Voir les contributions

Cette section vous permet de consulter les contributions (messages, sujets et fichiers joints) d'un utilisateur. Vous ne pourrez voir que les contributions des zones auxquelles vous avez accès.


Messages - mike

3136
Comment arrêter une migraine immédiatement grâce au sel



La migraine est un type de mal de tête qui est accompagné de d’autres symptômes comme les nausées, les vomissements ou la sensibilité à la lumière.

En général, les personnes qui en souffrent fréquemment ont des symptômes préliminaires, appelés auras, qui font que la personne voit des petits points de lumières ou d’autres changements au niveau de la vue, ce qui par la suite se convertit en des maux de tête qui peuvent durer des heures voire même des jours.

Quelles sont les causes de la migraine ?

Il n’a pas encore été déterminé quelles sont les causes exactes de la migraine, mais les chercheurs croient que l’attaque commence dans le cerveau et s’immisce dans les voies nerveuses et chimiques.

Ce problème survient à cause d’une activité cérébrale anormale qui est liée à différents facteurs.



La tranche d’âge des personnes affectées par les migraines est de 10 à 45 ans, même si dans certains cas elles peuvent survenir postérieurement. Elle peut également survenir à cause de facteurs génétiques et elle affecte plus les femmes que les hommes.

Parmi les facteurs qui provoquent la migraine, on trouve :
•Les changements hormonaux pendant le cycle menstruel ou l’usage de pilules contraceptives.
•Les troubles du sommeil.
•La consommation excessive et fréquente de boissons alcoolisées.
•Le fait de sauter des repas.
•Le stress et l’anxiété.

•Bruits trop forts et lumières trop brillantes.
•Le stress physique provoqué par l’excès d’exercices ou d’autres efforts.
•Tabagisme ou le fait d’être fumeur passif.
•Odeurs trop fortes.

On a également trouvé un lien entre l’alimentation et les migraines. Il a notamment été prouvé que la consommation de certaines aliments peut déclencher une migraine. Parmi ceux-ci, on trouve par exemple :
•Les farines et les sucres raffinés.
•Les aliments transformés.
•Le chocolat.
•Les produits laitiers.
•Les viandes qui ne contiennent pas de nitrates.
•Les produits contenant du glutamate monosodique (GMS).

Les symptômes de la migraine

Avant que la personne ne ressente des maux de tête sévères, il arrive ce qui est communément appelé “aura”. Ce signe avant-coureur qui annonce la migraine peut impliquer l’un ou plusieurs des symptômes suivants :
•Un moment de cécité temporaire.
•Vision floue.
•Le fait de voir des étoiles ou des lignes.
•Douleur oculaire.
•Gênes au niveau des yeux.

D’autres symptômes qui surviennent postérieurement sont les nausées, les problèmes pour trouver les mots adéquats, les problèmes de concentration et les bâillements fréquents.

Les personnes ne passent pas par une aura dans tous les cas de migraine mais celles qui le vivent le ressentent en général pendant 15 ou 20 minutes avant de sentir le sévère mal de tête.

Quand la personne expérimente les maux de tête, elle sent une douleur pulsative, palpitante, qui bat très fort dans le tête. Dans quasiment tous les cas, les douleurs les plus fortes sont sur un côté de la tête ou au niveau de la partie supérieure.

Cela peut durer de 6 à 48 heures, et il y a quasiment toujours une forte sensibilité à la lumière.

Les symptômes peuvent aussi inclure des frissons, l’augmentation de la miction, la fatigue, les fourmis, la fragilité, la sensibilité à la lumière et le son, le manque d’appétit ou la transpiration, entre autres.

 

Comment fonctionne le traitement au sel pour arrêter la migraine immédiatement ?

Sur le marché, nous trouvons différents analgésiques avec lesquels nous pouvons calmer momentanément les symptômes de la migraine. Cependant, les douleurs reviennent en quelques heures et ils ne fonctionnent pas dans tous les cas.

Le sel semble être la meilleure solution.

Avant de découvrir comment appliquer le sel pour soulager les migraines, il faut souligner que c’est une méthode qui n’a pas été prouvée ni acceptée scientifiquement, elle n’est donc pas un remède considéré officiellement comme un médicament et il vaut mieux toujours consulter un médecin.

Ce que nous pouvons vous assurer, c’est que les personnes qui l’ont essayée ont affirmé que cela provoque un soulagement immédiat et très efficace.


Comment le préparer ?

Si vous souhaitez essayer ce traitement au sel pour soulager les migraines, il est bon d’utiliser du sel de très haute qualité comme par exemple les cristaux de sel de l’Himalaya. Ce type de sel est le plus complet car il contient 84 minéraux, des électrolytes et différents éléments.

À la différence du sel raffiné, ce type de sel est bon pour la santé, bien sûr en quantités modérées.

Le sel de l’Himalaya aide à réduire immédiatement l’intensité des migraines, renforce le système immunitaire, équilibre les niveaux de sérotonine dans le sang et rétablit les niveaux d’alcalinité et de d’électrolytes dans l’organisme, entre autres.

Pour profiter de ses bénéfices, il suffit seulement de prendre un verre de jus de citron avec une bonne quantité de sel de l’Himalaya. Vous remarquerez les résultats quasiment immédiatement !



http://www.amelioretasante.fr/comment-arreter-une-migraine-immediatement-grace-au-sel/

3137
Les 20 ans de la disparition de "Julie et Mélissa": la reine Mathilde s'adresse aux Belges

video : http://www.rtl.be/videos/video/540828.aspx

La reine Mathilde s'est exprimée sur les 20 ans de la disparition tragique de Julie et Mélissa qui allait traumatiser la Belgique toute entière.

"Il y a vingt ans, une onde de choc traversait notre pays. A l'époque, en tant que jeune femme, j'ai été particulièrement touchée par le sort de ces jeunes filles enlevées et assassinées. Les appels au secours des parents ont conduit à une solidarité inédite auparavant avec les familles.

Je me réjouis que, dans une phase ultérieure, des mesures aient été adoptées pour venir en aide aux victimes. Mais nous devons rester attentifs. Une bonne collaboration entre les autorités et les citoyens est nécessaire pour gagner le combat contre les disparitions et l'exploitation d'enfants et de jeunes.

On mesure la valeur d'une civilisation au degré de soin et de protection qu'elle offre à ses enfants. Soyons tous en alerte, car aujourd'hui encore des enfants sont régulièrement signalés comme disparus ou perdus. Nous ne pouvons pas rester impassibles."

http://www.rtl.be/info/belgique/societe/les-20-ans-de-la-disparition-de-julie-et-melissa-la-reine-mathilde-s-adresse-aux-belges-733875.aspx

3138
Trois gardiens de la prison de Forest arrêtés chez eux: ils étaient surnommés "les SS"



En avril dernier, nos confrères de la Dernière Heure avaient révélé l'existence, au sein de la prison de Forest, d'un groupe de gardiens surnommés "les SS". Ils étaient soupçonnés de mauvais traitements envers plusieurs prisonniers.

Une instruction avait été ouverte par le parquet de Bruxelles. Ce lundi matin, trois perquisitions et interpellations ont été effectuées. Une quatrième personne aurait également dû être arrêtée, mais elle se trouve en vacances.

Ce noyau dur, minoritaire au sein de la prison de Forest, sévissait vraisemblablement dans l'aile D de l'établissement. Composé de quatre ou cinq personnes, le groupe avait dernièrement lancé un nouveau jeu, consistant à couper l'électricité à certains moments pour déranger les détenus. D'après les informations de la DH, ils tiraient à la courte paille pour savoir qui allait pouvoir envoyer au cachot des prisonniers, pour le plaisir. 

http://www.rtl.be/info/belgique/faits-divers/trois-gardiens-de-la-prison-de-forest-arretes-chez-eux-ils-etaient-surnommes-les-ss--733379.aspx

3139
Vidéo : Voilà comment on décapite une femme en Arabie saoudite

Des images, tournées discrètement en Arabie saoudite, montrent l’exécution en public d’une femme dans une rue de la Mecque, ou peut-être un parking. C’était lundi dernier.

Laila Bent Abdel Mouttalib Bassim, citoyenne birmane, vivait en Arabie saoudite. La justice du roi Abdallah l’a jugée coupable d’avoir sexuellement abusé de sa belle-fille de sept ans et de l’avoir tuée.

Dans la vidéo, on voit plusieurs policiers tenter de la maintenir à terre en pleine rue pour que le bourreau lui tranche la tête. Elle clame son innocence et hurle à l’injustice jusqu’à la fin. « Je n’ai pas tué, je n’ai pas tué, haram », hurle-t-elle.

« C’est une injustice, je n’ai pas tué », répète-t-elle à plusieurs reprises.

Puis, le bourreau, habillé en blanc comme à l’accoutumée dans ce pays, la frappe deux fois au cou avec son sabre. On entend un cri strident et les hurlements de la femme cessent dès le premier coup.

Puis, le bourreau se retourne et lui donne le dernier coup de grâce. On entend le fracassement du sabre sur le sol. La tête est sectionnée.

La besogne finie, il nettoie son sabre.




Au-delà du crime commis par cette femme, fallait-il l’exécuter de cette manière et en public ?

Après le massacre de la rédaction de Charlie Hebdo par deux fanatiques islamistes, cette exécution va ternir encore plus dans le monde l’image de islam et de ses suiveurs.

http://www.demainonline.com/2015/01/19/video-voila-comment-on-decapite-une-femme-en-arabie-saoudite/

3140
Arabie Saoudite: la loi du sabre plus que jamais appliquée



Les têtes roulent comme jamais sur le sable d’Arabie saoudite. La semaine dernière, la justice saoudienne a décapité quatre personnes qu’elle avait condamnées à mort. L’un d’eux, un Syrien, avait tenté d’introduire "clandestinement un volume important de pilules d’amphétamines dans le royaume", selon les termes du ministère de l’Intérieur. Les trois autres, des Saoudiens, ont tué des compatriotes. Ces exécutions portent à 102 le nombre de peines capitales appliquées cette année dans le royaume wahhabite, en seulement six mois… C’est, en moyenne, plus d’une personne tous les deux jours. En 2014, le nombre de ces exécutions avait atteint 87, sur l’ensemble de l’année. Mais 156 personnes avaient été décapitées en 2007.

Mais qu’est-ce qui explique l’inflation actuelle ? "Le rythme des exécutions a commencé à augmenter en août de l’année dernière", constate May Romanos, spécialiste de l’Arabie saoudite chez Amnesty International. Coïncidence ou pas, ce moment correspond aux premières décapitations de journalistes occidentaux en Syrie par le groupe Etat islamique (EI ou Daech).

(...)

3141
Arabie Saoudite: les femmes veulent choisir leur mari


C’est une première en Arabie Saoudite, et c’est le ministère saoudien de la Justice qui le révèle dans la presse locale. Ces deux dernières années à Jeddah et Riyad, 382 femmes ont osé porter plainte contre leurs parents qui les empêchent de se marier avec l’homme de leur choix. Cela semble peu mais au regard d’une société conservatrice comme l’Arabie Saoudite, c’est le signe que les Saoudiennes sont désormais prêtes à défier l’ordre moral dans les familles, et à ne plus accepter la décision du père de famille ou le poids des traditions. Un petit vent de rébellion soufflerait-il en Arabie Saoudite ?


Avec notre correspondante à Riyad, Clarence Rodriguez

Elles sont jeunes, diplômées et certaines d’entre elles travaillent. Ces Saoudiennes en âge de se marier veulent désormais choisir leur futur époux. Mais de nombreux parents s'y opposent fermement. Traditions obligent.

Elles portent plaintes contre leur père

Dans le Coran, il est pourtant précisé qu'il faut encourager les jeunes femmes à se marier. En revanche, il n'est pas stipulé que les familles doivent imposer à leur fille un époux issu de telle ou telle tribu, fortuné ou doté d’une certaine éducation.




Omar Kholi, avocat saoudien, affirme que les femmes qui ont été empêchées de se marier à l’homme de leur choix ont déposé plainte contre leur père devant les tribunaux. Et qu’elles remettent en cause cette tutelle répressive de la famille. Une fois le dossier étudié, le juge peut alors décider de transférer la tutelle à un autre membre de la famille, un frère ou un oncle.

Célibat forcé

Le sujet demeure toutefois sensible dans le royaume, lorsque l'on sait que les femmes sont considérées comme des mineures inféodées à un tuteur qui a le droit de vie et de mort sur elles. Pour pouvoir se marier, elles doivent forcément obtenir son consentement. Nombreuses sont donc ces jeunes Saoudiennes qui vivent un célibat forcé.

Pas facile, dans de telles conditions, d'obtenir gain de cause devant les tribunaux, mais l’on retient que dans une société hermétique et conservatrice, ces femmes-là osent braver l'interdit, animées par cette volonté farouche et indéfectible d’obtenir chaque jour un peu plus de droit. Le droit d’être une femme, tout simplement.

http://www.rfi.fr/moyen-orient/20140517-arabie-saoudite-femmes-veulent-choisir-mari-ordre-moral-famille-traditions-droits/

3142
Wikileaks : les secrets gênants de l'Arabie Saoudite


Wikilieaks a sorti près de 60.000 documents qui proviennent du ministère des Affaires étrangères d'Arabie Saoudite. Et le moins que l'on puisse dire, c'est que l'image du pays n'en sort pas grandie.


Au travers l'opération "Saudi cables", Wikileaks a publié vendredi 19 juin 60.000 documents diplomatiques qui proviennent de l'Arabie Saoudite. Le site annonce que plus de 400.000 câbles et mémos supplémentaires devraient être révélés dans les prochains jours. Il s'agit essentiellement de notes en arabe provenant ou envoyées à des ambassades saoudiennes à travers le monde. Ces documents montrent les dessous pas très honorables de l'un des régimes les plus puissants au monde. Même si ces fuites ne font que confirmer ce que l'on soupçonnait déjà, ces révélations pourraient avoir un effet ricochet et embarrasser pas mal de monde.

Manigances et clientélisme à haute échelle

Sur ces documents apparait noir sur blanc l'interventionnisme du pays auprès de nombreux régimes. La révélation de ces derniers pourrait inquiéter le Yémen, la Lybie, la Syrie ou encore l'Égypte, selon le Courrier International. Suite aux révélations on apprend, par exemple, que l'Arabie Saoudite financerait des partis politiques libanais pour asseoir sa présence et son influence diplomatique. Ce qui leur permettrait de contrecarrer l'Iran, son ennemi intime, qui tend à gagner du terrain dans la région. D'autres documents révèlent que "l'Arabie saoudite a tenté de négocier, avec les Frères musulmans d'Égypte, la liberté de l'ancien président Hosni Moubarak contre la somme de 10 milliards de dollars" selon France 24.

Ces révélations pourraient aussi indisposer des pays comme les États-Unis qui ont fait de ce pays un partenaire privilégié au Moyen Orient, alors que cette relation apparaît de plus en plus comme contre nature. En effet, il devient de plus en plus difficile d'ignorer les actions du régime saoudien dont le modèle religieux ne diffère guère de celui de l'Etat Islamique. Surtout en sachant que ce même pays vient de fêter sa 100e exécution depuis le début de l'année.

La diplomatie de chéquier

Au-delà des remous diplomatiques que pourrait susciter la révélation de ces documents, ce qui ressort surtout c'est que le pays n'hésite pas à utiliser ses précieux pétrodollars pour se créer des alliés, voire des obligés. Elle dépense des milliards rien que pour améliorer son image. N'hésitant pas à acheter des médias étrangers pour avoir une couverture médiatique plus positive.

Mais elle dépanne aussi. Comme le précise le New York Times : "Il semble que tout le monde voulait quelque chose des Saoudiens. Avant de devenir le président de l'Egypte, Mohamed Morsi a demandé des visas pour faire le pèlerinage à La Mecque en famille. Un homme politique libanais a demandé du liquide pour payer ses gardes du corps, et même l'agence de presse de la Guinée a demandé 2 000 dollars." précise le journal.

Ce qui frappe aussi la presse internationale à la lecture de ces documents, c'est à quel point l'élite du pays, famille royale en tête, vit grand train et semble avoir perdu toute notion de réalité. L'une des princesses a notamment une ardoise de près de 1.2 million d'euros auprès d'une compagnie de taxi de luxe en Suisse.

"Des documents fabriqués"

En guise de réponse, l'Arabie Saoudite se borne à mettre en garde contre la diffusion de tels documents et parle de faux grossiers. Wikileaks ne dit pas comment il a obtenu ces documents, mais renvoie à un piratage informatique dans le royaume remontant au mois de mai et revendiqué par Yemeni Cyber Army.

http://www.levif.be/actualite/international/wikileaks-les-secrets-genants-de-l-arabie-saoudite/article-normal-401961.html

3143
Officiel N.A.S.A "I.X.S Enterprise" (publier le 14 Juin 2014)



Site 1 : http://www.washingtonpost.com/news/po...

Site 2 : ...

3144
Santé / Mal de dos?
« le: 24 juin 2015 à 17:53:11 »
Mal de dos?

Dans cet article, vous apprendrez ce qu'est la fasciite plantaire, aussi appelée "Epine de Lenoir".La fasciite plantaire est aussi appelée Aponévrosite. C'est une fracture de l'os du talon causée par un surmenage chronique et technique, dont la douleur peut être provoquée lorsqu'on fait une marche ou une course.La fasciite plantaire est un problème réccurrent chez les gens qui passent beaucoup de temps debout au travail, et chez les personnes âgées. Ceci provoque des douleurs dans le talon qui les empêchent d'être trop actifs.

 

Les symptômes douloureux se manifestent après avoir passé une longue période de temps assis ou endormi. La douleur peut être ressentie dans le talon ou dans la surface intérieure du pied.

Les personnes atteintes de fasciite plantaire affirment que la douleur est intolérable et que c'est comme d'avoir des clous dans le talon.

Il existe quelques remèdes traditionnels et naturels qui sont plus efficaces que tout autre produit pharmaceutique.

Voici les recettes les plus efficaces pour un traitement de la fasciite plantaire:

1. Vous pouvez simplement taper doucement contre le sol avec le talon quelques fois par jour. Cela conduira favorisera une meilleure circulation du calcium, un meilleur métabolisme et préviendra contre le stockage de sel.

2. Des pansements de pommes de terre peuvent soulager la douleur. Vous devez laver les pommes de terre et de les râper, avec la peau.

Lorsque c'est prêt, placez-le sur la gaze et appliquez sur la zone touchée. Bandez vos pieds avec et mettez des chaussettes. Répétez cette méthode chaque jour pendant 7 ou 8 jours, et changez l'emballage quotidiennement.

3. Compresses de sel et de miel. Mélangez les mêmes quantités de sel et de miel et appliquez sur la zone touchée. Appliquez un peu de gaze et recouvrez avec un pansement. Utilisez un sac en nylon et recouvrez vos pieds. Portez des chaussettes et allez dormir.

Soyez patient et répétez cette procédure pendant 10 jours, tous les soirs avant de dormir. La douleur diminuera au bout du troisième jour et d'en ira au bout du cinquième.

4. Une teinture médicinale avec de l'aspirine :

Prenez 10 comprimés d'aspirine (200 mg). Faites-en une poudre fine. Mélangez la poudre avec 250 ml d'alcool ou de l'alcool médical à 70% et laissez reposer pendant 2 jours.

 

Avant d'utiliser le mélange, vous devez bien secouer. Faites tremper la gaze dans le mélange et appliquez-en sur votre talon. Utilisez un sac en nylon pour panser vos pieds et mettez des chaussettes par-dessus. Laissez agir toute la nuit. Dans la matinée, lavez-vous les pieds avec de l'eau et séchez-les. Il est recommandé de mettre un peu de crème sur vos pieds une fois qu'ils sont séchés.

La peau rugueuse et les sédiments seront retirés de vos pieds après seulement 10 traitements. Si vous souhaitez, vous pouvez utiliser une pierre ponce pour nettoyer vos pieds et ensuite appliquer une crème.

Si vous avez des scissions, des ampoules ou des oignons et des sédiments sur vos pieds, vous pouvez également utiliser ce traitement.

Certaines personnes jurent que ce traitement guérit aussi des varices.

http://eddenya.com/sante-et-sciences/5794-fasciite-plantaire-comment-se-debarrasser-de-la-douleur-au-talon

3145
Bègles : ils frappent leur prof malentendant et filment la scène



Un professeur handicapé malentendant du lycée professionnel Emile-Combes à Bègles (Gironde) aurait été agressé par plusieurs de ses élèves au début du mois de juin. Selon le quotidien Sud-Ouest, qui révèle l'information, l'homme a essuyé des coups et des insultes en pleine salle de classe.

La scène a même été filmée avec un téléphone portable puis diffusée sur un réseau social.

 En tombant sur la séquence, la mère d'un élève aurait immédiatement averti la direction de l'établissement. Un professeur qui avait a priori visionné la vidéo parle d'images «insoutenables».

Les enseignants ont fait jouer leur droit de retrait et trois des agresseurs présumés auraient été définitivement exclus de l'établissement. Plusieurs d'entre eux pourraient être poursuivis judiciairement.

3146
Tragique incendie à Marchienne: voici l'homme que la police recherche!

L’enquête se poursuit, après le tragique incendie survenu à Marchienne (Charleroi) ce lundi : les experts n’ont pu encore trancher sur la thèse accidentelle ou criminelle.
Le père des trois enfants décédés, séparé de sa compagne, elle aussi morte dans cet incendie, a disparu dans la nature.



L’enquête se poursuit, au lendemain du tragique incendie qui a détruit une habitation de la rue de Zone, à Marchienne (Charleroi) dans lequel cinq personnes ont perdu la vie. Cinq membres d’une seule et même famille : Paulette Lachambre (62 ans), sa fille Cynthia Van Reusel (28 ans), et les trois fils de Cynthia, Gianrick (6 ans), Aimerick (4 ans) et Julian 22 (mois) n’ont pas survécu au drame. Seule Chrystal, une petite fille de quatre ans, est toujours en vie et considérée hors de danger.

Les causes de cet incendie, survenu lundi matin, vers 4 heures du matin, restent à déterminer. Une instruction a été ouverte et le rapport des experts est toujours attendu, qui permettrait de déterminer effectivement si cet incendie est accidentel ou criminel, comme l’avancent certaines sources.

Fait particulièrement troublant : le père des quatre enfants, séparé de Cynthia Van Reusel, reste introuvable.

http://www.lanouvellegazette.be/1317768/article/2015-06-24/tragique-incendie-a-marchienne-voici-l-homme-que-la-police-recherche

3147
Les documents ne dévoilent "aucun secret d'Etat", mais décrivent les coulisses de l'exercice du pouvoir. Pendant au moins six ans, de 2006 à 2012, l'Agence nationale de sécurité américaine (NSA) a espionné les présidents français. C'est ce que révèlent des documents WikiLeaks, publiés en exclusivité par Libération et Mediapart, mardi 23 juin. Réalisées sur la base d'écoutes, les notes de la NSA décrivent des scènes de la vie politique de Jacques Chirac, Nicolas Sarkozy et François Hollande. 

Francetv info vous détaille ce qu'on y apprend.

Les rendez-vous secrets de Hollande sur la crise de la zone euro

C'est le document le plus récent. Daté du 22 mai 2012, soit quelques jours après l'entrée en fonction de François Hollande, il s'intitule "Le président français approuve des consultations secrètes de l'Eurozone, rencontre avec l'opposition allemande". Dans cette note, la NSA raconte des conversations téléphoniques entre le président et son Premier ministre de l'époque, Jean-Marc Ayrault.

Ils discutent crise dans la zone euro et situation de la Grèce. François Hollande souhaite la tenue de "réunions secrètes" pour évoquer le problème. Le président y est décrit comme "très inquiet pour la Grèce et pour le peuple grec". Il trouve Angela Merkel, qu'il vient de rencontrer, "obnubilée par le Pacte budgétaire et surtout par la Grèce qu'elle a laissée tomber", traduit Mediapart.

Le document révèle aussi le souhait de François Hollande de rencontrer des cadres du Parti social-démocrate allemand (SPD). Le Premier ministre lui conseille de garder "la réunion secrète" pour éviter des "problèmes diplomatiques (...) si la chancelière allemande venait à découvrir que Hollande discute dans son dos avec l'opposition". La réunion a bien eu lieu, le 13 juin 2012, à Paris, avec Sigmar Gabriel, Frank-Walter Steinmeier et Peer Steinbrück. Une rencontre peu appréciée par Angela Merkel, comme l'avait prédit le Premier ministre, note Libération.

Quand Sarkozy se voit en sauveur de la crise financière

Trois notes concernent le quinquennat de Nicolas Sarkozy. L'une d'elles, datant d'octobre 2008, dresse un portrait peu flatteur de l'ex-président, qui "se voit comme le seul homme capable de résoudre la crise financière mondiale". Dans ce document, la NSA affirme que l'ex-président "considère qu’il est de sa responsabilité envers l’Europe et le monde de monter au créneau pour résoudre la crise financière mondiale".

Surtout, il "croit que Washington tient désormais compte de certains de ses conseils". L'agence écrit encore : "Selon lui, c’est la première fois que les États-Unis n’ont pas agi en leader dans la gestion d’une crise mondiale, et la France va maintenant prendre la main."

Une autre note, datée de juin 2011, décrit les efforts de Nicolas Sarkozy pour organiser des pourparlers de paix entre Israéliens et Palestiniens. L'agence américaine affirme qu'il envisageait d'en appeler au président russe d'alors, Dmitri Medvedev, "pour une éventuelle initiative commune" au Proche-Orient, mais "sans les Etats-Unis".

Les ordres de Chirac à Douste-Blazy

La NSA a aussi espionné Jacques Chirac lorsqu'il était au pouvoir, selon WikiLeaks. Le document qui le concerne date de 2006. L'agence américaine raconte comment l'ancien président a fait pression sur son ministre des Affaires étrangères Philippe Douste-Blazy pour qu'il soutienne la candidature du Norvégien Terje Roed-Larsen au poste de secrétaire général adjoint de l'ONU.

Selon cette note, "Chirac a expliqué sur un ton limpide et déterminé comment il souhaitait que Douste-Blazy procède, lui demandant de prendre contact avec le nouveau secrétaire général des Nations unies Ban Ki-Moon et de lui dire ce que Ban pense de cette nomination". La NSA interprète cela comme "une réponse à la propension du ministre des Affaires étrangères (...) à faire des remarques importunes ou inexactes".

3148
Crise grecque : Tsipras dénonce la "responsabilité criminelle" du FMI

En déplacement à Bruxelles pour de nouvelles négociations, le Premier ministre grec continue de fustiger l'attitude du FMI et son intransigeance 

Crise grecque : Tsipras dénonce la "responsabilité criminelle" du FMI
Les négociations restent "difficiles", selon un diplomate, cinq jours avant la date-butoir d'un remboursement de quelque 1,5 milliard d'euros au FMI.
© AFP ANGELOS TZORTZINIS 


Le Premier ministre grec Alexis Tsipras s'en est une nouvelle fois pris au FMI mercredi qu'il accuse de bloquer les négociations pour éviter à son pays un défaut de paiement, avant une série de réunions cruciales à Bruxelles. En route pour la capitale européenne, il a déploré "l'insistance de certaines institutions (créancières, NDLR) qui n'acceptent pas des mesures compensatoires" présentées par Athènes.

Dans son viseur: le FMI, institution à qui la Grèce reproche son intransigeance et sa "responsabilité criminelle" dans la crise qu'elle traverse. "La non-acceptation de mesures compensatoires n'a jamais eu lieu. Ni en Irlande ni au Portugal, nulle part !", a-t-il dit, citant deux pays qui ont bénéficié d'un plan d'assistance UE-FMI. "Cette position étrange cache deux éventualités : soit elles (ces institutions) ne veulent pas d'accord, soit elles servent des intérêts particuliers en Grèce", a-t-il lancé.

" Les négociations restent difficiles, cinq jours avant la date-butoir du 30 juin

Le dirigeant de la gauche radicale est attendu ce jeudi après-midi à Bruxelles, où il doit rencontrer les dirigeants de la BCE et du FMI, Mario Draghi et Christine Lagarde, ainsi que Jean-Claude Juncker, le président de la Commission européenne, Klaus Regling, à la tête du fonds de soutien de la zone euro (MES), et Jeroen Dijsselbloem, le patron de la zone euro.

Cette rencontre, organisée par la Commission européenne, s'apparente à un nouveau "grand oral" pour Alexis Tsipras, alors que les négociations restent "difficiles", selon un diplomate, cinq jours avant la date-butoir d'un remboursement de quelque 1,5 milliard d'euros au FMI qui alimente les craintes de défaut de paiement.

Des mois de négociations

Le déblocage d'une tranche de prêt en suspens depuis presque un an (7,2 milliards d'euros), ou à défaut un geste financier de la BCE, sera nécessaire pour qu'Athènes honore cette échéance.

La tenue de cette nouvelle réunion au sommet avec "les grands patrons" au sein des créanciers est le signe que les négociations coincent toujours, laisse entendre un diplomate. Plus optimiste, une source au fait des discussions évoque elle "un climat positif, réaliste et déterminé à parvenir à une conclusion" rapidement, mercredi dans la nuit, lors d'une réunion des ministres des Finances de la zone euro, ou lors du sommet européen prévu jeudi et vendredi à Bruxelles.

Si un accord est trouvé dans les 48 heures, ce sera la conclusion de négociations "au forceps" de plus de cinq mois et d'une série de réunions en urgence, présentées à chaque fois comme celles de la dernière chance. Mais il faudra encore qu'Alexis Tsipras le fasse approuver par son Parlement, ce qui pourrait s'avérer très délicat. Et d'autres Parlements, dont le Bundestag allemand, devront se prononcer dans les jours qui suivent. Là encore, la partie n'est pas gagnée d'avance.

http://www.sudouest.fr/2015/06/24/crise-grecque-tsipras-denonce-la-responsabilite-criminelle-du-fmi-1962017-705.php

3149
Les États-Unis ont placé Chirac, Sarkozy et Hollande sur écoute

 Selon Mediapart et Libération, la NSA, l'agence de renseignement américaine, aurait procédé à des écoutes de 2006 à 2012. Celles-ci concerneraient aussi des ministres et des parlementaires. François Hollande doit réunir ce mercredi un conseil de défense sur le sujet.

Selon des notes de synthèse de la NSA (National Security Agency) obtenues par WikiLeaks et rendues publiques ce mardi par Mediapart et Libération, les États-Unis avaient placé sur écoute les trois derniers présidents français: Jacques Chirac, Nicolas Sarkozy et François Hollande. Les interceptions de l'agence américaine de renseignements se seraient étalées de 2006 à 2012.

Selon Libération, ces documents consistent en cinq rapports fondés sur des «interceptions de communications» destinés à la «communauté du renseignement» américaine et classés «top secret». Si elles ne mettent pas à jour des secrets d'État ou des révélations fracassantes, ces écoutes témoignent, estime Mediapart, «d'un espionnage obsessionnel de la France par les États-Unis sur des questions diplomatiques, de politique locale ou économique de tous ordres». Car, outre trois présidents de la République, elles concerneraient également des ministres, des hauts fonctionnaires, des parlementaires et des diplomates.

Réunions secrètes

Au fil des écoutes, on apprendrait ainsi comment Nicolas Sarkozy se percevait en 2008 comme le « seul homme capable» de résoudre la crise financière. L'ancien ministre des Affaires étrangères de Jacques Chirac, Philippe Douste-Blazy, serait quant à lui décrit comme ayant une «propension(…) à faire des déclarations inexactes et inopportunes». Le document le plus récent daterait du 22 mai 2012, soit quelques jours après l'entrée en fonction de François Hollande. Il y serait question de réunions secrètes destinées à discuter d'une éventuelle sortie de la Grèce de la zone euro, mais également des inquiétudes de Jean-Marc Ayrault quant aux réactions d'Angela Merkel si elle venait à avoir vent de la rencontre entre le nouveau président et l'opposition allemande.

Un autre document de la NSA consisterait en une liste de numéros de téléphone dont ceux des présidents, de leurs plus proches conseillers, mais aussi de téléphones fixes, comme le standard du ministère des Finances ou celui de l'Agriculture.

Cliquez ici pour agrandir l'infographie
La pratique de l'espionnage entre alliés n'est pas une rareté. L'Allemagne avait été choquée à l'été 2013 par les révélations de l'ancien consultant de la NSA, Edward Snowden, selon lesquelles le téléphone portable de la chancelière Angela Merkel avait été placé sur écoute par les services américains pendant plusieurs années. «Inacceptable», s'était alors insurgée Angela Merkel. C'était avant que l'on apprenne, de ce côté du Rhin, que des hauts fonctionnaires de l'Élysée et du Quai d'Orsay avaient été espionnés pendant des années par le BND, le renseignement allemand, dans le cadre d'un accord de coopération avec les services américains. Quand Angela Merkel s'était indignée du fait que «s'espionner entre amis, cela ne se fait pas», Paris avait alors choisi de ménager Berlin. Contacté mardi soir par l'AFP, l'entourage de François Hollande n'a pas souhaité réagir à ces révélations. «On va regarder de quoi il s'agit», a-t-on déclaré. Même mutisme du côté de la NSA. L'entourage de Nicolas Sarkozy a jugé de son côté qu'il s'agissait de «méthodes inacceptables en règle générale et plus particulièrement entre alliés». L'Élysée doit tenir ce mercredi un conseil de défense sur le sujet.

http://www.lefigaro.fr/international/2015/06/23/01003-20150623ARTFIG00421-les-etats-unis-ont-place-chirac-sarkozy-et-hollande-sur-ecoute.php

3150
Crise grecque: Tsipras combatif vis-à-vis du FMI avant des discussions cruciales



Le Premier ministre grec Alexis Tsipras a accusé mercredi le FMI de bloquer les négociations pour éviter à son pays un défaut de paiement, avant une série de réunions cruciales à Bruxelles.

En route pour la capitale européenne, M. Tsipras a déploré "l'insistance de certaines institutions (créancières, NDLR) qui n'acceptent pas des mesures compensatoires" présentées par Athènes, a indiqué une source gouvernementale grecque. Dans son viseur: le FMI, institution à qui la Grèce reproche son intransigeance et sa "responsabilité criminelle" dans la crise qu'elle traverse.

A Athènes, le gouvernement grec a précisé avoir rejeté une contre-proposition soumise par les créanciers et comprenant surtout des souhaits du FMI, notamment une hausse des recettes de la TVA et des coupes plus importantes dans les dépenses publiques.

"La non-acceptation de mesures compensatoires n'a jamais eu lieu. Ni en Irlande ni au Portugal, nulle part!", s'est insurgé M. Tsipras, citant deux pays qui ont bénéficié d'un plan d'assistance financière UE-FMI.

Le dirigeant de la gauche radicale, les traits tirés, est arrivé vers 11H00 GMT à Bruxelles, où il a été accueilli par Jean-Claude Juncker, le président de la Commission européenne. Il devait également rencontrer les dirigeants de la BCE et du FMI, Mario Draghi et Christine Lagarde, ainsi que Klaus Regling, à la tête du fonds de soutien de la zone euro (MES), et Jeroen Dijsselbloem, le patron de la zone euro.

Cette rencontre, organisée par la Commission européenne, s'apparente à un nouveau "grand oral" pour M. Tsipras, six jours avant la date-butoir d'un remboursement de quelque 1,5 milliard d'euros au FMI qui alimente les craintes de défaut de paiement.

Le déblocage d'une tranche de prêt en suspens depuis presque un an (7,2 milliards d'euros), ou à défaut un geste financier de la BCE, sera nécessaire pour qu'Athènes honore cette échéance.

Le porte-parole du ministre allemand des Finances, Wolfgang Schäuble, a estimé qu'il restait "encore un long chemin" avant que la Grèce ne parvienne à un accord. "Il ne peut y avoir une solution que si elle est approuvée par les trois institutions", a-t-il souligné, et "cela vaut en particulier aussi pour le FMI".

- Quelle tactique ? -

Plus optimiste, une source au fait des discussions évoque "un climat positif, réaliste et déterminé à parvenir à une conclusion" rapidement, mercredi dans la nuit lors d'une réunion des ministres des Finances de la zone euro, ou lors du sommet européen prévu jeudi et vendredi à Bruxelles.

La réunion au sommet, au siège de la Commission européenne, vise à permettre d'avoir quelque chose sur la table de l'Eurogroupe. "Il y a du pain sur la planche", a résumé le patron de l'Eurogroupe, Jeroen Dijsselbloem.

"La question est de savoir quelle sera la tactique de négociations des Grecs", indique un observateur, pour qui la réunion peut durer jusqu'au bout de la nuit ou au contraire, être très brève.

Pour obtenir l'aide promise, Athènes a présenté lundi de nouvelles propositions, basées surtout sur une hausse des taxes, qui prévoient 8 milliards d'euros d'efforts budgétaires supplémentaires à effectuer en 2015 et 2016. Elles ont été jugées relativement positives par les créanciers, UE et FMI.

Les discussions s'étaient poursuivies entre experts mardi à Bruxelles, où certains négociateurs grecs sont restés après les réunions de lundi.

Mardi encore, des différends subsistaient au sein des créanciers, mais une position commune a depuis été trouvée, affirme une autre source au fait des discussions.

Si la partie grecque accepte le principe d'un budget en excédent primaire (excédent du budget hors charge de la dette) de 1% du PIB cette année et 2% l'an prochain, qui a longtemps été l'un des points d'achoppement des discussions, elle bloque sur la répartition des différents taux de TVA et la réforme des retraites.

Au cas où un accord serait trouvé dans les 48 heures, cela marquera la conclusion de négociations "au forceps" de plus de cinq mois et d'une série de réunions en urgence, présentées à chaque fois comme celles de la dernière chance.

Mais il faudra encore que M. Tsipras le fasse approuver par son Parlement, ce qui pourrait s'avérer très délicat.
Et d'autres Parlements, dont le Bundestag allemand, devront se prononcer dans les jours qui suivent.
Là encore, la partie n'est pas gagnée d'avance.

https://fr.news.yahoo.com/gr%C3%A8ce-rejet%C3%A9-contre-proposition-cr%C3%A9anciers-121949575--finance.html