Voir les contributions

Cette section vous permet de consulter les contributions (messages, sujets et fichiers joints) d'un utilisateur. Vous ne pourrez voir que les contributions des zones auxquelles vous avez accès.


Messages - mike

3166
Le Motilium serait à l'origine de onze décès en Belgique

video : http://www.rtl.be/videos/video/532893.aspx

Les médicaments à base de dompéridone, vendus notamment sous l'appellation Motilium, sont mis en cause dans au moins onze décès en Belgique. Chez nos voisins français, le chiffre monte à 200.

L'agence fédérale des médicaments a relevé 11 décès suite à la consommation de domperidone, selon le journal l’Avenir. On retrouve la domperidone dans le Motilium qui combat les nausées. La majorité des décès est due à une surdose. Depuis septembre, les Motilium à plus forte dose ont été retirés de la vente. En France, les médicaments anti-nausée et vomissements à base de dompéridone, vendus notamment sous l'appellation Motilium (laboratoire Janssen-Cilag), mais également sous forme générique, pourraient être à l'origine plus 200 morts subites en 2012, selon une étude française. "Selon la synthèse de travaux épidémiologiques internationaux, l'utilisation de la dompéridone multiplie par 2,8 le risque de mort subite cardiaque, ce qui aboutit à une estimation de 231 décès en France en 2012 dans la population âgée de 18 ans et plus", expliquait la semaine dernière l'épidémiologiste Catherine Hill, qui a coordonné l'étude publiée dans la revue Pharmacoepidemiology and Drug Safety.


Le Motilium dans le collimateur depuis plus de dix ans

L'étude s'appuie aussi sur des travaux menés par la revue médicale indépendante Prescrire qui avait déjà fourni une première estimation "prudente" évaluant les décès entre 43 et 189. En se fondant sur les données de remboursements par l'Assurance maladie, Prescrire relève qu'environ 3 millions de personnes ont consommé en France de la dompéridone en 2012. Largement utilisée comme anti-nauséeux, la dompéridone a également été prescrite dans le passé pour traiter des ballonnements ou des brûlures d'estomac et même pour stimuler la lactation. Le Motilium est placé sous surveillance par les autorités sanitaires depuis plus de dix ans.


Les plus âgés plus exposés

Dès 2011, l'Agence française du médicament (ANSM) et le principal laboratoire concerné avaient informé du risque de mort subite les médecins et les pharmaciens. L'ANSM avait par ailleurs mis en garde contre l'usage du Motilium pour favoriser l'allaitement. L'an dernier, l'Agence européenne du médicament (EMA) a préconisé des restrictions d'utilisation en relevant que la dompéridone avait "clairement été associée avec un petit risque accru d'effets cardiaques potentiellement mortels". Elle avait précisé que le risque était plus important chez les patients âgés de plus de 60 ans et chez ceux prenant des doses quotidiennes supérieures à 30 mg et recommandé de réserver le médicament exclusivement aux traitements des nausées et des vomissements.


D'autres médicaments pointés du doigt

Pour la revue Prescrire qui milite pour son retrait du marché, "le danger mortel de la dompéridone" n'est pas justifié "par son efficacité (...) incertaine au delà d'un effet placebo". Elle ajoute dans son dernier numéro que des médicaments comme la métopimazine (Vogalène ou générique) et le métoclopramide (Primpéran ou générique) sont "voisins de la dompéridone et sont dangereux aussi". A la suite de la réévaluation européenne, l'ANSM avait envoyé une lettre aux professionnels de santé visant à "minimiser les risques cardiaques" chez les patients en les invitant notamment à utiliser la dompéridone "à la dose efficace la plus faible, pour une période la plus courte possible" et ne dépassant généralement pas une semaine.


Le Primpéran (et ses génériques), également utilisé pour combattre les nausées et les vomissements, a lui aussi fait l'objet d'une réévaluation européenne l'an dernier qui a abouti à des restrictions d'utilisation pour diminuer le risque "d'effets indésirables neurologiques et cardiovasculaires".

http://www.rtl.be/info/belgique/societe/le-motilium-serait-a-l-origine-de-onze-deces-en-belgique-715385.aspx

3167
Médicaments contre la toux: chez les moins de 12 ans, la codéine peut provoquer des "effets indésirables graves"



Les médicaments contre la toux ou le rhume contenant de la codéine sont contre-indiqués chez les enfants de moins de 12 ans et ne sont pas recommandés chez les adolescents présentant des problèmes respiratoires, a indiqué vendredi l'agence européenne du médicament (EMA).

La codéine est une substance présente dans de nombreux médicaments contre la douleur, mais également contre la toux et le rhume, dont certains sont en vente libre dans les pharmacies. Elle est convertie en morphine par le foie, mais le métabolisme de certaines personnes opère cette conversion trop rapidement, ce qui peut aboutir à des "effets indésirables graves comme des problèmes respiratoires", souligne l'EMA. L'EMA avait déjà émis des recommandations sur la codéine présente dans les médicaments anti-douleur en 2013, mais à la demande de l'agence allemande du médicament, elle a procédé l'an dernier à l'examen des médicaments pour enfants contre la toux ou le rhume contenant de la codéine.

Dans sa nouvelle recommandation, le Comité pour l'évaluation des risques en matière de pharmacovigilance (PRAC) de l'EMA préconise que les médicaments contenant de la codéine soient "contre-indiqués" chez tous les enfants de moins de 12 ans, alors qu'en 2013 le PRAC laissait la possibilité d'utiliser des anti-douleurs à base de codéine chez les enfants ne pouvant pas être soulagés par paracétamol ou ibuprofène. Le comité justifie la contre-indication sur ces antitussifs par le fait que "la manière dont la codéine est transformée en morphine chez les enfants de moins de 12 ans est variable et imprévisible".

La codéine n'est pas non plus recommandée contre la toux et le rhume chez les enfants et les adolescents âgés de 12 à 18 ans qui ont des problèmes respiratoires, chez les femmes enceintes ou chez les personnes de tous âges. Les médicaments à base de codéine étant approuvés au niveau national, les recommandations du PRAC devront encore être approuvées par le comité européen de coordination (CMDh) qui est l'entité européenne représentant les différentes agences nationales du médicament.


http://www.rtl.be/info/belgique/societe/medicements-contre-la-toux-attention-a-la-codeine-chez-les-moins-de-12-ans-707821.aspx

3168
Ibuprofène: sa consommation à forte dose peut faire des dégâts



L'ibuprofène augmente le risque de problème cardio vasculaire s'il est consommé en trop grande quantité. C'est la mise en garde de l'Agence européenne du médicament. L'ibuprofène est l'un des remèdes les plus utilisés contre la douleur et l'inflammation.

L'ibuprofène, l'un des médicaments les plus utilisés contre la douleur et l'inflammation, accroit légèrement le risque de faire un infarctus ou un accident vasculaire cérébral (AVC), mais uniquement s'il est pris à très forte dose, selon l'Agence européenne du médicament (EMA).


Des doses supérieures à 2.400 mg

Dans sa nouvelle évaluation rendue publique lundi, le Comité pour l'évaluation des risques en matière de pharmacovigilance (PRAC) de l'agence souligne que l'augmentation du risque cardiovasculaire ne concerne que les patients prenant des doses d'ibuprofène supérieures à 2.400 mg par jour. Aucun risque accru n'a en revanche été observé chez les patients prenant moins de 1.200 mg par jour, c'est-à-dire la grande majorité des patients. Les doses habituelles chez l'adulte sont de 200 à 400 mg trois fois par jour.


En vente libre dans plusieurs pays européens

L'ibuprofène est un médicament commercialisé depuis les années 60 sous divers noms commerciaux, comme Advil ou Nurofen. Certaines formes (notamment 200 mg) sont en vente libre dans plusieurs pays européens. Pour le PRAC, le risque cardiovasculaire de l'ibuprofène à forte dose est similaire à celui de l'anti-douleur diclofénac (Voltarène et génériques) dont l'utilisation est déjà restreinte depuis 2013 chez les patients ayant certains problèmes cardiovasculaires. L'avis du PRAC ne concerne toutefois que les traitements pris par voie orale et pas les gels et crèmes à base d'ibuprofène.

http://www.rtl.be/info/belgique/societe/attention-si-vous-prenez-beaucoup-d-ibuprofene-vous-risquez-l-infarctus-ou-l-avc-715636.aspx

3169
Après avoir été exclue pendant 13 ans, l’enseigne de restauration rapide fait son come-back chez les Boliviens.



La malbouffe est de retour en Bolivie. Alors que depuis 2002, le Big Mac était « sandwich non grata » dans les villes boliviennes, l’hamburger américain va de nouveau être servi dans les assiettes du pays. Le premier restaurant depuis le départ de MacDo en 2002 ouvrira ses portes en avril dans la ville de Santa Cruz, dans l’Est du pays. Avant d’essaimer un peu partout.
 L’approche de cet « événement » fait piaffer d’impatience Ramón Freixa, directeur de communication de la chambre de commerce, d’industrie, des services et du tourisme de Santa Cruz, qui salive à l’idée de la manne financière que cela représente : « Il y a une grande multinationale qui a quitté le pays il y a 13 ans et qui va revenir. Dans un mois, on pourra trouver des hamburgers de McDonald’s pour manger en Bolivie. C’est une grande nouvelle pour toutes les personnes qui aiment ces sandwiches », s’enthousiasme-t-il à paginasiete.

Si aujourd’hui le roi du fast food américain semble attendu comme le Messie, l’accueil qu’il recevait quelques années plus tôt était aussi glacial qu’un sundae au caramel. En 2002, l’annonce de la fermeture des  8 restaurants boliviens du pays, à La Paz, Cochabamba et Santa Cruz de la Sierra, avait été perçue comme un soulagement pour les Boliviens. Cela sonnait comme une victoire contre l’impérialisme américain, incarné par le clown Ronald. Les Boliviens s’étaient fermement opposés à l’idée que leurs empanadas et spécialités locales soient remplacées par de la malbouffe. Les tentatives de MacDonald’s pour séduire les Boliviens en s’adaptant aux goûts et aux produits locaux n’avaient pas eu d’effet, la firme avait essuyé des pertes financières énormes.

L’échec de MacDo raconté dans un documentaire
Cette faillite exceptionnelle du géant américain avait connu un tel retentissement qu’elle avait donné lieu à un documentaire en 2011, intitulé«Por que quebro McDonald» ou «Pourquoi McDonald a fait faillite en Bolivie». Parmi les raisons évoquées pour expliquer ce fiasco, outre le manque d’appétence des locaux pour la « junk food », le film faisait valoir l’argument financier : le coût d’un menu MacDo coûtant 3 dollars (environ 2.73 €) contre 1 dollar (0.91 €) pour un menu complet bolivien.

Jusqu’ici, la Bolivie était avec Cuba le seul pays d’Amérique latine à avoir résisté à l’implantation de MacDonald’s, qui possède 34 000 restaurants dans 114 pays.

http://blogs.lexpress.fr/chica-de-paris/2015/03/25/mcdonalds-est-de-retour-en-bolivie/

3170
Enfin Révélé: du Silicone et du Pétrole parmi les 14 Ingrédients des Frites Donald’s !!

« Des pommes de terre, Dieu merci ! c’est un bon début », s’exclame Grant Imahara, ancien animateur de l’émission Mythbusters, avant d’énumérer les 13 autres ingrédients que contient une modeste frite Mc Donald’s. (source: dailymail)



Cette célébrité du petit écran a fait le voyage jusqu’à l’usine de traitement de pommes de terre de la chaîne de fast-food, dans l’Idaho aux États-Unis, pour examiner le processus de fabrication de A à Z.
 Durant son enquête, il a appris que les pommes de terre étaient frites à deux reprises.


Il a également découvert que du diméthylpolysiloxane – un type de silicone habituellement trouvé dans les pâtes à modeler  – était utilisé dans la fabrication des frites McDonald’s, ainsi qu’un produit chimique à base de pétrole du nom de butylhydroquinone tertiaire (BHQT).

Le diméthylpolysiloxane est ajouté pour des raisons de sécurité, afin d’éviter que l’huile de cuisson ne mousse.

Le butylhydroquinone tertiaire (BHQT) est pour sa part un conservateur alimentaire.

Autre ingrédient surprise : le pyrophosphate de sodium, un  additif (que l’on retrouve dans des détergents domestiques)  qui pourrait entraîner des contrariétés de digestion à haute dose.

On retrouve également de l’arôme de bœuf. Si cet ingrédient n’est pas problématique, on peut se demander ce qu’il fait dans des frites. Est-il utilisé pour masquer un goût désagréable ? De plus, la présence de cet additif risque de faire bondir les végétariens, qui pensaient consommer de simples pommes de terre.

 Grant explique que la création des frites McDonald implique de nombreuses étapes.

Dans un premier temps, on récolte les pommes de terre dans les champs. Les tubercules sont pelés, coupés et blanchis.



Ils sont ensuite propulsés à plus de 110 km/h à travers une grille de découpe qui leur donne leur forme de bâtonnets.



Après avoir été taillés jusqu’à une forme parfaite, les bâtonnets de pommes de terre sont plongés dans un mélange d’huile de colza, d’huile de soja hydrogénée, d’arômes naturels de bœuf, de blé hydrolysé, de lait hydrolysé, d’acide citrique et de diméthylpolysiloxane.



De la dextrose, un sucre naturel, est ensuite aspergé sur les bâtonnets pour qu’ils conservent cette couleur de frites dorées.



On ajoute également ensuite du pyrophosphate de sodium pour éviter que les frites ne deviennent grises.

Et pour finir, on les asperge de sel pour en rehausser le goût.

Elles sont alors congelées et convoyées dans les nombreux McDonalds à travers le pays.
 Une fois dans les restaurants, les bâtonnets de pommes de terre sont frits une deuxième fois.


Le mélange huile est similaire à celui de l’usine, avec l’addition de butylhydroquinone tertiaire et d’huile de soja hydrogénée.

Une grande portion du produit final contient 510 calories, 6 g de protéines, 24 g de lipides, 67 g de glucides et 290 mg de sodium.

Selon McDo France, la composition des frites vendues dans les restaurants de l’Hexagone serait différente de celle des Etats-Unis et plus “naturelle”. C’est souhaitable en effet…

Bon appétit !

Source : bridoz.com

Vu sur : http://srv497.fr.nf/enfin-revele-du-silicone-et-du-petrole-parmi-les-14-ingredients-des-frites-mcdo/

3171
Fini la malbouffe pour les Boliviens : McDonald ferme tous ses restaurants en Bolivie.



La Bolivie est devenue la première nation à se libérer de la malbouffe de McDonald, qui a lutté pendant plus d’une décennie pour conserver son icône «rouge». Et cette victoire de la Bolivie a encore fait la une des journaux.

Après 14 ans de malbouffe dans le pays et en dépit des nombreuses campagnes de promotion, McDonald a été contraint de fermer en 2002, ses 8 restaurants boliviens dans les principales villes de La Paz, Cochabamba et Santa Cruz de la Sierra.

McDonald a servi ses derniers hamburgers en Bolivie un samedi à minuit, après avoir annoncé un plan de restructuration global dans lequel il allait fermer ses portes dans sept autres pays à faibles marges bénéficiaires. Une victoire pour la santé des peuples du sud.

L’échec de McDonald en Bolivie a eu un impact profond qui a donné lieu à un documentaire intitulé “en Bolivie  «Por que quebro McDonald» ou «Pourquoi McDonald a fait faillite en Bolivie». Ce documentaire tente d’expliquer pourquoi les Boliviens n’ont jamais délaissé leurs empanadas traditionnelles pour un Big Mac de merde et plein d’OGM.

Le documentaire comprend des entrevues avec des cuisiniers, des sociologues, des nutritionnistes et des éducateurs qui semblent tous d’accord sur un point ;  les Boliviens ne sont pas contre les hamburgers en soi, sauf qu’ils sont juste contre les «fast-food» « La malbouffe » est un concept largement refusée dans la communauté bolivienne.

Cette histoire a également attiré l’attention du monde entier vers la restauration rapide en Amérique latine. Le blogue de El Polvorin a déclaré: « Le Fast-food représente le contraire de ce que les Boliviens considèrent comme étant un vrai repas. Pour être un bon repas, la nourriture doit avoir être préparé avec amour, dévouement avec certaines normes d’hygiène, sans OGM et de temps de cuisson approprié ».



http://stopmensonges.com/fini-la-malbouffe-pour-les-boliviens-mcdonald-ferme-tous-ses-restaurants-en-bolivie/

3172
Cette technologie va sûrement beaucoup faire parler d’elle.
A la rédaction, nous sommes très étonnés qu’un tel dispositif puisse réellement exister.
En ce qui nous concerne, on préfère nos bons vieux badges électroniques à une puce sous la peau.
Cet implant risque de porter atteinte à notre vie privée à l’image de ces technologies du quotidien qui sont capables de nous espionner.
Seriez-vous prêt à vous faire implanter une puce dans le corps par votre employeur ?


https://www.facebook.com/NousSommesAnonymous/videos/1641515309404888/

3173
Video divers / L'haptonomie, à quoi ça sert ?
« le: 23 juin 2015 à 22:20:46 »
L'haptonomie, à quoi ça sert ?
- Les discussions
- Les Maternelles
- 29 avril 2015



3174
Un barrage alien géant à la surface de Mars ?



Une étrange structure a été récemment repérée sur une photo envoyée par une sonde qui circule en orbite au-dessus de la planète Mars. Selon certains, il pourrait s'agir d'un barrage colossal construit par des martiens.

 

C'est en observant un cliché transmis par un site institutionnel américain qu'un passionné de phénomènes spatiaux et paranormaux est tombé sur un relief particulièrement atypique.

De fait, au premier regard, semble apparaître une vaste étendue liquide, presque parfaitement circulaire, qui remplirait ce qui pourrait être le cratère laissé par l'impact d'un corps céleste.

 

Elévation 3D

Plus troublant encore, ce "lac" semble divisé sur sa partie orientale par une structure presque rectiligne. Le niveau de la masse liquide semble plus élevé d'un côté que de l'autre. Si la photo avait été prise sur terre, on aurait conclu rapidement qu'il s'agissait là d'un barrage.

L'hypothèse est plus difficile à formuler lorsqu'il s'agit de la surface martienne. Pourtant, c'est un pas qu'a franchi sans ambages un passionné des phénomènes paranormaux, très actifs sur Youtube. Ce dernier a même réalisé une élévation 3D de sa "trouvaille" pour appuyer sa démonstration (voir la vidéo ci-dessous).

 

La présence d'eau sur la planète rouge n'a pas été attestée

Il n'en demeure pas moins que sa théorie aura sans doute de la peine à convaincre, notamment car la présence d'eau sur la planète rouge n'a pas été attestée (selon certains chercheurs, d'importantes réserves pourraient se situer dans le sous-sol de Mars).

De telles découvertes sont fréquentes. Chaque semaine ou presque, des internautes pensent avoir identifié des créatures ou artefacts martiens. Du côté des créatures organiques, ont ainsi été repérés récemment un bison broutant, une momie d'alien, un fossile de dinosaure, un oiseau, un pilote d'OVNI ou encore une crocodile. On peut aussi trouver des objets inattendus, comme une hache titanesque, un masque africain, un feu tricolore, ou une Bible.

http://www.directmatin.fr/paranormal/2015-06-10/un-barrage-alien-geant-la-surface-de-mars-705657

3175
Qui a tracé un chiffre "neuf" à la surface de Mars ?



Sur une photo ancienne de la planète Mars semble apparaître le tracé du chiffre 9, gravé ou labouré sur le sol de la planète rouge. Cette découverte passionne les spécialistes des phénomènes paranormaux.

 

Si les sondes et rovers envoyés par la NASA envoient régulièrement des photos prises à la surface de Mars, ce sont parfois les plus anciennes, prises par les ancêtres de ces engins d'exploration, qui se révèlent riches en surprise.

C'est le cas d'un cliché ancien, pris par la sonde Mariner 7, lancée en mars 1969 vers la planète Mars et arrivée le 6 août à proximité immédiate, qui révèlent une étrange formation sur cette planète.

 

Hélicoïdale

En effet, sur une image diffusée par l'agence spatiale américaine, apparaît une forme étrange, de nature presque hélicoïdale, que l'on pourrait interpréter de prime abord comme le chiffre neuf, ou comme le chiffre six, si l'on inverse l'angle de la prise de vue de 180 degrés.

Ce n'est pas la première fois que l'on distingue des tracés surprenants au sol de la planète rouge. Certains se souviennent encore du mystérieux pénis qui n'était autre que le fruit de l'inventivité potache d'un technicien de la NASA. Mais dans le cas de Mariner 7, il semble difficile d'identifier un auteur aussi rationnel.

 

Paranormal versus rationnel

Après les fameux géoglyphes, dont les plus connus sont situés à Nazca (Pérou), faudra-t-il désormais parler de "martioglyphes" ? Dans un cas comme dans l'autre, nombreux sont ceux et celles qui veulent y voir le signe d'une expression artistique ou symbolique d'intelligences extraterrestres.

Sans doute ceux qui verront dans ces surprenantes compositions géologiques de simples phénomènes naturels - issus de la tectonique, de ravinements ou d'écoulements - seront-ils qualifiés d'esprits tristement rationnels. Il n'empêche que cette hypothèse demeure la plus crédible en l'état actuel des connaissances humaines.


http://www.directmatin.fr/paranormal/2015-06-23/qui-trace-un-chiffre-neuf-la-surface-de-mars-706493


3176
À Hong-Kong, les enfants de 6 ans résolvent ce casse-tête très facilement. En serez-vous capable ?



Ce casse-tête est très facilement résolu par des enfants de 6 ans, mais beaucoup moins par les adultes ! Saurez-vous le résoudre ?

A Hong-Kong, on fait passer ce test à des enfants de 6 ans, et le taux de réussite est très elevé. Le voici :

Sur quel nombre est garé la voiture ?




Si vous avez trouvé, n'hésitez pas à partager l'article !

Pour les autres, la solution se trouve plus bas :

 

 

 

 

 

 

Plus bas...

 

 

 

 

 

 

Encore un peu...

 

 

 

 

 


http://www.espacebuzz.com/a-hong-kong-les-enfants-de-6-ans-resolvent-ce-casse-tete-tres-facilement-en-serez-vous-capable.html

3177
Une tête d'alien sculptée sur une île perdue canadienne ?



Un gardien de plage issu d'une ancienne tribu indienne a retrouvé une formation très étrange, "sculptée" sur une paroi rocheuse au coeur d'une île perdue canadienne. Paréidolie ? Symbole chamanique ? Visite extraterrestre ?

 

Signalée en 2008 par une kayakiste, une mystérieuse formation rocheuse de l'île de Reeks (située à l'est de Vancouver, en Colombie-Britannique) vient d'être retrouvée par un gardien de plage issu de la tribu des Tseshaht, établie dans la région depuis bien longtemps.

L'homme, nommé Hank Gus, avait en effet à coeur de retrouver cette "sculpture" car selon ce premier signalement, elle ressemblerait à un visage humain ou humanoïde et aurait pû être réalisée par ses ancêtres à des fins religieuses.

Zone dangereuse

De fait, sur une paroi rocheuse située au fond d'une excavation, Hank Gus a identifié à son tour le mystérieux "visage" qu'il a pris en photo. On peut y distinguer en effet des traits qui rappellent un faciès humain de deux mètres environ.

L'approche de la zone s'avère particulièrement compliquée : récifs et courants rendent la navigation en kayak risquée. En 2008, ils avaient ainsi empêché de pouvoir approfondir davantage la description de ce visage.

 

Hypothèses

A ce stade de la découverte, les hypothèses relatives à l'origine de cette sculpture fourmillent. Un archéologue qui s'est penché sur la question estime dans la presse locale qu'il pourrait tout simplement s'agir d'une formation rocheuses naturelle, surinterprétée par le regard humain : une classique "paréidolie".

Mais d'autres pistes plus audacieuses sont évoquées, comme celle d'une création ancestrale. Certains voient estiment en effet que ce "visage" est en train de "souffler de l'air, et qu'il serait ainsi le symbole d'un souffle vital chamanique. D'autres enfin, envisagent que cette sculpture pourrait témoigner du passage d'aliens dans la région à une époque encore inconnue... Seule une exploration encore plus rapprochée permettra de trancher.


3178
Un gigantesque OVNI crashé repéré en Antarctique ?



Un passionné de phénomènes paranormaux prétend avoir identifié - sur une photo prise au-dessus de l'Antarctique - la trace du crash d'un OVNI. Le cas échéant, il s'agirait d'un appareil gigantesque.

 

Comme bon de nombre de ceux qui croient en l'existence d'OVNI d'origine extraterrestre, un Russe nommé Valentin Degterev passe de longues heures à scruter les images de Google Map et Google Earth pour tenter d'y détecter des phénomènes paranormaux à différents niveaux de zoom.

Or sur l'une des images satellites rassemblées par le célèbre site et prise au-dessus du continent Antarctique, apparaît un relief très étrange qui tranche nettement avec un environnement étale et immaculé. La photo a été isolée en 2012 mais n'a été diffusée que récemment. Mais on peut encore observer le phénomène en saisissant les coordonnées 80°34'08.4"S 30°05'19.3"W dans Google Map.



De forme oblongue, large de 20 mètres et longue de 70, cette fente serait, selon Valentin Degterev, la trace du crash d'une soucoupe volante qui aurait percuté le sol glacé par la tranche. Dès lors, il serait possible de penser que la carcasse de l'appareil pourrait reposer en-dessous.

Tout porte cependant à croire que cet "impact" est en fait une crevasse issue d'un mouvement naturel des glaces. Sa dimension gigantesque ne désempare pas les spécialistes interrogés par le Daily Mail, selon lesquels cette caractéristique n'a rien d'exceptionnel dans ces régions

http://www.directmatin.fr/paranormal/2015-06-16/un-gigantesque-ovni-crashe-repere-en-antarctique-706040

3179
Qui a bâti une pyramide à la surface de Mars ?



Sur une photo de la planète Mars diffusée par la NASA, des passionnés pensent avoir repéré une pyramide. Preuve indiscutable d'une intelligence extraterrestre. La conclusion est peut-être un peu rapide.

 

On connaissait depuis longtemps la vieille théorie ufologique suivant laquelle les pyramides égyptiennes de Kheops, Khephren et Mykerinos seraient les oeuvres de constructeurs extraterrestres, venus de planètes lointaines pour établir des centres de téléportation (un "stargate" ou "porte des étoiles"). D'autres rumeurs ont circulé évoquant la découverte d'un alien momifié à côté des sépultures royales.

Mais c'est la première fois que l'on évoque la présence d'une pyramide à la surface de Mars. Sur une photo prise par un des "rovers" de la NASA, on peut distinguer en effet une forme géométrique pyramidale que certains considèrent comme un artefact. Une théorie qui alimentera sans doute les tenants de la théorie des "Stargates".

 

Base enterrée ou pareidolie ?

D'autres évoquent même des théories encore plus audacieuses. Plutôt qu'un centre de téléportation interstellaire, ils considèrent que cette structure pyramidale ne serait que la partie visible d'une gigantesque base souterraine où pourraient se dissimuler des OVNI par centaines, voire par milliers. Cette thèse de la base souterraine de mars est une vieille lune chez les ufologues. Récemment encore, plusieurs "entrées" ont été "révélées" sur le web, comme ici et là.

Selon toute probabilité, il s'agit plutôt d'une roche parfaitement naturelle, mais à la forme atypique, rapidement interprétée comme issue d'une intelligence. Récemment encore, on a "aperçu" à la surface de la planète rouge le pistolet d'un robot géant, une hache, un bison, une momie d'alien (une autre !), une Bible, une tête d'Obama, ou encore un crocodile.

http://www.directmatin.fr/paranormal/2015-06-22/qui-bati-une-pyramide-la-surface-de-mars-706420

3180
Victoire de l’Algérie: voitures brûlées, projectiles et interpellations à Maubeuge et Feignies

Comme ailleurs dans la région, la victoire de l’Algérie dimanche en Coupe du monde de football a provoqué une belle pagaille en Sambre.
Au total, cinq voitures brûlées à Maubeuge et Feignies, une dizaine de feux de poubelles.
À Sous-le-Bois, les forces de l’ordre ont été la cible de jets de projectiles.
Deux personnes ont été interpellées.

Comme certains le craignaient, la nuit a été agitée en Sambre dimanche, suite à la victoire de l’Algérie face à la Corée du Sud. Après des premières célébrations bon enfant, la situation a vite dérapé. Tout d’abord sur la commune de Feignies. Une première voiture a été brûlée peu après 23 heures, rue Louise-Parée.

Puis, l’accès de fièvre s’est concentré dans le quartier de l’Épinette, boulevard des Rois-de-France. Là encore, les pompiers ont dû intervenir pour deux véhicules incendiés. Un peu plus tard, les soldats du feu ont de nouveau été appelés pour deux feux de voitures, avenue Alphonse-Lamartine.

Du côté de Sous-le-Bois, alors que la rue d’Hautmont était quadrillée par un important dispositif de sécurité, des incidents ont également éclaté vers 1 heure. Après des scènes de rodéos encore visibles sur la chaussée dans la matinée de ce lundi, sous forme de traces de pneus, des individus ont mis le feu à une voiture lancée sur le rond-point situé à l’entrée de la rue. Au plus fort de l’agitation, on a compté plusieurs dizaines de personnes qui occupaient le pavé. Dans cette ambiance chaotique, on a vu un motard de la police déloger un quidam qui s’était juché sur le toit d’un camion des pompiers venus éteindre le feu de voiture. Les forces de l’ordre et les secours ont également été la cible de jets de projectiles en tous genres. Le dépanneur de permanence venu enlever l’épave du véhicule carbonisé n’a pas pu entrer dans l’avenue et a fait demi-tour compte tenu de la violence des événements. La carcasse n’a été enlevée que ce lundi vers 10 h. Il n’y a pas eu de blessés, mais deux individus ont été interpellés dont l’un en relation directe avec l’incendie de la voiture. L’intervention policière, réalisée par des hommes munis d’équipements anti-émeute, a calmé la situation. Mais les troubles ont repris après le départ des forces de l’ordre et se sont poursuivis jusqu’à plus de 3 h. La nuit a connu aussi les « traditionnels » feux de poubelles, une dizaine au total.

Le prochain match de l’Algérie aura lieu jeudi soir à 22 heures, et la sélection conserve toutes ses chances d’être qualifiée pour les huitièmes de finale. Autant dire que le rendez-vous s’annonce déjà à haut risque en Sambre.



«Ce ne sont pas des supporters de foot»

« Qu’on gagne ou qu’on perde, ça va brûler ! » Cette petite phrase, lâchée comme une provoc sur un coin de trottoir de Sous-le-Bois, mardi durant le match Algérie-Belgique, est devenue réalité, dimanche soir, à Maubeuge et à Feignies.

Dans le quartier, tout le monde est d’accord pour dire que les débordements de la nuit de dimanche à lundi sont inadmissibles. Mais il y a ceux qui se disent que c’est comme ça et ceux qui se rongent les sangs. Une habitante croisée ce lundi matin dans la rue d’Hautmont a pris le parti d’adopter des bouchons d’oreilles, chaque soir de match. « C’est une catastrophe… Le tout est d’arriver à les mettre et à aller dormir. De toutes façons, il y a l’avant match et l’après. Dès 16 heures, un groupe de jeunes était déjà bien alcoolisé et occupé à fumer ses pétards. Ce sont toujours les mêmes, ce ne sont pas des supporters de foot. »


Ne pas salir l’image de l’Algérie

Abderahmane Berkal partage son opinion. « On ne sait pas ce qu’ils ont dans la tête ces gens-là. Ils ont l’habitude, ils cherchent à causer des problèmes. Le foot leur a fourni une bonne occasion », commente-t-il, dépité. Lui aime vraiment le ballon rond. L’ami avec lequel il papote, place de l’Industrie, prône la même philosophie. « On supporte tous notre équipe, mais pas au point de faire ça. Ceux qui font ça ne sont pas des supporters. » Eux soutiennent les Fennecs et d’autres équipes dans le respect des autres. En gros, sans bruit pour ne pas gêner les travailleurs ou les personnes âgées, sans casse pour ne pas salir l’image de leur pays.

C. GE.



Un jeune supporteur de l’Algérie se tue dans un accident à Mulhouse

Un adolescent de 16 ans a été tué dans un accident de voiture, dans la nuit de dimanche à lundi à Mulhouse (Haut-Rhin), alors qu’il fêtait la victoire de l’Algérie au Mondial-2014 de football. L’accident a eu lieu à 2h dans la nuit. La victime se tenait debout à bord d’un puissant 4x4, le haut du corps dépassant du toit ouvrant, lorsque la voiture a fait une embardée dans un rond-point et s’est renversée.

Le jeune homme a été tué sur le coup. Les cinq autres occupants du véhicule, qui manifestaient leur liesse après le succès historique remporté à Porto Alegre par l’équipe d’Algérie contre celle de Corée du Sud (4-2), n’ont été que légèrement blessés.

Entendus par les enquêteurs, les passagers se sont montrés choqués et ont dit ne se souvenir de rien. Les tests d’alcoolémie se sont révélés négatifs. AFP.

http://www.lavoixdunord.fr/region/victoire-de-l-algerie-voitures-brulees-projectiles-ia23b44360n2227680