Voir les contributions

Cette section vous permet de consulter les contributions (messages, sujets et fichiers joints) d'un utilisateur. Vous ne pourrez voir que les contributions des zones auxquelles vous avez accès.


Messages - mike

406
e groupe d’activistes Anonymous a attaqué des sites Web du gouvernement Islandais pour agir contre la chasse à la baleine, pratiquée par le pays.

Les hackers d’Anonymous ont été très occupés ces derniers temps. Au début du mois de novembre, les membres du groupe ont commencé à dévoiler en ligne l’identité de membres présumés du Ku Klux Klan. Puis, après les attentats terroristes à Paris, les Anonymous ont tourné leur cyber-activité vers l’Etat Islamique, lançant une action mondiale visant à exposer et restreindre les communications numériques obscures du groupe terroristes.
Et tout récemment, pour la troisième fois en un peu plus d’un mois, les membres du réseau « hacktiviste » ont piraté une série de sites du gouvernement Islandais en signe de protestation contre la chasse à la baleine permanente pratiquée par ce pays.


Le 25 novembre, une vidéo mise en ligne sur une chaîne YouTube affiliée à Anonymous a annoncé le lancement de l’opération #OpWhales, un effort mené en ligne afin « d’exposer la cruauté que cache l’industrie baleinière de l’Islande. »



« L’intensification de la chasse à la baleine de l’Islande est une violation claire et délibérée du moratoire de la CBI [Commission baleinière internationale], ainsi que de l’interdiction du commerce international de produits issus de baleines », explique l’orateur masqué dans la vidéo. « L’Islande vend au Japon de la viande de baleine pour répondre aux besoins insatiables de ce pays. De la viande de baleine a même été découverte dans des croquettes pour chiens. » L’Anonymous poursuit en accusant la société islandaise Hvalur H/F d’abattre et de vendre de la viande de plus de 500 rorquals communs pour un bénéfice d’environ 50 millions de dollars, avant d’appeler à une « tempête de tweets pour répandre la sensibilisation » ainsi que des « attaques combinées sur des sites Web et des bases de données. » Le même jour que la vidéo a été postée, Reuters a rapporté qu’un certain nombre de sites du gouvernement Islandais ont été attaqués, certainement par les hackers participant à l’initiative #OpWhales. Ces sites sont restés hors ligne jusqu’en milieu d’après-midi samedi. L’Islande, pourtant membre de la Commission baleinière internationale, ne s’est pas conformée au moratoire de 1986 de cet organisme sur la chasse commerciale à la baleine, résultant des affrontements répétés avec la CBI, ainsi que diverses organisations anti-chasse à la baleine, comme Sea Shepherd. « Les baleines n’ont pas de voix », proclame le locuteur masqué dans la vidéo #OpWhaling d’Anonymous. « Nous allons leur donner une voix. »

En savoir plus sur : http://www.toolito.com/bio/anonymous-chasse-baleines-islande/

407
Charleroi: un cerveau retrouvé lors de la déconstruction de l'ancien hôpital civil

C.D.

Les ouvriers du chantier de déconstruction de l’ancien hôpital civil de Charleroi ont fait une découverte peu ragoûtante. Dans une pièce de l’imposant bâtiment, ils ont retrouvé… un cerveau ! Celui-ci était placé dans un seau avec ce qui semble être du formol. Le parquet a été avisé mais la piste criminelle semble peu probable.



Il y a de ces découvertes qu’on préfère ne pas faire. Ainsi, des ouvriers qui sont en charge du chantier de déconstruction de l’ancien hôpital civil sont tombés nez à nez avec… un cerveau. Une grosse masse visqueuse, mais propre, qui était posée dans un grand seau blanc rempli de formol.

«  Ils ont directement avisé l’ISPPC, qui gérait l’hôpital civil, ainsi que le CPAS, qui est en charge de la déconstruction  », indique Nicolas Tzanetatos, président de l’ISPPC, «  du côté de l’Intercommunale, nous avons pris contact avec le parquet pour qu’un dossier soit ouvert suite à cette découverte.  »

Retrouver un organe dans un ancien hôpital, ça semble tout à fait plausible, sauf que… ce cerveau n’avait pas vraiment de raison de se trouver là où on l’a trouvé. «  Ce genre d’organe a une place bien spécifique dans un hôpital. Et il ne devait pas se trouver là. En effet, le service d’anatomopathologie, où on pourrait retrouver ce genre d’organe, ne se trouvait pas à cet endroit  », ajoute le président.

http://www.lanouvellegazette.be/1446175/article/2015-12-16/charleroi-un-cerveau-retrouve-lors-de-la-deconstruction-de-l-ancien-hopital-civi

408
Anonymous - Communiqué - La désinformation doit cesser!!


409
Arnaque: la police met en garde contre un FAUX mail de Media Markt



Face à l’épidémie, la police fédérale a décidé d’alerter directement les internautes.

La police fédérale met en garde contre une nouvelle arnaque par mail, rédigé soit en français, soit en néerlandais. Il s'agit d'un message, soit disant envoyé par Media Markt, qui confirme une commande. Le montant peut vous interpeller et vous pousser à ouvrir la pièce jointe présentée comme le bon de commande.

"Il ne faut absolument pas l’ouvrir. C’est ce qu’attendent les pirates. Cette pièce jointe contient un virus. Supprimez ce mail immédiatement!" indique la police sur son site internet.

http://www.rtl.be/info/belgique/faits-divers/arnaque-la-police-met-en-garde-contre-un-faux-mail-de-media-markt-779478.aspx

410
Facebook et les autres réseaux sociaux interdits aux Européens jusqu'à 16 ans



video : http://www.rtl.be/videos/video/560854.aspx

Un accord de principe a été trouvé mardi, après 4 ans de discussions, pour adapter la législation européenne sur la protection des données personnelles à l'ère d'internet. Mais un point controversé sur l'accès des mineurs aux réseaux sociaux devrait rester du ressort des Etats.

Selon cet accord, les Etats membres pourront fixer librement "entre 13 et 16 ans" l'âge auquel un mineur peut s'inscrire sur des réseaux sociaux comme Facebook ou Snapchat, sans l'accord d'un parent, a indiqué l'Allemand Jan-Philipp Albrecht (Verts), rapporteur du Parlement européen sur la réglementation de la protection des données.


Certains voulaient aller plus loin que Facebook qui "interdit" en théorie son accès avant 13 ans

"Malheureusement, les Etats membres n'ont pas pu se mettre d'accord pour fixer une limite d'âge à 13 ans pour le consentement parental à l'utilisation de réseaux sociaux comme Facebook ou Instagram", a expliqué M. Albrecht, à l'issue d'une réunion associant le Parlement européen, la Commission et le Conseil, qui représente les Etats. Le Parlement européen voulait fixer cette limite à 13 ans, soit l'âge minimum requis indiqué par Facebook, mais certains Etats membres s'y sont opposés.


D'autres mesures importantes comme le droit à l'oubli

Afin de protéger les consommateurs, l'accord entérine également le principe du droit à l'oubli et leur permettra de contester la publicité ciblée en ligne. L'objectif du paquet "protection des données", qui comprend un règlement et une directive, consiste à donner aux citoyens davantage de contrôle sur leurs données personnelles mais aussi à permettre aux entreprises de travailler plus facilement en harmonisant les règles au sein des Etats membres.


Des amendes jusqu'à 4% du chiffre d'affaire

Parmi les autres points de discussion, figurait le montant des amendes que devront payer les entreprises qui violent les règles européennes sur la protection des données. Au terme de l'accord, les géants d'internet pourraient se voir sanctionner à hauteur de 4% de leur chiffre d'affaires annuel mondial.


La législation la plus poussée du monde

"L'UE aura désormais la législation la plus étendue de protection des données personnelles dans le monde", s'est réjouie l'eurodéputée Sophie in 't Veld (libérale). L'accord prend en compte la décision récente de la justice européenne qui a déclaré "invalide" le cadre juridique qui couvre le transfert par Facebook de données personnelles de l'UE vers les Etats-Unis, a-t-elle souligné. En juin, les ministres européens de la Justice avaient déjà trouvé un accord sur la création d'un "guichet unique" compétent pour veiller à l'application des règles pour les transferts transfrontaliers de données personnelles collectées dans plusieurs pays de l'UE par des entreprises ou des plateformes internet comme Amazon, Google et Facebook.

L'accord de principe trouvé mardi soir doit encore être confirmé par le Conseil européen puis voté par le Parlement européen début 2016. Les 28 auront ensuite deux ans pour le faire entrer en vigueur.

http://www.rtl.be/info/monde/europe/facebook-et-les-autres-reseaux-sociaux-interdits-aux-europeens-jusqu-a-16-ans-779470.aspx

411
Les Bruxellois quittent Bruxelles: sa population grandit grâce aux immigrés



Avec 1.175 173 habitants au 1er janvier 2015, la Région de Bruxelles-capitale n'a jamais été aussi peuplée, la population ayant augmenté de 1% en un an. A la base de ce phénomène, les mouvements migratoires internationaux (+16.106) et un solde naturel (+9.482) importants, ressort-il du focus consacré par l'Institut bruxellois de la Statistique et de l'Analyse (IBSA) en décembre à l'évolution de la démographie dans la capitale. Autre constat de ce document: au niveau des migrations internes, la Région bruxelloise perd de nombreux habitants au profit des deux autres Régions, souvent tentés par un exode vers les deux Brabants.

Au cours de l'année 2014, la Région a gagné 11.687 habitants, soit une croissance relative de 1 %, représentant le double de celles enregistrées en Flandre (+0,5 %) et en Wallonie (+ 0,4 %). Cette hausse de la population est supérieure à celle de 2013.


+ 16.000 personnes venues de l'étranger

A l'échelle des flux migratoires internationaux, en 2014, 50.188 personnes en provenance de l'étranger sont venues s'installer à Bruxelles et 34.082 l'ont quitté pour aller habiter dans un autre pays. Ces chiffres regroupent principalement des Européens, parmi lesquels des Belges. La différence entre le nombre d'entrées et de sorties depuis et vers l'étranger donne le solde migratoire international de 16.106 en 2014, soit 4.131 personnes de plus qu'en 2013.


- 13.000 Bruxellois

Bruxelles a aussi accueilli 23.375 personnes en provenance de Wallonie ou de Flandre. La différence entre le nombre de personnes ayant quitté Bruxelles pour aller habiter en Flandre ou en Wallonie et le nombre de résidents de ces deux autres régions venus s'installer à Bruxelles donne le solde migratoire interne de la Région de Bruxelles-Capitale, négatif depuis de nombreuses années. En 2014, il s'élevait à -13.420 unités, un chiffre encore plus négatif qu'en 2013 (de 800 unités).


Destination: les deux Brabants ou les autres grandes villes du pays

Les Bruxellois qui quittent la Région s'installent surtout dans les deux provinces de Brabant, mais aussi dans les principales villes du pays. Les soldes migratoires internes les plus importants (en défaveur de la Région bruxelloise) sont enregistrés dans les Brabant flamand et wallon (-10.400). Avec les principales villes du pays, l'intensité des migrations internes est également importante, mais les flux d'entrées et de sorties ont plus souvent tendance à se compenser ou s'annuler.


Près d'un quart des habitants de Bruxelles sont d'autres Européens

Avec près de 265.000 ressortissants, les ressortissants d'un pays membre de l'UE n'ont jamais été aussi nombreux au sein de la Région, où ils représentent désormais 22,5% de la population totale et 66,0% des Étrangers. À eux seuls, leur nombre augmente de plus de 10.000 unités en 2014, contre seulement moins de 3.000 pour les ressortissants des pays hors UE. En parallèle, le nombre de Belges diminue - une première depuis 1995) de plus de 1.600 unités.


Le nord-ouest grandit, le sud-est rétrécit

Au niveau communal, la population augmente dans 17 des 19 communes bruxelloises. Les augmentations les plus importantes sont enregistrées à Evere et Woluwe-St-Lambert (+1,3%), à Ixelles (+1,7%), et surtout, dans la Ville de Bruxelles où elle atteint 3,0%. Au contraire, elle est négative à Schaerbeek et St-Josse-ten-Noode (-0,4%). Au cours des dix dernières années, les augmentations les plus importantes ont été enregistrées dans les communes de la moitié nord/ouest de la Région. À l'inverse, les communes de la moitié sud/est de la Région enregistrent des croissances plus modérées, avec un minimum de 0,6 % à Watermael-Boitsfort, relève-t-on dans le Focus de l'IBSA.

http://www.rtl.be/info/regions/bruxelles/les-bruxellois-quittent-bruxelles-sa-population-grandit-grace-aux-immigres-779540.aspx

412
Facebook accepte l'utilisation de surnoms, dans certains cas



Facebook a modifié mardi des règles qui imposaient l'usage de "vrais noms" sur son réseau social, et avaient suscité d'importantes protestations de la part de drag-queens, de la communauté homosexuelle ou de victimes d'abus domestiques.

Des nouveaux outils testés aux États-Unis ont été conçus pour réduire le nombre de personnes dont Facebook demande à vérifier le nom, et faciliter la manière de le faire quand c'est le cas.

Facebook a toutefois indiqué clairement qu'il continuait de demander aux gens utilisant le réseau social d'utiliser des noms sous lesquels ils étaient connus de leurs amis et de leur famille, et pas des faux noms pour cacher qui ils étaient vraiment.

"Quand les gens utilisent les noms sous lesquels ils sont connus, leurs actions et leurs paroles ont plus de poids, car ils doivent se montrer plus responsables de ce qu'ils disent", fait valoir un message sur le site internet du groupe.

"C'est aussi plus difficile pour des personnes agressives de ternir anonymement la réputation d'autres, ou pour qui que ce soit d'utiliser un nom anonyme pour harceler, arnaquer ou s'engager dans des pratiques criminelles."

Dans le passé, les internautes pouvaient faire suspendre un compte sur Facebook juste en indiquant que le nom utilisé était faux.

Des drag-queens qui utilisaient leur nom de scène sur le réseau avaient bruyamment protesté l'année dernière, de même que d'autres personnes préférant éviter d'utiliser leur vrai nom sur Facebook.

Des surnoms pour les travailleurs sociaux, les juges, les victimes...

La liste des personnes souhaitant utiliser des pseudonymes s'étend entre autres aux travailleurs sociaux, aux enseignants, aux juges et aux victimes d'agression, avaient fait valoir des activistes. Le réseau social avait fini par s'excuser, promettant d'assouplir ses règles.

Désormais, les personnes qui signalent qu'un nom est faux doivent aussi fournir davantage d'informations, comme les raisons pour lesquelles elles le pensent.

Facebook teste aussi un nouvel outil permettant aux personnes dont il cherche à vérifier le nom "de nous indiquer qu'elles sont dans des circonstances spéciales, et de nous donner davantage d'informations sur leur situation".

Celles-ci donneront davantage de contexte aux équipes de Facebook chargées d'examiner les noms signalés comme faux.

"En début d'année prochaine, nous regarderons d'autres moyens pour réduire le nombre de personnes confrontées à une procédure de vérification d'identité, tout en préservant la sécurité des personnes sur le site", ajoute le message du réseau social.

http://www.rtbf.be/info/medias/detail_facebook-accepte-l-utilisation-de-surnoms-dans-certains-cas?id=9165906

413
racisme / L'EI se met à exécuter les enfants trisomiques
« le: 16 décembre 2015 à 21:00:17 »
L'EI se met à exécuter les enfants trisomiques

Un juge de Daech faisant appliquer la charia a donné l'autorisation à ses membres de tuer les nouveaux-nés et les bambins atteints de trisomie ou de handicap.



Le groupe Etat islamique a émis une fatwa donnant l'autorisation à ses militants d'exécuter les enfants atteints de trisomie ou d'un handicap, rapporte le «Daily Mail». Plus de 38 enfants âgés entre une semaine et 3 mois et atteints de malformations ou de trisomie ont déjà été tués par injection létale ou par étouffement, assure le groupe activiste irakien Mosul Eye.

Vidéo à l'appui, l'organisation explique que les exécutions sont survenues dans les bastions de l'EI en Syrie et à Mossoul (nord de l'Irak). La plupart des bambins tués étaient le fruit d'une union entre des combattants étrangers et des femmes syriennes ou irakiennes. Mosul Eye ajoute que cette fatwa a été émise par un juge du groupe EI faisant appliquer la charia. Un Saoudien nommé Abu Said Aljazrawi.

«En enregistrant (...) les décès d'enfants (...), nous avons appris que le Conseil de la charia de l'EI avait émis une fatwa autorisant ses membres à tuer les nouveaux-nés atteints de trisomie ou de malformations congénitales ainsi que les enfants handicapés», écrit l'organisation. Cette pratique, si elle était confirmée, rappelle celle des nazis, qui supprimaient les enfants handicapés parce qu'ils représentaient «un fardeau pour l'Etat». Au moins 5000 personnes de moins de 16 ans avaient été exécutés sous le gouvernement d'Adolf Hitler.

http://www.20min.ch/ro/news/monde/story/L-EI-se-met-a-executer-les-enfants-trisomiques-11818933

414
Nouvelles révélations sur les "relations dangereuses" Turquie-Daech



La coopération entre la Turquie et les terroristes du groupe Daech est beaucoup plus large que la perception qu’en a la communauté mondiale, écrit le journal autrichien Die Presse.

D'après le quotidien, les djihadistes ont mis la main sur une vaste zone longue d'au moins 100 kilomètres, située à la frontière entre la Syrie et la Turquie. C'est une véritable tête de pont, relève le journal, favorisant la contrebande, le trafic de pétrole, l'afflux d'argent liquide ainsi que le trafic d'armes létales, d'antiquités et d'aliments. Dépourvue de tout contrôle étatique, la zone en question facilite considérablement les allées et venues des djihadistes entre les deux pays, ajoute Die Presse.

Les frappes aériennes effectuées par la Turquie, membre frais émoulu de la coalition anti-Daech, visent presqu'exclusivement les positions du Parti des travailleurs du Kurdistan en Irak et en Syrie, faisant ainsi voler en éclats la seule force capable de faire face aux djihadistes au sol, souligne le quotidien.


Le président russe Vladimir Poutine, poursuit le journal, est parvenu à dévoiler à la communauté internationale le trafic de pétrole clandestin entre la Turquie et l'Etat islamique.

Ainsi une quantité non négligeable de brut s'achemine-t-elle vers la ville de Zakho, dans le Kurdistan irakien, pour être vendue lors d'enchères tout à fait officielles. Les entreprises turques, principales acquéreuses du pétrole en question, le transportent par la suite vers les ports nationaux.

En dépit du fait que les djihadistes vendent du pétrole bon marché, bien en-dessous de ses coûts de revient, le Département du Trésor des Etats-Unis estime que le montant total des ventes s'élève à 500 millions de dollars par jour, fait remarquer le journal.


Lire la suite: http://fr.sputniknews.com/international/20151204/1020040630/Turquie-Daech-revelations-quotidien-autrichien.html#ixzz3uVzmWvgt



415
Suède: la conversion à l’Islam, le paiement de la jizya, ou la décapitation.



« La Suède en « état de panique » après que les membres locaux de l’Etat Islamique ont déposé dans les boites aux lettres de milliers de Suédois une lettre leur donnant 3 jours pour se convertir à l’islam ou sinon être décapités…

Ces citoyens ont reçu des lettres d’ISIS les menaçant et en leur offrant 3 choix : la conversion à l’Islam, le paiement de la jizya, ou la décapitation.  »
Les lettres avertissent leurs destinataires qu’ils ont 3 jours pour décider et leur annonçant « le bombardement des toits au dessus de leurs têtes » et avertissant que la police ne sauvera pas les destinataires des lettres et que « la mort les frappera tous. »

Copyright © 2015 Le Pouvoir Mondial

http://lepouvoirmondial.net/2015/12/16/suede-la-conversion-a-lislam-le-paiement-de-la-jizya-ou-la-decapitation/


416
En Chine, l’oxygène est devenu un produit de luxe… commercialisé

Dans certaines grandes villes chinoises, le taux de pollution est dangereusement élevé. Si bien que l’oxygène est devenu un luxe, un produit commercialisé.

Quand Janet Jackson chantait que les meilleures choses de la vie ne coûtaient pas un sou – dans son hit “Best Things In Life Are Free” en 1990 – elle n’avait pas tort. Mais pour ceux qui habitent en Chine, qui est l’un des pays les plus pollués au monde, l’oxygène, cet élément chimique nécessaire à notre survie, est devenu un luxe. Un luxe qui a un coût.

Alors que dans certaines villes, le brouillard s’épaissit et le taux de pollution augmente, des Chinois payent pour respirer de l’air propre. Selon Xinhua, une des principales agences de presse chinoises, un restaurant taxe ses clients pour “l’air frais” qu’ils respirent, tandis qu’un banc de requins capitalistes profitent de cette crise pour vendre des “bouteilles d’air”. Mon dieu.



Un membre officiel de cette agence de presse raconte donc qu’un restaurant situé dans la ville de Zhangjiagang, dans la province de Jiangsu, impose une taxe de 1 yuan soit 15 centimes d’euros par personne pour couvrir le coût de l’air pur qu’ils ont respiré.

Alors que cette taxe soulève des interrogations d’ordre juridique, les clients se sont plaints car ils “n’ont pas choisi” de la payer. Cependant, certains ont tout de même admis qu’ils préféraient débourser un peu plus pour profiter de leur repas dans un environnement où l’air est pur.

Une alerte rouge a été lancée à Pékin au début du mois car le taux de particules fines appelées “PM2.5″ est 40 fois plus élevé que la moyenne recommandée par l’OMS. La ville est recouverte d’un brouillard épais, tellement épais qu’il bloque la visibilité des riverains.

Pendant ce temps-là, une entreprise canadienne, Vitality Air, se fait de l’argent sur le dos des gens en vendant des bouteilles d’air de montagne, qualifié de pur et frais. Dit comme ça, on peut sérieusement avoir des doutes sur l’utilité de cette trouvaille, mais apparemment des gens en achètent, à 28 dollars soit 25 euros la bouteille.

Les ventes de Vitality Air, qui se vante de son “oxygène premium”, montent en flèche selon plusieurs articles. On comprend tout à fait que certains Chinois, surtout ceux qui ont des enfants, feraient tout pour respirer de l’air frais, mais n’est-ce pas quelque chose qui devrait figurer sur la liste des priorités du pays ?

Cette commercialisation a de quoi nous sembler complètement dingue, à nous, Européens. Espérons que l’accord passé à l’issu de la COP21 mette un terme à cette folie.

Traduit de l’anglais par Hélaine Lefrançois.

http://www.konbini.com/fr/tendances-2/chine-oxygene-luxe-commercialise/

417

418
Le chef Raoni en porte-parole de l’ « Alliance des Gardiens de Mère Nature »

Le chef amérindien Raoni, est venu à la COP21 du Brésil pour dénoncer les activités polluantes des multinationales et présenter l’ Alliance des Gardiens de Mère Nature.
Il demande à chacun, de lui apporter son aide pour lutter contre les grands propriétaires fonciers, lesquels empiètent toujours plus sur la forêt amazonienne afin de cultiver des produits consommés en Europe, notamment.



Le chef Raoni en porte-parole de l’ « Alliance des Gardiens de Mère Nature »

 

 
Présent lors de la COP21 au Bourget, Le chef amérindien Raoni a tenu une conférence grand public, durant laquelle il s’est élevé contre la construction de barrages hydroélectriques et a lancé un appel aux pays d’Europe pour l’aider à préserver la foret et l’environnement menacé en Amazonie et ailleurs. Chacun d’entre nous est sollicité. Notre contribution individuelle est possible et simple : cessons de consommer des produits alimentaires importés.

Raoni Metuktire, âgé de 85 ans,  est le chef du peuple Kayopo d’Amazonie, une communauté brésilienne d’environ 7.000 âmes. Il s’est fait connaître en 1989 en accompagnant le chanteur Sting dans une tournée mondiale, pendant laquelle il a rencontré, entre autres, François Mitterrand, Jean Paul II ou l’empereur du Japon.

L’interview du chef Raoni, par Laurence Defranoux pour Libération, a été réalisée via une double traduction, du kayopo au portugais, puis du portugais au français. Et vice versa.

L’alliance des 13 chefs indigènes

 

 
Le chef Raoni est venu à la COP21 en porte-parole d’une alliance de huit chefs venus d’Amérique du Nord, du Pérou, de Bolivie, d’Afrique, de Papouasie, de Thaïlande et cinq autres d’Amazonie.

Il y a présenté l’Alliance des Gardiens de Mère Nature. Ce rapport signé par ces treize représentants de communauté, comprend des propositions pour de la nature et des générations futures:


Je suis venu à la COP21 pour demander enfin aux gouvernements de prendre les mesures qui s’imposent contre la dégradation de l »environnement, et pour lancer avec d’autres chefs indigènes. Il est indispensable qu’on s’unisse car nous subissons tous les mêmes menaces face à un ennemi identique.

La culture menacée


Les jeunes sont obligés par la loi brésilienne d’apprendre le portugais, et avec la langue ils apprennent la manière d’être des Brésiliens. Ils sont très attirés par la technologie, ce qui a deux effets opposés. Ce qui est positif, c’est qu’ils nous ramènent des informations sur le monde, et que nous sommes au courant des choses qui nous concernent. Le mauvais côté, c’est que cela les éloigne de la culture traditionnelle, ils s’habituent à des divertissements qui ne sont pas typiques. Dès que l’on apprend que l’un d’eux a des problèmes d’alcool, on le rapatrie immédiatement au village.

Aux garçons, on leur dit d’apprendre d’abord leur culture, ensuite celle des autres. Et je leur conseille de continuer à préserver notre culture. Chez nous, la vie des femmes est très différente, elles travaillent aux champs, à la maison, transmettent aux filles leurs connaissances. C’est très important que les femmes continuent à avoir un comportement traditionnel.

Consommer locale pour contrer les industries dévastant les écosystèmes

chef raoniLe chef Raoni, s’adresse à l’Europe et en particulier aux français qu’il dit apprécier :

« Personnellement, je ne ressens aucun problème à naviguer entre les deux cultures depuis trente ans. Je m’adapte, je regarde, j’aime découvrir le monde, les différences de climat m’amusent. J’aime beaucoup la France, et les Français m’aiment beaucoup. »

Il explique comment la situation alarmante peut être contrée en agissant sur « le nerf de la guerre », l’argent, notre argent, celui que vous et moi dépensons au quotidien pour nous équiper et remplir notre garde-manger :


Au Brésil, les industries minières, agricoles et de l’énergie menacent notre forêt. Les grands propriétaires fonciers déboisent pour faire des cultures, y déversent des pesticides, qui se retrouvent dans les rivières dont nous buvons l’eau. Il faudrait boycotter les produits issus de cette dévastation, et que les Européens mangent ce qu’ils produisent sur leur propre sol.

Enfin, Raoni Metuktire conclue son exposé en s’adressant à chacun d’entre nous :


J’espère que vous allez m’aider dans ce combat, et le nerf de la guerre, c’est l’argent.

Nous sommes tous en mesure de pouvoir apporter notre aide et contribuer ainsi à rendre la société plus raisonnable, plus respectueuse des êtres vivants et de l’environnement. Car consommer local est un acte de raison, engagé et solidaire. Utilisons ce pouvoir dont nous disposons, dans le soucis bienveillant de préserver la planète et la vie tout simplement.

 
http://www.mieux-vivre-autrement.com/le-chef-raoni-en-porte-parole-de-l-alliance-des-gardiens-de-mere-nature.html
 

419
info - média france / Paris 13.11 : Morale Operation
« le: 16 décembre 2015 à 20:31:10 »
Paris 13.11 : Morale Operation

«Les Français doivent être conscients que nous allons vers des attentats majeurs. Les pouvoirs politiques doivent dire aux Français que nous allons vers des attentats de masse.»

Général Vincent Desportes, le 29.10.2015 1

Par Gianfranco Sanguinetti – Genève, le 15 novembre 2015

Il faut faire un peu d’ordre conceptuel dans le moment où les émotions, la propagande et l’hystérie risquent de fourvoyer la considération équilibrée des événements d’avant hier.



A Paris, nous faisons face à une Morale Operation. Dans l’art de la guerre non orthodoxe, sont appelées Morale Operation ces opérations dont le but est d’induire sidération, confusion et mystification pour semer défiance, terreur et désarroi dans les rangs de l’ennemi, ou de l’allié indécis et incertain. Il s’agit d’un type de guerre psychologique élaboré et mis en œuvre en 1943 par le colonel William J. Donovan de l’OSS américain 2.

Le haut commandement militaire français savait très bien qui  se cache derrière Daech (E.I.), puisque le Général de division Vincent Desportes déclarait ouvertement, dès le 17 décembre 2014, juste avant l’opération Charlie Hebdo, dans un débat en séance publique au Sénat, en face de la Commission des affaires étrangères, de la défense et des forces armées :
«Quel est le docteur Frankenstein qui a créé ce monstre [Daech] ? Affirmons-le clairement, parce que cela a des conséquences : ce sont les États-Unis. Par intérêt politique à court terme, d’autres acteurs – dont certains s’affichent en amis de l’Occident – d’autres acteurs donc, par complaisance ou par volonté délibérée, ont contribué à cette construction et à son renforcement. Mais les premiers responsables sont les États-Unis. » 3.

L’entrée en jeu en Syrie des forces russes contre l’E.I. a disloqué tous les plans des USA et d’Israël, dont l’E.I. est le coûteux jouet : la France, peu de jours avant Poutine, avait elle aussi pris l’initiative, de manière autonome, de bombarder l’E.I. en Irak et (par deux fois) en Syrie. Pour les vrais patrons de l’E.I. c’était un défi : il s’agissait donc de rappeler à l’ordre la France, et de réunir le front occidental sous leur commandement.

Par une action diversifiée de commandos militaires en plein Paris, contre des lieux attentivement choisis et symboliques, les responsables politiques français ont donc été rudement avertis le 13.11.

Il n’existe nulle part dans le monde de guerre contre le terrorisme, puisque tous les États s’en servent : on sait bien que le terrorisme n’est pas un ennemi, mais simplement un des moyens pour faire la guerre.

Déjà en 2008 le lieutenant-colonel Jean-Pierre Steinhofer écrivait, dans la Revue Défense Nationale : «La notion de ‘guerre mondiale contre le terrorisme’ est une perversion sémantique, stratégique, militaire et juridique qui, en confondant ennemi et méthode de combat de l’ennemi, a conduit les États occidentaux dans une impasse intellectuelle qui brouille leur réflexion dans de nombreux domaines et aboutit à des situations absurdes» 4.

Les velléités d’action indépendante de la France, laquelle semble oublier de faire désormais irrévocablement partie intégrante de l’Otan, ainsi que la dispersion de ses forces armées  dans trop de théâtres, de l’Afrique au Moyen-Orient, les flottements et les  hésitations gouvernementales, les embrouilles de la politique, l’intoxication schizoïde de  l’information, condamnent son action militaire à l’échec, alors qu’elles exposent la France même à toutes les rétorsions. Ainsi que nous venons de le voir à Paris.

Les responsables politiques français se trouvent maintenant dans l’inconfortable situation de faire semblant de ne pas savoir d’où vient le coup, ils préfèrent comme d’habitude mentir à la population et passer pour des imbéciles inconscients plutôt que de risquer de fâcher ultérieurement leurs traîtres alliés. La population est sous contrôle grâce à l’État d’urgence. Les allemands et les autres alliés de l’Otan sont avertis du même coup.

Le spectacle des masques, le théâtre des ombres, le jeu de dupes, la mise en scène, la dramaturgie et la narration des choses par les médias dominants font partie de ce que le lieutenant-colonel cité plus haut a appelé «l’impasse intellectuelle qui brouille [la] réflexion dans de nombreux domaines et aboutit à des situations absurdes».

Entre-temps on habitue les populations aux massacres qu’on leur prépare. Elles doivent apprendre dans le sang que n’est pas seulement complice du terrorisme celui qui le commande et qui l’exécute, mais aussi bien tous ceux que croient les versions officielles. Sans eux, le terrorisme deviendrait une arme peu tranchante, et même très dangereuse pour qui s’en sert 5.

On se rappelle que le terrorisme moderne sous fausse bannière a été d’abord expérimenté, à partir de 1969, et durant quinze ans, par les services secrets en Italie, sur la chair des Italiens, ce qui est aujourd’hui universellement admis et prouvé par les historiens, ainsi que par les sentences des tribunaux. Lorsque je le dénonçais à l’époque, j’écrivais :


«Le terrorisme italien est la dernière énigme de la société du spectacle… Il est donc nécessaire et suffisant de résoudre cette énigme pour mettre fin non seulement au terrorisme, mais aussi à l’État italien… Et quoi que l’on en dise aujourd’hui, dans dix ou vingt ans, ou avant, lorsque tout deviendra clair pour tous, c’est de ce que j’ai écrit sur le terrorisme que l’on se rappellera, et non point des fleuves d’encre que tous les menteurs professionnels et les stupides répandent actuellement à ce propos.» 6.

 

Gianfranco Sanguinetti


1. http://www.franceinter.fr/emission-le-79-vincent-desportes-un-jour-ou-lautre-il-y-aura-un-attentat-de-masse-en-france
2. cf. par exemple https://en.wikipedia.org/wiki/Morale_Operations_Branch
3. Présidée par Jean-Pierre Raffarin la Commission a interrogé lors des débats le Général Henri Bentégeat (2S), ancien chef d’état-major des armées, le Général de corps d’armée Didier Castres, sous-chef d’état-major Opérations, Monsieur Hubert Védrine, ancien ministre des Affaires étrangères, le Général de division (r) Vincent Desportes, professeur associé à Sciences Po Paris et Monsieur Jean-Yves Le Drian, ministre de la Défense.  On peut donc conclure que non seulement les militaires, mais tous les responsables politiques étaient aussi au courant. Cf. : http://www.senat.fr/compte-rendu-commissions/20141215/etr.html. ↩
4. J.P. Steinhofer, L’Ennemi innommé. In Revue Défense Nationale, n°712 ↩
5. Dans un document militaire U.S. daté 4 Décembre 1942, déclassifié, au titre The Use of Terror Propaganda, on peut lire : « Terror propaganda, while immensely successful under proper conditions, may well be used imprudently to increase the resolution and determination of the enemy ». (National Archives, declassified by NARA.) ↩
6. Cf. Gianfranco Sanguinetti, Del Terrorismo e dello Stato, Milan, 1979, 1980. Traduit en français sous le titre Du Terrorisme et de l’État, Paris et Grenoble, 1980, 1981. ↩

http://lesakerfrancophone.net/paris-13-11-morale-operation/

420
patrick bruel -ISRAEL A LE DROIT DE TUER DES ENFANTS Palestiniens