Voir les contributions

Cette section vous permet de consulter les contributions (messages, sujets et fichiers joints) d'un utilisateur. Vous ne pourrez voir que les contributions des zones auxquelles vous avez accès.


Messages - mike

4246
il est pas bien ce gars bordel , c'est un malade mental

4247
Un homme menace un juge et une avocate au nom de l'Etat Islamique: "Si mes enfants ne sont pas de retour demain, je tuerai dix autres enfants belges le même jour"

Un homme a été convoqué lundi devant le tribunal correctionnel de Louvain pour avoir menacé un juge de la jeunesse et une avocate au nom de l’Etat islamique (EI).
Les faits ont eu lieu en décembre dernier à Louvain lors d’une audition dans le bureau du juge de la jeunesse.



Ismet K. (38), résidant à Herent dans le Brabant flamand, s’était présenté au tribunal de la jeunesse de Louvain dans le cadre d’un différend avec son ex-femme au sujet de la garde de leur enfant.

La situation a dégénéré dans le bureau de la juge de la jeunesse Francesca Raes. L’homme a menacé cette dernière ainsi que l’avocate Liesbet Vermassen qui était également présente. D’un geste, il a fait mine de couper la gorge de l’avocate. «Si mes enfants ne sont pas de retour demain, je tuerai dix autres enfants belges le même jour», a-t-il déclaré lors de l’entretien. Il a explicitement fait référence à l’EI. «Tous les Belges sont des menteurs et devraient être livrés à l’État islamique.»

Le parquet de Louvain a statué que ces propos étaient dirigés contre tout le peuple belge. Le ministère public a requis une peine d’emprisonnement par défaut d’un an.

Le tribunal rendra son verdict le 23 juin.

http://www.sudinfo.be/1296099/article/2015-05-26/un-homme-menace-un-juge-et-une-avocate-au-nom-de-l-etat-islamique-si-mes-enfants

4248
Mahinur Özdemir s'explique devant les caméras de RTL: "Je n’ai pas fauté"

http://www.rtl.be/videos/video/538191.aspx


Mahinur Özdemir brise le silence et réagit vivement après son éviction du cdH. La députée bruxelloise estime ne pas avoir commis de faute en ne reconnaissant pas le génocide arménien, mais bien les tragédies humaines qui ont eu lieu. Elle compte continuer à siéger en tant qu'indépendante. 

Mahinur Ozdemir brise le silence et réagit vivement après son éviction du cdH. La députée bruxelloise estime ne pas avoir commis de faute en ne reconnaissant pas le génocide arménien, mais bien les tragédies humaines qui ont eu lieu. Elle compte continuer à siéger en tant qu'indépendante. Elle dit avoir été victime d’un acharnement sélectif. Ce samedi matin, Mahinur Özdemir revenait sur la manière dont elle a été exclue de son parti le cdH au micro d’Emanuel Dupond pour RTL-TVi: "J’ai été personnellement fortement affectée et choquée par cette décision que je trouve injuste. Je n’ai pas fauté. Je suis sereine aujourd’hui."


L'interview refusé? "Un choix du parti"

La députée bruxelloise affirme ne pas avoir commis de faute. Elle qui a pourtant signé la charte du cdH dans laquelle il est stipulé que les candidats doivent reconnaitre tous les génocides: "J’ai signé cette charte en âme et conscience. Je reconnais les génocides reconnus par la Belgique, l’Europe et l’international. Cependant, vis-à-vis de la question arménienne, la position de la Belgique n’est pas tranchée", fait savoir la députée bruxelloise. Autrement dit Mahinur Özdemir affiche une position commune à celle de la Belgique. Alors pourquoi fuir les caméras sur ce sujet sur lequel elle affirme avoir une position claire ? "Le refus de l’interview n’était pas un choix personnel. C’était le choix du parti (cdH) qui ne voulait pas que j’exprime devant une caméra", ajoute Mahinur Özdemir.

La députée bruxelloise accuse. Libérée de ses obligations d’avec le cdH, elle entend poursuivre son mandat de députée contrairement aux volontés de BenoîtLutgen: "Je souhaite qu’elle remette ses mandats dans les plus brefs délais", avait-il indiqué. Et Mahinur Özdemir de conclure: "Je lui demande de respecter le choix des électeurs. Ce choix s’est porté sur moi. Aujourd’hui, je regrette ne jamais l’avoir eu au téléphone. Il n’était pas là. Quand on parle d’humanisme au sein d’un parti, la moindre des choses c’est de tendre la main ou d’expliquer les choses de manière humaine".

Entre Mahinur Özdemir et le cdH, la hache de guerre semble définitivement déterrée.


http://www.rtl.be/info/belgique/politique/mahinur-ozdemir-s-explique-devant-les-cameras-de-rtl-727341.aspx

4249
CDH : Mahinur Özdemir a fêté son mariage en Turquie

Mahinur Özdemir, la députée voilée du CDH qui a beaucoup fait parler d'elle au moment de la campagne électorale de 2009, a fêté son mariage avec Rahmi Göktas, attaché parlementaire d'une députée turque islamo-conservatrice, à Istanbul le 30 juillet dernier, rapporte l'agence indépendante Parlemento. Le tout, en présence du Premier ministre turc, Recep Tayyip Erdogan.



Selon Parlemento, en plus du Premier ministre turc et de sa famille, un nombre important de mandataires turcs, ministres, députés et élus locaux de l'AKP (Parti de la Justice et du Développement, parti gouvernemental islamo-conservateur) et du MHP (Parti d'Action Nationaliste, extrême droite turque) a participé à la fête de mariage de la députée bruxelloise.

Avant cette fête, le couple avait déjà officialisé son union environ un mois plutôt en se mariant civilement à la commune de Schaerbeek, précise l'agence.

Pour célébrer son mariage, la jeune mariée maquillée avait choisi une robe voilée ne laissant apparaître qu'une partie de son visage, la combinaison blanche cachant la moitié de son front ainsi que son cou et le reste du corps tandis que le jeune marié avait opté pour un smoking.

Selon l'agence, le couple aurait décidé de passer sa lune de miel dans un hôtel aux Maldives en Asie du Sud-Ouest avant de s'installer définitivement à Bruxelles.

Le Vif.be

http://www.levif.be/actualite/belgique/cdh-mahinur-ozdemir-a-fete-son-mariage-en-turquie/article-normal-147283.html

4250
Exclusion Özdemir: manifestation devant le siège du CDH (Photos + Vidéo)



Une manifestation de soutien pour Mahinur Özdemir a eu lieu ce samedi après-midi, à 13h00, devant le siège du CDH, rue des Deux Eglises, à Bruxelles. C'est l'UETD (Union of European Turkish Democrats - Union des démocrates turcs européens) qui a relayé cet appel à la manifestation sur sa page Facebook.

L'UETD a proposé aux manifestants des affiches arborant un portrait de Mahinur Özdemir ainsi que le slogan "Je suis Mahinur Özdemir", sur le modèle de "Je suis Charlie".

Pour rappel, la députée bruxelloise Mahinur Özdemir a été exclue vendredi du CDH, pour avoir refusé de reconnaître le génocide arménien.

source et video + photo : http://www.lalibre.be/actu/belgique/exclusion-ozdemir-manifestation-devant-le-siege-du-cdh-photos-video-556983573570fde9b37d0bec

4251
Le parti d'Erdogan condamne l'éviction "injuste" de Mahinur Özdemir



Cette semaine, le CDH a décidé d'évincer Mahinur Özdemir du parti pour ne pas avoir reconnu explicitement le génocide arménien (lire tous les détails ici).

Dans un communiqué, la représentation à Bruxelles auprès de l'Union européenne du Parti pour la justice et le développement (AKP) du président turc Recep Tayyip Erdogan a souhaité réagir, dénonçant une décision "injuste" et les "pressions" mises sur la femme politique.

"Les décision du CDH montrent seulement que le parti ne respecte pas la liberté de conscience et d'expression dans ses rangs. En Turquie, toutes les différentes opinions concernant les événements de 1915 sont libres. L'AKP croit que tous les citoyens, spécialement les parlementaires et les politiciens, doivent pouvoir être capables de s'exprimer librement sur ces matières historiques", est-il écrit dans le communiqué. "Les actions du CDH élèvent les souffrances d'une religion et d'un groupe ethnique au-dessus des souffrances des autres".

Le parti dénonce enfin le fait que cette discussion ne soit finalement qu'une "excuse pour exprimer son hostilité envers la Turquie".



source : http://www.lalibre.be/actu/politique-belge/le-parti-d-erdogan-condamne-l-eviction-injuste-de-mahinur-ozdemir-5569ebd535704bb01c8db0d9

4252
Boris Le Lay : “Je suis fier d’avoir été condamné à 6 mois de prison pour délit d’opinion” (vidéo)




Boris Le Lay - Boris Le Lay est éditorialiste pour BREIZ ATAO. L'Etat Français a lancé un mandat d'arrêt contre lui pour avoir dénoncé l'invasion de l'Europe par les masses afro-musulmanes.+


http://breizatao.com/2015/05/30/boris-le-lay-je-suis-fier-davoir-ete-condamne-a-6-mois-de-prison-pour-delit-dopinion-video/

4253
Internet : Le gouvernement socialiste crée une police politique chargée de censurer les discussions



BREIZATAO – URZH BED-NEVEZ (29/05/2015) Le gouvernement français sous la direction de Manuel Valls lance la censure active du net. Des unités militaires de gendarmerie mais aussi de police seront chargées de repérer les discours jugés politiquement et idéologiquement déviants par le régime.

“L’unité nationale de lutte contre la haine sur Internet” devrait être mise en place cet été, dans le cadre du plan de répression des opinions identitaires.

Ces unités seront chargée de faire le lien entre les différents sites Web et les autorités dans le cadre de la surveillance des échanges politiques entre individus sur internet. Elle pourra par exemple envoyer des recommandations ou des avertissements à Google, Facebook ou Twitter si ces derniers ne modèrent pas eux-mêmes les contenus jugés illégaux, sans même qu’il n’y ait de jugement.

Le ministère de la police entamera donc la censure active d’internet au profit du régime et singulièrement du Parti Socialiste Français.

Elle sera enfin chargée de créer et d’animer des “cyberpatrouilles” destinées à traquer les propos identitaires afin d’enquêter sur leurs auteurs et éventuellement les présenter à la justice politique du régime.

source : http://breizatao.com/2015/05/29/internet-le-gouvernement-socialiste-cree-une-police-politique-chargee-de-censurer-les-discussions/

4254
BOOMDIRECT WEBINAIRE DU 28 mai 2015

Je vous invite a assister aux CONFÉRENCES tous les jeudi
 2:30pm au QUEBEC
 8:30pm en FRANCE





4255
Molenbeek va licencier un de ses gardiens de la paix: il s’est "lâché" sur Facebook, souhaitant "abattre les Juifs un à un"



La bourgmestre de Molenbeek-Saint-Jean Françoise Schepmans a entamé une procédure de licenciement envers un gardien de la paix employé par la commune qui s'est répandu vendredi en propos antisémites sur le réseau social Facebook, rapporte samedi le site du Soir.

L'intéressé est intervenu sur un fil public de discussion de réseau Facebook consacré à l'exclusion du cdH de la députée bruxelloise d'origine turque Mahinur Ozdemir en raison de son refus de reconnaître le génocide subi par les Arméniens. Mohamed N., intervenant aussi sous pseudonyme, en a profité pour faire dévier cette discussion sur la guerre entre Israël et les Palestiniens, formulant notamment le souhait d'abattre "les Juifs un à un comme ils font aux Palestiniens".


Source : http://www.rtl.be/info/regions/bruxelles/molenbeek-va-licencier-un-de-ses-gardiens-de-la-paix-il-s-est-lache-sur-facebook-souhaitant-abattre-les-juifs-un-a-un--727444.aspx

4256
Magnette: "Les gens qui ont hérité de leurs parents gagnent plus que ceux qui travaillent, c'est fondamentalement injuste"

http://www.rtl.be/videos/page/rtl-video-en-embed/640.aspx?VideoID=537900

Paul Magnette, le ministre-président PS wallon, est l'invité de la rédaction de Bel RTL. Il répond aux questions de Martin Buxant.

http://www.rtl.be/videos/video/537900.aspx

4257
Attention: la police va bientôt "patrouiller" sur Facebook et le net



À l'avenir, les policiers belges pourront "patrouiller" sur le net. Actuellement, ils risquent de commettre une faute de procédure s'ils rassemblent des informations via un compte anonyme sur Facebook ou toute autre plateforme sur internet où un simple enregistrement est nécessaire.

Mais le gouvernement veut créer un cadre légal clair pour que ce soit possible, rapportent jeudi L'Echo et De Tijd. L'avant-projet de loi des ministres de la Justice, Koen Geens (CD&V), et de l'Intérieur, Jan Jambon (N-VA), a reçu un avis favorable de la commission de protection de la vie privée.

Il est urgent de régler le problème. En effet, la plupart des lois actuellement en vigueur datent d'avant l'apparition d'internet alors que la criminalité se développe considérablement sur la toile. Les mesures envisagées visent à mettre un terme à ce flou artistique.

Source : http://www.dhnet.be/actu/faits/attention-la-police-va-bientot-patrouiller-sur-facebook-et-le-net-55669cb635704bb01c83ea62

4258
Celui dont la suffisance est le métier : BHL et celui que de Gaulle avait interdit de territoire français : Cohn-Bendit, interdits de séjour en Russie



BHL et Cohn-Bendit persona non grata en Russie


C’est la réponse du berger à la bergère. En riposte aux sanctions et à une mesure similaire de l’Union européenne après l’annexion de la Crimée par la Russie, 89 noms, dont ceux d’anciens chefs de gouvernement, de hauts responsables de la défense et de parlementaires, détracteurs de la politique de la Russie, figurent sur une liste noire que Moscou a transmise vendredi à des ambassades. Résultat, ces personnalités européennes ne peuvent pas mettre le pied en Russie.

 

Parmi elles, figureraient les noms de l’ancien eurodéputé écologiste franco-allemand Daniel Cohn-Bendit selon Bild, mais aussi celui de Bernard-Henri Lévy d’après Reuters. « Je trouve ça très drôle, a déclaré, à Reuters, Daniel Cohn-Bendit qui critique régulièrement le Krémlin. Ça correspond au régime poutinesque, ça aurait été vraiment triste que Poutine me considère comme son ami ».

Deux autres Français seraient visés par Moscou dont le patron des députés PS, Bruno Leroux.

 
 - See more at: http://www.info-contre-info.fr/international-medias-people/celui-dont-suffisance-metier-bhl-celui-de-gaulle-avait-interdit-de#sthash.lOWgOSxO.dpuf

4259
Mer de Chine méridionale: les critiques américaines rejetées




La Chine a rejeté dimanche l'injonction des États-Unis à mettre fin à ses opérations d'aménagement en mer de Chine méridionale, faisant valoir sa souveraineté indiscutable sur les îlots de la discorde.
 

Lors d'une conférence à Singapour réunissant de hauts responsables militaires, l'amiral Sun Jianguo, chef d'état-major général adjoint de l'Armée populaire de libération (ALP), a minimisé les tensions en mer de Chine méridionale, une autoroute maritime susceptible de receler d'importantes réserves pétrolières et gazières.

Il répondait aux déclarations la veille du secrétaire américain à la Défense Ashton Carter estimant que la Chine n'était «pas en phase avec les règles et les normes internationales» avec ses constructions d'îles semi-artificielles dans l'archipel des Spratleys.

«La situation en mer de Chine méridionale est dans l'ensemble sereine et stable, la liberté de navigation n'a jamais été entravée», a rétorqué l'amiral Sun.


«La Chine a réalisé des travaux sur certaines îles et récifs en mer de Chine méridionale principalement dans le dessein d'améliorer le fonctionnement de ces îles et récifs et les conditions de vie et de travail des personnels qui y sont stationnés», a-t-il ajouté.

L'archipel des Spratleys, qui compte plus de 100 îlots, récifs et atolls à mi-chemin entre le Vietnam et les Philippines, est l'une des zones les plus disputées en raison de son importance militaire stratégique.

Les Chinois y mènent d'énormes opérations de remblaiement, transformant des récifs coralliens en ports et en infrastructures diverses.

L'amiral Sun a répété la position des autorités communistes selon lesquelles la souveraineté de Pékin sur ces zones est «indiscutable» et s'appuie sur des «arguments historiques et juridiques».

En outre, a-t-il souligné, la Chine joue un rôle positif en faveur «de la paix et de la stabilité de la région et du monde».

Ces chantiers de développement permettent à la Chine «de mieux assurer ses responsabilités et obligations internationales dans le domaine du sauvetage en mer, de la prévention des catastrophes et l'aide humanitaire, la recherche scientifique maritime, l'observation météorologique, la protection de l'Environnement, la sécurité de navigation, la pêche et les services», a détaillé l'amiral.

Au cours de ce même dialogue annuel du Shangri-La, les États-Unis ont assuré samedi qu'ils continueraient à envoyer des navires et avions militaires dans les zones disputées notamment par leur allié philippin.

Ashton Carter a appelé à «un arrêt immédiat et durable des travaux de remblaiement par tous ceux qui revendiquent» la souveraineté sur l'archipel.

M. Carter a reconnu que d'autres pays avaient développé des avant-postes dans la zone, à des échelles diverses, y compris le Vietnam avec 48 avant-postes, les Philippines avec huit, la Malaisie avec cinq et Taïwan un.

«Cependant, un pays est allé beaucoup plus loin et beaucoup plus vite que n'importe quel autre. Et c'est la Chine», a-t-il affirmé.


Source : http://www.lapresse.ca/international/asie-oceanie/201505/30/01-4873989-mer-de-chine-meridionale-les-critiques-americaines-rejetees.php

4260
Livre blanc : la Chine publie une feuille de route pour une stratégie de "défense active"



BEIJING, 26 mai (Xinhua) -- La Chine a publié mardi son premier livre blanc sur la stratégie militaire, mettant l'accent sur la directive de "défense active" et promettant une coopération plus étroite en matière de sécurité internationale.

La stratégie adhère à l'unité de la défense stratégique et de l'offensive opérationnelle et tactique, a-t-on appris du livre blanc intitulé "Stratégie militaire de la Chine" et publié par le Bureau de l'information du Conseil des Affaires d'Etat.

"Nous n'attaquerons pas à moins d'être attaqués, mais nous contre-attaquerons sûrement en cas d'attaque", explique le livre blanc.

Face à la forme évolutive de la guerre et de la situation de sécurité nationale, le point fondamental pour la préparation à la lutte militaire des forces armées chinoises sera placé sur "la victoire de guerres locales informatisées", indique-t-il.

Selon le document, les forces armées renforceront la coopération en matière de sécurité internationale dans les domaines étroitement liés aux intérêts de la Chine à l'étranger.

Le livre blanc souligne quatre "domaines de sécurité critiques", dont l'océan, l'espace, le cyberespace et la force nucléaire.

La marine de l'APL passera progressivement d'une stratégie unique de "défense des eaux au large des côtes" à une stratégie combinée de défense de ces eaux et de "protection en haute mer", déclare-t-il.

Le pays accélérera le développement d'une cyberforce afin de faire face aux "graves menaces de sécurité" visant ses cyberinfrastructures, ajoute-t-il.

La Chine s'oppose à la militarisation et à la course aux armements dans l'espace et s'engage à sécuriser ses actifs spatiaux.

Le pays n'entrera jamais dans une course aux armements nucléaires avec un autre pays, explique le livre blanc.

La Chine s'engage également à fournir plus de produits pour la sécurité publique et à contribuer davantage à la paix mondiale.


Source : http://french.xinhuanet.com/chine/2015-05/26/c_134271380.htm