Voir les contributions

Cette section vous permet de consulter les contributions (messages, sujets et fichiers joints) d'un utilisateur. Vous ne pourrez voir que les contributions des zones auxquelles vous avez accès.


Messages - mike

481
Marine le Pen et ses nombreuses casseroles, ou les ex-virés montés en grade



On la plaindrait presque, la Marine, finalement avec ses handicaps à traîner comme un boulet : avec tout d’abord l’héritage paternel, qui transparait souvent encore dans son vocabulaire (elle avait taxé deux ex FN de « parasites », un terme qu’affectionne beaucoup son père, pour d’autres personnes il est vrai), mais avec aussi sa grande rivale familiale, sa propre nièce, qui se trimballe aussi en photos avec de drôles de sbires (méfiez-vous, il y en a d’autres, que l’on va admirer un peu plus loin)… et qui présente elle-même un autre lourd héritage à porter. Retour sur une tentative avortée de « jeunisme » d’un parti indécrottable…. même chez les LePen les plus jeunes, on garde en effet des idées de petit vieux aigris et passéistes, visiblement, où l’héritage d’Hitler n’est jamais très loin. Telle « la porte parole de la jeunesse française » autodéclarée, et ses amis bas du front… retour sur un relookage qui ne peut se faire… Le FN c’est un peu Microsoft en quelque sorte : le parti ne pourra jamais faire fi de son encombrante « base installée », et le patch Marine 10.1 ne lui permettra pas de survivre encore des décennies avec un pareil socle de tares fondamentales au derrière.  Le constat est là, et l’ombre du père pesante… Marine le Pen a déclaré plusieurs fois avoir « exclu » des extrémistes de son parti.  Force est de constater que certains sont déjà revenus en grâce, et sont même montés depuis en grade au sein du parti : qui se moque du monde ???  Le père, ou la fille ?



Commençons d’abord par les habituels bras droits levés, qui demeurent nombreux au FN, et qui semblent même s’être reproduits, car une jeune génération de pro-nazis est apparue, certains posant en uniforme d’admirateurs se voulant discrets avec la présidente. C’est bien le parti de la crampe du bras droit, toujours, depuis le père, à l’évidence. D’autres, ayant fait un geste un peu trop voyant à plusieurs reprises ayant été virés depuis. Mais ces jeunes anciens du FN (amusant chez eux on est ancien très tôt) sont d’un naturel visiblement têtus, et malgré leur admiration sans bornes pour la croix celtique ont décidé de se présenter sous l’étiquette avec laquelle ils avaient pris l’habitude de se présenter.



Quand ils ne réactivent pas des mouvements dissous (1).

Le logo de la flamme, emprunté à un parti italien mussolinien figurant sur leur affiche n’avait pas plu, pourtant, à la fille du créateur du parti…. qui n’hésite cependant pas à poser avec d’autres « jeunes », plus dégarnis d’ailleurs.  L’un à sa droite porte un t-shirt « LONSDAPE », gag extrémiste qui contient à peine caché au milieu NSDAP, ou « National Sozialiste Deutsche Arbeiter Partei« , le parti d’Adolph hitler.. A sa gauche, c’est un-shirt avec le « Totenkopf », l’insigne de la 3e Panzerdivision SS, l’unité combattante de la Waffen SS. Soit elle n’y connaît rien en histoire, soit elle ne veut pas les voir… ce jour-là.  Ou ménager son père (moins, depuis quelques jours et une énième saillie antisémite de l’incorrigible borgne.  Gabriac, celui sur la photo de gauche, a été exclu du parti de Marine LePen le 10 avril 2011. Ce qui ne l’a pas empêché de continuer à lever le bras droit :un peu avant encore, le 25 mars, le journal Le Dauphiné Libéré avait produit une autre photo le bras tendu, devant une banderole de supporters du PSG. Rappelons aussi que le même individu avait participé à des manifestations en compagnie de Forçante Alizza, mouvement salafiste accusé de terrorisme. Manger à tous les râteliers de la subversion, c’est le principe, au FN depuis toujours.



Alexandre Gabriac, l’exclu par Marine Le Pen et le grand pote de Logan Dijan ((2) autre quenellien antisémite ; lui aussi adepte des tatouages) on l’avait retrouvé avec sa crampe du bras droit… en Suisse, à Genève lors d’une enquête serrée sur les amis de Dieudonné et d’Alain Soral. Affichant alors le logo de 3eme voie, le mouvement de Serge Ayoub, dissous cet été. Une réunion d’une quarantaine de pékins présidée par Philippe Brennensthul, le président du PNS (à gauche les deux pékins ensemble). Lui-même un ancien garde du corps, motard et passionné de courses automobiles, et surtout le fondateur en 1999 de l’association « Vérité et Justice » avec René-Louis Berclaz… un autre virulent négationniste défenseur de Reynouard (mais aussi de Faurisson et de Jürgen Graf) parti se terrer en Roumanie, et très actif sur le net depuis cette base arrière, comme je vous l’avais expliqué ici-même. Graf avait fui en Iran avant de rejoindre la russie où il vit toujours, où il avait rencontré Ahmed Rami, celui dont s’est inspiré le plus Dieudonné, via un de ses mentors, Mohamed Ennacer Latrèche. En Suisse, c’est le groupe de « Genève non conforme » qui avait fait la publicité à la réunion de ces fascisants. A sa tête, David Lépée, faux intello d’extrême droite islamophobe, bien connu aussi des lecteurs d’Agoravox, venu ici vendre un Dieudonné propre sur lui.... un tout petit monde, au final… d’extrémistes se déguisant sur le net : Lépée n’a jamais revendiqué faire partie de l’extrême droite, avec son site présenté comme celui « d’un intellectuel libre et déclassé ». Mais dès qu’on gratte un peu… on retombe sur la clique d’un Soral... ou le mouvement fascisant Rebellion. Homophobe et raciste, selon la TSR Suisse. Et antisémite, à cirer les pompes d’un Zéon.



Un autre rajeunissement a également échoué : chez la jeune génération, à défaut d’avoir des idées politiques, on arbore désormais un taouage. Chez les grands intellos du moment, on les expose comme Valérie Damidot s’étale sur ses décorations d’intérieurs obligatoirement rouges. Bastien Durocher, le jeune candidat FN de Chateauroux avait cédé à cette mode… en se faisant tatouer sur l’épaule droite un « maousse dessin« … qui représentait l’écusson de la Waffen SS. On ne sait à ce jour si sur la gauche c’était « I love Marine » avec un cœur et une flèche. Un groupe antifa l’ayant retrouvé, le voilà qui part en dénégation ou en déni, du genre « j’ai fait ça mais je ne savais pas ce que ça voulait dire » (inventant ainsi sans le voulir la Quenellewaffen ?), : « Je ne comprends pas : j’ai supprimé cette photo de mon profil Facebook en septembre 2011″, a réagi jeudi le candidat FN en invoquant de « mauvaises fréquentations » à l’époque où il s’est fait tatouer. « Je n’avais même pas forcément ces idées-là », a-t-il ajouté. C’est une erreur de jeunesse », a-t-il assuré, rappelle l’Express du 14 février dernier. L’individu avait sur le net promis d’abattre des musulmans d’une balle : un vrai poète en quelque sorte. Le responsable local du FN ira de sa plus belle plume pour dire que ce tatouage ne se voyait même plus, tant le Waffen SS désireux de tuer des musulmans était devenu un doux agneau de l’Aid El Kebir : « suite à la légitime émotion suscitée en interne par le tatouage d’un sympathisant du Front National de Châteauroux, il a été décidé que Bastien Durocher ne figurerait pas sur la liste du Rassemblement Bleu Marine pour Châteauroux. Toutefois, il convient de souligner que si Bastien a bien été embrigadé à une époque de sa jeunesse dans des groupuscules radicaux d’extrême droite, cela n’est plus le cas depuis plusieurs années et qu’il a su faire preuve de maturité et de réalisme en délaissant ces idéologies mortifères. Bastien incarne cette jeunesse française qui, plutôt que de sombrer dans l’extrémisme et la radicalité facile, a su prendre ses responsabilités en s’engageant concrètement et dans le respect de la démocratie et des valeurs républicaines en faveur de ses compatriotes ». En somme, passé du nazisme au FN était chez lui un net progrès ! Sachant qu’il affichait alors 25 ans au compteur et que son tatouage remontait à 2010 au minimum, la tentation du nazisme il semblait l’avoir eue tôt… une insémination « artificielle », en quelque sorte. Vous aurez remarqué, je l’ai laissé exprès,  que le lien a été supprimé.. Au FN, il y a toute une équipe spécialisé pour nettoyer le site…



Le nazisme et son corollaire la Shoah, si chère à Jean-Marie ou à un Gollnisch négationniste, au sein des jeunes du parti, ça continue à faire des ravages. Ainsi le jeune candidat FN Joris Hanser, orignaire de Rixheim, dans l’agglomération mulhousienne (Haut-Rhin) qui ne porte semble-t-il pas de tatouage, mais qui, le soir de Noêl, se retrouve à Twitter vouloir « enflammer le repas de



Noël » avec cette saillie : « la Seconde Guerre mondiale, ce n’est pas que la Shoah' » dans la droite ligne d’un Dieudonné ou du père Le Pen. Enhardi ou embrumé par le champagne de la victoire à Brignoles, le voilà qui reprend son portable pour écrire que  » la colonisation a été « une chance » pour l’Algérie ». Sans trop de courage, avec encore un déni direct dans la foulée : « mon tweet sur Brignoles, c’était de l’humour, mais on ne peut pas rire de tout ce qu’on veut actuellement« , a-t-il estimé, assurant n’être « ni homophobe, ni antisémite, ni raciste« … bien sûr, puisque le créateur du parti ne l’est pas (en ce cas, comment comprendre ses multiples condamnations ?)…. le hic c’est que le parti lui-même lui enverra sa démission avec comme raisons le racisme et l’antisémitisme : « J’ai reçu fin octobre une lettre me disant que j’étais démis de ma tête de liste », a-t-il dit mercredi à Reuters. « On me reproche des propos homophobes, racistes et xénophobes », a-t-il précisé, en accusant la presse locale d’avoir monté en épingle des formules hasardeuses. » « Détail » supplémentaire qu’aurait dû pourtant applaudir le père de celui qui l’a destitué, le soir de l’élection de Brignoles, il avait ajouté une allusion au nazisme : « A Brignoles, ce matin, die Ausweise (papiers d’identité) étaient à retirer en sous-préfecture », avait-il écrit sur Twitter, au lendemain de la victoire le 13 octobre d’un candidat du Front national à la cantonale partielle organisée dans le Var. La formule avait été considérée comme une référence à l‘occupation allemande« . Le nazisme serait-il l’obsession dont ne se sort jamais le FN ???

Le nazisme, ou bien les régimes forts tant applaudis par Jean-Marie : il s’était également fait remarquer sur les réseaux sociaux en soutenant le président syrien Bachar al-Assad ou l’ancien dirigeant des Serbes de Bosnie, Radovan Karadzic (ils sont nombreux à admirer les bourreaux !), actuellement jugé par le tribunal pénal pour l’ex-Yougoslavie. En 2011, il avait insulté le procureur de Mulhouse après une condamnation infligée au responsable régional du Front national pour des propos publiés sur un site internet ». Ne manquait au score que Kadhafi, chez lui, en quelque sorte mais il est mort avant qu’il n’apprenne son existence, ce doit être ça. Agé de seulement 20 ans, bien plus jeune que Marion Le Pen, jouerait-il au remake des débuts au sein du GUD ou d’Occident d’individus condamnés pour rixes et saccages de Facultés devenus plus tard ministres et qui ont tous depuis mis ce comportement sur le dos de leur « jeunesse » ? philippotCes « exclus » officiellement par Paris demeurent bel et bien les chouchous du FN  sur place.  Le blog de Yann Redekker (dénoncé ici en 2009 par SOS  Racisme), affiche toujours Hanser parmi les gens du FN… et il soutient également Sophie Montel, arrivée en tête hier... passée des animaux au FN, c’est elle qui avait récemment soutenu la thèse de l’inégalité des races (de chiens ?). Sa déclaration était en effet sans ambiguïté : « Rien dans les propos de Jean-Marie Le Pen sur l’évidente inégalité des races ne tombe sous le coup de la loi. (…) L’observation que les enfants d’origine vietnamienne s’adaptent généralement mieux aux études et au travail que ceux de l’immigration africaine est le fait de tous les enseignants, même de gauche. Nous affirmons que la civilisation française de notre grand siècle était supérieure dans tous les domaines de l’épanouissement de l’esprit, des arts et des lettres, à celles des Huns et des Bantous… ». Aujourd’hui, elle se promène aux côtés de Philippot… l’ex chevénementiste devenu pilier de la stratégie de relookage « propre » du FN (photo LeMonde)… ce dimanche, elle a fait ce dimanche 6 décembre un score de 31,48 % des suffrages, devançant l’UDI devenu sarkozyste François Sauvadet, l’ex ministre de la Fonction publique, et la socialiste Marie-Guite Dufay. A croire que les électeurs du Jura préfèrent les animaux aux individus…



Et cela n’a jamais de cesse, en effet chez les nouvelles recrues : les nouveaux inscrits tiennent la même couche, même quand ils sont un peu plus agés et possédent une famille. Le Nouvel Obs révèle, atterré, qu’une candidate de Nevers sur la liste de Christophe Gaillard affiche sans hésiter ses goûts pour les nazis (dont un cliché chez elle, devant ce qui semble être son enfant !) en arborant drapeau à croix gammée dans son salon et pose devant un char en arborant un t-shirt aussi fort « marqué » : « une nouvelle candidature embarrassante pour le Front national. A Nevers, dans la Nièvre, le parti frontiste compte sur sa liste pour les municipales une candidate qui ne cache pas ses attaches avec la tendance néo-nazie. « L’Express » a en effet repéré, vendredi 7 mars, sur le profil Facebook de Séverine Amelot des photos pour le moins compromettantes. Sur l’une d’entre elles, datée d’octobre 2013, on voit la candidate FN dans son salon devant un drapeau nazi. Une autre la montre arborant un tee-shirt avec l’emblème de la 33e division de grenadiers SS Charlemagne, l’une des divisions de la Waffen-SS. Pas très raccord avec la stratégie affichée de dédiabolisation du parti de Marine Le Pen. Mais son intérêt pour les mouvements extrémistes ne s’arrêtent pas là. Sur Facebook, elle affiche également ouvertement son intérêt pour le Bloc identitaire et… le Ku Klux Klan ». La complète, en quelque sorte. Le pire étant, comme les deux demeurés ayant fait une quenelle à Oradour, qu’elle pose en t-shirt SS (caché en arrivant sous son blouson, preuve qu’elle n’assume pas vraiment ses contradictions !) devant un char particulier : le Saumur, le bien nommé, un Sherman qui monte la garde sur le Champ de Mars de Saumur, juste à côté du monument aux cavaliers morts pour la France. La honte complète et une absence de respect pour ceux qui ont offert la liberté à ses propres parents. Une totale irresponsable de plus ! Chez elle, c’est à noter aussi, la croix gammée trône dans le salon, devant ce qui semble être ses propres enfants !!! Le 5 janvier 2014, elle appelait encore à tuer des musulmans sur sa page Facebook, arrêtée depuis…. on se demande bien pourquoi et surtout à la demande express de qui… tiens, c’est vrai, ça. Qui donc ?



A Calais, le FN fait la même chose, avec les mêmes décorations. Et recrute pour ses basses besognes un groupe de nervis appelé « Sauvons Calais« . Les photos d’un des fondateurs torse-nu (ici au milieu de deux amis bas du front) ne laissent aucun doute sur ses idées : chez lui, c’est marqué dessus, avec l’insigne de la division SS NordLand « formée suite à une directive de Heinrich Himmler du 11 février 1943, réorganisant les légions de volontaires d’Europe du nord servant dans la waffen-SS au sein d’une même formation. ». Père Noêl d’opérette, raciste, anti-immigré et plutôt spécial, avec sa croix celtique arborée. Agé d’à peine 19 ans, et le plus souvent portant l’uniforme du parfait skinhead ; il hésite encore, semble-t-il entre le FN et le bloc identitaire. Avec un dada évident à Calais : l’immigration, façon Jean-Marie.




Dans le journal Nord Litttoral, il s’en défend « j’ai un treillis, un Lonsdale, alors on dit que je suis skin ! (il n’a pas encore assimilé tous les codes vestimentaires, c’est sûr). Il affirme que son mouvement est « apolitique« , mais il préfère poser quand même dans le local du FN… mais sans montrer sa poitrine côté gauche cette fois-là. Quand il s’habille, c’est pour Marine ! Lui aussi et son groupe ont vu leur compte Facebook fermé… sans que l’on sache la raison, mais qu’on la devine fort. Depuis, l’intéressé a annoncé « vouloir recouvrir son tatouage«  ! Comme je l’ai déjà dit ici, au final, ce sont les frais de détatouage qui vont coûter le plus cher dans la campagne de Marine le Pen !reche Kevin Reche, a aussi d’autres amis : on en a retrouvé deux, dont un qui arbore un charmant t-shirt marqué de l’intriguant « 88 ». Pour ceux qui l’ignorent, le chiffre est celui saluant Hitler… : « le 88 est un code pour signifier Heil Hitler (littéralement « Salut à Hitler » ou, en substance, « Vive Hitler »), le H étant la 8e lettre de l’alphabet. Ce chiffre signifie également SS, S étant la 8e lettre de l’alphabet à l’envers ». « Exclu » et passé au « Parti de la France », le fameux Reche n’hésitait pas à poser aux côtés de la patronne du FN, qui pouvait difficilement ignorer qui il était et ce qu’il faisait… à l’époque !!! A savoir de l’agitation constante anti-émigrés. « Foutons-les dehors », proclamait la banderole déployée devant la mairie de la ville portuaire, lors d’une manifestation organisée par Sauvons Calais le 7 septembre, à laquelle avaient participé 150 personnes selon la police, 300 selon les organisateurs. Une enquête préliminaire pour incitation à la haine raciale a été ouverte depuis. « Ce n’était pas haineux, peut-être un peu agressif », sourit Kevin Reche. Ce jour-là, il avait posé les deux bras levés, entouré d’Yvan Benedetti, exclu du FN, qui avait pris la tête de l’Oeuvre française, groupuscule pétainiste, dissout en 2013, et de Thomas Joly, secrétaire général du Parti de la France. » ajoute LePoint. Depuis, Reche avec ses actions racistes envers les migrants a reçu un rappel à la loi pour rassemblement sans autorisation préalable en juillet 2015. Chez lui, ça a automatiquement donné ça sur le net : «  parce que non, nous ne sommes pas de la racaille, nous sommes exemplaires »… le même annonçant sans sourire la raison de son éviction du FN en 2013 déjà : « On me reprochait mes cheveux trop courts ». On ne savait pas Marine le Pen si porté sur la mode capillaire !!!


482
Alain Soral condamné pour des commentaires injurieux sur son site



Alain Soral a été condamné mardi à 5 000 € d'amende pour injures et injures antisémites, en raison de commentaires sur son site s'en prenant au journaliste Frédéric Haziza.

Poursuivi en tant que directeur de la publication du site, Alain Soral a en outre été condamné par le tribunal correctionnel de Paris à verser 3 000 euros de dommages et intérêts et 2 000 euros pour les frais de justice.

Il a également été condamné à verser un euro de dommages et intérêts à la Licra (Ligue internationale contre le racisme et l'antisémitisme) et 1 000 euros pour les frais de justice.

Les propos de Soral : « de l'antisémitisme le plus stéréotypé »

Les commentaires litigieux avaient été publiés fin novembre 2012. Certains de leurs auteurs réagissaient au « refus exprimé par Frédéric Haziza, se présentant comme petit-fils d'un juif assassiné à Auschwitz, d'inviter dans son émission Alain Soral en raison de son antisémitisme ». L'avocat d'Alain Soral avait invoqué l'excuse de provocation, écartée par le tribunal. La cour d'appel de Paris avait déjà condamné en octobre Alain Soral à 6 000 euros d'amende pour provocation à la haine envers Frédéric Haziza et envers les juifs.

En décembre 2012, Alain Soral avait, dans une vidéo, décerné le titre du « con du mois » au journaliste de la chaîne parlementaire LCP et de radio J, qui avait refusé de le recevoir pour parler de son dernier livre en lui reprochant « de véhiculer des messages de haine, de violence, de racisme et d'antisémitisme ».

La cour d'appel de Paris avait estimé que les propos d'Alain Soral relevaient « de l'antisémitisme le plus stéréotypé, par référence à un complot communautaire qui vise à dépouiller les Français de leur liberté d'expression ». Quant à l'antisionisme invoqué par Alain Soral, la cour a estimé qu'il relevait « de l'alibi banal du même antisémitisme ».

http://www.ouest-france.fr/societe/justice/alain-soral-condamne-pour-des-commentaires-injurieux-sur-son-site-3900905

483
Anonymous se paie la tête de Daesh

Ce vendredi, le célèbre groupe de hackers invite les internautes à se moquer des terroristes sur les réseaux sociaux.



Le groupe d’hackers activistes Anonymous repart à l’assaut contre Daesh. Prochain objectif : faire de ce vendredi 11 décembre un « Trolling day » (un jour pour se moquer) contre les terroristes de Daesh.

Dans un message posté sur internet, Anonymous demande aux internautes de se moquer de l’organisation terroriste ce vendredi. Les hackers invitent tout un chacun à y prendre part :

«  Nous vous demandons de montrer votre soutien et votre aide contre Daesh, en nous rejoignant et en se moquant d’eux. Ne pensez pas que vous devez être membre d’Anonymous : tout le monde peut le faire, cela ne demande pas de compétences particulières  ».

Comment faire ? Le groupe invite les internautes à partager sur les réseaux sociaux, avec le hashtag #Daesh et #Daeshbags, des photos drôles et moqueuses ainsi que des vidéos parodiques de Daesh. Tous les détournements sont autorisés, comme le suggère Anonymous dans son tweet :



http://www.lesoir.be/1065331/article/soirmag/actu-soirmag/2015-12-09/anonymous-se-paie-tete-daesh

484
Le candidat réfugié afghan à l'origine de la condamnation de l'Etat belge placé en centre fermé



Le jeune candidat réfugié afghan à l'origine de la condamnation des autorités belges par la cour du travail de Bruxelles pour défaut d'accueil a été placé en centre fermé, sur décision mercredi soir de l'Office des étrangers, a indiqué le secrétaire d'Etat à l'Asile et la Migration Theo Francken.

L'objectif est de le renvoyer en Allemagne. A la suite de la condamnation de l'Etat à une astreinte de 125 euros par jour aussi longtemps que Fedasil ne lui procure pas un toit, le jeune afghan a été enregistré auprès de l'Office des étrangers. Cependant, il est apparu lors de cet enregistrement qu'il était majeur (né en 1996), et non mineur comme il le prétendait, et d'autres détails sur son voyage vers la Belgique ont été mis au jour.

D'après le cabinet de Theo Francken, ses empreintes digitales ont déjà été enregistrées en Allemagne et il avait passé du temps dans des centres d'accueil à Leipzig et Munich. Il est aussi passé précédemment par la Grèce et l'Autriche.

"Les données qui ont émané de ses déclarations ont été jugées suffisantes pas l'Office des étrangers pour introduire une demande de réadmission vers l'Allemagne", précise la porte-parole du secrétaire d'Etat. "Il n'aurait probablement pas attendu le résultat de la demande de réadmission. De plus, il a déjà voyagé plusieurs fois dans des autres Etats membres. C'est pourquoi l'Office des étrangers a décidé de le placer en centre fermé."

http://www.lalibre.be/actu/belgique/le-candidat-refugie-afghan-a-l-origine-de-la-condamnation-de-l-etat-belge-place-en-centre-ferme-566873a635708494c963b27d

485
Syrie: rencontre entre la Russie, les Etats-Unis et l'ONU vendredi à Genève



La Russie, les Etats-Unis et l'ONU doivent se retrouver vendredi à Genève pour discuter du processus de transition politique en Syrie, une semaine avant une nouvelle réunion internationale sur le conflit syrien prévue à New York, ont annoncé mercredi Moscou et Washington.

"Nous aurons des consultations trilatérales entre la Russie, les Etats-Unis et l'ONU", a déclaré le vice-ministre russe des Affaires étrangères Guennadi Gatilov, cité par l'agence de presse russe Ria Novosti, précisant que l'émissaire de l'ONU pour la Syrie, Staffan de Mistura, participerait aussi à ces discussions.

Le porte-parole du département d'Etat américain John Kirby a confirmé que la secrétaire d'Etat adjointe pour le Moyen-Orient Anne Patterson se rendrait à Genève vendredi pour parler avec la Russie et l'ONU "des progrès vers une transition politique et, précisément, pour essayer d'obtenir le cadre et l'architecture d'un cessez-le-feu" en Syrie.

Cette réunion trilatérale se tiendra dans le cadre d'un processus diplomatique international relancé fin octobre à Vienne par 17 pays, dont les Etats-Unis, la Russie, l'Arabie saoudite et l'Iran, et trois organisations multilatérales (ONU, UE, Ligue arabe), qui ont fixé un calendrier prévoyant une rencontre à compter du 1er janvier entre représentants de l'opposition syrienne et du régime de Damas, avant un cessez-le-feu, la formation d'un gouvernement de transition dans les six mois et l'organisation d'élections d'ici 18 mois.

Genève doit "préparer" la conférence new-yorkaise

La prochaine conférence sous le format de Vienne doit se tenir en principe le 18 décembre à New York et une porte-parole de M. de Mistura a indiqué que la rencontre genevoise consistera à "préparer" la conférence new-yorkaise, probablement au siège des Nations unies.

D'après le Russe Gatilov, il s'agira à Genève "d'écouter M. de Mistura s'exprimer (...) sur les modalités de progrès du dialogue inter-syrien". La Russie profitera aussi de cette rencontre pour appeler à "l'intensification (du) combat contre le terrorisme".

A cet égard, il a souligné l'importance pour les grandes puissances et les puissances régionales rivales de se mettre d'accord sur une "liste d'organisations terroristes (et) une liste de membres de l'opposition qui pourraient prendre part au processus de négociation".

Le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov et son homologue américain John Kerry en ont également parlé mercredi soir au téléphone, selon les deux ministères des Affaires étrangères. Moscou exige la mise sur pied d'une "liste des groupes terroristes avec qui il ne faut pas parler et qu'il faut combattre ensemble".

La Russie et les Etats-Unis interviennent militairement séparément en Syrie mais sont impliqués ensemble dans le processus diplomatique, même s'ils divergent sur le sort du président syrien Bachar al-Assad.

Par ailleurs, alors que se tient à Ryad une conférence entre représentants de factions politiques et de groupes armés de l'opposition syrienne, l'envoyé spécial du Kremlin pour le Moyen-Orient, Mikhaïl Bogdanov, a trouvé "dommage d'inviter ceux que l'on soupçonne d'être des organisations terroristes", selon l'agence de presse Interfax.

M. Bogdanov fait référence aux groupes Jaich al-Islam et Ahrar al-Sham, invités par l'Arabie saoudite alors que Moscou les considère comme "terroristes".

La rencontre de Ryad, qui a pour but d'unifier les positions des opposants syriens en vue d'éventuels pourparlers avec Damas, est sans précédent depuis le début en 2011 du conflit syrien.

M. Kerry doit par ailleurs se rendre à Moscou la semaine prochaine pour tenter, avec les dirigeants russes, de progresser vers une solution au conflit en Syrie, qui a fait plus de 250.000 morts et poussé à l'exode de millions de personnes.

https://www.rtbf.be/info/monde/detail_syrie-rencontre-entre-la-russie-les-etats-unis-et-l-onu-vendredi-a-geneve?id=9160393

486
"Il y a suffisamment de tests salivaires" pour mener à bien la campagne Bob



Il y a suffisamment de tests salivaires pour les contrôles antidrogue a affirmé mercredi le SPF Justice en réponse aux affirmations, dans la presse, de plusieurs zones de police importantes du pays selon lesquelles le stock serait insuffisant.

"Ce n'est pas un problème budgétaire, mais bien d'organisation et de distribution", a commenté le SPF Justice. Le département affirme dans une communication que le budget initial de 100.000 euros pour ces tests en 2015 a été porté à 175.000 euros. Les demandes de certaines zones de police locale ont été réduites en concertation de sorte à pouvoir faire face aux demandes émanant de tout le pays.

Dans sa répartition, le SPF Justice a tenu compte des besoins et des stocks existants dans chaque zone. La distribution a eu lieu en consultation avec les zones de police, et il revient à celles-ci de veiller à une répartition optimale. Le SPF admet que ce système peut être amélioré et va évaluer comment procéder. Le département n'a pas eu vent de retards éventuels dans les livraisons auprès des zones de police locale.

Des zones de police importantes comme Anvers et Hasselt tiraient la sonnette d'alarme mercredi rapportant disposer d'un stock de tests salivaires insuffisant pour mener les contrôles antidrogue jusqu'à la fin de l'année, et ce alors que la campagne Bob ne fait que commencer.

http://www.lalibre.be/actu/belgique/il-y-a-suffisamment-de-tests-salivaires-pour-mener-a-bien-la-campagne-bob-56687fc2357004acd104d7a6

487
Menace terroriste à Genève: plusieurs suspects et un véhicule belge recherchés

Le niveau d’alerte terroriste a été relevé dans la ville.



Genève fait désormais l’objet d’une menace précise dans le cadre des investigations menées à la suite aux attentats de Paris. Plusieurs personnes – six selon La Tribune de Genève – sont actuellement très activement recherchées dans la région genevoise.

«  Nous sommes passés d’une menace floue à une menace précise  », a déclaré à l’ATS Emmanuelle Lo Verso, chargée de communication au département de la sécurité et de l’économie (DSE). Le niveau de vigilance a été immédiatement relevé sur le territoire genevois.

La photo de quatre individus soupçonnés d’être liés au groupe Etat islamique a été diffusée mercredi au sein des forces de l’ordre genevoises. L’alerte aurait été donnée par la CIA, les service de renseignement américains.

Le journal Le Matin a également publié la photo d’un 5e homme, qui aurait été interpellé dans les rues de Genève peu après 13 heures, au volant d’une Clio grise immatriculée en France. Après avoir tenté de s’échapper, il a été interpellé par la police. Cette information n’a pas été confirmée de source officielle.

Le Ministère public de Genève a ouvert une procédure pénale pour actes préparatoires délictueux sur la base d’informations reçues par la police

Camionnette immatriculée en Belgique

Si l’alerte de la CIA a été prise au sérieux, c’est que, selon la Tribune de Genève et Le Matin, un véhicule utilitaire immatriculé en Belgique, avec à son bord deux hommes, est entré sur le territoire suisse dans la nuit de mardi à mercredi. Puis il a été aperçu à Genève avant de quitter en trombe la Suisse. La communauté israélite suisse a été avertie et priée de se tenir sur ses gardes.

«  C’est une information qui circule en effet  », a confirmé Johanne Gurfinkiel, secrétaire général de la Coordination intercommunautaire contre l’antisémitisme et la diffamation (CICAD), au quotidien suisse.

Le lien entre la camionnette et la photo des quatre hommes n’est pas établi.



Dans le cadre des investigations menées suite aux attentats de Paris, tant sur le plan international que national, la police genevoise et ses partenaires recherchent activement des personnes dont le signalement a été fourni par la Confédération

«  Le nombre de patrouilles a été augmenté car nous sommes dans une phase très active de recherche. La menace est désormais précise  », a précisé Emmanuelle Lo Verso. Le signalement de ces personnes a été fourni aux autorités genevoises par la Confédération.

Pour l’heure, aucun événement officiel n’est annulé. «  Des patrouilles supplémentaires encadreront dimanche le cortège de l’Escalade  », a annoncé la chargée de communication. Le cortège historique, durant lequel 800 personnes en costumes d’époque défilent, attire chaque année plusieurs milliers de spectateurs.

Photo prétexte © Reuters Des forces de police supplémentaires sont notamment déployées dans les lieux sensibles de Genève, à savoir les organisations internationales et l’aéroport international.

Après les attentats de Paris du 13 novembre et la mise en place de l’état d’urgence les très nombreux points de passage entre la France et la Suisse dans la région de Genève donnent lieu à des contrôles renforcés, les forces de sécurité suisses et françaises coopérant dans cette mission. Toutefois tous les points ne sont pas surveillés et les contrôles restent aléatoires vu le très grand nombre de passages quotidiens.

Genève est le siège d’une trentaine d’organisations internationales et abrite le siège européen de l’ONU. Les journalistes de l’AFP ont remarqué jeudi la présence d’un nombre élevé de garde des Nations unies dont certains équipés de fusils d’assaut, une mesure inhabituelle au Palais des Nations, siège de l’ONU.



http://www.lesoir.be/1066169/article/actualite/monde/2015-12-10/menace-terroriste-geneve-plusieurs-suspects-et-un-vehicule-belge-recherches

488
La N-VA veut supprimer l'aide du CPAS aux accros à l'alcool ou aux drogues qui refusent un traitement

Belga

Le bénéficiaire du revenu d’intégration sociale (RIS) souffrant d’une dépendance à l’alcool ou autres drogues qui l’empêche de décrocher un emploi ne devrait plus pouvoir toucher cette aide sociale du CPAS s’il refuse de suivre un traitement, affirme vendredi la députée N-VA Valérie Van Peel dans Het Laatste Nieuws.



« Si quelqu’un persiste à refuser une cure de désintoxication, on doit pouvoir lui retirer le RIS », résume Mme Van Peel, qui est par ailleurs présidente du CPAS de Kapellen (province d’Anvers).

Le RIS est conditionné à la capacité du demandeur à montrer sa disponibilité au travail. Mais en pratique, nombre de CPAS ferment les yeux sur cette condition parce qu’aucun employeur ne veut de ces demandeurs, selon la députée.

Elle réclame une obligation non de résultat mais de moyen, à travers l’extension à tous les bénéficiaires du RIS du « projet individualisé d’intégration sociale » (PIIS) qui existe déjà pour les moins de 25 ans. « Nous ne pouvons pas contraindre une personne à guérir, mais bien la pousser dans cette direction ».

La mesure préconisée par la N-VA risque toutefois de plonger un peu plus encore ces personnes dans la misère, fait observer Tino Ruyters, du centre d’aide Free Clinic d’Anvers. Car la dépendance lourde s’accompagne déjà souvent d’autres types d’exclusion (logement, famille, etc), rappelle-t-il.

http://www.sudinfo.be/1442435/article/2015-12-11/la-n-va-veut-supprimer-l-aide-du-cpas-aux-accros-a-l-alcool-ou-aux-drogues-qui-r

489
Stib: les images des caméras partagées avec la police locale



Bruxelles  La société de transports en commun va moderniser son système de surveillance et gérera, d’ici 2025, quelque 15.000 caméras.
Depuis 2007, en vertu de la loi caméra, la police fédérale a théoriquement accès, en temps réel, aux caméras de vidéosurveillance de la Stib. Par contre, ce n’était pas le cas de la police locale.

Selon nos informations, les six zones de police bruxelloises pourront désormais exploiter les images de la Stib. Un accord a été trouvé il y a peu entre le gouvernement bruxellois, la Stib et les zones de police. Un renforcement sécuritaire qui n’est pas étranger au niveau de menace terroriste qui plane sur Bruxelles ces dernières semaines. Par contre, le système n’est pas encore opérationnel nous dit-on au cabinet du ministre-président Rudi Vervoort (PS), car il attend toujours un arrêté d’exécution émanant du ministère de l’intérieur.

Par ailleurs, le ministre de la Mobilité, Pascal Smet (SPA) a précisé en commission Infrastructure du Parlement bruxellois, en réponse à une interpellation du député Sveket Temiz (PS), que la vidéo-protection à la Stib était actuellement en cours de développement. "Un marché public est actuellement en cours d’exécution afin de passer de la vidéo analogique à la vidéo numérique. Le passage au numérique permettra un partage quasiment illimité des images vers d’autres entités, telles que la police fédérale ou la police locale", a annoncé Pascal Smet.

Le nouveau système permettra de visionner et d’enregistrer les images de l’ensemble des caméras gérées par la Stib, soit 15.000 caméras estimées à l’horizon 2025. "Il s’agit des caméras installées dans les stations, dans les espaces privés de la Stib, dans les rames de métro ainsi que dans les bus et trams en surface", précise le ministre.

Le logiciel pour centraliser cette foule d’informations a un coût de 14.324 € (HTV). Relier une caméra au système coûte 152 €/pièce (HTVA). Soit tout de même 2,280 millions d’euros nécessaires pour installer les 15.000 caméras prévues d’ici 2025.

Par ailleurs, une mise en commun des images, notamment avec la SNCB est à l’étude, "vu les nombreuses stations constituant des pôles de correspondances", conclut le ministre.

http://www.dhnet.be/regions/bruxelles/stib-les-images-des-cameras-partagees-avec-la-police-locale-5665f66b357004acd0fab907

490
Les soldats irakiens auraient repris la plus grande partie de la ville de Ramadi



Les militaires irakiens ont libéré l'arrondissement de Tamime dans la ville de Ramadi, ce qui signifie que les terroristes de Daesh ont déjà perdu de 60% à 70 % des territoires qu’ils occupaient dans la ville.

«Les actions militaires sont entreprises pour le moment dans l'arrondissement de Tamime, soit 60% à 70% de la ville de Ramadi. Nous nous approchons d’une libération complète de la partie ouest de la ville», a précisé le général-lieutenant des départements anti-terroristes de l’armée irakienne, Abdul-Gani al-Assadi.

Si les militaires irakiens réussissent à regagner toute la partie ouest de la ville, les autorités seront parvenues à reprendre plus de 80 % de la ville aux terroristes.

La ville de Ramadi se trouve à 100 kilomètres de Bagdad. Les combattants de Daesh l’ont prise le 18 mai. Les soldats irakiens ont battu en retraite alors même que leurs forces étaient supérieures en nombre à celles de l’Etat islamique. Ils ont également abandonné une quantité importante de matériel militaire, dorénavant aux mains des djihadistes.


En quittant la ville, les militaires irakiens ont laissé le champ libre aux partisans de Daesh qui se sont rapidement emparés des armes qui traînaient et ont commencé à perpétrer leurs exactions sur les habitants : plus de 500 d’entre eux ont péri, plus de 100 000 civils irakiens ont été contraints à l’exil pour échapper aux atrocités des islamistes radicaux.



Néanmoins, au cours des dernières semaines, l’armée irakienne est parvenue à couper la dernière ligne d’approvisionnement qui permettait à Daesh de ravitailler ses combattants dans la ville.

Fin novembre, les forces gouvernementales irakiennes ont repris le contrôle d’un point stratégique, le pont Palestine, qui enjambe l’Euphrate au nord-ouest de la ville de Ramadi. «Cette avancée est très importante, Daesh ne peut plus transporter d’armes, de nourriture ou d’équipements par le fleuve, comme les terroristes le faisaient dans le passé», a déclaré un colonel, qui a préféré resté anonyme, à l’agence de presse Reuters.

https://francais.rt.com/international/11786-soldats-irakiens-ramadi

491
Non, les «Français blancs dits de souche» n'existent pas confirme la justice



La cour d'appel de Paris a confirmé un jugement qui estimait que l'expression «Français blancs dits de souche» ne «recouvre aucune réalité légale, historique, biologique ou sociologique».

Cela ne devrait pas empêcher certains politiques de continuer à employer cette expression très liée aux milieux identitaires. La justice a toutefois tranché très clairement aujourd’hui à Paris : les «Français blancs dits de souche» ne constituent pas un «groupe de personnes» au sens de la loi française. Sous-entendu, on peut critiquer la France sans viser spécifiquement les personnes blanches.

La cour d’appel de Paris jugeait en effet une affaire opposant l'Alliance générale contre le racisme et pour le respect de l'identité française et chrétienne qui avait attaqué un rappeur et un sociologue pour injure raciale et provocation à la haine. Ce rappeur et ce sociologue avaient écrit conjointement, en 2012, un CD et un livre nommés «Nique la France».

Relaxés en première instance, les deux hommes étaient confrontés, ce mercredi, à un procès en appel, qui ne portait que sur les dispositions civiles du jugement. Et la cour d’appel de Paris a confirmé que la notion de Français de souche «ne recouvre aucune réalité légale, historique, biologique ou sociologique».

De plus, n’en déplaise à Nadine Morano, la justice a estimé que «la blancheur ou la "race blanche"» n'est «en aucune manière une composante juridique de la qualité des Français» et que «les Français blancs dits de souche ne constituent pas un "groupe de personnes"» au sens de la loi de 1881 sur la liberté de la presse.

https://francais.rt.com/france/11837-francais-blancs-souche-justice

492
Dieudonné condamné à 3 000 euros d’amende pour « injure publique » à l’encontre de Manuel Valls



La cour d’appel de Paris a condamné l’humoriste à 3 000 euros d’amende pour avoir qualifié le Premier ministre de « Mussolini moitié trisomique ».

Cette décision de la cour d’appel de Paris contredit le dernier jugement en première instance qui avait relaxé Dieudonné le 24 mars dernier. En effet, le tribunal correctionnel avait jugé que les termes utilisés n’entraient pas dans le cadre du texte de loi qui définissait l’injure publique.

Les faits remontent à 2013, où dans une vidéo diffusée sur internet Dieudonné parle de Manuel Valls comme d’un « Mussolini moitié trisomique ». L’avocate générale avait requis cette fois-ci une amende de 2 500 euros. Me Richard Malka, l’avocat de Manuel Valls, a déclaré : « c’est une décision très satisfaisante dans un procès dont l’objet état d’assurer une certaine dignité du débat public ».

Pour rappel, en janvier 2014, Manuel Valls avait dénoncé « les sorties antisémites » de l’humoriste et les représentations du son spectacle « Le Mur » avaient été interdites.

https://francais.rt.com/france/11910-dieudonné-valls-amende-condamnation

493
L'avion du Premier ministre italien est hors de prix et personne n'est qualifié pour le piloter



L'avion de luxe affrété pour transporter Matteo Renzi dans ses visites officielles à l'étranger coûte 1 million d'euros par mois et restera inutilisable jusqu'à ce qu'un pilote soit assez compétent pour le piloter.

Un pilote sous couvert d'anonymat a déclaré au journal satirique Striscia la Notizia que que personne pour le moment ne possédait la qualification nécessaire pour piloter l'avion, loué à la compagnie émirati Etihad Airways en octobre dernier et qui vient d'être livré à Rome.

Selon l'homme, «La formation est actuellement en cours», mais tant qu'il n'y aura personne pour le faire voler, l'engin sera inutilisable.



L'informateur a également affirmé que les pistes de l'aéroport Ciampino de Rome, traditionnellement utilisé pour les départs et arrivées des visites d'Etat du gouvernement, sont trop étroites pour la taille de l'appareil.

Selon les rumeurs, l'entretien de cet avion de luxe équipé entre autres d'une salle de bain et d'une salle de conférence coûterait aux alentours d'1 million d'euros par mois, a reporté le média The Local.

Ce jet de luxe est censé remplacer l'ancien A319, beaucoup plus petit et qui était obligé d'atterrir toutes les cinq heures pour faire le plein, a expliqué le quotidien Corriere della Sera.

Le bureau du premier ministre Matteo Renzi n'a pour le moment pas souhaité s'exprimer sur le sujet.

https://francais.rt.com/international/11886-avion-luxe-matteo-renzi-inutilisable

494
autres / ISIS fail compilation 2015
« le: 11 décembre 2015 à 19:58:53 »
ISIS fail compilation 2015


495
autres / #DaeshBags : les plus beaux détournements anti-Daech
« le: 11 décembre 2015 à 19:55:39 »
#DaeshBags : les plus beaux détournements anti-Daech

Les Anonymous ont lancé une nouvelle opération contre Daech ce matin, une opération sobrement intitulée #DaeshBags. Elle est à la fois amusante et insolite puisqu’elle consiste à détourner les images de propagande du groupe terroriste pour se moquer de lui. Les internautes ont l’air de s’être pris au jeu et les montages affluent ainsi depuis ce matin. Voici une petite sélection des meilleurs détournements trouvés sur Twitter.

Si vous passez souvent dans le coin, alors vous savez sans doute que les Anonymous ont multiplié les actions contre Daech depuis le mois dernier. Ils ont fait tomber plusieurs de ses sites, bien sûr, mais ils se sont aussi attaqués à ses profils sociaux.




Entre temps, ils ont publié des guides à destination des internautes pour que chacun puisse participer à l’offensive.




Les Anonymous veulent priver Daech de sa meilleure arme : la peur !

L’opération #DaeshBags est un peu différente pour sa part puisqu’elle ne consiste pas à attaquer de front l’Etat Islamique et tous les groupuscules associés. En réalité, l’idée c’est surtout de priver les terroristes de leur arme de prédilection : la terreur.

Comment ? En détournant ses photos de propagande et en réalisant des montages totalement loufoques.

L’appel des Anonymous semble avoir été entendu puisque les internautes ont partagé des milliers de photos différentes depuis ce matin sur Twitter mais également sur les autres réseaux sociaux.

Tous les montages ne se valent pas, bien sûr, mais on trouve de véritables perles dans le lot et c’est précisément ce qui m’a poussé à prendre la plume (virtuelle) pour écrire cet article.

Sachez en outre que chacun peut se joindre à l’opération en publiant de nouvelles images ou en relayant des montages existants. Si vous optez pour la première solution, alors il faudra ajouter des hashtags très spécifiques à vos messages pour qu’ils trouvent un maximum d’écho.

Des hashtags comme #DaeshBags, par exemple, ou encore #ISIStrollingday, #IslamicState, #TrollingDay ou même #Daesh pour faire plus simple.

Faites attention par contre car les partisans de l’Etat Islamique utilisent aussi ces hashtags pour diffuser des images très choquantes.













http://www.fredzone.org/daeshbags-les-plus-beaux-detournements-anti-daech-748#utm_source=feed&utm_medium=feed&utm_campaign=feed