Voir les contributions

Cette section vous permet de consulter les contributions (messages, sujets et fichiers joints) d'un utilisateur. Vous ne pourrez voir que les contributions des zones auxquelles vous avez accès.


Messages - mike

856
Alerte dans nos hôpitaux: les terroristes pourraient tenter de s’y infiltrer



Le gouvernement pense que des terroristes pourraient tenter de commettre des attaques visant les services de secours du pays, ou essayent de se faire passer pour des membres de ces services. La ministre de la Santé Maggie De Block et le ministre de l'Intérieur Jan Jambon ont adressé une lettre aux hôpitaux, ambulanciers et zone de pompiers pour les mettre en garde, rapportent mercredi Het Laatste Nieuws et De Morgen.

Les hôpitaux et les services concernés ont été invités à vérifier tous les plans d'urgence et à fournir une liste à jour de leurs médecins en chef et des responsables de département.

Par ailleurs, les ministres insistent dans leur missive sur le fait que toutes les casernes de pompiers doivent être sécurisées, afin d'éviter des vols de vêtements ou de matériel.

http://www.rtl.be/info/belgique/faits-divers/alerte-dans-nos-hopitaux-les-terroristes-pourraient-tenter-de-s-y-infiltrer-773744.aspx

857
Daech expliqué en 7 minutes


858
#OPPARIS AIDEZ NOUS À NEUTRALISER DAECH ! [FR] (MANUEL DU HACKING DANS LA DESCRIPTION !)



pour faire un don a anonymous http://pages.starpass.fr/anonymous000089

Salutations citoyens du monde, nous sommes Anonymous.

859
Roubaix: plusieurs hommes armés retranchés avec des otages



Les preneurs d'otages se sont retranchés dans une habitation qu'ils s'apprêtaient à cambrioler. Des coups de feu ont été entendus. Le Raid a été envoyé sur place.

Plusieurs hommes armés sont retranchés avec des otages à Roubaix ce mardi soir. Les auteurs "se sont d'abord livrés à un braquage" à la suite duquel ils auraient pris des otages, assure le cabinet du maire joint par l'AFP. De son côté, la préfecture du Nord, contactée par L'Express, confirme qu'une "prise d'otage est en cours" et que celle-ci "n'a vraisemblablement aucun lien avec les attentats de Paris" mais "serait plutôt liée à une affaire de droit commun". Les assaillants, dont le nombre est encore inconnu, ont pris en otage "deux à trois personnes". Il n'y a pas de blessés pour l'instant.

Selon Metronews, se trouveraient parmi les otages un couple avec trois enfants, dont un bébé. Selon Reuters, un des otages serait un directeur de banque.



De source policière, le ou les auteurs se sont retranchés dans une habitation qui serait occupée par un couple, qu'ils s'apprêtaient à cambrioler. Des échanges de coup de feu ont eu lieu à l'arrivée de la BAC, qui a été alertée de cette tentative de cambriolage. Le ou les auteurs auraient alors pris les occupants en otage.

Une unité du Raid sur place

Une unité du Raid est attendue sur place et un périmètre de sécurité a été établi, ont ajouté la mairie et la source policière. Cette prise d'otages se déroule dans un quartier prisé de Roubaix, jouxtant la commune de Croix.

http://www.lexpress.fr/actualite/societe/roubaix-des-hommes-armes-retranches-avec-des-otages-dans-une-station-service_1739175.html

860
« La France Maçonnique » : immersion au cœur du secret

Unique en son genre, le documentaire de Paul-Eric Blanrue et Julien Teil nous plonge au cœur d’une des organisations les plus mystérieuses de la République.

Quelle est la vocation de la Franc Maçonnerie ? Quelles sont les motivations de ses membres ? Sur quels principes repose sa doctrine ? Quel est son rôle réel dans les mécanismes du pouvoir ?

La France maçonnique from TOPDOC on Vimeo.

Ces questions, tout individu qui s’intéresse à l’histoire de la République se les pose… et bien peu peuvent y répondre avec précision. Car bien qu’elle soit citée de toutes parts, la franc-maçonnerie reste entourée de mystère et de fantasmes pour le néophyte. C’est pourtant la mission que se sont donnés les deux réalisateurs en allant à la rencontre des plus hauts gradés de la maçonnerie mais aussi de personnalités bien connues de nos « médias alternatifs » tels que Pierre Hilard, feu Emmanuel Ratier ou encore (plus surprenant) l’humoriste Dieudonné.

Dans une France intemporelle aux couleurs sépia qui rappelle les films super 8 des années 70 ou le cinéma de Jean-Pierre Jeunet, Paul-Eric Blanrue nous entraîne dans ses escapades au cœur des grandes villes (où les références maçonniques se voient à chaque coins de rues) jusqu’au cœur des temples qui nous livrent leurs secrets.

Vous y apprendrez entre autre la signification de certains rites, l’origine principalement chrétienne de la maçonnerie et le débat sur la laïcité qui a fait rage en son sein, son rôle dans la création de la République, la possibilité ou non d’une autorité supérieure dans sa gestion, sa justice interne…



La Bible, présentée comme « l’ultime loi pour tout franc-maçon »

Loin des manichéismes et des fantasmes, c’est tout un système idéologique et hiérarchique, avec ses règles, ses interdits et ses dérives dans lequel le film nous immerge. De ce voyage de 54 minutes à la photographie esthétique et à la narration convaincante, on retient surtout qu’une organisation aussi complexe, qui a régné au cœur des institutions de la République pendant 200 ans, ne peut être considérée comme une entité monolithique. La vérité est toujours plus bien plus complexe…

Le film se distingue des publications militantes et souvent caricaturales que l’on peut consulter sur internet, par sa qualité et son ouverture aux parties prenantes de l’institution. Le seul regret que nous pouvons avoir, c’est que des représentants du Grand-Orient n’ai pas accepté de se confronter aux questions de Paul-Eric Blanrue et Julien Teil. Selon nos informations, les deux réalisateurs les ont pourtant sollicité à maintes reprises.

Le film peut être loué pour une durée de 72h pour 4€90, ou être acheté et téléchargé pour 8€90, une somme plus que correcte pour un film de cette qualité. En attendant la saison 2…

http://www.agenceinfolibre.fr/17126-2/

video : https://vimeo.com/ondemand/lafrancemaconnique

861
Guerre en Syrie: Poutine menace la Turquie de représailles et l'accuse de soutenir Daesh



Le président russe n’a pas tardé à commenter le crash d’un avion de chasse, abattu par l’aviation turque ce mardi.
Un pilote russe a été tué, le second est porté disparu.
En déplacement en Iran, Vladimir Poutine a profité d’un point presse pour avertir la Turquie.
 « C’est un coup de poignard dans le dos.
Les personnes responsables de cette attaque doivent être qualifiées de terroristes », a-t-il froidement martelé.

La Turquie avait proclamé son droit à défendre sa frontière, laissant entendre que l’avion avait pénétré son espace aérien. Thèse contredite par Poutine, expliquant que l’appareil volait à « 1 kilomètre de la frontière quand il a été abattu ». Le ton s’est ensuite durci dans son discours. « Il y aura des conséquences et d’éventuelles attaques préventives à l’encontre de ceux qui menacent la Russie. »

Un soutien financier à Daesh

Vladimir Poutine a également assuré que de « grandes quantités de pétrole provenant des territoires syriens occupés affluent en Turquie », accusant le pays de soutenir financièrement le groupe État islamique.



862
Un déséquilibré crie "Allahu Akbar" et tire dans un café de Manage puis se fait tabasser: voici la vidéo

Albano B. n’a rien d’un musulman. D’origine italienne, il est plutôt connu pour des faits de toxicomanie dans le quartier. Pourtant, c’est bien « Allahu Akbar » qu’il a crié en entrant au café « Gin », sur la place de la gare à Manage, avant d’ouvrir le feu sur les clients, au nombre d’une dizaine à cette heure-là.



Loin d’un acte terroriste, il s’agirait plutôt d’un règlement de compte, selon l’un des clients du café, présent au moment des faits : «  Tout le monde le connaît dans le quartier. Avant il habitait ici et il faisait des problèmes à tout le monde. » L’établissement est d’ailleurs largement fréquenté par une clientèle d’origine maghrébine et turque !

Hier, Albano a non seulement tiré des coups de feu mais il a aussi fait usage d’un couteau, blessant deux personnes : «  Il a d’abord tiré sur la vitre, avant de rentrer. Après, il est entré dans le café en criant « Allahu Akbar », alors qu’il n’est même pas musulman ! Il a commencé à tirer partout ! Je me suis caché sous une table  ! »

L’homme commence à poursuivre les clients : «  Il tournait autour du billard pour essayer de viser mes amis qui tournaient aussi. Finalement, il s’est arrêté au-dessus d’un de mes potes et lui a demandé : « T’es Turc, toi ? » Puis il lui a planté un couteau dans le thorax  ! »

Finalement, Albano, à court de balles, s’est fait attraper et tabasser par les autres clients de l’établissement. Il a été retrouvé, inconscient, devant l’établissement.

D’après nos informations, un client a été blessé par balle. Il a été touché à la jambe. Un second client, le jeune ami de notre témoin, a été hospitalisé avec une blessure au thorax. Il était néanmoins conscient avant d’être emmené par les secours. Ce qui, selon les témoignages, n’était pas le cas de l’agresseur, Albano B. a semble-t-il été sérieusement blessé par les coups qu’il a reçus.



http://www.lanouvellegazette.be/1430192/article/2015-11-23/manage-un-desequilibre-crie-allahu-akbar-et-tire-dans-un-cafe-puis-se-fait-tabas

863
A.N.O.N.Y.M.O.U.S - V.I.T.R.I.O.L - Δ - Dévoile les Maîtres Franc-Maçons de France


864
Anonymous ▶ In the Matrix / #SaveCongo / All Saturday| IRC : #OpSaveCongo


865
10h15. Le maire de Bruxelles ne veut pas vivre en coupe réglée. Le bourgmestre de Bruxelles, Yvon Mayeur, ne souhaite pas interdire les Plaisirs d'hiver, le grand marché de Noël de la capitale belge. « Si on ferme les écoles, si on interdit la culture, si on interdit la pratique du commerce, (…) sous quel régime vivons-nous, a-t-il interrogé sur la radio publique Première. « C'est une catastrophe générale, on ne peut pas continuer à vivre dans ces conditions, on ne va pas vivre sous le régime islamiste ».

10h05. L'Italie expulse quatre marocains islamistes radicaux. Le ministre de l'Intérieur, Angelino Alfano, a signé l'ordre d'expulsion à l'encontre de ces quatre hommes déjà connus des services de renseignement, et chez qui les policiers ont dit avoir trouvé du matériel vidéo prônant le jihad. L'Italie a déjà expulsé cette année une soixantaine d'islamistes radicaux, dont quatre imams, mais il s'agit de la première mesure de ce genre depuis les attentats du 13 novembre. Depuis les attaques, l'Italie a relevé son niveau d'alerte.

9h52. Metz maintient le défilé de la Saint-Nicolas. Alors que Nancy (Lorraine) a annoncé l'annulation de la manifestation, la Ville de Metz (Lorraine) a annoncé le maintien de son défilé et de ses animations les 5 et 6 décembre, annonce le Républicain Lorrain. Le dispositif de sécurité sera néanmoins renforcé.

9h40. Une chanson pour Jawad. Le hashtag #UneChansonPourJawad est le plus utilisé ce matin sur Twitter. Les internautes s'amusent à réécrire des paroles de chansons pour dresser un hommage ironique au « logeur » de Saint-Denis, Jawad Bendaoud. De la comptine « Petit escargot porte sur son dos » à la chanson de Grégoire « Toi plus moi plus eux plus tous ceux qui le veulent, plus lui, plus elle, et tous ceux qui sont seuls »...

9h38. Un diable rouge quitte Molenbeek. L'attaquant belge du club d'Everton Romelu Lukaku va vendre son appartement de Molenbeek. « Quand je suis en Belgique, je loge à Molenbeek. J'ai possède un appartement depuis six ans. Un bel environnement, calme et tout. Mais c'est devenu plus compliqué depuis la semaine passée », a-t-il expliqué au Daily Mirror. Il espère vendre « le plus vite possible ».

9h33. La Turquie abat un avion militaire non-identifié à la frontière syrienne, annoncent les médias turcs. L'appareil aurait violé son espace aérien. Deux chaînes turques diffusent les images de la chute d'un avion en feu dans la province d'Hatay, près de la Syrie.

9h25. «Un musulman sur cinq», la Une du Sun qui fait rire Twitter. «Un musulman sur cinq a de la sympathie pour l'Etat islamique», titrait lundi le tabloïd britannique, annonçant un sondage. Un raccourci que les internautes ont choisi de dénoncer avec ironie avec #1in5Muslims, un hashtag utilisé plus de 51 000 fois depuis lundi.



9h18. Daech a plus de «comptes Twitter que de combattants», estime le Premier ministre australien. Selon Malcolm Turnbull devant le Parlement australien, le groupe Etat islamique est «dans une position fondamentalement faible». Il ajoute : «Son idéologie est archaïque mais la façon dont il utilise internet est très moderne. L'EI a bien plus de smartphones que de fusils, plus de comptes Twitter que de combattants»

9h15. Un « État chrétien » se pique de répondre à l'EI. Trois mosquées de Molenbeek (Belgique) ont reçu lundi une lettre de menace d'un « État chrétien ». Sont proférées, d'après le président du conseil des mosquées de Molenbeek-Saint-Jean, des menaces de mort à l'encontre de la communauté musulmane.

9h09. Les images des frappes françaises de lundi en Syrie. L'Etat-major des armées a diffusé sur Twitter les images aériennes des frappes contre Daech à Raqqa en Syrie.

8h47. Le logeur des terroriste déféré devant la justice. En garde à vue depuis six jours, Jawad B., l'homme qui a prêté son appartement de la rue Corbillon à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis) aux auteurs présumés des attaques du 13 novembre se trouve au palais de justice de Paris pour être présenté à un juge d'instruction ce mardi pour une éventuelle mise en examen. Il est soupçonné d'avoir hébergé le cerveau présumé des attentats Abdelhamid Abaaoud et un autre assaillant non-identifié.

8h39. Des portiques de sécurité pour les Thalys. Invitée de France Inter, Ségolène Royal a annoncé l'installation avant le 20 décembre de portiques de sécurité à Paris et à Bruxelles. La ministre de l'Ecologie, qui est aussi chargée des transports, a également annoncé l'éventuelle mise en place de billets nominatifs et de barrages filtrants pour que «seuls les voyageurs puissent accéder aux quais de gare».


8h32. Un maillot «Je suis Paris» pour le PSG. En hommage aux victimes des attentats, les joueurs du Paris Saint-Germain porteront un maillot sans sponsor avec pour seule mention « JE SUIS PARIS » lors de leurs deux prochaines rencontres, mercredi, à Malmö (Suède), en Ligue des champions, et samedi prochain en Ligue 1, à domicile, contre Troyes (Aube), annonce le PSG dans un communiqué.



8h32. Perquisition cette nuit à Toulouse. Selon La Dépêche du Midi, la brigade de recherche et d'intervention (BRI) et la sous-direction antiterroriste (SDAT) ont mené une perquisition administrative dans la nuit de lundi à mardi dans un appartement du quartier de la Reynerie à Toulouse (Haute-Garonne).

VIDEO (ministère de la Défense). Opération Chammal : départ en mission des Rafale du Groupe aéronaval



8h21. Au moins un policier mort dans un attentat en Egypte. Un voiture piégée a explosé devant un hôtel d'Al-Arich, chef lieu du Nord-Sinaï, région où une branche du groupe Etat islamique commet régulièrement des attentats visant les forces de l'ordre.

8h15. Chatel ne veut pas « bouder (son) plaisir ».  François Hollande « a repris beaucoup de propositions qui étaient sur la table, notamment grâce à l'opposition de droite, depuis des mois. Nous prenons acte, on ne va pas bouder notre plaisir, on ne va pas revenir dans la politique politicienne », observe Luc Chatel, conseiller politique de Nicolas Sarkozy, sur iTélé.

8h12. Emmanuelle Cosse opposée à l'inscription de l'état d'urgence dans la constitution. Interrogée sur RTL, la secrétaire nationale d'Europe Ecologie-Les Verts (EELV) s'est dite contre la révision constitutionnelle prônée par François Hollande. Selon la tête de liste EELV aux régionales en Ile-de-France, il ne faut pas que «ce qui est temporaire» devienne «quelque chose de permanent».

8h08. Xavier Bertrand chez Google. La tête de liste LR dans le Nord Pas-de-Calais Picardie rencontre des responsables de Google France ce mardi matin : « je vais leur demander ce qu'ils font aujourd'hui pour éviter la propagation de ces idées folles». Xavier Bertrand considère qu'ils font le strict minimum », alors qu'ils « sont archimilliardaires et ne paient quasiment pas d'impôt ». L'ancien ministre de Nicolas Sarkozy préfèrererait que Google utilise ses profits à lutter contre le radicalisme.

8h02. Baisse d'activité chez un tiers des PME. Un tiers des petites et moyennes entreprises ont observé une baisse d'activité après les attentats de Paris. Le commerce, l'hôtellerie/restauration et les activités liées au tourisme, à l'événementiel, ou les lieux de rassemblement public ont particulièrement observé cette baisse d'activité. 44% des PME craignent des conséquences économiques à plus long terme, selon une enquête réalisée par la CGPME du 18 au 23 novembre.

8 heures. Le langage hollywoodien de Xavier Bertrand. « Aujourd'hui, c'est eux ou nous. L'EI nous a déclaré une guerre totale, alors on doit mener contre eux une guerre totale, en Syrie comme ici. Il ne faut pas hésiter à utiliser tous les moyens contre eux », « ce sera eux ou nous, il faut les exterminer », martèle le député-maire de Saint-Quentin (Aisne) sur Sud Radio.

7h58. Le lyrisme de Philippot. « J'espère qu'il y aura une participation électorale plus forte qu'annoncé.
 Je me réjouis de voir des drapeaux, du bleu blanc rouge, qu'on chante la Marseillaise, je me réjouis de ce sursaut patriote. La patrie est de retour. C'est elle qui nous portera vers l'espérance et la sécurité », s'exclame avec lyrisme l'eurodéputé frontiste Florian Philippot sur RFI.

7h53. Ciotti réfute Macron. Interrogé sur les propos d'Emmanuel Macron, qui a estimé que la « société française » avait une part de responsabilité dans la radicalisation de certains, le dépûté LR des Alpes-Maritimes Eric Ciotti « récuse ce discours culpabilisant. La France n'est pas à l'origine du terrorisme ». L'idéologie de Daech « s'apparente dans le degré de la haine au nazisme, les grands pays ont le devoir de le détruire, ne nous posons pas de questions ».

7h52. « L'UMPS dit qu'on ne peut pas rendre obligatoires les prêches en français (dans les mosquées, Ndlr) mais interdire les crèches, ça, oui ! », s'emporte le vice-président du FN Florian Philippot sur RFI.

7h50. Etat d'urgence : Ciotti critique le timing. « Pourquoi ces mesures n'ont-elles pas été prises après le 11 Janvier ? Fallait il plus de morts en janvier pour décréter l'Etat d'urgence ? Tous les services prédisaient un attentat du type 11 septembre, on aurait dû décider l'Etat d'urgence », s'agace le député de la Droite populaire Eric Ciotti sur France Inter.

7h45. Recul des réservations de vols pour Paris. Entre le 14 et le 21 novembre, les réservations de vol vers Paris ont chuté de 27% comparé à la même semaine en 2014, selon la société spécialisée ForwardKeys, dont les données sont citées par Reuters. Cette chute concerne la catégorie touristique et pratiquement pas les déplacements professionnels ou ceux des personnes qui rendent visite à des proches.

7h20. La classe politique à la hauteur. Un sondage Odoxa pour l'Express montre que 68% des personnes interrogées estiment que «la classe politique s'est montrée digne et à la hauteur des événements».

7 heures. Les Etats-Unis conseillent aux Américains de ne pas voyager. Le département d'Etat alerte les ressortissants américains partout sur le globe sur les risques de voyager, invoquant une hausse des «menaces terroristes».

6h50. La popularité de Hollande bondit de 10 points. Au lendemain des attentats, la popularité du président français fait un bond de 10 points (à 32%), selon un sondage Odoxa pour l'Express, la presse régionale et France Inter. La côte de Manuel Valls est également en hausse : elle progresse de 7 points (à 43%).

http://www.leparisien.fr/faits-divers/en-direct-attentats-bruxelles-reste-en-alerte-hollande-rencontre-obama-a-washington-24-11-2015-5307111.php

866
EN DIRECT. Attentats : Abaaoud avait prévu une attaque à La Défense



Les principaux faits du jour : Bruxelles est toujours ce mardi en état d'alerte maximale. Un cinquième suspect lié aux attentats de Paris a été mis en examen en Belgique, et un mandat d'arrêt international a été diffusé contre Mohamed Abrini, filmé le 11 novembre, en compagnie de Salah Abdeslam dans une station-essence à Resons, dans l'Oise.

>>> Suivez en direct les événements de la journée>>> 

19h20 : «Le gilet explosif de Montrouge est similaire à ceux des kamikazes» des attentats, confirme le procureur François Molins. Lundi soir, un objet s'apparentant à une ceinture d'explosifs avait été retrouvée rue Chopin à Montrouge (Hauts-de-Seine). Lire aussi : Attentats : une ceinture d'explosifs retrouvée à Montrouge

 19h : Mise en examen de Jawad Bendaoud. François Molins, le procureur de la République de Paris, indique avoir «requis la mise en examen et le placement en détention provisoire» de Jawad Bendaoud, le «logeur» de St Denis. Lire aussi : Attentats : le logeur présumé d'Abaaoud à Saint-Denis présenté à un juge

 18h55 : attentat déjoué à La Défense. Le procureur de Paris indique que Abdelhamid Abaaoud, tué par les forces de l'ordre lors de leur assaut dans un appartement de Saint-Denis, avait projeté un attentat à La Défense pour le 18 ou 19 novembre.

18h50  : Le procureur de Paris indique que Abdelhamid Abaaoud, mort lors de l'assaut des forces de l'ordre à Saint-Denis, serait revenu sur des scènes de crimes après les fusillades.

 18h45 : le trafic sur le RER A est toujours interrompu dans les deux sens, à cause d'un colis suspect à la station La Défense. Le trafic est interrompu depuis 18h ce mardi.

 18h40. Un cinquième suspect des attentats de Paris inculpé en Belgique.

 18h20 : Mandat d'arrêt international contre Mohamed Abrini en Belgique. Cet homme a été vu au volant d'une voiture ayant servi aux attentats de Paris. «Mohamed ABRINI, un homme âgé de 30 ans, a été filmé le 11 novembre, soit deux jours avant les attentats de Paris, vers 19 heures en compagnie de Salah ABDESLAM dans une station-essence à RESSONS (Oise), sur l'autoroute en direction de Paris», indique le mandat, disponible sur le site de la police nationale de Belgique.

 Portrait de Mohamed Abrini diffusé par la police belge :



18h. «Nous sommes tous Français», déclare Barack Obama. François Hollande et Barack Obama se livrent à une conférence de presse conjointe à Washington. Les deux chefs d'Etat sortent d'un entretien de plus d'une heure dans le Bureau ovale, à la Maison-Blanche.

 Suivez ici la conférence de presse, en direct depuis Washington :



17h45. «L'émir blanc» en garde à vue. Olivier Corel, imam salafiste issu de la filière d'Artigat (Ariège), a été placé en garde à vue. Plus tôt dans la journée, le village avait été bouclé et son domicile perquisitionné. Des maisons avaient également été fouillées.

 17h30. 161 personnes, blessées lors des attentats sont encore hospitalisées selon Marisol Touraine. Parmi eux, 26 sont en réanimation.

16h30. François Hollande à la Maison-Blanche. Il doit avoir un entretien de travail avec Barack Obama durant un peu plus d'une heure dans le Bureau ovale. Une conférence de presse conjointe est prévue dans la foulée.



16h20. Salah Abdeslam aperçu les 11 et 13 novembre. Il aurait été vu le 11 novembre dans une station-service de l'Oise au volant de la Clio noire retrouvée le 17 novembre dans le 18e arrondissement de Paris. Le 13 novembre vers 18 heures sur la plateforme ADP de Roissy. Un deuxième homme se trouverait dans le véhicule, il serait âgé de 25 ans et connu des services de police belges.

Image de la station-service de l'Oise, à Ressons, où Abdelsam a été vu le 13 novembre :


15h40. Les chiffres de l'état d'urgence. 1233 perquisitions ont eu lieu depuis le début de l'état d'urgence selon les chiffres donnés par Bernard Cazeneuve. 165 personnes ont été interpellées, 124 placées en garde à vue, 230 armes lourdes ont été saisies et 266 assignations à résidence prononcées.

15h25. Hasna Aït Boulahcen serait morte étouffée sous les gravats d'après un journaliste de L'Express qui cite une source judiciaire. Lors de l'assaut de Saint-Denis, trois corps ont été retrouvés, celui d'Abdelhamid Abaaoud, de Hasna Aït Boulahcen et d'une troisième personne pas encore identifiée. La jeune femme ne serait donc pas fait exploser comme cela a longtemps été supposé.



15h15. François Hollande vient d'arriver à Washington. Il doit rencontrer Barack Obama pour renforcer la coalition contre l'Etat islamique.

15h10. L'homme filmé dans le métro serait le kamikaze de Saint-Denis selon M6. Abdelhamid Abaaoud a été filmé en compagnie d'un individu dans une station à Montreuil le soir des attentats.

14h36. Fin de l'alerte à la bombe place de la République à Paris. Selon le ministère de l'Intérieur, «aucun élément suspect n'a été découvert».

14h28. Fin de l'alerte à la bombe à Rennes. Le trafic reprend après une fausse alerte dans le centre-ville de la capitale bretonne.

14h21. Les candidates à Miss France 2016 ont «peur». Les jeunes femmes ont peur après les attentats craignant que leurs maillots de bain et leurs multiculturalismes ne fassent d'elles des cibles. «Si ces attaques ont eu lieu parce qu'il y avait des instruments de musique non conformes à une certaine idéologie, on se dit que des jeunes femmes en maillots de bain, venant de différentes cultures, ce n'est peut-être pas en adéquation avec ces idéologies, donc bien sûr on a peur», a déclaré à l'AFP Camille Cerf, Miss France 2015.

14h09. Alerte à la bombe place de la République à Paris. Selon plusieurs internautes, la place a été évacuée et les lignes 3, 5, 8, 9 et 11 sont suspendues. L'alerte aurait été causée par un colis suspect, qui est en cours de vérification, selon une source policière interrogée par Libération.



Dans le même temps, la place de la République de Rennes est bouclée, pour les mêmes raisons.



14h01. La ceinture retrouvée à Montrouge, contenait du TATP, selon des informations du Monde. C'est le même explosif qui a été utilisé par les kamikazes du Stade de France, du Comptoir Voltaire et du Bataclan le soir du 13 novembre.

13h47. L'opération des gendarmes continue à Artigat. La préfecture dément cependant la présence de véhicules blindés, rapporte La Dépêche.

13h20. Le Conseil français du culte musulman voudrait mieux contrôler les imams. Le CFCM annonce la mise en place d'une «habilitation» des imams pour promouvoir «un islam tolérant». Cette «certification», qui sera délivrée par le CFCM, devrait prévoir une vérification des connaissances théologiques et de l'adhésion aux valeurs républicaines et la signature d'une «charte de l'imam» en cours d'élaboration, a précisé le président de l'instance représentative des mosquées. Rien n'indique à ce stade que cette habilitation sera une obligation pour recruter un imam.

 13h10. Un pilote russe mort, l'autre porté disparu selon l'opposition syrienne qui a donné des nouvelles de l'équipage du Su-24 abattu par la Turquie mardi matin. Le premier pilote a été tué par des forces de l'opposition qui lui ont tiré dessus alors qu'il atterrissait après s'être éjecté de l'appareil. Par ailleurs, la Turquie a convoqué le chargé d'affaires russe.

 13 heures. La cousine de Fabien Clain n'avait pas vu sa radicalisation. Assignée à résidence à Alençon (Orne), la cousine du jihadiste qui a revendiqué les attentats de Paris au nom de Daech a donné un entretien à Ouest-France après une perquisition chez elle. «Pour moi, qu'il ait revendiqué ou commandité les attentats, c'est pareil! C'est une pourriture qui salit l'islam et sa famille», affirme sous couvert d'anonymat cette femme.

«Moi je suis convertie depuis 2013 mais je pratique un islam modéré. Quand j'ai entendu la voix de Fabien et le chant de Jean-Michel (frère de Fabien ndlr) sur la revendication (par le groupe État islamique ndlr), j'étais sciée. Ce fut le choc pour moi»», souligne-t-elle. ««Ils ont joué un double jeu", ajoute l'Alençonnaise ««en contact avec Fabien, sa femme Mylène et leurs enfants» depuis leur retour dans cette ville de 26 300 habitants en 2012, jusqu'à leur départ pour la Syrie il y a quelques mois.

 12h50. L'OTAN se réunit en urgence à la demande de la Turquie. Le Conseil de l'Atlantique Nord, composé de hauts représentants des 28 pays membres de l'Alliance, tiendra une réunion extraordinaire à 17 heures afin d'évoquer l'avion russe abattu par des chasseurs turcs après avoir violé, selon Ankara, son espace aérien proche de la frontière syrienne.

 12h45. Les fans-zones de l'Euro 2016 maintenues malgré les risques. Le ministre de l'Intérieur français Bernard Cazeneuve a annoncé que l'organisation de fans-zones durant l'Euro-2016 de football serait maintenue en dépit des menaces terroristes, et que leur sécurité serait accrue.

 La place Beauvau a ainsi indiqué que les moyens de vidéo-protection allaient être renforcés ainsi que les moyens humains. L'évaluation des besoins supplémentaires se fera site par site, et non de manière globale.

 12h40. Des explosifs découverts à Saint-Ouen. Selon nos informations, deux pains d’explosifs de 500 g chacun ont été saisis par la police mardi matin dans la cité Cordon dans le vieux Saint-Ouen. Deux détonateurs électriques et une grenade défensive ont été également emportés par la police.

 12h30. Des perquisitions à Sedan. Selon le journal l'Ardennais, la police est intervenue tôt ce matin dans une petite rue de la ville. Des stupéfiants et des voitures ont été saisis.

12h22. Conférence de presse du procureur de la République à 18h30. Le procureur de la République François Molins tiendra une conférence de presse ce mardi à 18h30 sur les suites de l'enquête sur les attentats.

12h07. Artigat est bouclé. Le village d'Olivier Corel (aka «l'Emir blanc») est interdit à la circulation. Les policiers se sont rendus ce mardi matin dans le village de l'Ariège pour une perquisition chez l'imam salafiste.  Deux hélicoptères survolent la zone, raconte La Dépêche. L'AFP précise que des membres de l'anti-terrorisme étaient également sur place. Des maisons dans des milieux islamistes ont également été fouillées. On ignore encore s'il y a eu des interpellations, confie une source proche de l'enquête à l'AFP.

11h50. Hollande, le terrorisme et la COP21. Les attentats de Paris et Saint-Denis mettent-il en péril un accord sur le climat, alors que la COP21 commence lundi prochain ? François Hollande répond à cette question dans L'Express à paraître mercredi. « Nous devons à nos enfants plus qu'un monde libéré du terrorisme », avance le président de la République dans cet entretien, dont quelques extraits sont diffusés ce mardi sur L'Express.fr. « Ce qui est en question dans cette conférence, c'est l'humanité. L'homme est toujours son propre ennemi. Le terrorisme nous le rappelle », affirme le chef de l'Etat qui veut une France « à la tête de la plus large coalition pour la vie ».

11h46. L'émir blanc de la filière d'Artigat visé par une perquisition. Olivier Corel était directement visé par une perquisition mardi matin. C'est la seconde perquisition administrative conduite dans les milieux jihadistes de l'Ariège mais la première chez l'imam salafiste de 69 ans.

11h16. Déploiement de gendarmerie dans le village de l'émir blanc. Un important dispositif de gendarmerie est déployé à Artigat (Ariège), rapporte La Dépêche du Midi. Des témoins précisent qu'une quarantaine de voitures sont sur place, dont des blindés. Artigat est le fief du gourou Olivier Corel, proche de Mohamed Merah et du jihadiste Fabien Clain, l'homme qui a revendiqué les attentats du 13 novembre, au nom de Daech.

10h50. Florian Philippot favorable à la levée des sanctions contre la Russie. Interrogé sur RFI, le vice-président du Front national estime que ce serait «une erreur diplomatique» et un «drame économique et un drame agricole» que de conserver les sanctions contre la Russie.

10h30. Des checkpoints au marché de Noël de Strasbourg. Roland Ries, maire PS de Strasbourg, a rendez-vous ce mardi matin place Beauvau, avec le préfet de la région Alsace, pour évoquer la sécurisation du traditionnel marché de Noël et les effectifs policiers affectés. Pour l'instant, il est envisagé d'installer des « checkpoints » aux entrées de la Grande Île. Et seuls les résidents de l'hyper-centre pourront s'y garer, selon les DNA.phil

10h20. Daech n'est plus soutenu financièrement par les Saoudiens, estime une journaliste de Médiapart. Interrogée sur Europe 1, Martine Orange rappelle que l'organisation terroriste a longtemps été aidée par «le Qatar et l'Arabie Saoudite, via des donateurs». La journaliste considère que «ce n'est pas forcément le prince régnant qui soutient, mais ça peut être ses petits cousins», avant de préciser que ces monarchies n'ont plus intérêt aujourd'hui à financer ce «monstre» qui «s'est retourné contre eux». Martine Orange explique également que Daech lève un impôt «sur tout les activités» dans les territoire syriens et irakiens qu'il occupe.


867
Des citoyens en colère: "Je voudrais savoir ce que fait le roi, même pas un discours de soutien, rien"



Les attentats de Paris et les opérations antiterroristes à Saint-Denis puis à Bruxelles ont plongé la population belge, et en particulier bruxelloise, dans un sentiment d'angoisse collective comme rarement elle l'avait éprouvé au cours des dernières décennies. Mercredi matin dans la capitale, à n'en point douter, ils seront des milliers de navetteurs à reprendre le métro de la capitale avec une boule dans le ventre, ils seront des milliers de parents à déposer leurs enfants, prunelles de leurs yeux, le coeur serré par l'appréhension. Le Premier ministre Charles Michel a assuré que des mesures de sécurité supplémentaires seraient assurées. Mais plusieurs citoyens veulent aussi un message de soutien d'un autre ordre. Ils souhaitent que le Roi et la Reine s'exprime et les rassure en cette période trouble et exceptionnelle qui frappe toute la population. Cependant, le Roi ne peut théoriquement pas s'exprimer sans une autorisation du gouvernement fédéral.

Voici quelques messages que nous avons reçus aujourd'hui, via notre page Alertez-nous.

"Cela fait 4 jours que Bruxelles est en état de siège et que fait le Roi des Belges pendant tout ce temps ? Du shopping ? En tout cas silence radio. La moindre des choses ce serait de faire un petit discours à la télé pour rassurer les gens", François.

"Philippe, Mathilde, où êtes-vous? Votre peuple a besoin de vous en ces moments difficiles", Eric.

"Moi je voudrais savoir ce que fait le roi? Même pas un discours de soutien, rien. A quoi sert-il vraiment ? Je pense que Charles Michel fait de son mieux même si je ne suis pas d'accord avec tout", Vincenzo

"Mais où est notre roi Philippe? Dans cette terrible frayeur, il fait partie des abonnés absents. Je trouve ça honteux car tous les hommes et femmes de la police et les militaires sont dans le pays afin de protéger les citoyens. Mais le Roi qui devrait rassurer les citoyens ne fais rien. Aucun communiqué, rien du tout, honte à lui", Marie-Paule

"Mais que fait le Roi pendant que Bruxelles est en alerte? N'est ce pas le mieux placé pour porter un discours d'apaisement alors que sa population vit dans l'angoisse?", Manuel

http://www.rtl.be/info/belgique/famille-royale/des-citoyens-en-colere-je-voudrais-savoir-ce-que-fait-le-roi-meme-pas-un-discours-de-soutien-rien--773620.aspx

868
Le Pentagone affirme que les autorités turques ont prévenu l'avion russe qu'il violait leur espace aérien



Monde 


La Turquie a abattu mardi un avion militaire russe qui avait, selon elle, violé son espace aérien à sa frontière avec la Syrie, provoquant une brusque escalade de la tension avec Moscou. Cela met en péril les efforts de formation d'une coalition antidjihadiste mondiale.

La Turquie dispose d'informations selon lesquelles les deux pilotes de l'avion militaire russe abattu mardi par l'aviation turque près de sa frontière avec la Syrie sont en vie, et essaie de les récupérer, a annoncé à l'AFP un responsable gouvernemental turc.



De précédentes informations émanant de sources proches de l'opposition syrienne avaient indiqué que l'un des deux militaires russes avait été tué par des rebelles après son éjection et que le second était toujours porté disparu.

"Ces communications étaient sur des canaux ouverts"

L'armée américaine a appuyé les déclarations des militaires turcs qui affirment avoir mis en garde le bombardier russe à 10 reprises avant de l'abattre mardi près de la frontière syrienne. "Nous étions en mesure d'entendre tout ce qui se passait, ces (communications) étaient sur des canaux ouverts", a déclaré le colonel Steve Warren. "Je confirme cela", a répondu ce porte-parole militaire américain interrogé sur les dix avertissements que la Turquie affirme avoir donnés à l'avion russe accusé d'avoir violé son espace aérien.

L'appareil russe, un chasseur-bombardier de type Sukhoï Su-24, a été abattu par deux F-16 turcs et s'est écrasé dans l'extrême nord-ouest du territoire syrien, au nord de Lattaquié, théâtre depuis plusieurs jours de violents combats entre l'armée syrienne, soutenue par l'aviation russe, et des groupes rebelles.



Réunion extraordinaire de l'Otan

Saisie par la Turquie qui en est membre, l'Otan a convoqué en urgence une "réunion extraordinaire" pour examiner les circonstances de l'incident. "L'Otan suit la situation de près", a indiqué à l'AFP un de ses responsables.



Cet incident, le plus grave depuis le début de l'engagement russe aux côtés du président syrien Bachar al-Assad, intervient alors que le président français François Hollande doit tenter de convaincre cette semaine les Américains, et surtout les Russes, de muscler ensemble leur lutte contre les jihadistes après les attentats de Paris.

Moscou est le dernier soutien, avec l'Iran, au régime de Damas, alors que les Occidentaux et la Turquie exigent le départ immédiat du président Assad.

Poutine furieux

Le président russe Vladimir Poutine a vivement réagi à la perte d'un de ses avions militaires en dénonçant un "coup de poignard dans le dos qui nous a été porté par les complices des terroristes".

"Notre avion, nos pilotes ne menaçaient nullement la Turquie", a-t-il souligné lors d'une conférence de presse. "Cet événement tragique va avoir des conséquences sérieuses sur les relations russo-turques", a ajouté le numéro 1 russe. "Nous ne tolérerons jamais que des crimes comme celui d'aujourd'hui soient commis".

La Turquie a longtemps été accusée de complaisance pour les rebelles radicaux en guerre contre le régime de Damas mais a récemment rejoint la coalition antijihadiste.

La Turquie se justifie

De son côté, le Premier ministre Ahmet Davutoglu a justifié le recours à la force. "Tout le monde doit savoir qu'il est de notre droit internationalement reconnu et de notre devoir national de prendre toutes les mesures nécessaires contre quiconque viole notre espace aérien ou nos frontières", a-t-il déclaré.

Dans une déclaration publiée sur son site internet, l'état-major turc a affirmé que le chasseur-bombardier russe avait clairement violé l'espace aérien turc et qu'il en avait été averti "dix fois en l'espace de cinq minutes".

Le ministère russe de la Défense a catégoriquement démenti les allégations turques. Il "se trouvait exclusivement dans l'espace aérien syrien", a-t-il assuré.

Immédiatement après l'incident, la Turquie a convoqué le chargé d'affaires russe à son ministère des Affaires étrangères Ankara pour protester. La Russie a riposté de même en convoquant l'attaché militaire turc à Moscou.

Depuis le début de l'intervention militaire russe en soutien au président Bachar al-Assad fin septembre, les incidents de frontière se sont multipliés entre Ankara et Moscou. A deux reprises, des chasseurs turcs avaient intercepté des avions militaires russes engagés en Syrie qui avait violé leur espace aérien.

"La Russie a depuis quelque temps tiré sur la corde. Je pense que l'engagement de la Russie en Syrie constitue un défi délibéré à la Turquie (...) et à la capacité de la Turquie à jouer un rôle influent dans la région", a commenté à l'AFP Ian Shields, un ancien pilote militaire britannique expert à la Anglia Ruskin University.

La tension entre les deux pays s'est encore accrue ces derniers jours, après une série de bombardements russes qui ont, selon Ankara, visé des villages de la minorité turcophone de Syrie, les Turkmènes.

"Russie, hors de la Syrie"

Le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov était attendu mercredi à Ankara pour rencontrer les responsables turcs dans le cadre des pourparlers engagés à Vienne entre les Occidentaux, la Russie, la Turquie et les pays arabes pour esquisser une solution politique au conflit syrien, qui a fait plus de 250.000 morts en quatre ans. Selon les agences de presse russes, cette visite a été annulée.



Quelques dizaines de Turcs ont manifesté devant le consulat général de Russie à Istanbul aux cris de "Russie assassin", "Russie, hors de la Syrie".






Tusk : "C'est un moment dangereux" mais "il faut garder la tête froide"


Le président du Conseil européen Donald Tusk a appelé mardi à "garder la tête froide". "En ce moment dangereux après qu'un avion russe a été abattu, nous devons tous garder la tête froide et rester calme", a déclaré Donald Tusk sur son compte Twitter.

De son côté, la chef de la diplomatie européenne, Federica Mogherini, s'est entretenue mardi matin avec le secrétaire général de l'Otan, Jens Stoltenberg, et a souligné la "nécessité d'éviter une escalade", dans un tweet.

Une "réunion extraordinaire" du Conseil de l'Atlantique Nord, principal forum de consultation politique de l'Otan, est prévue à Bruxelles mardi en fin d'après-midi.

Ce conseil est composé de hauts représentants des 28 pays membres de l'Alliance atlantique, dont la Turquie fait partie.









Damas dénonce une "agression flagrante" de la Turquie contre sa souverainté






La Syrie a dénoncé mardi une "agression flagrante" contre sa souveraineté après que la Turquie voisine a abattu un avion russe dans le nord du pays. "Dans une agression flagrante contre la souveraineté syrienne, la partie turque a abattu ce matin un avion russe ami sur le territoire syrien, à son retour d'une mission de combat contre le groupe Daech (acronyme arabe du groupe État islamique)", selon une source militaire citée par l'agence officielle Sana.

Cela "démontre que le gouvernement turc se tient du côté du terrorisme et apporte son soutien aux groupes terroristes qui ont commencé à s'effondrer sous les coups de l'armée syrienne", a poursuivi la source militaire.

"Ces actes d'agression désespérés ne feront que renforcer notre détermination à poursuivre la guerre contre les organisations terroristes avec le soutien et l'aide des amis, avec la Russie à leur tête", a-t-elle ajouté.

Le régime syrien considère comme "terroristes" les djihadistes comme les groupes rebelles.

http://www.dhnet.be/actu/monde/le-pentagone-affirme-que-les-autorites-turques-ont-prevenu-l-avion-russe-qu-il-violait-leur-espace-aerien-56542a2c3570ca6ff9245d90

869
Etat d'urgence : la police dénonce au parquet 58 personnes ayant bravé l'interdiction de manifester



La préfecture de police de Paris a transmis au procureur de la République les identités de 58 personnes ayant bravé dimanche l'interdiction de manifester à Paris, en défilant en soutien aux migrants et contre l'état d'urgence, annonce un communiqué ce lundi matin.

Dans le cadre de l'état d'urgence décrété depuis le 13 novembre à la suite des attentats à Paris et Saint-Denis, le préfet de police de Paris a pris un arrêté d'interdiction de manifester sur la voie publique qui a été prorogé jusqu'au 30 novembre à minuit.

Mais dimanche, plusieurs centaines de personnes se sont rassemblées sur la place de la Bastille et ont défilé jusqu'à la place de la République, mobilisant "un important dispositif de sécurisation" de la part des forces de l'ordre, ce qui les a "détournées de leur mission prioritaire de sécurisation générale", explique la préfecture de police.

La police a procédé à "58 identifications de personnes n'ayant pas respecté l'interdiction de manifester", qui ont été transmises au Procureur de la République de Paris "pour application des suites judiciaires prévues par la loi". Les contrevenants "s'exposent à une peine pouvant aller jusqu'à six mois d'emprisonnement et à une amende de 7.500 euros", rappelle la préfecture de police.

http://tempsreel.nouvelobs.com/en-direct/a-chaud/12771-attaquesparis-urgence-police-denonce-parquet-personnes.html

870
Pour assurer la promotion de la série "The man in the high castle", Amazon redécore le métro new yorkais de symboles nazis



La décoration est comment dire... Pour assurer un maximum de visibilité à la nouvelle série "The man in the high castle", Amazon - le diffuseur - a eu la bonne idée de... tapisser le métro new-yorkais de symboles nazis et du Japon impérial.

Le journaliste américaine Sam Snelling s'est rapidement indigné sur Twitter : "Vous allez dire que je suis fou, mais je pense que tapisser le métro d’un attirail nazi et appeler ça de la publicité est une mauvaise décision."

Inspirée d'un roman de Philip K.Dick, la série "The man in the high castle" - dont les 10 premiers épisodes ont été mis en ligne par Amazon le 20 novembre - dépeint un monde où les Alliés ont perdu la Seconde Guerre Mondiale et où les Etats-Unis sont contrôlés par les Nazis et le Japon.

Le porte-parole de la société de transport de la ville de New York a réagi auprès du site Gothamist, rapportent les "Inrocks" : "Les nouveaux critères [de sélection du MTA, NDLR] interdisent les campagnes de pub politiques. A moins que vous dites que vous pensez qu’Amazon prône l’invasion des Etats-Unis par les Nazis, alors (ces campagnes) remplissent nos critères. Ils font de la publicité pour une série."

http://tempsreel.nouvelobs.com/en-direct/a-chaud/12859-fail-assurer-promotion-serie-castle-amazon-redecore-m.html