Voir les contributions

Cette section vous permet de consulter les contributions (messages, sujets et fichiers joints) d'un utilisateur. Vous ne pourrez voir que les contributions des zones auxquelles vous avez accès.


Messages - mike

3436
Le juge anti-mafia Imposimato accuse le groupe Bilderberg de terrorisme



Le groupe international Bilderberg est impliqué dans les attentats tragiques des années 1970 et 1980 en Italie, organisée d'abord par des cellules terroristes fascistes puis par la mafia. C'est le président honoraire adjoint de la Cour de Cassation italienne, Ferdinando Imposimato, qui le révèle à l'occasion de la présentation à Naples de son nouveau livre « La république des tragédies impunies ». « Désormais, nous savons tout de la stratégie de la terreur qui fut mise en place par le réseau Gladio (« Stay behind », ou « rester

3437
Hors europe / Yulin, le festival de la barbarie
« le: 17 juin 2015 à 23:00:42 »
Yulin, le festival de la barbarie




Le 21 juin, la ville de Yulin (Chine) célèbrera comme chaque année le solstice d’été en massacrant des milliers de chiens et de chats. Il est urgent de dire stop !

 






 
Si vous souhaitez mesurer l’horreur de la nature humaine, c’est à Yulin qu’il faut aller. Tous les ans, pour fêter le solstice d’été, cette ville du sud-est de la région autonome du Guangxi, en Chine, organise une boucherie canine et féline à ciel ouvert. Pendant les jours qui précèdent l’évènement, les marchands exposent les animaux vivants, comprimés dans des cages de fer. Chiens et chats sont brandis au moyen d’une lance qui leur enserre le cou, tués sur place à coup de bâtons puis saignés. De l’avis des amateurs, plus la bête souffre, plus la viande sera goûteuse…

Comme dans le cochon, tout est bon : on repart du marché le panier rempli de museaux, de pattes et de queues fraîchement coupés. Le soir du 21 juin, on ripaille autour de grandes tablées. Chiens et chats se dévorent frits, grillés ou bouillis, accompagnés de lychees et d’alcool fort. Selon la coutume traditionnelle, grignoter du canidé et du félin aurait des vertus médicinales. Après tout, notre propre société reste convaincue que la consommation de chaire animale est nécessaire à notre vitalité, mais la torture et la mise à mort s’effectuent à l’abri des regards: c’est meilleur pour la digestion.

Les annonces mensongères des autorités

Officiellement, environ 10 000 chiens et 4 000 chats sont exterminés lors du festival de Yulin. Le chiffre serait plus proche des 40 000 chiens et 10 000 chats, selon les associations chinoises de défense des animaux. Les élevages-abattoirs clandestins pullulent et malheur à ceux qui laissent vadrouiller leurs bêtes ; elles sont kidnappées dans les rues par les ramasseurs professionnels. S’ensuit un début de vie concentrationnaire dans des hangars. Transportés ensuite dans des conditions invraisemblables, victimes de faim, de déshydratation, de maltraitances, beaucoup d’animaux ne survivent pas. A quoi bon puisqu’ils finiront sur les étalages.

Depuis quelques années, les associations chinoises pointent du doigt le festival de Yulin, soutenues par les amis des animaux du monde entier. « La Chine est le plus gros consommateur de chiens (10 à 20 millions par an) et de chats en Asie, rappelle Brigitte Auloy, chargée de mission de la Fondation Brigitte Bardot. Deux millions de Chinois s’y opposent et 31 députés ont proposé au gouvernement d’interdire cette consommation et les traditions barbares qui s’y rapportent comme le festival de Yulin. Une pression internationale est une aide précieuse pour mettre fin au massacre ». Face au boycott et à la polémique qui ne cesse d’enfler, le gouvernement local de Yulin sous-entend régulièrement, par voie de presse, que le festival sera annulé. L’annonce (mensongère) avait déjà été faite l’année dernière. En Chine, chiens et chats restent le meilleur repas de l’homme.   



http://www.parismatch.com/Actu/Societe/Viande-de-chien-et-de-chat-Yulin-le-festival-de-la-barbarie-759642

3438
L’OMS appelle tous les pays à « se préparer » à des épidémies comme le MERS coronavirus




L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a estimé mercredi 17 juin que l’épidémie du MERS coronavirus qui sévit actuellement en Corée du Sud était « un signal d’alarme pour tous les pays ». Dans le même temps, le ministère de la santé sud-coréen a annoncé la mort d’une femme de 54 ans, vingtième victime de la maladie, et la contamination de huit nouvelles personnes.

Lire aussi : Le MERS coronavirus continue de tuer en Corée du Sud

Le comité d’urgence de l’OMS s’est réuni mardi pour évoquer l’épidémie, la plus importante en dehors de l’Arabie saoudite, premier foyer du MERS coronavirus. L’épidémie a « surpris tout le monde » en Corée du Sud, ce qui a contribué au « retard » de la réponse médicale, a indiqué Keiji Fukuda, directeur général adjoint de l’OMS pour la sécurité sanitaire lors d’une conférence de presse à Genève. Il a en conséquence appelé « tous les pays à se préparer » à ce type d’épidémie.

Toutefois, M. Fukuda a ajouté que le comité avait décidé « à l’unanimité que la situation était préoccupante mais qu’elle ne [constituait] pas une urgence de santé publique de portée internationale ».

Lire aussi : Le MERS affecte durement l’économie sud-coréenne

En Corée du Sud, 162 personnes ont été infectées par le MERS coronavirus et 19 ont été déclarées officiellement guéries. S’il n’existe à ce jour aucun vaccin ou traitement pour ce virus, il tue moins en Corée du Sud (taux de mortalité de 10,7 %) qu’en Arabie saoudite où 412 personnes sont mortes depuis 2012 sur les 950 contaminées (35 %).

En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/asie-pacifique/article/2015/06/17/l-oms-appelle-tous-les-pays-a-se-preparer-a-des-epidemies-comme-le-mers-coronavirus_4655944_3216.html#z2Cc5kbWHKELgpgR.99

3439
Torture : la CIA accusée d'expérimentations médicales sur des humains



L'Agence centrale du renseignement américain a chargé son directeur «d'approuver, modifier ou désapprouver toutes les propositions concernant la recherche sur des sujets humains», selon un document consulté par The Guardian. Des directives qui seraient encore valides.

De nouvelles révélations secouent la CIA. L'agence centrale du renseignement Américain (CIA) aurait mis en place des directives explicites concernant des expérimentations médicales sur des humains, des traitements qui auraient eu lieu avant, pendant et après le 11 septembre 2001, indique The Guardian.

Le quotidien britannique tient ces informations d'un document exclusif de l'Union américaine pour les libertés civiles (American Civil Liberties Union, ACLU), une association à but non lucratif américaine basée à New York. Ces révélations ont été obtenues grâce à la loi Freedom of Information Act, une loi américaine qui oblige les agences fédérales à transmettre leurs documents. Le document a été créé en 1987 mais il a été mis à jour au fil des années et il reste valide aujourd'hui, indique le quotidien britannique.

Des révélations similaires avaient déjà fait trembler la CIA en 2014, lors de la publication par le Comité de renseignement du Sénat des Etats-Unis d'un rapport dévoilant des abus de la CIA sous la présidence de George W. Bush. Mais la nouveauté, dans ce document consulté par le Guardian, c'est qu'il est clairement mentionné que le directeur de la CIA a le pouvoir «d'approuver, modifier ou désapprouver toutes les propositions concernant la recherche sur des sujets humains».

Le directeur aurait ainsi le pouvoir de fixer les limites médicales des traitements infligés aux détenus alors même qu'aucun directeur de la CIA n'a jamais eu aucune compétence médicale. Les experts interrogés par le Guardian soulignent en outre que ces limites ont déjà été franchies par l'agence fédérale lors d'interrogatoires musclés ou pendant la détention de prisonniers après le 11 septembre 2001.

Des tortures sous contrôle médical

La présence de personnel médical lors de ces interrogatoires n'est pas de nature à rassurer les experts, comme en atteste celui d'Abu Zubaydah. Ce dernier est connu pour avoir subi des «techniques d'interrogatoires abusives, comme par exemple des simulations de noyade. Des sévices qui ont pris fin lorsque ce dernier est devenu inconscient avec des bulles qui sortaient de sa bouche grande ouverte, il a alors été ranimé par le personnel médical de la CIA, ce qui a plus tard été qualifié de torture», indique le quotidien. Ces «tortures» ont ainsi été conduites avec l'assentiment du personnel médical. Un médecin a même admis que Zubaydah «paraissait très résistant à la simluation de noyade. Il a vomi plusieurs fois durant la séance, des grains de riz et des haricots. Il n'avait pourtant pas mangé 10 heures avant, ce qui est surprenant et même perturbant. Nous envisageons de le nourrir maintenant. Nous vous rendrons compte de la prochaine session de simulation de noyade», note le docteur. Un autre médecin avait indiqué en objet d'un mail: «des températures basses acceptables». Tout le monde a admis que pour mener de telles expérimentations médicales, la CIA aurait dû avoir le consentement des détenus, ce qu'elle n'avait pas. «Il y avait un fossé entre les règles et les interrogatoires réellement menés», explique un membre de la CIA au journal.

Un rapport retentissant rendu public en décembre 2014, avait déjà révélé que l‘agence d'espionnage a torturé des détenus après les attentats du 11 septembre 2001 plus brutalement qu'elle ne l'avait reconnu. Mais les conclusions de ce rapport, transférées au ministère de la Justice, n'ont jamais été suivies d'effet.

http://www.lefigaro.fr/international/2015/06/16/01003-20150616ARTFIG00428-torture-la-cia-accusee-d-experimentations-medicales-sur-des-humains.php

3440
Attentat à Charlie Hebdo : la vidéo "amateur" était falsifiée

Découvrez comment – et pourquoi – les premières images de l’attentat de Charlie Hebdo ont été délibérément altérées.

Il était précisément midi, ce mercredi 7 janvier 2015.




Vingt minutes seulement après le départ des hommes responsables de l’attaque de Charlie Hebdo, la chaîne I-Télé diffusait déjà les premières images – confuses et saccadées – de l’événement.

À 11 h 47, le vidéaste à l’origine de ces images – capturées depuis le toit de l’immeuble – avait posté ce tweet :

 


Journaliste de l’agence Premières Lignes, Martin Boudot apparaît curieusement (vers 0’33) dans la vidéo qu’il aurait pourtant lui-même filmé
– aux alentours de 11 h 40.



Sollicité ensuite par CNN et BFMTV au sujet de son scoop, Boudot a tenu une étrange déclaration sur l’antenne de RMC.
Lors de son entretien (réalisé
– en direct
– le lendemain matin) avec Jean-Jacques Bourdin, le jeune homme, issu de la promotion 2008 de l’École publique de journalisme de Tours, a ainsi affirmé incidemment ( à 11’50) qu’« on connaissait bien le responsable de la maintenance » qui fut abattu
 – en premier
– par les terroristes.

Problème : l’homme en question
– dénommé Frédéric Boisseau et salarié de Sodexo
– effectuait là son premier jour dans l’immeuble dans lequel se côtoyaient, depuis l’été dernier, les équipes de Charlie Hebdo et de Premières Lignes.


Détail troublant : le patron de Boudot a exprimé la même contre-vérité, à deux reprises. Interviewé en fin de soirée sur CNN puis le lendemain par une chaîne canadienne, Paul Moreira – fondateur de l’agence dirigée aujourd’hui par son collègue Luc Hermann (tous deux dans l’image ci-dessus) – a également prétendu bien connaître – et même « apprécier » – Frédéric Boisseau dont il dit l’avoir croisé « chaque matin ».

http://www.egaliteetreconciliation.fr/Attentat-a-Charlie-Hebdo-la-video-amateur-etait-falsifiee-30957.html
 

3441
Charlie Hebdo : le mensonge de Jeannette Bougrab qui pourrait bien tout faire s’effondrer



Le nouveau livre We are not Charlie Hebdo se termine par une liste de suspects-clés dans cette affaire qui a tout l’air d’être une opération sous faux drapeau. Jeannette Bougrab fait partie de cette liste, pour bien des raisons…

Dans l’article qui suit, le journaliste d’investigation Hicham Hamza révèle que Bougrab a vraisemblablement été en possession de la clé de l’appartement de Charb, rédacteur en chef de Charlie Hebdo, la nuit de la date des attaques. Peu après, l’appartement a été mis à sac. Bougrab a par la suite menti et affirmé qu’elle n’a jamais détenu la clé de son appartement.

Est-ce la clé qui déverrouille le mystère de l’affaire Charlie Hebdo ?

Le jour de l’attaque, au milieu de la nuit, alors que Bougrab se préparait à saccager l’appartement de Charb et à éliminer toutes les preuves incriminantes, le policier et enquêteur Helric Fredou a été « suicidé » car il avait découvert des informations extrêmement sensibles concernent le parcours de Bougrab et sa relation avec Charb. Des informations obtenues auprès de la mère de Bougrab… qui est morte la semaine dernière, après avoir manifesté un « sentiment de culpabilité » lorsqu’elle a été contactée par Hamza.

Alors quel est cet énorme mystère ? Quels éléments incriminants ont étés emmenés de l’appartement de Charb par Bougrab et ses complices ? Quelle est cette information si sensationnelle qu’elle a mené au suicide de Fredou et au possible meurtre de la mère de Bougrab ?

Et pourquoi Bougrab s’est-elle soudainement manifestée après la fusillade de Charlie Hebdo en affirmant qu’elle était l’amante de Charb, une affirmation niée par les amis et la famille de ce dernier ?

Permettez-moi de développer un « scénario » alternatif. Les médias français n’osent pas l’affirmer directement, en public, officiellement. Ils ont peur d’être harcelés, d’être la cible de poursuites judiciaires, voire pire. Le réseau Sarkozy-Netanyahou dont Bougrab fait partie vous ferait un procès en moins de deux, et vous ferait subir des pressions énormes si vous osiez ne serait-ce que croiser leur regard. Les figures de proue de la Résistance française (que sont notamment DIeudonné et Alain Soral), au courant de cette supercherie probable, font sans cesse l’objet de poursuites judiciaires et de persécutions de la part de ces suspects.

Et les démêlés judiciaires ne sont qu’une infime partie (et pas la pire) de cet acharnement. Souvenons-nous que l’un des plus célèbres politiciens français, Jean-Marie Le Pen, a été agressé physiquement, et que sa maison a été incendiée une semaine après qu’il eut annoncé que l’attaque contre Charlie Hebdo étaient un attentat sous faux drapeau exécuté avec la complicité des services secrets français. Et souvenons-nous du fait que Hamza, dont le travail de journalisme d’investigation a mis au jour des éléments importants de cette opération sous faux drapeau, a récemment été victime de problèmes de santé assez graves ; des problèmes qui pourraient bien être l’œuvre d’une tentative d’empoisonnement, selon ses proches.

Je n’en veux donc pas aux journalistes français d’avoir pris des pincettes et d’avoir bâclé leur ouvrage concernant l’hypothèse d’un scénario alternatif qu’ils n’ont pas osé aborder. Mais chez Veterans Today, à l’autre bout d’un océan, nous pouvons appeler un chat un chat, un escroc un escroc et un complot un complot.

Voici le scénario de ce qui a pu se passer :

Charb, rédacteur en chef d’un hebdomadaire en faillite (Charlie Hebdo), a été approché il y a plusieurs années par Bougrab, agent bien connue du réseau Sarkozy-Netanyahou. Bougrab a fait à Charb une proposition qu’il ne pouvait pas refuser : attaquer l’Islam et les musulmans de la façon la plus extrême, blasphématoire, obscène et ultra-insultante qui soit, et vos ennuis financiers et autres ne seront plus qu’un mauvais souvenir.

Afin de créer une couverture, Bougrab et ses marionnettistes mettent au point une « relation intime » tout à fait fictive entre Bougrab et Charb. Ils peuvent par exemple se rencontrer pour des transferts d’argent ou même partager un compte en banque commun sans élever de soupçons.

C’est alors que l’hebdomadaire en faillite Charlie Hebdo est prêt pour subir une opération sous faux drapeau, le 7 janvier dernier. Une attaque qui aura pour conséquence la vente de 5 millions d’exemplaires de l’hebdomadaire, qui ont largement remboursé l’investissement fait par les marionnettistes de Bougrab dans Charlie Hebdo au cours des dernières années.


http://quenelplus.com/quenel-actu/charlie-hebdo-le-mensonge-de-jeannette-bougrab-qui-pourrait-bien-tout-faire-seffondrer.html

3442
Charleroi: la police sauve la vie d'un chien attaché depuis plusieurs jours à un arbre

En fin de journée ce mercredi, la police de Charleroi prend en charge un véhicule suspect du côté de Gilly.
Après une course-poursuite, le véhicule en question s’avère n’être qu’en défaut d’assurance.
Mais lors de leurs recherches, les policiers en intervention font la découverte d’un petit chien attaché à un arbre, semble-t-il depuis plusieurs jours.



L’animal était dans un grave état. Les policiers l’ont détaché, et puis avec l’aide des riverains, lui ont donné à boire.
Dans un état grave, le petit chien a été transporté à la clinique vétérinaire de Couillet.
Sans les policiers, il apparaît clair que la pauvre bête n’aurait plus été de ce monde quelques heures plus tard…

http://www.lanouvellegazette.be/1313052/article/2015-06-17/charleroi-la-police-sauve-la-vie-d-un-chien-attache-depuis-plusieurs-jours-a-un

3443
Puce RFID: Les soirées Implant Party débarquent à Paris





Asservissement: La première « implant party » française a été organisée à Paris dans le cadre de l’opération Futur en Seine à La Gaîté Lyrique. Le concept, destiné à séduire les bobos et les drogués de technologie est de se faire implanter une puce sous la peau. George Orwell se retourne dans sa tombe.

En préparation depuis des décennies, l'élite dirigeante qui nous veut du bien, souhaite préparer le terrain en habituant les gens à un contrôle total, un contrôle cool. La nouvelle tendance née dans les pays scandinaves et qui se veut de plus en plus populaire est présentée en France sous le label "Implant Party". Un concept qui consiste à se faire implanter une puce NFC sous la peau et permettre à son porteur d’interagir avec de nombreuses technologies de notre quotidien. Ce weekend, Paris a accueilli sa première implant party dans le cadre de l’opération Futur en Seine à La Gaîté Lyrique. Chacun pouvait venir se faire implanter une puce NFC par un spécialiste

L’opération, facturée 200 euros a attiré quelques victimes consentantes. Une fois l’opération effectuée, il devenait possible pour le porteur de la puce d’interagir sans contact avec les équipements NFC qui l’entourait.



La puce RFID promet au citoyen-zombie des applications multiples

Déverrouiller son smartphone, ouvrir une porte, allumer un ordinateur ou encore payer un petit achat du quotidien d’un simple geste de la main, voilà ce que permet la technologie implanté dans le corps du citoyen-zombie, appelé par les organisateurs de l'évènement biohacker pour faire plus cool.



Ce mouvement dont l'objectif ultime est le contrôle total de l'individu a été créé en Suède par l’association à but non lucratif Bionyfiken. 400 salariés suédois se sont récemment vus proposer, sinon imposer la possibilité de se faire implanter une puce NFC pour entrer dans leurs locaux, payer leur repas ou faire des photocopies.

http://www.zejournal.mobi/index.php/news/show_detail/7106

3444
OMC, libéralisation des marchés, brevets sur le vivant et propriété intellectuelle



Depuis sa création en 1995 avec les accords de Marrakech, l'Organisation mondiale du commerce (OMC) est devenue une des forces principales de l'offensive néolibérale. Dominée par la triade Etats-Unis d'Amérique, Union européenne et Japon, l'OMC assoit le règne sans partage de la marchandisation et a pour seule philosophie celle du profit maximum pour les sociétés transnationales. Sous sa houlette, les marchés ne sont pas dérégulés mais régulés selon l'unique intérêt de ces dernières. L'imposition d'accords tels que ceux relatifs à l'agriculture, au commerce des services (AGCS) ou à la propriété intellectuelle (ADPIC) se font au détriment des droits des peuples et de l'intérêt général des populations. L'accord sur les ADPIC donne, par exemple, carte blanche à ces sociétés pour piller les ressources et les savoirs traditionnels des pays du Sud par le brevetage sur le vivant et par la pratique de prix prohibitifs sur les médicaments essentiels.

 Un autre grand volet de l'OMC, la libéralisation des marchés agricoles, risque de transformer la recherche boulimique de nouveaux marchés en cataclysme d'ampleur mondial : non seulement par les conséquences sociales et économiques catastrophiques qu'elle va entraîner dans le monde rural, qui constitue encore près de la moitié de la population mondiale, mais aussi par les périls d'ordre sanitaire et écologique qui risquent de s'ensuivre et dont les consommateurs du Nord commencent à prendre conscience avec effroi.

http://www.cetim.ch/fr/dossier_omc.php

3445
L'impact négatif sur la réalisation du droit à l'alimentation de la crise actuelle

 L'impact négatif sur la réalisation du droit à l'alimentation de la crise actuelle
Résumé
 Si les ONG signataires se réjouissent de l'attention spéciale apportée par la commu­nauté internationale sur les causes profondes de la crise alimentaire actuelle, qui ne saurait se résumer à une simple augmentation des prix, nous voudrions insister sur les racines de cette crise: les choix budgétaires orientés vers les dépenses militaires plu­tôt que vers les besoins des populations; la vision de court terme des interventions d'urgence, les politiques du FMI et de la BM qui ont conduit à la spirale de la dette; les accords commerciaux privilégiant l'importation des produits subventionnés de l'hémisphère nord; enfin, la concentration des moyens financiers et agraires ayant permis la spéculation. Il est donc urgent aujourd'hui de prendre les mesures néces­saires pour protéger l'accès aux denrées alimentaires de base, considérées comme un élément intrinsèque du droit à l'alimentation.

Conseil des droits de l'homme 2008

Septième session extraordinaire sur l'impact de la crise alimentaire sur le droit à l'alimentation (22 mai 2008). Déclaration orale conjointe présentée par le CETIM, Fondation Danielle Mitterrand-France Libertés, WILPF et le MRAP.
 
 

Monsieur le Président,

 Nos organisations1, remercient le nouveau Rapporteur spécial de l’appel qu’il a lancé, elles remercient le Gouvernement cubain de l’initiative prise à cette occasion et se réjouissent de voir que 41 des 47 membres de ce Conseil ainsi que 41 Etats observateurs ont demandé la convocation de cette session spéciale.

 La crise mondiale de l’alimentation est grave et profonde. Elle n’est pas le fruit de facteurs naturels ou conjoncturels qui se seraient soudainement manifestés conjointement. C’est pourquoi nous nous réjouissons de ce que la grave augmentation des prix de l'alimentation ne soit considérée qu’une cause, parmi d’autres, de cette crise.

 En effet, Monsieur le Président, cette crise alimentaire puise ses racines dans le passée et nombreux sont les experts qui, depuis des lustres, dénoncent les conséquences néfastes produites :

• par des choix budgétaires qui privilégient souvent le développement de l’appareil militaire et sécuritaire des Etats au détriment de celui des populations ;

• par des interventions d’urgence qui n’ont pas tenu et ne tiennent pas compte des besoins à long terme des populations secourues et ne se soucient guère de leur souveraineté alimentaire à long terme ;

• par les politiques mises en oeuvre par le Fonds Monétaire International et la Banque mondiale qui non seulement ont entretenu la spirale de l’endettement des pays en voie de développement, mais qui de plus, en prônant la restructuration de l’appareil productif national, ont conduit à la perte des outils pouvant assurer la jouissance du droit à l’alimentation ;

• par des accords commerciaux internationaux léonins qui, au bout du compte, entre autres, imposent aux populations pauvres des produits subventionnés venant de l’hémisphère nord, proposés à des prix inférieurs à ceux des produits locaux ; • par la concentration des moyens financiers et agraires de la production et de la distribution.

 C’est notamment cette concentration des moyens qui a permis l’émergence du phénomène de la "grave augmentation des prix", phénomène qu’on appelle plus prosaïquement spéculation et qui frappe tant les moyens de production que le produits alimentaires eux-mêmes.

 Les denrées alimentaires de base, au même titre que l’eau, sont des éléments intrinsèques du droit à l’alimentation2. En tant que tels, ils ne peuvent et ne doivent pas être utilisés comme une arme, ni faire l’objet de spéculations.

 Enfin, Monsieur le Président,

 Nos organisations:
 -  déplorent vivement que ni la Haut-Commissaire aux droits de l’homme, ni des représentants des victimes de la crise alimentaire n’aient été appelés à faire partie de l’ "Equipe spéciale du Secrétaire général sur la crise alimentaire mondiale" ;

 - se félicitent de l’adoption consensuelle de la résolution présentée car, fondamentalement, cela permettra à la communauté internationale de se saisir de la question du droit à l’alimentation et de la souveraineté alimentaire du strict point de vue des droits humains.

 Je vous remercie Monsieur le Président.
 22 mai 2008

http://www.cetim.ch/fr/interventions_details.php?iid=307

3446
Jeb Bush se lance dans la course à la Maison Blanche

video :

Dans la Course à la Maison Blanche 2016, on connaît le premier candidat.
Il s’agit de Jeb Bush, frère de l’ancien président George, qui a déclaré sur les réseaux sociaux vouloir se lancer dans la primaire républicaine.
A deux ans de la présidentielle, certains voient déjà un duel Jeb Bush – Hillary Clinton

3447
Amérique centrale. Un printemps des indignés d'une ampleur inédite


Au Guatemala et au Honduras, les citoyens, exaspérés par la corruption et les scandales qui touchent leurs gouvernements, se mobilisent désormais chaque semaine dans la rue. Le mouvement, porté par les réseaux sociaux, gagne rapidement du terrain.


Le vent du changement souffle sur l’Amérique centrale. Un printemps de colère s’est installé au Guatemala et au Honduras, et pourrait gagner le Salvador. Le ras-le-bol des citoyens à l’égard de la violence et de la corruption a engendré un mouvement qui s'organise via les réseaux sociaux. En quelques semaines, les vagues de manifestations dans les deux pays ont mis leurs gouvernements respectifs au pied du mur et secoué des structures du pouvoir qui jusque-là semblaient inamovibles. Des dizaines de milliers de personnes, essentiellement des jeunes, participent à ce mouvement naissant. Elles demandent non seulement une régénération de la vie politique, mais aussi le changement de ses [...]

http://www.courrierinternational.com/article/amerique-centrale-un-printemps-des-indignes-dune-ampleur-inedite

3448
Mauvaises nouvelles pour celles et ceux qui ont des plaques personnalisées en Belgique


Mauvaises nouvelles pour celles etNon, tous les automobilistes ne sont pas égaux devant les radars tronçon!
Les plaques personnalisées, surtout les plus courtes ou les plus anciennes, ne sont pas reconnues par le système de flashage du radar tronçon, notamment sur le secteur installé le long du tunnel sous Cointe (Liège). 
ceux qui ont des plaques personnalisées en Belgique...



L’information vient d’être confirmée au parlement par le ministre wallon Maxime Prévot (cdH). «Il y a 10.000 plaques personnalisées en Belgique et celles qui possèdent moins de 5 caractères ou moins de 3 caractères ne sont pas reconnues par les caméras ANPR», souligne le ministre. En réalité, le radar tronçon est basé sur l’identification des véhicules en entrée et en sortie d’une zone de contrôle.

Les caméras ANPR prennent une photo du contrevenant, mais surtout, elles identifient le véhicule au moyen de sa plaque, ce qui est donc moins sûr que le nouveau système (lire ci-dessus). Les caméras ANPR doivent avoir la certitude technique qu’il s’agit bien d’une plaque.

«Or, quand les plaques sont très courtes, cela perturbe la machine et les résultats ne sont pas valides», précise un spécialiste. «On rencontre le même type de problème avec les plaques additionnelles des camions qui dédoublent la plaque, notamment sur les camions espagnols», précise le ministre.

«Il serait raisonnable de revoir les conditions d’octroi des plaques personnalisées en obligeant d’avoir un nombre minimum de caractères. Je vais d’ailleurs écrire en ce sens au fédéral», conclut le ministre Prévot.




http://www.sudinfo.be/1311626/article/2015-06-16/mauvaises-nouvelles-pour-celles-et-ceux-qui-ont-des-plaques-personnalisees-en-be

3449
Comment remédier naturellement à une crise d’eczéma ?



L’eczéma chez l’adulte est moins fréquent que l’eczéma chez l’enfant mais a des effets qui peuvent être encore plus redoutables. L’essentiel est de traiter la crise inflammatoire dès les premiers symptômes en hydratant bien la peau, par exemple en utilisant un baume au karité.

Pour compléter les effets hydratants de cette application, ajoutez à chaque fois une ou deux gouttes d’huile essentielle de bourrache à votre portion de baume et appliquez sur votre peau en massant bien. L’huile essentielle de bourrache a des vertus anti-inflammatoires qui seront très utiles dans le cadre d’une crise d’eczéma.

Pour le traitement de fond, faites régulièrement des cures de zinc et de magnésium et réduisez votre consommation de produits industriels, plus fatigants pour l’organisme à digérer.

http://astucesdegrandmere.net/comment-remedier-naturellement-une-crise-deczema/

3450
Nivelles: Diego vit dans un garage... et sa femme y a passé sa grossesse!

Diego et Christel sont désemparés.
En mars 2014, ils ont dû quitter une maison insalubre pour se retrouver... dans un garage.
La jeune femme y a vécu pendant toute sa grossesse.
Aujourd’hui, elle loge temporairement chez sa maman, pour ne pas perdre la garde de leur petite fille de 5 mois



http://www.lacapitale.be/1312071/article/2015-06-16/nivelles-diego-vit-dans-un-garage-et-sa-femme-y-a-passe-sa-grossesse