Voir les contributions

Cette section vous permet de consulter les contributions (messages, sujets et fichiers joints) d'un utilisateur. Vous ne pourrez voir que les contributions des zones auxquelles vous avez accès.


Messages - mike

3106
Choquant : Une ex Employée de la Banque Mondiale dit qu’une « Deuxième Espèce » Contrôle la Terre



Karen Hudes a travaillé plus de 20 ans dans le département juridique de la Banque mondiale. Mise à la porte suite à ses rapports concernant de nombreux cas de corruptions.

Elle a dit : « Le groupe qui est derrière le réseau du contrôle, l’un de ces groupes sont des hominidés, ce ne sont pas des êtres humains. Ils sont très malins, ils ne sont pas créatifs, ils sont mathématiques. Ils avaient juste une force beaucoup plus importante durant la glaciation. Ils ont des crânes allongés, ils peuvent faire un enfant en s’accouplant avec des humaines mais cette progéniture est stérile. Nous vivons dans un monde de sociétés secrètes, et de secrets, et l’information qui doit être publique ne l’est pas. » [Pour l’entendre le dire, voir cette vidéo youtube vers 22-23 minutes]



Ce sont des déclarations choquantes qui sortent tout droit de Karen Hudes, juste après avoir reçu un peu plus d’attention pour avoir fait fuiter des informations sur la banque mondiale avec 20 ans de bouteille. Déclarant que le monde est confronté à une « guerre des monnaies, » que la Réserve Fédérale continue d’imprimer de l’argent et qu’ils vont continuer de le faire au rythme qu’ils le font déjà, et que les autres pays n’accepteront plus cette monnaie.

Une grande partie de ce qu’elle a à dire corrobore avec les anciennes preuves historiques et archéologiques, ainsi qu’avec les informations modernes d’étranges phénomènes, comme les ovnis, les sociétés secrètes et plus encore. Pour quelqu’un comme elle qui gagne autant de crédibilité comme étant une dénonciatrice de la Banque Mondiale; Et puis tout à coup elle fait un commentaire comme ça c’est déroutant.

Il y a d’énormes quantités de preuves de plus en plus importantes qui suggèrent que nous ne sommes pas seuls, et que nous avons en effet été visités. Dans l’interview ci-dessus avec Red Ice Radio, Karen poursuit en disant:

« Ces pays ne sont pas monolithiques, il y a des forces qui combattent la corruption et il y a des forces qui ont totalement été cooptées, et la façon dont ils agissent est une trahison à la population de ces pays. Le groupe qui est derrière le réseau de contrôle est l’ordre des Jésuites, et il y a aussi certains groupes derrière eux .. qui ne sont pas des êtres humains ».

Karen a tenu son poste de direction à la Banque mondiale pendant douze ans avant de décider de dénoncer la Banque mondiale et la corruption en son sein. Elle a étudié le droit à laYale Law School et l’économie à l’Université d’Amsterdam. Elle a travaillé pour l’US Export Import Bank des États-Unis de 1980-1985 et pour le service juridique de la Banque mondiale de 1986 à 2007. Elle a créé le Comité d’organisation non-gouvernementale de la Section du droit international de l’American Bar Association et le Comité sur le multilatéralisme et la responsabilité des organisations internationales de la branche américaine de l’International Law Association.

Alors qu’elle travaillait pour la Banque Mondiale, il lui arrivait de découvrir un grand nombre d’activités de corruption. Elle en est arrivée au stade où elle ne pouvait plus garder le silence sur la corruption et elle a suivi les procédures appropriées pour signaler ses conclusions. Elle s’est d’abord rendu à la Direction de l’évaluation mondiale des banques et des directeurs de pays, puis au département du Trésor des États-Unis et même le Congrès des Etats-Unis.

Toutes ses demandes ont été ignorées, et dans certains cas, ont complètement été étouffées.

Alors, elle a décidé d’être une personnalité publique.

Au cours des dernières années, elle s’est impliquée dans un groupe de dénonciateurs et a commencé à relier les points ensemble. Elle a constaté que la corruption n’est pas seulement propre à la Banque mondiale, mais a été tissée dans la fabrique de l’ensemble des systèmes financiers et politiques mondiaux. Elle a déclaré que la situation actuelle était « un complot mondial. »







A partir de 23 minutes elle en parle

Future Money Trends: « Qui sont les marionnettistes du Vatican. J’assume que ce n’est pas le pape. »

Karen Hudes: « Eh bien, il y a quelque chose qui est appelé le pape noir mais c’est euh … ce n’est pas la raison ultime pour laquelle nous avons ces problèmes au moment présent. Ce que nous avons découvert, et cela semble invraisemblable, mais c’est tout à fait vrai, le fait que cela a été tenu dans le plus grand secret ne signifie pas que ce n’est pas vrai. C’est vrai.

Il y a une deuxième espèce sur cette planète.

Ce ne sont pas des extraterrestres, ils nous ressemblent beaucoup, ils ont fait des cartes de l’ancienne glaciation. Les restes de leurs civilisations sont éparpillés partout dans le monde. Plusieurs fois le long de la côte mais tout cela a été submergé par environ… 400 mètres d’eau, le niveau des eaux a monté, mais ce groupe [d’hominidés] a un très gros cerveau. Ils sont très différents des homo sapiens.
https://freewiseman.wordpress.com/2014/07/31/choquant-une-ex-employee-de-la-banque-mondiale-dit-quune-deuxieme-espece-controle-la-terre/

3107
Ce que la loi sur le renseignement va finalement changer

En pleine affaire d'espionnage américain, le projet de loi sur le renseignement, plusieurs fois amendé, est soumis, mercredi 24 juin, au vote définitif de l'Assemblée nationale. En voici les principaux points.



Le gouvernement voit la sortie du tunnel. Le texte final du projet de loi sur le renseignement est soumis au vote définitif de l'Assemblée nationale, mercredi 24 juin, après avoir été adopté la veille par le Sénat. Ultime rebondissement pour ce projet de loi très contesté : un dernier amendement a été déposé par le gouvernement au Sénat, le 23 juin, pour supprimer la disposition qui devait permettre de surveiller les étrangers de passage en France sans saisir l'instance de contrôle.

Malgré les révélations des écoutes américaines et l'opposition de nombreuses associations de défense des droits et d'une partie de la classe politique, le texte du projet de loi sur le renseignement, devrait être définitivement adopté. Voici ce que va finalement changer la loi.

Des logiciels espions pour surveiller le web

Le projet de loi prévoit d'installer, chez les fournisseurs d’accès à internet et les hébergeurs de données, des "boîtes noires" contenant des algorithmes destinés à filtrer les communications, pour surveiller l’ensemble du web français. L'objectif est de détecter et de signaler aux services de renseignement des "comportements suspects" en analysant les recherches des citoyens sur la toile.

C'est l'une des dispositions les plus contestées de ce projet de loi. Les opposants dénoncent le caractère systématique et indistinct de la surveillance à travers l'installation de ces logiciels espions. Ils estiment que ce dispositif introduit dans la loi française la surveillance de masse, qu'ils jugent dangereuse pour les libertés individuelles.

Des écoutes plus intrusives

Les services de renseignement seront désormais autorisés, sans l'accord préalable d'un juge, à poser des micros chez des particuliers, des mouchards sur des objets, tels que les ordinateurs, ou encore à installer des balises GPS sur des véhicules. Le texte légalise aussi l'utilisation des très controversés "Imsi-catchers", qui interceptent dans un périmètre donné toutes les communications, sans distinctions, en imitant le fonctionnement d'un relais de téléphonie mobile.

Sur la question de la durée de conservation des renseignements collectés, un compromis a été trouvé entre députés et sénateurs : 30 jours pour les correspondances interceptées, 120 jours pour la captation d'images ou de données informatiques et quatre ans pour les données de connexion.

Une instance de contrôle purement consultative

Pensé comme un garde-fou, le contrôle de la surveillance des citoyens sera confié à une nouvelle autorité administrative indépendante : la Commission nationale de contrôle des techniques de renseignement (CNCTR). L'instance de contrôle, qui remplacera l'actuelle Commission de contrôle des interceptions de sécurité (CNCIS), sera composée de magistrats, de députés de la majorité et de l'opposition, et d'un expert technique, rapporte Le Monde.

Concrètement, toute demande de renseignement devra être adressée au Premier ministre par les services puis relayée auprès de la Commission, qui donnera un avis a priori. Les opposants dénoncent le caractère purement consultatif de l'instance de contrôle, que le Premier ministre peut tout simplement décider d'ignorer. Autre point de crispation : en cas d'urgence décrétée par le gouvernement, aucun avis n’est requis, et aucun contrôle n’est possible pendant les 48 premières heures de la surveillance.

Un fichier national des auteurs d'infractions terroristes

Un fichier des auteurs d'infractions terroristes (Fijait) devrait être créé. Dès sa mise en examen, et avant même sa condamnation, un individu pourra y figurer. Les personnes inscrites dans ce fichier seront contraintes de pointer tous les trois mois au commissariat et auront l'obligation de déclarer tout déplacement à l’étranger sous peine d’amende et de prison, relate La Croix.

Les informations collectées pourront être conservées pendant vingt ans, dix ans pour les mineurs. En cas de non-lieu, relaxe et acquittement, les informations seront, en revanche, effacées du fichier. 

Un statut de lanceur d'alerte

Pour rassurer ceux qui s’inquiétaient des abus des services de renseignement, un statut de lanceur d'alerte a été créé. Il s'agit d'apporter une protection juridique à tout agent qui souhaiterait révéler des illégalités commises, y compris celles protégées par le secret défense. Pour se faire, il devra contacter la Commission de contrôle, rapporte L'Obs.

Une disposition insuffisante, selon les opposants, qui souhaitent que ce statut soit étendu à tous ceux qui révéleront des illégalités, à la manière d'Edward Snowden sur la NSA.

Certaines professions mieux protégées

Face à la fronde, le gouvernement a introduit un amendement qui protège certaines professions. Les techniques de renseignement à l'égard des magistrats, des avocats, des journalistes et des parlementaires seront ainsi soumises à des conditions plus strictes, explique Europe 1. Ils ne pourront pas faire l’objet d’une procédure d’urgence ni de surveillance de leur domicile et il faudra une autorisation spécifique du Premier ministre, après avis de la Commission, pour les mettre sous surveillance.


http://www.francetvinfo.fr/politique/loi-sur-le-renseignement/ce-que-la-loi-sur-le-renseignement-va-finalement-changer_965359.html

3108
Anonymous - Arrestation en France




Solidarité aux anonymous arrêtés en France
 ces trois dernières années.
 Ensemble nous gagnerons cette bataille juridique.
 Nous sommes tous concernés dans cette lutte commune.
 C'est un combat féroce pour la liberté d'expression.
 Nous n'avons pas peur.
 Ces procès sont aussi les vôtres, ceux de vos idées.
 Rejoignez-nous.
 Nous sommes légion.


( Remerciement au createur de cette video )

3109
La nourriture des rats de laboratoire fausse les études de santé publique, affirme Gilles-Eric Séralini






Selon une étude réalisée par l’équipe du chercheur Gilles-Eric Séralini, la nourriture des rats de laboratoire serait contaminée aux OGM, pesticides et autres substances toxiques. Ce résultat pourrait remettre en cause 70 ans d’autorisations de commercialisation.




La nourriture des rats de laboratoires serait hautement contaminée aux OGM, aux pesticides et à d’autres substances toxiques. C’est ce que révèle une étude réalisée par Robin Mesnage et Nicolas Defarge, membres de l’équipe du chercheur Gilles-Eric Séralini, de l’université de Caen, avec le soutien du Criigen(http://www.criigen.org/). Cette étude remet en cause tous les tests réalisés au cours des 70 dernières années pour déterminer l’autorisation de commercialiser de nombreux produits chimiques. Mais la revue scientifique Plos One a retardé la publication de l’article qu’elle devait publier mercredi 17 juin. Gilles-Eric Séralini dénonce un possible “conflit d’intérêt”.

“C’est la première fois qu’on réalise une étude aussi vaste visant à évaluer autant de polluants à la fois”, explique le chercheur. L’équipe de scientifiques a analysé treize échantillons de croquettes utilisées pour nourrir les rats de laboratoire servant à tester l’innocuité des produits alimentaires. Les croquettes de l’étude provenaient des cinq continents afin de prendre en compte les disparités possibles dans les méthodes d’agricultures et leur composition. A partir de ces lots de nourriture, l’équipe a recherché les résidus de 262 pesticides, 22 OGM (organismes génétiquement modifiés), quatre métaux lourds, 17 dioxines et furanes, et 18 PCB (polychlorobiphényls).

Finalement, chaque lot de croquettes présente des quantités importantes de ces produits, pouvant provoquer des pathologies chez les rats de laboratoires. Le pesticide le plus présent dans l’alimentation, le Roundup, a été détecté dans 9 des 13 échantillons analysés. 11 d’entre-eux présentaient également des traces d’OGM. “Le lien entre les OGM et les pesticides est grand,  rappelle Gilles-Eric Séralini. Dans 80 % des plantes transgéniques, elles sont modifiées pour être des éponges à Roundup. Les 20 % restant ont été modifiés pour produire leur propre pesticide”.

Les régimes alimentaires français des rats de laboratoires étaient ceux présentant le plus fort taux de métaux lourds, contenant du mercure et de l’arsenic.

Avec les PCB et les dioxines présents également dans les régimes, “les rats ont 40 % de risque supplémentaire de développer des maladies chroniques avec ces nourritures qu’avec des nourritures saines”, commente M. Séralini.

Or, ces mêmes rats sont ceux qui ont permis de déterminer la toxicité des pesticides ou des OGM au moment de leur commercialisation. Pour tester les effets d’un produit sur un rat, on injecte ce produit au rat et on compare sa réaction à un rat témoin, qui n’a eu normalement aucun contact avec le produit testé. Jusqu’à présent, la souche de rat utilisée était, selon les agences sanitaires, prédisposée à développer certaines pathologies, naturellement ou spontanément, telles que des tumeurs mammaires, des tumeurs hypophysaires, ou des déficiences aux reins. Avec ces “données historiques”, trouvées à partir des archives des industriels, on éliminait donc de la responsabilité des produits testés un certain nombre de pathologies développées par les rats.

Depuis 70 ans, 250 000 produits chimiques ont été autorisés à la suite de ces tests, qui pourraient pourtant bien être faussés. “Dans les études courantes avec les rats ainsi nourris, ils voient la même chose pour les rats témoins que pour les autres parce qu’ils nourrissent les rats avec de la nourriture contaminée”, explicite Gilles-Eric Séralini.

Si cette analyse était confirmée, cela signifierait que tous les tests ayant permis la commercialisation des pesticides et des OGM seraient biaisés, donc invalides. “Les rats devraient être nourris à l’alimentation bio, et issu d’une lignée saine”, commente Joël Spiroux de Vendômois, président du Criigen, « afin d’éviter à ceux-ci d’hériter des pathologies de leur lignée ».

Au-delà de ces questions, l’alimentation des rats de laboratoire pourrait avoir des conséquences plus larges. Ce sont les mêmes croquettes qui nourrissent les rats utilisés pour les tests pour les médicaments. Certaines pathologies chroniques pourraient ainsi être ignorées à cause de cette contamination. Quant aux croquettes utilisées pour nourrir les animaux de compagnie et les animaux d’élevage, leur composition serait “très proche de celle des rats de laboratoires”, comme l’a dit Nicolas Defarge. Des conséquences qui placent cette étude au centre des “problématiques de santé publique”, selon Joël Spiroux de Vendômois.

La publication retardée

Des résultats que l’équipe scientifique a présenté à la presse jeudi 18 juin, mais qu’elle n’a pas encore pu publier dans une revue scientifique reconnue. L’article devait, à l’origine, être publié mercredi 17 juin au soir. Mais la revue Plos One a averti l’équipe de Gilles-Eric Séralini de la prolongation de l’embargo sur l’étude, jusqu’à ce que ses auteurs y apportent quelques modifications. En cause : les remerciements et une phrase dans le résumé.

Ce n’est pas la première fois qu’une étude réalisée par Gilles-Eric Séralini et son équipe suscite une polémique. En 2012, la revue Food and chemical toxicology avait fini par retirer de sa publication des recherches portant sur les OGM et le Roundup. Cette nouvelle difficulté les amène à nouveau à douter de l’impartialité des revues scientifiques dans le choix de leur publication. “On est dans un système plus compromis que la FIFA [fédération internationale de football], avec des intérêts financiers en jeu”, indique Gilles-Eric Séralini.

Pour l’instant, l’étude est donc en attente de publication. Plos One pourrait la publier d’ici quelques jours si les modifications apportées lui conviennent, mais pourrait tout aussi bien ne pas y donner suite.


http://www.reporterre.net/La-nourriture-des-rats-de-laboratoire-fausse-les-etudes-de-sante-publique

3110
Les taxis font payer plein tarif aux utilisateurs d'Uberpop

Source : http://www.lesechos.fr


 


   Les taxis font payer plein tarif aux utilisateurs d'Uberpop. La guerre est déclaré entre l'entreprise californienne et les chauffeurs de taxis français.

 

   Grèves, blocus routiers et même violence puisque des utilisateurs d'Uberpop témoignent de leurs agressions depuis une dizaine de jours. Le ton est donné pour les taxis qui se sentent en danger prônant la concurrence déloyale.

   La menace ? Uberpop, une applications de mise en contact d'utilisateurs avec des conducteurs prenant avec eux les gens faisant le même trajet pour un coût minime.

Ainsi, les chauffeurs de taxis ne l'entendent pas de cette manière et comptent bien se battre pour défendre leurs métiers. Seulement voilà au milieu de cette guerre se trouvent les clients et utilisateurs (qui sont en fin de compte les premiers intéressés), certains prenant parti pour l'un des deux camps.

  Une lettre d'un utilisateur facebook par exemple a fait le tour du web, il y dénonce les pratiques douteuses et malhonnête de certains chauffeurs de taxis parisiens, et souligne le fait que l'amabilité n'est que très peu du voyage.

Lire l'article OuestFrance sur le sujet : http://www.ouest-france.fr/quand-une-fronde-anti-taxis-parisiens-fait-le-tour-du-web-3504029

Une chose est sûre, c'est que l'utilisation de la violence ne plaide pas en faveur des chauffeurs de taxis.


Comment l'Etat doit-il trancher ? Comment réglementer un choix citoyen (celui d'utiliser ou non Uberpop) ?





Votre avis sur la question nous intéresse, donnez le nous !










Lire l'article LesEchos sur les violences contre les utilisateurs d'Uberpop : http://www.lesechos.fr/industrie-services/tourisme-transport/021157077263-les-taxis-contre-uber-quand-la-violence-sen-mele-1130913.php

ou l'article MetroNews : http://www.metronews.fr/nice-cannes/des-violences-eclatent-entre-un-chauffeur-uber-pop-et-des-taxis-a-nice/mofp!XtlT4Avd7HDI/



source : http://lapausesolidr.blogspot.fr/2015/06/les-taxis-font-payer-plein-tarif-aux.html

3111
Le FMI a fait 2,5 milliards € de bénéfice sur ses prêts à la Grèce



Christine Lagarde, Managing Director of the International Monetary Fund. Photo : IMF Staff Photographer/Michael Spilotro
 

Jubilee Debt Campaign montre que le FMI




 a déjà fait 2,5 milliards € de profits sur ses prêts à la Grèce depuis 2010, et ceci avant le paiement de 462 millions € du jeudi 9 avril. Si la Grèce rembourse le FMI en totalité ce chiffre s’élèvera à 4,3 milliards € d’ici 2024.


Le FMI




 applique un taux d’intérêt effectif de 3,6 % sur ses prêts à la Grèce. Ceci est beaucoup plus que le taux de 0,9 % dont l’institution a actuellement besoin pour couvrir ses frais. À ce taux d’intérêt, la Grèce aurait payé 2,5 milliards € de moins au FMI.

Sur l’ensemble de ses prêts à tous les pays en crise de la dette

 entre 2010 et 2014, le FMI a réalisé un bénéfice total de 8,4 milliards €, dont plus d’un quart vient de la Grèce. Tout cet argent a été ajouté aux réserves du Fonds, qui totalisent maintenant 19 milliards €. Ces réserves sont destinées à couvrir les coûts des défauts de paiements. La dette totale de la Grèce envers le FMI est actuellement de 24 milliards €.

Tim Jones, économiste à Jubilee Debt Campaign, a déclaré :

« Les prêts du FMI à la Grèce n’ont pas seulement renfloué les banques qui ont prêté imprudemment, ils ont en fait ponctionné encore plus d’argent au pays. Cet intérêt usuraire ajoute à la dette injuste imposée à la population grecque ».

Traduction Yvette Krolikowski et Christine Pagnoulle.

http://cadtm.org/Le-FMI-a-fait-2-5-milliards-EUR-de

3112
L'EI appelle à la guerre sainte durant le ramadan



Le groupe jihadiste Etat islamique (EI), qui sévit en Irak et en Syrie, a appelé les musulmans dans le monde à engager la guerre sainte contre les "mécréants" durant le ramadan, dans un message sonore attribué mardi à son porte-parole.

"Les meilleurs actes qui vous rapprochent de Dieu résident dans le jihad, alors accourez durant ce mois sacré pour envahir (des territoires) et tomber en martyrs", a dit Abou Mohamed al-Adnani, le porte-parole officiel du groupe ultraradical sunnite.

Le ramadan, qui a commencé le 17 juin, est observé par les musulmans à travers le monde et les fidèles y multiplient les signes de piété et les prières.

"Musulmans et jihadistes partout dans le monde, faites en sorte que le ramadan soit un mois de malheurs pour les mécréants", a-t-il ajouté en allusion aux chiites, aux sunnites luttant contre l'EI et aux Occidentaux, dans l'enregistrement diffusé sur des sites jihadistes.

Fort de dizaines de milliers d'hommes et responsables d'atrocités, l'EI contrôle de larges pans de territoire en Irak et en Syrie voisine, et a profité du chaos en Libye pour s'y implanter. Il a aussi revendiqué des attentats meurtriers au Yémen, en Tunisie et en Egypte.

Le département d'Etat américain a offert cinq millions de dollars pour des informations sur Abou Mohammed al-Adnani.

Ce dernier a réitéré dans l'enregistrement l'appel du chef de l'EI Abou Bakr al-Baghdadi aux habitants qui ont fui les combats dans la province occidentale irakienne d'Al-Anbar, contrôlée en grande partie par l'EI, à rentrer chez eux.

"Habitants d'Al-Anbar, retournez dans vos foyers et revenez parmi votre peuple", a-t-il lancé.

Selon l'Organisation internationale pour les migrations (OIM), plus de 250.000 personnes ont fui entre avril et juin la région de Ramadi, chef-lieu d'Al-Anbar dont s'est emparé l'EI en mai.

Adnani a en outre donné une "dernière chance" aux membres de tribus, aux soldats et aux policiers, leur demandant de "se repentir" et de remettre leurs armes en signe de bonne foi.

Il a particulièrement cité la tribu des Jughaifa actuellement assiégée dans la ville de Haditha dans Al-Anbar, la menaçant d'une "totale destruction" si ses membres ne se livraient pas.

Le porte-parole a par ailleurs appelé les milices en Libye et les rebelles en Syrie à "bien réfléchir avant de s'en prendre à l'EI", et demandé aux "sunnites libanais, saoudiens et jordaniens de se révolter contre leurs gouvernants mécréants".


http://www.courrierinternational.com/depeche/lei-appelle-la-guerre-sainte-durant-le-ramadan.afp.com.20150623.doc.3354p.xml

3113
Elle crée une énorme onde de choc en publiant sa lettre de démission.



Cette courageuse femme quittait son travail en tant qu’aide soignante dans un Centre hospitalier en publiant sa lettre de démission sur les réseaux sociaux. Elle y explique explique la galère des aides soignantes et leurs détresses car effectivement les employés doivent remplir des tâches difficiles et surtout faire face à un environnement de travail peu reconnaissant. Voici sa lettre :

**************

Bonjour,
 À qui de droit, (membres de la direction, gouvernement ou tout autre personne qui détient le pouvoir de faire évoluer les choses…)

Ça fait des jours que je cherche la bonne façon de décrire, d’expliquer, de m’exprimer, afin de mieux faire comprendre les raisons pour lesquelles j’ai démissionné de ma vocation de PAB. Si je pouvais résumer en une phrase, je dirais « Mon métier me détruit » autant physiquement que psychologiquement. Je ne cherche pas la pitié, je demande seulement un peu d’empathie, de l’écoute et de la reconnaissance, de la compréhension, mais surtout du soutien,,, le désir de vous faire réaliser… que je tente de sauver mes collègues ainsi que les patients des centres hospitaliers, et peut-être recevoir un peu de ce que j’ai tant donné… !

Pour commencer, avoir entre 12 et 16 patients pour une seule préposée…. C’est selon MON jugement, INHUMAIN! Comme j’aimerais vous faire visualiser !!!

D’abord, faisons une moyenne entre le minimum et le maximum de patients attribués à une préposée. Une journée typique où j’ai 14 patients. J’arrive à 7hrs am. Je dois distribuer le déjeuner à 8hrs am. Je dois évidemment lever tous les 14 patients au fauteuil (pour stimuler leur autonomie) en une heure, on se comprend là-dessus ?

J’aimerais savoir, combien de temps concédez-vous à une personne pour lever ces 14 patients en considérant qu’il y a en moyenne (sans exagérer):

-2 patients paralysés d’un côté.

-2 patientes très confuses qui ont jouées dans leurs culottes d’incontinence et ont faits des dégâts dans leurs lits, leurs mains, leurs visages… (Changements de lits urgents, on s’entend ???)

-2 patients très lourds qui souffrent au dos.

-2 patients branchés sur des pompes avec lunettes d’oxygène et sondes, bref remplis de fils !!!

-2 patients à qui l’on doit expliquer et réexpliquer les principes de la marchette (pour stimuler leur autonomie) et les installer dans un fauteuil gériatrique avec ceinture et tablette.

-1 patient à installer droit dans son lit, oreiller au dos, parce qu’il doit rester alité.

-2 patients qui sont faciles à mobiliser, mais qui refusent de se lever et deviennent agressifs.

-1 patient autonome. (La joie!)

Mais ce n’est pas tout. Pendant que l’on doit lever tous ces patients:

-6 d’entre eux ont besoin d’aller aux toilettes, se déplacer (pour stimuler leur autonomie) et les autres on doit, soit changer leurs culottes, soit les installer sur la bassine ou la chaise d’aisance.

En une heure, pensez-vous que c’est possible de BIEN faire tout ça ???

Je mets de l’importance sur le mot BIEN et je m’explique…

Je parle de « bien faire » dans le sens où :

-J’aime quand mes patients travaillent eux-mêmes le plus possible pour se mobiliser (ça stimule leur autonomie), mais je pourrais aussi les prendre par le dessous des bras et la culotte et tirer, en disant « Go on se lève » ça irait plus vite !!!

-J’aime aussi quand mes patients ont les parties génitales et les mains bien nettoyées lorsqu’ils vont à la toilette (c’est plus sain), mais je pourrais camoufler le tout avec une culotte d’incontinence neuve, sans laver leurs mains et personne n’en saurait rien, ça irait plus vite !!!

-J’aime aussi répondre aux cloches d’appels le plus efficacement possible. (Souvent les besoins des patients sont importants), mais je pourrais simplement éteindre la cloche d’appel sans répondre à la demande du patient, ça irait plus vite !!!

Bon, revenons au déjeuner. À chaque cabaret distribué, je leur installe un tablier et m’assure qu’ils aient les mains propres.

Sur les 14 cabarets distribués :

-9 d’entre eux ont besoin d’aide pour ouvrir tout leurs contenants.

-7 d’entre eux ne graissent pas leurs rôties et on les assiste le temps qu’ils le fassent seul avec consignes (pour stimuler leur autonomie).

-2 d’entre eux ne mangent pas seul.

Combien de temps allouez-vous à une personne pour nourrir deux êtres humains ???

Ensuite la PAB doit ramasser tous les cabarets, noter le pourcentage de la nourriture mangée par le patient et noter s’il y a lieu les dosages de liquide bu.

Maintenant, pour continuer dans les moyennes non exagérées…

-9 bains partiels ou complets doivent être faits (en moyenne, selon notre plan de travail).

-3 lits doivent être changés au complet (sans compter les imprévus).

Combien de temps accordez-vous pour BIEN faire ces tâches ???

Je m’explique encore sur le mot « BIEN »…

-J’aime nettoyer avec soins mes patients. Savonner, rincer, essuyer, crémer (ils le méritent), mais je pourrais aussi n’utiliser que le savon sans rinçage qui n’élimine pas les odeurs et qui ne sent rien et essuyer très rapidement en laissant de l’humidité, personne ne le saurait, ça irait plus vite !!!

-J’aime faire la barbe de mes patients. Ils sont âgés mais ont encore une fierté et j’ai l’impression qu’ils feel mieux (c’est sûrement psychologique de ma part). Je pourrais me dire, la barbe peut s’endurer encore 1 jour ou 2, les employés de demain le feront, ça irait plus vite !!!

(et je me le dis souvent, je n’ai pas le choix).

-J’aime quand mes patients propres se couchent dans un lit propre. Je pourrais tout simplement ne pas le faire quand le lit ne semble pas souillé, ça irait plus vite !!!

Ensuite arrive le temps du dîner. Je pourrais répéter le même paragraphe que celui du déjeuner (ça aurait plus d’impact), mais je vais m’abstenir en espérant que cette partie là, ait été bien comprise… ça va aller plus vite !!!

Pour faire plus court dans toutes les tâches que je n’ai pas encore mentionnées, je vais les ajouter ici… Notez bien qu’on termine notre chiffre de travail à 15hrs pm. En épargnant beaucoup de détails, puisque les journées se suivent, mais ne se ressemblent pas…!

– La moitié des patients veulent se coucher après déjeuner, se relever pour diner, se recoucher après diner et parfois se relever encore. (Moyenne de 21 mobilisations en levée et couché).

– Presque tous vont à la toilette 3 fois par chiffre de jour (13×3=39), (Pour un patient autonome à ne pas oublier) !!!

Regardez bien, juste la dernière phrase entre parenthèse… 39 FOIS allés/retours des toilettes ou changements de culottes !

Combien de temps estimez-vous à quelqu’un pour faire cette tâche 39 fois ???

(N’oubliez pas d’ajouter à ça les 9 bains partiels ou pas, les 3 changements de lit et la liste qui suit…)

-3 patients doivent être préparés pour un examen. Ce qui s’avère être de nouvelles mobilisations.

-1 départ ou une admission de patient (qui inclut du temps de préparation).

-5 collations à distribuer aux personnes diabétiques (on ne les lance pas sur les tables. Ça indique ici d’installer le patient pour qu’il soit capable de manger ou de le nourrir s’il en est pas capable seul).

-Vider les poches souillées dans la chute à linge. (Moyenne 7 par jour, s’il n’y a pas de cas en isolation).

-Désinfecter tous les chariots de poches souillées

-Faire la tâche de la semaine (ex : laver le frigidaire appartenant à tout le personnel).

-Remplir les chariots de lingerie, de nettoyants, crèmes, culottes, etc.

-Ramasser les traîneries sur les tables des patients et désinfecter celles-ci.

-Chaque civière ou fauteuil roulant doit être désinfectés après utilisation.

-Sans oublier que l’on a en moyenne 1h15 min. de pause et dîner combinés.

Aussi, plusieurs imprévus arrivent au mauvais moment. En moyenne (j’aime faire une moyenne de mes 5 années d’expériences) 2 de cette liste arrivent au moins à tous les jours.

– Renversement de pichet d’eau.

– Vomissures.

– Dégâts de selles ou d’urine.

– Mauvais cabaret (doit se rendre à la cafétéria en chercher un autre).

-.Commission à faire pour infirmière (aller en stérilisation ou aller chercher commande au laboratoire).

-.Patients à risque de chute qui se lève seul trop souvent (surveillance étroite difficile à faire lorsqu’on est occupé à une autre tâche).

-.Faire marcher les patients, selon le tableau de recommandation du programme de mobilisation.

– Bonbonnes d’oxygène vides lorsqu’on en a besoin immédiatement.

– Patients en isolation (C difficile ou SARM) qui demande plus de temps de préparation.

– Réunion d’équipe à tous les matins (où souvent les préposées sont parfois trop occupées pour y assister, et ça ne semble pas toujours très important aux yeux d’une partie du reste du personnel que la préposée ne connaisse pas les problèmes de ses patients).

– Mettre le plan de travail à jour et signer les tâches faites.

– Nettoyage des bassines, bols de bain et autres équipements.

– Patient qui utilise la cloche d’appel régulièrement parce qu’il a chaud, froid, est mal installé, ça lui pique dans le dos, est inquiet, etc.

Vous adjugez combien de temps aux imprévus ???

Notez bien, que mes patients ont toujours été MA PRIORITÉ. Je sais aussi qu’ils m’appréciaient. Souvent je me suis fait remercier de ma douceur et ma délicatesse. J’aimais beaucoup le nouveau programme de mobilité (faire bouger les patients) en fixant des objectifs aux patients sur leur capacité de marcher, d’aller de plus en plus loin, ainsi que leurs AVQ. Mon but premier était de mettre du bonheur dans leur journée, ils en avaient besoin! De plus, j’ai quand même eu la chance de travailler avec des infirmières en or qui s’épuisaient aussi au travail parce qu’elles (ou ils) aidaient beaucoup à mobiliser les patients en plus de leurs tâches… et je les remercie! Par contre, avec tout l’ouvrage qui en découlait la majorité du temps, je dois avouer que j’étais plus qu’épuisée à la fin de la journée.

Maintenant, je tiens à mentionner un point important à mes yeux (qui concerne tout le monde). Le manque de solidarité entre « certains collègues » ou autres quarts de travail… Je précise ici un point important puisque j’en ai été affectée moi-même comme plusieurs, et je l’ai trop souvent remarqué pour ne pas le mentionner.

Avant de vous en faire part j’insiste sur une précision. Tous les points que j’ai dictés plus haut en parlant de ce que j’aime « bien faire » avec les patients, ont été faits de ma part avec tout mon coeur et toute mon énergie. J’ai toujours fait mes tâches du mieux que je pouvais en donnant mon 100%. Prenant soin des patients, je n’ai jamais eu cette école de pensée qui dit « Ça va aller plus vite »!

Mentionnons maintenant les remarques négatives (de certaines personnes) que j’appelle en autre terme « du bitchage » et qui peuvent nuire au rendement, à l’estime et à la confiance en soi et qui peuvent mener à l’épuisement à force de vouloir être parfaite pour satisfaire et plaire à tous…

J’ajouterai entre parenthèses ma remarque personnelle.

– Plainte d’une collègue du chiffre du soir que les plats de collations ne sont pas ramassés sur les tables des patients. (Dans le pire des cas, il y en a juste 5 qui traînent, alors en passant les verres d’eau avec ton chariot, tu peux facilement les ramasser non ?!!)

– Plainte d’une collègue du chiffre de soir sur le fait que les draps du fauteuil patient n’ont pas été changés en même temps que le lit. (Quand je change le lit du patient, souvent le patient est assis sur son fauteuil, je ne peux donc pas changer le drap du fauteuil. Plus tard, je manque souvent de temps. Mais toi tu peux! À 10hrs le soir quand tous les patients sont couchés!!! Et si tu n’as pas le temps…. Je ne te jugerai pas) wink emoticon

– Plainte d’une collègue du chiffre de soir que les culottes n’ont pas été changées pendant la dernière tournée. (Si je commence ma dernière tournée de culottes à 14hrs et que toi tu passes à 15h30, il est fort possible que tu trouves une ou deux culottes souillées. Penses-tu que je ne vois jamais de culottes souillées quand je commence mon chiffre le matin? Et non, je ne me plains pas, je comprends que ça se peut, puisqu’il n’y a pas encore de minuterie sur la vessie des gens…) !!!

– Plainte d’un autre chiffre que le vidage des poches de linge souillées ou le remplissage n’ont pas été fait. (Ben non! Je n’ai pas eu le temps aujourd’hui! C’est rare mais ça arrive. Câline… Mes patients ont été prioritaires! J’espère, moi aussi, que ça ira mieux demain !!!)

-.Affirmation d’une collègue à une autre lorsque j’ai travaillé dans un département où je n’étais pas habitué du tout et qui demande des soins particuliers. «Ha non! Ils nous envoient toujours des petites nouvelles qui sont pas habituées, j’suis assez tannée»! (Yououuu!! je suis là! Que c’est agréable de commencer une journée avec un bel accueil comme ça !!! Surtout quand j’ai angoissé toute la nuit à l’idée d’être obligé d’aller travailler à un endroit où je ne suis pas à l’aise du tout et que j’appréhendais déjà ce genre d’attitude ! Je me demande bien pourquoi…)

-.Phrase que j’ai entendue trop souvent dans plusieurs départements, sauf dans mon département habituel où mes collègues me connaissent bien. « ELLE EST OÙ MA PRÉPOSÉE ? » ou encore « Heille! C’est tu toi ma préposée ? Viens ici j’ai besoin ! » (Heu… J’ai un prénom moi aussi et il est encore plus beau que « ma préposée »! De plus, je ne t’appartiens pas! Nous sommes une équipe de 3. Serait-il possible de retenir mon prénom qui est écrit au tableau ?!! Au pire, écris-le sur ton bras si tu n’as pas de mémoire…)

On tente d’apprendre aux enfants le respect, l’acceptation, la compréhension, la communication, bref, rendu en milieu de travail est-ce que l’on pourrait appliquer ces belles valeurs? Croyez-moi, L’harmonie et la qualité du travail accompli commence par tout ceci… wink emoticon

Voilà toutes les raisons pour lesquelles je me suis épuisée à vouloir satisfaire à tout le monde dans ce que je croyais être « Ma Vocation ».

La petite goutte qui a fait déborder le vase maintenant…!

Je suis monoparental. Je n’ai pas de mère ou belle-mère qui est disponible en tout temps, comme bien d’autres, pour s’occuper de mon enfant au besoin. Comme je suis seule avec mon enfant, je ne suis pas assez fortuné pour réserver un budget au gardiennage. Étant disponible sur le chiffre de jour, on exige d’être disponible et de travailler au moins 2 soirs semaine. Je réussis parfois à m’organiser mais là dans ce cas-ci c’était plus compliqué. On me demandait de travailler de soir (dans le département mentionné plus haut où je ne suis pas à l’aise et ne me sens pas la bienvenue) et de rentrer de jour le lendemain. Je tente par tous les moyens de trouver une solution. Je demande un refus de quart. On me dit que selon la nouvelle convention, on ne peut plus faire ça. Je tente d’échanger avec un autre employé, je ne trouve personne et je n’ai pas droit à la liste d’employés. Je demande alors des vacances fractionnées. On me le refuse aussi, je ne suis pas dans les délais. Donc, je demande à la liste de rappel de me proposer une autre solution. Voici la solution que j’ai reçue, sur un ton de voix aussi agréable qu’une gastro : « Trouve toi une gardienne comme tout le monde »!

J’ai démissionné!

NB (Je tiens à ajouter que pendant mes 5 années au centre hospitalier de ma région, j’ai fait des rencontres merveilleuses. Je m’ennuie de mes collègues avec qui j’ai développé une belle complicité, ce qui rendait tout de même l’atmosphère agréable à travailler. Je m’ennuie également de mettre du soleil dans la journée de mes patients. Pour eux, j’étais à ma place, et ils appréciaient ma façon de prendre soins d’eux. Je les remercie, collègues et patients, qui m’ont permis de tenir le coup pendant tout ce temps. Maintenant, je ne suis plus là, mais sachez que je vous appuierai toujours et m’impliquerai à faire reconnaître cette gratifiante vocation !!!


http://lepetitbuzz.fr/elle-cree-une-enorme-onde-de-choc-en-publiant-sa-lettre-de-demission

3114
2015 SECRET Anonymous Message Encoded At 1:27 Thru 1:37 Read Below!


3115
Le "flexitarisme" a de plus en plus d'adeptes en Belgique



Avez-vous déjà entendu parler de "flexitarisme", un néologisme formé à partir des mots "flexibilité" et "végétarisme" ? Ses adeptes privilégient une alimentation semi-végétarienne, c'est-à-dire qu'ils n'excluent pas la viande, mais en mangent en quantité moindre et de meilleure qualité. Un mouvement né aux Etats-Unis et qui se développe chez nous aussi.

Le mot "flexitarien" est apparu à la fin des années 90 aux Etats-Unis. Il désigne ceux qui ont une alimentation principalement végétarienne, conscients de l'importance de diminuer la consommation de viande pour sa santé ou l'environnement, sans toutefois s'en priver totalement.

Un compromis alimentaire que suit Fabian, depuis 8 ans : "Il y avait, en fait, deux trucs auxquels je savais que je ne couperais pas, c’est les barbecues. Pour moi, les barbecues c’est toujours avec de la viande que ce soit chez moi ou ailleurs. Et, effectivement, chez des amis, je n’avais pas envie d’imposer cette contrainte-là ou au restaurant si un plat de viande me tente, je n’hésite pas."

Ici le plaisir prime sur les contraintes d'un régime végétarien pur et dur. Les puristes d'ailleurs ne voient pas toujours la démarche d'un bon œil : "Beaucoup de végétariens ont aussi en considération les intérêts des animaux. Dans ce cas-là, effectivement, le flexitarisme ne peut être qu’une solution intermédiaire pour eux", explique Fabrice Derzelle, président de l'asbl Végétik, qui promeut le végétarisme.

D'autant que le flexitarisme ne précise pas quelle quantité de viande ne pas dépasser. Il s'agit plus d'une démarche, parfois un passage vers le végétarisme.

"Souvent les gens sont bloqués parce qu’ils se posent la question : qu’est-ce que je vais manger ? Est-ce que j’aurai encore faim ? Si je mange végétarien, est-ce que j’aurai mes protéines ? Donc, en essayant le flexitarisme, ils vont voir qu’ils mangent à leur faim. Ils trouveront des plats qui leur plairont", poursuit Fabrice Derzelle.

Des produits de substitution à la viande, marché que les flexitariens contribuent aussi à développer.

 
http://www.rtbf.be/info/societe/detail_le-flexitarisme-a-de-plus-en-plus-d-adeptes-en-belgique?id=8972735

3116
info - média france / La France est prête à couler les Mistral
« le: 24 juin 2015 à 22:14:44 »
La France est prête à couler les Mistral



Paris ne peut pas se résoudre à trancher la question de la livraison des deux porte-hélicoptères Mistral à la Russie. Et à en croire le journal Le Figaro, la France pourrait même les détruire si elle ne les livre pas à la Russie.

L’avenir des Mistral est devenu un vrai casse-tête pour la France. On envisage de démonter les porte-hélicoptères ou même de les couler au large, écrit la journaliste du Figaro Isabelle Lasserre. Pour elle, cette dernière option est la plus pratique. Les navires ont été construits conformément aux standards russes, raison pour laquelle la «dérussification» des vaisseaux coûtera des centaines de millions d’euros.

En même temps, il semble que la France ne soit pas très intéressée à prendre une décision rapidement. Le Canada et l’Egypte figurent parmi les candidats potentiels au rachat des Mistrals mais Paris ne se précipite pas pour les leur vendre.



Reste que si l’on considère les 2 500 emplois que la commande de ces navires a créés, le travail fourni par ces ouvriers pour construire ces deux porte-hélicoptères sur le chantier naval de Saint-Nazaire, le contrat d’environ 1,2 milliards d’euros signé entre la France et la Russie en juin 2011, le fait que le Vladivostok, le premier des deux vaisseaux, soit déjà prêt à être livré, et que le second, le Sébastopol, le sera à la fin de l’année prochaine, l’option de couler ces bâtiments de projection et de commandement (BPC) semble pour le moins absurde.

Une opinion partagée par une partie de la classe politique française qui attribue les atermoiements de la France à respecter ses engagements commerciaux aux pressions venues de Washington. La présidente du Front National a appelé à livrer les navires malgré la pression américaine. «Nous ne sommes pas les caniches des Etats-Unis», avait déclaré Marine Le Pen en octobre dernier.

Le député UMP des français de l'étranger Thierry Mariani a également critiqué la suspension de la livraison des bateaux. «La suspension de la livraison du Mistral à la Russie est un témoignage de servilité de l'actuel gouvernement à l'égard des Etats-Unis», a dénoncé Thierry Mariani. Quant aux députés UMP Lionel Luca et Jean-François Mancel, ils estiment que «la France capitule sous la pression des Etats-Unis».

En attendant que la situation se décante, Moscou fait le dos rond. Vladimir Poutine a déclaré que la Russie ne demanderait pas de dommages et intérêts à la France, partant du principe que soit les navires lui seront livrés, et qu’au cas contraire, Paris lui remboursera les acomptes déjà versés.

http://francais.rt.com/international/2171-france-est-prete-couler-mistral

3117
Attentats à Charlie Hebdo : de nouvelles provocations secouent les établissements scolaires

22 mai 2015 14:35



Quatre mois après les attentats de janvier qui avaient fait 20 morts à Paris, de nouveaux rebondissements semblent témoigner de l'existence d'un certain malaise au sein des établissements scolaires. Simples provocations ou réelles tensions ?

Jeudi 21 Mai, les enseignents du Lycée Marcelin Berthelot de Saint-Maur-des-fossés (Val-de-Marne) ont décidé d'exercer leur droit de retrait en soutien à l'un de leurs élèves qui est sous le coup de menaces de mort régulières depuis le mois de janvier dernier.
En cause, un numéro du journal du lycée, La mouette baillonée, dont l'élève était rédacteur en chef et qui a rendu hommage aux victimes de l'attentat de Charlie-Hebdo.



En tout, l'élève aurait reçu 7 menaces de morts glissées dans la boîte aux lettres du journal. A l'intérieur, des balles, des cercueils et des croix gammées accompagnés de la Une de La Mouette baillonée. Selon une source judiciaire, «cette affaire est prise très au sérieux», «plusieurs auditions d’enseignants et d’élèves ont déjà eu lieu» et «des analyses biologiques» sur les lettres sont en cours.
 Une délégation composée de 5 enseignants a été reçue ce matin au rectorat de Créteil.

Contacté par RT France, le rectorat de Créteil a signalé que les enseignants avaient demandé à ce que tout soit mis en oeuvre pour préserver la communauté éducative ainsi que l'élève qui devra pouvoir poursuivre sa scolarité de manière sereine.
 «Dès la première lettre de menace, le proviseur du lycée s'est rendu en personne au commissariat accompagné de l'élève pour déposer plainte.
Le protocole harcèlement a été déclanché»
. A la fin de la réunion, les enseignants ont déclaré avoir eu «pleinement conscience des efforts mis en oeuvre» et sont ressortis «avec le sentiment d'avoir été entendus».
 La communauté éducative va se réunir de nouveau Mardi.

Cet événement survient peu de temps après l'ouverture d'une enquète à Val-de-Reuil dans l'Eure, sur des caricatures du prophète Mahomet signées Charb, le dessinateur assassiné de Charlie Hebdo, qui ont été retrouvées le 15 mai dans le sac à chaussons de deux élèves d’origine musulmane de l'école maternelle Coluche.

Contactés par RT France, le proviseur du lycée Marc Bloch de Val-de-Reuil parle d'une affaire «qui a été très vite oubliée» et qui «n'a eu aucun retentissement, que ce soit au niveau des élèves ou des professeurs», tandis que la conseillère principale d'éducation du collège Pierre Mendès-France a avoué «n'être absolument pas au courant». «Vous me l'apprenez», s'est-t-elle exclamée. L'école maternelle Coluche s'est, quant à elle, refusée à tout commentaire.

Le mois de Janvier 2015 avait connu plusieurs faits de ce genre. A Saint-Valery-en-Caux (Seine-Maritime), des joueuses de futsal avaient sciemment perturbé la minute de silence décrétée en hommage aux victimes des attentats.

A Nice, un enfant de 8 ans s'était vu auditionné dans un commissariat après avoir dit être «avec les terroristes», tandis qu'un collège de Saint Nazaire avait attaqué un site d'information en diffamation après que ce dernier a publié un article sur le fait que ses élèves «d’origine nord-africaine ou africaine, affichant leur appartenance à l’islam» auraient fait une apologie du terrorisme lors de la minute de silence, organisée en hommage aux victimes des attentats de Paris. Le collège avait immédiatement affirmé dans un communiqué qu'il contestait «fermement l'ensemble des propos tenus dans cet article» et avait assuré que «la dignité et l’humanité dont chacun a fait preuve en ce jour de deuil national a été indéniable.»

Rappelons qu'environ 70 cas de perturbations lors de la minute de silence du 8 Janvier 2015 dans les établissements scolaires sur le territoire français avaient été signalés par les rectorats. Ces phénomènes, qualifiés à l'époque de «très minoritaires» par la ministre de l'éducation, Najat Vallaud-Belkacem et le premier ministre Manuel Valls, avaient été officiellement endigués par le dialogue, des sanctions proportionnées et grâce à l'action d'équipes éducatives locales.

http://francais.rt.com/france/2564-attentats-charlie-hebdo--nouvelles

3118
Quoi ma gueule? Pour la première fois, l'Etat français est condamné en raison de contrôles au faciès



La Cour d'Appel de Paris vient de condamner l'Etat français dans une affaire de contrôles d'identité par la police que les treize plaignants estimaient discriminatoires. Tous sans casier judiciaire, leur seul point commun est leur origine africaine.

Faute lourde. La Cour d'appel de Paris a lâché le mot. L'Etat français est condamné dans cinq cas des treize contrôles portés à sa connaissance. Il s'agit d'une première en France.

L'Etat s'est vu ordonner par la cour d'appel de Paris de verser 1.500 euros de dommages et intérêts dans chacun des cinq cas. Mais l'arrêt est également «lourd» par sa portée symbolique puisque c'est la première fois qu'est reconnu en France l'aspect «discriminatoire» et «injustifié» de certains contrôle d'identité effectués par la police française.

Contactée par RT France, Sihame Assbague, la porte-parole du Collectif «Stop le contrôle au faciès» estime qu'il s'agit là d'une décision judiciaire qui marque une rupture dans la lutte contre les discriminations. «Il s'agit évidemment d'une décision fondamentale. Sur ces cinq cas, la justice a reconnu qu'il y avait une défaillance de l'Etat. Cet arrêt pourra servir de base à d'autres actions à l'avenir».

Les 13 plaignants avaient tous fait état de contrôles abusifs accompagnés de palpations, marques de mépris et tutoiement. Ils réclamaient à l'Etat 10.000 euros de dommages et intérêts chacun. En première instance, en octobre 2013, le tribunal avait pourtant débouté les plaignants, estimant qu'ils n'avaient pas prouvé la discrimination.

Devant la Cour d'Appel, le Défenseur des droits, l'autorité indépendante chargée de défendre les citoyens face à l'administration, avait soutenu leur démarche. Inversant la charge de la preuve, l'autorité avait fait valoir que c'était à l’État qu’il revenait de démontrer la non-discrimination et pas aux citoyens de prouver l’inverse. Le défenseur des droits avait également plaidé pour que les contrôles d’identité offrent des «garanties» contre les abus.

Selon Sihame Assbague ce renversement de la charge de la preuve «met l'Etat enfin en face de ses responsabilités. Il ne s'agit plus de se défausser sur le citoyen contrôlé».

La lutte contre les contrôles au faciès était pourtant l’engagement n° 30 de François Hollande lors de la campagne présidentielle de 2012. Il avait alors déclaré: «Je lutterai contre le délit de faciès dans les contrôles d'identité par une procédure respectueuse des citoyens».

Concrètement, il s'agissait de créer l'obligation pour tout policier de remettre un récépissé, portant mention du matricule de l'agent de police, après un contrôle d’identité. Mais cela avait finalement été très vite abandonné par Manuel Valls, alors ministre de l’intérieur, lequel jugeait la mesure «inapplicable».

Pour le collectif «Stop le contrôle au faciès», «Le gouvernement doit enfin tenir ses engagements. Tout citoyen doit pouvoir obtenir une traçabilité de son contrôle. C'est là un simple question d'égalité que l'Etat ne peut plus ignorer. C'est ce que la Cour d'Appel lui a rappelé».



En France, les policiers peuvent effectuer des contrôles d’identité afin de prévenir toute «atteinte à l’ordre public». Une notion floue qui permet un contrôle sans nécessairement qu'il y ait un comportement suspect au préalable.

Si l'interdiction légale de toute statistiques ethniques empêchent de connaître l'ampleur exacte de ces contrôles discriminatoires, une étude menée en 2009 à Paris par le CNRS et l'ONG Open Society Justice Initiative avait conclut que les personnes perçues comme «noires» et «arabes» sont contrôlées respectivement six et huit fois plus que celles perçues comme «blanches».

http://francais.rt.com/france/3593-controlefaci%C3%A8s-arret-condamnation

3119
Immigration, racailles, islamisme… La France au bord de la guerre civile ?



15/06/2015 – SOCIÉTÉ (NOVOpress)
 (TRIBUNE) Déferlement de clandestins, prolifération des zones de non-droit, islamisme de plus en plus pressant et violent, les Français n’en peuvent plus et leur colère monte. alors que les tensions sont à leur comble, allons-nous vers une situation de guerre civile ? Par Franck Guiot.

Depuis début 2015, on assiste à une explosion du déferlement migratoire sur l’Europe en provenance principalement d’Afrique, le nombre d’immigrés clandestins a été multiplié par 3 par rapport à 2014.
 Une fois en Europe, ces clandestins se répandent à vitesse grand V dans les pays les plus attractifs en matière d’accueil. La France, véritable Eldorado pour clandestins, est leur destination privilégiée, non pas pour son climat, mais plutôt pour les multiples aides qu’elle leur offre au détriment de sa population autochtone. (AME, transports quasi gratuits, logement…)

Le problème a commencé à être soulevé à Calais ou plus de 3 000 migrants s’entassent dans des bidonvilles, Calais où l’association de défense des Calaisiens « Sauvons Calais » envisage de créer des comités de défense populaire pour aider les forces de l’ordre à venir à bout de la situation. Les policiers totalement démobilisés face à l’ampleur de la situation prédisent « un accident grave prochainement ».




Le gouvernement semble pourtant avoir trouvé la solution puisque l’on a pu observer que certains des clandestins sont « dilués » dans les campagnes Françaises, comme à Pouilly-En Auxois ou encore près de Poitiers…
Ce phénomène de « peuplement des campagnes » par d’autres populations « issus des quartiers défavorisés » (pour ne pas dire population issue de l’immigration ) a été encouragé par une déclaration de Manuel Valls en janvier 2015 appelant à une politique de peuplement, déclaration qui aura pour conséquence d’augmenter le débit de la pompe aspirante d’immigrés …

Mais c’est maintenant à Paris que la situation devient très tendue : Des clandestins occupent illégalement des casernes désaffectées ou des gares… Et s’affrontent avec les forces de police en bénéficiant du soutien de militants d’extrême-gauche et d’élus… Les clandestins errent ainsi près du métro « La Chapelle » rue Pajol et dans « un jardin associatif du 18e arrondissement », le bois-Dormoy, en jouant au chat et à la souris avec les forces de l’ordre avec la complicité bienveillante de la Mairie de Paris et des associations d’extrême-gauche…
Le Ministre de l’intérieur a d’ailleurs tenu à féliciter les clandestins fiers d’être hébergés par la Mairie de Paris alors que des SDF Français sont à la rue …
Attitude profondément Anti-France dans la droite ligne de celle qu’il avait défendue à Calais : « Nous devons leur faire comprendre clairement que l’asile en France est la meilleure chance pour eux ».

Dans une excellente vidéo, Nicolas Bay (Secrétaire Général du FN) a mis en garde sur le risque de terrorisme islamiste lié à cette invasion migratoire en proposant d’adopter la politique mise en place par l’Australie : NO WAY !
 A ces déferlements de clandestins, s’ajoutent les faits de délinquance liés à l’immigration régulière ou irrégulière, les faits sont hélas trop nombreux pour les citer. Retenons les exemples de Tourcoing et de Metz, pour montrer que la délinquance en bandes s’étend hors des « zones de non-droits habituelles » comme Marseille, Roubaix, Sarcelles ou Grigny par exemple…



Rappelons que la France compte 750 zones urbaines sensibles dont voici le classement par ordre décroissant de dangerosité, une sorte d’« échelle de richter » inversée de la délinquance en France…
Ces phénomènes sont à l’image et à mettre en corrélation avec le Grand Remplacement, longtemps décrié comme un « vilain fantasme d’extrême-droite » mais pourtant de plus en plus reconnu par les parlementaires.
 Après Marion-Maréchal Le Pen, Stéphane Ravier, Sénateur-Maire de Marseille a repris l’expression en fustigeant le « Vivre-Ensemble »
Le Front National devient donc sensible à cette théorie du Grand Remplacement de population directement lié aux phénomènes migratoires de grande ampleur depuis des décennies, alors que l’autre formation politique « de droite » récemment renommée « Les Républicains » évolue entre « coups de communication à huis clos » ( Technique bien connue de Sarkozy pour tenter de capter en vain l’électorat FN ) et déclarations ouvertement pro-islamisation tel le Sénateur-Maire de Woippy.

Immigration devenue hors contrôle, explosion de la délinquance, menaces graves sur notre identité, chômage en hausse continue depuis 3 ans sont tous les ingrédients propices à une déflagration de grande ampleur sur le territoire Français, le réveil du peuple tant attendu ?

S’y ajoute désormais un ras-le-bol de plus en plus palpable dans les rangs des forces de police. Des agents de police exaspérés d’interpeller des délinquants relâchés dès le lendemain par la justice.
 Ce ras-le-bol est désormais de plus en plus visible sur le terrain si bien que des CRS fuient désormais la couverture des déplacements de François Hollande, c’est peu dire …valeurs police
On sent chez les forces de l’ordre un tel sentiment de désespoir coincés entre une hiérarchie qui leur demande de rétablir l’ordre et les représentants de l’état aux ordres de Manuel Valls qui leur demandent de laisser faire pour éviter toute « bavure »… comme lors des émeutes de juin 2014 lors de la coupe du monde de football. (voir coupure de presse de Valeurs Actuelles ci-contre)

Sans même parler des attentats islamistes de Janvier pour lesquels la pensée unique interdisait de prononcer le mot « islamisme », de nombreux évènements se multiplient de jour en jour :
-Policiers caillassés et souvent blessés par les meutes de racailles, zones de non-droit infréquentables ( cf ma tribune du 21 octobre 2014 hélas toujours d’actualité),
 -Mariages communautaires qui bloquent des rues entières ou pire, qui tuent…
- Islamisation massive devenue incontrôlable par les forces de police et ce, de manière chronique
- Émeutes antisémites de Barbès et de Sarcelles
 La liste est longue …

Toutes ces atteintes à la république et à notre identité font que ce ras-le-bol atteint heureusement aussi les Français qui commencent à se réveiller d’abord par la mise en place d’actions anti-racailles dans les campagnes , de dispositifs voisins vigilants dans de nombreuses villes, d’actions citoyennes dans les transports comme à Lille, ou Nantes et d’autres villes, la création de comités de défense populaires prochainement à Calais déjà évoqués…

Un climat propice à une situation de véritable guerre civile dans des parties du territoire Français est-il en train de naitre en France … ?

Face à la démission de l’État, il est désormais temps que les Français réagissent et se mobilisent pour ne pas se laisser imposer une véritable dictature des racailles.
 Par ailleurs, pas plus tard que ce matin sur Europe 1, Dalil Boubakeur a souhaité « Des églises vides pour servir au culte musulman », une islamisation massive poussée à son paroxysme… De quoi alimenter l’idée qu’une guerre civile se prépare !
 Pour rappel, en 1993, le roi Hassan II déclarait : «Seule l’intégration entre Européens sera possible ». Identitaire et visionnaire ? Il serait bien que nos « élites » s’en inspirent…



http://fr.novopress.info/189178/immigration-racailles-islamisme-france-au-bord-guerre-civile/

3120
Ceux qui font l’amour tous les jours sont plus heureux, plus créatifs. Et en meilleure santé !

C'est un cercle vertueux alors n'hésitez plus !

Peu de choses sont susceptibles de rendre une très mauvaise journée un peu plus rose ; parmi elles, j’inclue le fait de me faire réconforter par ma mère au téléphone, manger un bon plat et faire l’amour. C’est un peu trop intime ? Eh bien, c’est la vérité. Néanmoins, le sexe arrive en première position dans ma liste, allez savoir pourquoi…

Inversement, mes amis proches savent immédiatement lorsque je n’ai pas eu un peu d’action dans ma journée. Lorsque je suis frustré sexuellement, je deviens très irritable et un rien me touche.

Si on a la chance de faire l’amour tous les jours, parce qu’on est en couple ou qu’on a un sex friend, le sexe peut redonner du pep's à notre santé, notre joie de vivre ainsi qu'à notre créativité.


Le sexe est un acte naturel pour lequel de nombreux chercheurs ont prouvé qu'il était extrêmement bénéfique à bien des égards. Alors pourquoi reste-t-il un sujet tabou ?


Voici pourquoi nous devrions copuler autant que possible :


Les personnes qui le font tous les jours sont plus heureuses


C’est un secret de polichinelle, nous nous sentons incroyablement bien après avoir fait l’amour. Mais saviez-vous que ces effets perdurent longtemps après l’acte lui-même ?


Brittany Gibbons, une blogueuse du Huffington Post, a partagé son expérience. Elle a fait l’amour tous les jours durant  une année entière et a ressenti une augmentation notable de sa confiance en elle, un plus grand intérêt pour les choses de la vie et une joie de vivre palpable.


Au début, son application à respecter son défi chaque jour a changé sa routine quotidienne et elle a senti que cela pouvait lui ajouter un stress dont elle aurait pu se passer. Cependant, une fois que son amant et elle étaient lancés, tout a changé.

Elle explique,

«
Ça n’a plus été une corvée et c’est devenu le moment de la journée pendant lequel j’étais le plus détendue, pendant lequel mon mari et moi pouvions avoir une réelle conversation sans faire semblant d’écouter en regardant la télévision ou plongés dans notre construction de Lego.
 »
 
Faire l’amour fait ressortir notre confiance enfouie, ce qui est l’une des explications au sentiment de bonheur et de rajeunissement que nous éprouvons, après l’avoir fait.

Une étude de l’Université du Texas indique que les participants qui pratiquaient régulièrement le sexe se sentaient mieux dans leur corps que les autres.


Le sexe est naturel et il vous est également bénéfique


WebMD rapporte à quel point ces moments coquins sont infiniment bénéfiques. Les effets positifs incluent un système immunitaire parfaitement fonctionnel, une diminution de la pression sanguine, un risque moins important d'avoir une crise cardiaque et une diminution du stress et de l’anxiété.


Le site Everyday Health avance que le sexe permettrait de prévenir de nombreux cancers surtout lorsqu'il était suivi d’orgasmes.


Vous avez également meilleure mine, ce qui vous rend encore plus sexy. N’oublions pas que la beauté est autant « à l’intérieur » qu’à « l’extérieur ». Il n’y a rien de plus sexy qu’une personne dont la santé reflète la beauté extérieure, n’est-ce pas ?
Par ailleurs, le sexe est également à compter parmi les exercices physiques, essentiels à votre bien-être et qui aident à dessiner vos muscles et assainir votre sang.

 

Plus nous faisons l’amour et plus nous sommes créatifs

Des psychologues de l’Université de Newcastle ont découvert que les artistes étaient ceux qui avaient eu le plus de partenaires sexuels parmi les participants de leur étude.

Il est encore plus intéressant de voir que nous sommes plus créatifs encore lorsque le sexe est accompagné par un sentiment amoureux. Psychology Today fait état d’une étude comparative sur les niveaux de créativité.

On a demandé aux participants de s’imaginer marchant le long d’une plage accompagnés de leur amoureux puis on les a priés de réaliser des tests permettant d’évaluer leur niveau de créativité.
Leurs résultats se sont avérés plus élevés que ceux des participants auxquels on a demandé de s’imaginer faire l’amour à une personne dont il n’était pas amoureux.

 

En réalité, lorsqu’elles pensaient à une partie de sexe occasionnelle, leur cerveau devenait plus analytique que créatif. Se peut-il que ce soit le mélange sexe-amour qui inspire la créativité plutôt que le sexe brut ?


Le sexe rend les gens plus confiants, créatifs et libres qu’avant parce qu’il est un élément essentiel de notre vie. L’Homme est l’une des seules espèces qui ne fait l’amour pas seulement par nécessité reproductive mais également parce qu'il en éprouve du plaisir.


C’est en partie dû au fait que nous sommes faits pour être des individus qui évoluent en société. On se sent plus heureux et plus confiant après l’avoir fait avec notre partenaire. On pourrait même dire qu’on se sent libéré.


De la même manière que nous sommes heureux après avoir accompli quelque chose, on se sent incroyablement bien en se sentant aimé ou, au moins, en étant sexuellement désirable.


Le sexe quotidien déverrouille votre créativité, est bon pour la santé et vous rend heureux. Qu’attendez-vous ?
http://www.pausecafein.fr/sexe/sexe-creativite-sante-science-etudes.html