Voir les contributions

Cette section vous permet de consulter les contributions (messages, sujets et fichiers joints) d'un utilisateur. Vous ne pourrez voir que les contributions des zones auxquelles vous avez accès.


Messages - mike

811
Anonymous pirate un site de Daesh et remplace la propagande par une pub pour le viagra



Depuis que le groupe de hackers a déclaré sa cyberguerre à Daesh, les sites de l'organisation terroriste sont traqués et mis hors d'état de nuire. Ainsi les hackers ont affiché sur un des sites ciblés une publicité pour les petites pillules bleues.

Le site aurait été piraté par un groupe nommé GhostSec. Ce groupe a ainsi piraté un site de soutien à Daesh, en mettant en ligne en lieu et place de la propagande un message qui appelle à «se calmer» ainsi qu'une publicité pour une pharmacie en ligne qui vend... du prozac mais aussi du viagra.

En savoir plus : Ghost Security Group contre Anonymous : les hackers se font concurrence pour lutter contre Daesh

L'annonce  renvoie à une pharmacie en ligne où les paiements peuvent être effectués en Bitcoin. Il semble que ce soit les hackers eux-mêmes qui la gèrent d'ailleurs. Il y est possible d'y commander des médicaments sur ordonnance.



Afin de ne pas être découverts, les sites de Daesh avaient été déplacés sur le «Dark Internet» ou l'internet sombre, où ils pensaient être moins décelables.

https://francais.rt.com/international/11132-anonymous-pirate-site-daesh-viagra?utm_source=twitterfeed&utm_medium=twitter#.VldiTB9YPdw.facebook

812
C’est officiel : la France envisage d’enfreindre les Droits de l’Homme



La France a écrit au Conseil de l’Europe pour l’alerter qu’elle risque de déroger à la Convention européenne des Droits de l’Homme.

C’est officiel : la France envisage de déroger aux Droits de l’homme, dans le cadre de l’état d’urgence décidé après les attentats. Le gouvernement a lui-même envoyé un courrier au Conseil de l’Europe pour l’en informer. "Les autorités françaises ont informé le Secrétaire Général du Conseil de l’Europe d’un certain nombre de mesures prises dans le cadre de l’état d’urgence […], mesures qui sont susceptibles de nécessiter une dérogation à certains droits garantis par la Convention européenne des droits de l’homme", peut-on lire sur le site du Conseil. Une procédure nécessaire pour se prémunir d’un éventuel procès auprès de la Cour européenne des Droits de l’homme (CEDH).


Mise à jour 27/11/2015 à 12h42 : La France a formellement informé le Conseil de l'Europe "de sa décision de déroger à la Convention européenne des droits de l'homme".

L’article 15, où la possibilité d’une dérogation. La Convention européenne des Droits de l’Homme, dont le Conseil de l’Europe est le garant, oblige ses signataires à respecter une liste de droits fondamentaux : droit à la vie, interdiction de la torture, interdiction de l'esclavage et du travail forcé, droit à la liberté et à la sûreté, droit à un procès équitable, pas de peine sans loi, droit au respect de la vie privée et familiale, liberté de pensée, de conscience et de religion, liberté d'expression, liberté de réunion et d'association, droit au mariage, droit à un recours effectif ou encore interdiction de discrimination.

Mais l’article 15 de cette convention prévoit aussi une possibilité de déroger à certains de ces droits. Les pays signataires peuvent ainsi "prendre des mesures dérogeant aux obligations prévues par la présente Convention, dans la stricte mesure où la situation l’exige […] et ce uniquement en cas de guerre ou en cas d’autre danger public menaçant la vie de la nation".

La France a fait une demande officielle. Pour éviter tout procès devant la CEDH, la France doit, pour déroger à ses obligations, faire une déclaration qui motive ses raisons. En clair, elle doit officiellement se déclarer en guerre ou expliquer quel est le "danger public" qui menace "la vie de la nation". Ce qu’elle a fait dans un courrier du 24 novembre : "la menace terroriste en France revêt un caractère durable, au vu des indications des services de renseignement et du contexte international (…) De telles mesures (celles de l’état d’urgence ndlr) sont apparues nécessaires pour empêcher la perpétration de nouveaux attentats terroristes. Certaines d’entre elles […] sont susceptibles d’impliquer une dérogation aux obligations" de la CEDH. C’est on ne peut plus clair : la France informe officiellement qu’elle risque d’enfreindre certains Droits de l’Homme avec les mesures récemment votées pour lutter contre le terrorisme. Et même qu’elle l’a déjà fait.



De quelles mesures parle-t-on ? L’état d’urgence, récemment élargi et prolongé pour trois mois, donne en effet le droit aux autorités françaises d’enfreindre certaines libertés. Premièrement, le ministère de l’Intérieur a désormais la possibilité d’ordonner des perquisitions, de jour comme de nuit, sans passer par une autorité judiciaire. Durant ces perquisitions, les policiers peuvent notamment fouiller et copier toutes les données informatiques qu’ils souhaitent. Ce qui, en temps normal, est jugé contraire au droit à la vie privée. Autre mesure concernée : l’élargissement des assignations à résidence à n’importe quelle personne pour laquelle il y a "des raisons sérieuses de penser que son comportement constitue une menace pour la sécurité et l'ordre public". En temps normal, une telle mesure pourrait être jugée arbitraire est contraire à la liberté de circulation.

La France risque-t-elle un procès à la CEDH ? Il revient désormais au Conseil de l’Europe et à la CEDH de vérifier la conformité de la dérogation déposée par la France. Car cette dérogation ne peut pas s’appliquer à tous les droits. Ainsi, elle ne peut pas se faire à l’encontre du droit à la vie, de l’interdiction de la torture, l’interdiction de l’esclavage, ou du principe de légalité des peines (il faut enfreindre la loi pour être condamné).

En outre, une dérogation doit respecter le Pacte international relatif aux droits civils et politiques. Or ce pacte, qui dépasse le cadre européen, prévoit d’autres droits intangibles, comme la liberté de pensée, de conscience, et de religion. En outre, la dérogation s’applique uniquement s’il y a vraiment "menace sur la vie de la nation". S’il s’avère que des perquisitions sont menées sans lien avec les attentats et/ou qu’elles s’avèrent discriminante contre une religion, la France pourrait, en théorie, être inquiétée.

D’autres pays ont-ils déjà dérogé ? Cette invocation de l’article 15 est loin d’être une première. Le Royaume-Uni avait également dérogé aux Droits de l’Homme en 2004, après les attentats de Londres. L’Irlande avait, elle aussi, déposé une dérogation en 1957 et 1970 pour lutter contre les terroristes de l’IRA (l’armée républicaine irlandaise). La Turquie, qui a signé la Convention européenne, avait elle aussi dérogé à la Convention européenne en 1996, à la suite d’affrontements entre les forces de l’ordre et le PKK, Parti des travailleurs du Kurdistan.

http://www.europe1.fr/societe/cest-officiel-la-france-envisage-denfreindre-les-droits-de-lhomme-2626649

813
Alerte de niveau 5 : la démocratie est réduite aux aguets

Ce pays, ce n'est donc pas un pays.
C'est manifestement une réserve de rustres, d'écervelés voire de crétins des Alpes à qui l'on refuse de dire les choses.
Comme s'il s'agissait de nous maintenir à dessein dans un climat glauque, oppressant, anxiogène.
Et diablement profitable pour certains.



Dans ce royaume déliquescent, de supposées élites, fortes d'informations "terrorisantes" mais bizarrement indicibles, élèvent le niveau d'alerte à son paroxysme. en appellent à "l'unité nationale antiterroriste", évoquent le spectre apocalyptique de la "guerre". Hélas, à aucun moment, il ne leur vient à l'esprit, d'élever d'autant le niveau de communication et d'explication.

Nous serions donc "en guerre" mais ni le chef du gouvernement ni ses pairs ne croient un instant utile de nous parler du "front". Face à la menace d'une interminable... "imminence", on mobilise, on déploie, on racle les réserves policières, on débloque des crédits aussi pharamineux que miraculeux. Oui ce pactole que l'on n'a jamais pu ou plutôt voulu lever pour l'instruction, la prévention, l'intégration ou la remise à flot des damnés de la crise. Et l'on prend des poses inspirées de maréchaux, de ceux qui savent en combien de temps refroidit le canon ce que le pékin, cet imbécile, ignore et doit impérativement ignorer.

Quand, au bout d'une semaine d'opérations mystérieuses, d'hystérie collective, de suspicion et de rumeurs nourries par ce retentissant silence (et, soyons de bon compte, par quelques croquettes pour chat), nos grands clients étrangers s'émeuvent, on se décide enfin à lâcher du lest. On envoie le VRP de l'équipe sur un plateau parisien, on convoque une grande chaîne de télé américaine à qui l'on "révèle" à trac, en primeur, des faits qui, distordus, nous reviennent, comme un boomerang. Mais toujours point de discours au pays, pas d'explications, pas de procureur à l'horizon. Rien, si ce n'est des ordres et des contrordres. Le niveau zéro de la com. La peur et le silence, contraint ou forcé.

Attention : depuis près de huit jours, nous vivons dans une démocratie réduite aux aguets. D'où n'émergent plus que le bruit des armes, les fanfaronnades et les amalgames puants de ceux qu'on a laissé confisquer tous les départements d'autorité pour prix de leur participation au gouvernement fédéral. Eux, tout à leurs petites affaires de sape et à leurs électeurs, n'y vont pas par quatre chemins. Fantasment sur des frontières hermétiques à l'abri desquelles pourraient prospérer leur négoce. Recommandent mâlement le nettoyage des "foyers terroristes", "maison par maison". Dénoncent "l'islamo-socialisme" comme certains de leurs pères, naguère, "le judéo-bolchévisme". Preuves, n'est-ce pas, que Bruxelles, c'est encore et toujours le Bronx. Et l'on voit bien qu'il s'agit de préparer la suite institutionnelle de ce "chancre". Et du reste de cette ville tant haïe et tant convoitée , partant de ce pays.

La Belgique n'a jamais été une Nation, c'est évident. Mais, par la dérobade des uns et les coups de boutoir des autres, elle n'est plus qu'un Etat en sursis.

Carte Blanche

› Après le carnage, ne pas persévérer dans l'erreur
http://www.levif.be/actualite/belgique/apres-le-carnage-ne-pas-perseverer-dans-l-erreur/article-opinion-436649.html
› Pour un vrai nouveau souffle pour l'aide juridique
http://www.levif.be/actualite/belgique/pour-un-vrai-nouveau-souffle-pour-l-aide-juridique/article-opinion-436613.html
› Plus que jamais, il faut un débat sur la stratégie de sécurité
http://www.levif.be/actualite/belgique/plus-que-jamais-il-faut-un-debat-sur-la-strategie-de-securite/article-opinion-436419.html
› Sortir les musulmans de leurs "ghettos": une histoire que les Juifs ont traversée
http://www.levif.be/actualite/international/sortir-les-musulmans-de-leurs-ghettos-une-histoire-que-les-juifs-ont-traversee/article-opinion-436371.html


source
http://www.levif.be/actualite/belgique/alerte-de-niveau-5-la-democratie-est-reduite-aux-aguets/article-opinion-436847.html

814
Elle lui fait une fellation au volant, ils s’écrasent dans un arbre

Un couple de polonais a été victime d'un grave accident de voiture suite à une fellation.
Captivé par la gâterie que lui procurait sa femme, le conducteur s'est écrasé dans un arbre



L’une des principales causes d’accident de la route est l’inattention. Lorsqu’on est au volant de sa voiture il y a de nombreuses manière d’être déconcentré. Un couple de polonais en a fait les frais. Les deux tourtereaux se situaient sur une route entre Złotów et Zakrzewo, quand une idée leur a traversé l’esprit : s’offrir une petite gâterie tout en conduisant, une pratique qui constitue un des fantasmes les plus récurrents.

Mais Pour ce couple, le moment de tendresse a tourné au cauchemar. Probablement trop déconcentré par le plaisir que lui procurait la fellation, le conducteur est sorti de la route et s’est encastré dans un arbre. L’homme s’est retrouvé coincé dans l’habitacle et la femme, qui avait enlevé sa ceinture pour mieux prodiguer le plaisir buccal à son conjoint, s’est retrouvée projetée par le pare-brise.

Les secours ont vite compris que la fellation était la cause de l’accident

Une fois les secours sur place, les deux polonais ont été envoyés à l’hôpital dans un état grave, mais leurs jours ne sont pas comptés. Les personnes présentes sur les lieux du drame ont tout de suite compris que les deux victimes étaient en train de faire une action insolite au moment du crash : Sans rentrer dans les détails, tous les éléments laissent à penser qu’ils étaient en train de faire quelque chose d’inhabituel au volant. Lorsque les secours sont arrivés, l’homme avait le pantalon ainsi que le caleçon baissé jusqu’aux genoux.

La fellation source d’inattention

Que ce soit en mangeant, en buvant, en regardant un film, en essayant de calmer les enfants ou encore en postant un hommage à Pharrell William sur Facebook : il est toujours déconseillé de regarder autre chose que la route et d’enlever ses deux mains du volant. Mais la question des plaisir sexuels revient souvent sur internet. Si a priori, la personne passive garde ses mains sur le volant pendant l’acte, la position celle qui est acttive et la distraction sont clairement dangereux.

Source : quoidenews.fr

http://mcetv.fr/mon-mag-politique-societe/3004-fellation-au-volant-ecrasent-dans-arbre/

815
France: 42.000 Chômeurs de plus en Octobre. Myriam El Khomri maintient que la reprise de l’activité est là



Après une baisse en septembre, le chômage de catégorie A a bondi de +1,2% en octobre.

Après la baisse de septembre, c’est la douche froide en octobre. Le nombre de demandeurs d’emplois de catégorie A a augmenté de 1,2% le mois dernier, ce qui représente 42.000 chômeurs de plus par rapport à septembre. C’est la plus forte hausse mensuelle depuis septembre 2013, où le nombre de chômeurs avait bondi de 50.600.
 

Selon la station radio Europe1, c’est 5,4 millions de chômeurs au total.

Il y avait donc, fin octobre 2015, plus de 3,589 millions de personnes sans aucun emploi en France. Un chiffre en hausse de 3,7% sur un an. Au total, le nombre d’inscrits en catégories A, B et C, c’est-à-dire le nombre qui comprend les personnes en activité réduite, augmente de 13.100 sur un mois (+0,2 %). Il y avait donc, fin octobre, 5,4 millions de Français inscrits à Pôle emploi en France.

Ces chiffres ne sont pas satisfaisants”, a reconnu la ministre du Travail, Myriam El Khomri. Qui tente, toutefois, de dédramatiser : ces chiffres “doivent néanmoins être interprétés avec prudence car les résultats de ces derniers mois connaissent de fortes variations”. En effet, après une stabilisation en juin, une légère baisse en juillet, une hausse en août, le chômage avait fortement diminué en septembre.

Stagnation chez les jeunes, forte hausse chez les autres. Il n’empêche, tous les voyants semblent dans le rouge cette fois-ci. Le chômage des jeunes a ainsi stagné en octobre, après une forte baisse en septembre (-2,6%). Le nombre de ceux âgés de 25 à 49 ans augmente de 1,4% celui des 50 ans ou plus s’accroît de 1,5 %, après des hausses de seulement 0,5% et 0,1% en septembre.

Le nombre de demandeurs d’emploi inscrits en catégories A, B, C depuis un an ou plus augmente de 0,4 % au mois d’octobre 2015 (+9,8 % sur un an), celui des inscrits depuis moins d’un an augmente de 0,2 % (+2,2% sur un an).

Source: Europe1

Myriam El Khomri: ” Ces chiffres ne sont pas satisfaisants mais ils doivent être regardés avec beaucoup de prudence, je l’avais dit le mois dernier où les chiffres du chômage étaient bons. Et je le redis ici, ces chiffres doivent être vraiment analysés dans la durée et en tendance.

La reprise de l’activité économique est là, nous avons des prévisions de croissance qui sont d’au moins 1,1 % sur 2015. Ces prévisions de croissance sont au delà de nos propres prévisions et donc ceci est un acquis! “

Commentaire: D’une part, contrairement à ce que peut affirmer Madame la Ministre concernant les chiffres du chômage du mois de septembre 2015,….. Ils n’avaient pas baissé mais bien augmenté toutes catégories confondues !

D’autre part, si il y avait une reprise de l’activité économique, il y aurait donc de la demande et donc de l’embauche or malheureusement, les chiffres du chômage annoncés ce jour et qui concernent le mois d’Octobre 2015 sont catastrophiques avec 42.000 chômeurs supplémentaires.(C’est la plus forte hausse en deux ans) La méthode Coué a ses limites !

Rappelons que le 05 Novembre 2015, Myriam El Khomri, la ministre du Travail était l’invitée de Jean-Jacques Bourdin sur BFMTV et RMC et s’était empêtrée sur la question du nombre de renouvellements possibles d’un CDD, avant d’avouer qu’elle ignorait la réponse.

http://www.businessbourse.com/2015/11/26/france-42-000-chomeurs-de-plus-en-octobre-myriam-el-khomri-maintient-que-la-reprise-de-lactivite-est-la/#.VldGVlODvqk.facebook

816
Djeehad, le nouveau site de rencontres pour djihadiste.



Le site Rencontre de merde nous annonce aujourd’hui la création d’un nouveau site de rencontre totalement orienté vers les djihadistes du monde entier.

Le site internet propose en 1 clic de rencontrer 72 vierges.



Une formule d’abonnement n’est pas encore mise en place, étant donné qu’il est peu probable que les inscrits payent leur abonnement régulièrement.
 
C’est donc une souscription unique de 900€ qui sera demandée à l’inscription.

http://nordpresse.be/djeehad-le-nouveau-site-de-rencontres-pour-djihadiste/

817
Le MR décrète la fin des piquets de grève: les barrages deviendront illégaux

Le projet libéral de légiférer sur le droit de grève pour garantir celui au travail est désormais couché noir sur blanc dans une proposition de loi datée du 20 novembre. C’est une info à découvrir en exclusivité dans nos éditions de ce jeudi.



Il en avait menacé. Et il l’a fait. Sous l’impulsion de son chef de groupe à la Chambre, Denis Ducarme, le MR dépose une proposition de loi qui vise à rendre illégaux les piquets de grève. Et c’est bien le Mouvement réformateur dans son ensemble qui porte ce texte daté du 20 novembre, puisqu’il est cosigné par neuf députés, dont le président Olivier Chastel en personne.

Les libéraux assurent qu’il « ne vise en aucun cas à remettre en cause la liberté de ceux qui souhaitent exercer leur droit de grève ». Car « la liberté de protester en sa qualité de travailleur est une liberté fondamentale qui ne doit pas être remise en cause », appuient-ils en préambule de la proposition qu’ils viennent de déposer à la Chambre.



http://www.sudinfo.be/1431696/article/2015-11-25/le-mr-decrete-la-fin-des-piquets-de-greve-les-barrages-deviendront-illegaux

818
Le Sénat vote la possibilité de destituer le président de la République



LE SCAN POLITIQUE

- Le Sénat a voté mardi une loi afin d'avoir la possibilité de réunir le Parlement en Haute Cour, qui pourrait, en cas de manquements graves, destituer un président de la République.

Le rêve de certains responsables politiques prend forme au Sénat. Les parlementaires ont adopté une projet de loi fixant les modalités de destitution du chef de l'Etat par le Parlement. Il s'agit de mesures découlants de la réforme constitutionnelle de 2007, mais qui n'avaient pas encore été mises en place.

En janvier 2012, l'Assemblée nationale avait déjà voté ce projet de loi organique. Par 324 voix pour et 18 contre, celles des 18 sénateurs communistes, le Sénat a largement adopté ce texte. Il doit désormais être soumis au Conseil constitutionnel avant d'être promulgué.

» Destituer le président de la République, comment ça marche? 

Mais la mise en place de ce texte ne signifie pas pour autant la destitution rapide et simple d'un président de la République. Pour cela, une procédure doit être engagée contre le chef de l'État en cas de «manquement à ses devoirs manifestement incompatible avec l'exercice de son mandat».

L'une des deux chambres adopte alors une proposition de réunion de la Haute Cour, à la majorité des deux tiers. Cette proposition doit alors être immédiatement transmise et à l'autre chambre et approuvée également à la majorité des deux tiers. Le rejet de la proposition met fin à la procédure. Mais en cas d'adoption par les deux chambres, la Haute Cour se réunit. Celle-ci est constituée des parlementaires des deux chambres et est présidée par le président de l'Assemblée nationale.

Un débat s'engage alors et le chef de l'Etat peut être auditionné par les membres de la commission et participer aux débats. Dans la foulée, cette Haute Cour de parlementaire a un mois pour statuer sur la destitution du président de la République, via un vote à bulletins secrets. Pour être approuvée, cette destitution doit être voté à la majorité des deux tiers.

http://www.lefigaro.fr/politique/le-scan/citations/2014/10/22/25002-20141022ARTFIG00062-le-senat-vote-la-possibilite-de-destituer-le-president-de-la-republique.php

819
L’État Islamique remercie Sudpresse pour le partage de sa propagande.



Dans une vidéo diffusée aujourd’hui par le groupe terroriste État Islamique, on peut observer un djihadiste brandissant un drapeau « MERCI SUDPRESSE ».

On peut  entendre dans la vidéo un message de remerciement à une partie de la presse pour son aide dans l’objectif de terreur que s’est fixé l’EI.



Probablement un message destiné aux journaux du groupe Sudpresse qui, depuis les débuts du groupe terroriste, et particulièrement depuis les attentat de Janvier, aiment diffuser toutes les vidéos de DAESH afin, selon eux, « d’informer la population ».
 
Il s’agit en fait, selon la définition même du terrorisme, de participer à un climat de terreur très fertile pour la presse, qui peut ainsi plus facilement attirer l’utilisateur sur son site internet ou vendre des journaux. On parlerait d’une ligne éditoriale. Effectivement, le terrorisme c’en est une…

Alors qu’il y a quelques mois la majorité des sites d’informations avait décidé de ne plus montrer de vidéos de décapitation « pour ne pas servir la propagande », on voit aujourd’hui une immense recrudescence des partages de vidéos de DAESH.

Des vidéos n’ayant pour la population absolument aucun intérêt informatif et qui ne fait que renforcer le groupe État Islamique dans son oeuvre de terreur en occident.


http://nordpresse.be/letat-islamique-remercie-sudpresse-pour-le-partage-de-sa-propagande/

820
Daesh menace notre pays: "Notre Califat est huit fois plus grand que la Belgique"



Dans cette vidéo, Daesh fait un état des lieux et avance des chiffres. La destruction du site archéologique de Palmyre (en Syrie) est mise en scène et on peut voir des enfants qui se préparent au combat avec le Coran dans les mains. © (capture d'écran).

Depuis les attentats de Paris (13 novembre), l'État Islamique ne cesse de propager la terreur aux quatre coins du monde. Les terroristes ciblent une nouvelle fois la Belgique.

C'est une nouvelle vidéo diffusée par l'État Islamique menaçant clairement la Belgique. "Notre allié est le plus grand. Il est Allah", annonce la voix off en anglais en guise d'introduction.

Les djihadistes cherchent clairement à prouver leur puissance en Syrie et en Irak.

"Vous brûlerez dans les collines de la mort"
"Ceci est notre Califat dans toute sa gloire. Il a été fondé en l'an 1435 et son leader est maintenant Cheikh Abou Bakr al-Baghdadi. Son territoire est déjà supérieur à celui de la Grande-Bretagne, huit fois plus grand que la Belgique et trente fois plus grand que le Qatar. C'est un état construit sur le Coran et non avec des lois avec lesquelles les soldats se battent pour des menteurs. Vous brûlerez dans les collines de la mort".

Dans cette vidéo, Daesh fait un état des lieux et avance des chiffres. La destruction du site archéologique de Palmyre (en Syrie) est mise en scène et on peut voir des enfants qui se préparent au combat avec le Coran dans les mains. Les États-Unis sont également mentionnés.

USA
"Les Américains ont peut-être la plus grande armée du monde en nombre de soldats mais ils ne sont pas aussi fermes que les soldats de l'État Islamique", alors que des photos de Barack Obama, John Kerry, George Bush et Bill Clinton sont diffusées sur cette vidéo.

http://www.7sur7.be/7s7/fr/31902/La-menace-EI/article/detail/2537774/2015/11/26/Daesh-menace-notre-pays-Notre-Califat-est-huit-fois-plus-grand-que-la-Belgique.dhtml

821
Présence policière et militaire, grands événements, circulation du métro: TOUT ce qui change en passant d'un niveau 3 à 4 à Bruxelles

video : http://www.rtl.be/videos/video/558163.aspx

L'Organe belge de coordination pour l'analyse de la menace (Ocam) a abaissé jeudi d'un cran, à 3 sur une échelle de 4, le niveau de la menace terroriste à Bruxelles, après cinq jours au niveau maximal, a annoncé le Centre de crise du gouvernement belge. Le premier ministre s'est exprimé à l'issue d'une réunion du Conseil National de Sécurité. Il a expliqué que la menaace restait sérieuse, mais que "le caractère imminent, selon les différentes indications, n’est plus présent de la même manière". Le niveau 3 reste toutefois un niveau sérieux, "qui justifie le maintien ou la prise de mesures adaptées".

Le premier ministre a détaillé les conséquences de ces mesures, en trois points :

1. Le centre de crise propose de maintenir une présence policière et militaire, une présence qui va être "adaptée, mais de manière progressive".

2. Des décisions avaient été prises concernant les grands événements rassemblant beaucoup de monde. "Nous sommes dans une situation, par un niveau 3 général, où la proposition du centre de crise que nous validons est une analyse au cas par cas". (Cas de figure possible: report, maintien avec une sérieux de mesures particulières de sécurité, annulation)

3. La réouverture progressive du métro avait été décidée, le métro sera rouvert totalement à partir de demain (vendredi), 6 heures du matin avec le maintien de "mesures adaptées sur l’ensemble du territoire".

Charles Michel a ajouté que la situation serait perpétuellement analysée, "afin d’être en mesure de réagir si cela s’avérait nécessaire".

http://www.rtl.be/info/regions/bruxelles/abaissement-du-niveau-de-la-menace-a-bruxelles-elle-reste-serieuse-mais--774311.aspx

822
Suisse : 9000 euros d’amende pour le port d’un voile intégral


Le canton du Tessin, en Suisse, va punir d’une amende d’environ 9000 euros toute femme portant la burka ou le niqab. La loi a été votée lundi dernier sous hautes mesures sécuritaires.

Ainsi, toute personne se couvrant le visage dans l’espace public du canton, même si en réalité la loi vise plutôt le voile intégral, sera passible d’une amende d’environ 9000 euros.

Le canton du Tessin qui compte 350.000 habitants dont 2% environ de musulmans reçoit chaque année plusieurs milliers de touristes en provenance des pays du Moyen-Orient où le port du voile intégral est monnaie courante.

Pour prévenir les touristes, des messages d’informations seront diffusés dans les gares et les aéroports du canton. A noter que cette loi doit rentrer en vigueur dans les prochaines semaines.

http://www.bladi.net/suisse-amende-port-voile-integral,43728.html

823
Devant La Manif pour tous, Marion Maréchal-Le Pen s'engage à ne plus subventionner les plannings familiaux si elle gagne la région PACA



En matière de politique régionale, chacun a ses priorités. Marion Maréchal-Le Pen, elle, en a plusieurs. Et parmi elles, il y a une refonte totale de l'action publique en matière sociale.

Le site internet Madmoizelle.com publie ce jeudi 26 novembre la vidéo d'une réunion publique entre la tête de liste FN en Provence-Alpes-Côtes d'Azur et des sympathisants de La Manif pour tous. Ce débat, animé par le rédacteur en chef de Valeurs Actuelles Geoffroy Lejeune, est l'occasion pour la députée du Var d'exposer certains points de son programme pour les régionales. Et là, devant les opposants au mariage entre personnes de même sexe, l'élue frontiste s'en prend notamment aux... plannings familiaux.

Geoffroy Lejeune pousse, il est vrai, Marion Maréchal-Le Pen à se prononcer sur le sujet. "Est-ce que vous vous engageriez ce soir à stopper les subventions aux associations à caractère politique ou idéologique ?" demande-t-il.

Marion Maréchal-Le Pen commence par dénoncer le coût que peuvent représenter certaines associations, selon elle, politisées. Elle dit :




Il y a vraisemblablement beaucoup de ménage à faire de ce point de vue-là, puisqu’il y a énormément d’associations politisées qui sont subventionnées, les copains politiques, mais aussi des subventions qui moi personnellement me choquent, en période de crise, particulièrement dans une région qui a un taux de chômage supérieur à la moyenne nationale. […] Je pense aussi aux 200.000€, chaque année, qui sont accordés aux plannings familiaux, des choses comme ça dont on sait que ce sont des associations très politisées.

Le public est plutôt content de cette remarque et applaudit, mollement certes (sans doute épuisé par toutes ces nuits de veille contre le mariage pour tous). Marion Maréchal-Le Pen poursuit :

[Nous allons] supprimer les subventions aux associations politisées, dont les plannings familiaux, mais aussi des associations, on aura peut-être l'occasion d'en reparler telles que celle de la LGBT, ou des choses comme ça, dont je condamne fermement l’idéologie. Et il n’est pas question de leur verser un sou évidemment demain à la région.

Voilà une information qui plait à l'audience qui, revigorée, applaudit un peu plus fort. Pas question de bouder son plaisir.

Geoffroy Lejeune redemande alors, juste pour être vraiment sûr : "Vous supprimeriez la subvention accordée au planning familial ?". La réponse de la députée FN est claire :

Oui, absolument. Absolument parce que je considère que ce sont aujourd'hui des associations politisées, on le sait bien. Et puis ils véhiculent aujourd’hui une banalisation de l’avortement.

Et hop, une nouvelle salve d'applaudissements. Mais quoi de plus normal ? D'après la tête de liste FN en PACA, l'avortement est "le tabou absolu en France, bien au-dessus de l'immigration".

À voir ci-dessous en vidéo publiée par La Manif pour tous le 17 novembre dernier (à partir de 19:20) :



Alors certes, Marion Maréchal-Le Pen explique qu'il "ne faut pas être dans la stigmatisation des uns ou des autres" et qu'elle-même, de manière tout à fait personnelle, n'est pas opposée au droit à l'avortement. Mais quand même, si on pouvait arrêter de donner des subventions aux organismes aidant les femmes à avorter, ça ne serait pas plus mal.

En novembre 2014, Marion Maréchal-Le Pen n'avait pas pris part au vote de la résolution réaffirmant le droit à l'IVG. Mais, sil elle avait été présente, elle aurait voté contre, avait-elle assuré au journal d'extrême droite Présent.

En 2011, au journal La Croix, Marine Le Pen avait estimé qu'il fallait "cesser de rembourser l’avortement". "Il existe suffisamment de moyens de contraception aujourd’hui. D’une manière générale, il faut promouvoir le respect de la vie dans notre société", avait-elle affirmé. En 2012, en pleine campagne présidentielle, elle était partie en guerre contre ce qu'elle appelait "les IVG de confort". En 2014, sur France Info, la présidente du FN avait expliqué ne pas vouloir "modifier la capacité d'accès à l'IVG" mais lutter contre sa "banalisation".

[Edit 19h45]

Les propos de Marion Maréchal-le Pen ont suscité une réaction véhémente de Najat Vallaud-Belkacem. La ministre de l'Éducation nationale, ancienne ministre des Droits des Femmes, écrit sur Twitter que "le FN, c'est donc l'engagement de revenir sur des droits fondamentaux des femmes".

http://lelab.europe1.fr/video-devant-la-manif-pour-tous-marion-marechal-le-pen-sengage-a-ne-plus-subventionner-les-plannings-familiaux-si-elle-gagne-en-paca-2626639

824
Alexandre Orlov : "La Turquie est complice de Daech"

L'ambassadeur de Russie en France, Alexandre Orlov, a dénoncé mercredi matin le double jeu de la Turquie dans la lutte contre Daech.

INTERVIEW - Invité d'Europe 1 matin mercredi, Alexandre Orlov, ambassadeur de Russie en France, a estimé que "la Turquie est un complice de Daech" qui joue "un rôle ambigu" dans le conflit contre l'organisation État islamique. Selon lui, Ankara "dit faire partie de la coalition anti-Daech mais lui achète du pétrole volé en Irak". Le diplomate a d'ailleurs confirmé que des avions russes avaient bombardé des convois qui s'apprêtaient à livrer du pétrole à la Turquie.

Un avion russe abattu. Ces accusations interviennent alors que, mardi matin, l'aviation turque a abattu un avion militaire russe. Selon les autorités turques, l'appareil avait violé son espace aérien près de sa frontière avec la Syrie. La Turquie, qui avait déjà haussé le ton au sujet de la violation de son espace aérien, a affirmé que le chasseur-bombardier russe avait été mis en garde "dix fois en l'espace de cinq minutes".

L'un des deux pilotes a survécu. Une version contestée par Moscou. "L'avion russe a été abattu lâchement de dos sans prévenir", a expliqué Alexandre Orlov, qui en a profité pour donner des nouvelles des deux pilotes. "L'un a été blessé et achevé de façon sauvage au sol par les jihadistes. L'autre a pu s'échapper et être récupéré par l'armée syrienne." Il devrait prochainement regagner la base aérienne russe.

Vers une escalade ? Mardi, Vladimir Poutine n'a pas hésité à parler de "coup de poignard dans le dos" et avertit Ankara que cet incident aurait des "conséquences sérieuses" sur les relations diplomatiques de leurs deux pays. Cependant, aucune représailles militaires ne sont prévues, selon Alexandre Orlov, qui minimise les risques d'escalade.



825
Le niveau d'alerte baisse d'un cran à Bruxelles




L'Ocam a décidé de rabaisser d'un cran le niveau de la menace à Bruxelles qui passe désormais à 3. Dans le même temps, le Premier ministre Charles Michel a défendu à la Chambre les mesures anti-terroristes prises par le gouvernement.
 

 
 

 


   
 
 

 


 
 

 


     
 
 
 
 
  Plus d'articles sur Attaques à Paris 
   "C'est un vrai bain de sang qui a pu être évité"13:54
 Vers une "grande coalition" pour détruire l'EI... mais laquelle?13:50
 Perquisitions à Auvelais13:35
 "L'objectif est de reconstruire une société"10:16
 "À Fresnes, si vous vous convertissez à l'islam, on vous donne de l'argent"09:20
 editoPour un "FBI" européen00:20
 Coup de pouce pour les commerces et l'horeca bruxellois25/11
 Faut-il créer une agence européenne de renseignement?25/11
 5 millions de cartes prépayées à identifier25/11
     
 
Le niveau de la menace passe de 4 à 3 à Bruxelles après une nouvelle évaluation de l'Ocam, a fait savoir le Centre de crise.
 
Plus d'informations sur l'annonce de l'Ocam dans quelques instants.
 
L'intervention de Charles Michel à la Chambre
 
Plusieurs groupes politiques de l'opposition ont appelé jeudi le premier ministre, Charles Michel, a reprendre en mains la communication à propos de la menace terroriste. Les déclarations de certains ministres et les annonces successives des mesures prises n'ont pas aidé à apaiser la population, estiment-ils. Une critique balayée par le chef du gouvernement: "Ce sont les terroristes qui jettent l'angoisse, pas la communication, pas le gouvernement", a-t-il lancé à la tribune de la Chambre.
 
Le premier ministre a retracé la chronologie des événements auxquels le gouvernement a fait face aux côtés des services de sécurité et, parfois, des entités fédérées.  "Chaque fois que cela a été nécessaire, il y a eu une communication claire", a souligné M. Michel.  Sur les plateaux de télévision, notamment étrangère, des ministres ont donné certains détails sur les attaques redoutées, notamment le nombre de terroristes recherchés, ou évitées.  "Les ministres défendent un canal de communication officielle", a affirmé le premier ministre même s'il a convenu que chacun d'entre eux traduisait "avec ses mots" ce qu'il avait annoncé après les réunions du conseil national de sécurité.


Pourquoi rouvrir les écoles en niveau 4?
 
Charles Michel a également justifié l'évolution des mesures prises (arrêt et puis rétablissement partiel du métro, réouverture des écoles, etc.) alors que le niveau de menace est resté à 4 à Bruxelles. L'Organe de Coordination et d'Analyse de la Menace (OCAM) établit ce niveau en fonction d'une série de raisons. Se fondant sur ces raisons, qui évoluent, le centre de crise détermine une série de mesures. "Un niveau 4 peut donc impliquer différentes mesures", a fait remarquer Charles Michel.

http://www.lecho.be/dossier/attaquesparis/Ce_sont_les_terroristes_qui_jettent_l_angoisse_pas_notre_communication.9703727-8267.art