Messages récents

Pages: 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10
1
Manifestation «pour» et «contre» Marrakech à Bruxelles: environ 200 manifestants «anti-Marrakech» gare centrale

Ce samedi se déroule les manifestations « pour » et « contre » le pacte des migrations de l’ONU à Bruxelles.




11h35  : Ils sont maintenant environ maintenant 200 manifestants « anti-Marrakech » devant la gare centrale. Plusieurs drapeaux flamands, du Vlaams Belang ou encore de la Belgique sont exhibés.

https://www.sudinfo.be/id91303/article/2018-12-16/manifestation-pour-et-contre-marrakech-bruxelles-environ-200-manifestants-anti
2
Hollande estime que le mouvement des gilets jaunes est en "phase de conclusion"




L'ancien président de la République a toutefois expliqué que le mouvement pourrait revenir dans l'avenir.
Plus
Lors d'une séance de dédicace qui se tenait ce samedi au au théâtre municipal de Boulogne-sur-Mer dans la Pas-de-Calais, l'ancien président de la République François Hollande a estimé que le mouvement des gilets jaunes était en "phase de conclusion."
"Il y a un mouvement qui a duré déjà longtemps et qui doit trouver, je pense, son dénouement, et c'est ce que beaucoup espèrent, mais ça ne veut pas dire qu'il n'y aura pas dans l'avenir, s'il y a d’autres raisons, des mouvements qui se lèveront" a-t-il expliqué en présence de Frédéric Cuvillier, ancien ministre et maire de la ville.
L'acte V des "gilets jaunes" se déroulait samedi à Paris dans le calme et avec une mobilisation en baisse, contrastant avec l'extrême tension des semaines précédentes.
Critique  de Jean-Luc Mélenchon
Les annonces d'Emmanuel Macron lundi, dont la plus emblématique porte sur une hausse de 100 euros des revenus au niveau du Smic, ont été diversement reçues par des Français, réclamant moins de taxes et plus de pouvoir d'achat.

"Le fait qu'il y ait eu des annonces prouve que ce mouvement a pu être utile, puisqu'il a donné lieu à des avancées qui pour une partie de la population seront reconnues et significatives", a poursuivi François Hollande, qui avait rencontré fin novembre des gilets jaunes à Antraigues-sur-Volane (en Ardèche. "Maintenant, il y a d’autres frustrations d'autres colères, il…

https://fr.news.yahoo.com/hollande-estime-mouvement-gilets-jaunes-194228261.html?fbclid=IwAR0M4Bd9sbknHkM6QjcetO_BvcZDqHZ0QzEF9X8K9rBQ-cTReIRsRQgbBAQ&guccounter=1
3
Les Anonymous video , info press , action / Les Anonymous rejoignent les Gilets Jaunes ?
« Dernier message par mike le 16 décembre 2018 à 11:59:12 »
Les Anonymous rejoignent les Gilets Jaunes ?

Le mouvement des Gilets Jaunes continue d'être au cœur de l'actualité nationale.
Mais il semblerait qu'en plus des blocages et autres opérations en France, le mouvement peut compter sur l'aide des Anonymous.
En effet, selon l'entreprise américaine FireEye, spécialisée dans la cybersécurité, des "hacktivistes" affiliés aux Gilets Jaunes auraient été à l'origine de plusieurs attaques coordonnées et ciblées sur des sites institutionnels français entre le 2 et le 4 décembre dernier.

https://www.dailymotion.com/video/x2egi8d

es Anonymous rejoignent les Gilets Jaunes ?
C'est en tout cas se qu'explique David Grout, responsable technique pour la zone Europe, Moyen-Orient et Afrique chez FireEye.
Des attaques de type DDoS, pour Distributed Denial of Service, ou "déni de service distribué" en français ont provoqué des surcharges factices de requêtes entraînant la fermeture de sites institutionnels français tels que l'URSSAF, le Ministère de la Justice, l'Université Paris-Sud, l'Université de Lorraine ainsi que la Fondation Franco-Américaine.
Si les premières attaques ont été revendiquées par des groupes activistes associés à des opérations contre Israël ou à des réseaux turcs, les Anonymous français ont suivi ces actions le 4 et 5 décembre et promettent de nouvelles attaques pour suivre la démarche des Gilets Jaunes.



https://hitek.fr/actualite/anonymous-aide-gilets-jaunes-cyberattaques-sites-institutionnels-france_18043?fbclid=IwAR0IAEQnhMFazFBlWLbyWjB28JKRcK0TUu-DukIblSUCPhDjLZ8Gx-3C24s
4
Info php -web .... / L'Europe veut stopper les noms de domaine .eu britanniques
« Dernier message par mike le 10 avril 2018 à 08:55:13 »
L'Europe veut stopper les noms de domaine .eu britanniques .

Suite à la procédure de divorce entre l'UE et la Grande-Bretagne (Brexit), la Commission européenne entend annuler quelque 317.000 noms de domaine .eu britanniques.



La Commission européenne signale que les noms de domaine .eu de propriétaires britanniques ne pourront être renouvelés après le Brexit. Il ne sera plus possible non plus d'en enregistrer de nouveaux.

Cette décision concerne les personnes résidant en Grande-Bretagne ou les entreprises britanniques n'ayant pas de filiale dans l'UE. Elle entrera en vigueur le 30 mars 2019 à minuit (heure belge), au moment même où le Brexit deviendra une réalité. La décision en question n'exclut pas non plus que des noms de domaine soient annulés sans le moindre droit d'appel.

EURid, l'entreprise privée qui gère les noms de domaine .eu depuis son existence en 2005, s'étonne. Sur son site web, on peut lire qu'elle a bien reçu le lien faisant référence à la décision, mais elle ajoute n'avoir obtenu aucune information supplémentaire.

Elle apporte cependant la nuance, selon laquelle l'annulation sera encore soumise aux accords à venir sur le Brexit. Autrement dit, il semble que la Commission européenne brandisse les noms de domaine .eu comme un bâton menaçant dans les négociations entre les parties. La perte effective des Britanniques de leurs noms de domaine .eu existants dépendra donc de la vitesse à laquelle les négociations se dérouleront dans les prochains mois.

source
http://datanews.levif.be/ict/actualite/l-europe-veut-stopper-les-noms-de-domaine-eu-britanniques/article-normal-820445.html?utm_term=Autofeed&utm_campaign=Echobox&utm_medium=social_datafr&utm_source=Facebook#link_time=1522448912
5
Démantèlement d’Andromeda, un réseau de deux millions de machines zombies .



Les forces de l’ordre ont cassé l’un des plus grands botnets de la Toile.

Il servait, entre autres, à diffuser des dizaines d’autres malwares à travers le monde.

Les forces de l’ordre viennent de porter un coup fatal à Andromeda, alias Gamarue ou Wauchos, un botnet qui a infecté des millions de machines dans le monde, y compris en Europe.
Le démantèlement a été mené par le FBI en collaboration avec Europol, Eurojust et la police de Lüneburg (Allemagne).
Les sociétés privées Microsoft et Eset ont également apporté leur savoir-faire.

L’opération a permis d’identifier et geler 1214 domaines et adresses IP de serveurs de commande et contrôle.
Ces derniers assuraient la gestion de 464 botnets différents à travers le monde. Selon Microsoft, l’interception des flux de communication a permis d’identifier deux millions d’adresses IP uniques de victimes dans 223 pays.
Un suspect a par ailleurs été arrêté en Biélorussie.



Andromeda est commercialisé dans les forums de pirates depuis 2011 sous la forme d’un kit logiciel modulaire. Ses « plug-ins » permettent par exemple d’enregistrer les frappes de clavier (Keylogger, 150 dollars), de capter les données web (Formgrabber, 250 dollars) et de prendre le contrôle de la machine (Teamviewer, 250 dollars).

Certains modules sont inclus d’office dans Andromeda. C’est le cas notamment du module de communication Socks4/5, qui transforme la machine infectée en serveur proxy pour la diffusion de malware, l’un des principaux fonds de commerce de ce botnet. D’après les éditeurs, Andromeda a permis la distribution de plus de 80 familles de malwares : des ransomwares (Petya, Cerber, Troldesh), des chevaux de Troie (Ursnif, Carberg), des diffuseurs de spam (Lethic, Cutwail), etc.   

Andromeda lui-même est diffusé de multiples façons. Les victimes sont infectées au travers d’emails piégés, de sites piégés, de liens piégés dans les réseaux sociaux ou de chevaux de Troie. Récemment, les pirates ont même rajouté un vecteur de propagation par infection de clés USB.



Petit détail intéressant : avant de s’installer sur un PC, ce botnet vérifie qu’il ne s’agit pas d’une machine russe, biélorusse, ukrainien ou kazakh. Ce qui suggère que les auteurs de ce malware proviennent de ces pays. Le malware va également plier bagage s’il détecte la présence d’un antivirus, d’une machine virtuelle ou d’un logiciel d’analyse malware.         
Une fois installé, Andromeda tente de faire le moins de vagues possibles. Il embarque plusieurs techniques qui lui permettent de rester discret. Ainsi, il embarque un rootkit qui lui permet d’injecter son code dans différents processus légitimes du système. Quant aux plug-ins, ils sont généralement stockés dans le registre Windows, ce qui permet de ne pas laisser de traces dans le système de fichiers. Andromeda va également essayer de désactiver certaines fonctions qui pourraient lui nuire, comme le pare-feu, la mise à jour automatique ou les fonctions de contrôle des comptes utilisateurs.

http://www.01net.com/actualites/demantelement-d-andromeda-un-reseau-de-deux-millions-de-machines-zombies-1319898.html#Xtor=CS2-123463&utm_campaign=Echobox&utm_medium=Social&utm_source=Facebook&link_time=1512482409
6
Johnny Hallyday : un journaliste révèle ce qu'il faisait lors de la fausse annonce de sa mort sur Twitter

Alors que les rumeurs de la mort de Johnny Hallyday faisait rage, l'idole des jeunes était tout simplement... chez lui. Jeudi dernier, des rumeurs sur les réseaux sociaux faisaient état de la mort de Johnny Hallyday. Une information démentie par son manager qui avait déclaré que le chanteur se reposait chez lui. Le journaliste Renaud Revel, auteur du livre "Johnny, les cent jours où tout a basculé" a une explication plus précise.Il l'a écrit sur son compte Twitter : "Il a passé sa soirée devant sa télé, où il s'est fait projeter en compagnie de quelques potes, le road movie tourné sur la route 66 qu'il avait sillonnée. Fin du psychodrame". Cela a le mérite d'être clair.

En savoir plus : http://www.gentside.com/johnny-hallyday/johnny-hallyday-on-sait-ce-qu-039-il-faisait-vraiment-lors-de-l-039-annonce-de-sa-mort_art82771.html?utm_source=facebook&utm_medium=social&utm_campaign=offigs
Copyright © Gentside
7
Coin amérique / En direct : Donald Trump reconnaît Jérusalem comme capitale d’Israël
« Dernier message par mike le 06 décembre 2017 à 21:56:51 »




Bonsoir, il est possible que Trump se soit assuré avant sa décision de ne pas se trouver isolé sur la scène internationale. On vient de voir une réaction critique des français, des britanniques... Mais est il vraisemblable que d'autres pays emboîtent le pas aux US dans leur déménagement d'ambassade, voire dans leur reconnaissance de Jérusalem?

-chtiniko

 

Voici la réponse de Gilles Paris, notre correspondant à Washington :

 

Le président des Etats-Unis avait préparé le terrain, lundi et mardi, et il avait suscité déjà un mouvement de réprobation qui est confirmé ce mercredi. En privilégiant une voie unilatérale, Donald Trump ne facilite pas la création d'une dynamique, même si on peut évidemment imaginer que de petits pays courtisés avec insistance par Israël, notamment dans la perspective des rotations au sein du Conseil de sécurité des Nations unies, profitent de l'occasion pour en faire de même.

 

Il est cependant improbable que les voix qui comptent dans la région et pour ce dossier changent de position. On a pu constater par ailleurs que le retrait des Etats-Unis de l'accord de Paris a été sans conséquences. Il a surtout traduit un isolement américain, qui n'est d'ailleurs pas de nature à inquiéter Donald Trump.




image: https://avatars.scribblelive.com/2016/8/24/179415e3-bae9-4c78-bb67-ff8a1eda67f5.jpg

Le Monde le 6 décembre à 20h45






La Jordanie dénonce une "violation du droit international"

 

Le gouvernement de Jordanie, pays gardien des lieux saints musulmans à Jérusalem, a dénoncé comme "une violation du droit international et de la charte des Nations unies" l'annonce faite par Donald Trump. Il a affirmé que le droit international et la charte de l'ONU "soulignent que le statut de Jérusalem doit être décidé via des négociations, et considère toutes les mesures unilatérales

En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/donald-trump/live/2017/12/06/suivez-en-direct-le-discours-de-donald-trump-sur-le-statut-de-jerusalem_5225771_4853715.html#BC3W5pp3qvCVtOPr.99
8
Coin amérique / En direct : Donald Trump reconnaît Jérusalem comme capitale d’Israël
« Dernier message par mike le 06 décembre 2017 à 21:56:06 »
En direct : Donald Trump reconnaît Jérusalem comme capitale d’Israël

Après l’annonce de Donald Trump, les autorités israéliennes et palestiniennes ont vivement réagi.



Jérusalem reconnue capitale d’Israël : Nétanyahou salue « un jour historique », le Hamas menace les Etats-Unis


Dans les rues du Caire personne ne regardait le discours de Donald Trump raconte Hélène Sallon, journaliste spécialiste du Moyen-Orient :

 

Dans les rues du Caire, personne ne s’est arrêté regarder le discours du président américain Donald Trump. La politique, même régionale, n’est plus une chose que l’on discute hors du cercle proche depuis l’arrivée au pouvoir du président Abdel Fattah Al-Sissi. Dans les cafés, les télévisions passent le match de foot entre les clubs d’Ahly et d’Assiout. Aucun appel à manifester n’a pour le moment été lancé. Interdites depuis 2014, les manifestations peuvent valoir plusieurs années de prison.

En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/donald-trump/live/2017/12/06/suivez-en-direct-le-discours-de-donald-trump-sur-le-statut-de-jerusalem_5225771_4853715.html#BC3W5pp3qvCVtOPr.99
9
Sécurité / La cybersécurité dans l'univers de la mobilité et de l'internet des objets : les
« Dernier message par mike le 06 décembre 2017 à 21:52:21 »
La cybersécurité dans l'univers de la mobilité et de l'internet des objets : les grandes tendances

Avenir de l'IT : À l'heure où de plus en plus d'appareils mobiles et de l'internet des objets se connectent à internet, le potentiel de cyberattaques dévastatrices ne peut qu'augmenter. Comment les entreprises peuvent-elles commencer à prendre le dessus sur le nombre toujours plus grand d'acteurs malveillants ?

Le monde de la technologie a tendance à passer d'une ère à la suivante selon un cycle de 10 à 15 ans environ. Ainsi, nous avons eu l'ère du PC entre les années 1980 et le milieu des années 1990, suivie par l'ère d'internet et du Web, puis l'ère des mobiles après 2007 (iPhone). L'univers technologique d'aujourd'hui est dominé par la mobilité, les réseaux sociaux, le cloud computing, le traitement analytique (dont l'intelligence artificielle et l'apprentissage automatique) et, de plus en plus, l'internet des objets (IoT). À l'avenir, ces technologies devraient fusionner en une ère de "l'informatique ambiante" obtenue par l'intermédiaire de la réalité augmentée et virtuelle. Après quoi nous envisagerons probablement l'incorporation de nanotechnologies dans le corps et le cerveau humains (l'ère des "cyborgs").



À chaque apparition d'une nouvelle technologie, les fabricants et les prestataires de services s'empressent de commercialiser des produits, souvent sans prendre en considération la sécurité. Inévitablement, les acteurs malveillants (notamment les pirates informatiques de bas niveau, les criminels organisés, les cyberactivistes et les États-nations) exploitent les vulnérabilités qui en découlent, dérobant ou compromettant les données, refusant l'accès aux services ou causant d'autres formes de cyber-chaos.

À la longue, l'industrie finit par reprendre sa sécurité en main dans des domaines tels que le renseignement sur les menaces, l'installation de pare-feu, la protection des points de terminaison, la détection des intrusions, la réponse aux incidents, l'architecture réseau et des applications, les meilleures pratiques et la formation des utilisateurs. Les gouvernements peuvent également intervenir avec des lois et des réglementations, tandis que l'industrie des assurances ramasse les morceaux. Au final, une forme d'ordre est rétablie.

Néanmoins, la cybersécurité reste (et restera probablement toujours) une course à l'armement, notamment dans les premières phases d'un cycle d'innovation. Alors, quel est l'état de la situation aujourd'hui et que nous réserve l'avenir ?



Avertissements et incidents


Les incidents liés à la cybersécurité font régulièrement la une des journaux, l'épidémie de logiciels de rançon WannaCry à la mi-mai étant un exemple particulièrement notoire. Le fait que l'escalade des rançongiciels ait été largement prévue, que l'attaque WannaCry rudimentaire, mais efficace ait facilement pu être contrée et que l'identité de ses auteurs (malgré les efforts de multiples entreprises de sécurité et agences gouvernementales) reste inconnue en dit long sur l'état actuel de la cybersécurité.

En parlant de prévisions, Tech Pro Research a examiné en début d'année 345 prévisions relatives à la cybersécurité pour 2017, établies par 49 entreprises, les répartissant en 39 catégories émergentes. Voici le classement des sujets qui inquiétaient les experts en cybersécurité au début de l'année.

http://www.zdnet.fr/actualites/la-cybersecurite-dans-l-univers-de-la-mobilite-et-de-l-internet-des-objets-les-grandes-tendances-39861142.htm?utm_term=Autofeed&utm_campaign=Echobox&utm_medium=Social&utm_source=Facebook#link_time=1512584375
10
Saint Seiya Cosmo Fantasy : le jeu est enfin disponible sur Android et iOS



A l'époque du Club Dorothée plusieurs mangas étaient incontournables comme la série Dragon Ball et bien évidemment Saint Seiya plus communément appelé en français Les Chevaliers du Zodiaque. Aujourd'hui, la licence revient, non pas sur grand écran ou à la télé, mais dans un jeu mobile.

http://www.dailymotion.com/video/x6artmm

Un an plus tard...

Saint Seiya Cosmo Fantasy n'est autre que Saint Seiya Zodiac Brave sorti l'année dernière au Japon. Il s'agit d'un jeu de type action-RPG où l'on incarnera l'un des nombreux chevaliers. En effet, quasiment tous les chevaliers y sont présents, une centaine au total et on a même le droit aux voix originales de quelques combattants. Au programme :
chevaliers d'or
chevaliers d'argent
chevaliers de bronze
chevaliers noirs

De plus, il est possible d'améliorer ses chevaliers grâce à des objets spéciaux et en jouant avec les points de compétences de chacun d'entre eux.



Le mode histoire vous transporte dans une aventure qui vous emmènera du Sanctuaire jusqu'aux portes d'Hadès, mais il faudra aussi combattre les Généraux de Poséidon. Quant au mode arène, il offre une quinzaine de batailles mythiques.



La prise en main est vraiment facile avec un système de tapotement sur l'écran et des mouvements glissés.

Saint Seiya Cosmo Fantasy est disponible sur Android et iOS gratuitement, mais les micro-transactions font partie intégrante du jeu.


http://hitek.fr/actualite/saint-seiya-cosmo-fantasy-jeu-android-ios_14738
Pages: 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10