Voir les contributions

Cette section vous permet de consulter les contributions (messages, sujets et fichiers joints) d'un utilisateur. Vous ne pourrez voir que les contributions des zones auxquelles vous avez accès.


Messages - mike

3271
Minds est déjà le réseau social préféré des Anonymous

Un tout nouveau réseau social a vu le jour cette semaine. Baptisé Minds, il a la particularité de défendre la vie privée, ce qui a immédiatement plu aux activistes et aux journalistes du monde entier.

http://www.presse-citron.net/wordpress_prod/wp-content/uploads/2015/06/Minds-reseau-social-anonymous.jpeg

Les Anonymous ont été particulièrement sensibles à l’arrivée de ce nouveau réseau social et en ont fait la promotion sur le web. Déjà 60 millions de visiteurs sont venus faire un tour sur ce réseau social d’un nouveau genre.

Minds : l’utilisateur choisit ce qu’il souhaite partager sans que rien ne lui soit imposé

Bill Ottman, le fondateur du réseau social Minds est assez surpris d’avoir su attirer 60 millions de visiteurs sur son site en seulement deux jours. La raison de son succès réside dans l’essence même de son réseau social, qui offre les mêmes fonctionnalités qu’un réseau social comme Facebook et Twitter, mais avec certaines particularités qui en font un outil unique et attrayant. Son code source est open source, les utilisateurs peuvent donc contribuer à son amélioration, il ne délivre aucune pub et toutes les actions comme la messagerie par exemple sont cryptées.

L’objectif numéro un du réseau social Minds est le respect de la vie privée. Le site permet également à chaque internaute de pouvoir décider lui-même de ce qui va apparaitre sur le réseau social grâce à un système de points, sans que rien ne lui soit imposé. Le fondateur de Minds explique que ce réseau social est destiné à éviter toute intrusion gouvernementale. C’est d’ailleurs cet aspect qui fait son succès si rapide, puisque les Anonymous ont d’ores et déjà exprimé leur attachement à ce réseau social et l’ont fait savoir sur la toile.

Un réseau social plébiscité par les Anonymous

On pouvait notamment lire sur la page Facebook des Anonymous «ART of Revolution», qui est suivie par plus d’un million de personnes: «Les Anonymous lancent un appel aux hackers, concepteurs et développeurs pour s’unir! Unissons-nous pour collaborer et aider à construire minds.com». De nombreux activistes, journalistes indépendants ou associations ont déjà rejoint les rangs de ce nouveau réseau social, qui semble promis à une belle réussite après les nombreux scandales d’espionnages et la mauvaise habitude qu’ont pris les services internet à « revendre » la vie privée de leurs utilisateurs à des agences de publicité.


http://www.presse-citron.net/minds-est-deja-le-reseau-social-prefere-des-anonymous/

3272
Minds est déjà le réseau social préféré des Anonymous

Un tout nouveau réseau social a vu le jour cette semaine. Baptisé Minds, il a la particularité de défendre la vie privée, ce qui a immédiatement plu aux activistes et aux journalistes du monde entier.

http://www.presse-citron.net/wordpress_prod/wp-content/uploads/2015/06/Minds-reseau-social-anonymous.jpeg

Les Anonymous ont été particulièrement sensibles à l’arrivée de ce nouveau réseau social et en ont fait la promotion sur le web. Déjà 60 millions de visiteurs sont venus faire un tour sur ce réseau social d’un nouveau genre.

Minds : l’utilisateur choisit ce qu’il souhaite partager sans que rien ne lui soit imposé

Bill Ottman, le fondateur du réseau social Minds est assez surpris d’avoir su attirer 60 millions de visiteurs sur son site en seulement deux jours. La raison de son succès réside dans l’essence même de son réseau social, qui offre les mêmes fonctionnalités qu’un réseau social comme Facebook et Twitter, mais avec certaines particularités qui en font un outil unique et attrayant. Son code source est open source, les utilisateurs peuvent donc contribuer à son amélioration, il ne délivre aucune pub et toutes les actions comme la messagerie par exemple sont cryptées.

L’objectif numéro un du réseau social Minds est le respect de la vie privée. Le site permet également à chaque internaute de pouvoir décider lui-même de ce qui va apparaitre sur le réseau social grâce à un système de points, sans que rien ne lui soit imposé. Le fondateur de Minds explique que ce réseau social est destiné à éviter toute intrusion gouvernementale. C’est d’ailleurs cet aspect qui fait son succès si rapide, puisque les Anonymous ont d’ores et déjà exprimé leur attachement à ce réseau social et l’ont fait savoir sur la toile.

Un réseau social plébiscité par les Anonymous

On pouvait notamment lire sur la page Facebook des Anonymous «ART of Revolution», qui est suivie par plus d’un million de personnes: «Les Anonymous lancent un appel aux hackers, concepteurs et développeurs pour s’unir! Unissons-nous pour collaborer et aider à construire minds.com». De nombreux activistes, journalistes indépendants ou associations ont déjà rejoint les rangs de ce nouveau réseau social, qui semble promis à une belle réussite après les nombreux scandales d’espionnages et la mauvaise habitude qu’ont pris les services internet à « revendre » la vie privée de leurs utilisateurs à des agences de publicité.


http://www.presse-citron.net/minds-est-deja-le-reseau-social-prefere-des-anonymous/

3273
Discussions Générales / Les livres qui ont changé leur vie
« le: 20 juin 2015 à 22:24:46 »
Les livres qui ont changé leur vie



Comment redonner le goût de lire? La collection de livres numériques Duetto publie de courts textes écrits par des romanciers qui racontent leur rencontre avec «leur» écrivain.

Les professeurs de français, tout occupés à respecter les programmes scolaires ou à préparer le bac de français, oublient parfois de dire à leurs jeunes élèves que la littérature, la vraie, n'a d'autre but que de nous apprendre comment vivre. Comme le rappelle Corinne Marion dans un remarquable essai, L'Absent en toutes lettres (Ad Solem), «pendant des siècles, c'est dans la lecture des classiques que l'on apprenait à vivre». En apprenant par cœur Homère ou Virgile, on connaissait par anticipation ce qu'on vivrait plus tard en chair et en os, on s'aventurait dans les profondeurs de l'homme qu'on n'avait pas encore découvertes.

C'est fort de cette conviction que Dominique Guiou a créé la collection Duetto au sein des éditions numériques Nouvelles Lectures. Il a demandé à des passionnés de littérature de raconter leur rencontre avec un écrivain qui a changé leur vie, les a bousculés, bouleversés et les a ouvert à une vision élargie du monde.

L'exquis écrivain Philippe Lacoche a choisi d'évoquer Roger Vailland, auteur injustement tombé dans l'oubli: «En réalité, ce n'est pas moi qui l'ai choisi; c'est lui qui m'a choisi». Patrick Grainville raconte, avec sa fougue et son style irrésistibles, ses conversations avec Marguerite Duras. Jean Chalon, l'amoureux des jeunes filles devenues des vieilles dames, rend hommage à sa chère Colette: «C'est ma drogue dont je prends chaque matin une dose en ouvrant, au hasard, un volume des œuvres complètes de mon idole qui m'a aussi servi de guide».

Françoise Dargent, auteur de romans pour la jeunesse, se rappelle le temps où elle est tombée dans Jules Verne comme Alice dans le tunnel du pays des Merveilles: «Il est celui qui fait cavaler l'imagination. Il la débride. Il la ventile. Il la disperse aux quatre coins du monde et au-delà». Jean-Paul Ceccaldi, ancien flic et auteur de polar, explique comment l'œuvre de Sartre l'a guidé dans ses enquêtes criminelles. La jeune romancière Myriam Thibault, qui a écrit un beau portrait de l'auteur de Bonjour tristesse, témoigne: «Grâce à Françoise Sagan, j'accédai à un nouveau monde».

Parce qu'il s'agit de donner le goût d'un auteur et surtout pas d'écrire un énième essai fastidieux sur son œuvre, ils ont écrit des textes brefs (temps de lecture: 30 minutes!) et téléchargeables à petit prix (1,99€) sur Nouvelles Lectures.


http://www.lefigaro.fr/livres/2015/06/18/03005-20150618ARTFIG00361-les-livres-qui-ont-change-leur-vie.php#xtor=AL-155-[Facebook]

3274
Charleston : « Je te pardonne », lance la fille d’une victime au tueur




 Vous m'avez fait du mal, vous avez fait du mal à beaucoup de gens, mais je vous pardonne, je vous pardonne. » Dylann Roof, flanqué de deux gardes lourdement armés, est resté impassible devant les propos de la fille d'Ethel Lance, 70 ans, une des neuf morts de la tuerie de Charleston.

Lire : Etats-Unis : l’auteur de la tuerie à Charleston voulait déclencher « une guerre entre les races »

Coupe au bol et regard fixe, en uniforme rayé de détenu, le jeune homme à l’air juvénile s'est vu signifier ses chefs d'accusation et son incarcération. Le tueur présumé de 21 ans, comparaissait par vidéo interposée de sa prison, vendredi 19 juin, pour une audience de pure forme. Dylann Roof encourt la peine de mort, qui est toujours en vigueur en Caroline du Sud.

« Que Dieu ait pitié de ton âme »

Des proches des victimes se trouvaient dans la salle. Plusieurs, des sanglots dans la voix, ont évoqué les disparus, tout en affirmant « pardonner » au jeune homme. « Que Dieu ait pitié de ton âme », a ainsi déclaré la mère d'un d’entre eux, Tywanza Sanders. Lui s'est contenté de confirmer son identité, et de déclarer qu'il n'avait pas d'emploi. Il est poursuivi pour neuf chefs d'inculpation d'homicide et un chef d'inculpation de possession d'arme en relation avec un crime violent.

Après son interpellation, au cours d’un contrôle routier à environ 400 kilomètres du lieu du massacre, Dylann Roof a avoué l’ensemble des faits et aurait déclaré, selon deux responsables des forces de l’ordre vendredi cités par CNN, avoir voulu déclencher « une guerre entre les races ».



En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/ameriques/article/2015/06/20/charleston-je-te-pardonne-lance-la-fille-d-une-victime-au-tueur_4658357_3222.html#Ay720Ysu6EhkPdhV.99


3275
Cirrhose : les sodas à l'origine du syndrome du "foie gras"

Une étude révèle que la consommation de boissons sucrées pourrait favoriser l'apparition de lésions irréversibles du foie. Un avantage à mettre au crédit du "light" ?



Décidément, la consommation quotidienne de sodas n'est pas bonne pour la santé. Directement liée à l'épidémie d'obésité qui touche actuellement l'Europe et les États-Unis, elle est aussi à l'origine de lésions du foie, concluent des chercheurs de la Tufts University (États-Unis) dans une étude publiée dans le Journal of Hepatology.

Un risque qui n'est pas associé à la consommation de sodas "light"

Les chercheurs ont demandé à 2.634 hommes et femmes de reporter leur consommation de boissons sucrées (avec ou sans caféine). Ils ont ainsi classé les participants selon 3 catégories : les faibles consommateurs de sodas (1 soda de 33 mL par mois à moins d'1 par semaine), les consommateurs modérés (1 soda par semaine à moins d'une portion par jour), et les "grands" consommateurs (au moins 1 soda par jour). Puis ils ont examiné la quantité de gras présente dans le foie des participants à l’aide de la tomodensitométrie, une technique d'imagerie médicale. Verdict : les auteurs de l’étude se sont aperçus que les consommateurs quotidiens de sodas avaient un risque accru de 55 % de développer une stéatose hépatique non alcoolique (SHNA), une accumulation de graisses appelées triglycérides dans les cellules du foie (voir encadré ci-dessous). Et peu importe le sexe, l’âge, l’indice de masse corporelle et le mode de vie des participants (comme la consommation d'alcool ou de tabac). Cependant, la consommation fréquente de sodas "light" n'augmente pas le risque de SHNA, selon cette étude.

SYNDROME DU "FOIE GRAS". La stéatose hépatique non alcoolique (SHNA) est très souvent associée à la surcharge en poids et/ou au diabète de type 2, explique l'Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm) sur son site internet. Cette maladie est le plus souvent asymptomatique, mais l’accumulation d’acides gras peut entraîner une réponse inflammatoire appelée stéatohépatite non alcoolique qui favorise l’apparition d’une cirrhose (inflammation chronique qui entraine la destruction des cellules hépatiques) et dans certains cas le développement d’un hépatocarcinome (tumeur du foie la plus fréquente).

Aux États-Unis, près de 30 % de la population serait ainsi touchée par ce syndrome du "foie gras". Une situation qui devrait empirer puisque d'ici 2030, puisque près de 50 % de la population mondiale pourrait souffrir de SHNA, estiment les scientifiques.


http://www.sciencesetavenir.fr/sante/20150615.OBS0780/cirrhose-les-sodas-a-l-origine-du-syndrome-du-foie-gras.html

3276
Niger: le noma, épouvantable maladie de la misère et de la malnutrition




Un infirmier prodigue des soins à une petite fille souffrant du noma, une maladie causée par la malnutrition, le 26 mai 2015 dans un centre médical de l'ONG Sentinelles à Zinder, dans le sud du Niger (Photo ISSOUF SANOGO. AFP)


Son nez a disparu, tout comme sa lèvre et une partie de sa gencive supérieure, pour laisser place à une atroce béance : Mourdja, 13 ans, est défigurée par le noma, «maladie de la misère» causée par la malnutrition, très présente au Niger.

«Avant, c’était mieux.» Difficile d’arracher quelques mots à l’adolescente chétive, dont l’attention est fixée sur ses bracelets qu’elle triture, tant elle semble mal à l’aise.

Avant le noma, Mourdja, au regard aussi fuyant que doux, n’avait pas un terrible rictus imprimé sur le visage. Elle ne faisait pas peine à voir.

Mais le noma a tout changé. Un saignement des gencives (gingivite) qui s’est infecté a viré à la plaie gangréneuse. Trois jours plus tard, Mourdja perdait sa beauté. Son enfance.

«Le problème est que c’est une maladie très rapide. La nécrose se crée en 72 heures. Si le patient arrive chez nous avec une plaque noirâtre (sur le visage), c’est déjà trop tard», observe Fati Badamasi, une infirmière de l’ONG suisse Sentinelles, qui lutte contre la maladie.

Ali Adah, le responsable de Sentinelles au Niger, raconte plutôt «l’odeur» du noma, qui sent «la pourriture, comme un cadavre». «Quand je viens au bureau et qu’on a un nouveau cas, je le sens tout de suite.»

Mourdja, une fois infectée, avait cette odeur de mort. Issue d’une famille «très pauvre» de la province de Tahoua (centre), elle vivait dans une cabane en paille, «sans eau ni électricité», avec ses parents et «une dizaine de frères et soeurs», se souvient Aboubakar Moussa Mato, un assistant social de l’ONG.

«Le noma est dû à la malnutrition et au manque d’hygiène, remarque l’infirmière Badamasi. C’est une maladie de la misère. Or au Niger, il y a plein de misère.»

Dernier État au monde en terme de développement humain, selon l’ONU, ce pays sahélien pauvre, au taux de fécondité record (7,6 enfants par femme), est abonné aux crises alimentaires.

La malnutrition, qui tue entre 4 et 6.000 bambins nigériens chaque année, touchait en juin 2014 près de 15% des moins de 5 ans. Un terrain idéal pour le noma, qui prolifère lorsque les défenses immunitaires sont au plus bas.



- 'Demi-miracle' -



Le Niger fait tristement partie des champions de la maladie qui frappe chaque année entre 140.000 et 180.000 personnes dans le monde, principalement des enfants, d’après l’Organisation mondiale de la santé (OMS), dont la dernière estimation date de 1998.

La plupart des pays africains ont connu le noma, tout comme le Laos et certains pays d’Amérique latine, de même source.

En Europe, les derniers cas «ont été recensés pendant la seconde guerre mondiale, dans les camps de concentration, observe Benoît Varenne, un expert de l’OMS. Cela donne une idée du genre d’infection auquel on a affaire.»

Aucune statistique n’est disponible au Niger. Mais «90% des enfants meurent avant de recevoir les premiers soins, souligne le docteur Ibrahim Hamadou, coordinateur d’un Programme national contre la maladie. Ça veut dire qu’on ne connaît que les 10% restants.»

Mourdja, grâce à Sentinelles, partira bientôt pour Genève, où des chirurgiens s’attèleront à lui reconstruire nez et bouche. Elle y passera entre six mois et un an, d’opérations en périodes de rééducation, avant de rentrer chez elle.

Seymi, dont le noma avait dévoré la moitié gauche du visage, l’a précédée en Suisse. Un fragment de peau et de muscle prélevé au bord de son thorax recouvre l’ancienne blessure. Le garçonnet, dont un oeil a été détruit, reste toutefois largement défiguré.

«Ce qu’on fait, c’est un demi-miracle, mais c’est très loin d’être parfait», constate le professeur Brigitte Pittet, des hôpitaux universitaires de Genève.

«Il est très complexe de reconstruire en trois dimensions un nez avec des muqueuses, des parois buccales, des lèvres», note-t-elle, malgré de nettes améliorations au fil des ans. Certaines réparations d’enfants moins fortement touchés sont à peine visibles, se félicite le chirurgien.

Pour éviter de telles opérations, extrêmement onéreuses, les autorités nigériennes misent sur la prévention.

«Nous montrons aux mères des images monstrueuses, pour qu’elle soient choquées», et pensent à emmener très tôt leurs enfants se faire soigner, explique le Dr Hamadou. «Car quand le noma est détecté précocement, les résultats sont spectaculaires.»

La méthode fonctionne. Grâce à elle, la trentaine d’enfants traitée fin mai dans le centre de Sentinelles à Zinder (sud) ne souffrait que de simples gingivites. Mais des pics de noma sont attendus avec la saison des pluies à venir.

http://www.liberation.fr/monde/2015/06/19/niger-le-noma-epouvantable-maladie-de-la-misere-et-de-la-malnutrition_1333030

3277
L'Etat n'ose même plus parler du livre "1984" et se censure !

Mise à jour : Selon certaines sources c'est en fait le 8 juin 1949 que le roman aurait été publié, et non le 10 juin (quoi que certaines sources comme The Guardian parlent du bien 10 juin). D'où peut-être la suppression du tweet, qui reste une anecdote amusante, mais pas pour les raisons que l'on avait cru percevoir.




Ce mercredi matin, le ministère de la Culture avait communiqué sur son compte Twitter une information culturelle parmi beaucoup d'autres, en rappelant que le livre 1984 de George Orwell était sorti il y a très exactement soixante-six ans, le 10 juin 1949. Une "référence du roman d'anticipation et de science-fiction", précisait l'équipe de communication du ministère, pour évoquer le livre qui a inventé l'expression "Big Brother Is Watching You".

Mais au lendemain de l'adoption par le Sénat du projet de loi sur le renseignement, qui ne fait que renforcer le sentiment que le livre de George Orwell était effectivement un livre d'anticipation sur ce que deviennent nos sociétés modernes sclérosées et surveillées, le ministère s'est dégonflé. Comme l'ont remarqué plusieurs internautes, le tweet a disparu.

C'est dire si l'on est tombé bien bas dans la démocratie, lorsque même l'administration d'une prétendue "démocratie" n'ose plus assumer la promotion d'un livre de science-fiction qui dénonce la manière dont les démocraties peuvent devenir des dictatures, de peur que cela suscite des moqueries, voire un réveil des consciences. Pourra-t-on compter sur la "promotion George Orwell" de l'ENA pour revenir à la raison ?



http://www.numerama.com/magazine/33343-l-etat-n-ose-meme-plus-parler-du-livre-1984-et-se-censure.html

3278
Très haut débit : le retard de la France est préjudiciable pour les entreprises



Lors d’une table ronde sur les infrastructures télécoms, les dirigeants d’Objectif Fibre, de la Mission très haut débit, ou de l’Arcep, le régulateur du secteur, ont fait le point sur leurs stratégies pour permettre à la France de rattraper son retard dans le déploiement du très haut débit.

Il faut passer à la vitesse supérieure. Sans perdre de temps. Si la France veut tirer pleinement les fruits de la révolution numérique, elle doit se doter sans traîner des infrastructures nécessaires pour offrir du très haut débit à tous, aux foyers comme aux entreprises. Tel est le principal enseignement de la table ronde organisée par le Medef ce jeudi, sur le secteur des télécoms en France et en Europe.

La France n'a plus de marge de manœuvre. En février dernier, la Commission européenne a établi un indice lié à la société et à l'économie numériques. D'après celui-ci, l'Hexagone pointe à une piètre 14ème place sur les 28 états membres de l'UE, derrière l'Autriche et devant Malte. La France apparaît plombée par le volet « connectivité », où elle se situe à la 19ème position. Explications de la Commission :


« Les ménages français bénéficient d'une couverture intégrale pour le haut débit fixe et 74% des ménages ont un abonnement au haut débit fixe. En revanche, seulement 41% des ménages français disposent d'un réseau d'accès de nouvelle génération (permettant un très haut débit d'au moins 30 Mbps, Ndlr). »

6 millions de kilomètres de fibre installés en France l'an passé

Ce constat ne constitue pas une surprise. C'est la raison pour laquelle le gouvernement a lancé au printemps 2013 son plan très haut débit. Celui vise à fournir des accès à Internet dernier cri en fixe ou en mobile à tous les Français sur tout le territoire à horizon 2022. L'initiative repose en priorité sur le déploiement de réseaux de FttH (Fiber to the Home), qui amène la fibre optique directement au domicile de l'abonné. D'un montant de 20 milliards d'euros, ce plan repose sur une action coordonnée des secteurs public et privé.

Comme le rappelle Antoine Darodes, le directeur la Mission très haut débit, en charge de l'exécution du plan, celui-ci repose sur « deux moteurs » essentiels. Le premier concerne les zones denses (comme les grandes agglomérations). Ici, les opérateurs déploient la fibre sur leurs fonds propres, pour un montant global de 6 à 7 milliards d'euros. Le second concerne les zones moins denses, où les opérateurs ne vont pas spontanément car celles-ci sont bien moins (voire pas du tout) rentables. Dans ce cas, les collectivités territoriales (départements ou régions) bénéficient d'aides de l'Etat pour assurer le déploiement. Sachant que ces investissements représentent 13 à 14 milliards d'euros.

Evidemment, la mise en œuvre d'un programme aussi vaste que complexe n'est pas chose aisée. Président d'Objectif Fibre, Jean-Pierre Bonicel représente les industriels et fournisseurs impliqués dans le déploiement de la fibre optique dans l'Hexagone. A la conférence du Medef, il a indiqué qu'en 2014 « 6 millions de kilomètres de fibre ont été installés en France ». « On a su répondre à la demande. Mais la question est maintenant de savoir quels seront les besoins en 2016 et pour les prochains exercices... Va-t-il falloir produire 6, 8 ou 12 millions de kilomètres de fibre ? Nous avons besoin de visibilité, car de telles quantités nécessitent la mobilisation de gros moyens industriels », s'inquiète-t-il. Avant de fustiger « une certaine inertie » à ce sujet.

Vers une « accélération » du plan très haut débit

Dans la foulée, Antoine Darodes assure que « cette visibilité, on est en train de la construire ». Du côté des acteurs privés, il concède « qu'on a de la visibilité chez certains, pas encore chez d'autres »... Mais au niveau de « l'initiative publique », il affirme que « les projets, qui sont en construction depuis deux ans, sont en train de se concrétiser ». Plus précisément, « cela veut dire que les marchés de DSP (délégation de service public, Ndlr) concessives, sont sur le point d'être attribués. Ce sont des processus un peu longs, mais la plupart et les plus importants de ces marchés vont être attribués à la fin de l'année ou au début de l'année prochaine. » Un exemple ? « L'Alsace, cela représente 500.000 prises FttH à construire. L'attribution du marché est prévue pour la fin de l'année. En clair, dès 2016, on aura une production de quelques 50.000 prises. » Il en va de même pour le Nord-Pas-de-Calais. « Nous allons lancer une procédure dans les tous prochains jours. Celle-ci concerne 600.000 prises FttH, pour une attribution début 2016. Là aussi, il va falloir lancer la production très rapidement. »

Antoine Darodes se veut rassurant auprès des fabricants et fournisseurs de fibre. « On est en train d'agréger toutes ces données pour livrer dès que possible un calendrier aux industriels [...] pour leur permettre de réaliser les investissements dans leurs outils de production. » Au total, la mission très haut débit prévoit la construction de 6 millions de prises FttH d'ici à 2020. Pour atteindre cet objectif, Antoine Darodes promet « une accélération ».

« L'enjeu est effroyable »

« Les premières prises du plan sont sorties en décembre dernier, notamment en Auvergne et en Eure-et-Loir. On sera en vitesse de croisière d'ici le deuxième semestre 2016. Cela veut dire qu'on en sera à plus d'un million de prises publiques produites chaque année, à côté des 1,5 millions de prises déployées aujourd'hui par les opérateurs privés. »

Une montée en puissance qui, si elle est respectée, semble satisfaire Jean-Pierre Bonicel, qui a plusieurs fois souligné que le rythme actuel n'était pas suffisant.

Or pour la France, il s'agit d'un enjeu crucial. Les télécoms et ses « tuyaux » sont bel et bien le moteur de la révolution numérique. Et de sa compétitivité dépend celles de bien d'autres secteurs. « L'enjeu est effroyable », lâche Benoit Loutrel, le DG de l'Arcep, le régulateur français des télécoms. En faisant référence à des travaux récents de France Stratégie, il rappelle que bien souvent, la compétitivité des secteurs exposés à la concurrence internationale se joue dans les secteurs non exposés. Ainsi, « si l'industrie aéronautique européenne (Airbus et ses sous-traitants, Ndlr), est compétitive », c'est notamment « parce qu'elle est bien servie par le secteur des télécoms », illustre Benoit Loutrel.

http://www.latribune.fr/technos-medias/tres-haut-debit-le-retard-de-la-france-est-prejudiciable-pour-les-entreprises-483559.html

3279
« Le Mensonge dans lequel nous vivons », une puissante vidéo qui fait actuellement le tour du monde ! Et on comprend pourquoi…

video :

3280
14 Juillet 2015, une dernière chance de sauver notre pays.



3281
Je suis contre le mouvement du 14 juillet 2015 à Paris (Ironie)



http://goo.gl/lzOBe0
Notre groupe facebook étant devenu secret, si vous souhaitez le rejoindre faites nous en part en envoyant un message sur notre page. Merci.
Twitter: https://twitter.com/VeritesCachees

3282
Anonymous fr ► Le 14 juillet 2015, le peuple Français reprend son destin en mains !



Source: https://www.youtube.com/channel/UCRjg...
Twitter: https://twitter.com/Anonymessagefr https://twitter.com/le__partageur

3283
Liberté d'expression vous avez dit !!!



Voyez comment la liberté d'expression se manipule... Mélange de 3 faits, Charlie hebdo (2015), et dieudonné (2008) Et rien à changé !!! Cette liberté pour lequel ils se battent tous, 17 personnes en sont mortes dans un attentat terroriste qui mélangeait censure et communauté juive... Suivez nous aussi sur notre page Facebook officielle

3284
(Anonymous) Le temps du deuil


3285
En souvenir à Said Bourarach. Que le procès de ses barbares soit exemplaire



A l’heure où cette effroyable affaire pourrait enfin connaître le dénouement judiciaire désespérément attendu par les proches de Saïd Bourarach, retour sur cette vidéo réalisée en mémoire d’un mari et père de famille aimant, féru de mécanique, foudroyé dans la force de l'âge, à seulement 35 ans, dans le cadre de sa mission de surveillance du magasin de bricolage Batkor de Bobigny, et dont le corps, retrouvé sans vie