Voir les contributions

Cette section vous permet de consulter les contributions (messages, sujets et fichiers joints) d'un utilisateur. Vous ne pourrez voir que les contributions des zones auxquelles vous avez accès.


Messages - mike

3361
Cybercriminalité, Hacker, Spammer, D Dos, DarkNet, Anonymous Reportage Streaming Francais Fr


3362
Abus de pouvoir de la police envers des Anonymous


3363
Anonymous ► Rendons hommage à tous les illuminés, à tous les rebelles, aux agitateurs




3364
Projet de loi numérique : les principales annonces de Manuel Valls



Le gouvernement veut inscrire dans la loi "une définition claire de la neutralité du net". Le projet de loi sera examiné par l'Assemblée nationale cet automne.

Manuel Valls a présenté jeudi la « stratégie numérique du gouvernement », en préambule à un prochain projet de loi, qui doit poser les jalons d'un Etat plus moderne et protecteur en matière d'internet, et en parallèle de la remise d'un rapport du Conseil national du numérique (CNNum) contenant 70 propositions.

Sur la scène de la Gaité Lyrique à Paris, entouré notamment du ministre de l'Economie Emmanuel Macron et de la secrétaire d'Etat au numérique Axelle Lemaire, le Premier ministre a estimé qu'il y avait "un avant et un après Snowden" et que les "données personnelles" devaient être "protégées".

Passage en revue des principales annonces.

1/ « Une définition claire de la neutralité »

Le Premier ministre a indiqué vouloir « inscrire dans la loi une définition claire de la neutralité du net qui assure à tous un même accès aux réseaux pour tous les opérateurs ».


Il a également annoncé une concertation sur la régulation des plateformes prévue dans la Loi Macron, précisant qu'il attendait d'elles des "pratiques non biaisées et des règles claires de référencement".

2/ « Un droit au maintien de la connexion » pour les plus modestes

Valls demande aux opérateurs de travailler avec le gouvernement pour s’assurer que les plus modestes aient « un droit au maintien de la connexion »


3/ Ouverture d'un "emploistore"

Manuel Valls a annoncé l'ouverture d'un "emploistore", une sorte de guichet unique qui regroupera les services numériques de Pôle emploi et ceux proposés par les autres acteurs publics et privés du secteur. Pôle Emploi va ouvrir ses données sur le marché du travail "pour évaluer les compétences, poser un diagnostic, créer une application dédiée à un secteur d’activité spécifique", précise l'agence . Davantage de détails seront donnés par le ministre du travail François Rebsamen le 4 juillet prochain.



4/ "Open data par défaut pour les données publiques"

Manuel Valls veut "accélérer la transition numerique de l'administration". La plateforme dédié aux développeurs etatplateforme.modernisation.gouv.fr sera ouverte cette année. Ils pourraient avoir accès à des données jusqu'ici inaccessibles : le gouvernement compte inscrire "dans la loi le principe de l'open data par défaut pour les données publiques", a précisé Manuel Valls.

5/Un projet de loi ouvert aux amendements du grand public

Le projet de loi est actuellement en arbitrage a Matignon et sera mis en ligne dans sa version initiale avant la fin du mois, pour pouvoir fait l'objet d'une "relecture" par le grand public. Il sera examiné à l'Assemblée nationale au cours de "cet automne", a précisé Manuel Valls.

En savoir plus sur http://www.lesechos.fr/tech-medias/hightech/021146294271-projet-de-loi-numerique-les-principales-annonces-de-manuel-valls-1129535.php?GjwfyotR38e3x7cv.99

3365
Logiciels / Google lance une page dédiée au ramadan
« le: 18 juin 2015 à 22:29:44 »
Google lance une page dédiée au ramadan



L'entreprise américaine propose aux internautes musulmans de consulter les horaires de lever ou de coucher du soleil mais aussi de trouver le restaurant halal le plus proche.

Google veut nous accompagner dans notre quotidien, jusque dans les moindres détails. À l'occasion du ramadan, le groupe américain a lancé une page dédiée au mois saint pour les musulmans. Les internautes peuvent y consulter les horaires du lever et du coucher du soleil selon leur position géographique, une carte des restaurants halal les plus proches ou encore une liste de recettes de cuisine. Google a également sélectionné des vidéos et des applications susceptibles d'intéresser les internautes. «Alors que je vis à plus de 3000 kilomètres de ma famille, j'utilise désormais la technologie pour me rapprocher d'eux durant le ramadan», explique Zain Jamal Masri, employé de Google, qui présente le projet sur le blog officiel de l'entreprise.

De nombreuses applications

Cette page, une initiative inédite pour Google, est en fait une collection de «cartes intelligentes» à thème qui peuvent être utilisées sur Google Now, le compagnon virtuel pour mobile. Les internautes peuvent se connecter avec leur compte Google+ et récupérer les informations qu'ils souhaitent consulter sur leur smartphone, par exemple les horaires de lever et coucher du soleil. Les cartes sont mises à jour en temps réel. Ce n'est la première fois que Google utilise ses ressources à l'occasion d'une fête: depuis plusieurs années, l'entreprise américaine permet de suivre la tournée du père Noël sur son service de cartographie, Google Maps.

Le ramadan a inspiré d'autres entreprises du Web. Twitter fait par exemple apparaître un emoji de croissant de lune à côté du hashtag #ramadan. Le blogueur Fateh Kimouche, créateur du portail Al Kanz, a quant à lui développé un «robot» (un compte automatique) sur le site: il suffit de lui envoyer un tweet pour obtenir les horaires de prière ou de l'iftar dans sa ville. Il existe enfin de nombreuses applications qui permettent aux musulmans de mieux vivre leur foi, en les aidant à trouver la Mosquée la plus proche ou même à lire ou écouter le Coran. Google leur dédie d'ailleurs une catégorie sur son magasin d'applications, Google Play. Sans oublier de mettre en avant ses propres services, comme YouTube ou Google Photos.


http://www.lefigaro.fr/secteur/high-tech/2015/06/18/32001-20150618ARTFIG00116-google-lance-une-page-dediee-au-ramadan.php#xtor=AL-155-[Facebook]

3366
10 Citations bouddhistes pour être en paix avec vous-même

Pour suivre ces citations, la religion, vos antécédents et les positions idéologiques n’ont pas d’importance.
 Bouddha a inspiré un grand nombre de personnes, partout dans le monde, à donner le meilleur d’eux-mêmes. Certaines de ses citations sont les plus intelligentes et les plus percutantes car elles changent la vie. En étudiant sa philosophie, il est possible d’apprendre tellement de choses et de profiter de la vie au maximum.
« L’esprit est responsable de toutes mauvaises actions. Si l’esprit est transformé, restera–t-il de mauvaises actions ? »
Il faut changer sa manière de penser pour s’améliorer. Si votre processus de réflexion change, votre vie changera.

« Tout ce que nous sommes résulte de nos pensées. L’esprit est tout. »
En d’autres termes, nous sommes ce que nous pensons. C’est-à-dire qu’on ne peut pas être bons si on ne le pense pas. On ne peut pas réussir dans la vie si au fond de nous-même on n’y croit pas. Nos croyances en nous-mêmes changent, tout comme nos résultats.

« La conquête de soi est bien plus supérieure que la conquête d’autrui. »
Il est plus facile de décortiquer les gens plutôt que de se décortiquer soi-même. C’est la tâche la plus gratifiante parce que c’est votre plus grand challenge.

« Ce que vous pensez, vous le devenez. »
Certaines personnes ont du mal à se fixer des objectifs dans la vie. Par contre, si vous voyez grand, de grandes choses feront leurs apparitions dans votre vie. Peu importe ce que les gens pensent de vous, vous pouvez devenir ce que vous voulez, du moment que vous le pensez.

« Votre travail c’est la découverte, votre tâche est de s’y consacrer avec tout votre cœur. »
Si votre travail ne vous donne pas envie de vous lever chaque matin, il est peut-être bien temps de le changer. La vie est trop courte pour ne pas faire ce qu’on aime.

« Le secret de l’existence et de ne pas avoir peur. N’ayez pas peur de ce qu’il deviendra de vous, ne dépendez de personne. Votre libération aura lieu quand vous rejetterez toute sorte d’aide. »
Certaines personnes ont des peurs qui les empêchent de rêver. Ils ont une liste de choses à terminer parce qu’ils ont peur de ce que les autres peuvent penser d’eux. Quand vous enlevez la peur de votre esprit, la vie sera plus simple.

« Vous ne pouvez pas parcourir le chemin sans devenir le chemin lui-même. »
Vous ne pouvez pas avancer dans la vie si vous ne donnez pas votre maximum. Vous devez créer votre propre chemin parce que ce sera le meilleur. Ceci implique que vous ne pouvez pas suivre le chemin de quelqu’un d’autre.

« Le vrai échec dans la vie c’est de ne pas avoir été vous-même. »
Certaines personnes se cachent par peur de ce que la société peut penser d’elles. Ceux qui n’ont pas peur de se cacher n’ont peur de rien. Exprimez-vous, suivez vos pensées et n’ayez pas peur d’être vous-mêmes.

« Vous ne serez pas puni pour votre colère mais par votre colère. »
Ceux qui vivent avec de la jalousie et de la haine n’iront pas loin. Si vous laissez tomber le passé, vous aurez moins de ressentis. Ne perdez pas votre patience à essayer de contrôler des choses qui ne se contrôle pas. Consacrer votre temps aux choses que vous pouvez contrôler et prenez le temps de reconnaître votre colère et de l’oublier.

« La mort n’est pas effrayante pour quelqu’un qui a vécu avec sagesse. »
Si vous profitez de la vie au maximum vous n’aurez pas peur de mourir demain. Si ce n’est pas ce que vous ressentez chaque jour, vous devez faire un changement dans votre vie. Ceux qui n’ont pas peur de mourir ont appris à vivre.

http://www.santenaturelle.org/10-citations-bouddhistes-pour-etre-en-paix-avec-vous-meme/

3367
Anonymous Révélation Gouvernement




3368
Lettre d'information pour les nouveaux Anonymous


3369
Anonymous « Unissons nous ! »


3370
Anonymous- Comment Rejoindre Anonymous ?


3371
Anonymous - Requiem for the system (musique - Requiem for a dream)


3372
Sécurité routière : les oreillettes au volant interdites dès le 1er juillet

Ce jeudi matin, la fin de l'autorisation des oreillettes à partir du 1er juillet sera annoncée par le ministère de l'Intérieur. La liste des sanctions sur la route se renforce.



Un accident corporel sur dix est lié à l'usage d'un téléphone au volant. Une statistique à laquelle le gouvernement ne peut plus se résoudre, surtout quand les chiffres de la mortalité routière augmentent. Alors qu'il était déjà interdit de tenir son portable en main au volant, s'équiper d'une oreillette ou de casques audio sera passible d'une amende à partir du 1 er juillet et d'un retrait de 3 points.

Cette mesure, comme l'adoption d'un seuil d'alcoolémie à 0,2 g/l de sang pour les jeunes conducteurs, le ministère de l'Intérieur les détaillera ce matin. La règle s'appliquera aux automobilistes comme aux conducteurs de deux-roues qui ne pourront plus coincer leur mobile entre leur casque et leur oreille, comme ils le font aujourd'hui.


http://www.leparisien.fr/automobile/securite-routiere/securite-routiere-de-plus-en-plus-d-interdits-au-volant-18-06-2015-4871827.php#xtor=AD-1481423551

3373
Charleroi: la SPA, victime des extrémistes animaliers, a dû fermer sa page Facebook

C’est un directeur particulièrement agacé qui s’est confié à nous hier : il y a quelque temps, la SPA de Charleroi a été contrainte de fermer sa page Facebook. En cause, les commentaires injurieux voire diffamatoires postés par certains extrémistes de la cause animalière.



«  En 2015, c’est un comble de devoir se passer des réseaux sociaux, constate Franck Goffaux. Pourtant, nous avons dû en arriver à cette extrémité car ce n’était plus gérable. Vous n’imaginez pas à quel point c’est démoralisant pour les 18 personnes qui travaillent ici à temps plein, et combien cela peut être dégradant pour notre institution. »

Cette page Facebook avait été créée il y a deux ou trois ans, dans la foulée du nouveau site internet de la société protectrice des animaux.

Elle avait des verrous : «  Seule la SPA avait l’autorisation de poster des messages – annonces d’événements, conseils avant les vacances, appel aux bénévoles, etc. – mais le public pouvait répondre, commenter, évidemment. Et cette page s’est transformée en litanie d’insanités, de grossièretés, de menaces, qui finalement n’avaient plus rien à voir avec les messages que nous déposions. Nous avons donc dû prendre une décision, à notre grand regret. »

Les plus virulents ? Ceux qu’on pourrait appeler les militants « anti-euthanasie », qui n’y vont pas par quatre chemins : «  Je sais que certains me traitent de meurtrier, poursuit Franck Goffaux. Je le prends d’où ça vient. Mais franchement, ce n’est pas facile tous les jours pour mes proches. Savez-vous qu’un jour, quelqu’un a demandé à ma mère ce que ça lui faisait d’avoir mis au monde un assassin ?  »


http://www.lanouvellegazette.be/1312911/article/2015-06-17/charleroi-la-spa-victime-des-extremistes-animaliers-a-du-fermer-sa-page-facebook

3374
Encyclique : le pape François appelle à une révolution environnementale

Le pape François a exhorté jeudi les responsables mondiaux à agir vite pour sauver la planète, menacée de destruction par le réchauffement et le consumérisme, dans une encyclique sur l'environnement en forme de manifeste contre l'égoïsme des plus riches.

Il a l'ambition de s'adresser à tous, pas seulement aux 1,2 milliard de catholiques. L’encyclique sur l’environnement, «Laudato si» («Loué sois-tu»), publiée officiellement ce jeudi, est un texte de 192 pages dédiés aux défis environnementaux, très attendu à quelques mois de la COP21.

Le pape François, qui régulièrement bouscule les conservatismes et s'empare de sujets sur lesquels on ne l'attendait pas, y détaille sa vision de la situation climatique mondiale.

La « soumission » du politique à la finance

« La soumission de la politique à la technologie et aux finances se révèle dans l'échec des Sommets mondiaux sur l'environnement », écrit Jorge Bergoglio dans ce texte. Le pape François ne se contente pas de regretter l'échec des négociations passées. Il dénonce également un système au service des puissances d'argent.

Le droit à la propriété privée n'est pas « intouchable »

Le ton de l'encyclique surprend par sa radicalité sociale, d'autant plus que le pape sépare volontiers les chapitres très politiques et économiques de ceux spirituels, ce qui rend son message plus percutant. Il affirme ainsi que le droit à la propriété privée n'est « pas absolu et intouchable», et s'attaque à de nombreux thèmes, qui vont de l'exploitation de la forêt amazonienne à la privatisation de l'eau dans les villes.

« Tu sais que le désordre me plait », a-t-il confié à un de ses proches, selon le quotidien Repubblica.

Pour une révolution sociale

« L'heure est venue d'accepter une certaine décroissance dans quelques parties du monde, mettant à disposition des ressources pour une saine croissance en d'autres parties », poursuit-il dans ce qui s'apparente à un véritable manifeste pour une révolution sociale, environnementale et économique.

 Les pays riches et pollueurs ont le devoir d'aider les pays les plus pauvres dans la transition énergétique, affirme le pape François. « On ne parvient pas, dans la communauté internationale, à des accords suffisants sur la responsabilité de ceux qui doivent supporter les coûts de la transition énergétique », déplore-t-il dans ce texte qui rappelle que les populations les plus pauvres sont aussi les plus vulnérables face au changement climatique.

La mise en cause des multinationales

 Le pape François estime également que c'est la mainmise des multinationales qui entrave la cause environnementale : « Il est prévisible que le contrôle de l'eau par de grandes entreprises mondiales deviendra l'une des principales sources de conflits de ce siècle ».

« La technologie reposant sur les combustibles fossiles très polluants - surtout le charbon, mais aussi le pétrole et, dans une moindre mesure, le gaz - a besoin d'être remplacée, progressivement et sans retard », écrit le pape dans ce texte, qui invite l'humanité à changer ses habitudes de vie et ses modes de production.

L'homme, principal fautif

C'est un point qui déplaira fortement aux conservateurs américains climato-sceptiques : le pape François affirme que le réchauffement climatique n'est pas le seul fait de la nature. La faute est partagée avec l'activité humaine, qui est la principale responsable de la destruction des écosystèmes.

« La plus grande partie du réchauffement global des dernières décennies est due à la grande concentration de gaz à effet de serre émis surtout à cause de l'activité humaine », écrit ainsi Jorge Bergoglio.



L'encyclique a fait réagir

« François ne se contente pas de mettre une petite touche verte » à l'enseignement de l'Église catholique avec son encyclique sur l'écologie, a estimé jeudi l'évêque français en charge de ces questions, qui a salué « une parole forte adressée à l'humanité ».

« Nous avons là un texte puissant, éclairant, et un renfort inespéré pour une mobilisation exigeante et positive pour mettre l'humanité, fin 2015, au pied d'une nouvelle ère », s'est enthousiasmé Nicolas Hulot, en allusion à la COP21 que Paris accueillera dans quelques mois.

 Des représentants du Parti républicain américain, dont le possible futur candidat à la Maison Blanche, Jeb Bush, ont eux réagi «vertement», affirmant n'avoir pas à prendre leurs ordres auprès du pape, selon des médias italiens et américains.

 L'ancien ministre de l'Ecologie Jean-Louis Borloo a qualifié l'encyclique « d'événement considérable et décisif ». « Elle développe une vue globale des enjeux et souligne l'urgence absolue à soutenir financièrement les pays d'ores et déjà victimes du dérèglement climatique », a-t-il développé, plaidant pour la mise en place de « subventions de 10 milliards de dollars par an au profit des pays vulnérables » afin que ceux-ci sortent « de la spirale vicieuse de la pauvreté en finançant l'accès à l'énergie qui conditionne l'accès à l'eau, à l'agriculture, à l'éducation, à la santé, à l'emploi et à la sécurité ».


3375
L'économie circulaire pourrait employer un million de personnes en France

Une étude indique qu'une réduction substantielle de notre consommation en ressources naturelles permettrait de créer 200.000 à 400.000 emplois supplémentaires aux 600.000 actuels. Les régions se mobilisent pour lancer des projets de territoire.

Alors que la commission de l'environnement du Parlement européen a adopté aujourd'hui un rapport sur l'économie circulaire qui en appelleà l'introduction d'objectifs contraignants pour l'efficacité énergétique et la réduction des déchets à la source, une étude estime que le potentiel de création d'emplois de ce secteur n'en est qu'à ses débuts. Les produits plus durables, réutilisables et recyclables sont aussi ceux qui mobilisent plus de main d'oeuvre. Selon l'Institut de l'économie circulaire, qui a mené cette étude, ce sont près de 600.000 personnes en France qui travaillent déjà dans ce secteur.

Les emplois concernés relèvent de sept secteurs, répertoriés par l'Ademe comme étant constitutifs de l'économie circulaire : l'approvisionnement durable ; l'écoconception ; l'écologie industrielle et territoriale ; l'économie de fonctionnalité ; la consommation responsable ; l'allongement de la durée de vie des objets ; le recyclage et la valorisation des déchets. Si l'on raisonne par "piliers", l'économie circulaire repose principalement sur le recyclage, l'allongement de la durée de vie des produits et l'approvisionnement durable, qui, selon l'étude, couvre l'ensemble des activités de protection de l'environnement, de la gestion des eaux usées à la remédiation des sols, de la récupération d'objets usagés à la production d'énergies renouvelables.

Un vaste périmètre

L'état des lieux de l'emploi dans les autres composantes de l'économie circulaire est plus difficile à établir. Ainsi, selon l'Institut de l'économie circulaire, " l'économie de fonctionnalité, l'écoconception ou l'écologie industrielle, qui sont des disciplines étayées sur le plan académique, restent relativement peu étudiées à une échelle macroéconomique. De nombreux exemples montrent pourtant qu'un potentiel de création d'emplois important existe pour chacun de ces piliers".

L'écoconception, qui vise à optimiser l'efficacité de l'utilisation de la matière dès la phase d'élaboration des produits, peut aussi bien être mise en oeuvre par les entreprises engagées dans les écoactivités que dans des entreprises traditionnelles. Elle permet notamment aux entreprises de limiter leur vulnérabilité aux variations de prix des matières premières tout en se positionnant comme un acteur durable auprès des consommateurs.

L'économie de fonctionnalité mise sur la vente de l'usage plutôt que du produit. " Elle est généralement fortement créatrice d'emplois", estime l'étude. Exemple : les solutions pour les pneus des poids lourds développées par Michelin vendues au kilométrage, la vente des impressions plutôt que des imprimantes par Ricoh.

Quant à l'écologie industrielle, dont l'objectif est d'optimiser les flux de matières entre entreprises, " il n'existe pas à ce jour en France d'évaluation macroéconomique des contributions des démarches d'écologie industrielle en termes d'emplois", mais certaines démarches sont prometteuses, comme celle de la SNCF, qui valorise les matériels roulants et les rails radiés. Selon les travaux de l'Ademe en 2011, le développement de projets d'écologie industrielle devrait permettre d'assurer la création de 1.300 emplois supplémentaires en 2020.

Des emplois non délocalisables

C'est en compilant un ensemble de données produites par l'Ademe, le CGEDD et l'ONEMEV que l'Institut de l'économie circulaire est parvenu au chiffre de 600.000 emplois déjà créés dans le secteur. L'économie verte semble moins affectée par le chômage que le reste des secteurs. Ainsi le CGEDD calcule qu'une hausse à court terme de 5 millions de tonnes de déchets recyclés pourrait créer plus de 3.000 emplois à temps plein. En revanche, l'automatisation des centres de tri pourrait supprimer jusqu'à 5.000 emplois. Au final, le bilan est largement positif, tant en nombre qu'en termes de qualité des emplois créés, car ils ne sont pas délocalisables. De fait, la vente de l'usage plutôt que de l'objet implique une proximité des fournisseurs, qui assurent localement les prestations garantissant la réutilisation des objets.

Il en va de même pour l'écologie industrielle, qui "permet d'impulser de nouvelles filières locales" et de renforcer l'ancrage territorial des entreprises. Au final, l'étude souligne que l'économie circulaire s'adresse à un large éventail de compétences et de niveaux de qualification : " Les travailleurs les plus qualifiés ont un rôle majeur à jouer dans l'innovation et la conceptualisation de nouvelles boucles de production, tandis que des emplois de moindre qualification sont nécessaires pour entretenir les boucles de matières (collecte sélective, réparation, désassemblage et réassemblage, etc.)."

Prochaines étapes

Il reste à lancer une vaste étude prospective transversale permettant d'affiner le potentiel de création d'emplois de l'économie circulaire, secteur en pleine émergence. Plusieurs études européennes ont été diffusées, en amont de la préparation d'une directive en attente, reportée par la Commission. L'étude European Bioplastics de 2014 estime par exemple qu'il est possible de créer 100.000 emplois dans le secteur d'ici 2017. Dans le même esprit, le European Compost Network juge que l'adoption du paquet économie circulaire aurait permis d'ajouter 100.000 emplois aux 50.000 déjà existant dans ce domaine en Europe.

Pour Grégory Giavarina, directeur de l'Institut d'économie circulaire, le secteur est en pleine montée en puissance, autour de "gros projets, tels que les filiales de recyclage des anciens compteurs de GRDF, en lien avec des acteurs territoriaux et des entreprises de l'économie sociale et solidaire". En matière d'écologie industrielle, les perspectives vont se préciser dans quatre régions pilotes (Bretagne, Aquitaine, Haute Normandie, Rhône Alpes), mobilisant 600 entreprises, afin d'identifier leurs priorités et de mobiliser les acteurs.

Au Royaume-Uni, l'étude publiée en 2015 par Morgan et Mitchell estime qu'un scénario dit de transformation, sur la base d'un taux de recyclage global de 85%, d'un taux de récupération de 50% pour les produits électroniques et les équipements, et une extension importante du secteur du réemploi et de la réutilisation aboutirait à la création de 517.000 emplois d'ici à 2030. L'extrapolation de ce scénario à la France se solderait par 440.000 emplois.

http://www.actu-environnement.com/ae/news/economie-circulaire-emploi-24764.php4#xtor=AL-33?utm_source=twitterfeed&utm_medium=facebook