Voir les contributions

Cette section vous permet de consulter les contributions (messages, sujets et fichiers joints) d'un utilisateur. Vous ne pourrez voir que les contributions des zones auxquelles vous avez accès.


Messages - mike

4396
Fonctionnaires : pas de hausse du point d’indice en 2015


4397
La Justice belge va arbitrer le financement du football

(Belga) Le fonds d'investissement Doyen Sports, soutenu par le club de football de Seraing (D2), vient d'intenter une action en référé devant le tribunal de commerce francophone de Bruxelles contre la planète football. Dans le viseur du fonds et du club, on ne retrouve rien de moins que la Fédération internationale de football (Fifa), l'Union européenne du football (l'UEFA) et l'Union belge (URBSFA), rapporte L'Echo mercredi.

Le fonds Doyen Sports, actif dans la propriété de joueurs par des tiers, a signé une convention avec le RFC sérésien en vue de lui prêter de l'argent. Mais depuis le début du mois de janvier, une directive adoptée par la Fifa à la demande de l'UEFA empêche cette pratique. Et la directive en question est appliquée par l'Union belge. En référé, le fonds et le club de football demandent la suspension du règlement en attendant que la question ne soit tranchée sur le fond. (Belga)


Source : http://www.rtl.be/info/belgique/faits-divers/la-justice-belge-va-arbitrer-le-financement-du-football-726399.aspx

4398
Ce que l'on sait de l'arrestation de sept responsables de la Fifa pour corruption présumée

Le "New York Times" révèle que les interpellations ont eu lieu, mercredi matin, à Zurich, alors que les dirigeants de la Fédération internationale de football se réunissaient pour leur congrès annuel.



Un van de la police suisse devant l'hôtel zurichois (Suisse) où ont été arrêtés des responsables de la Fifa, le 27 mai 2015. (ARND WIEGMANN / REUTERS)

Sept cadres de la Fédération internationale de football (Fifa) ont été arrêtés, tôt mercredi 27 mai, alors qu'ils devaient se réunir pour leur congrès annuel à Zurich (Suisse). L'information, révélée par le New York Times (en anglais), a été confirmée par la Suisse et les Etats-Unis. La justice américaine réclame leur extradition pour des faits de corruption présumée.
La Suisse a profité de ces arrestations pour officialiser, un peu plus tard dans la matinée, l'ouverture d'une enquête, en mars, sur l'attribution des Coupes du monde 2018 (Russie) et 2022 (Qatar).

Francetv info revient sur cette vague d'arrestations sans précédent dans l'univers feutré du football international.

Que s'est-il passé ?

Les arrestations se sont faites dans le calme.
Les policiers suisses se sont présentés à l'accueil du Baur Au Lac Hotel de Zurich, tôt, mercredi.
Après avoir relevé les numéros de chambre des personnes concernées, ils sont montés les arrêter, raconte un journaliste du New York Times.



Les responsables interpellés ont quitté l'hôtel par une porte secondaire.
Ils n'étaient pas menottés et ont pu emporter une valise.
Les employés de l'hôtel ont tenté de les mettre à l'abri des regards avec des draps, comme le montrent ces images de l'agence AP.

http://api.dmcloud.net/player/pubpage/4e7343f894a6f677b10006b4/556575dc9473997ebf345eb6/97545ab804964487b1e4d31b86d5136f?wmode=transparent&autoplay=1

Un septième a été arrêté un peu plus tard dans la matinée, dans des circonstances non précisées, indique le ministère de la Justice suisse.


Qui sont les personnes arrêtées ?

Le ministère de la Justice suisse indique que sept "fonctionnaires du football" ont été arrêtés "à la demande des autorités américaines". Jeffrey Webb, vice-président du comité exécutif, représentant des Iles Caïmans et président de la Concacaf, la Confédération de football d'Amérique du Nord, d'Amérique centrale et des Caraïbes, figure parmi les interpellés.




Le président de la Concacaf, Jeffrey Webb (à droite), à côté du président de la Fifa, Sepp Blatter (à gauche), le 16 avril 2015, aux Bahamas. (DAVID LEAH / MEXSPORT / AFP)


On retrouve également l'Uruguayen Eugenio Figueredo, lui aussi vice-président du comité exécutif, et le Trinidadien Jack Warner, le prédécesseur de Webb à la Concacaf. L'actuel président de la Fifa, Sepp Blatter, qui doit être réélu vendredi pour un cinquième mandat, n'est pas concerné par cette vague d'interpellations.

Que leur reproche-t-on ?

Les accusations portent sur des faits de corruption présumée commis sur les vingt dernières années, essentiellement au sein de la Concacaf, l'une des six fédérations régionales de la Fifa. Au total, 14 personnes, dont des cadres des Etats-Unis et d'Amérique du Sud travaillant dans le marketing sportif, sont mises en examen dans cette affaire, selon le communiqué du ministère de la Justice américain.

Selon le ministère de la Justice suisse, des représentants des médias sportifs et de sociétés de marketing sportif auraient versé des pots-de-vin à des délégués Fifa en échange de "droits médiatiques et des droits de marketing de compétitions organisées aux Etats-Unis et en Amérique du Sud". Le montant de ces dessous-de-tables se chiffre en millions d'euros.

Pourquoi l'enquête est-elle menée par la justice américaine ?

Selon la demande d'arrestation américaine, citée par le ministère de la Justice suisse, les négociations autour de ces pots-de-vin "auraient été conclues aux Etats-Unis, où ont également eu lieu les préparatifs". Des paiements auraient aussi transité par des banques américaines. Autant d'éléments qui expliquent la mobilisation de la justice américaine dans cette affaire.

Selon le Wall Street Journal (en anglais), cette opération est l'aboutissement d'une enquête entamée il y a des années par le FBI. Les policiers américains ont reçu un coup de pouce décisif en 2011, lorsqu'un Américain membre du comité exécutif, Charles Chuck Blazer, a accepté de collaborer avec eux. Sous la menace d'une enquête pour évasion fiscale, l'homme, qui a quitté la Fifa en 2013 après des accusations de corruption, a enregistré plusieurs conversations avec d'autres cadres de la fédération.

Après l'annonce des arrestations, un porte-parole de la Fifa a indiqué que cette dernière cherchait "à clarifier" la situation. "Nous ne ferons pas de commentaire à cette étape", a déclaré la porte-parole.

Source : http://www.francetvinfo.fr/sports/foot/une-dizaine-de-cadres-de-la-fifa-arretes-en-suisse-pour-corruption-presumee-selon-plusieurs-medias-americains_923075.html

4399
L'Iran affirme avoir déjoué une cyberattaque américaine contre le ministère du Pétrole

L'Iran a affirmé mardi avoir déjoué récemment une cyberattaque lancée contre le ministère iranien du Pétrole et dont les auteurs seraient basés aux Etats-Unis.



Le centre d'urgence contre les cyberattaques "a réussi à déjouer une attaque de hackers contre le ministère du Pétrole", a déclaré le chef de la police chargée de la lutte contre la criminalité sur internet, le général Kamal Hadianfar, cité par l'agence Fars. "L'adresse IP des hackers est aux États-Unis", a-t-il ajouté, indiquant avoir informé les autorités américaines et leur avoir transmis un "mandat judiciaire international", sans préciser son contenu.

L'attaque s'est déroulée "pendant un pont de quatre jours" au cours de l'année iranienne qui a commencé le 20 mars, a dit le général Hadianfar, suggérant qu'elle a eu lieu entre le 21 et le 24 mars, pendant les congés du Nouvel an iranien.

Le programme nucléaire controversé iranien avait été la cible en 2010 d'une attaque par le virus Stuxnet, fomentée selon Téhéran par les États-Unis et Israël.

Dans un rapport publié en février, la société spécialisée en sécurité informatique russe Kaspersky Lab avait estimé qu'un puissant outil de cyber-espionnage, qui capte des informations dans des millions d'ordinateurs à travers le monde par le biais de logiciels malveillants installés secrètement, aurait été développé par les États-Unis.

Mais l'Iran est également accusé de développer ses capacités de piratage informatique.

En février, le directeur national du renseignement américain, James Clapper, avait attribué à Téhéran une attaque informatique destructrice contre les ordinateurs d'un casino à Las Vegas. Le Sands Casino appartient à Sheldon Anderson, un magnat conservateur qui avait déclaré en 2013 qu'il fallait bombarder l'Iran.

En décembre 2014, la société américaine de cyber-sécurité Cylance avait affirmé qu'une opération, baptisée "Cleaver", était menée depuis deux ans par des hackers basés à Téhéran. Ils auraient réussi une "importante campagne d'infiltration et de surveillance" dans une longue liste de pays qui compte également Israël, l'Arabie Saoudite, l'Allemagne ou l'Inde. Selon Cylance, cette opération était une réponse à l'attaque de Stuxnet.



Source : http://www.rtbf.be/info/medias/detail_l-iran-affirme-avoir-dejoue-une-cyberattaque-americaine-contre-le-ministere-du-petrole?id=8989995

4401
Un politicien brésilien corrompu accroché à un poteau !

A l'ancienne, jeté en place publique

 

 

Des Brésiliens en colère ont attaché sur un poteau Mendes da Costa, un politicien corrompu. Il faut avouer que cela donne des idées, non ?

Marcionólio da Costa Mendes a été attaché à un poteau par la population de Mata Grande, dans l'État de Alagoas. Accusé d’avoir volé dans les caisses publiques, le parlementaire a été innocenté par le tribunal de justice, ce qui a provoqué la colère des habitants de la commune.

« Les gens sont fatigués de cette bouffonnerie ! S’ils continuent à nous voler, nous allons manquer de poteaux dans la ville », a commenté Mme Josicleide dos Anjos, résidente de la ville et propriétaire des cordes utilisées.

 

Traduction de l’article de itaberabaemfoco.com.br par Fabio Coelho de Ficientis pour Croah.fr



http://www.wikistrike.com/article-un-politicien-bresilien-corrompu-accroche-a-un-poteau-123488901.html

4402
Autriche : à 15 ans, il fait face à la justice pour terrorisme

La justice autrichienne juge ce mardi un adolescent se réclamant du djihadisme. Le jeune homme est accusé d'avoir voulu faire exploser une bombe dans la gare de Vienne à l'automne dernier alors qu'il n'avait que 14 ans. Ce collégien d'origine turque, aujourd'hui âgé de 15 ans, doit répondre de "participation à une entreprise terroriste", lors d'une audience d'une journée devant le tribunal de Sankt-Pölten.


4403
Téléphones, comptes bancaires: les chômeurs fraudeurs bientôt pistés?
Read more at http://lexpansion.lexpress.fr/actualite-economique/telephones-comptes-bancaires-les-chomeurs-fraudeurs-bientot-pistes_1683287.html#CHQLHio1ojZ6WBJ1.99


Un amendement au projet de loi sur le dialogue social et l'emploi, déposé par le gouvernement, pourrait permettre aux services de Pôle Emploi d'accéder aux relevés de téléphone et aux comptes des allocataires pour mieux traquer la fraude.

Haro sur la fraude aux allocations chômage. Après avoir décidé de mettre en place le contrôle renforcé des chômeurs, un dispositif à l'efficacité pourtant contestée, le gouvernement voudrait offrir davantage de latitude aux agents Pôle emploi chargés de débusquer les fraudeurs. C'est dans cette logique que semble s'inscrire le dépôt par le gouvernement d'un amendement au projet de loi sur le dialogue social et l'emploi, le 22 mai dernier. S'il était adopté, ce texte prévoit d'étendre le "droit de communication", à l'agence chargée de l'emploi



Accéder aux "fadettes" des fraudeurs

La mesure permettrait aux agents de Pôle Emploi de se faire communiquer un grand nombre de documents, parmi lesquels des relevés bancaires, des factures détaillées de téléphone, ou encore des factures de fournisseur d'énergie. "Le droit de communication permet d'obtenir, sans que s'y oppose le secret professionnel, les documents et informations nécessaires aux agents chargés de la prévention des fraudes agréés et assermentés pour contrôler la sincérité et l'exactitude des déclarations souscrites ou l'authenticité des pièces produites en vue de l'attribution et du paiement des allocations, prestations et aides servies par l'institution", précise le texte du gouvernement.

Aligner les pouvoirs de Pôle emploi sur ceux de la sécu



La proposition s'inscrit en outre dans la droite ligne des dernières recommandations de la Cour des Comptes. Jusqu'à présent, les agents de Pôle emploi ne bénéficient pas d'un tel droit, contrairement au Fisc ou au personnel de la sécurité sociale. 





Les chiffres de la fraude détectée par les services de Pôle emploi. En millions d'euros.
Cour des Comptes


En 2014, la fraude détectée par les services de Pôle emploi avoisinait les 100 millions d'euros pour un total d'allocations versées supérieur à 35 milliards d'euros.

Read more at http://lexpansion.lexpress.fr/actualite-economique/telephones-comptes-bancaires-les-chomeurs-fraudeurs-bientot-pistes_1683287.html#CHQLHio1ojZ6WBJ1.99

4404
“MA VIDÉO À ÉTÉ CENSURÉ

 Apparemment je dérange…. Partagez en masse s’il vous plaît !!
 Rendez-vous le 14 juillet 2015 à Paris Sur la Place de la concorde A 10″



La vérité nous libérera aussi de cet esclavage financier, mais pour le moment nous sommes obligés de faire appel à votre soutien (la publicité rapporte trés peu).
 Une autre chose trés importante aussi pour nous aider est de partager cet article sur vos réseaux sociaux en cliquant sur les boutons ci-dessous.
 Namasté
 Laurent



4405
Plusieurs hauts responsables de la Fifa arrêtés en Suisse, à la demande des Etats-Unis

C’est le "New York Times" qui révèle l’information. Plusieurs hauts responsables de la Fifa ont été arrêtés tôt ce matin à Zurich, en Suisse, à la demande du FBI.

Selon des sources proches du dossier, les responsables arrêtés sont accusés de corruption, de blanchiment d'argent et de racket. Une dizaine de personnes au moins auraient été arrêtées.

Elles pourraient être extradées vers les Etats-Unis.

Des policiers suisses en civil auraient procédé aux arrestations dans le luxueux Lac hotel, où les dirigeants de l'instance internationale du foot se trouvaient ce matin, avant leur rencontre annuelle.

source : http://tempsreel.nouvelobs.com/en-direct/a-chaud/2655-fifa-plusieurs-hauts-responsables-arretes-suisse.html

4406
Minerais de sang : le Parlement européen adopte des mesures contraignantes


Une mine illégale en RD Congo. La RDC accuse régulièrement le Rwanda de financer des groupes armées en important des minerais depuis des zones de conflits. © AFP

Les députés européens ont voté en faveur d'un texte soumettant les importateurs de métaux précieux à s'assurer qu'ils ne proviennent pas de l'exploitation illicite de mines dans des zones en conflit. Le projet de règlement doit encore être examiné par les ministres du Conseil européen.

À une écrasante majorité (402 voix pour, 118 contre et 171 abstentions), le Parlement européen a approuvé, le mercredi 22 mai, un texte obligeant les entreprises européennes à s'assurer que l'étain, le tantale, le tungstène et l'or qu'elles importent ou transforment n'a pas été extraits de façon illicite dans des zones de conflit.

En amont de la chaîne de production, les exploitants, les négociants et les fondeurs devront procéder à un audit externe pour vérifier la provenance des minerais. En aval, les entreprises de l'UE qui utilisent ces minerais pour fabriquer des produits de consommation auront l'obligation de vérifier leur traçabilité. Environ 880 000 entreprises sont potentiellement concernées.

Depuis 5 ans déjà, les entreprises européennes sont encouragées à divulguer volontairement la provenance des minerais achetés, mais plus de 80 % d'entre elles ont décidé de ne pas le faire. En mars 2014, la Commission européenne a proposé un régime d'auto-certification, contraignant les entreprises à réaliser leur propre audit. Le Parlement européen est allé plus loin, en obligeant les entreprises à faire réaliser cet audit par des tiers indépendants.

Opposition

Si plusieurs acteurs de la société civile ont salué cette avancée, le texte n'est pas encore adopté sous sa forme finale. Il doit encore être examiné par le "trilogue", une formation qui réunit parlementaires, ministres du Conseil européen et membres de la Commission européenne. Plusieurs États membres de l'UE pourraient s'opposer à son adoption définitive par crainte qu'il ne fasse peser une charge trop lourde sur les entreprises qui achètent des minerais. Le directeur général de Business Europe, un syndicat patronal pan-européen, a dénoncé dans un communiqué un vote "basé sur les émotions" et qui "n'apportera pas de solutions concrètes pour les conflits sur le terrain".

Depuis quelques années, les efforts se multiplient pour limiter l'impact des minerais de sang dans les zones de conflit. Les accords de Kimberley de 2003 ont imposé un processus de certification des diamants. La loi américaine Dodd-Franck, adoptée en 2010, inclut l'obligation pour les sociétés cotées aux États-Unis qui se fournissent en minerais dans la régions des Grands Lacs de communiquer sur leurs chaînes d'approvisionnement.



http://economie.jeuneafrique.com/regions/afrique-subsaharienne/24891-minerais-de-sang-le-parlement-europeen-adopte-des-mesures-contraignantes.html

4408
Lodelinsart: deux policiers blessés dans un accident



Charleroi-Centre 
Deux inspecteurs de la police locale de Charleroi qui partaient en intervention ont été victimes d'un accident de la route dimanche, vers 14h00, sur la chaussée de Châtelet à Lodelinsart (Charleroi).

Leur combi a percuté un poteau de signalisation. Les deux policiers ont été légèrement blessés. Les deux inspecteurs, qui venaient de recevoir une alerte pour un déclenchement d'alarme au magasin Makro, ont actionné leur sirène et leur gyrophare pour se rendre sur place.

Un automobiliste arrivant dans l'autre sens et virant sur la gauche ne les a manifestement pas aperçus et leur a coupé la route. Le conducteur du combi a tenté de l'éviter mais a éraflé son véhicule avant de finir sa course contre un poteau de signalisation.

Légèrement blessés, les deux inspecteurs ont été transportés en ambulance vers l'hôpital Marie Curie de Lodelinsart. L'alarme au Makro était quant à elle une fausse alerte.

source : http://www.dhnet.be/regions/charleroi-centre/lodelinsart-deux-policiers-blesses-dans-un-accident-55620a5535704bb01c75ac95

4409
L'échevin de Charleroi, Serge Beghin, victime d'un grave accident à Dampremy



Charleroi-Centre 




L'échevin des Aînés de Charleroi, Serge Beghin, a été victime d'un accident de la route mardi matin sur la route Latérale à Dampremy, a indiqué la police locale de Charleroi. Son véhicule, seul en cause, a quitté la route et fini sur le toit après un tonneau.

Le conducteur est blessé mais ses jours ne sont pas en danger. L'échevin carolo, également en charge de la Politique des grandes villes, se rendait au collège communal lorsqu'il a perdu le contrôle de son véhicule, à la sortie d'un virage. Sa voiture a quitté la route, percuté un poteau et effectué un tonneau avant de s'immobiliser sur le toit.

Blessé, Serge Beghin a été pris en charge par les secours et transporté à l'hôpital Notre-Dame de Charleroi. Ses jours ne sont pas en danger. Pour l'heure, on ignore les causes de cet accident. La police locale de Charleroi s'est rendue sur place.



source : http://www.dhnet.be/regions/charleroi-centre/l-echevin-de-charleroi-serge-beghin-victime-d-un-grave-accident-a-dampremy-556431423570fde9b36d2b27

4410
Les ambulanciers ivres de Huy seront sanctionnés

Un accident qui s’est avéré mortel s’est produit samedi soir à Ampsin. Cédric Schelfhout a perdu le contrôle de sa moto. Il est décédé peu après son admission au CHRH de la Citadelle de Liège.

L’accident s’est produit vers 19 h. Le motocycliste, Cédric Schelfhout, un Hutois né en 1978, était engagé chaussée de Liège à Ampsin. Après avoir passé le pont qui surplombe le chemin de fer, il a tourné à gauche afin de rejoindre le bord de Meuse. C’est là qu’il a perdu le contrôle de sa moto et a chuté lourdement. Les secours ont été alertés par un automobiliste de passage.

Une ambulance des pompiers de Huy a été envoyée sur place. Le SMUR a pris en charge la victime en attendant l’arrivée des ambulanciers. Ces derniers étaient en état d’imprégnation alcoolique. Un autre équipage a transporté la victime à l’hôpital. La police de la zone Meuse Hesbaye a soumis les ambulanciers à un éthylotest qui s’est avéré être positif.

L’un des deux ambulanciers subit un retrait de permis d’une durée de 15 jours. Le parquet de Huy a été avisé des faits. La victime est décédée à l’hôpital vers 20 h 30. Outre les sanctions disciplinaires en interne, une instruction a été ouverte.


source : http://www.dhnet.be/regions/liege/les-ambulanciers-ivres-de-huy-seront-sanctionnes-5562e32a3570fde9b3691872