Voir les contributions

Cette section vous permet de consulter les contributions (messages, sujets et fichiers joints) d'un utilisateur. Vous ne pourrez voir que les contributions des zones auxquelles vous avez accès.


Messages - mike

991
Partout où l’Islam passe… la Liberté trépasse



Excellente intervention de Pierre Cassen; à diffuser au plus grand nombre.

Toutes les photographies ci-dessous ont été prises sur un marché… Dans quelle ville ?







Bienvenue à Saint-Denis ! Berceau de la chrétienté en Europe. Nécropole royale, tous les rois de France sont enterrés dans la Basilique-Cathédrale de Saint-Denis.

L’islamisation de Saint-Denis n’est pas un hasard, mais entre dans une stratégie de conquête d’un territoire historique fondateur de notre civilisation.

Le Coran ordonne la guerre contre les mécréants que tous les musulmans doivent combattre par tous les moyens, l’infiltration, le mensonge, la dissimulation, la procréation massive, l’endoctrinement des enfants musulmans, la mise en application progressive de la charia (le voile fait partie de la charia), la construction de mosquées qui sont des centres de gouvernement islamique. Une très grande mosquée est en construction à Saint-Denis et devrait être achevée en 2015. Si cette mosquée devient fonctionnelle, Saint-Denis deviendra terre d’islam dans quelques années seulement, la charia fera loi dans la ville et des conflits seront inévitables.

La très grande mosquée de Saint-Denis ne doit pas être construite, les travaux doivent être arrêtés, sinon l’endoctrinement massif des enfants musulmans formera une armée de jeunes djadistes français qui mépriseront la République Française et ses valeurs de Liberté, Égalité, Fraternité car le Coran enseigne haine et meurtre des « mécréants » qui ne veulent pas de Allah et de son messager.

Le manque de respect, le harcèlement sexuel et les agressions envers les jeunes filles et les femmes non-musulmanes se généralisent dans toutes les villes islamisées, pour deux raisons essentielles :

1) Le voile islamique est soi-disant un signe de “modestie”, les femmes voilées sont des femmes respectables, ce qui implique que les femmes non-voilées ne sont pas respectables, donc pas respectées dans certains quartiers.

2) En Islam, le viol des femmes kafir (non-musulmanes) est encouragé par le Coran et le « prophète », cela fait gagner des points pour aller au paradis…


https://unmondesansislam.wordpress.com/2013/11/05/partout-ou-lislam-passe-la-liberte-trepasse/

992
Hasna Ait Boulahcen, première femme kamikaze d’Europe qui n’a jamais lu le Coran et buvait de l’alcool



La  première femme à se faire sauter en Europe n’a jamais lu le Coran, elle buvait de l’alcool et passait son temps à boire de l’alcool.

De nouvelles images révélatrices sur Hasna Ait Boulahcen, morte à 26 ans, en s’explosant (?) dans l’appartement de Saint-Denis lors de l’assaut du Raid,

ont émergé quelques heures après que son propre frère ait révélé qu’elle ne connaissait rien en matière religion et encore moins au Coran.

Ait Boulahcen s’est fait mettre en pièces après que la police ait découvert sa planque où est mort avec elle son débile de cousin, Abdelhamid Abaaoud, le cervelet des attentats de Paris.

Avant qu’elle passe à l’acte, des témoins et une vidéo ont prouvent qu’elle a crié « Aidez-moi, aidez-moi ! Je ne suis pas son amie ». A la fin de l’opération, on a alors retrouvé en plusieurs parties: Sa tête et sa colonne vertébrale ont été retrouvées dans la rue

Son frère Youssouf Ait Boulahcen a révélé que sa sœur kamikaze (?), était inculte en religion et qu’elle n’y trouvait aucun intérêt. Elle portait le voile que depuis un mois. Reconversion rapide en femme dynamite !

Son frère à décrit leur relation comme « complexe ». « Elle a passé son temps à tout critiquer. Elle refusait tout conseil ».

De poursuivre: « Elle vivait dans son propre monde, elle n’était pas intéressée par la religion et n’a jamais étudié le Coran. Elle était en permanence sur son téléphone portable, en particuliers sur Facebook ou encore WhatsApp.

Il ya trois semaines, Ait Boulahcen a quitté la maison pour vivre avec une amie à Drancy, dans la banlieue nord-est de Paris.

 Dans les rares occasions que j’ai eu de lui ai parlé, je lui ai demandé de mieux se comporter, d’avoir une meilleure attitude, et d’avoir un code vestimentaire plus strict.

 Le dimanche à 19 heures, elle m’a appelé, me disant qu’elle avait renoncé à la vie. 

Le mercredi matin, je allumé la télé et j’ai appris qu’elle s’était fait sauter.

Depuis qu’elle est jeune, elle était victime de violence, elle était maltraitée et rejetée. Elle n’a jamais reçu l’amour dont elle avait besoin.

Dès l’âge de cinq ans, elle a été prise en charge, elle a grandi avec une famille d’accueil. Elle était alors heureuse et son adolescence fut prospère.

C’était en grandissant qu’elle a s’est mise à dérailler. Elle est devenue dangereuse, fugueuse et choisissait de mauvaises fréquentations.

Moi, je n’a jamais été très proche d’elle parce que nous vivions loin. Dès que je tenais l’opportunité de lui parler, elle était pleine d’enthousiasme, bien que pour de vrai, elle était devenue instable.

 Les voisins de l’immeuble où vivent la famille de Ait Boulahcen, dans une banlieue délabrée de Paris, à Aulnay-Sous-Bois, assurent qu’elle était présente il y a trois semaines.

Ils disent qu’elle avait une personnalité pétillante, ajoutant que c’était une fêtarde un peu désemparée. Forcément, Ils ont été choqués de voir son visage apparaître sur les chaines  d’informations.

Un voisin, Hassane, l’a décrite comme une « Tom boy » , toujours habillée en jeans, baskets et une casquette noire sur la tête, et cela, il y a 8 mois à peine.

Elle n’avait peur de personne et se comportait comme un petit soldat. Elle était animée et très dynamique.

Un autre voisin, un retraité de 62 ans parle d’une personne très serviable, l’aidant à porter ses courses trop lourdes.

De rajouter que sa mère à pleurer toute la nuit soutenue par le gardien .

Le retraité de finir: « Je ne peux pas croire qu’elle est tombée là-dedans. Lorsque je l’ai appris, je me suis senti malade. Elle était comme toutes les jeunes filles »

Un autre voisin évoque la kamikaze:  » Elle n’y connaissait rien en Islam », un autre encore de dire: « Elle ne ressemble pas à une bombe humaine, et elle buvait de l’alcool ».

Source: wikistrike

http://360web.fr/2015/11/hasna-ait-boulahcen-premiere-femme-kamikaze-deurope-qui-na-jamais-lu-le-coran-et-buvait-de-lalcool/

993
Attentats à Paris: la France expulse immédiatement 34 islamistes radicaux



La France a décidé de déchoir de la nationalité française six islamistes radicaux vivant sur son territoire et d'expulser immédiatement 34 personnes soupçonnées de terrorisme.

Selon le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve, les autorités judiciaires ont effectué, depuis vendredi, 168 perquisitions dans 19 départements français.

Le ministre a également annoncé l'arrestation de 23 personnes et la saisie d'un lot de 30 armes à feu dont des kalachnikovs. Il a été aussi procédé à la fermeture de 6 sites électroniques qui véhiculent la propagande djihadites. «Au stade actuel, cinq terroristes tués ont été identifiés», a souligné Bernard Cazeneuve.

A Paris, les soupçons sur le commanditaire des attentats de Paris convergent vers un djihadiste belge du nom de A. Abaoud. Il serait derrière les actes terroristes commis à Paris. Cet homme serait un proche de Salah Abdessalam, un individu activement recherché par la police française.

Selon le dernier bilan provisoire, les attentats de Paris ont fait 129 morts et 352 blessés.

http://www.le360.ma/fr/monde/attentats-a-paris-la-france-expulse-immediatement-34-islamistes-radicaux-57425?utm_source=facebook.com

994
Android. Un nouveau malware ultracoriace passe par Facebook ou Twitter



Les smartphones sous Android sont désormais victimes de Shedun, Shuanet ou ShiftyBug. Des variantes d'un malware difficile à contrer passant par des applis populaires.




Un nouveau malware a été détecté ce week-end par la société de sécurité Lookout. Sa cible ? Les smartphones sous Android. Plutôt malin, ce nouveau logiciel malveillant prend la forme des applications ultra-populaires que sont Facebook, Twitter ou encore Snapchat. Et tout utilisateur qui met à jour ses applis préférées télécharge en réalité un cheval de Troie.

Le malware intègre alors les programmes et affiche des publicités intempestives sur le smartphone infecté. Des pubs invasives qui mènent vers d’autres malwares et ainsi de suite. Ceci sans compter que le logiciel va même jusqu’à voler les données personnelles de l’utilisateur, signale Numerama.

« Synonyme d’achat un nouveau téléphone »

 « Pour les particuliers, être infecté par Shedun, Shuanet et ShiftyBug (variantes du malware, NDLR) risque d’être synonyme d’un voyage au centre commercial pour acheter un nouveau téléphone. Parce que ces éléments du malware ont accès à la racine du terminal et s’installent comme des applications du système, ils deviennent pratiquement impossibles à enlever, forçant souvent les victimes à remplacer leur appareil afin de retrouver une situation normale », explique Lookout.

Une société qui avance toutefois autre solution radicale pour se débarrasser du malware : remplacer le bloc de mémoire de stockage du téléphone.

Déjà près de 20 000 applications infectées

Particulièrement coriaces, Shedun, Shuanet ou ShiftyBug auraient, toujours selon Lookout, déjà été détectés sur près de 20 000 applications. À noter que les propriétaires de smartphone sous Android ayant effectué leurs mises à jour via Play Store (la boutique officielle de Google) devraient ne pas être inquiétés par ce nouveau malware.

Ceci dans la mesure où les traces du vicieux logiciel ont été décelées sur des applications de boutiques tierces non surveillées par le géant américain, assure Zone Numérique.

http://www.ouest-france.fr/high-tech/android-un-nouveau-malware-ultracoriace-passe-par-facebook-ou-twitter-3828129

995
Faille dans Chrome : tous les smartphones Android sont piratables à distance



Alerte rouge sur Android. Il y a quelques jours, le hacker Guang Gong de la société Quihoo 360 a révélé une faille zero-day dans le moteur Javascript de Chrome (« Javascript V8 Engine »).

A l'occasion du concours de piratage MobilePwn2Own de la conférence PacSec à Tokyo, l'expert en sécurité a démontré qu’il suffisait qu’un utilisateur se rende sur un site web piégé pour qu'un attaquant obtienne tous les privilèges d’accès et d’exécution sur son appareil. Plus inquiétant encore, cette faille est présent sur n’importe quel terminal Android récent. Plus précisément, elle permet à un attaquant d’installer ni vu ni connu une application arbitraire sans qu’aucune interaction ne soit requise de la part de l’utilisateur.

Les détails techniques ne sont pas connus, car aucun patch n’est disponible pour l’instant. M. Guang Gong a transmis sa trouvaille à Google qui devrait fournir un correctif prochainement. D’ici là, il est recommandé de ne pas utiliser Chrome sur votre terminal Android. « Ce qui est impressionnant avec l’exploit de Guang, c’est qu’il s’agit d’un one-shot. Dans la plupart des cas aujourd’hui, les hackers sont obligés d’exploiter plusieurs failles d’affilée pour obtenir un accès privilégié et installer des logiciels en douce », explique Dragos Rui, l’organisateur de ce concours, dans les colonnes de The Register.

Ci-dessous, un tweet qui montre l'organisateur avec le Guang Gong:



http://www.01net.com/actualites/faille-zero-day-dans-chrome-tous-les-smartphones-android-piratables-a-distance-930804.html#?xtor=EPR-1-[NL-Actu]-20151118

996
Près de 6.000 djihadistes étrangers ont été identifiés par Interpol



Au total, ils seraient 25.000 djihadistes étrangers à avoir rejoint le groupe terroriste EI en Syrie ou en Irak. Parmi eux, 5.800 ont été identifiés, selon le chef de l'organisation internationale de coopération policière.

De mercredi à vendredi, des spécialistes des forces de l'ordre du monde entier sont à Séville  (sud de l'Espagne) pour une conférence de trois jours afin de trouver des solutions pour lutter contre le terrorisme. Le directeur d'Interpol, Juergen Stock est lui, intervenu mercredi sur ce sujet.

Il a notamment été question des attentats terroristes qui ont touché Paris vendredi 13 novembre et fait au moins 129 morts. Depuis, le djihadiste français, Fabien Clain, actuellement en Syrie, a revendiqué les attentats, au nom du mouvement terroriste l'État islamiste (EI).

De fait, plusieurs de ses auteurs présumés, citoyens français ou belges, seraient passés par la Syrie. C'est le cas notamment pour Abdelhamid Abaaoud, considéré comme l'un des principaux investigateurs des attaques visant la France ou la Belgique.

Comme lui, ils seraient plus de 25.000 a avoir rejoint les rangs du groupe terroriste, selon les estimations de Juergen Stock. Tous n'ont pas été identifiés. Pour l'heure, Interpol annonce connaître l'identité de 5.800 d'entre eux.

“L'organisation a répertorié à ce stade quelque 5.800 combattants étrangers, djihadistes présumés, venant de plus de 50 pays.”

Et pour une meilleure identification de ces profils, Interpol estime qu'il est nécessaire que les Etats coopèrent plus.

“L'information est la base du travail de la police... cette information doit être partagée avec Interpol.”

http://www.itele.fr/france/video/pres-de-6000-djihadistes-etrangers-ont-ete-identifies-par-interpol-144061

997
État d'urgence : l'État policier pour éluder tout bilan critique



Paris, le 19 novembre 2015 — L'Assemblée nationale a voté aujourd'hui le projet de loi sur la refonte de l'état d'urgence1, adopté en extrême urgence dans un climat de surenchère autoritaire sans précédent. La Quadrature du Net s'inquiète de plusieurs mesures contenues dans la loi, notamment concernant les perquisitions informatiques, la censure d'Internet et la liberté d'association. À rebours de toute réflexion de fond sur les causes profondes des attentats et la manière de régler une situation complexe, la classe politique dans son ensemble se désavoue elle-même en répondant par la restriction générale des libertés publiques à une attaque sans précédent contre nos libertés.

pour votre sécurité

Si le projet de loi précise et actualise un certain nombre de points, notamment en rouvrant une possibilité de recours administratif, La Quadrature du Net regrette profondément qu'il soit refondu dans des délais rendant impossible un examen serein et un débat éloigné des émotions actuelles. Les modifications qui sont faites sur le texte ne sont pas anodines et touchent profondément aux libertés fondamentales. La Quadrature du Net appelle les sénateurs qui voteront le texte demain à adopter des amendements visant à restreindre la portée temporelle de l'état d'urgence, à renforcer le contrôle judiciaire et à borner strictement toutes les mesures exceptionnelles afin d'éviter toute utilisation de l'état d'urgence à des fins autres que celles ayant justifié sa déclaration.

En effet, les mesures votées sous pression du gouvernement par les députés en ce jour touchent aux fondements des libertés publiques et individuelles :
##Tout d'abord sur la prorogation de 3 mois de l'état d'urgence, qui n'est pas justifiée par d'autres motifs que celle de s'affranchir du principe de séparation des pouvoirs. Depuis le début de l'état d'urgence samedi dernier, nombre de perquisitions administratives conduites le sont pour des affaires relevant du droit commun, sans aucun lien avec la lutte antiterroriste, et préfigurent un État policier que la prorogation de trois mois risque de banaliser.
##Au sujet de la perquisition administrative, l'extension aux appareils électroniques et informatiques ne se limite pas à la copie des éléments trouvés sur les appareils, mais permet également la saisie de l'ensemble des éléments et documents « accessibles à partir du système initial ou disponibles pour le système initial ». En dehors de tout contrôle strict par l'autorité judiciaire, c'est donc open bar pour aller chercher de façon extrêmement large n'importe quelle information sur n'importe quel appareil électronique ou informatique de résidents français, et notamment toute information accessible via des identifiants, mots de passe collectés lors d'une perquisition, tout contenu stocké sur Internet, etc.
##Les députés ont également voté un amendement permettant au Ministre de l'Intérieur de faire bloquer sans délai tout site Internet « faisant l'apologie du terrorisme ou provoquant à des actes de terrorisme ». Ce blocage administratif et secret, instauré avec la loi antiterrorisme de 2014 qui confiait déjà cette possibilité aux services de police, ne bénéficiera d'aucun contrôle judiciaire (pas même celui de la CNIL prévu en temps normal).
##En ce qui concerne l'assignation à résidence, il est à noter que la nouvelle rédaction allège sensiblement les conditions nécessaires à cette mesure gravement attentatoire aux libertés individuelles : là où le texte de 1955 demandait que l' « activité s'avère dangereuse pour la sécurité et l'ordre publics », le projet de loi prévoit quant à lui de s'appliquer au personnes pour lesquelles il existe des « raisons sérieuses de penser que son comportement constitue une menace pour la sécurité et l'ordre publics », formulation beaucoup plus large et floue. Aucune définition des « raisons sérieuses » n'est donnée. L'étude d'impact explique que les personnes visées sont celles « qui ont appelé l'attention des services de police ou de renseignement par leur comportement ou leurs fréquentations, propos ou projets ». Cette mesure laisse donc la porte ouverte à des interprétations très larges, d'autant plus graves que les mesures prises en état d'urgence ne sont pas garanties par l'intervention du juge judiciaire.
##De même, le texte précise que cette assignation se fera sur des lieux déterminés par le Ministre de l'Intérieur, ce qui ouvre la voie aux pires demandes de rétention évoquées dans la classe politique (certains ayant évoqué des « camps d'internement »), avec possibilité de placement sous bracelet électronique.
##Concernant la dissolution de groupes et d'associations, la procédure permet une interprétation très large et donc une atteinte grave à la liberté d'association, en décrivant des associations qui « participent à la commission d'actes portant une atteinte grave à l'ordre public, ou dont les activités facilitent cette commission ou y incitent », ce qui permettrait d'y inclure nombre d'associations promouvant, par exemple, l'utilisation de technologies de chiffrement qui sont utilisées certes par des criminels, mais surtout principalement par de nombreux citoyens innocents. Cette crainte est renforcée par le fait que les pouvoirs extraordinaires conférés au pouvoir administratif par l'état d'urgence sont actuellement utilisés pour des affaires sans lien avec l'anti-terrorisme.

« Le débat et le vote de la loi sur l'état d'urgence à l'Assemblée nationale montrent que les députés et le gouvernement sont dans le déni complet de la situation actuelle. Ce vote marqué par une ambiance d'acharnement contre l'État de droit et la séparation des pouvoirs montre que la France est bien loin d'avoir entrepris le travail nécessaire à un vrai règlement du risque terroriste dans toute sa profondeur. Nous appelons les citoyens à marquer leur désapprobation auprès de leurs représentants de manière très claire, puisque c'est au nom de leurs craintes que les députés, paniqués, sacrifient aujourd'hui les libertés. Ils croient ainsi créer un illusoire sentiment de sécurité en mettant en place, pour plusieurs mois, un État réellement policier2. Devant ce vote en sur-urgence3, il ne nous reste plus guère que la possibilité de documenter le désastre, en espérant un sursaut proche. » déclare Adrienne Charmet, coordinatrice des campagnes de La Quadrature du Net.


La Quadrature du Net vous invite à appeler vos députés pour leur demander d'ouvrir une enquête parlementaire d'investigation sur les lois de surveillance et antiterroristes : la réponse aux attentats ne peut pas être qu'une baisse des libertés ! Agissez maintenant pour demander un vrai bilan !

https://www.laquadrature.net/fr/etat-urgence-etat-policier

998
Attentats de Paris : Salah Abdeslam aurait été vu en octobre dans plusieurs bars gays bruxellois



Belgique 
Pour autant qu’il s’agisse bel et bien de lui, ce qui n’a pas pu être vérifié à l’aide de caméras, à notre connaissance, pourquoi donc Salah Abdeslam aurait-il traîné dans plusieurs bars gays de Bruxelles, à la fin du mois d’octobre dernier ? Il nous revient en effet que l’homme aurait été identifié à quatre ou cinq reprises, dans ces lieux branchés, prisés par la communauté homosexuelle. Selon nos informations, des gérants ont d’ailleurs été auditionnés, lundi, à ce sujet.

Etait-il en repérage de lieux de “débauche” et de “perversité” où faire un maximum de victimes ? Ou alors, la raison était-elle autre ?

Toujours d’après nos sources, il semblerait que sa présence puisse plutôt trouver une explication dans le trafic de documents orchestré par son frère, Brahim, qui s’est fait exploser, vendredi, lors des attaques, boulevard Voltaire à Paris.

“Dans ces bars, fréquentés par des gens peu méfiants, il n’est pas très compliqué de piquer des portefeuilles, nous dit notre interlocuteur. Il se fait que de nombreux vols de cartes d’identité, permis de conduire, etc. ont précisément été commis à cette période dans ces endroits”.

L’hypothèse du repérage de lieux à faire exploser n’est pas exclue pour autant. En France, le Syndicat national des entreprises gaies, le Sneg&Co, en appelait, mercredi, à la prudence dans le milieu gay, après avoir précisé que plusieurs bars ont fermé leurs portes le week-end dernier, comme en Belgique d’ailleurs. “Les auteurs des attentats de vendredi soir ont pris pour cible des lieux qui illustrent notre mode de vie et témoignent de notre liberté de nous réunir pour boire un verre, partager un repas ou encore danser, a fait savoir le Sneg par voie de communiqué. Ces lieux, ce sont les nôtres, ceux que nous exploitons et dans lesquels nous accueillons notre clientèle”.
On commence à s’organiser chez nous 
Et en Belgique, qu’en est-il ? “On commence à s’organiser, nous dit encore notre témoin. Notre Syndicat gay s’éveille. Et il semblerait que l’on commence à travailler avec la police : s’agit-il d’installer des caméras de surveillance, d’élaborer des protocoles de fouille à l’entrée de ces endroits, je l’ignore. Quoi qu’il en soit, il est certain, et depuis longtemps, que l’on se sent visé.”

Pourquoi ? “La communauté homosexuelle a de tout temps été habituée à vivre sous la pression, nous dit-il. Les récents incidents homophobes, qui se sont multipliés ces derniers mois en France tout particulièrement, nous rappellent sans cesse que nous devons être sur nos gardes. Etre conscient d’un danger c’est la première manière de l’éviter sans pour autant verser dans la paranoïa ou la psychose. A titre personnel, je ne pense pas pour autant vouloir vraiment changer mes habitudes”.

Devrait-on “officiellement” mettre en garde ce public ? “Je n’ose imaginer que si la communauté homosexuelle devait faire l’objet de menaces sérieuses et précises, les autorités ne communiquent pas sur le sujet. Le message publié hier par le Sneg à Paris est relativement clair sur ce point et la collaboration avec les services de Police résonne comme une évidence”.
En un, il y a les Heavy metal et en deux, les homosexuels 
Du côté du Syndicat belge, “il n’y a pas de communiqué du type de celui du Sneg qui soit à l’ordre du jour,  nous a dit Frédéric Boutry, chargé de mission pour le secteur gay et lesbien pour Visit Brussels, qui avait rencontré jeudi midi des membres de Syndigay, une association de commerçants gays du bas de la ville.  Aucune recommandation, et encore moins aucun ordre de fermeture d’établissement ou d’annulation d’événement n’a été officiellement donné, que ce soit par le ministère de l’Intérieur ou d’où que ce soit. Cela dit, il y a une vigilance accrue, avec notamment des fouilles minutieuses aux entrées. Depuis vendredi, tout est beaucoup plus calme, c’est évident, mais il faut continuer à vivre. Nous sommes bien sûr une cible facilement attaquable. Pour ces terroristes, il ne fait aucun doute que nous faisons partie de la lie de la société, “The pervert crowd”. Quand on réfléchit, au niveau du terrorisme, il est vrai que, en un, il y a les Heavy metal et en deux, les homosexuels”.
http://www.lalibre.be/actu/belgique/attentats-de-paris-salah-abdeslam-aurait-ete-vu-en-octobre-dans-plusieurs-bars-gays-bruxellois-564dea8b3570ca6ff904e298#3cba6

999
Au lendemain des attentats de Paris, le parti ISLAM, qui a déjà décroché quelques élus aux dernières élections communales bruxelloises
distribuait un tract toutes boîtes dans plusieurs communes de l’agglomération, notamment à Forest et avenue Coghen jusqu’à Uccle par exemple, surtout dans les quartiers largement peuplés par des musulmans




Téléchargez ce tract recto-verso en PDF.
http://lepeuple.be/wp-content/uploads/Tract-islam-151117-OCR.pdf

 Le texte du verso est aussi publié sur le site du parti ISLAM.
http://www.islam2012.be/

Le verso de ce tract commence par « Au nom de Dieu Le Clément Le Miséricordieux ». C’est donc prétentieusement au nom de Dieu que ces personnages prétendent s’exprimer – rien de moins !

Son texte est long, alambiqué et hypocrite. Il présente les musulmans d’Europe et de Belgique comme des victimes. Selon eux, nous, européens, voudrions « reléguer la pensée islamique à la marge et la confiner à un rôle passif. » Le tract parle de « diabolisation de l’Islam », oubliant que ce sont bien des musulmans qui ont commis l’attentat des Paris, ainsi que pratiquement tous les attentats en Occident de ces dernières décennies.

Il fait l’apologie du Coran, oubliant que celui-ci contient de nombreux verset incitant explicitement au djihad et au massacre des « infidèles » en cas d’agression ou de conflits, comme l’explique notre article « Les germes du djihad dans le Coran?« . Seul point positif : le tract vous recommande de lire le Coran. Nous qui l’avons lu vous le recommandons aussi : cela vous permettra de constater par vous-même combien le Coran incite peu à une « religion d’amour et de paix » !

On ne sait pas s’il faut rire ou pleurer. Voilà où nous a mené la politique de laxisme des partis politiques traditionnels pendant ces dernières décennies où la spirale infernale a été enclenchée. Merci aux « 3M » : Moureaux, Milquet et Michel. Ainsi:
•Les islamistes augmentent en puissance et le vote communautariste, poussé par le PS, mais aussi le CDH (première élue voilée d’Europe) et le MR, apparaît de plus en plus nettement aux élections.
•Les belges « de souche » qui veulent une société laïque et refusent de vivre dans le monde des voilées, du halal, des heures de piscine séparées à l’ombre des mosquées, vont quitter Bruxelles. Pas de chance, c’est eux qui paient l’impôt.
•Le MR va définitivement laisser la place aux partis plus « confessionnels » musulmans : le PS (dont 30% des membres à Bruxelles se déclarent « croyants ») et le CDH.
•La ville va s’appauvrir encore davantage, faire fuir les contribuables et concentrer davantage les ghettos musulmans dans lesquels se développe l’intégrisme.
•Et bientôt, les communes de la capitale de l’Europe seront dirigées par des musulmans, avec le risque qu’ils ne se content pas de la « sphère privée », mais qu’il veuillent marquer la société toute entière.

Pour enrayer cette spirale de déclin et d’affrontement, il faudrait que les personnes lucides, comme le ministre Rachid Madrane (PS), soient écoutées. Celui-ci accuse « l’incohérence des pays occidentaux, qui conduit les jeunes à ne plus croire en la démocratie » et explique que « le péché originel, en Belgique, a été de confier les clés de l’islam en 1973 à l’Arabie saoudite ».[1] C’est à cause de cela que nous avons des imams qui prêchent la haine et le djihad. Il faut nettoyer cela d’urgence ! Et ne tolérer la foire musulmane que si elle cesse de donner la parole à des prêcheurs de haine !

Voici quelques extraits choisis du tract du parti ISLAM :

Message du Président du parti ISLAM à la Jeunesse européenne:
« Au nom de Dieu Le Clément Le Miséricordieux
 Les événements tragiques survenus en France ainsi que d’autres faits similaires dans certains pays européens, notamment chez nous en Belgique, m’ont convaincu de vous écrire ce message.
 J’ai choisi de m’adresser à vous les jeunes directement non pas par une volonté délibérée d’ignorer vos parents, mais parce que le futur de nos pays est entre vos mains, et que la quête et recherche de la vérité anime davantage vos cœurs.
– Pourquoi cherche-t-on à empêcher la formation d’une réflexion générale au sujet d’une question aussi importante que celle de la façon d’aborder et de traiter la culture et la pensée islamique?
Vous savez bien que l’humiliation et le fait de susciter des sentiments de haine et de peur vis-à-vis de « l’autre » constituent le terreau commun à l’ensemble des entreprises de domination fondées sur l’oppression.
 Je souhaite maintenant que vous vous demandiez pourquoi cette fois-ci, notre vieille politique de fomentation de la peur et de la haine a pris l’Islam et les Musulmans comme objectif, et ce avec une intensité sans précédent.
Pourquoi dans le monde actuel, le système du pouvoir souhaite-t-il reléguer la pensée islamique à la marge et la confiner à un rôle passif ?
 L’Islam comprendrait-il des pensées et des valeurs qui viendraient contrarier les ambitions des grandes puissances ?
 Quels intérêts dessert la diffusion de représentations erronées au sujet de l’Islam ?
Mon premier souhait est donc que vous vous interrogiez au sujet des éléments motivant une telle diabolisation massive de l’Islam.
 Mon second souhait est qu’en réaction aux nombreux a priori et jugements négatifs, vous essayez de mieux connaître cette religion, et ce de façon directe et sans intermédiaire.
 Une logique saine implique au moins que vous sachiez ce qu’est exactement cette réalité que l’on cherche à vous faire fuir et que l’on vous présente sous un jour menaçant.
 Je ne vous invite pas forcément à accepter la façon dont j’envisage l’Islam, mais je vous incite à refuser que cette réalité dynamique et influente du monde actuel vous soit présentée au travers du filtre de desseins politiques peu louables.
 Ne permettez pas que des terroristes souvent issus de ces mêmes pouvoirs qui prétendent les dénoncer, vous soient présentés comme étant les représentants de l’Islam.
Essayez de connaître l’Islam à travers ses sources authentiques et de première main, à travers le Coran et la vie de son Prophète Muhammad (Paix et Salut sur lui). »

Ceci n’est qu’un extrait de la littérature hypocrite figurant sur le tract du parti ISLAM qui se présentera certainement aux prochaines élections communales à Bruxelles. C’est donc bien la faute des « belges de souche » si les malheureux musulmans belges se sentent opprimés (et si le terrorisme se développe?). Dont acte. Heureusement, Allah est grand!

C.T.

http://lepeuple.be/le-parti-islam-lance-des-tracts-sur-bruxelles/56292


1000
Nigeria : double attentat-suicide sur un marché, 15 morts



Quinze personnes ont été tuées et plus de 50 blessées mercredi dans un double attentat à la bombe sur un marché de Kano, la métropole du nord du Nigeria.

Deux jeunes filles kamikazes, âgées de 11 et 18 ans, toutes deux portant un foulard islamique, et portant des bombes ont commis un attentat sur un marché spécialisé dans les téléphones portables, a expliqué le porte-parole de la police de Kano. La plupart des blessés ont été soignés et ont pu sortir de l'hôpital, a-t-il précisé.

«Je me préparais pour la prière de l'après-midi quand une explosion a eu lieu dans le marché à exactement 16h10», a raconté un commerçant. «Les agents de police d'un poste voisin sont arrivés tandis que les commerçants ont fermé leurs boutiques et quitté le marché dans la confusion.»

Retrouver le minibus qui a déposé les jeunes filles
 
 Cette attaque n'a pas été revendiquée dans l'immédiat, mais les soupçons se tournent vers le groupe islamiste Boko Haram, qui a régulièrement recours à des jeunes filles pour mener ses attentats-suicides. Depuis 2014, des milliers de femmes se sont fait enlever par le groupe terroriste. Certaines sont forcées à se marier ou à commettre des attentats-suicides, comme l'expliquait en avril Le Monde Afrique.

 Toutes les entrées et sorties de Kano étaient bloquées par la police mercredi pour tenter de retrouver le minibus qui a déposé les jeunes filles kamikazes au marché, selon la police.

 L'attaque de Kano survient au lendemain d'un attentat qui a fait au moins 32 morts à Yola, dans le nord-est du pays. En juillet 2014, Kano, métropole commerciale de plusieurs millions d'habitants du nord musulman du Nigeria, avait été touchée quatre fois en l'espace d'une semaine par des attentats-suicides menés par des jeunes femmes.

Menant depuis six ans une insurrection qui a fait 17.000 morts et 2,6 millions de déplacés au Nigeria, Boko Haram veut créer un état islamique rigoriste dans le nord du Nigeria. Cette organisation terroriste a par ailleurs prêté allégeance à l'organisation criminelle Daech basée en Syrie et en Irak.



http://www.leparisien.fr/international/nigeria-deux-jeunes-filles-kamikazes-se-font-exploser-sur-un-marche-15-morts-19-11-2015-5292049.php#xtor=EREC-109----278864@1

1001
Les Anonymous publient des tutoriels pour permettre à tous de pirater l'Etat islamique



Le groupe d’hacktivistes Anonymous a diffusé une série de guides pratiques permettant aux novices en informatique de prendre part à la cyber guerre contre l’Etat islamique.

Les hackers, qui ont déclaré la guerre à l’EI suite aux attaques de Paris, proposent des instructions à tous ceux qui aimeraient se joindre, quelque soit ses compétences informatiques, à «l’Opération Paris». La campagne qui vise à publier les détails des recruteurs et sympathisants de l’EI.


 Le premier document s’intitule le «Guide du débutant» et s’adresse à ceux qui veulent apprendre à hacker et à rejoindre les rangs de la «cyber-guerre». Un second, nommé «reporter» explique comment configurer un bot Twitter afin d’enquêter sur les comptes associés à l’Etat islamique sur le réseau social. Le troisième, titré «chercheur» apprend à trouver les sites internet de l’EI.



Les Anonymous ont écrit dans un communiqué : «Au lieu de rester inactif sur le chat de discussion, ou à perdre votre temps, vous pouvez profiter des différents outils et instructions qui vous sont proposés. Votre contribution est significative et nous vous encourageons à prendre part à toutes nos opérations si vous le pouvez, plus nous serons mieux ce sera».

Lire aussi : Un groupe de Hackers affirme «tout savoir sur Daesh» et dit avoir déjoué plusieurs attentats

Depuis qu’ils ont déclaré la guerre l’EI, Anonymous a révélé des informations sur au moins cinq personnes présentés comme des recruteurs pour le groupe terroriste. Au moins 5 500 comptes Twitter auraient aussi été mis hors service. Les hacktivistes affirment aussi avoir identifié un recruteur de «haut rang» vivant en Europe, mais ils n’ont pas encore publié son adresse.


En réponse l’Etat islamique produit son propre guide afin de mettre en garde ses soutiens concernant les pirates des Anonymous. Un compte de l’application de messagerie Telegram lié à l’EI a publié un message à ses suiveurs afin de leur expliquer comment faire cesser le piratage. On pouvait lire dans ce message : «Les hackers Anonymous ont menacé dans une nouvelle vidéo qu’ils allaient mener une grande opération de piratage contre l’EI (idiots)», encourageant ensuite les soutiens de l’EI à éviter de cliquer sur des liens, de changer fréquemment leur IP, et de ne parler à personne qu’ils ne connaissent pas sur l’application Telegram.

Lire aussi : Anonymous publie 5 500 comptes Twitter liés à Daesh
https://francais.rt.com/international/10579-anonymous-publie-comptes-twitter-daesh

 Depuis le début de l’offensive d’Anonymous contre l’EI provoquée par les attentats de Paris, Scott Terban, un expert en sécurité informatique, a affirmé que le groupe terroriste avait déplacé l’un de ses sites principaux sur le dark web, moins vulnérable aux cyber-attaques.


Lire aussi : «Anonymous» à RT : le collectif va trouver ceux qui ont fait exploser l’avion russe dans le Sinaï
https://francais.rt.com/international/10572-collectif-anonymous-enquete-russie



https://francais.rt.com/international/10664-anonymous-publient-tutoriels-pour-permettre#.Vk2-v1oyEjk.facebook

1002
COP 21 : « Nous ne respecterons pas l’interdiction de manifester »

Malgré l’interdiction de la marche mondiale pour le climat, certaines organisations maintiennent leur appel à manifester.



Les appels à la résistance se multiplient depuis l’annonce, mercredi soir par le ministre des Affaires étrangères, Laurent Fabius, de l’interdiction des manifestations en marge de la conférence de l’ONU pour le climat.

Lire > COP 21 : la marche mondiale pour le climat interdite

- 16 h 00 : Maxime Combes, économiste et membre d’Attac s’est exprimé à titre personnel sur son blog, formulant une série de propositions pour contourner l’interdiction de manifester :
• Occuper un même jour, aux quatre coins du pays une série de centres commerciaux. L’interdiction de manifester concerne en effet la voie publique et non le domaine privé, fait valoir l’économiste.
• Rendre les transports gratuits en libérant leur accès.
• Occuper l’Espace Génération climat, au Bourget, où des animations sont prévues avec des multinationales.
• Encourager les ONG accréditées à se faire entendre, « quitte à provoquer une crise, au sein même des négociations. »

« Ce n’est pas en demandant la permission que l’on écrit l’histoire ! », lance le militant, qui pointe un « état de nécessité » face au dérèglement climatique. « Désobéir est devenu une nécessité. Pour préserver la démocratie et la planète », insiste-t-il.

Attac appelle de son côté à « renforcer » toutes les initiatives prévues en région le week-end du 28 et 29 novembre, qui ne font pas l’objet d’une interdiction.

Manifester dans le calme et sans haine

- 15 h 00 : Les désobéissants, collectif d’activistes non-violents, ont annoncé dans un communiqué leur intention de ne  « pas respecter l’interdiction de manifester le 29 novembre ». L’association dénonce une « stratégie du choc » destinée à « utiliser les attentats tragiques pour restreindre les libertés ».

Refusant « la suspension de l’état de droit que constitue l’état d’urgence » les désobéissants appellent donc à manifester à midi, place de la République, « dans le calme, sans haine et sans violence. »

La marche de Notre-Dame-des-Landes sera maintenue

- 13 h 00 : Réunis mercredi soir en assemblée générale, les organisateurs de la marche prévue la semaine prochaine entre Notre-Dame-des-Landes et Paris ont décidé de maintenir en l’état leur mobilisation. « On continuera à manifester, à lutter dans ce monde, et à s’opposer à l’escalade sécuritaire et aux lois liberticides », a déclaré l’assemblée générale.

Le départ reste donc prévu samedi 21 novembre à 8 h 30 depuis la ZAD, « en vélo, tracteurs et autres véhicules ». Le convoi devait initialement rejoindre d’autres marches parties d’Agen et de Forcalquier, sur le plateau de Saclay, à dix-neuf kilomètres au sud-ouest de Paris, vendredi 27 novembre. Les détails de ce rassemblement sont encore en discussion.

Selon des participants joints par téléphone, les marcheurs partis de Forcalquier (Alpes-de-Haute-Provence ) le 25 octobre maintiennent eux aussi leur programme.

Ne pas déserter le terrain de la mobilisation citoyenne

Dans un communiqué publié mercredi soir, la coalition Climat 21, qui regroupe 130 organisations, « regrette qu’aucune alternative n’ait été trouvée ». Le week-end du 28 et 29 novembre, elle comptabilise 2173 événements et 57 marches dans 150 pays et assure qu’« une forme alternative de mobilisation citoyenne » est à l’étude concernant Paris.

Depuis samedi, ces organisations ont plusieurs fois réaffirmé leur détermination à ne pas déserter le terrain de la mobilisation citoyenne. « Nous ferons part de créativité pour mobiliser et rassembler. Pas de COP21 sans mobilisation de la société civile », assurait mercredi soir la porte-parole de la coalition, Juliette Rousseau.

http://www.politis.fr/COP-21-Nous-ne-respecterons-pas-l,33091.html

1003
« Changez votre photo de profil » : Facebook et le bleu-blanc-rouge en un clic


Il est temps de s’interroger sur l’influence des réseaux sociaux dans l’orientation de nos comportements politiques, estime le chercheur en neurosciences Romain Ligneul.



Vendredi soir, les informations mises en ligne sur les réseaux sociaux dépassaient en cadence et parfois en pertinence celles offertes par les grands médias télévisuels et radiophoniques. Par le biais des échanges constants et des débats rendus possibles sur la Toile, «  l’humanité connectée  » est sans doute une humanité plus soudée et plus forte contre la peur.

A ce titre, il serait donc difficile de reprocher à Facebook d’avoir demandé avec insistance à chacun de ses utilisateurs parisiens et franciliens de se signaler en sécurité le soir du 13 novembre.

Cependant, l’engagement de Facebook est allé plus loin, puisqu’à cette fonctionnalité exceptionnelle s’en est ajoutée une seconde dont l’utilité civique et la portée sociétale posent autrement question.

« Changez votre photo »

Pour la première fois, les utilisateurs ont ainsi eu l’opportunité de superposer à leur photo de profil le drapeau d’une nation.

Déjà expérimentée au moment de l’adoption du mariage pour tous aux Etats-Unis avec le célèbre gay flag multicolore, cette fonctionnalité doit nous interpeller au-delà des divergences sur le sens politique, culturel et social associé au drapeau lui-même.

Le simple fait que Facebook propose de recouvrir nos photos d’une teinte bleu-blanc-rouge facilite grandement la décision de l’utilisateur d’adopter ce code couleur en réaction aux attentats de Paris.



Il est difficile de déterminer si ce choix entre en concurrence directe avec le recours à d’autres symboles, comme la devise de Paris «  fluctuat nec mergitur  » ou cette tour Eiffel noire sur fond blanc (évoquant l’emblème peace & love autrefois coloré). Il est en revanche clair que cette initiative renforce de facto la présence du drapeau français sur le réseau social.

Sur le plan linguistique, on constate que le message d’incitation utilise l’impératif («  Changez votre photo  »), ce qui doit nous faire prendre conscience que la tragédie actuelle donne l’occasion à Facebook de tester l’adoption, par ses utilisateurs, de comportements suggérés par l’entreprise elle-même. Par ce biais, elle obtient une information précieuse quant à l’influence directe qu’elle peut espérer exercer sur tel ou tel utilisateur.

« Votre soutien à la France et aux Parisiens  »

En outre, alors que la mise en ligne spontanée d’un drapeau de la France peut revêtir une multitude de significations (élan nationaliste, expression de solidarité, symbole de résistance, etc.), l’injonction de Facebook contribue en quelque sorte à fixer cette signification  : il s’agit de «  montrer votre soutien à la France et aux Parisiens  ».

Bien qu’une majorité d’internautes adhère sans doute à cette interprétation, on ne peut ignorer qu’une fraction de la population attribue à ce même symbole une connotation guerrière ou un message politique particulier.

Sans spéculer sur les intentions de Facebook et sur l’utilisation effective de ces données, on peut néanmoins indiquer le potentiel que recèlent les données obtenues via cette fonctionnalité nouvelle.

Tout d’abord, et contrairement à ce qui est rendu possible par l’analyse automatisée d’images, Facebook récolte ici une donnée binaire extrêmement fiable.

21% de mes contacts l’ont fait

Un clic sur le bouton «  Essayer  » se traduit immédiatement par l’apparition d’un 1 dans une colonne quelconque de leur base de données. Etant dénuée de toute ambiguïté, cette information constitue donc un pivot utile pour l’exploration et l’analyse de l’énorme masse d’informations que Facebook recueille chaque jour à notre sujet (conversations, publications, contenus partagés, etc.).

Notons également qu’étant appliquée aux photos de profil – qui sont publiques – la même information peut simultanément être analysée par des tiers, gouvernementaux, commerciaux ou autres.

De plus, il faut tenir compte du fait que nos données ne sont pas seulement traitées à l’échelle individuelle. Certes, chaque utilisateur suit ou non la recommandation de Facebook en son for intérieur, et pour des raisons et des motivations qui lui sont propres. Mais les analyses effectuées ne se restreignent pas à l’individu lui-même  : le plus souvent, c’est en réalité le réseau social des individus qui est analysé.

Ainsi, quel que soit notre choix, Facebook peut calculer très facilement la proportion de contacts ayant souscrit à cette option, et il y a tout autant d’informations – si ce n’est plus – dans cette proportion que dans nos choix individuels. Par exemple, si j’ai choisi de ne pas souscrire à cette option, 21% de mes contacts l’ont fait. Cela signifie probablement que je ne suis pas farouchement anti-France et encore moins pro-djihad.

Qui vous influence ?

Ce chiffre est une signature de mon milieu socioculturel  ; une proportion de 70% suggèrerait un milieu social plus enclin au sentiment national voire au nationalisme politique, tandis qu’une proportion de 0% pourrait refléter l’appartenance à un milieu radicalisé… Une information finalement précieuse pour les dispositifs de surveillance automatisés récemment mis en place dans le cadre de la loi relative au renseignement.

Enfin, on relèvera que la souscription à cette option s’opère par le biais d’un clic au bas de la photo de profil d’un individu spécifique de notre liste de contacts. Par conséquent, en optant pour cette fonctionnalité, vous permettez à Facebook de savoir qui vous influence.

Avez-vous pris votre décision en constatant le choix de votre oncle, de votre meilleur ami, ou d’une connaissance du sexe opposé dont vous allez fréquemment consulter le profil  ? Qui a le plus d’influence sur le réseau  ?

A n’en pas douter, la décision de certaines personnes pèse plus que d’autres. Certains auront amené 30 personnes à se «  convertir  » au bleu-blanc-rouge, là où d’autres n’en auront amené que une ou deux. Ici encore, l’information recueillie est extrêmement fiable. Dans le futur, verrez-vous plus souvent les publications de la personne la plus apte à «  convertir  » les membres de son cercle social  ?

Exiger une transparence des algorithmes

On sait depuis longtemps que Facebook filtre les publications qui s’affichent sur notre mur en fonction de nos affinités et de divers autres paramètres opaques, en dépit du contrôle proposé aux utilisateurs. Comment l’entreprise va-t-elle utiliser les nouvelles données ici discutées ?

Il est désormais avéré que la manipulation des contenus disponibles sur la Toile exerce une influence considérable sur les opinions et les intentions de vote des citoyens.

Une étude parue cette année dans la prestigieuse revue PNAS indique par exemple qu’en manipulant le référencement de sites d’information politique dans un moteur de recherche comme Google, il est possible de modifier jusqu’à 20% des intentions de vote.

Jusqu’à preuve du contraire, ni Facebook ni Google ne pratiquent ce type de manipulation volontaire et ciblée des sources d’information proposées à leurs utilisateurs, mais compte tenu de l’importance croissante de ces plateformes dans le débat public, il semblerait judicieux d’inciter nos gouvernants à exiger une transparence totale des algorithmes [PDF] de référencement et de «  sélection intelligente  » des contenus utilisés par ces entreprises.

Un peu plus patriotes qu’avant

Il est indéniable que les réseaux sociaux et plus généralement Internet peuvent avoir un impact positif sur le progrès politique et culturel de nos sociétés, en stimulant les débats directs entre citoyens et en leur offrant de nouveaux moyens d’expression. Cependant, les risques de dérive ne sont pas absents et l’opportunité offerte par Facebook de superposer en un clic le drapeau de la France à nos photos de profil présente ainsi un risque potentiel.

D’une part, en facilitant et en encourageant la décision d’arborer les couleurs bleu-blanc-rouge, cette fonctionnalité nouvelle amène de nombreux utilisateurs à effectuer un choix. Or, si un choix résulte évidemment de nos opinions préalables, on sait depuis plus de 50 ans que les êtres humains ajustent également a posteriori leur opinions, de manière à ce qu’elles soient plus en accord avec les choix effectués.

Ce phénomène s’appelle la résolution de dissonance cognitive et il implique que si l’on «  force  » (ou que l’on incite fortement) les individus à effectuer un choix, on les force également à justifier ce choix, pour eux-mêmes et vis-à-vis des autres  ; de sorte qu’après avoir arboré les couleurs bleu-blanc-rouge, chacun aura tendance à être – en moyenne – un peu plus patriote qu’avant.

D’autre part, on sait aussi qu’aucun individu n’échappe aux pressions de conformité sociale  : chacun se construit dans le rapport à l’autre. Des expériences célèbres ont même montré que deux lignes de grandeur manifestement différentes ont tendance à être jugées de taille égale si plusieurs personnes affirment qu’elles le sont (c’est l’expérience de Asch).

Rester lucide

Enfin, les travaux très influents de Zajonc ont clairement démontré que le simple fait d’être exposé répétitivement à une image donnée (telle que le drapeau français) a tendance à favoriser les sentiments positifs et à diminuer les sentiments négatifs que nous éprouvons à son égard.

A l’heure où la société française cherche son unité et la réponse appropriée à l’agression qu’elle vient de subir, il est essentiel de rester lucide sur la manière dont l’opinion publique se construit et s’oriente au sein des réseaux sociaux, et donc sur Facebook.

Quand bien même le lecteur de la présente analyse serait certain de ne pas être personnellement impliqué par les faits ici évoqués, il est néanmoins utile de rappeler que ces derniers – parce qu’ils s’appliquent à l’échelle d’une population entière – joueront à n’en pas douter un rôle causal important dans les mois et les années qui viennent.

Cet article a bénéficié des commentaires précieux de Clio Coste et Guillaume Dezecache, également docteurs en sciences cognitives.

http://rue89.nouvelobs.com/2015/11/17/changez-photo-profil-facebook-bleu-blanc-rouge-clic-262146

1004
L’État pourra bloquer des sites Internet sans aucun délai ni contrôle

Modifiée par l'Assemblée nationale, la loi sur l'état d'urgence permettra au gouvernement d'obtenir le blocage de sites internet faisant l'apologie du terrorisme sans aucun contrôle judiciaire, et sans aucun délai.


Les députés ont adopté jeudi deux amendements qui permettront à l’État d’ordonner sans aucun délai le blocage de sites Internet réputés faire l’apologie du terrorisme. Le texte modifié prévoit que « le ministre de l’intérieur peut prendre toute mesure pour assurer l’interruption de tout service de communication au public en ligne provoquant à la commission d’actes de terrorisme ou en faisant l’apologie ».

La loi anti-terrorisme de novembre 2014 avait déjà prévu la possibilité d’obtenir le blocage de sites sans aucun contrôle judiciaire, ce qui a été fait à 87 reprises depuis janvier 2015. Mais la loi obligeait l’État à contacter d’abord l’hébergeur lorsqu’il était indiqué sur le site à bloquer, pour qu’il fasse le nécessaire.

Les services du ministère de l’Intérieur étaient alors obligés d’attendre 24 heures pour demander aux fournisseurs d’accès à Internet d’empêcher l’accès aux sites dont la liste est établie par l’Office central de lutte contre la criminalité liée aux technologies de l’information et de la communication (OCLCTIC), sans que les critères de définition de ce qu’est une « apologie » du terrorisme ne soient connus. Ces critères étaient uniquement contrôlés par une personnalité de la CNIL, sous le sceau de la confidentialité.

Avec la loi sur l’état d’urgence, le gouvernement pourra obtenir leur blocage immédiat, sans aucune formalité préalable, ni contrôle de la CNIL.

En savoir plus sur http://www.numerama.com/politique/131442-letat-pourra-bloquer-des-sites-internet-sans-aucun-delai-ni-controle.html?utm_content=buffer0c5cf&utm_medium=social&utm_source=facebook.com&utm_campaign=buffer#rp1dAt0hzkcqO1hX.99

1005
Exclu : un Anonymous nous répond et détaille les opérations contre Daesh

Nous avons reçu un mail pour le moins troublant hier soir à la suite de la rédaction de l’article titré « Les Anonymous sont-ils réellement efficaces contre Daesh ? ». L’email en question nous provient d’un membre des Anonymous qui a souhaité éclaircir certains points et détailler les opérations de l’organisation contre Daesh.



Hier soir, après la publication de notre dossier sur les Anonymous, nous avons reçu un email provenant de l’un des membres de l’organisation d’hacktivistes. C’est en tout cas ainsi qu’il se présente.

Pour rappel, n’importe qui peut devenir Anonymous, il ne faut pas nécessairement être un expert en informatique, le tout est de participer à la lutte à sa manière. Dans son email, le membre des Anonymous souhaite donc éclaircir certains points évoqués dans notre dossier.

Il revient d’abord sur la référence aux attaques DDos et aux publications de comptes Twitter. Il tient à préciser que pour l ‘#OpParis aucune attaque de type DDoS, hack ou Dump DP n’est pratiquée. En revanche, le membre des Anonymous qui nous a écrit confirme bien qu’ils listent des comptes Twitter de terroristes de Daesh. Mais seulement quelques-uns sont signalés.

Enfin, ce membre des Anonymous a tenu à mettre au clair également la situation au niveau de la diffusion des contenus des Anonymous. Beaucoup de vidéos ont circulé mais il explique que la vidéo officielle est la suivante :




Les Anonymous détaillent leurs opérations contre Daesh

Outre ces précisions concernant nos erreurs (ainsi que celles de beaucoup de journalistes tant les Anonymous restent un mystère) concernant les opérations des Anonymous, ce membre a également donné des détails sur leurs opérations contre Daesh.

Concernant les comptes Twitter, il y a bien un listing des comptes de terroristes qui est établi mais ceux qui sont signalés ne sont pas les plus importants. Notre source explique :


Oui nous listons des comptes Twitter et en signalons quelques-uns. Les principaux comptes d’ISIS sont gardés pour en soutirer des informations.

Par ailleurs (et c’est sans doute le plus important car c’est ce que l’on sait moins), les Anonymous n’occupent pas que le terrain du réseau social Twitter. En plus de ces opérations, notre source affirme que les Anonymous ont également « récupéré beaucoup de sites, emails, identités, bandes son et vidéos » de Daesh et que des traducteurs s’occupent de décortiquer ces contenus.

On y voit donc un peu plus clair dans le travail accompli par les Anonymous. Il est toujours difficile de savoir ce qu’il se passe dans ce que l’on appelle le « Darknet ». Merci donc à ce membre des Anonymous de nous avoir contactés pour éclaircir la situation auprès de nos lecteurs.


En savoir plus : http://www.phonandroid.com/exclu-anonymous-nous-repond-detaille-operations-contre-daesh.html#ixzz3rxJy6daU
Follow us: @phonandroid on Twitter | phonandroid on Facebook

En savoir plus sur http://www.phonandroid.com/exclu-anonymous-nous-repond-detaille-operations-contre-daesh.html#qwA8tfECrQwhYBPV.99