits qui sont pourtant accablants. Le retraité, actuellement en prison, avait déjà été condamné par le tribunal correctionnel de Valence, pour "détention d'images pédopornographiques". 

Ces réseaux qui organisent localement des agressions sexuelles et viols d'enfants visionnés à distance par des Occidentaux inquiètent les services de police. Interview de Philippe Guichard, patron de l'Office central pour la répression des violences aux personnes (OCRVP), à l'origine de cette arrestation.

Est-on face à un cas isolé ou à un nouveau phénomène? 

Philippe Guichard: En tout, nous avons eu à traiter 6 à 7 cas de cette nature. Nous sommes confrontés à relativement peu de faits similaires en France mais c'est un phénomène émergent et inquiétant. En Europe, ce sont essentiellement le Royaume-Uni ou les Pays-Bas qui sont touchés. 

En quoi consiste ce phénomène qui repose sur le "live streaming"?

Les individus concernés achètent depuis la France des agressions sexuelles ou des viols de mineurs étrangers en bas âge, que ce soit des garçons ou des filles, qu'ils regardent ensuite en direct. Ils dictent même des scénarios abominables. Les victimes habitent dans les pays émergents, notamment aux Philippines comme dans l'affaire d'Alain M. 

Quel est le profil des agresseurs que vous avez interpellés? 

Certains ont 20-25 ans, d'autres sont septuagénaires. Il n'y a pas de profil type, ils sont de tous milieux et origines. La première affaire que nous avons traitée concernait par exemple un pilote d'avion. Souvent, ce sont des pédophiles avérés ou récidivistes qui ont une attirance pour les enfants, notamment pré-pubères. 

La plupart du temps, quand ils sont interpellés, un certain nombre d'éléments probants sont découverts à leur domicile qui ne laissent aucun doute sur leurs penchants pédophiles. Leurs ordinateurs et disques-durs contiennent de nombreux films et photos pédophiles. Beaucoup sont collectionneurs, ils aiment ensuite échanger leurs fichiers avec d'autres.

Comment êtes-vous remontés jusqu'à eux? 

Ces affaires sont liées à des informations provenant d'agences étrangères, comme les Etats-Unis. En démantelant un réseau, nos partenaires tombent sur des listings de clients parmi lesquels figurent parfois des Français. La pédophilie n'a pas de frontières. La coopération internationale sur ces dossiers non plus. Nous travaillons étroitement avec les pays européens comme la Grande-Bretagne, l'Allemagne et les Pays-Bas mais aussi les Etats-Unis, le Canada ou l'Australie. 

Quelles difficultés vous posent ces nouveaux cas? 

L'infraction n'est pas toujours évidente à caractériser car les faits se passent en direct. Toutefois, certains conservent quand même des traces des séquences qu'ils enregistrent totalement ou en partie. Dans le cas de vidéos visionnées en live, par exemple sur Skype, sans trace conservée, il est quand même possible de remonter jusqu'à des échanges financiers. 

Les "demandeurs" paient entre 25 et 50 dollars en moyenne. Ils envoient l'argent, souvent via Western Union, avec qui nous avons établi un partenariat pour réussir à les débusquer. L'évolution des nouvelles technologies permet aux pédophiles d'avoir plus facilement accès à de nombreux contenus via le net ou le dark net. En face, on doit donc constamment évoluer, imaginer par quels moyens ils peuvent agir et essayer de palier toutes les nouvelles formes de communauté.

http://www.lexpress.fr/actualite/societe/viol-a-distance-des-pedophiles-paient-pour-des-agressions-d-enfants-en-direct_1858799.html?utm_campaign=Echobox&utm_medium=Social&utm_source=Facebook&link_time=1481461473#xtor=CS3-5076

299
La construction d'une mine de charbon géante à proximité de la Grande barrière de corail débutera en 2017

La multinationale Adani a déclaré que la construction d'une mine de charbon géante à proximité de la Grande barrière de corail débutera en 2017 malgré la controverse que suscite le projet.



CHARBON. Le projet Carmichael aurait dû débuter il y a six ans. Mais les écologistes ont multiplié les procédures judiciaires pour empêcher la construction de cette mine de charbon géante dans l'Etat du Queensland, à proximité de la Grande barrière de corail. Sans effet : le géant indien Adani, porteur du projet, a annoncé début décembre 2016 que le chantier, d'une valeur de 16,5 milliards de dollars australiens (11,1 milliards d'euros), débutera à l'été 2017. La construction de cette mine de charbon est totalement soutenue par le gouvernement australien. Bien qu'Adani attende toujours une autorisation d'exploitation des eaux souterraines, le projet a obtenu le feu vert du gouvernement fédéral et de celui du Queensland. De plus, selon les médias nationaux, le groupe devrait recevoir une subvention d'un milliard de dollars australiens pour la construction d'un chemin de fer de 189 kilomètres pour l'acheminement de la matière première.

60 millions de tonnes de charbon par an

La mine doit produire chaque année 60 millions de tonnes de charbon thermique à destination de l'Inde. Selon les écologistes, non seulement le charbon produit contribuera au réchauffement climatique global qui dégrade la Grande barrière, mais la matière première devra en outre transiter par un port proche de celle-ci. En 2016, les coraux de la Grande barrière ont vécu un épisode de blanchissement très sévère consécutif au réchauffement de la planète, conduisant à une hécatombe sans précédent chez ces organismes. En outre, le plus grand récif corallien du monde est également menacé par les ruissellements agricoles, le développement économique et la prolifération des Acanthasters, des étoiles de mer dévoreuses de coraux.


http://www.sciencesetavenir.fr/animaux/biodiversite/la-construction-d-une-mine-de-charbon-geante-a-proximite-de-la-grande-barriere-de-corail-debutera-en-2017_108794

300
Exclu RTLINFO: Malika El Aroud, l'"égérie des djihadistes", est libre

http://www.rtl.be/info/video/608391.aspx

Malika El Aroud est libre. La femme d'un des assassins du Commandant Massoud, et dont l'autre conjoint était mort en Irak a retrouvé sa liberté après avoir purgé sa peine. Elle avait été condamnée en 2010 pour participation à un réseau terroriste. C'est une information exclusive RTL développée par Dominique Demoulin et Bruno Spaak pour le RTLINFO 19H.

On la surnomme la veuve noire. Son deuxième mari a assassiné le commandant Massoud deux jours avant les attentats du 11 septembre. "En tuant Massoud, il n'a fait que tuer un ennemi de l'islam, tout simplement. Ce n'est pas un terroriste", avait-elle déclaré. Malika El Aroud est soupçonnée de complicité mais acquittée au bénéfice du doute…

Sur internet, elle est devenue la principale propagandiste du djihad armé. La justice l’a rattrapée enfin en décembre 2008. Elle est alors arrêtée avec cinq autres personnes à la veille d’un sommet des chefs d’Etats européens et condamnée quelques mois plus tard à 8 ans de prison pour avoir dirigé un groupe terroriste. "Elle a toujours été liée, dans les milieux radicaux, à des gens qui avaient une violence extrême et qui ont commis des actes comme l’assassinat de Massoud. Elle a cru, je pense, qu’elle pourrait échapper aux tribunaux, mais elle a toujours été une personne dangereuse qui influençait les gens qui étaient radicalisés ou en passe de l’être", estime André Jacob, ancien responsable du service anti-terrorisme de la sûreté de l’Etat.

Malika El Aroud a purgé sa peine jusqu’au dernier jour, "à fond de peine", comme on dit dans le jargon. Le 8 décembre dernier, elle est sortie de la prison de Lantin en toute discrétion et sans conditions. "Je crois qu’une personne comme ça ne s’amende jamais. Peut-être qu’elle va prendre un profil pour éviter de se retrouver en prison, mais elle restera une égérie, quelqu’un qui va influencer défavorablement des gens susceptibles de faire des attentats ou d’aller faire le djihad", ajoute André Jacob.

Malika El Aroud s’était vue attribuer la nationalité belge en 2000. Une erreur manifeste pour celle qui a toujours appelé à la lutte violente contre l’Occident. Une erreur que la justice tente de corriger. En 2014, Malika El Aroud fait l’objet d’une procédure en déchéance de nationalité qui n’a toujours pas abouti. Cette affaire n’a pas été traitée avec beaucoup de diligence, reconnaît le parquet général de Bruxelles.

Aujourd’hui, un nouveau magistrat a été désigné et espère boucler l’affaire début 2017. En attendant, l’égérie des djihadistes est libre de ses mouvements et de ses propos violents, qu’elle n’a jamais renié.

http://www.rtl.be/info/belgique/faits-divers/exclu-rtl-malika-el-aroud-l-egerie-des-djihadiste-est-libre-875159.aspx