Elio Di Rupo défend la semaine de quatre jours: "La dignité des gens, c'est auss

Auteur Sujet: Elio Di Rupo défend la semaine de quatre jours: "La dignité des gens, c'est auss  (Lu 21 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne mike

  • Webmaster
  • *
  • Messages: 4530
  • Karma: +0/-0
  • on a toujours besoin d'un qui tien l'échelle
    • Voir le profil
Elio Di Rupo défend la semaine de quatre jours: "La dignité des gens, c'est aussi de pouvoir travailler et d'avoir des revenus décents"



Invité dans les studios de Bel RTL ce matin, le président du PS Elio Di Rupo a une nouvelle fois défendu la semaine de quatre jours qui, pour lui, serait une solution efficace pour lutter contre le chômage.

Lors du congrès de rentrée ce dimanche, les membres du PS ont approuvé les 170 engagements à tenir pour améliorer le pays. Parmi ceux-ci, on retrouve l’arrivée de la semaine à quatre jours de travail : « Les choses sont extrêmement simples […] On a encore un chômage massif, il y a encore 490.000 personnes qui sont à la recherche d’un emploi. Si on réduit le temps de travail et qu’on engage d’une manière complémentaire, on va réduire le volume de chômage et ça, pour moi c’est quelque chose d’essentiel, parce que la dignité des gens, c’est aussi de pouvoir travailler et d’avoir des revenus décents », a expliqué Elio Di Rupo au micro de Martin Buxant.

Mais qu’en est-il alors du salaire de ces travailleurs ? « On peut réduire les cotisations sociales patronales pour les entreprises, les institutions qui accordent cette réduction du temps de travail. Ainsi, l’employeur n’a quasi rien à dépenser, ou très peu à dépenser. Et par ailleurs, quand on engage un chômeur, aujourd’hui un chômeur a une allocation de chômage, cette allocation de chômage peut être accordée à l’employeur durant un certain nombre d’années, ce qui réduit considérablement le coût de l’employeur », précise l’homme fort du PS, avant de donner l’exemple de la France : « En France, par exemple, il y a eu beaucoup de programmes de cette nature et pour être simple, les gens qui gagnent moins de 1.500 euros net garderaient leur salaire, ceux qui gagnent plus perdraient par exemple 3 à 4 % et au lieu de travailler cinq jours travailleraient quatre jours ».

Elio Di Rupo a toutefois précisé que cette adaptation devrait se faire sur base volontaire et au cas par cas, selon l’entreprise.

source:
http://www.sudinfo.be/1998542/article/2017-11-27/elio-di-rupo-defend-la-semaine-de-quatre-jours-la-dignite-des-gens-c-est-aussi-d



 

Sitemap 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18