Voir les contributions

Cette section vous permet de consulter les contributions (messages, sujets et fichiers joints) d'un utilisateur. Vous ne pourrez voir que les contributions des zones auxquelles vous avez accès.


Messages - mike

4321
info - média belgique / Menace d'attentat au Doudou de Mons
« le: 29 mai 2015 à 17:26:04 »
Menace d'attentat au Doudou de Mons



Hainaut 
Nos confrères de la DH ont reçu un courrier ce matin, dans lequel des menaces sont proférées à l'encontre de l'événement festif organisé ce week-end à Mons. Et ce, en réprésailles d'une émission de la RTBF.





"Au peuple belge, mécréant !" Voilà l'intitulé du courrier envoyé à la direction de la DH ce vendredi matin.

Une lettre, manuscrite, dans laquelle des menaces visent clairement le traditionnel Doudou, organisé ce week-end à Mons. Un événement qui fait déjà l'objet, selon nos confrères, de plusieurs autres menaces, mais d'un autre genre. Ici, les auteurs du courrier affirment agir au nom de la cause islamique. Et ce, précisent-ils, suite à la diffusion, mercredi dernier, sur la RTBF d'une émission dont le contenu ne leur a visiblement pas plu. Il s'agissait du Devoir d'enquête largement consacré aux motivations des candidats au Jihad. Dans l'émission, un acteur a été engagé dans le but de récolter, en caméra cachée, les confessions d'un jeune Bruxellois, affirmant être prêt à accomplir son Jihad en Belgique.

"Vous avez bien rigolé en regardant la RTBF mercredi ? Vous n'avez pas encore compris ? RDV : dimanche sur la Grand Place de Mons pendant votre fête" peut-on ainsi lire dans cette lettre. Les auteurs promettent également d'agir au minimum à deux. Le tout, ponctué d'un Boum, suivi de plusieurs points d'exclamation. La rédaction de la DH a, dès ce vendredi matin, transmis le courrier à la police judiciaire fédérale, qui prend l'affaire très au sérieux.

http://www.lalibre.be/regions/hainaut/menace-d-attentat-au-doudou-de-mons-556866333570fde9b379b1c7

4322
Une école musulmane marseillaise passe sous contrat avec l'Etat



Cet établissement sera le quatrième de ce type à passer sous contrat avec l'Education nationale en France.

La première école privée musulmane à Marseille va bientôt être reconnue par l'Etat. Il s'agit du quatrième établissement privé confessionnel musulman à passer sous contrat avec l'Education nationale. Et en plein débat sur la laïcité, la volonté du gouvernement de multiplier le nombre d'établissements scolaires confessionnels constitue un sujet ultra-sensible. Au début de l'année, le gouvernement avait acté la multiplication du nombre d’établissements privés musulmans, notamment pour mieux organiser la place de l’islam dans la République.

>> Europe 1 s'est rendu dans cet établissement, dans les quartiers nord de Marseille, qui devrait être encadré par l'Etat dès la rentrée prochaine.

"On formera peut-être des futurs politiques". Ce jour-là, une centaine de jeunes passent l'examen de sélection pour la rentrée prochaine. Un concours qui repose uniquement sur les maths et le français. La réussite, l'encadrement, la discipline, sont autant de caractéristiques qui ont motivé une mère de famille convertie à l'islam, à inscrire son enfant dans l'établissement. Selon elle, il est primordial de former une élite issue de la communauté musulmane. " Avec l'éducation musulmane en France, on formera peut-être des futurs cadres dans la société française et peut-être même des politiques", espère-t-elle.

"Les gens ne vont plus avoir peur". Dans cette école, où les jeunes filles ne portent pas toutes le foulard, la reconnaissance de l'Etat est vécue comme un soulagement pour sortir de la marginalité. "C'est vrai que quand on essaye d'avoir des écoles musulmanes, il y a cette barrière de devoir se justifier. Et le fait d'être reconnu va nous permettre de nous sentir mieux. Les gens ne vont plus avoir peur. Alors que l'on est des citoyens français avant tout, de culture musulmane, mais nous sommes français", insiste Sabra.

"Les interpellations, balayées d'un revers de main". Selon le directeur, cette reconnaissance de l'Etat est liée au sérieux de l'établissement, qui défend un enseignement de l'islam encadré, soit deux heures par semaine, et une volonté de résister à toute forme de radicalité, qui pourrait venir des parents. "Je ne cèderai jamais  à ceux qui m'interpelleraient pour séparer les garçons et les filles. Certains protestent contre la mixité au sport, d'autres contre quelques cours de SVT. Toutes ces interpellations, je les ai balayées d'un revers de main. Le contrôle de l'Etat c'est nous qui allons le chercher", commente le directeur.

http://www.europe1.fr/societe/une-ecole-musulmane-marseillaise-passe-sous-contrat-avec-letat-1321010

4323
France : 14 Juillet 2015 - MESSAGE AUX FORCES ARMÉES FRANÇAISES.



LISEZ BIEN LE MESSAGE SUIVANT:

Déclaration officielle


"Nous, les militaires tchécoslovaques de réserve, rejetons unanimement toute participation dans des batailles qui sont des actes géopolitiques d’agression par l’élite globaliste par le biais de l’OTAN et le soutien de nos gouvernements.


Nous avons juré de défendre notre patrie des républiques tchèque et slovaque. Nous avons juré de protéger la liberté et l’indépendance de nos nations fières et indépendantes pour lesquelles nos ancêtres ont donné leurs vies dans des guerres mondiales.

Nous sommes guidés par ce serment dans une initiative civile de gérer une situation de crise. La liberté et l’indépendance sont mises en danger depuis longtemps par un système de réprésentation pseudo-démocratique, où un représentant élu n’a aucune obligation de faire avancer les intérêts des électeurs et citoyens et en pratique, les lois ne représentent que les intérêts personnels des législateurs, les intérêts des partis politiques et des groupes d’intérêts économiques. Notre patrie est sous la pression des élites mondialistes et des groupes d’intérêts économiques, qui éliminent le pouvoir du peuple, des citoyens, au travers du système de démocratie représentative.


Notre constitution qui a été délibérément faussée et notre charte des droits et des libertés sont en train d’être perverties et les lois constitutionnelles violées par les législateurs eux-mêmes.

Le pouvoir législatif est en train d’être privatisée, le pouvoir exécutif est en train d’être politisé et le pouvoir judiciaire corrompu par les groupes de pression (lobbies) qui font voter des lois et font monter la pression sur nos gouvernements.

Les résultats de tout ceci sont un déficit public inremboursable, une désindustrialisation, la privatisation des propriétés de la république et des budgets frauduleux, une dépendance alimentaire et énergétique, la privatisation des ressources naturelles ainsi que des fonds de retraites et de santé des citoyens. Notre pays a été divisé illégalement, pillé, endetté, les gens réduits en esclavage et leurs familles liquidées par le génocide de la repossession, l’infrastructure nationale a été transférée aux mains des entreprises occidentales. Un chaos destructeur et le désespoir dominent le sentiment de la communauté.


Pour cette raison, nous les soldats de réserve tchécoslovaques reconnaissons le serment que nous avons fait au sein de l’armée et ensemble, nous avons eu une vision concernant la défense de nos nations. Nous rejetons de manière inéquivoque le fait de combattre dans les rangs de l’OTAN contre la Fédération de Russie et autres nations slaves et nous avons par là-même l’intention de nous dresser fermement contre toute liquidation plus avancée de notre démocratie au moyen de la pression civique organisée. Nous nous unissons dans une situation de crise et en utilisant nos techniques et capacités militaires et civiles acquises, nous avons la ferme intention de créer un mouvement de pression civique suffisamment fort et organisé pour la période de temps qui sera nécessaire pour mettre en place nos buts patriotiques.


Nous prêtons serment d’allégence à nos patries respectives des républiques tchèque et slovaque.


Nous, militaires de réserve tchécoslovaques, mèneront ce serment à bien !"



Après l'Italie, l'Espagne, le Portugal, la Roumanie... voilà maintenant la Tchéquie et la Slovaquie qui se déclarent contre la guerre mondiale que veulent les américains et leurs vassaux, les dirigeants européens.


Des citoyens Français ont conçu une solution qui résoudrait cet état mondial de crise . Son application commence par l'éviction des politiciens et l'instauration d'un gouvernement provisoire le 14 juillet 2015.


FORCES ARMÉES FRANÇAISES:


VOTRE DEVOIR EST-IL ENVERS LA NATION (territoire et peuple de France), OU ENVERS UNE PETITE MAFIA POLITIQUE CHERCHANT À ENTRAÎNER LA DESTRUCTION DE NOTRE NATION POUR QUELQUES PROFITS PERSONNELS ?



Pour des informations vraiment complètes sur ce mouvement du 14 juillet, n'hésitez pas à participer à l'une des rencontres qui se réalisent sur toute la France:

RENCONTRES

http://www.combattants-volontaires-de-la-resistance.com/2015/05/france-14-juillet-2015-message-aux-forces-armees-francaises.html

4324
Avion turc de ligne: les signatures apposées pour le projet





Le premier avion turc devrait être dans les cieux en 2023






Les signatures sont apposées à Istanbul pour la production de l'avion turc de ligne.

Le premier avion turc devrait être dans les cieux en 2023.

C'est le Premier ministre Ahmet Davutoglu qui a expliqué le projet pendant la cérémonie organisée hier à Istanbul.

Le projet de l'avion turc de ligne sera réalisé en deux étapes.

Dans un premier temps, les avions pour 35 passagers seront modernisés dans une installation qui sera mise en place en Turquie. Ces avions seront prêts pour les vols en 2019.

Ensuite, le TRJ628 qui sera totalement conçu par les ingénieurs turcs sera construit.

Cet avion qui pourra transporter 70 passagers sera conçu de façon à être utilisé pour les vols régionaux, les vols VIP et comme avion-ambulance.

L'avion turc de ligne dont la conception sera terminée en 2020, devrait commencer les vols d'essai en 2023.

La Turquie devrait investir environ 1,5 milliards de dollars pour les avions de ligne qu'elle envisage de développer et construire.


http://www.trt.net.tr/francais/turquie/2015/05/28/avion-turc-de-ligne-les-signatures-appos%C3%A9es-pour-le-projet-237903

4325
Santé / XANAX, LEXOMIL ET MYOLASTAN RÉTRÉCISSENT LE CERVEAU
« le: 29 mai 2015 à 14:49:00 »
XANAX, LEXOMIL ET MYOLASTAN RÉTRÉCISSENT LE CERVEAU

XANAX, LYSANXIA, LEXOMIL, LORAZÉPAM ET MYOLASTAN RÉTRÉCISSENT LE CERVEAU

En 1982, le gouvernement britannique a appris que les benzodiazépines (dérivés du valium : Xanax , Lexomil, Lysanxia, Myolastan…) pouvaient entraîner des troubles neurologiques graves. Mais aujourd’hui, les médecins continuent de distribuer Xanax, Lexomil… comme des bonbons.

The Independent on Sunday a réussi à avoir des documents confidentiels plutôt gênants. En 1981, suite aux découvertes du professeur (aujourd’hui émérite) Malcolm Lader, chercheur de renom dans le domaine de la psychiatrie, le Medical Research Council (MRC, institut gouvernemental) avait organisé un brainstorming scientifique pour parler du rétrécissement du cerveau chez certains patients prenant des benzodiazépines ( Xanax , Lexomil, Lysanxia, Myolastan…). L’année suivante, le MRC a décidé d’approfondir le sujet pour évaluer l’impact à long terme de ces molécules. Puis, plus rien. Le ministère de la Santé n’a pas donné suite.



XANAX, LEXOMIL ET MYOLASTAN RÉTRÉCISSENT LE CERVEAU


La bourse ou l’avis



On n’a jamais réalisé de test « officiel » de toxicité neurologique à long terme sur ces médicaments qui sont vendus par dizaines de millions chaque année ( Xanax , Lexomil, Lysanxia, Myolastan…) pour lutter contre l’anxiété, le stress, l’insomnie et les spasmes musculaires. Le Pr Lader a déclaré : « Je recevais de l’argent pour d’autres recherches et ne voulais pas être étiqueté comme la personne qui a tué les benzodiazépines… J’aurais dû être plus proactif… J’ai supposé que la prescription allait se tarir, mais les médecins ont continué de les balancer comme des Smarties« .

Xanax , Lexomil, Lysanxia, et Myolastan rétrécissent le cerveau

En 1995, Heather Ashton, professeur émérite de psychopharmacologie clinique, a elle aussi fait une proposition à la MRC pour étudier le lien entre la consommation de « benzos » et les dommages permanents induits sur le cerveau. On a rejeté sa proposition . La MRC se défend en prétendant qu’une fois « acceptées les conclusions du rapport de Malcolm Lader« , elle était prête à financer « toute demande de recherche répondant aux normes scientifiques requises« … ce qui n’est toujours pas arrivé à ce jour.



« Enorme scandale«



Députés et avocats se rassemblent pour dénoncer un « énorme scandale »  (dixit Jim Dobbin, président d’un groupe parlementaire multipartite sur les addictions médicamenteuses) qui pourrait ouvrir la voie à des recours collectifs pouvant impliquer jusqu’à 1,5 million de patients devenus accros contre leur gré. Beaucoup d’entre eux présenteraient des symptômes neurologiques compatibles avec les constations de Malcolm Lader. Dans les années 1960, annoncés comme totalement inoffensifs, Xanax et tous les autres benzos étaient présentés comme la première merveille du monde pharmaceutique. Ces médicaments révolutionnaires entraînent une addiction extrêmement puissante, et cela en quelques jours.

La descente aux enfers

En 1984, Valerie Bell a eu une attaque de panique. Son médecin lui a immédiatement prescrit du lorazépam. Aujourd’hui, elle a 67 ans. Elle est sevrée depuis 2007 mais souffre toujours de douleurs neurologiques à la tête, au cou et aux pieds.

« Nous avions deux magasins de fleurs dans l’Essex, avec mon mari. Nous avons eu une belle vie […] j’ai eu une attaque de panique lors d’une soirée. Mon médecin m’a dit qu’il y avait un nouveau médicament merveilleux en provenance des Etats-Unis, alors je l’ai pris sans poser de questions. Immédiatement après, je me suis sentie mal. Le médecin a dit que c’était ma maladie et a augmenté les doses, tout en ajoutant un antidépresseur. Cela a duré pendant des années, une nouvelle pilule suivait de nouvelles pilules. Certains jours, je ne pouvais même pas sortir du lit.

J’ai vu 32 médecins, mais aucun n’a dit que mes symptômes pouvaient provenir des pilules. Pendant des années, j’ai cru ces hommes en blouse blanche et costumes Armani. Quand j’ai décidé qu’il était temps d’arrêter, il m’a fallu 15 ans pour m’en sortir […] j’étais totalement incohérente, j’entendais des voix, j’étais incapable de faire du thé. Aucun être humain ne devrait souffrir comme ça. Nous avons perdu notre maison et nos entreprises. Ces médicaments ont détruit nos vies« .

Source :XANAX, LEXOMIL ET MYOLASTAN RÉTRÉCISSENT LE CERVEAU   Les mots ont un sens


4326
Apple n’a pas tardé à réagir par rapport au problème qui touche l’application Messages dans iOS, OS X mais aussi dans le système de l’exploitation de l’Apple Watch, Watch OS. Pour rappel, un utilisateur du site Reddit a révélé que lorsqu’un utilisateur d’un appareil sous iOS 8.3 reçoit un iMessage constitué de caractères spéciaux de langue arabe (message qui n’a aucune signification particulière), cela fait planter son appareil instantanément.

La firme à la pomme a indiqué jeudi soir qu’elle était au courant du problème et qu’elle planche à apporter un correctif. En attendant, le géant de l’informatique donne trois conseils pour se tirer d’affaire si jamais un utilisateur reçoit ce message :

- Demander à Siri de lire les messages non lus.
- Utiliser Siri pour répondre au message. « Après votre réponse, vous pourrez à nouveau ouvrir Messages », indique Apple.
- Dans Messages, glissez le doigt vers la gauche pour supprimer tout le fil où vous avez reçu le message ou appuyez et maintenez pour effacer le message concerné uniquement.

Apple n’a pas indiqué quand le correctif sera rendu disponible

4327
Patrick Mulliez : 135 euros d’impôt sur un revenu de plus de 1 milliard €

Spécial Investigation enquête sur la face cachée de l’empire Mulliez et découvre notamment des affaires de corruption et d’exil fiscal.
Vous, moi le petit peuple, nous sommes bon a casquer pour cette « crise ».



Au début, ils n’étaient que 35. Aujourd’hui, ils sont 600 et pèsent 38 milliards d’euros. Les Mulliez. Une famille détenant Auchan, Décathlon, Leroy-Merlin ou Flunch, fuyant la presse, cultivant l’entre-soi pour verrouiller son capital. Intrigué, Nicolas Vescovacci creuse et trouve de très intéressantes pépites.
 
 
 
L’Encyclique de Jean XXIII, sur laquelle les Mulliez se fondent pour transmettre leurs valeurs à leurs descendants. Une affaire de corruption en Ukraine. Des exils fiscaux à Néchin, en Belgique, ce qui permet à Patrick Mulliez de ne payer que 135 euros d’impôt sur un revenu de plus de 1 milliard.

« On est des travailleurs », s’insurge celui-ci, confronté aux preuves du journaliste. Qui met ses tribulations amusées en scène, tout en dépiautant le fonctionnement de la dynastie la plus riche de France. Pas très catholique, faut-il le préciser ?


http://srv497.fr.nf/patrick-mulliez-135-euros-dimpot-sur-un-revenu-de-plus-de-1-milliard-e/

4328
Discussions Générales / 5 fruits légumes part jour
« le: 29 mai 2015 à 14:28:45 »

4329
Discussions Générales / françois hollande en japonais
« le: 29 mai 2015 à 14:27:36 »

4330
Les Anonymous video , info press , action / dette public
« le: 29 mai 2015 à 12:33:00 »

4331
Paris : 52 kilos de cocaïne disparaissent à la Préfecture de Police

Intrigante disparition au sein de la Préfecture de Police de Paris. Selon nos informations, près de 52 kilos de cocaïne ont disparu du coffre des scellés des services de la Brigade des stupéfiants.

 Plusieurs policiers de l'inspection générale de la Police nationale (IGPN), la police des police, étaient présents au 36 quai des Orfèvres ce jeudi soir, suite à l'ouverture d'une enquête.

La fouille était opérée avec l'aide de chiens spécialisés dans la recherche de drogue et devait se poursuivre une partie de la nuit  «si nécessaire».

La drogue avait été saisie par les policiers le 4 juillet dernier dans les XVIIIe et XIXe arrondissements de Paris à l'occasion du démantèlement d'un réseau de trafiquants qui alimentait la région parisienne.

 Le chargement, dont la valeur est estimée à 2,5 millions d'euros, a été vu pour la dernière fois dans les locaux de la Préfecture de police le 23 juillet dernier avant de de disparaître mystérieusement. Ce sont des policiers qui ont signalé cette disparition jeudi dans l'armoire à saisie de la brigade des stupéfiants. L'IGPN a été immédiatement saisie.

 Peu avant 22h00,  aucune interpellation n'était signalée «à ce stade».

«Si la loi a été enfreinte, des sanctions très fermes seront prises»

Dans un communiqué diffusé dans la soirée, la préfecture de police de Paris, dont dépend le «36», a confirmé l'affaire. «Informé de la disparition de 51 kg de scellés de cocaïne à la brigade des stupéfiants» de la PJ parisienne, dit le texte, «et parallèlement à l'enquête judiciaire ouverte par le parquet de Paris, le préfet de police a immédiatement saisi l'IGPN d'une enquête administrative».

«Cette enquête portera sur le respect des règles applicables en matière de gestion des scellés dans les locaux de cette brigade et d'une manière générale sur le site du "36 quai des Orfèvres", a fait valoir la préfecture, en anticipant d'éventuels développements potentiellement lourds de conséquences : «Si les enquêtes (...) démontrent que la loi a été enfreinte» et «que des manquements aux règles déontologiques ont été commis, des sanctions très fermes seront immédiatement prises».

Le 36 quai des Orfèvres avait été secoué par un scandale en avril dernier. Quatre policiers de la Brigade de recherche et d'intervention (BRI), l'«antigang», installée non loin de la brigade des stupéfiants, avaient été interpellés, soupçonnés d'avoir violé une Canadienne de 34 ans, dans leurs locaux mêmes. Deux des policiers ont été mis en examen pour viol en réunion et placés sous contrôle judiciaire, tandis qu'un troisième a été entendu sous le statut de témoin assisté par un juge d'instruction. L'un des mis en examen a reconnu une relation sexuelle avec la plaignante, soutenant qu'elle était consentante.

Source : http://www.leparisien.fr/faits-divers/paris-plus-de-50-kilos-de-cocaine-disparus-a-la-prefecture-de-police-31-07-2014-4039615.php

4332
Le développement de Schaerbeek et le coup de com' du PS

La commune va changer de visage d'ici 5 ans à 10 ans. Des grands projets régionaux sont en cours: le viaduc Reyers, l'extension du métro, la cité des médias à Reyers ou encore le nouveau quartier Josaphat. C'est pour informer les Schaerbeekois sur ces projets que le PS bruxellois organisait mercredi soir une réunion. Une réunion d'information qui passe plutôt mal auprès des élus communaux de Schaerbeek.


Dans l'opposition au conseil communal de Schaerbeek, le PS est aux affaires à la Région avec notamment comme compétence, le Développement territorial. "Nous sommes là avec des ingénieurs, des architectes et des urbanistes pour présenter les grands projets : Reyers, Josaphat, de mobilité, sur la place Meiser, sur le métro Nord…", déclare Yves Goldstein (chef de groupe socialiste à Schaerbeek et directeur de cabinet du ministre-président bruxellois).

"Tous ces dossiers nous tiennent à cœur, à la commune. Nous ne voulons pas de discours mais bien de décisions concrètes !" Pour Bernard Clerfayt, le bourgmestre FDF de Schaerbeek, il n'y en a pas vraiment aujourd'hui. "En tous cas, les choses n’avancent pas aussi vite qu’on l’aurait espéré. Mais ce qui m’importe – quels que soient les discours – c’est qu’on travaille concrètement au développement de Schaerbeek, tel que la commune l’a imaginé. Avec la Région comme partenaire, bien entendu."

Le bourgmestre serait mal renseigné, répondent les socialistes qui insistent sur leur démarche vers les citoyens. "Notre volonté est principalement une information citoyenne sur les grands projets qui concernent les gens. Tous les partis ont légitimité pour parler de cela avec les citoyens, poursuit Yves Goldstein. Cela dit, j’ai bien compris ce qu’il se passe dans la tête de Bernard Clerfayt. D’ailleurs, au prochain conseil communal, je lui donnerai le numéro de téléphone de Didier Gosuin pour qu’il l’informe un peu mieux de ce qu’il se passe au gouvernement bruxellois…" Didier Gosuin, qui n'est autre que le ministre FDF du gouvernement régional.

Pierre Vandenbulcke

http://www.rtbf.be/info/regions/detail_le-developpement-de-schaerbeek-et-le-coup-de-com-du-ps?id=8985984

4333
Fin de cavale: Bruce Babilas, le baron français de la drogue, a été arrêté à Bruxelles



De sources policières et judiciaires françaises, nous apprenons que la police belge a procédé, mercredi, à l'arrestation en région bruxelloise de Bruce Babilas. L'homme, qui devait purger 23 ans de prison pour trafic international de drogue, était recherché en France depuis plusieurs années.

Le Français de 37 ans a été interpellé dans la commune bruxelloise de Watermael-Boisfort où il refaisait sa vie. Bruce Babilas était sous le coup d'un mandat d'arrêt européen délivré par le tribunal de grande instance de Strasbourg. L'intéressé, déjà condamné en 2008 à 11 ans d'emprisonnement, l'avait ensuite été en 2011 à 12 ans ferme supplémentaires pour un trafic portant sur au moins 580 kilos de résine de cannabis.

Bruce Babilas était présenté comme le baron de la drogue d'un réseau comprenant aussi Mohamed Fakiri, Simon Partouche et Brahim Ben Jaddi.

Quinze membres de la bande étaient jugés a Strasbourg. Ils avaient inondé pendant des années la région de Strasbourg. Un seul faisait défaut: Babilas, qui se terrait à Bruxelles, où la police a donc mis fin a quatre ans de cavale.

Bruce Babilis a été privé de liberté, déféré au juge d'instruction et écroué à la prison de Saint-Gilles. Le parquet de Bruxelles est chargé d'exécuter la demande d'extradition française. L'arrestation est l'aboutissement de recherches menées par le Fast de la police fédérale avec la police de la zone Marlow (Uccle, Auderghem, Watermael-Boitsfort) et la coopération active de la Brigade de Recherches de la gendarmerie de Strasbourg.


Source : http://www.dhnet.be/actu/faits/fin-de-cavale-bruce-babilas-le-baron-francais-de-la-drogue-a-ete-arrete-a-bruxelles-5566d34835704bb01c8478cf

4334
Importante opération de police à Schaerbeek: razzia sur la chnouf !



Selon les premières informations disponibles, l'opération en cours dans le quartier Josaphat.

On apprend que depuis le début de soirée, une opération de police d'une ampleur inaccoutumée est déclenchée dans la commune bruxelloise de Schaerbeek.

Selon les premières informations disponibles, l'opération en cours dans le quartier Josaphat et cible le milieu criminel en lien avec le trafic de stupéfiants. Des perquisitions se déroulent actuellement.

Plusieurs équipes judiciaires de la police de la zone Bruno (Schaerbeek, Saint-Josse, Evere) sont engagées. Elles sont appuyées par des chiens anti-drogue de la police fédérale. Plusieurs établissements sont inspectés. Les perquisitions ciblent notamment des débits de boisson rue Josaphat et rue de l'Eté.

Selon des témoins, des personnes menottées ont été embarquées dans des véhicules, très certainement pour être transférées dans un commissariat de la zone, et y être auditionnées. Des perquisitions ont également lieu chaussée de Helmet, toujours liée a l'opération en cours à Schaerbeek


source : http://www.dhnet.be/actu/faits/importante-operation-de-police-a-schaerbeek-razzia-sur-la-chnouf-5567646e35704bb01c8633e5

4335
Reconnaissance du génocide arménien: Mahinur Özdemir fuit devant notre journaliste…

vidéo : http://www.rtl.be/videos/video/537970.aspx

Il y a eu beaucoup d’agitation ces dernières semaines par rapport à la (non) reconnaissance du génocide arménien par des élus belges. Pour certains élus d’origine turque, qui ont par exemple boycotté la minute de silence organisée à la Chambre, cela reste un sujet tabou. Parmi eux se trouvaient Emir Kir (PS), Zuhal Demir (N-VA), Meyrem Almaci (Groen), Fatma Pehlivan (SP.A) et Veli Yüksel (CD&V).


Benoit Lutgen annonce qu'il exclura tout négationniste du cdH

Dernière développement en date: Benoit Lutgen, le président du cdH, qui s’est dit prêt à exclure des élus cdH qui nieraient ce génocide. "S’il y a un négationniste au sein du cdH, il est dehors dans la seconde", a-t-il déclaré au micro de nos confrères de La Première. Loïc Parmentier a donc tenté de connaitre la position de la députée bruxelloise Mahinur Özdemir pour RTLINFO, en vain…


Mahinur Özdemir refuse de répondre à nos questions

Le 22 mai dernier, alors qu’il était présent au parlement bruxellois, notre journaliste a contacté la cellule communication de la députée bruxelloise pour lui expliquer pourquoi il voulait l'interviewer. Mais elle a directement prévenu la députée par SMS. Après avoir vu notre caméra, elle a quitté le parlement. Sa cellule communication envoie alors un e-mail à notre journaliste, expliquant que Mme Özdemir "est sous certificat médical. Son médecin lui recommande le plus grand repos." Pas d’interview donc. Qu’à cela ne tienne, elle était présente hier mercredi soir à Schaerbeek, où elle est conseillère communale. Mais à la vue de notre journaliste, elle a tourné les talons sans répondre.


Un problème vis-à-vis du cdH

Le problème n’est pas tant les convictions de Mahinur Özdemir sur la question, puisque si la Belgique a bien reconnu officiellement le génocide arménien, aucune loi ne condamne jusqu’ici sa négation, même si des textes ont très récemment été déposés en ce sens pour élargir aux génocides arméniens et rwandais la portée de la loi de 1995 sur le négationnisme du génocide des Juifs sous l’Allemagne nazie. Le problème, c’est que la députée d’origine turque a signé le code de déontologie du cdH… qui l’oblige à reconnaitre le génocide arménien.


Elle a signé le code de déontologie du cdH

Le dimanche 10 mai dernier, le vice-président du gouvernement wallon cdH Maxime Prévot expliquait d’ailleurs à Pascal Vrebos que "la communauté internationale a reconnu le génocide arménien, et donc on ne doit par tergiverser. Tous les députés cdH signent un code de déontologie lorsqu’ils deviennent parlementaires dans lequel il est explicitement indiqué que l’on reconnait tous les génocides que la communauté internationale a reconnu. Et donc eux ont signé ce document." Un document que RTL s’est procuré: la signature de Mme Özdemir y figure bien.


source : http://www.rtl.be/info/regions/bruxelles/reconnaissance-du-genocide-armenien-mahinur-ozdemir-fuit-devant-notre-journaliste--726919.aspx