Voir les contributions

Cette section vous permet de consulter les contributions (messages, sujets et fichiers joints) d'un utilisateur. Vous ne pourrez voir que les contributions des zones auxquelles vous avez accès.


Messages - mike

496
La police marocaine prononce un mandat d'arrêt à l'attention de Salah Abdeslam

Sudinfo.be


Selon l’agence Reuters, qui cite la police marocaine, Salah Abdeslam, le dernier suspect vivant des attentats de Paris, fait l’objet d’un mandat d’arrêt au Maroc. La police marocaine assure ainsi qu’il s’agit de l’homme qui fait l’objet d’un mandat d’arrêt international depuis le 17 novembre dernier.



Les autorités marocaines ont lancé un mandat d’arrêt à l’attention de Salah Abdeslam. L’agence Reuters avait annoncé dans un premier temps l’arrestation de Salah Abdeslam, sur base d’informations de la police marocaine. Il n’en est finalement rien : il s’agit d’un mandat d’arrêt adressé à l’encontre du principal suspect.

Une source marocaine affirme toutefois à l’agence Reuters qu’il n’est pas clair si Salah Abdeslam est arrivé au Maroc ou en Afrique du Nord. Ce mandat d’arrêt indique en tout cas la volonté du Maroc d’arrêter l’homme le plus recherché d’Europe.

Salah Abdeslam est recherché depuis le 13 novembre en tant que principal suspect des attentats de Paris. Il aurait ensuite pris la direction de Bruxelles dès le soir des attaques à Paris avant de repartir vers une destination qui est jusqu’alors, inconnue. En tant que citoyen français, il pouvait circuler dans l’espace Schengen avant qu’un mandat d’arrêt international soit adressé à son nom, précise la police marocaine.

http://www.lanouvellegazette.be/1442612/article/2015-12-11/la-police-marocaine-annonce-l-arrestation-de-salah-abdeslam

497
Video divers / Message Pour Marine le Pen
« le: 11 décembre 2015 à 17:52:25 »
Message Pour Marine le Pen


498
Video divers / 7D Hologram Technology Amazing Show in Dubai !!
« le: 11 décembre 2015 à 17:51:57 »
7D Hologram Technology Amazing Show in Dubai !!


499
La mystérieuse disparition du propriétaire du Club Med



Guo Guangchang, milliardaire de 48 ans et emblématique figure des milieux d'affaires chinois, ne «peut plus être joint» depuis jeudi midi. Les titres de ses sociétés ont été suspendus à la Bourse de Shanghai et de Hong Kong.

De notre correspondant à Pékin,

C'est devenu une figure classique du «gouvernement selon la loi» avec des caractéristiques chinoises. Le patron du conglomérat chinois Fosun, propriétaire du Club Med, s'est volatilisé. Sa «disparition» serait liée à son placement sous enquête dans le cadre de la vaste campagne anti-corruption menée par le président Xi Jinping, selon le magazine Caixin.

Guo Guangchang, milliardaire de 48 ans et emblématique figure des milieux d'affaires chinois, ne «peut plus être joint» depuis jeudi midi, a indiqué Caixin, selon une formule consacrée, se référant à des sources non identifiées. «Il n'est pas encore clair s'il est visé par une enquête en cours ou s'il apporte son concours à une enquête» sur une tierce personne, avance le magazine économique réputé pour son ton incisif et la fiabilité de ses informations. Caixin citait des témoignages postés sur les réseaux sociaux, décrivant Guo emmené par la police dans un aéroport shanghaïen.

«Nous sommes de bons citoyens chinois»

L'arrivée au pouvoir de Xi, fin 2012, et le lancement de son opération «mains propres» a provoqué une série «d'éclipses» de hauts fonctionnaires ou de grands dirigeants d'entreprises chinois, soupçonnés de faits de corruption. Les observateurs estiment que le président Xi a fait de cette campagne une arme redoutable pour éliminer ses rivaux. Les autorités détiennent régulièrement des personnalités au secret durant plusieurs semaines, voire plusieurs mois, afin de les inciter à coopérer aux enquêtes et d'obtenir des aveux. La confession reste le principal élément à charge ouvrant la voie à une condamnation dans le système judiciaire de la République populaire.

Comme s'il avait pressenti l'orage, Guo Guangchang, dix-septième fortune de Chine avec 5,6 milliards de dollars, selon l'agence Bloomberg, avait tenu récemment des propos prémonitoires. «On m'a dit qu'en Chine, même si votre entreprise marche bien, lorsque le gouvernement veut vous nuire ou détruire votre entreprise, c'est très simple, avait-il écrit dans un article publié en juillet 2014. J'ai répondu que si je travaille bien, si l'entreprise marche bien, alors pourquoi le gouvernement voudrait-il tuer mon entreprise? Moi et les trois co-fondateurs de Fosun nous n'avons jamais cherché à immigrer à l'étranger. Nous n'avons pas de passeports étrangers et nous sommes de bons citoyens chinois. Nous sommes nés ici, nous avons grandi ici et nous avons confiance en notre pays.»

Les réseaux sociaux s'enflamment

Son revers de fortune a provoqué de nombreuses réactions sur les réseaux sociaux chinois. «Dans l'économie de marché socialiste avec des caractéristiques chinoises, tous les patrons ont la faculté de disparaître», ironise Jingdi Huanggong, un utilisateur du site de microblog Weibo. «En Chine, si les hommes d'affaires sont proches du pouvoir, ils risquent d'être jetés en prison. Mais s'ils sont éloignés du pouvoir, ils n'ont aucune chance de réussir», souligne Changge Dangku, un autre utilisateur de Weibo.

Le conglomérat Fosun, l'une des plus grosses firmes privées de Chine, est à la tête d'activités très diverses (immobilier, assurances, loisirs, sidérurgie). Il est connu pour ses percées obstinées à l'étranger tous azimuts. Après deux ans de bataille acharnée, il avait ainsi pris le contrôle début 2015 du Club Med, le spécialiste français des clubs de vacances. Vendredi, les échanges sur les titres de ses filiales Fosun International et Fosun Pharmaceutical étaient suspendus à la Bourse de Hong Kong. Les actions de plusieurs sociétés de Fosun cotées à Shanghai étaient également gelées.

http://www.lefigaro.fr/societes/2015/12/11/20005-20151211ARTFIG00046-la-mysterieuse-disparition-du-proprietaire-du-club-med.php

500
Video divers / LE COMPLOT DES COMPLOTISTES
« le: 11 décembre 2015 à 17:50:17 »
LE COMPLOT DES COMPLOTISTES


501
En cas de piratage, eBay, Amazon et Google devront signaler les infractions

L'Europe fait un pas en avant en matière de signalement des failles de sécurité par les entreprises. Les professionnels, y compris les groupes américains et autres fournisseurs de cloud devront signaler aux autorités les infractions graves à la sécurité.

 Le Parlement européen vient de signer un accord en vue de définir des règles communes en matière de prévention des attaques informatiques mais également de leur signalement. Les Etats se sont entendus sur un principe large, à savoir que les entreprises qui utilisent des infrastructures critiques doivent être tenues de garantir des réseaux sûrs.

 Ces services ne sont pas les seuls concernés puisque l'Europe précise que les marchés en ligne comme eBay ou Amazon, les moteurs de recherche mais également les fournisseurs de cloud devront satisfaire à cette obligation de sécurisation de leurs structures. Le texte va donc plus loin que les obligations qui incombent déjà aux opérateurs de réseaux d'importance vitale auprès de l'ANSSI.

 Il s'agit donc d'une avancée dans ce domaine. Depuis 2013, l'Europe cherche à obliger les entreprises des secteurs de l'énergie, des transports, de la santé ou des services financiers à implémenter des mesures de sécurité minimales pour leurs installations informatiques. Baptisée NIS (pour Network and Information Security), la directive implique surtout à ces mêmes professionnels de rapporter aux autorités compétentes tout incident informatique (cyber-attaque, intrusion, perte de données...).



Sur ce point, le Parlement européen précise que ces professionnels seront tenus, dans l'ensemble du territoire communautaire de « signaler aux autorités publiques les infractions graves à la sécurité ». Les micros et petites entreprises numériques jouiront, quant à elles, d'une exemption.

 Dès à présent, les Etats membres vont devoir nommer les équipes d'intervention référentes en cas d'incident lié à la sécurité informatique. Quant au texte défini par le Parlement, il doit encore être approuvé par la commission du marché intérieur du Parlement et par le comité des représentants permanents du Conseil avant son adoption.

http://pro.clubic.com/it-business/securite-et-donnees/actualite-788844-cybersecurite-signaler-failles-securite-ebay-cloud.html

502
L’ordinateur quantique de la NASA et Google est hallucinant !



L'ordinateur quantique D-Wave 2X développé en partenariat avec D-Wave, Google et la NASA vient de battre tous les records de vitesse imaginable pour un ordinateur. Il est 100 millions de fois plus rapide qu'un ordinateur traditionnel, ce qui signifie qu'une machine à 1 cœur mettrait 10 000 ans à calculer ce qu'il résout en 1 seconde !

Depuis 2013, Google et la NASA collaborent sur la mise au point d’un ordinateur quantique. Pour eux, il s’agit de développer un supercalculateur capable de résoudre des problèmes complexes en quelques secondes là où il faut plusieurs années avec d’autres supercalculateurs. Avec les résultats du D-wave 2X publiés sur le site arxiv.org, on peut dire que ce partenariat s’annonce très prometteur pour les années à venir.

C’est quoi, un ordinateur quantique ?

Pour aborder la notion d’ordinateur quantique, il faut oublier tout ce que vous savez du fonctionnement des ordinateurs actuels. Et si vous ne savez pas comment fonctionne un ordinateur, ça ne va pas vous aider non plus. (C’est là que ça devient quantique). Pour votre ordinateur, chaque bit représente soit un 0 soit un 1. Pour l’ordinateur quantique, chaque bit peut être 0 ou 1 ou 0 et 1 de façon simultanée. Ces bits d’un nouveau genre (un troisième genre en somme) s’appellent qubit (ne ricanez pas, ça se prononce vraiment cubite et ça signifie quantum bit : bit quantique). Comme ces qubits peuvent représenter  un 0, un 1, ou 0 et 1 en même temps et en superposition des autres valeurs,  le calcul est infiniment plus rapide dès qu’il faut évaluer plusieurs options.




Le calcul réalisé par cet ordinateur quantique

Pour tester ces ordinateurs, ils lui soumettent un problème d’optimisation très classique. Il s’agit d’un cas où un problème se complexifie de plus en plus. Par exemple, quelle route doit prendre une sonde qui doit visiter plusieurs planètes. Plus on ajoute d’étapes sur son trajet, plus le nombre de routes possibles augmente. Les ordinateurs conventionnels se retrouve ainsi dans l’incapacité de proposer une solution dans un temps raisonnable. Le D-Wave 2X a reçu 1000 variables. On comprend aisément l’intérêt d’un ordinateur quantique pour résoudre de tels problèmes.

D’autres ordinateurs quantiques ?

Il y a actuellement 2 autres ordinateurs quantiques fabriqués par D-Wave Systems, la start-up canadienne partenaire de Google et de la NASA.Le premier ordinateur prototype était basé sur un 512 qubits et le dernier a été amélioré pour atteindre les 1097 qubits.  D’autres sociétés se sont lancés dans la course au superordinateur quantique. Nous pouvons citer IBM, Microsoft, Intel. Et en France, c’est le CEA qui travaille sur une puce en silicium capable de gérer le qubit.

Espérons maintenant que le qubit trouvera sa voie ! (Ne ricanez pas, merci.)

En savoir plus sur http://fr.ubergizmo.com/2015/12/10/ordinateur-quantique-nasa-google-est-hallucinant.html#1uWpkJcrfY9LHOzq.99

503
Le réalisateur américain Michael Moore veut que tout le monde signale la page Facebook de Donald Trump

Le réalisateur de documentaires Michael Moore demande à tous ses fans sur Facebook de signaler la page de Donald Trump sur Facebook.

«Facebook interdit à ses utilisateurs d’utiliser du langage haineux sur son site. Je me joins à d’autres en dénonçant la page Facebook de Donald Trump, puisqu’il utilise sa page pour promouvoir le racisme et l’intolérance.»



Facebook interdit tous ses utilisateurs d'utiliser les discours haineux sur son site (" Vous n'allez pas mettre en ligne du contenu qui est discours de haine "). Je rejoins les autres aujourd'hui dans le dépôt d'une plainte auprès de Facebook que la page Facebook de mnct utilise les discours de haine pour promouvoir le racisme et l'intolérance. Veuillez déposer votre plainte, aussi. Voici comment : allez sur la page de mnct facebook.com/DonaldTrump. cliquez sur "rapport". Puis cliquez sur "ça ne devrait pas être sur fb". Puis cliquez sur "discours de haine". Ensuite cliquez sur " soit la race ou l'origine ethnique " ou " groupe religieux ". C'est tout. Let' s get quelques millions de faire ça d'ici la fin de la journée !

On sait que Donald Trump peut être très franc dans ses publications sur les réseaux sociaux, et qu’il aime détester certaines personnes en particulier, comme le président Barack Obama. Selon les standards de Facebook, Donald Trump enfreint en effet les règles.

«Les organisations et les personnes incitant à la haine à l’encontre de ces catégories protégées sont interdites sur Facebook. Comme pour l’ensemble de nos normes, nous comptons sur les membres de notre communauté pour nous signaler ce contenu», peut-on lire sur leur page.

Au moment d’écrire ces lignes, près de 40 000 personnes ont aimé la publication de Michael Moore.


http://journalmetro.com/monde/888514/le-realisateur-americain-michael-moore-veut-que-tout-le-monde-signale-la-page-facebook-de-donald-trump/

504
La 14e compagnie de CRS se déclare malade et quitte son poste



Les 84 policiers français envoyés à Lille afin de surveiller la frontière franco-belge se sont déclarés malades et sont rentrés à Bordeaux. Quelle est la raison de cette "maladie"?

 


Le 4 décembre, les 84 membres de la compagnie républicaine de sécurité N°14 chargés de sécuriser la frontière franco-belge suite aux attentats du 13 novembre se sont mis en grève pour protester contre les conditions d'hébergement, rapportent les médias français.

Les policiers ont réclamé des chambres d'hôtel individuelles au lieu d'être logés dans un cantonnement de passage à Lambersart. Dès le lendemain, les policiers ont décidé de se faire porter pâle jusqu'au 10 décembre, date de la fin de la mission.

L'administration a été obligée de rapatrier en train les 84 policiers jusqu'à leur caserne à Bordeaux. 15 leurs collègues sur place se sont mis en maladie par solidarité.

Les armes et les véhicules, abandonnés à la frontière seront récupérés par les chauffeurs "non-grévistes" de la CRS 14 qui ont été acheminés en train à Bordeaux depuis Lille faute de personnels disponibles sur place. Qui plus est, les conducteurs devront passer une nuit dans ce fameux cantonnement de Lambersart. Visiblement, ils l'ont accepté.

Il reste à remplacer les policiers "malades" pour éviter de laisser vacante une zone de la frontière de plusieurs dizaines de kilomètres.

Le président François Hollande a décrété l'état d'urgence et rétabli le contrôle aux frontières suite aux attaques du 13 novembre dernier à Paris qui avaient fait au moins 130 morts et 350 blessés.


http://metatv.org/la-14e-compagnie-de-crs-se-declare-malade-et-quitte-son-poste

505
autres / 6 (très) bonnes raisons pour les femmes de fuir le FN
« le: 10 décembre 2015 à 22:15:40 »
6 (très) bonnes raisons pour les femmes de fuir le FN

POLITIQUE - Elles ont été nombreuses, forcément, au vu des résultats du scrutin du 6 novembre, à glisser dans l'urne un bulletin du Front National. Et pourtant, si le parti fondé par Jean-Marie Le Pen est certes incarné, aujourd'hui, par deux femmes, cette égérisation tout en marketing trompeur cache une forêt bien obscure pour la gente féminine. Faisons bref et simple : femmes, faites barrage à ce Front qui ne vous pas du bien : la preuve par 6.

1. On les veut au foyer

Les femmes au foyer pour libérer des emplois ? C'est la proposition faite par Dominique Martin, eurodéputé FN, au Parlement européen en mars dernier. L'égalité des hommes et des femmes face à l'emploi ? Le charmant monsieur a balayé d'un revers de la main ces préoccupations accessoires pour prôner, au contraire, le retour des femmes à la maison pour régler à la fois le problème du chômage mais aussi de... la sécurité. Ben oui, "ça aurait l'avantage de donner une meilleure éducation à nos enfants, ça aurait l'avantage de sécuriser nos rues parce qu'ils ne traîneraient pas dans nos rues et ne seraient pas soumis à la drogue", a ainsi argumenté l'éminent économiste et sociologue, pas peu fier de sa trouvaille, avant de conclure, fort d'une solide base culturelle : "Je voudrais rappeler que les femmes viennent de Vénus et que les hommes viennent de Mars"... Opposé à la parité, le FN affirme par ailleurs dans son programme, disponible sur Internet, qu'elle est "une idéologie différentialiste et multiculturelle, qui n'est qu'une forme de racisme inversé [dont] les premières victimes (...) sont les hommes blancs hétérosexuels". Snif.

2. On les soupçonne d'avorter comme on va chez le coiffeur

"Je considère qu'aujourd'hui, ce sont des associations politisées qui véhiculent une banalisation de l'avortement." Pour Marion Marechal-Le Pen, c'est bien simple, les plannings familiaux sont des facilitateurs d'IVG destinés à des femmes aujourd'hui habituées à aller se faire avorter aux frais de la princesse comme on va se faire faire un balayage. Du coup, couic, elle a décidé de couper les subventions ! Les jeunes filles en difficulté, les contraceptifs délivrés aux plus précaires, fragiles, isolées, l'écoute de femmes souvent victimes de violences, de discriminations dans leur accès à la santé ? Hop, au panier, dépensières ! Si elle a feint de prendre ses distances quant à cette décision toute personnelle, n'oublions pas que tata Marine est l'auteur, en 2012, de la célèbre notion d' "avortement de confort". Quant au parti lui-même, il parlait il y a quelques années en évoquant l'avortement de... "génocide anti-français".

 3. On les utilise

Radicalement contre le port du voile, le FN ferait-il montre d'un combat pour la libération des femmes, dont il ne supporterait pas qu'on les contraigne de la sorte ? Non. En revanche, utiliser cet argument pour stigmatiser et rejeter une partie d'entre elles semble avoir de longue date séduit les membres du parti, qui utilise même ces arguments délirants pour menacer les électeurs des pires sanctions divines s'ils reculaient devant les urnes. "Si nous perdons, le voile sera imposé à toutes les femmes, la charia remplacera notre constitution, la barbarie s'installera", a récemment tweeté Marine Le Pen. Oui, et des licornes maléfiques tomberont du ciel, des sorcières brûleront les ongles de pied des enfants et transformeront les résistants en statues de pâte à sel. Brrr.

4. On veut les punir comme des enfants

Histoire d'appâter le chaland, le FN propose plein de petits trucs sympas pour la famille, et notamment pour les mamans. Abaissement de l'âge de la retraite pour les courageuses qui auront eu trois enfants, aide à la garde (laquelle ? mystère), fameux salaire parental pour celles et ceux qui souhaiteraient rester au foyer (mis "dès que les finances le permettront" précise toutefois le texte)... Mais ATTENTION, avertit le Projet, gare à celles qui sortiraient du droit chemin, car "si une telle politique crée des droits, elle implique aussi des devoirs. Les facilités qu'elle procure supposent que les parents assument leurs responsabilités vis-à-vis de leurs enfants. En cas de manquement, ils devraient en être partiellement ou même totalement privés, sur décision de justice." Bim. Quant à savoir quels sont ces fameux "manquements" à ses responsabilités de parents, on n'en sait guère davantage...

5. Les mères célibataires clouées au pilori

Si elles sont brossées dans le sens du poil, Marine Le Pen ne manquant jamais une occasion de rappeler qu'elle est elle-même une mère de trois enfants divorcée, les mères seules sont cependant accusées de bien des maux qui les dépassent. Abordant le suicide des enfants, dont les chiffres sont alarmants, le parti tente d'analyser ce mal-être juvénile bien français : "cet état dépressif et cette grave détresse des jeunes et des enfants sont le résultat de la destruction de la cellule familiale, ayant perdu ses repères, sa valeur d'exemple, d'absences de limites clairement définies (autorité, respect mérite), de la situation économique précaire particulièrement des mères seules pour élever leurs enfants, de l'isolement moral et psychique créé par internet, face book et autres jeux vidéo sans surveillance", mettant dans un même sac un peu foutraque face book, donc (en deux mots), la diabolique Toile et les mères seules manifestement incapables d'autorité sans expliquer par ailleurs le rôle du fameux papa hétérosexuel blanc parti on ne sait où...

6.La régression du droit des femmes

Systématiquement, les deux députés FN siégeant à l'Assemblée nationale, à commencer par la chouchoute et benjamine du parti Marion Maréchal-Le Pen, votent "non" à l'avancée du droit des femmes. Loi pour l'abolition du système prostitutionnel ? Contre. Loi pour l'égalité réelle entre les femmes et les hommes ? Contre ! Loi sur le harcèlement sexuel ? Contre encore.
 Alors à moins que vous ne souffriez d'un syndrome de Stockholm qu'il serait bon de rapidement soigner, vous l'aurez compris, chères détentrices de cette précieuse carte d'électeur/trice que nombre de femmes opprimées nous envient, ne vous y trompez pas. Pour faire valoir ces droits si chèrement acquis par nos mères et grand-mères pour nous offrir une vie plus belle, libre et juste, faites le bon choix.

http://www.huffingtonpost.fr/adele-breau/programme-femmes-front-national_b_8756536.html

506
Info php -web .... / Yahoo! se scinde en deux en gardant Alibaba
« le: 10 décembre 2015 à 22:10:47 »
Yahoo! se scinde en deux en gardant Alibaba



Yahoo! a modifié mercredi son plan de scission en deux sociétés indépendantes, dont une regroupant ses activités internet historiques, et a confirmé sa patronne fragilisée Marissa Mayer, sans pour autant lever les incertitudes sur son avenir.

Le pionnier du web a renoncé à se séparer comme il le prévoyait depuis plusieurs mois de sa participation de 15% dans le géant du commerce en ligne Alibaba, évaluée à une trentaine de milliards de dollars, afin d’éviter à ses actionnaires de payer d’éventuels impôts. Il promettait depuis janvier de leur distribuer cet argent sous la forme d’un dividende exceptionnel.

A la place, les autres « actifs et passifs de Yahoo (…) seraient transférés dans une nouvelle entité », donnant naissance à « deux sociétés cotées distinctes », a annoncé le groupe après plusieurs jours de spéculations.

A terme, cette décision rend possible une vente du portail internet, créé en 1994 et qui a vu son concurrent Google le dépasser irrémédiablement, et de ses autres activités en ligne.

Maynard Webb, le président du conseil d’administration, a affirmé mercredi qu' »aucune décision du conseil de vendre l’entreprise ou une quelconque activité n’était prise ».

« Le conseil a l’obligation de discuter avec n’importe quelle personne légitime se présentant avec une bonne offre », a-t-il néanmoins ajouté.

Nul doute que les prétendants vont se bousculer. Même en perte de vitesse, le moteur de recherche demeure l’un des services les plus visités du web, après Google et Facebook. Et, entre son service d’emails et son site d’actualités Yahoo News, la marque Yahoo! a drainé pas moins de 210 millions de visiteurs en octobre aux Etats-Unis, selon les données de ComScore.

– Marissa Mayer confirmée –

« Il y a des actifs qui iraient bien avec AOL », a déjà estimé mardi Lowell McAdam, le PDG de Verizon, qui cherche actuellement à développer ses activités en ligne, en particulier dans la vidéo et la publicité. Cette stratégie l’avait déjà conduit plus tôt cette année à payer 4,4 milliards de dollars pour racheter un autre pionnier d’internet, AOL.

Les activités historiques du groupe pourraient aussi intéresser les magnats des médias Barry Diller (IAC/Interactive) et Rupert Murdoch (NewsCorp) ou encore le fonds TPG, selon la presse américaine.

Yahoo! n’a pas donné les détails sur sa future stratégie, donnant rendez-vous début 2016. La patronne Marissa Mayer semble avoir sauvé sa tête pour l’instant, en dépit du fait que la scission des activités internet scelle un désaveu de sa vision et apparait comme une victoire pour le fonds activiste et actionnaire Starboard Value, favorable à leur vente.

Le conseil garde confiance en Mme Mayer et va l’aider à redonner son lustre à Yahoo!, a assuré Maynard Webb.

« Je ne sais pas si Marissa Mayer est la personne idoine pour sortir l’entreprise de sa mauvaise passe », confie l’analyste Roger Kay chez Endpoint Technologies.

Tout aussi sceptique, Bob O’Donnell chez Technalysis se demande « quel tour de magie va effectuer Marissa Mayer cette fois-ci ». « Ce n’est pas la première fois qu’ils (Yahoo!) essaient de raviver le coeur du métier », argue-t-il.

A Wall Street, le titre perdait plus de 3% vers 19H00 GMT.

Malgré son manque d’expérience comme chef d’entreprise, Marissa Mayer avait été débauchée il y a trois ans chez Google. Les investisseurs avaient vu dans cette jeune ingénieure créative et à l’image glamour, le sauveur capable de redonner à Yahoo! sa position perdue de fleuron d’internet.

Elle a modernisé plusieurs produits historiques comme la messagerie Yahoo! Mail. Elle a payé plus d’un milliard de dollars en 2013 pour Tumblr et l’espoir de rajeunir l’image du groupe. Et elle a multiplié les acquisitions de start-ups pour renforcer des activités jugées porteuses comme le mobile ou la vidéo en ligne. Jusqu’ici, cela n’a toutefois pas ramené la croissance.

Les défenseurs de la scission du coeur de métier de Yahoo! font valoir que cela permettrait d’en faire apparaître la valeur, qui n’est aujourd’hui pas du tout prise en compte dans la valorisation boursière du groupe. Celle-ci reflète uniquement la valeur de ses participations asiatiques dans Alibaba ou le portail Yahoo Japan.

Elle permettrait aussi de faire des économies: Yahoo! pourrait par exemple supprimer jusqu’à 11.000 emplois, selon les calculs des analystes.

LNT avec Afp

http://lnt.ma/yahoo-se-scinde-en-deux-en-gardant-alibaba/

507
Avignon : un gérant de boutique de jardinage interpellé pour trafic de drogue



Mercredi 9 décembre, les policiers avignonnais ont interpellé trois personnes, le gérant de la boutique de jardinage située dans le quartier de la Barbière, son associé et leur fournisseur présumé. 

C'est une surveillance d'une boutique spécialisée dans la vente de matériel de jardinage en intérieur, dans le quartier de la Barbière à Avignon par les policiers de la sûreté départementale du Vaucluse au mois de juillet dernier qui leur a permis d'interpeller trois personnes pour trafic de stupéfiants. Le dispositif mis en place a permis de vérifier des renseignements transmis par le délégué à la cohésion police-population selon lesquels du cannabis était stocké et vendu dans ce magasin. Le 28 juillet, le gérant est donc interpellé et placé en garde à vue.

Identifié grâce à une paire de claquettes

Lors de la perquisition de son commerce, 18 g de résine de cannabis et du matériel de conditionnement sont saisis dans l'arrière-boutique. Alors que les policiers procèdent aux relevés techniques, un individu tente de rentrer dans le magasin en passant sous le rideau métallique partiellement baissé. En apercevant les policiers, il s'enfuit en abandonnant un sac. Pris en chasse, il est finalement perdu dans le quartier Barbière. Le sac abandonné contenait 630 g d'herbe. Dans sa fuite, le suspect a aussi abandonné une paire de claquettes, où son ADN a pu être relevée. Lors de son audition, le gérant finit par admettre qu'il a servi d'intermédiaire dans une transaction entre un client de son magasin et un autre individu non identifié. Il s'agissait en fait du fuyard.

 L' enquête a conduit les enquêteurs à identifier le fournisseur présumé des 630 g d'herbe, il a été interpellé mercredi 9 décembre à son domicile. En garde à vue il a reconnu qu'il s'était bien enfui, sans toutefois livrer aux policiers l'identité de son propre fournisseur. Le gérant du magasin et son associé, également. Ces derniers ont d'ailleurs confirmé le rôle du fournisseur. Les trois individus âgés entre 30 ans et 50 ans, ont été remis en liberté. Ils devront répondre de trafic de drogue devant le tribunal correctionnel d'Avignon.

http://www.midilibre.fr/2015/12/09/avignon-un-gerant-de-boutique-de-jardinage-interpelle-pour-trafic-de-drogue,1255625.php

508
L'économie française a détruit près de 600.000 emplois depuis 2008



Le secteur marchand a détruit 900 emplois au troisième trimestre 2015, ramenant à 15,85 millions la population active réellement employée dans l'Hexagone, comme en 2004. Sur l'année, le solde reste positif avec 37.600 créations.

Pour les uns, c'est une relative bonne nouvelle; pour les autres, l'hémorragie continue… c'est selon. Au troisième trimestre 2015, l'ensemble des secteurs marchands a détruit 900 emplois, selon les toutes dernières données rendues publiques ce jeudi matin par l'Insee. Au deuxième trimestre, ils en avaient créé 28.400; au précédent, détruit 6800; et encore au précédent, créé 16.900 dans un mouvement de balancier presque parfait. Résultat, sur un an, le solde reste positif à +37.600. Il y a un mois, l'Insee prévoyait encore la création de 14.900 emplois au troisième trimestre...

C'est le détail qui fait froid dans le dos. Entre juin et août, l'industrie a ainsi enregistré son 58ème trimestre d'affilée de repli, en détruisant encore 14.600 emplois, le niveau le plus élevé depuis deux ans. Depuis le début de la purge entamée au 2ème trimestre 2001, pas moins de 982.000 emplois industriels ont été rayés de la carte de France…

La construction dans le rouge aussi

Même série noire pour la construction qui a connu, au 3ème trimestre 2015, son 14ème trimestre d'affilée dans le rouge, avec au compteur encore 10.200 emplois détruits. Depuis le retournement opéré au début de 2012, ce secteur sensible aux variations économiques a supprimé pas moins de 121.300 emplois. L'activité se maintient à peu près au 3ème trimestre 2015 grâce au seul tertiaire, qui affiche son 4ème trimestre d'affilée dans le vert, avec 23.900 emplois créés. Mais «le rythme des créations d'emploi dans le secteur tertiaire marchand ralentit», relève l'Insee dans sa note. Et pour cause: au lieu des 20.200 créations prévues hors intérim, il n'y en a eu que 7500.

Au final, la France a détruit pas moins de 217.600 emplois depuis l'élection de François Hollande à la mi 2012. Les entreprises privées (hors agriculture) emploient quelque 15,85 millions de personnes en France, soit autant qu'à la fin 2004 et 586.300 de moins qu'à son plus haut enregistré début 2008 avant la crise.

http://www.lefigaro.fr/emploi/2015/12/10/09005-20151210ARTFIG00064-l-economie-francaise-a-detruit-pres-de-600000-emplois-depuis-debut-2008.php

509
Il drogue sa copine avec un sédatif pour continuer de jouer à des jeux-vidéo avec ses amis



Un Allemand de 23 ans a été condamné par la justice à une amende de 500 euros parce qu’il avait profondément endormi sa copine avec un sédatif et ce, uniquement pour pouvoir continuer de jouer « librement » à des jeux vidéos…

Les faits remontent à une soirée d’août 2014 et se sont déroulés à Castrop-Rauxel à l’ouest de l’Allemagne. Un jeune homme âgé de 22 ans, à l’époque, était chez lui en train de jouer sur ordinateur avec des amis lorsque sa petite-amie est rentrée du travail aux environs de 22 heures, rapporte le site du Westdeutsche Allgemeine Zeitung.

Expliquant qu’elle préférait passer une soirée calme après sa journée de travail, son petit-ami lui a administré un sédatif dans son thé pour qu’elle s’endorme et qu’il puisse jouer aux jeux vidéo avec ses amis.

Pour cela, il lui a versé « quatre ou cinq gouttes » d’un sédatif dans sa boisson. C’est du moins ce qu’il a déclaré à un juge siégeant à la cour de Castrop-Rauxel.

Sous sédatif, la jeune femme a dormi jusqu’à midi le lendemain. Une fois réveillée, elle s’est rendue à son travail mais continuait de somnoler au volant puis à son travail, a déclaré la jeune femme au tribunal.

Le couple s’était séparé peu après l’histoire. Normal…

La cour de justice allemande l’a en définitive condamné à verser 500 euros d’amende.

Photo d’illustration : Pablo Tupin-Noriega – Wikimedia

http://zapping-buzz.com/2015/12/09/il-drogue-sa-copine-avec-un-sedatif-pour-continuer-de-jouer-a-des-jeux-video-avec-ses-amis/

510
Pôle emploi : une conseillère condamnée pour avoir détourné 412.000 euros

Le vice-procureur a qualifié cette affaire "d’assez terrible pour la solidarité". Une conseillère Pôle emploi vient d'être condamnée à deux ans de prison dont dix-huit mois avec sursis pour avoir détourné 412.000 euros en créant des comptes d'allocataires fictifs.



Pour avoir détourné 412.000 euros du Pôle emploi, cette ancienne conseillère de l'agence de Morlaix (Finistère) a écopé de deux de prison dont dix-huit mois avec sursis pour "escroquerie par personne chargée d'une mission de service public".

 Elle achetait "tout et n'importe quoi"


Pendant 4 ans, elle a utilisé une stratégie redoutable pour s'enrichir au détriment de l'Etat et des contribuables. Entre 2011 et l'été 2015, elle a créé dix comptes d'allocataires fictifs. Et pour que son stratagème n'éveille pas les soupçons, elle inventait de faux entretiens et interceptait les courriers.

A la barre, elle a expliqué que l'argent détourné servait à acheter "tout et n'importe quoi". Avec la somme, elle a notamment refait totalement sa garde-robe mais s'est également octroyée des voyages à l'étranger et a offert des cadeaux à ses proches. Elle justifiait ce train de vie auprès de ses amis par des primes reçues par son employeur pour récompenser le travail fourni et un héritage perçu en 2008.

 Elle touche une allocation d'aide au retour à l'emploi


Mais cette escroquerie a été repérée lors d'un contrôle en interne. En août dernier, elle était licenciée pour faute grave. Elle a été aujourd'hui condamnée par le tribunal correctionnel de Brest à rembourser les 412.000 euros et devra porter un bracelet électronique.

Le vice-procureur Bastien Diacono avait requis une peine de quatre ans d’emprisonnement, dont 18 mois avec sursis. L'ironie dans cette histoire ? Depuis qu'elle a été limogée, elle perçoit une allocation d'aide au retour à l'emploi.

Ce contenu peut également vous intéresser :

video : https://fr.news.yahoo.com/video/ariège-un-curé-pas-très-122600811.html

https://fr.news.yahoo.com/pole-emploi-une-conseillere-condamnee-argent-detournement-181059136.html?cmp=frfbac