Le PS adopte 170 engagements pour un "futur idéal" et ratifie son Manifeste soci

Auteur Sujet: Le PS adopte 170 engagements pour un "futur idéal" et ratifie son Manifeste soci  (Lu 24 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne mike

  • Webmaster
  • *
  • Messages: 4530
  • Karma: +0/-0
  • on a toujours besoin d'un qui tien l'échelle
    • Voir le profil
Le PS adopte 170 engagements pour un "futur idéal" et ratifie son Manifeste socialiste



Le PS a adopté dimanche à Liège à l'occasion d'un congrès idéologique et doctrinal 170 engagements pour un "futur idéal" et ratifié un manifeste socialiste actualisant la Charte de Quaregnon. Le PS s'engage en faveur de la semaine de quatre jours, avec maintien du salaire et embauche compensatoire, moyennant une augmentation du salaire minimum. Le parti socialiste prône la globalisation des revenus, intégrant une taxation proportionnelle du capital. Il défend la mise en place d'un bonus social généralisé complétant les revenus de telle sorte qu'ils dépassent le seuil de pauvreté. Le texte retient également l'individualisation des droits sociaux qui invite à mettre fin au statut de cohabitant.

Sur le plan de l'évolution démocratique, les socialistes prônent un droit d'initiative citoyenne autorisant le dépôt de mesures législatives à l'adresse des parlements.


Un chapitre est consacré à l'écosocialisme, un autre à l'Europe des citoyens qui doit permettre une autre mondialisation.

La lutte contre les inégalités à l'école est au coeur des préoccupations avec, notamment, l'enseignement obligatoire dès l'âge de 3 ans.

Enfin, la laïcité de l'Etat recueille toute l'attention de ce nouveau référentiel.

Le manifeste du parti socialiste maintient lui le concept de la lutte des classes comme base des rapports qui animent la société. "Résolument à gauche", il s'inspire notamment du manifeste du parti communiste, soulignant que "les socialistes refusent la perspective d'une société noyée dans les eaux glacées du calcul égoïste".

Il s'agissait du premier grand congrès doctrinal depuis quarante ans alors que le PS est en plein bouleversement après avoir été écarté des responsabilités au fédéral et en Wallonie et avoir vu certains de ses mandataires empêtrés dans des affaires.

"Nous entrons dans une nouvelle ère du socialisme", a souligné le président du PS Elio Di Rupo.

L'institutionnel est resté au second plan de ce congrès, les Liégeois ayant cependant fait part de leur volonté de voir les engagements pris dimanche complétés lors d'un futur congrès wallon.

A l'entrée du congrès, le petit parti BUB a distribué des tracts en faveur d'une Belgique unitaire.





"Nous entrons dans une nouvelle ère du socialisme"


"Nous entrons dans une nouvelle ère du socialisme, celle d'un socialisme novateur", a indiqué dimanche à Liège le président du PS Elio Di Rupo en conclusion du congrès idéologique et doctrinal qui a approuvé 170 nouveaux engagements et entériné un manifeste du PS.

Dimanche au Palais des congrès à Liège, le parti socialiste a clôturé, après deux ans de travaux, un "exercice de refondation doctrinale" inédit depuis quarante ans. Evoquant les acquis, le président Di Rupo a fait la balance d'un gouvernement avec ou sans les socialistes et promis aux militants de nouvelles conquêtes. Dans le collimateur, "la déferlante néolibérale" voire la "régression libérale" contre lesquelles le PS entend s'opposer à travers une "reconquête" suivant la voie des "réformes" plutôt que celle de la "protestation stérile" ou de l'"extrémisme".

Car "les socialistes conjurent les peurs et apportent l'espoir", a estimé Elio Di Rupo après avoir égrené l'essentiel des engagements visant à lutter contre les inégalités et protéger l'environnement.

La mesure phare de ce nouveau cadre, la réduction collective du temps de travail, a été raillée y compris par le premier ministre Charles Michel au parlement, où certains adversaires du PS crient au projet communiste. "Je les invite au plus grand calme. Et à méditer cette mémorable réplique que faisait dire Victor Hugo à l'un des personnages des misérables: 'Bourgeois (...), laissons la peur du rouge aux bêtes à cornes'", a répliqué dimanche M. Di Rupo.

Malgré la baisse du nombre de membres en ordre de cotisation, et un imposant Palais des congrès pas complètement rempli, le président du PS l'assure, chantier des idées à l'appui, son parti est animé d'une "formidable vitalité". Et il est désormais "en ordre de marche".

D'autres rendez-vous sont annoncés pour les prochains mois, avec cette fois comme ligne d'horizon les élections communales de 2018 et législatives de 2019.
 
BELGA

http://www.lalibre.be/actu/politique-belge/le-ps-adopte-170-engagements-pour-un-futur-ideal-et-ratifie-son-manifeste-socialiste-5a1a6a97cd70fa5a066c3319#.Whrv7MXCUVQ.facebook
AddThis Sharing Buttons



 

Sitemap 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18